Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Une matinée au musée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Raxus Secundus
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lemsli Umbra
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2011
Messages: 159
Niveau: 2
Rang: Commandant

MessagePosté le: 01/08/2018 22:11:12    Sujet du message: Une matinée au musée Répondre en citant

Marta somnolait légérement sur sa chaise. Elle avait commencé sa journée une paire d'heure auparavant, et se trouvait dans un cadre propice à la stimulation intellectuelle. Mais la conservatrice n'était plus toute jeune, et le travaille de surveillance qu'elle était contrainte de faire était on ne peut plus soporiphique. Elle n'avait meme pas le sentiment de servir à quelque chose, le musée où elle travaillait était vide, comme à son habitude, et elle se savait plus utile en arriére boutique à travailler sur les quelques ouvrages qui restaient, plutot qu'à surveiller un lieu qui se mourrait chaque jour un peu plus. Les oeuvres et expositions permanentes, deja faméliques, n'avaient plus de secret pour Marta depuis des années, et si elle aimait comtempler ces piéces, elle avait perdu ce frisson qui la motivait il y'a des années deja. Son seul plaisir était d'étudier les quelques ouvrages pousiéreux et les piéces délaissées de la réserves. Seulement, voila, "son" musée se mourrait, faute de financement, et afin de survivre, la direction avait du accepter l'impensable, vendre ses plus beaux trésors tantot à d'autres établissement qui avaient une meilleure fortune, dans le meilleur des cas, mais le plus souvent, et marta en avait pleuré, à des rustres incultes incroyablement fortunés qui ne raisonnaient qu'en terme de prestige social et de beauté. L'Histoire des piéces vendues, leur véritable valeur, pas la pécuniaire, était complétement oubliée. Pour survivre, le musée avait du se transformer en magasin d'art deco. Seul restaient certains écrits papiers, jugés ringards par on ne sait quel dieu de la mode, et les reliques du passé les moins clinquantes.

Si ce sacrifice avait été violent pour tous, il n'avait meme pas été suffisant. La direction avait du se passer des services d'une bonne partie du personel. Plus de service d'ordre, plus de service de menage, une direction massacrée.... Le personnel total du musée comptait une petite dizaine de personnes désormais, et un nouveau plan de sauvegarde de l'emploi était apparement prévu pour une date non connue. C'est dans ce cadre particuliérement morose, que Marta se levait tous les jours pour aller au travail, et avait vu son emploi devenir chaque jour plus éloigné de ce qu'elle faisait à l'origine. L'archivage et les études n'occupaient meme plus la moitié de ses semaines de travail, désormais, elle devait surveiller que les fantomes ne volent ou ne dégrade pas l'exposition en cours. Marta regrettait encore d'avoir décliner la proposition de l'une des plus prestigieuse université de Corellia. A l'époque elle avait des reves de grandeur, et pensait que son musée, racheté par un prince d'une planete voisine, allait rivaliser avec les plus grands noms de Coruscant, Corellia, Naboo ou encore Cathar. Mais au bout de quelques anées, les financements se sont taris, la guerre a repris de plus belle et la culture est passé au second plan. Et lentement mais surement, la descente dans la tombe a commencé.

Pourtant, d'une nature plutot joviale et doté d'une solide pédagogie, Marta ne rechignait jamais à aller vers les rares visiteurs et rectifier quelques histoires populaires erronées qu'ils pouvaient se raconter. Elle passait peut etre pour une curiosité, quelqu'un de lourd, ou dans certains cas, une personne extrémement inquietante. Mais peut lui importait ce qu'on pensait d'elle. Les visiteurs n'étaient jamais tres présent, et elle ne souhaitait pas rater une occasion d'eggayer un peu ses journées. Aussi, quelle ne fut pas sa surprise et sa joie, à peine dissimulée par un sourire poli et affable, quand le couple, pour autant qu'elle pu en juger, vint à sa rencontre. Deux jeunes femmes, une humaine, assez grande, de longs cheveux blonds, un teint étonnalent pale qui faisait ressortir des yeux bleux electriques; et une cathare plus petite mais un peu plus agée, la quarantaine, une chevelure foncée, et de magnifiques yeux mordorées élégament mis en valeur par une fine paire de lunette carrées. Elles se tenaient mutuellement par la taille et affichaient de grands sourires, elles rayonnaient littéralement. Marta était plus habituée à voir des gens moroses, ses collégues, ou des touristes qui étaient plus la à se montre sur les réseaux sociaux, qu'à vraiment apprécier l'art et l'Histoire. Ces deux femmes n'avaient rien à voir avec la plébe habituelle. Elles semblaient dévorer du regard chaque piéce qui s'offraient à elle. Par ailleurs, elles respectaient une regle antique qui se perdait, meme si elles étaient seules dans le musée, elles conversaient à voix basse. La cathare l'accosta d'une voix chaleureuse
: "

- Excusez moi, mon amie et moi méme souhaiterions savoir quand est-ce que commence, dit elle avec un sourire étincelant particuliérement apaisant, Nous n'avons pas vu d'horaires particuliéres, et nous avons complétement oublié de demander à la caisse
-Ma foi, j'en suis navrée, mais les visites guidées doivent etre réservée 48h à l'avance, nous n'organisons pas de visite à heure fixe..."

Un systéme fort étrange, mais les effectifs étaient réduit à peau de chagrin, et la direction voyait dans cette solution, un moyen de se faire un peu plus d'argent. De toutes maniéres, il fallait aménager l'emploi du temps dans ce genre de cas, le musée ne pouvait pas se permettre de faire tourner tous les effectifs en meme temps. Il n'était que 3 employés à tout gérer aujourd'hui, trois personnes à gérer une pseudo surveillance parfaitement inutile, les cameras de surveillance était HS depuis fort longtemps, et nul 'avait sonngé à les réparer, la caisse, il fallait bien que quelqu'un s'en occupe, en meme temps que la pseudo boutique souvenir à l'abandon, et, un employé dans les bureaux, dont on ne savait trop ce qu'il pouvait faire.


"- Mince... il n'y a vraiment aucun moyen de pouvoir bénéficer d'un avis d'expert ? Ce serait dommage de ne pas profiter à fond de ces reliques...
-Je suis navré mais c'est impossible, le réglement est..."
Martha s'interompit. Une bouffée de chaleur et d'espoir venait de la saisir. Elles n'étaient que deux, elles semblaient vraiment interessées par l'Histoire... en plus elles avaient une bonne bouille. Et puis, elles n'étaient que deux... pourquoi leur refuser...
"-Je vais vous faire visiter le musée, reprit presque mécaniquement la conservatrice, ca restera entre nous, allons suivez moi, suivez moi !
- Merci beaucoup, répondit avec un sourire encore plus éclatant la cathare"

La conservatrice se sentait étonnament bien, sa journée qui promettait pourtant d'etre particuliérement morose, devenait éclatante. Elle se sentait vraiment tres bien et était motivée comme jamais à présenter le musée à ses nouvelles amies.

Directement, apres quelques détours qui assuraient un maximum de discretion, il ne fallait pas qu'on les voit, c'était parfaitement logique. Apres tout, elle bravait un interdit pour ses amies. Sa visite allait commencer par l'endroit le plus important du musée, les archives. Il était parfaitement logique de montrer à ce couple l'endroit le plus important du musée. Peu importait qu'il soit interdit au public, elles étaient passionnées par l'histoire, l'archéologie, et la mythologie. Il était logique de présenter les plus précieux ouvrages qui avaient pu rester. Marta posa son badge d'accés sur une table juste à coté de la porte sécurisée qui menait à la salle qui entreposait de multiples trésors, il ne fallait surtout pas perdre ce badge, ce serait vraiment dommage. Face à l'ensemble des ouvrages et des reliques, la cathare émit un soupire et un sifflement. Elle était surement impressionnée par cette salle qu'elle n'avait surement jamais vu. La conservatrice décida logiquement de lui montrer où était l'inventaire de toutes ces ressources, et la clée de la classification de tous ces trésors. Un tel bazar était décevant, il était nécessaire de lui montrer coment se repérer pour chercher un élément spécial. D'ailleurs, rien ne valait l'exemple. Martha avait décidé par elle meme, car elle était parfaitement capable de prendre des initiatives contrairement à ce qu'on disait d'elle, de chercher plusieurs document se référent à un sujet assez précis. Alors que Martha s'apprétait à taper le mot clé qui allait envoyer un droide et un droide transpalette chercher le resultat de sa recherche, elle eut soudain un doute. Il était inhabituelle et meme interdit de montrer ce genre de chose devant un public non autorisé, mais d'ailleurs, que faisait'elle la.... Une révélation la frappa. Ses deux amies étaient juste des professeurs d'université. Pas besoin de s'inquiéter. Baignant dans une douce quiétude, Martha valida la commande et observa de son oeil bienveillant les droides et les femmes partir avec empressement. Elle ne sentait pas le besoin de bouger, pour aller où. Mieux valait rester avec ses amies. Au bout de quelques minutes, les droides revinrent accompagné du couple avec trois piece, un vieux manuscrit qui n'avait q'une poignée de page, vraissemblablement un ancien journal, une gravure et une statue. La cathare poussa un peu brusquement l'archviste et s'intalla sur son propre bureau avant de s'atteler à la lecture du livre. Martha pensa logiquement qu'il était necessaire de supprimer informatiquement les références de ces articles qui n'avaient de toute facon jamais existé. La suppression effectuée, marta deploya calmement un grande bache en plastique au sol avant de se coucher dessus, le tout sous le regard de l'humaine. La cathar semblait parler, mais Martha était bien incapable de saisir ce qu'elle disait. Soudain, Une intense douleur déchira sa poitrine. elle avait la sensation qu'un bloc de marbre se trouvait à la place de son coeur. Paniquée, Martha se debattait dans tous les sens, elle avait cet affreux sentiment que son coeur s'arrétait de battre. Elle se senti vaguement décoller du sol. Sa vison devenait flou, et sa respiration était haletante. Le monde n'était que douleur. Au bout d'une éternité, Martha perdit l'usage de la vue, et sombra lentement dans un néant qui n'était que douleur.

La Cathar n'avait pas lever les yeux vers la conservatrice. Sentant desormais sa présence complétement évanouie dans la force, elle se décida à relacher la terrible pression de Force qu'elle avait déclenché pour figer completement le coeur de sa victime. Cela ne lui avait pris qu'une poignée de seconde, et elle avait agit presque sans réfléchir. Toujours sans relever les yeux, elle dit à ordonna froidement à l'humaine :

"remet moi ca où on l'a trouvé, et emmene moi l'autre."

Sans attendre de réponse, qui de toutes facons ne viendrait pas, la cathar replongeat dans son travail. Ce journal allait représenter un gros défi....

_________________________
Formation :
-Niveau 0 : corps a corps-

combat au sabre :
-Praetoria ishu
-Praetoria vonil




http://star-wars-rpg.soforums.com/t4314-casier-de-Lemsli-Umbra.htm#p47990
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/08/2018 22:11:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Raxus Secundus Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com