Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
La conquête de Corellia

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Corellia
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Asavar Phocas
CSI

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2016
Messages: 239
Niveau: 0

MessagePosté le: 10/06/2018 14:03:00    Sujet du message: La conquête de Corellia Répondre en citant

Précédemment

" En bas, le pouvoir des Ténèbres. En haut, les Ténèbres du pouvoir. " -Proverbe russe


"Tout de suite, sur Corell Network, les informations présentées par votre journaliste favori, Almir Charr."

La musique d’introduction du programme diffusé dans tout le système corellien via Holonet se lança, et les projecteurs pointèrent en direction du présentateur, alors que les droïdes caméras opéraient un traveling qui s’arrêta devant le visage du quadragénaire.



Almir Charr


Almir Charr avait travaillé comme journaliste d’investigation indépendant pendant de nombreuses années. Ayant acquis une certaine réputation, le retour de ce natif de Corellia sur son monde natal ne passa donc pas inaperçu, et de nombreux médias cherchèrent à l’intégrer dans leurs rangs. S’il avait pendant un temps envisagé d’accepter l’offre du Jawa Enchaîné, il opta finalement pour un poste de présentateur pour Corell Network, mieux rémunéré et apportant de plus une stabilité et un confort qui lui avaient cruellement manqués au cours de ces années de vadrouille.

Le journaliste corellien grisonnant jeta son habituel regard félin à la caméra, un léger sourire au visage. Le personnage débordait sans aucun doute de charisme, et il en avait bien entendu conscience : sa confiance en lui était palpable et il ne ressentait pas la moindre anxiété face aux millions de spectateurs.


- Chers téléspectateurs, bonsoir. Au programme, ce soir, une rencontre diplomatique majeure entre la République Fédérale et la Confédération des Systèmes Indépendants sur fond de tensions politiques entre les grandes puissances, suite au meurtre d’un notable confédéré dont la responsabilité a été attribuée par les autorités de Géonosis à Lyzs Yvanol, ancienne générale de la Garde Républicaine ayant été depuis suspendue. Plus tôt dans la journée, la chancelière par intérim a organisé une conférence de presse durant laquelle a été annoncée l’identité du représentant de la délégation républicaine : il s’agira du sénateur Blokkus Terriblic, éminent représentant de la planète Mustafar. L’identité des délégués séparatistes n’a pas encore été rendue publique. Au cours de cette même conférence de presse, la suppléante de la chancellerie a tenu des propos polémiques ayant suscité l’émoi au sein de la population confédérée. Le Consulat n’a pour l’instant pas réagi à ces déclarations. Le processus de paix est-il d’ores-et-déjà mort dans l’oeuf ? Restez avec nous pour en savoir plus. Tensions également sur Mandalore, alors que la guerre civile entre le gouvernement de Sundari et des groupes dissidents prend une nouvelle ampleur, la résolution du conflit devenant un enjeu de premier plan sur la scène politique galactique. Une médiation semble avoir été mise en oeuvre, avec le soutien de la CSI. Nous verrons si une conciliation entre les diverses factions est possible et si la stabilité peut être ramenée sur Mandalore. Mais tout d’abord, penchons-nous sur la campagne électorale actuellement en cours sur Corellia. Alors que des élections ont été organisées pour pallier la disparition des présidents Mufus et Fear, le représentant de l’aile ultraconservatrice et nationaliste du Parti, Gabe Narben, demeure le seul candidat officiel et se place ainsi dans la meilleure situation possible pour remporter par défaut l’élection à deux jours du suffrage. Néanmoins, un rebondissement semble avoir eu lieu aujourd’hui, alors que la rumeur de l’entrée en jeu d’un nouveau candidat se fait de plus en plus crédible. Un fonds de campagne a été en effet rassemblé avec l’aide de la Corporation Technique Corellienne afin de soutenir la candidature d’un nouveau participant, venant confirmer la crédibilité des rumeurs et suscitant la colère de l’équipe de campagne de Narben, jugeant le procédé déloyal, ce à quoi le service de communication de la CTC aurait répliqué en affirmant qu’une candidature unique aurait été tout autant déloyale et antidémocratique. Si les rumeurs ont d’abord évoqué le nom d’Elayne Navarr, administratrice du district de Tyrena issue de l’aile orthodoxe internationaliste et sociale du Parti et réputée pour son opposition à la ligne conservatrice de Narben, l'intéressée a démenti cette information dans un communiqué officiel. L’identité de ce nouveau participant aux élections présidentielles devrait être bientôt communiquée alors que l'annonce officielle de sa candidature devrait avoir lieu dans la soirée ou demain dans la matinée. Les observateurs de la scène politique évoquent la possibilité d’une candidature indépendante, ce qui semble plausible compte tenu de la réaction du porte-parole du comité central du Parti, ayant déclaré ne pas détenir d’informations susceptible d’éclairer les médias sur cette affaire. Il aurait également renouvelé le soutien du comité au candidat Narben. Suite à l’officialisation de cette information, une partie du Conseil constitutionnel ferait pression pour obtenir une prolongation de la période de campagne, afin d’assurer un débat démocratique. Affaire à suivre. C’est également en cette période de l’année que les touristes reviennent se prélasser sur les plages corelliennes. Si le tourisme est toujours aussi développé sur Corellia, contribuant au bon fonctionnement de l’économie locale et assurant un bon chiffre d’affaires aux petits commerçants en cette période estivale…





Toujours isolé dans mon obscure chambre, je coupai la diffusion du programme d’informations. Les affaires diplomatiques impliquant la Confédération avaient beau susciter mon intérêt, je me devais de rester concentré sur la campagne à venir. Visiblement, la Duchesse n’avait pas traîné pour mettre en oeuvre le processus d’officialisation de ma campagne. Tant mieux ! Au moins se révélait-elle efficace dans sa tâche.

Avec le soutien de la CTC et la collaboration de Lawrence Vaetta, mes chances de victoire ne pouvaient désormais plus être qualifiées de minimes. Surtout compte tenu des informations dont je disposais désormais concernant cette larve de Narben. Après mon retour du musée, j’avais envoyé un rapport à ce sujet au DCRS dans l’espoir d’obtenir un soutien de leur part pour assurer une bonne fois pour toute mes chances de conquête de Corellia. Je pensais également à reprendre contact avec la Twi'lek une fois revêtu de ma crédibilité de candidat officiel afin de mettre en oeuvre le report du suffrage.

Je me préparai psychologiquement. Ce soir, Kaloo me donnerait son feu vert, et la lutte pour le trône présidentiel démarrerait. Ce soir, Asavar Phocas sortirait de l’anonymat. Ce soir, mon règne commençait.

_________________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 10/06/2018 14:03:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Blad Demeci
CSI

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2008
Messages: 491
Niveau: 3
Rang: Commandant
Autre: Instructeur

MessagePosté le: 11/06/2018 08:39:29    Sujet du message: La conquête de Corellia Répondre en citant

Gabe Narben


Le goût du pouvoir était à la fois amer et sucré. Gabe Narben en était même devenu accroc, semblable à ces junkies dépravés qui polluaient la galaxie, addicts ceux-ci au bâton de la mort notamment. Le contrôle était une passion pour le natif de Corellia, et il n'appréciait que très rarement les surprises de ce fait. Passé par les études supérieures, Gabe avait toujours suivi une idéologie nationaliste ferme et franche. Au cours de sa carrière, au sein de firmes diverses et variées avant de récupérer l'entreprise familiale, Narben a appris à écraser les autres, à s'imposer malgré l'opposition. Parfois, il dû employer des méthodes peu orthodoxes, pour sûr. Si cela lui permettait d'atteindre l'échelon supérieur, alors Gabe n'hésitait pas un seul instant.

C'est au fil des années que ce personnage haut en couleur s'est construit. Reconnaissable dès ses premiers pas grâce à sa rousseur sans équivalence à Coronet, le fils Narben a tout de suite cherché à se démarquer encore plus du reste du monde. Il a toujours voulu être un leader, diriger des masses, et son destin sembla s'écrire lorsque Mufus et Fear abandonnèrent leurs trônes. A cette annonce étonnante, l'homme à la moustache remontante avait enfilé son éternel costume magenta, puis avait tiré son épingle du jeu en devenant le poulain incontestable du Parti. Le fruit d'un long travail de relations et de poignées de main bien senties, bien sûr. De plus, le candidat Narben défendait des idées très protectionnistes, qui plaisaient intellectuellement à bon nombre de Corelliens. Seul candidat déclaré, il n'y avait de toutes façons pas de débat à tenir concernant le futur Président du système.

Et puis, un matin, le plan parfait de Gabe Narben s’effondra sur lui-même. Dans son magnifique appartement, au sommet d'un building de Coronet, le protégé du Parti regardait les nouvelles du jour, annoncées par ce bon vieux Almir Charr. Le rouquin, en peignoir et bien installé dans son grand fauteuil de cuir, devenait tout rouge. Corell Network déballait publiquement la naissance d'un opposant à Gabe Narben, dans le cadre des élections à venir. Bien entendu, le Parti avait déjà transmis la nouvelle à son poulain plus tôt, mais le JT de Charr officialisait la chose. C'en était de trop pour le petit moustachu, qui se mit à vociférer devant son grand écran luxueux, insultant Kaloo Axan de tous les noms possibles et imaginables.

Une belle et jeune Balosar fit alors irruption dans le salon depuis la chambre. A moitié nue, parée de simples sous-vêtements en dentelles, elle avait l'air inquiète. Ses longs cheveux blonds ondulés tombaient sur sa poitrine, tandis que ses yeux bleus tombés des cieux ressortaient à merveille au milieu de son visage pâle, quasiment immaculé. La ravissante jeune femme vint rapidement masser les épaules de Gabe, qui gigotait toujours dans son fauteuil de grand patron.

"Pauvre chou, tu es tout noué."

Dit-elle, de sa voix douce et innocente. Le Corellien gromela quelques instants de plus, avant de se taire, profitant du réconfort apporté par la demoiselle. Dans un soupir, il éteignit son holotéléviseur, puis se leva, se tournant vers la fille aux cheveux d'or :

"Aller, prends ton argent et laisses-moi tranquille. J'ai beaucoup de travail qui m'attend."

En effet, la journée promettait d'être longue pour Gabe Narben. Et le nom de ce nouveau candidat n'était pas encore sorti, sans doute allait-il faire le tour de ses contacts pour s'en informer avant le petit peuple...

_________________________________________________________


"Nous informons nos agréables passagers que ce voyage Toskrew City-Coronet touche à sa fin. Par sécurité, merci d'attendre que la nacelle du vaisseau soit totalement déployées avant de vous diriger vers la sortie. L'équipage vous souhaite un agréable séjour sur Corellia, bonne journée."

Ansikt était arrivé sur Corellia. A cause de sa nouvelle apparence, les regards se tournaient régulièrement vers lui. Bien que son voisin direct fût respectueux et discret, d'autres ne pouvaient pas se vanter de la même classe. Enfin, ce calvaire était bel et bien terminé, le Gurlanin pouvait à présent découvrir la capitale Corellienne et se fondre dans la masse. Aussitôt débarqué, l'agent séparatiste reçu un message anonyme sur son datapad portatif :

Citation:
Gabe Narben doit perdre les élections.
Supprimez ce message.


Simple, net, précis. Maintenant, l'agent Billy devait lancer son enquête, se familiariser dans ce nouvel environnement. Beaucoup d'informations lui manquaient actuellement, nulle doute qu'il saurait se débrouiller pour les obtenir sans éveiller les soupçons. Son binôme ne semblait toutefois pas décidé à se montrer pour l'aider, nulle doute néanmoins qu'il se trouvait dans les parages, à le surveiller de loin.
_________________________
Formation : Close Combat
Niveaux 1 & 2 : Close Combat
Niveau 3 : Tireur d'élite
Casier T3544
Origines de l’Éternel
Revenir en haut
Ansikt
CSI

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2016
Messages: 77
Niveau: 2
Rang: Sergent
Autre: Faceless

MessagePosté le: 11/06/2018 17:39:18    Sujet du message: La conquête de Corellia Répondre en citant



Mai’Sa Everkoote (apparence d’Ansikt)



La voix artificielle d’un haut-parleur me tire de ma somnolence. Je m’étais assoupie après avoir vu pour la quinzième fois le joueur de Pazaak renverser ses cartes dans un accès de colère. Il était amusant au départ, mais… Si depuis ma position, j’ai pu remarquer qu’il avait toujours les mêmes tics quand il avait une bonne ou une mauvaise main, j’imagine que son adversaire a lu en lui comme un livre ouvert.

La navette se pose, mais je préfère rester immobile, laissant mon imposant voisin se dépêtrer de son siège. Il est resté surprenament cordial, au vu des différents regards que j’ai pu avoir pendant le trajet. J’imagine que la discrétion n’était pas leur but ! M’enfin, ça aurait été pire si j’avais gardé l’accoutrement qu’on m’avait refilé à mon réveil.

Avant de descendre, je vérifie mon datapad, par acquis de conscience, et remarque un message. Deux lignes, des plus claires. Et bien, en voilà une mission ! Si seulement ils m’avaient laissé m’informer au préalable… J’hésite à répondre un “Nouveau numéro, qui est-ce ?”, mais m’abstiens, et exécute l’ordre décrit.

En m’étirant à la sortie de la navette, quelques questions me traversent l’esprit. J’ai reçu ce message à mon arrivée en gare. Or, la navette était légèrement en retard par rapport à l’heure annoncée au départ. Ils se sont servis de la localisation de la puce pour envoyer le message au bon moment ? Si c’est le cas, ils peuvent me détecter depuis Géonosis, donc je ne peux pas espérer passer “hors portée”. Sinon, ils auraient un détecteur local, possiblement opéré par un agent séparatiste. En parlant d’agent, ils pourraient tout simplement m’en avoir collé un sur le dos. Il y a peut-être moyen de le déterminer.

La vue est belle, d’ici. La capitale s’étale devant nos yeux de ses bâtiments gigantesque, le capitole siégeant fièrement en son centre. Le foule s’y dirige, pressée de découvrir la ville, ou plus simplement de vaquer à leurs occupations. Comme sur Géonosis, je me prends en photo, la ville derrière moi en haut de la photo, et la foule informe en dessous. Un petit “V” avec mes doigts devant mon oeil gauche, un grand sourire, et j’actionne le déclencheur. Propre, avec son petit commentaire “Enfin sur Corellia ! Si contente d’enfin y être ! (*^▽^*) “

J’hésite à ranger le datapad, mais remarque qu’il y a toujours une sacrée foule devant la navette. C’est un modèle récent, d’ailleurs. Je fais mine d’attendre que l’endroit se dégage un peu, monte discrètement sur un banc pour avoir une vue d’ensemble de l’appareil et des gens restants, adopte une pose similaire à celle utilisée précédemment, et prend la photo. “Nouvelles navettes Géonosiennes ! Tellement plus confortables que le modèle d’avant ! (/^▽^)/ “

Je range mon datapad et reprend ma route. Ce n’est pas grand chose, mais, mises bout à bout, si quelqu’un venait à me suivre, je pourrais peut-être l’identifier, que ça soit un hypothétique agent séparatiste voulant s’assurer du travail bien fait, un agent local ou étranger cherchant à me tuer, ou plus simplement un lourdeau ne comprenant pas le sens du mot “non”. Paranoïaque ? Certainement. Justifié ? Assurément.

Je descends dans les rues, marche à bon rythme. Le climat est tropical, mais d’occasionnels coups de vents m’assurent dans mon choix de tenue. Tout de même, je préfère ouvrir mon manteau pour ne pas cuire dans le cuir.

Coronet est grande, et j’avoue ne pas savoir trop par où commencer. Actuellement, il faudrait que je puisse me repérer dans la ville. Je me vois mal demander aux passants à chaque fois que je veux me rendre quelque part. Heureusement, un office de tourisme se trouve juste à la sortie du spatioport. Pratique. J’y récupère un plan dépliable en papier, ainsi que quelques fascicules sur les grands lieux touristiques de Coronet, surtout les plus colorés. J’arrive à peu près à noter ma position, la cantina la plus proche, et me fait la réflexion que je réfléchirai mieux le ventre plein (chose que ce dernier approuve dans un gargouilli bien peu élégant).

Bon, je sais à peu près où je suis. Maintenant, il faudrait à peu près savoir ce que je fais ici. Gabe Narben ne doit pas gagner les élections. Plusieurs choses à retenir, donc : il y a des élections, et un candidat embête fortement la CSI. C’est d’ailleurs surprenant qu’ils veuillent qu’un candidat perde, plutôt que de faire gagner leur poulain. A moins que ça soit le seul qu’ils n’aient pas pu acheter ?

J’arrive finalement à une cantine ni trop chic, ni trop miteuse. Au moins, les prix ne sont pas aussi excessifs que les pièges à touristes autour. Ca fera l’affaire.
L’endroit est presque vide de clients. Etablissement mal famé, ou simplement un mauvais jour ? Remarque, la pause de midi est déjà bien passée. Toute sourire, je commande un plat de saucisses de Nerf, et va m’installer en fond de salle le temps que mon plat arrive, avec vue sur l’entrée, mais relativement dissimulée des baies vitrées à côté de la porte. Je profite également de cette vue d’ensemble pour prendre en photo le bar et la rue.

Réfléchissant avec une moue visible sur quel commentaire mettre, un Besalisk bourru arrive et me sert le plat en souriant à peine. Je le remercie plus chaleureusement qu’il ne le mérite, règle l’addition, et trouve enfin le commentaire adéquat : “ Enfin trouvé une cantina ! Mon estomac crie famine ! ( ≧Д≦) “
J’immortalise également le tas de viande et de sauce qui me sert de plat, intitulé sobrement “ Saucisses de Nerf, à la corelienne ! o(^▽^)o “

J’entame mon assiette, et réfléchis. La tambouille est bien plus agréable en bouche qu’au regard, d’ailleurs. Il me faut des infos sur la situation de Corellia actuellement. Quand se déroulera l’élection ? Combien de candidat ? Qui est ce “Gabe” ? Quelles armes j’ai à disposition ?

Sans conviction, je navigue sur mon datapad en mangeant, vérifiant si je pouvais tomber sur une émission quelconque sur le sujet. Et, coup de chance, je remarque qu’un programme de Corell Network est disponible en rediffusion. J’ouvre la vidéo, et la musique se met à cracher dans la pièce par le petit haut parleur, que je réduis bien vite sous plusieurs regards accusateurs. Franchement, quel genre d’impoli laisse le son à fond en permanence ? A qui pouvait bien être ce datapad, avant ?

Enfin à un volume raisonnable, le quadragénaire expose les nouvelles. Je l’ai déjà vu quelque part… Mais à quel époque ? Tant pis, j’y réfléchirai plus tard. L’humain expose les nouvelles, avec un tact assez respectable. Il connaît son métier, ça se sent. Les négociations entre la CSI et la République vont enfin avoir lieu, alors ? Ils ont mis du temps à répondre, tiens. Enfin, le chancelier Nocturna promettait un dynamisme qui est manifestement passé à la trappe. Tant pis !

Je manque d’éclater de rire, mais tâche de rester dans mon rôle de curieuse et écarquille simplement les yeux. Un Hutt en négociant officiel, passe encore, mais accuser publiquement la CSI de mensonge juste avant un sommet diplomatique ? Quel genre de gourde ont-il bien mis en intérim ? Les pauvres diplomates doivent s’en arracher les cheveux, les cornes, ou tout autre appendice qu’ils peuvent bien avoir. Le régime est donc dans la difficulté à ce point, pour laisser une personne de ce genre gouverner ? Peut-être qu’il y a un coup à faire…

Le présentateur fait également mention de tensions sur Mandalore, s’approchant même de la guerre civile. Je me demande ce qu’Elle peut bien en penser… Je ne l’ai jamais trop interrogée sur son passé… Aussi pour éviter qu’elle fouine un peu trop dans le mien, aussi ! M’enfin… Si la CSI se décide d’intervenir là bas, peut-être qu’Elle y ira ? Quoique, la connaissant, je suppose qu’Elle y irait plus pour se battre que pour discuter tranquillement…

Enfin un segment intéressant, sur Corellia et sa campagne électorale. Ce Gabe Narben vient donc de l’aile conservatrice et chauvine. J’aurais bien imaginé un vieux croûton, mais l’image révèle un homme relativement jeune, à la moustache soignée et l’air hautain. Ce dandy est donc ma cible. Quelque chose me dit que la tâche sera soit particulièrement ardue, soit particulièrement dangereuse. Pourquoi y envoyer un métamorphe aux allégations douteuses, sinon ?

Un nouveau candidat rentre en piste, alors. Mon employeur ? Très possible. Ou tout bêtement quelqu’un que la CSI peut mieux contrôler que celui d’en face. En tout cas, ça a l’air de causer du remous. En tout cas, si les prolongements sont mis en place, ça me laisse un peu plus de marge de manoeuvre.
L’émission continue sur le tourisme Corellia, ce qui me fait penser que je n’ai pas d’affaires adaptées pour en profiter. Mais la plage attendra.

Absorbée par l’émission, je remarque que le gérant cuisinier beugle dans un accent impossible aux dernières clients de partir pendant qu’il débarrasse les assiettes des anciens clients. Je préfère ne pas faire de vieux os, et sort avec un “Au revoir !” un peu trop enjoué pour un service de ce genre.

Bon, me voilà sortie. J’ai bien une piste, mais elle est mince. Après, je peux extrapoler. Si cet homme est bien le cliché de dandy qu’il semble être, alors je pourrais parier qu’il aime traîner avec des mâles aux même centres d’intérêt que lui dans des meetings et autres réunions de bonne compagnie, ou alors à jouer au séducteur dans des soirées mondaines. En tout cas, c’est ainsi qu’Avinash voyait la chose. Je me dis qu’il n’avait peut-être pas complètement tort, pour le coup.

D’un pas enjoué, je me dirige vers le centre-ville, me disant que j’aurais forcément de meilleures options là-bas.

*****


Plusieurs heures plus tard, j’ai pris connaissance des lieux, mais je n’ai rien récupéré de concret. Enfin, si, mais c’est juste de la “mise à niveau”, disons.

J’ai pu trouver un kiosque et mettre la main sur plusieurs choses. Déjà, j’ai pu ajouter à mon datapad les numéros récents du Jawa enchaîné, ainsi que leur édition spéciale sur l’élection, qui s’actualisera à la révélation du candidat mystère. C’est pas gagné, mais je fais confiance à ma mémoire pour à peu près savoir qui est qui. Il va falloir faire ses devoirs, pour le coup.

Deuxième chose, j’ai pu trouver des journaux à scandale à propos du “futur président”. Entre les articles sur du vide et les arnaques à peine dissimulées, je remarque un schéma dans les clichés de paparazzi : il est souvent accompagné par des femmes blondes, que ça soit chez lui ou en sortie. Comme… l’apparence que j’ai dû prendre… C’est une piste, assurément, mais… ils comptent vraiment là dessus ? Sérieusement ? Misère…

Je regarde l’heure. Mmhhh… Peut-être que se sociabiliser un peu ne pourrait pas faire de mal ? Et ce bar chic là-bas me semble un bon endroit pour prendre la température sur la sur la situation actuelle. Allons voir~...

_________________________
Double compte d'Aikin

Identité du métamorphe
Antre du métamorphe


Formation de base : Close Combat
Lvl 1 : Assassin
Lvl 2 : Assassin


Grand merci à Blad pour l'avatar ! o/
Revenir en haut
Asavar Phocas
CSI

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2016
Messages: 239
Niveau: 0

MessagePosté le: 11/06/2018 20:31:33    Sujet du message: La conquête de Corellia Répondre en citant

Dakul jeta un regard sur les spires de Coronet. La vue était d’une beauté exceptionnelle depuis ce perchoir, l’éclat de l’astre Corell se reflétant sur les tours, leur donnant des airs de lances d’or et d’argent venant percer les cieux. Fut un temps où il aurait pu apprécier pleinement le panorama. Mais la vie avait été cruelle, lui prenant ses deux yeux, sa jambe, et causant de multiples dégâts graves à divers endroits de son organisme, notamment son visage, rendu méconnaissable par son accident, ainsi que ses bras, rendus si lamentables qu’il avait préféré se les faire directement amputer. Il avait subi ce que tout Skakoan quittant le sol de sa planète natale craignait de subir. Au cours d’un voyage sur un monde lointain, des brèches s’étaient ouvertes dans sa combinaison. Par miracle, il était parvenu à limiter les dégâts. Si tel n’avait pas été le cas, il ne serait plus de ce monde aujourd’hui…

Ainsi, c’est avec ses prothèses oculaires qu’il observait le grandiose paysage urbain de Coronet, une part de lui regrettant un peu de ne pas pouvoir assister à la scène avec des yeux organiques. Il se souvenait avec nostalgie de sa vie passée, allant presque jusqu’à regretter l’époque paisible où il était scientifique du Techno-Syndicat. Au sein de la Baktoïd Combat Automata, ses connaissances pointues en physique et en ingénierie acquises à l’Académie de Skako lui avaient permis de mettre au point des prototypes d’instruments de mort particulièrement efficaces, mais cela ne lui avait posé alors aucun problème d’ordre moral. Son emploi était bien rémunéré et toute forme de souci financier lui était inconnue. Il menait une vie paisible. Et il avait alors aspiré à quelque chose de plus exaltant. Quel imbécile il avait pu être… Se rendre sur une zone de guerre pour tester soi-même ses inventions avait été une idée d’une effroyable stupidité ! A son retour sur Skako, un corps nouveau lui avait été offert par son… cher ami, Vallas Wanbor, un corps issu de ses recherche. Un corps conçu pour la guerre, alliant puissance, résistance, vitesse et discrétion. Un corps parfait, qui devait incarner le futur de la race Skakoan. Il avait d’abord maudit Wanbor pour avoir fait de lui une arme ambulante, puis il avait fini par y prendre goût, finissant même par ressentir de la reconnaissance envers le secrétaire général de la Baktoïd. A vrai dire, la détresse qu’il ressentait autrefois avait fini par se volatiliser, comme ce fut le cas pour la plupart de ses émotions, comme s’il avait fini par laisser le contrôle total à sa part de machine.

Cependant, à cet instant précis, à la vue de cette splendide cité, il ressentit à nouveau cette mélancolie qu’il n’avait plus connue depuis si longtemps. Il balaya vite ces pensées parasites : il n’était pas ici pour se poser des questions existentielles, mais parce qu’il avait un travail bien précis. En tant que membre de l’élite des Commandos Skakoan, les bras armés du Techno-Syndicat, il avait reçu l’ordre d’assurer la protection de cet Asavar Phocas et de le servir, et il comptait mener cette mission à bien de manière exemplaire.

Un des avantages notables que lui conféraient ses yeux cybernétiques était la possibilité de pouvoir observer à une grande distance et avec une remarquable précision ses cibles. Et depuis le sommet de cette tour, il venait d’ailleurs d’identifier son nouveau collaborateur. Ou peut-être devait-il dire sa nouvelle collaboratrice ? C’était du moins ce que son apparence suggérait, mais par définition, il était difficile de se prononcer sur la véritable nature des polymorphes. Ah, comme il aurait aimé étudier ce spécimen… Si on lui avait laissé suffisamment de temps pour comprendre la physiologie de cette espèce, peut-être aurait-il pu s’en inspirer pour concevoir des matériaux adaptatifs ! Cela aurait été grandiose, une aubaine pour la recherche militaire ! Le Skakoan soupira. Encore une fois, son esprit s’égarait.

La cible correspondait parfaitement au portrait que lui avaient transmis ses contacts du DCRS. Sans doute ces caractéristiques physiques correspondaient-elles aux canons de beauté appréciés par ce porc de Narben ? C’était fort probable. Dakul observa avec attention la cible. Oui, il s’agissait bien d’elle, aucun doute là-dessus. Le signal émis par la puce venait de balayer le peu de doutes qui lui restaient.

Alors que la jeune fille - ou du moins ce qui semblait en être une - s’apprêtait à pénétrer dans un bar, Dakul envoya ses instructions à sa récente acquisition : il était hors de question d’entrer en contact direct avec l’agent. Cela reviendrait à prendre le risque de la lier à Phocas, ce qui était inenvisageable. Le droïde 3PO interpella la polymorphe.


- Maîtresse Mai'Sa ! Je vous avais perdue de vue. Le maître s’inquiétait terriblement, vous ne devriez pas vous égarer ainsi dans les rues de Coronet ! Elles ne sont malheureusement plus si sûres ces derniers temps. Permettez-moi de vous suggérer de me suivre jusqu’à la maison, maîtresse. Si maîtresse Gladys était là, elle me couvrirait d’insultes pour avoir manqué ainsi à mon devoir…

Le pseudonyme utilisé par l’ancienne partenaire de l’agent confédéré sur Cato Neimoidia avait également été communiqué par le DCRS afin d’établir le contact plus facilement. Le droïde 3PO avait reçu ses ordres de Dakul lui-même et les appliquaient à la lettre, même s’il ne comprenait pas leur finalité. Si l’agent polymorphe coopérait, il recevrait bientôt ses instructions et ferait basculer le destin de cette planète… mais il était à craindre que l’expérience ne serait pas forcément des plus plaisantes.





Il était temps. Je pris une grande inspiration avant de me libérer de l’obscurité. Il était temps pour moi de quitter les ombres une bonne fois pour toute. Le temps de la lumière était venu. Dans le salon du gigantesque appartement se tenait un droïde HK 60 amélioré chargé d’assurer ma protection en l’absence de Dakul, retenu ailleurs par une mission dont les détails m’étaient inconnus, mais dont on m’avait assuré qu’elle garantirait ma victoire.

C’était l’heure. Accompagné du droïde de combat, je me dirigeai vers la sortie de l’appartement pour rejoindre Kaloo et Vaetta. Ensemble, nous nous apprêtions à annoncer officiellement ma candidature au peuple corellien. Désormais, la bataille électorale commençait.

_________________________
Revenir en haut
Blad Demeci
CSI

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2008
Messages: 491
Niveau: 3
Rang: Commandant
Autre: Instructeur

MessagePosté le: 12/06/2018 14:11:44    Sujet du message: La conquête de Corellia Répondre en citant

La scène était illuminée de mille feux, la foule attendait son héros dans un océan de murmures et de chuchotements incompréhensibles. Face au public, un grand drapeau Corellien flamboyant demeurait dressé jusqu'au plafond, majestueux et plus noble que jamais. La fanfare dépêchée pour l'événement ne tarda pas à démarrer son impressionnant morceau patriotique, la fameuse hymne choisie par Gabe Narben, pour Gabe Narben.



Le candidat à l'élection présidentielle surgit sur la scène à ce signal entraînant, saluant des deux mains ses militants, sourire jusqu'aux oreilles. Il fit d'abord le tour de l'estrade, s'approchant de ceux qui tendaient la main pour pouvoir toucher le rouquin. Quelques gardes veillèrent à ce qu'aucun des "spectateurs" ne se montre trop insistant, repoussant plus ou moins gentiment la foule lorsque Gabe le décida. Ce dernier se redressa et se dirigea sereinement vers son pupitre en bois parfaitement verni. L'homme troublé et excessivement énervé de ce matin semblait avoir prit congé. Ce soir, le dandy Corellien était un homme sûr et inébranlable.

La fanfare cessa sa musique remarquable, atténuant son volume de jeu en fondu de façon tout à fait habile. Ceci permit à Narben de démarrer son discours dans une transition pleinement maîtrisée, sa voix claire et claquante résonnant dans toute la salle grâce au micro sous sa bouche :

"Citoyens, citoyennes, bonsoir."

Il n'en fallu pas plus pour réenclencher les applaudissements des uns et des autres, la foule était très réactive et pleine d'entrain visiblement. Ceci décrocha un nouveau sourire au natif Corellien, à la fois amusé et enchanté par ses fans. Il reprit tout à fait sérieusement, plein de classe dans son fameux costume de velours magenta :

"Aujourd’hui fût un jour bien particulier pour Corellia. Les médias se sont lâchés, comme diront certains... L'annonce d'un second candidat à la suite des Présidents Jinn Fear et Mufus a été une surprise pour tous, j'imagine. Mais ne craignez rien! Cette petite fourberie de la part de Kaloo Axan ne nous empêchera en rien de redonner le pouvoir aux Corelliens!"

Les derniers mots de Gabe étaient volontairement bien plus virulents et exclamés. Son visage affichait toute sa détermination, quiconque croisait son regard pouvait ressentir pleinement sa verve.

"Notre parti a un programme sérieux, dont la conception a débuté il y a des années déjà. Ce candidat mystère, révélé à l'instant même où je vous parle par les vautours de Corell Network et d'autres, débarque à Coronet comme une fleur, et pense pouvoir balayer notre projet en quelques jours? Son plan sera certainement une improvisation de dernière minute, pour faire parler de lui, voilà tout. Moi, Gabe Narben, fils de Corellia, je m'engage à bouter hors de notre belle nation cet opportuniste!"

A nouveau, la foule suit pleinement la direction de son leader. Evidemment, ici, Narben est en terrain conquis, il n'a rien à craindre des militants face à lui, pas ce soir en tout cas. D'ailleurs, quelques médias s'étaient déplacés jusqu'à l'antre du Parti, pour filmer et enregistrer cette intervention, et bien sûr la diffuser. Ces chaînes et groupes divers concurrençaient de la sorte l'interview simultanée de Corell Network, avec ce fameux candidat opportuniste, qui risquait de prendre une belle part d'audience à tous.

Le petit rouquin poursuivit cette entrée tonitruante sans sourciller, dès que la foule se montra plus à l'écoute :

"Pour sauver Corellia, il nous faudra nous renforcer face à l'univers. Durant ma carrière d'homme d'affaires, j'ai compris qu'on ne pouvait pas remporter de négociations sans avoir de forces sûres. Grâce auxquelles nous pouvons nous imposer, dicter nos propres règles aux autres... La première chose essentielle sera de retrouver le contrôle de notre monnaie, avec un Crédit Corellien, dont nous pourrons ajuster la valeur en fonction de nos besoins. Cela boostera la compétitivité de nos entreprises, et dynamisera l'auto-suffisance de notre système pérenne. Nous avons tout pour bien faire, vous le savez tous autant que moi. Mufus et Fear ont instauré durant leur mandat des douanes orbitales, servons-nous-en pour taxer les importations, durcir les contrôles à ces frontières. Faisons atterrir sur notre sol, seulement ceux et celles qui se montrent méritants. Les visas, déjà en place, constitueront un moyen très simple de le faire, il suffira de durcir quelques règles de façon plus sélective, voilà tout. Bien entendu, le tourisme, qui dynamise nos commerces et contribue au partage de notre culture unique, ne sera pas impacté..."

Le discours dura deux bonnes heures, durant lesquelles Gabe Narben exposa de long et en large son programme. Sa fibre nationaliste et protectionniste était on ne peut plus claire.

_________________________________________________________


Citation:
Rapport n°3 de l'agent Angel-A :

Billy est entré en contact avec l'agent de liaison. Je continue de le suivre à la trace, il ne semble pas chercher à changer d'apparence pour l'instant. On dirait même qu'il prend goût à incarner sa nouvelle identité. Il s'arrête régulièrement pour prendre des photos de ses activités diverses, et les publier sur son espace Snapshot, comme le ferait Mai'Sa elle-même... Au moins, Billy s'est parfaitement fondu dans la masse des touristes divers et variés présents en ville. Je poursuis sa filature jusqu'à ce qu'il ait besoin de moi, ou inversement.

Angel-A, terminé.

_________________________
Formation : Close Combat
Niveaux 1 & 2 : Close Combat
Niveau 3 : Tireur d'élite
Casier T3544
Origines de l’Éternel
Revenir en haut
Ansikt
CSI

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2016
Messages: 77
Niveau: 2
Rang: Sergent
Autre: Faceless

MessagePosté le: 14/06/2018 00:41:57    Sujet du message: La conquête de Corellia Répondre en citant

Changement de plan, apparemment. Un droïde m’interrompt alors que j’allais rentrer dans le bâtiment. Un 3PO, si je ne m’abuse, tout d’or vêtu.

Il dit m’avoir perdu de vue. Il me suivait ? Dois-je être vigilante ? Il fait mention d’un maître… Merde, déjà grillée ? Ou alors c’est prévu ?
Qui est le maître ?
Mon contact CSI ? Pourquoi ne pas m’avoir contacté avant, alors ?
Mon “employeur” ? Ne serait-ce pas risqué, autant pour lui que pour moi ?
Gabe Narben ? Ne serait-ce pas un peu tôt ?

Il parle, mon cerveau réfléchit. Pas vous égarer ainsi dans les rues de Coronet ? Maître ? J’appartiens à quelqu’un ? Moi, ou celle qui avait mon identité avant ? C’est prévu ? Je suis dans une mauvaise passe ? Comment savoir ? Je ne peux pas poser de question : trop louche ! Merde !

Il m’appelle “maîtresse”. Preuve de respect, ou c’est simplement son protocole, même envers une esclave ? Est-ce que je dois avoir honte, le traiter comme un égal, ou le prendre de haut ? Si c’est l’ancienne identité, quelle était ma personnalité, mes droits ? Foutue CSI, à me balancer là sans la moindre information ! Ils veulent que je sois découverte, ou quoi ?

Il mentionne une Gladys. L’image d’Azel me vient immédiatement à l’esprit, et le rouge me monte aux joues. C’est Elle ? Elle est vraiment là ? Ou alors une autre, une connaissance de l’ancienne ? Comment savoir, bon sang ? Il mentionne des insultes. Ca serait bien Son genre… Mais Elle n’a pas le monopole de l’injure dans la Galaxie !

Je reste figée, orientée un peu vers l’arrière, créant un peu de distance entre le droïde et moi. Calme toi… Calme toi, j’ai dit ! Reprends toutes les informations, adapte toi, improvise. Il me traite avec respect et fait comme s’il me connaissait. Il semble s’inquiéter pour ma sécurité, et m’invite à la suivre. Il mentionne une Gladys, qui était Son identité sur Cato Neimoidia quand nous étions… bref ! Il pourrait parler à Billy, ou à l’ancienne Mai’Sa. Quelles sont mes options ?

Je pourrais le suivre, même si je ne sais pas où il m’emmène. Ca me permettrait d’en apprendre un peu plus sur l’ancienne identité, avoir un toit, ou alors rentrer en contact avec quelqu’un qui pourrait m’aider dans ma mission. Le fait qu’il m’ait trouvée n’est pas anodin. Il m’attendait, ou il possédait ma localisation ? Comment ? Le Datapad ? La puce ? Un mouchard dans le sac ? C’est vrai que je l’avais pas changé en même temps que les vêtements. J’aurais peut-être dû…

Je pourrais refuser, mais je risque fortement d’éveiller les soupçons, voire même de créer du grabuge s’il s’énerve ou décide d’utiliser d’autres moyens moins… doux ? Conventionnels ? De plus, je resterais plus ou moins dans le brouillard concernant les moyens d’effectuer ma mission, et je manquerais un possible soutien… La meilleure option semble plus l’instant de jouer le jeu, donc.


— Oh ! Je suis si, si, si, si désolée ! Je voulais juste, genre, visiter un peu la ville avant de rentrer, et, je me disais que j’avais le temps avant que le soleil tombe, mais je n’avais pas fait attention à l’heure… Pourtant vous m’avez déjà fait la remarque ! Mais j’oublie ! Je suis vraiment une tête de linotte ! Je souffle de manière exagérée, la bouche en moue, avant de me reprendre. Du coup, Gladys n’est pas là ? Ou alors elle est juste à la maison ? Oh, mais j’oublie ! je vais les revoir ? Est-ce mes cheveux sont bien arrangés ? J’ai fait ça à la va-vite dans les transports. Tu penses que ça sera suffisant pour eux ? Et mes vêtements ? Tu penses qu’ils approuveront ? Ou ils trouveront ça trop voyou? …

Nous marchons dans les rues de CoroNet au rythme de noter discussion. Enfin, disons plutôt que je lui assène des questions au rythme d’un fusil mitrailleur. Mais, au moins, ça me permet d’affirmer mon rôle, faire semblant devant les autres, et possiblement grappiller d’autres informations. Et, j’avoue que ça m’amuse un peu de l’assaillir de la sorte… ♦
_________________________
Double compte d'Aikin

Identité du métamorphe
Antre du métamorphe


Formation de base : Close Combat
Lvl 1 : Assassin
Lvl 2 : Assassin


Grand merci à Blad pour l'avatar ! o/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 20/06/2018 02:31:47    Sujet du message: La conquête de Corellia

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Corellia Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com