Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Fidavar Corbeel

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Avant le jeu -> Inscriptions -> Fiches validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fidavar Corbeel
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2017
Messages: 4
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 04/03/2018 14:53:25    Sujet du message: Fidavar Corbeel Répondre en citant

Nom: Corbeel
Prénom: Fidavar
Surnom/Matricule: -
Age: 21 ans
Race: Jilruan

Carrière envisagée: Nouvel ordre Sith.


Description mentale:

Fidavar est une personne à la recherche continuelle de reconnaissance. Il souhaite ardemment qu’on le remarque, lui et son potentiel. Il veut qu’on le voit comme il est ; un guerrier avec de grandes capacités, destiné à faire de grandes choses. Rien que ça. Pour cela, Fidavar est prêt à peu près n’importe quoi ; cela ne le dérangerait pas, par exemple, de courber l’échine si cette décision était de sa propre volonté. Bien que par le passé il n’ait pas démontré une grande loyauté envers son maître - cette loyauté fut quelque peu imposée - cela ne veut pas dire qu'il est incapable d'en faire preuve. Il l’est lorsqu'il adhère aux valeurs d’une cause ou d’une personne, et qu'on l'y force pas. À part cela, le Jilruan est un être solitaire, généralement assez distant, bien que coopérer avec d’autres personnes ne l’empêche pas de bien travailler. Il reste sociable, capable de tenir une discussion, sans paraître totalement ingrat, et froid.

Sinon, tuer ne le dérange pas. Il y a même pris goût à force de retirer des vies. Il n'est pas du genre à faire durer la douleur d'une victime pour son simple plaisir, la souffrance n'étant pas une chose qui l'attire et dont il aime user - sauf, bien sûr, lorsque cela se révèle nécessaire, celui-ci ne niant pour son côté pratique - la considérant comme étant un outil assez barbare. Ce qu'il préfère en particulier, c'est un meurtre bien fait ; rapide et propre. Ainsi, on peut accorder à Fidavar qu'il est, d'une certaine façon, clément avec ses ennemis. Il considère qu'il doit leur donner une mort douce après qu'ils aient tout donné d'eux-même. Malgré ce côté assez honorable, il ne peut s'empêcher de ressentir une grande satisfaction, lorsqu'il se sait supérieur à sa victime, lorsqu'il la transcende et la domine, avant de la tuer, tirant ce sentiment d'une profonde arrogance et une confiance en ses capacités presque excessive. Malgré l’agréable sentiment que lui fournit le fait d’éteindre une vie, Fidavar ne le fait jamais sans aucune raison. Il est suffisamment maître de lui-même pour pouvoir contrôler ce genre de pulsion, évitant ainsi une addiction qui le ferait passer pour un véritable psychopathe peu fréquentable et asocial.

Description physique:

Fidavar, bien que maigre, possède une bonne forme physique ; on peut clairement voir la formation de muscles sur ses avant-bras, ainsi que sur ses cuisses. Néanmoins, suite aux années passées devant une porte à ne rien faire, il n’a plus la même forme qu’auparavant. Il n’en reste qu’il garde une apparence plutôt avantageuse, s’étant entraîné dans son coin lorsqu’il en avait l’occasion. Pour ce qui en est du reste, le Jilruan a une peau bleue, propre à son espèce, ainsi que des yeux blancs qui, d'année en année, prennent un teint jaune, et qui peuvent paraître luisants lorsqu'ils sont dans l’obscurité. Aussi, il n’a absolument aucuns cheveux, cela étant une autre particularité de sa race. Concernant ses habits, il a continuellement un casque sur la tête, qu’il a apporté avec lui lors de sa fuit du palais ; ce casque était l’une des parties de son uniforme de garde. Fidavar porte par ailleurs un costume noir, déchiré à certains endroits. Il l’a volé à un sans-abri dans la rue, considérant qu’il en avait plus besoin que celui-ci. De longs bracelets en fer entourent ses poignets. Ils lui ont été remis par sa mère, avant son entrée dans les rangs de la garde. Il hésite à s'en débarrasser, mais il attache encore une importance à ces babioles, nostalgique de l'époque où il était auprès de ses parents, insouciant et jeune.

Histoire:


Fidavar est né dans l’espace Hutt, sur la planète Jilrua, d’un père et d’une mère Jilruan. Son espèce étant belliqueuse et baignée dans une culture guerrière, il fut élevé dans une optique où il devrait tôt ou tard combattre, et tuer, afin de servir les Hutt, leurs maîtres depuis voilà bien longtemps. Alors qu’il n’était qu’un enfant, son père le prit sous sa tutelle afin de lui apprendre les rudiments du maniement des armes blanches, et quelques techniques martiales, et ce jusqu’à ses treize ans. Son père était un simple homme de main, faisant des sales boulots pour gagner sa vie, et faire subsister sa famille. Cela comportait, entre autres, des extorsions de fonds, du racket, des meurtres et tout ce qui peut se rapprocher du travail qu'un larbin peut exercer pour son employeur. Fidavar vouait alors une grande admiration pour son paternel, témoin de sa continuelle routine. Il était la représentation même de ce qu’il désirait devenir ; un homme viril, fort, et craint. Néanmoins, contrairement aux attentes de son père, le jeune Jilruan semblait réticent à l’idée de servir les Hutt. Il ressentait une forte envie de s’émanciper de ses obligations. Son envie de parcourir la galaxie, et de gagner en force et en expérience était plus forte que celle de suivre le chemin tracé qu’on lui avait imposé dès sa naissance. Il croyait ardemment que l’entité qui lui avait permis de s'incarner dans cette galaxie - que ce soit une divinité ou toute autre chose - l'avait fait, non pas pour qu'il reste toute son existence entravée par des obligations et des attentes dont il avait cure, mais bien pour qu'il soit libre. Libre de faire ce qu'il voulait. Libre d'aller où il voulait. Par ailleurs, entre ces séances d'entrainement, sa mère lui apprit tout ce qui était en lien avec les lettres ; que ce soit la lecture, l'écriture, ou encore s'exprimer correctement. Il n'y voyait pas grand intérêt, lui qui voulait devenir guerrier, mais on lui assura qu'un guerrier incapable de lire, ni d'écrire, serait simplement considéré comme un sauvage.

À l’âge de quinze ans, Fidavar fut forcé d'entrer au service d’un Hutt, devenant d’office un simple garde, ou « portier » comme on aimait les appeler dans le milieu, ayant pour rôle de garder la demeure de son employeur ; un palais. Inutile de dire que le jeune garçon protesta de tout son âme lorsque le recruteur des Hutt vint le chercher chez lui, alors qu'il n'était absolument au courant qu'on l'avait vendu telle un vulgaire esclave. Il pensa en venir à la violence, mais il fut vite ramener à la réalité, lorsqu’on lui força la main, à coup de matraque et de quelques mandales dans la gueule. Était-ce à cela qu’on l’avait destiné ; protéger une porte ? C’est une question qui lui tourna dans la tête durant les cinq années où il fut forcé de rester à ce poste, tel un bon Jilruan. Ces cinq années furent longues ; son inépuisable énergie ne put être dépensée. La frustration s’accumula au fil du temps, ainsi que qu’une grande colère. Cette colère se dirigea vers son entourage, première responsable à ses yeux de son piètre avenir, et de ce qui lui arrivait ; il vint à détester beaucoup de gens, et même ses parents. Après-tout, son père et sa mère n’étaient-ils pas les premiers instigateurs de cette situation ? Ils lui avaient promis un avenir de guerrier. Dans ces années-là, son caractère se forgea en conséquence. L’insolence et l’arrogance furent son quotidien, tout comme l’impulsivité, signe qu’il s’efforçait de garder ses sentiments au fond de lui, afin de les dissimuler. C’est après son vingtième anniversaire que Fidavar craqua. Il décida finalement de remédier à cette insupportable situation ; si son potentiel était ignoré ici, alors il irait autre part. Sa fuite ne fut pas particulièrement difficile. Les gardes s’attendaient à ce que quelqu’un essaye de pénétrer dans la demeure, plutôt que d’en sortir. La plupart étaient loyales envers le Hutt, du moins suffisamment pour ne pas essayer de lui fausser compagnie. Fidavar, à l’instar de ses compères Jilruan, ne portaient aucune fidélité à sa grosse larve de "maître". Il emporta alors avec lui que son casque, et quitta les lieux, la colère et l’amertume le guidant à chacun de ses pas.

La fuite se fit sur un véhicule. Après le vol d’une moto jet dans les garages, Fidavar s’était lancé vers le désert infini, encore recouvert d’ombres. Il avait préféré faire son évasion de nuit, précaution qui suivait une certaine logique. C'était d'ailleurs la seule ; rien n’avait été vraiment planifié, étant parti sur un coup tête. Ainsi il n’avait aucune nourriture, ni boisson, pour survivre sur cette planète hostile. Le Jilruan avait conscience qu’on lui enverrait certainement un contingent pour le ramener à bon port, ou encore pour le tuer. Non pas qu’il était important aux yeux du Hutt, mais cela servirait certainement d’exemple à tous ceux qui voudraient fuir la compagnie de leur maître. Ou peut-être se faisait-il des illusions. Durant une nuit complète, Fidavar traversa le désert, sans s'arrêter, et sans rencontrer qui que ce soit, la soif et la faim le gagnant peu à peu. À ce moment-là, il n’avait pas vraiment d’objectif fixe, si ce n’est quitter la planète, et potentiellement aller faire sa vie ailleurs. Peut-être que là où il irait, on ne verrait autre chose en lui qu’un gamin bon qu’à garder une porte. Cela restait à voir. Ce fut finalement au bout d’une bonne dizaine d’heures, très longue et épuisante, et suite au lever du soleil, qu’il aperçut au loin une ville. Il lui suffirait d'un vaisseau, et il pourrait décamper afin de laisser derrière lui tout ce qu’il avait connu jusqu'à maintenant, sans regret - du moins il le croyait. Il abandonna le véhicule au creux d’une dune, espérant qu’on ne le trouverait pas avant un moment, et continua son chemin à pied. Il gagna la ville, et commença ses recherches. Étant tout de la même race, aucun habitant ne lui prêta la moindre attention, ainsi il put passer inaperçu et ne pas être dérangé. Fidavar trouva au bout d'un certain moment quelqu’un en mesure de lui faire quitter la planète ; un marchand qui se rendait sur Nar Shaada, une planète qu'il ne connaissait que de nom. Après avoir rapidement trouvé de quoi manger et avoir procédé à un paiement, fait avec le peu de crédits qu’il avait pu amasser au cours de son existence, il décolla du sol de Jilrua pour la première fois. Alors qu’il survolait la ville, il jeta un regard en direction du palais, bien qu’il ne soit pas visible à cette distance. Personnes n’étaient venues le ramener devant le Hutt. Cela ne faisait que confirmer qu’il était encore moins important qu’il le croyait. Il reviendrait, fort, et reconnu. Il s’en fit la promesse à cet instant.

Le trajet fut plus long qu'il ne l'avait prévu. Le pilote le déposa sur la planète, le laissant faire ce qu'il avait à faire. Le Jilruan n'avait pas de destination précise, ainsi il se contenta de errer dans les rues de Nar Shaddaa. S'il voulait survire, et gagner son pain, il devrait se trouver un travail. Fidavar vagabonda pendant une poignée de jours, avant qu'il ne réussisse à se dégoter un travail. Celui-ci avait rencontré dans les bas-fonds des personnes qui avaient vu en lui un certain potentiel. Il n’était qu'un simple homme de main, de la même façon que son père, certes, mais au moins cette fois-ci, il pouvait enfin exploiter son potentiel de guerrier. Il avait choisi lui-même ce chemin, sans que l'on y pousse ou qu'on ne décide pour lui, ainsi cela lui convenait. De plus, un salaire plutôt honnête venait avec. Il vécut en compagnie de malfrats durant un bon moment, ne voyant aucune raison de les quitter, mettant ses compétences à l'épreuve sur le terrain. Ce n’était pas vraiment un gang a proprement parlé ; seulement un regroupement de déchets, qui jouaient les racailles, comptant dans leur territoire seulement quelques ruelles, et qui étaient voués inévitablement à être dévorer par un groupe beaucoup plus fort. Néanmoins, le temps que cela se produise, il avait décidé de gagner quelques crédits. C'est dans cette période qu'il tua pour ses nouveaux compagnons. Naturellement, Fidavar fut réticent la première fois, mais une fois chose faite, il y prit goût. Cela le stimulait d'une certaine façon, et le forçait à recommencer avec toujours plus d’empressement et de plaisir. C’est aussi durant la période où il travailla pour eux qu’il se découvrit un certain don ; celui de la force. Il avait suffi d’un moment de panique lors d’une mission, acculé face à un gang rival, qu’il avait libéré la puissance surnaturelle qui sommeillait en lui, sous un accès de colère. Que dire de plus, si ce n'est qu’ils avaient été balayé. Personne n’avait été témoin de la scène. Après avoir tourné la situation dans tous les sens, hésitant sur la démarche à suivre, il décida de cacher son don aux yeux de tous, préférant ne pas être abusé, ni être utilisé comme une arme secrète aux dépens de sa liberté pour une vulgaire guerre de rue. Il prit la décision d'annoncer sa démission. Cependant, il n'eut pas besoin de le faire, car ce qui devait arriver arriva ; suite à la dernière défaite de son groupe, lors de l'éveil de son don, celui-ci affaiblit s'était simplement vu "gober". Ainsi, il profita de cet événement pour simplement disparaître dans la nature.

Fidavar avait mûrement réfléchi avant de se retirer de ce milieu. Ce don était important et unique ; ce n'est pas n'importe qui qui pouvait tuer des personnes par la seule force de sa volonté. Il devait le développer, et non le gâcher pour une vie de bas étage comme celle-ci. Son premier objectif avait été atteint ; être libre de faire ce qu'il souhaitait, et faire ses propres choix. Maintenant, un deuxième s’imposait ; devenir puissant, afin de rester éternellement libre, et d’imposer cette idée à ceux qui la réfuteraient. Par la suite, Fidavar se la joua solitaire. Comme du temps de son arrivée sur Nar Shaada, il commença à vagabonder dans les rues, à vivre comme un clochard. Il évitait les passants, et les gangs. En bref, tous ceux qui pouvaient lui attirer des problèmes. Il tuait les autres sans-abri pour s’accaparer leurs biens. Inutile de dire qu’il vivait d’une façon totalement misérable. Néanmoins, lorsqu’il s’était fixé un objectif, il comptait bien le poursuivre jusqu'au bout. Peu importe que sa situation ne soit pas digne d’un guerrier, car il savait que cela ne durerait pas ; il trouverait un moyen de resplendir, de trouver la gloire, et surtout, de la reconnaissance. Il ne savait rien sur ce don, c’est pour cela qu’il avait besoin de trouver quelqu’un qui en savait plus. Il n’était certainement pas le seul dans la galaxie à le posséder ; après tout, n’y avait-il pas des milliards et des milliards de vies dans la galaxie ? Le temps qu’il trouve l’une de ces personnes, il essaya tant bien que mal de s’exercer dans son coin. La première fois, et la centième fois ne furent pas des réussites. Cependant, il savait au fond de lui qu’il commençait à se familiariser avec ce don. À le maîtriser ? Absolument pas. À le comprendre ? Peut-être. Finalement, il n’eut pas besoin de chercher bien loin. On vint directement à lui, au bout d’un mois. La personne, qui était une femme, se présenta comme étant la représentante d’un ordre qui cherchait des membres dotés de capacités spéciales. Des personnes comme lui. On lui promit bien des choses. Ce ne fut pas la richesse qui l’amadoua, ni la connaissance, mais la notoriété et la puissance. Il accepta. Il accepta sans aucune hésitation, ni condition. Fidavar voulait suivre cette femme. Il voulait la suivre jusqu’à l’autre bout de la galaxie, s’il le fallait. Tout ce qu’il voulait, à cet instant, c’était rejoindre cette Ordre, afin de pouvoir développer ses capacités, et qui sait, en ressortir plus fort qu’il ne l’était déjà. Il ne faisait pas particulièrement confiance à cette femme, mais il n’aurait jamais d’autres occasions de ce genre. Ainsi, il prit la main qu’on lui tendait.


Points forts:
Physique bien développé
Apprentissage rudimentaire du maniement d'armes blanches et de technique martiales.
Volonté d'acier


Points faibles:
Impulsif -> Se met facilement en colère.
N'a aucune connaissance sur la force
Peu familiarisé avec les autres cultures de la galaxie

_________________________

┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌
┌┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┘

Thème : https://www.youtube.com/watch?v=rSVKrfUFMis&index=79&list=PLWDnR0Tr…
Double-compte de Bragg Stormdane


Dernière édition par Fidavar Corbeel le 18/05/2018 14:39:12; édité 166 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04/03/2018 14:53:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fidavar Corbeel
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2017
Messages: 4
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 05/03/2018 16:27:27    Sujet du message: Fidavar Corbeel Répondre en citant

Je considère que ma fiche est terminée. J'attends vos retours pour de potentielles modifications.
_________________________

┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌
┌┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┘

Thème : https://www.youtube.com/watch?v=rSVKrfUFMis&index=79&list=PLWDnR0Tr…
Double-compte de Bragg Stormdane
Revenir en haut
Gelmir
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 746
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 14/03/2018 04:23:47    Sujet du message: Fidavar Corbeel Répondre en citant

ADOLESCENCE


Citation:
À l’âge de quinze ans, Fidavar fut forcé d'entrer au service d’un Hutt, devenant d’office un simple garde, ou « portier » comme on aimait les appeler dans le milieu, ayant pour rôle de garder la demeure de son employeur ; un palais

Lui qui a été réticent -dans la première partie- à l'idée de devoir servir les Hutts, se retrouve dans l'obligation de le faire. L'on pourrait s'attendre à une forme de rébellion assumée mais il n'en fait rien, préférant penser avec une très légère petite mesure.
Citation:
Inutile de dire que le jeune garçon fut très déçu.

Dans sa description mentale, tu cites "Il veut qu’on le voit comme il est ; un guerrier avec de grandes capacités, destiné à faire de grandes choses" alors qu'il se contente -dans le paragraphe- d'un job ridicule à ses yeux.

Tout ça pour en venir au fait qu'il manque -pour moi- une petite note de dégout (mais attendue logiquement, en vue de sa vie, de sa culture et de son peuple) mais plus assumée que la déception citée. Il y a, là, comme une forme de pseudo rébellion non assumée. Il est servile et docile alors que je m'attendais à une confrontation avec ses parents, avec le recruteur du Hutt, ou quelque chose s'en rapprochant, que l'on voit bien, que l'on puisse ressentir ce désir de s'émanciper des obligations coutumières de son peuple.
___________________________________


ADULTE

Citation:
Sans cérémonie, il annonça sa démission.

Ses camarades Malfrats, ne firent rien pour l'empêcher de partir ?
Il faudrait développer la nature de ces "Malfrats" sont-ils des solitaires, des crapules isolées du restant des gangs très connus, à la solde -de près ou de loin- des Hutts ? Un genre de "Gang des rues" en dehors du giron des maîtres de Shaddaa ? De quoi vivent-ils explicitement ? Du racket ? De crimes divers ?

Il faudrait définir la nature de ces "Malfrats" ainsi l'on pourrait définir pourquoi ils ont acceptés la démission de Fidavar, sans broncher.
___________________________________


Tout le reste est tout à fait correct et cohérent.
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Gelmir
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 746
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 17/05/2018 10:28:25    Sujet du message: Fidavar Corbeel Répondre en citant

Citation:
vandales dans la gueule

Je suppose que tu voulais dire mandales ?
La suite est parfaite pour les raisons de sa frustration, de son obligation de vivre ainsi...etc.

Citation:
celui-ci affaiblit s'était simplement vu "gober"

Cela paraît on ne peut plus logique désormais. Cela fait la liaison entre la découverte de son nom (début de l'avenir disons) et la "démission" auprès du groupe, qui finalement a été dissous.

L'on peut désormais te valider.
Tu débutes avec les 500 crédits prévus pour le départ dans l'univers.
N'oublies pas que le sabre laser (simple) est offert à la fin de ta formation.
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Fidavar Corbeel
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2017
Messages: 4
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 02/06/2018 01:29:51    Sujet du message: Fidavar Corbeel Répondre en citant

Salut.

C'est normal que l'on m'ait pas validé ?

Bonne journée, et merci !
_________________________

┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌
┌┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┌┘┘

Thème : https://www.youtube.com/watch?v=rSVKrfUFMis&index=79&list=PLWDnR0Tr…
Double-compte de Bragg Stormdane
Revenir en haut
LOm DOnOs
Guilde des chasseurs de primes

Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2008
Messages: 4 864
Niveau: 5
Rang: Doyen de la Guilde
Autre: Roi de Dantooine

MessagePosté le: 02/06/2018 17:54:24    Sujet du message: Fidavar Corbeel Répondre en citant

J'pensais que Gelmir l'avait fait (quelle feignasse)
Par contre celui ci étant absent actuellement, vois dans le flood Sith pour ton entrée avec un adepte du coté obscur.
Bon RP 8)

_________________________
Revenir en haut
Gelmir
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 746
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 12/06/2018 10:34:14    Sujet du message: Fidavar Corbeel Répondre en citant

Mes excuses.
Je croyais avoir réalisé la validation mais il semblerait que c'était surtout le pseudonyme qui n'avait pas été mis dans le groupe par mes soins !
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 25/06/2018 08:44:26    Sujet du message: Fidavar Corbeel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Avant le jeu -> Inscriptions -> Fiches validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com