Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
[QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal !
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Endor -> Camps Renégats
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kath Aplazm
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2015
Messages: 637
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 01/03/2018 22:59:57    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

Contexte de la quête : suite des évènements survenus dans le RP "Crash sur Endor".


Quête RP : Il faut sauver le soldat Lagal !
Participants : Tseh, Vipers


A la fin de la Bataille de la Forge stellaire, suivant la mort du Général renégat Hell, le colonel Atin Jnum, un mandalorien, avait pris la direction des armées de la Rébellion. Grand guerrier, respecté de ses hommes malgré son jeune âge, il avait mené les Résistants vers des lendemains nouveaux depuis sa base d'Endor, en aidant les forces de l'Alliance à mettre fin à l'oppression des Sith. Vaincus, ces derniers avaient fui aux confins de la Galaxie et les Jedi, réhabilités, n'étaient désormais plus la cible des principaux pouvoirs galactiques. Pourtant, le Conseil avait préféré rester à l'écart de cette nouvelle République fédérale, toujours corrompue et dirigée par bien des représentants déjà présents lors du règne de l'Empereur sith. Du reste, les quelques Jedi présents sur Coruscant lors de la formation de la nouvelle République avaient pu constater l'hostilité manifeste du Chancelier Nocturna à l'égard de l'Ordre; il n'était donc nullement question de réintégrer l'espace républicain.

Cloîtrés sur la lune d'Endor, les Jedi avaient donc fait leurs adieux aux derniers renégats qui avaient levé le camp, la guerre étant finie. Le colonel Jnum s'était mué en sénateur d'Ondéron et de son système, baptisé "Japraël", préférant maintenir la présence d'authentiques rebelles au Sénat républicain que de le laisser aux mains de politiciens véreux. Le Mando'ade avait donc ordonné que l'on vide les entrepôts, que l'on embarque le matériel et que l'on quitte définitivement la lune forestière, faisant la promesse sincère à l'Ordre Jedi de ne jamais trahir la situation de son Sanctuaire. Et tous les Renégats étaient partis.

Tous ? Non ! Un irréductible résistait encore et toujours à l'envahissement des ronces et des bêtes sauvages, protégeant de la rouille les abris scellés de feu la Rébellion. Cet homme n'était autre que Jay Lagal, un vaillant forestier resté sur la lune d'Endor comme ses compagnons la quittaient. Avait-il été pris de nostalgie, refusant de quitter cette lune forestière et ses camps militaires, derniers avatars d'une Résistance à l'oppression qui avait vécu ? S'était-il refusé à adopter la vie d'un simple citoyen de la République, lui qui avait si longtemps œuvré aux ordres du charismatique mais dément Général Hell ? La vérité sur son exil prolongé dans la forêt était bien moins reluisante, et il l'avait toujours cachée.

De toute façon, depuis le départ de Jnum et de ses hommes, près de deux ans avaient passé. Deux longues années durant lesquelles il n'avait plus croisé personne, sinon un Ewok perdu de temps à autre. L'Ordre était bien au courant de son existence, mais tous le prenaient pour un vieil ermite sans danger et avaient préféré le laisser vagabonder dans les abris forestiers sans s'en soucier outre mesure. Du reste, il rendait de précieux services aux Jedi en parcourant la forêt, l'arme au poing, éloignant les plus féroces prédateurs des alentours du Sanctuaire. Personne ne se souciait donc plus des raisons qui l'avaient poussé à rester en arrière. Bien qu'on gardât toujours un œil distrait sur lui, il ne posait pas de problème, de sorte qu'on en arrivait même à oublier son existence.

Mais tout cela vint à changer. Quelques semaines avant les évènements en cours, les entreprises Beemen Industries avaient installé un avant-poste sur la lune, attirant de ce fait un trafic inhabituel dans l'espace d'Endor. Et comme les ennuis ne viennent pas seuls, des pirates avaient vite suivi la trace laissée par la corporation. Malgré la destruction des installations de Beemen dans un malheureux feu de forêt, les équipes de pirates, étaient devenues un danger constant depuis lors, quoiqu'il fut nouveau. L'Ordre avait donc récemment décidé d'envoyer une équipe pour enquêter sur leurs positions. Si l'une des équipes de recherche Jedi avait fini par capturer le "Trio des bois" que formaient les novices Vipers, Chrissara et Tseh, une autre avait localisé la position des bandits : ceux-ci avaient investi les environs de l'ancien camp rebelle d'Atin Jnum. S'ils n'avaient pu accéder aux entrepôts, strictement verrouillés, ils bénéficiaient d'un localisation avantageuse... et bien trop proche du Sanctuaire Jedi au goût des maîtres.

La goutte d'eau qui devait faire déborder le vase et pousser les Jedi a enfin agir contre les pirates fut la capture de Jay Lagal. Nul ne savait réellement comment le forestier, d'ordinaire si habile, était tombé entre les mains des forbans. En outre, il était curieux que des bandits sans foi ni loi aient si simplement décidé de laisser leur captif en vie, alors qu'il ne valait strictement rien. A moins qu'il détienne des informations capitales concernant l'Ordre, qu'on aurait désiré lui soutirer...

C'est du moins ce que l'équipe d'éclaireurs avait conclu quand elle vint faire son rapport au Conseil Jedi. Courageux mais pas téméraires, les envoyés du Conseil avaient établis une carte schématique des environs de la base rebelle pour servir à de futures actions, puis étaient revenus au Sanctuaire, mentionnant seulement qu'ils avaient entendu les pirates parler de "Jedi" et d'un "vieux rebelle". Voilà qui était inquiétant. Attaquer les bandits sans connaitre leurs forces relevait du suicide; il faudrait envoyer une deuxième équipe pour enquêter. D'ordinaire, le Conseil aurait étudié la question avec soin en envisageant toutes les solutions, mais dans ce cas précis, il fallait agir promptement... la vie d'une homme était peut-être en danger, ainsi que la position encore secrète du Sanctuaire Jedi.

Le Conseil opta pour l'envoi sur les lieux d'un chevalier Jedi, accompagné de plus jeunes initiés. D'une part, il restait assez peu de Jedi aptes à cette mission, la plupart ayant de nombreuses tâches à remplir concernant la gestion de l'incendie récent, la capture des mercenaires de Beemen par les Ewoks et la formation des novices. D'autre part, cela permettrait au Conseil de se rendre compte des capacités de ses jeunes novices au cours d'une mission d'infiltration qui nécessitait avant tout ruse, camouflage et intelligence. Dès leur décision prise, les membres du conseil prévinrent donc les intéressés : ils devaient se hâter, car le temps n'était pas de leur côté.


* * *



Erwan Allister
Chevalier Jedi

(Pour plus d'infos sur ce PNJ, lire ce RP)


Âgé d'une quarantaine d'année et chevalier depuis au moins quatorze ans, Erwan Allister était souvent sollicité pour partir en mission. Ses cheveux bruns rappelaient le bois des troncs et son visage rude évoquait les milles vies qu'il avait menées avant de se retrouver ici. Malgré son apparence rustre, l'homme aimait plaisanter, était aimable et était par ailleurs toujours prêt à l'action. A vrai dire, il n'appréciait pas de rester à ne rien faire. Aussi n'avait-il pas rechigné à s'exécuter quand son ancien mentor, le maître Jedi Stevens, lui avait demandé de se charger de sauver le forestier Lagal, prisonnier de pirates à plusieurs kilomètres du Sanctuaire. Cette mission le garderait en forme et lui permettrait de voir de quel bois les jeunes novices de l'Ordre étaient faits !

Il avait donc fait mander auprès de lui quelques novices parmi les derniers arrivés, qu'il pourrait prendre sous son aile afin de leur enseigner le pistage. On lui avait désigné quelques nouveaux venus, parmi lesquels un jeune homme volontaire du nom de Vipers et un demi-sauvage qu'on appelait Tseh. Les deux garçons avaient été capturés dans la forêt non loin du lieu où se terraient les pirates; leur apport à cette mission était donc crucial. Dès qu'elle fut rassemblée, la troupe se mit en route dans la forêt, s'enfonçant dans la nuit afin d'être moins visible.


- Cette mission va requérir toutes vos compétences, dit Erwan Allister, avançant d'un bon pas, aux initiés qu'il avait fait mander auprès de lui. Le Conseil veut que nous venions en aide à un vieil allié, que des pirates ont capturé. Nous allons devoir nous infiltrer dans leur camp et le libérer.

Le chevalier se racla la gorge et sortit de sa poche la carte qu'avaient dessinée les éclaireurs, qu'il inspecta d'un œil suspicieux avant de la passer à l'un des novices qui le suivait. Celle-ci reprenait les informations importantes ainsi que quelques annotations griffonées à la va-vite.

- Garde ça précieusement, petit. Une fois sur place, nous ne pourrons pas rester ensemble. Je resterai aux abords du campement des pirates pour évaluer leur nombre, faire le guet et intervenir rapidement si quelque chose tourne mal. Quant à vous, il vous faudra être discrets pour ne pas vous faire attraper par les bandits... ou les Loup-Sangliers.


A l'évocation du plus grand prédateur d'Endor, Allister ricana. Il espérait que les novices aient bien pris en compte sa mise en garde, car le petit groupe arrivait aux abords de l'ancienne base des renégats, près de quelque abri forestier. Allister grimpa en haut d'un arbre. De là où il était, il pouvait apercevoir un feu de camp à environ deux cent mètres. Malgré son âge, sa vue était restée perçante et il pourrait observer la situation de ce poste d'observation de fortune. Du haut de son perchoir, il fit signe aux novices, à qui il avait déjà expliqué son plan durant le voyage, que la voie était libre et qu'ils pouvaient se mettre en mouvement.






Voici les Objectifs expliqués par Erwan Allister à ses compagnons:

1 - Jay Lagal, un forestier allié de l'Ordre Jedi, a été emprisonné par les pirates dans des circonstances floues. Il se pourrait qu'ils tentent de le torturer pour lui soutirer des informations sur la base rebelle ou le Sanctuaire.
Objectif : localiser Jay, probablement enfermé dans l'un des abris forestiers occupés par les bandits, et le sauver sans se faire repérer. Le forestier aura sans doute les mains liées par des menottes de force et ne sera probablement pas en état de se battre.

2 - La localisation précise du QG des bandits n'est pas connue, bien que l'on sache qu'ils ont investi une partie du complexe des renégats. La découverte de ce lieu est cruciale pour identifier la menace qui pèse sur le Sanctuaire. Il faudrait aussi découvrir qui est leur chef.
Objectif : pénétrer dans la clairière sans se faire prendre pour découvrir la localisation exacte du QG des bandits et l'identité de leur leader. Il y a trois bâtiments dans cette clairière. L'un est un immense entrepôt qui n'est pas gardé, mais semble impénétrable, les deux autres sont deux cabanes en taule gardées par quelques pirates. [Je jouerai les pirates avec des réponses brèves pour vous aiguiller]

3 - L'un des abris forestier semble avoir brûlé récemment, emportant avec lui de nombreuses caisses de matériel. Peut-être reste-t-il des indices qui pourraient renseigner les Jedi sur les activités des pirates ?
Objectif : enquêter dans l'abri carbonisé. Il faut ramener une preuve de ce que font les bandits au Conseil Jedi. Prenez garde : des cadavres pourrissent à l'extérieur et de dangereux charognards s'en sont approchés.

4 - L'entrepôt principal a été scellé par Atin Jnum voici plusieurs années. Seule une commande interne permet de l'ouvrir. Cependant, les émissions magnétiques de certains appareils utilisés dans les postes radio permettent d'activer les commandes à distance. Cet entrepôt pourrait contenir des données importantes ou du matériel utile à l'ordre.
Objectif : subtiliser le matériel de piratage à distance présent dans le poste radio infesté de Ruggers, ces créatures aussi mignonnes que bruyantes. Gare à ne pas vous compromettre !

5 - Les bandits ont, semble-t-il, été prévenus par un certain "Derek" de la présence de Jedi dans le périmètre et sont sur le qui-vive. Ils ont dressé un feu de camp à l'orée de la forêt pour observer les allées et venues de rôdeurs et chasser les prédateurs. Un bon moyen de se débarasser d'eux pourrait être d'éteindre leur feu de camp...
Objectif : éteindre les lumières allumées aux abords du feu de camp des pirates afin d'attirer les prédateurs vers le campement. Attention, car les veilleurs donneront l'alerte si vous êtes repérés.







Notes griffonnées des éclaireurs :

1 - Tour forestière abandonnée, haute de 25 mètres. Permet d'observer toute la zone mais est visible depuis la clairière.
2 - Poste radio. Infesté de Ruggers. Gardé.
3 - Abri forestier non-identifié. Pourrait servir de prison.
4 - Poste de guet d'Erwan Allister et point de départ des novices.
5 - Tanière de Sanglier-Loups. Approcher de la zone avec prudence.
6 - Centre de la clairière : un entrepôt immense et deux abris en taule. Le QG des bandits se trouve dans cette zone.
7 - Abri forestier calciné. Des charognards s'agglutinent non loin.
8 - Campement de bandits. Prudence conseillée.

Note :
En bleu - Les potentiels ennemis
En rouge - Les zones et les bâtiments


HRP : Vous n'êtes pas obligés de remplir tous les objectifs. Il vous faudra peut-être en sacrifier certains pour réussir les autres. Vous êtes libres de vous organiser entre vous comme vous le désirez pour entreprendre cette quête (échangez par MP pour plus de facilité). Ce RP reste ouvert à tout novice qui voudrait participer à vos côtés.
Notez bien que je n'interviendrai avec Erwan que lorsque la quête sera terminée (qu'elle se solde par une réussite ou un échec). Vous ne devrez donc pas attendre mes posts pour avancer. J'attends de votre part des RPs fournis, dans lesquels vous décrirez votre progression et les difficultés que vous allez rencontrer (il y a une douzaine de bandits, ainsi que plusieurs prédateurs sur les lieux; de plus, il fait nuit noire). Pensez qualité et effort avant tout, et rappelez-vous que vos personnages ne sont pas tout-puissants, même si je vous laisse pas mal de liberté. Je vous fais confiance ! Que la Force soit avec vous.

_________________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/03/2018 22:59:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Vipers
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2017
Messages: 667
Niveau: 1
Rang: Novice

MessagePosté le: 03/03/2018 18:04:30    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

Petit Rp de prise d’équipement afin de concorder avec l’univers du forum, Tseh ne sait pas où aller chercher le matériel pour notre mission et a encore du mal niveau communication. ^^


C’était une nouvelle belle journée qui se levait sur Endor mais contrairement à d’habitude Tseh et moi avaient été retenus pour une quête pour l’Ordre Jedi. Nous devions aller nous équiper avant de rejoindre notre chevalier Jedi qui nous expliquerait les modalités de cette quête à la porte du Sanctuaire.

Nous nous rendions à l’armurerie afin de prendre notre équipement. Une corde, une gourde et des jumelles, Tseh allait aussi recevoir une vibrolame. J’avais pris la mienne en partant de ma hutte ce matin comme cela nous pourrions nous entraîner ensemble. Nous arrivâmes à l’armurerie au bout de cinq minutes de marche. Le garde de la dernière fois était encore là, quoique tous les clones du Sanctuaire on la même armure donc je ne savais pas si c’était un nouveau ou l’ancien soldat que j’avais vu.

- Bonjour Novice Vipers et voici le Novice Tseh nous avons du matériel à récupérer pour une quête de l’Ordre, deux cordes, deux gourdes d’eau, des jumelles et deux petites collations s’il vous plait et une vibrolame aussi pour mon camarade vous avez dû recevoir les demandes de l’Ordre.

- Bonjour, oui tout à fait et j’avais même déjà tout préparé.

- Merci.

Le soldat clone se retourna et nous donna l’équipement que nous avions demandé. Nous attachions l'équipements à nos ceintures et nous nous dirigeâmes en direction de l’entrée du Sanctuaire.
_________________________
Que la Force soit avec toi et avec ton esprit.

Casier / Histoire


Revenir en haut
Tseh
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2017
Messages: 149
Niveau: 1
Rang: Novice

MessagePosté le: 04/03/2018 22:42:01    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

Une belle journée chaude en perspective. Dommage qu’il faille aller en cours dans un bâtiment fermé. Enfin, c’est ce qu’il pensait quand Vipers était allé le chercher pour aller ensembles en cours comme d’habitude. Tseh quitta son lit de paille et mit sa bure à la hâte. Il comptait profiter d’un moment libre pour aller au lac Fektur afin de cueillir des roseaux pour tisser une natte plus confortable que la paille. Il avait bien remarqué que Vipers n’était pas vraiment bricoleur. Par contre, il n’était pas malade dans un vaisseau et commençait à savoir en piloter. Les pauses repas étaient toujours l’occasion de parler des cours qu’ils faisaient séparément. Tseh avait pris des cours de basic renforcé pour combler ses fortes lacunes. Pendant les cours magistraux en commun avec le reste du clan, il avait du mal à prendre des notes. Ne sachant pas écrire, il illustrait avec des dessins. C’était une iconographie très grossière mais très figurative et ne pouvant-être interprétée que par un Iat ou une personne connaissant très bien la culture Iat, chose très rare.

Mais aujourd’hui pas de cours, ils avaient été appelés pour une mission spéciale. D’abord, ils devaient se rendre à l’armurerie pour prendre de l’équipement pour mener à bien cet objectif. Tseh était rassuré que Vipers soit avec lui pour aller là-bas. Il avait eu beau faire d’énormes progrès, les lacunes étaient encore très grandes. Outre l’aurebesh qui était très compliqué pour une personne venant d’un peuple n’ayant jamais utilisé l’écriture, il avait encore beaucoup de travail pour la langue. Il avait encore tendance à remplacer des mots de basic par leur version dans sa langue d’origine. Mais il arrivait à faire quelques phrases complètes et pouvait communiquer un minimum.

Vipers demanda au clone en charge de l’armurerie le matériel destiné à leur mission. Pour leur plus grand bonheur, tout était déjà prêt sous formes de deux tas distinct que le soldat distribua. Ils allaient avoir des jumelles, une corde, une gourde, des en-cas, ainsi qu’une vibrolame en guise d’armement. Le Iat attacha la gourde à sa ceinture. Il rangea les jumelles, la corde, et le casse-croute dans une sacoche en tissus de récupération qu’il avait fabriqué lui-même. Il avait sa poêle à frire en bandoulière en plus de la vibrolame. Il avait aussi amené de la nourriture en plus, il était prudent sur le sujet.

Une fois prêt, il suivit Vipers jusqu’à l’entrée du Sanctuaire. C’était là où ils avaient rendez-vous. Tseh rencontra le Jedi qui allait les accompagner en mission. Il était particulièrement anxieux malgré la présence du chevalier et de son ami. Il maniait très difficilement la vibrolame. Il n’avait jamais reçu de formation pour devenir guerrier. Tseh souffrait de beaucoup de lacunes en combat. Il avait toujours bénéficié de la protection des guerriers de sa tribu et n’avait jamais jugé nécessaire d’apprendre le combat. Il préférait développer ses capacités dans l’artisanat, mais aussi dans l’agriculture et la construction.
Le Iat attendait les directives. Il se contenterait de suivre les ordres tant que ça ne le poussait pas à foncer dans le tas face à des bêtes sauvages ou des pirates. Enfin, il le tenterait. Il avait un mauvais pressentiment. Il se demandait si c’était pas une épreuve afin de prouver sa valeur au sein de la tribu, comme si celle-ci voulait en permanence le tester. Peut-être que le Jedi en saurait quelque chose.

En tout cas, ils allaient devoir faire ça de nuit. Et celle-ci tomba assez rapidement. Au travers des branchages, Tseh pouvait entrevoir un ciel dégagé dévoilant sa voûte étoilée, ses lunes et la rivière d’étoiles qui était en réalité la Galaxie. Le jeune homme avait encore du mal à se faire à l’idée que toutes ces étoiles étaient des soleils et qu’il y avait des lunes et des grosses lunes et leurs habitants. Il se demandait où pouvait bien se trouver son monde d’origine.

Après un bon moment de marche, ils s’arrêtèrent et le Jedi leur donna les directives de la mission. Tseh entendit le mot pirate et se mit à frémir. Par la Force, il revit sa tribu massacrée, sa capture, son enfermement dans la caisse, le voyage en vaisseau qui l’avait rendu malade, les coups et humiliations. Même quand Vipers était apparu pour la première fois, ils avaient bien failli y passer, entre l’incendie et les pirates. Il se souvenait encore de dénommé Derek pointant son blaster sur lui alors qu’il était blessé et sans défenses. Heureusement que Vipers était intervenu. Mais là, il restait pas rassuré, il aurait aimé rester le plus loin possible des pirates.

Le Jedi tendit une carte à l'un des deux. Tseh préféra que ça soit Vipers qui prenne la carte. Il semblait avoir un peu plus d'expérience que lui et savait lire ce qui n'était pas encore vraiment le cas de Tseh.

Puis le Jedi disparu dans les arbres pour observer la situation. Tseh restait en retrait derrière Vipers. Puis leur camarade de mission finit par donner le feu vert pour avancer. C'était le moment de vérité pour Tseh.

_________________________

Revenir en haut
Vipers
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2017
Messages: 667
Niveau: 1
Rang: Novice

MessagePosté le: 07/03/2018 22:04:29    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

Cette journée sur Endor était magnifique. Le soleil brillait de mille teintes et la chaleur qui s’en dégageait en ce début de journée était surprenant pour ceux qui n’étaient pas habitués. Aujourd’hui était un jour spécial pour Tseh et moi-même car nous avions été retenu par le Conseil Jedi afin de partir en mission et j’étais très excité de pouvoir aider l’Ordre. Je voulais me faire pardonner des erreurs que j’avais faite quelques semaines plus tôt.

Attendant avec Tseh devant la porte du Sanctuaire afin de pouvoir commencer notre quête que le Conseil nous avait attribuée, je vis le Chevalier Jedi Erwan Alisster nous faire signe de le suivre. J’avais déjà pu le croiser quelques fois pendant ma formation de Novice mineur. Nous nous dirigions en direction de l’ancien camp des renégats qui avait été abandonnés quand l’empire fut renversé. Maître Tarennos nous en avait parlé en cours donc je connaissais un peu l’histoire de ce site.

Le chevalier Jedi me remis une carte et m’indiqua qu’un vieil allié avait été capturé par les pirates et que le Conseil avait demandé qu’on le retrouve. Il y avait aussi un pirate que nous avions déjà rencontré quelques semaines plus tôt dans la forêt d’Endor. C’était lors de notre première rencontre entre Tseh et moi. C’est en sa présence que j’avais fait l’erreur de parler des Jedi. Derek il se prénommait et j’espérais pouvoir le capturer. Nous marchâmes pendant quelques heures car le temps d’arrivée à un abri de forestier la nuit était tombée sur la Lune forestière d’Endor, mais le ciel était dégagé et la nuit étoilée nous permettait de voir assez facilement ce que nous pouvions voir en face de nous.

Le chevalier Jedi nous indiqua ce que nous devions faire en nous expliquant les divers objectifs que le Conseil voulait que nous réalisions. Puis il nous laissa et grimpa au sommet d’un grand arbre afin d’avoir une vision complète de la zone. Je me retrouvai avec Tseh pour cette quête mais avant de partir nous devions nous entraîner surtout mon camarade qui a ma connaissance n’avait jamais manié de vibrolame. Je m’approchai de lui et dégainai mon arme de ma ceinture et lui dit.


- Tseh sort ta vibrolame nous allons faire quelque passe d’armes au cas où, si ça tourne mal.

Ce qu’il fit puis je lui expliquai les rudiments du combat à l’épée même si je ne suis pas un expert en la matière, il fallait juste qu’il apprenne à se défendre.
Je portai un premier coup lentement sur le bas de son corps afin qu’il puisse le parer avec son arme. Ce qu’il fit naturellement, puis je remis un nouveau coup mais sur le haut de son corps et enfin au milieu toujours à vitesse réduite. Tseh les bloqua une nouvelle fois. Je recommençai mes coups mais de façon plus rapide afin que Tseh s’habitue à une vitesse plus rapide. A ma surprise Tseh se débrouillait plutôt bien et je pensai que nous n’avions pas besoin de nous entraîner plus, je rengainai ma vibrolame et indiquai à Tseh de manger un morceau avant de nous aventurer dans cette zone hostile puis je sortis la carte afin d’expliquer mon plan à mon partenaire.


- Regarde Tseh nous sommes ici au point quatre, notre objectif est d’aller au point six à l’ancienne base des renégats afin de libérer notre allié mais nous ne savons pas où il est exactement. Donc je pense que le plus sûr serait de nous diriger sur le point un à l’ouest car il y a une tour de forestiers abandonnés à cet endroit, ce qui nous permettra d’avoir un bon point de vue de la zone et surtout de voir nos ennemis et leur nombre et pourquoi peut-être découvrir une faille dans leur base.

A ces paroles je remarquai que nous étions à peu près à six cents mètres de notre destination. Une fois notre petit encas terminé nous nous dirigeâmes vers l’ouest au point un. Je rangeai la carte dans ma bure afin de l’avoir toujours à porter de main et ainsi éviter de se perdre. Nous traversâmes la forêt sans trop de difficulté, cette partie n’était pas trop boisée ce qui nous permirent d’avancer assez rapidement. Nous ne rencontrâmes personne sur le chemin et nous restâmes très silencieux afin d’éviter de nous faire repérer trop facilement et rapidement.

Au bout de quelques minutes nous purent voir avec Tseh la tour des forestiers abandonnés, elle était grande, elle mesurait prêt de vingt-cinq mètres de haut et elle avait l’air déserte. Elle était construite avec de gros rondins de bois et des cordes serraient les extrémités de ces rondins afin de stabiliser cette structure. Cette tour devait être vieille car de la mousse avait commencé à se répandre sur les rondins, il fallait faire attention à ne pas glisser sur cette mousse si quelqu’un voulait monter là-haut.

Nous nous approchâmes délicatement et silencieuse de la tour. Nous pûmes constater que la tour n’était pas gardée comme les éclaireurs l’avaient signalé sur la carte. Arrivant au pied de la tour j’indiquai à Tseh de faire le guet pendant que j’escaladai la tour afin de monter au sommet de celle-ci afin de pouvoir observer nos ennemis.

_________________________
Que la Force soit avec toi et avec ton esprit.

Casier / Histoire


Revenir en haut
Tseh
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2017
Messages: 149
Niveau: 1
Rang: Novice

MessagePosté le: 08/03/2018 18:51:23    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

La marche avait duré quelques heures. Tseh ne se souvenait pas que la cabane où il avait été emprisonné était si lointaine. Fallait dire que quand on l’avait récupéré, il était dans un bien triste état. Tseh ne souhaitait à personne sa condition. Une fois arrivés, le Jedi allait faire la sentinelle pendant qu’ils se chargeraient de libérer le prisonnier. Il leur avait donné des explications précises sur le déroulement de la mission et la carte fournissait des informations récupérées par des éclaireurs efficaces.

Une fois éloigné un peu du Jedi, Vipers sorti sa vibrolame et invita Tseh à faire de même, ce que le Iat fit. Par contre, il ne se souvenait plus comment on activait cette chose. Au moins, la poêle ou un poignard classique, il y avait pas besoin d’appuyer sur un bouton quelconque. Après un instant à cogiter, il trouva enfin le moyen d’activer la lame, puis Vipers commença l’attaque. Il visa les jambes avec un coup lent et très prévisible que même un débutant comme Tseh pouvait parer, ce qu’il fit naturellement. Il attaqua vers le haut du corps comme un guerrier Iat voulant fracasser le crâne de sa victime avec sa massue. Vu que le coup était lent et prévisible, Tseh para. Puis recommença mais à un rythme plus rapide. Le Iat eu plus de mal à parer. Il avait même été tenté de dégainer la poêle pour aider à parer les attaques. Puis Vipers jugea que ça suffirait et rangea sa vibrolame. Tseh fit de même non sans avoir eu à cogiter pour se rappeler comment éteindre cet engin infernal. Il finit par réussir à l’éteindre non sans difficultés. Il allait devoir s’entrainer à faire marcher ce truc correctement. Puis il rengaina l’arme.

Vipers détailla le plan d’action. De ce que Tseh avait compris, ils étaient en bas, à droite de la carte et ils devaient se diriger au centre, là, se trouvait le camp des bandits. Puis Vipers indiqua un endroit au Sud plus en bas que là où ils se trouvaient. Sûrement un point pour avoir une vue générale. Pendant les explications, ils prenaient un en-cas. Tseh avait sorti une de ses trouvailles des poubelles gardant en réserve la barre de nourriture fournie avec le matériel de mission et une carotte. Il se contenta d’un fruit jugé à moitié pourri et donc jeté. Il avait découpé la partie pourrie et mangea le reste. Une fois le repas terminé, ils partirent en direction de l’endroit indiqué. La traversée fut sans encombre car la forêt était moins dense par ici. Il fallait tout de même rester discret.

Une fois arrivés à la tour, ils purent constater qu’elle n’était pas gardée. C’était une structure d’environ vingt-cinq mètres qui semblait assez vielle vu la mousse dessus. Puis Vipers monta au sommet de celle-ci ordonnant à Tseh de guetter en bas. Pendant que son camarade était en haut, le Iat surveillait au sol d’un air inquiet Au moindre bruissement, il était nerveux et se mettait sur le qui-vive tout en se cachant où il pouvait. Ne voyant rien, il se relâcha un peu, mais ce ne fut pas très long. Un nouveau bruit se fit entendre. Un bruissement qui s’intensifia et se dirigeait vers eux. Tseh se cacha dans la végétation et sorti sa vibrolame. Quand l’identité du danger se dévoila, ce fut ni un bandit, ni une bête sauvage, mais une créature étrangement familière pour le Iat. Un âne gris qui venait vers eux tout en arrachant des branches sur son passage.

Tseh connaissait bien ces animaux rustiques. Présents sur sa planète d’origine, les ânes étaient les seuls animaux de bât domestiqués par les Iats. Bien trop têtus pour servir de monture de combat, ils étaient cependant parfaits comme transport de bât terrestre. S’ils ne prenaient pas part au combat, ils étaient cependant indispensables pour le ravitaillement. Les autres utilisaient aussi ces animaux pour le transport. Ils étaient précieux pour ces populations et on faisait généralement tout pour les garder. Sous leurs allures pataudes, les ânes étaient très intelligents et faisaient jamais les choses s’ils ne paraissaient pas inutiles. Ils conservaient ainsi leur énergie que pour ce qu’ils jugeaient plus utile.

Une fois assuré que personne était avec la bourrique, il sorti de sa cachette et s’approcha avec prudence de l’animal. L’âne se montra peu hostile envers Tseh qui caressa l’encolure. Il constata que l’équidé était très maigre et semblait avoir été battu. Son encolure était humide, il était en sueur, il semblait avoir fuit quelque-chose. Il portait un bât, mais il n’avait aucun chargement. Tseh souhaitait ramener cet animal au Sanctuaire, mais ils avaient leur mission. Quoique, s’ils devaient transporter le prisonnier s’il était blessé, l’âne serait très utile. Il devait convaincre Vipers que l’animal les accompagne. Sinon, il en aurait profité pour le laisser avec le Jedi afin qu’il ne leur cause pas de torts. C’était pas très loin.

Mais la tranquillité fut de courte durée. Tseh entendit des bruits de pas dans la végétation en leur direction. Il en déduisit qu’ils cherchaient l’âne. Il devait cacher l’âne et lui, et également prévenir Vipers. Il commença à tirer l’âne par le licol en direction d’un buisson, mais l’animal n’obéit pas. Le Iat eut une idée. Il repensa à la carotte, les ânes adoraient ça. Il la sorti de son sac et eut soudainement l’attention de son camarade équidé de fortune. Il s’éloigna vers la cachette avec la carotte et étrangement, l’âne le suivit. Tseh attacha l’âne au buisson et alla vers la tour de bois pour prévenir Vipers. Il grimpa dans la tour pour l’avertir, manquant de glisser à cause de la mousse. Puis il averti enfin Vipers.


- Vipers cacher, méchant venir !

Tseh se coucha sur le ventre tout en observant en bas de la tour. Il vit enfin un homme arriver sur un cheval. Il ignorait qui c’était, mais il ne semblait pas très sympathique. Au moins, c’était pas Derek. Manque de bol pour Tseh, il avait réussi à repérer la bourrique malgré sa cachette. Il descendit de sa monture et et se dirigea d’un pas déterminé vers l’animal. Il jeta un coup d’œil vers la tour avant de s’occuper de l’équidé laissant le cheval à l’écart non attaché.

- Te voilà stupide bourrique ! On retourne au campement !

Agacé, il s’en prit à l’animal et commença à le battre avec le manche de son blaster. La vision de cette scène fit grincer des dents le Iat. Tseh ressentait de la colère devant cette scène, il ne supportait pas qu’on fasse du mal à un animal innocent. Mais il devait se contrôler, il ne devait pas compromettre sa mission. Il s’adressa à Vipers à voix basse.


- Monsieur méchant avec animal gentil. Aider Animal !

_________________________

Revenir en haut
Vipers
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2017
Messages: 667
Niveau: 1
Rang: Novice

MessagePosté le: 11/03/2018 23:12:03    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

Nous étions arrivés à la tour d’observation indiquée par les éclaireurs sur la carte que nous avait remis le chevalier Jedi. Tseh faisait le guet au pied de la tour afin que je puisse monter au somment. J’escaladai cette tour assez facilement et je pensai que mon entraînement commençait enfin à porter ses fruits. Arrivé en haut je décidai de rester accroupi afin de ne pas me faire découvrir par les pirates qui auraient pu regarder par là.

Le sommet de la tour était constitué d’une balustrade en bois qui faisait le tour de celle-ci. Entre les planches du haut et du bas de cette balustrade il y avait un espace assez conséquent qui me permettrait de rester à couvert. Je décidai de me mettre ici afin de pouvoir observer les alentours de notre position et surtout découvrir nos objectifs.

Je sortis mes jumelles et commençai à regarder à l’ouest de notre position. Grâce à clarté qu’il y avait dans l’obscurité nous pouvions assez facilement distinguer les choses. Il y avait l’abri de forestier calciné qui était indiqué sur la carte. Nous devions récupérer du matériel dans cet endroit. Je pus découvrir grâce aux jumelles deux ou trois silhouettes dans cet abri. Je remarquais que c’était des sortes monstres à quatre pattes qui avaient l’air de manger des choses sur le sol. C’était des charognards mais je ne pus reconnaître la race que c’était. Je pus repérer une grosse caisse près de l’un de ces monstres, elle avait l’air de ne pas avoir subi de dégâts et je pensai que c’était cette caisse que nous devions récupérer.

Je me tournai de quarante degrés et regardai de nouveau dans mes jumelles. J’observais le centre de la clairière et je pus distinguer un gros entrepôt et deux abris en tôle à côté. Je pus remarquer trois pirates qui étaient ensemble à coté d’un feu du côté Est de l’entrepôt. Un autre pirate se trouvait à l’opposé du groupe présent près du feu. Je ne pus distinguer plus de choses de ce côté-là. Je continuai ma reconnaissance toujours accroupie en regardant dans mes jumelles. Un petit peu plus à l’Est se trouvait un autre abri de forestier. Il était identifié comme pouvant servir de prison sur la carte remis par les éclaireurs. Je ne pus voir que des ombres vus la distance où je me trouvais mais je pu voir un feu en son centre. Il y avait deux ou trois pirates à cet emplacement. Puis je terminai ma reconnaissance sur le dernier point à l’est où se trouvait un campement de bandit. Il y avait un feu aussi comme à l’autre campement et je pus découvrir deux silhouettes à cet endroit.

Je rangeai mes jumelles à ma ceinture et descendis de la tour afin de faire le point avec mon camarade sur ce que nous devions faire. Quand soudain je vis Tseh monter sur le bas de la tour pour me prévenir de faire attention qu’un méchant arrive. Je m’arrêtais instantanément et vis Tseh plongé au pied de la tour. Je regardai autour de moi et vis un âne dans un coin. Un homme arriva à cheval dans sa direction. Je compris rapidement que le pirate était venu récupérer l’âne qui avait dû vouloir essayer de s’échapper.

Le pirate descendit de sa monture et commença à injurier l’âne. Il se dirigeait en direction de l’animal affolé, en laissant son cheval non attaché et il dégaina son blaster. Il commença à frapper l’animal de la crosse de celui-ci et je sentis la douleur de l’animal à travers la Force. Tseh me demanda d’une voix basse d’aller l’aider. Ce que bien entendu je fis.
Je terminai ma descente de la tour le plus rapidement possible en évitant de glisser ou de faire le moindre bruit. Arriver au sol je sortis ma vibrolame et me rapprocha du pirate silencieusement afin de le prendre par surprise.


- On ne bouge plus, rend toi.

A ces mots et à ma grande stupeur le pirate ne se rendit pas. Il essaya de ce retourné afin de me braquer avec son blaster. Je donnai un coup de vibrolame dans la direction de la main qui tenait son blaster que je coupai puis d’un revers je lui mis un coup de la garde de ma lame au niveau de la tempe. Ce qui le fit s’écrouler de tous sont longs sur le sol. Je rengainai ma vibrolame et je songeai qu’on avait eu chaud. Je pris la corde qui était à ma ceinture et attacha notre invitée surprise. Tseh se releva et alla voir l’âne pour le réconforter suite aux coups qu’il avait subis. Quand à moi une fois le pirate bien attaché je me dirigeai en direction du cheval. Grâce à la Force je sentis la peur du cheval et je lui envoyai des ondes positives afin de pouvoir m’approcher de lui et l’apprivoisé. Une fois à côté de lui je lui caressai la tête et le rapprochai du pirate que j’avais attaché. Je bayonna le pirate et le chargea sur le cheval afin qu’il ne puisse pas nous nuire pendant notre mission.
Puis j’allai voir Tseh afin de lui indiquer la marche à suivre. Je sortis la carte et lui montra les emplacements en lui expliquant.


- Regarde Tseh, il faut que nous allions ici à l’ouest à deux cents mètres, il y a des charognards sur place. J’ai pu en voir deux ou trois de la tour d’observation mais il pourrait y en avoir d’autre. J’ai repéré une caisse aussi à l’ouest du campement avec un charognard à côté. Je pense que c’est cela que nous devons ramener au chevalier Jedi. Tu as une idée pour éloigner les charognards le temps que nous récupérions cette caisse ?
_________________________
Que la Force soit avec toi et avec ton esprit.

Casier / Histoire


Revenir en haut
Tseh
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2017
Messages: 149
Niveau: 1
Rang: Novice

MessagePosté le: 14/03/2018 18:00:07    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

Vipers s’exécuta profitant du fait que le type soit de dos pour l’attaquer. Effectivement, il était bien trop occupé à malmener le malheureux équidé qui lui avait rien demandé. La tour était glissante et donc Vipers avait pris soin de descendre avec prudence. Puis il dégaina sa vibrolame en s’approchant silencieusement de sa cible comme un requin-crocodile du monde d’origine de Tseh. Cet animal était un prédateur connu pour ses attaques en embuscade. Vipers ordonna au pirate de sa rendre, mais ce dernier ne le fit pas, mais son assaillant eut quand-même le dessus et ne lui laissa pas le temps de riposter avec son blaster, grâce à un coup sur la tempe avec la garde de la vibrolame. Une fois l’ennemi vaincu, Tseh descendit de la tour. En s’approchant du sol, il glissa sur la mousse et tomba sur le ventre. Il se releva et se frotta le corps.

Tseh retourna voir l’âne. Le Iat lui demanda de se calmer, il le caressa à l’encolure. Grâce à la Force, il senti que la peur de l’animal diminua. Il lui parla dans sa langue d’origine, la créature fut plus réactive. Pas de doutes, elle venait bien de son monde d’origine. Il avait sûrement appartenu à une autre tribu. Il se demandait bien pourquoi on avait pris un âne. Où cet animal devait aller ?!

Pendant ce temps, Vipers avait bayonné le pirate. Il été allé chercher le cheval pour que charger le pirate dessus. L’animal était également très nerveux. Tseh remarqua ses flancs étaient ensanglantés. Décidément, l’âne n’avait pas été le seul à souffrir. Le cheval écumait et semblait tout aussi en sueur que son camarade équidé. Tseh remarqua que le pirate avait des pointes métalliques à ses chaussures, elles étaient ensanglantées. Vipers chargea le pirate sur le cheval. Tseh aurait aimé inspecter le cheval, mais Vipers le rejoignit et sorti la carte afin de dire la suite des opérations.


- Regarde Tseh, il faut que nous allions ici à l’ouest à deux cents mètres, il y a des charognards sur place. J’ai pu en voir deux ou trois de la tour d’observation mais il pourrait y en avoir d’autre. J’ai repéré une caisse aussi à l’ouest du campement avec un charognard à côté. Je pense que c’est cela que nous devons ramener au chevalier Jedi. Tu as une idée pour éloigner les charognards le temps que nous récupérions cette caisse ?

D’après ce que Tseh avait compris, ils devaient chercher une caisse à l’ouest. Mais il y avait des animaux dangereux. Le Iat n’avait jamais appris à chasser, et ne connaissait pas vraiment de moyen d’éloigner des charognards. Cela dépendait du gabarit des fameux animaux. Certains fuyaient dès qu’on arrivait en groupe, mais d’autres étaient suffisamment gros pour ne pas se laisser intimider par les prédateurs. Pour le coup, Tseh savait pas comment faire, à moins de les attirer avec de la nourriture. Si c’était des opportunistes, ils se jetteraient sur de la nourriture qu’on leur donne plutôt que de se fatiguer à courser des proies. Mais si c’était des carnivores, il fallait trouver de la viande. Peut-être que dans les camps pirates, il y avait à manger.

- Trouver nourriture … pour animaux. Méchants pouvoir avoir nourriture …

Vipers qui avait fait du repérage devait savoir s’il y avait un coin où on pouvait prendre de la nourriture. Tseh se rappela du cheval et demanda à Vipers d’attendre un moment et alla voir l’équidé. Il avait remarqué qu’il avait les flancs ensanglantés et souhaitait régler ce soucis. Il remarqua que le pirate portait des barres de fer attachées à ses bottes. Les pointes étaient maculées de sang. Le Iat ressentait la terreur et la douleur du cheval quand Vipers avait mit le pirate sur son dos. Tseh retira les éperons des bottes du pirate rendu inoffensif grâce à son camarade. Puis il lança un avertissement.

- Toi, pas être méchant avec animal !

Tseh montra les éperons au cheval et les jeta dans la végétation. Il senti soudainement que l’animal se détendait un peu. Il continua dans sa lancée en retirant les mors de cheval trop serrés qui semblaient le faire souffrir. Puis il mit le licol de l’âne sur l’animal. L’âne n’avait pas forcément besoin de ça pour avancer. Il pouvait suivre sans soucis une personne. Le Iat aimait les animaux. Ils étaient francs et jugeaient par les actes et le comportement envers eux et non par l’origine sociale ou savoir si on est sensitif ou non. Les bêtes remerciaient à leur manière de bons traitements. Puis Tseh savait combien un animal domestique était précieux. Sur sa planète d’origine, seuls les ânes servaient d’animaux de bât facilitant le travail et étaient donc traités avec grand soin. L’animal était aussi un confident qui ne trahirait jamais. C’était bien pour cela que les tribus de la planète d’origine de Tseh interdisaient aux sensitifs de posséder des animaux. Il fallait les isoler au maximum.


Tseh se retourna en direction de Vipers pour qu’ils voient la suite des opérations. Il remarqua que l’âne le suivait dans ses déplacements. A croire que l’animal avait trouvé en lui une attache venant du même monde. Par contre, le Iat était conscient que ces créatures étaient loin d’être des bêtes de course, ils ne couraient jamais quand ils ne jugeaient pas ça nécessaire. Ils conservaient ainsi leur énergie pour fuir en cas de danger immédiat. Bien qu’ils gambadent parfois pour exprimer leur joie. Tseh monta sur l’âne. Gamin, il avait connu l’âne que son père utilisait et l’homme le laissait parfois diriger l’équidé. Les Iats n’avaient pas forcément besoin de bride pour diriger un âne, ces animaux étaient doux et intelligents et comprenaient bien les ordres d’un maître.

D’après les informations de Vipers, ils allaient devoir aller à un campement à l’est peu gardé. Ils allaient en plus passer par la forêt. Mais avant, ils devaient passer par l'endroit où le Jedi se trouvait afin de déposer le pirate pour ne pas les handicaper pendant leur mission. Tseh était sur l’âne qui ouvrait la marche suivit de Vipers et du pirate sur le cheval. Le trajet se passa sans encombre au rythme de la bourrique qui était loin d’être pressée. Tseh préférait ne pas exciter les animaux qui semblaient déjà fatigués et il valait mieux conserver leur énergie pour mieux s’enfuir en cas de menace directe. Puis la forêt restait un lieu accidenté dangereux et valait mieux laisser les équidés se concentrer pour regarder où ils mettaient les pieds. Une mauvaise chute pouvait se révéler fatale pour ces animaux. Une lueur finit par apparaitre. Ils finirent par arriver là où se trouvait le Jedi. Le pirate fut descendu de son cheval et déposé contre l'arbre. Tseh pu ressentir un soulagement de la part de l'équidé qui semblait en avoir marre de ce cavalier tyrannique. Tseh avait proposé qu'ils prennent les animaux pour faciliter le transport. Alors qu'il était en train de regarder la carte, il entendit un premier gémissement de la part du pirate et vit le cheval s'éloigner de son ancien cavalier en mâchonnant un bout de pantalon. L'âne suivit l'autre et mordit à son tour le fessier du bandit. Ces bestioles étaient vraiment rancunières et ce pauvre pirate était en train de l'apprendre à ses dépens. Tseh alla vers l'âne et le cheval pour les calmer afin d'éviter qu'il arrive pire au bandit. Une fois tout prêt et le pirate sous surveillance, Tseh grimpa sur sa bourrique et ils partirent en direction du campement.

Au bout d'un cour moment de marche,ils finirent par voir une lueur trahissant un feu de camp. Il descendit de l'âne et s'approcha en direction du campement à pas de loup. Il put voir deux bandits humains en train de se repaître bruyamment. Au dessus du feu était en train de griller une belle carcasse parfaite pour détourner l’attention des charognards. Les pirates étaient occupés à discuter tranquillement en mangeant. Ils étaient peu regardant sur la discrétion pensant qu’aucune personne ne pourrait les attaquer et parlaient fort. Un cheval était attaché à côté d’un speeder. Tseh pu ressentir de la nervosité chez l’animal qui tirait son lien et n’arrivait pas à tenir en place.


- Dis donc, il est bien nerveux ce canasson ! D’ailleurs, ça fait un moment qu’il est parti l’autre pour récupérer la bourrique qui s’est enfuie. Franchement, pourquoi on s’embête avec une bestiole pareille ?!

- Va savoir, on aurait pu se poser la même question au sujet du sauvage que vous aviez capturés sur la même lune paumée que la bourrique. Il s’est enfui, mais il a pas dû survivre bien longtemps. Fallait voir dans quel état était ce truc puant ! En plus, vous étiez à deux doigts d’avoir un Jedi, ça aurait pu se vendre cher. De nos jour, ce genre de cam est très recherchée !

- Ah oui ! Quelle idée ils ont eu de se trainer ce boulet ! Toutes façons, même si ce maudit Jedi voulait l'aider, il n'a sûrement pas réussi à le faire survivre. Franchement, ça m'énerve de ne pas avoir pu capturer ce foutu Jedi !

Tseh entendit le cheval attaché près du speeder hennir. Puis une réponse vint de celui du pirate capturé. Le Iat se raidit, c’était pas bon ça ! Les pirates se levèrent en direction de l’origine du bruit. S’ils découvraient que leur camarade était captif, ça en était fini de Vipers et du Iat.

_________________________

Revenir en haut
Vipers
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2017
Messages: 667
Niveau: 1
Rang: Novice

MessagePosté le: 17/03/2018 14:49:58    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

Tseh me conseilla de trouver de la nourriture afin d’éloigner les charognards pour récupérer la caisse de ravitaillement. C’était une très bonne idée. Tseh se dirigea vers le cheval, il avait remarqué que le cheval avait les flancs ensanglantés. Le pirate avait des bottes avec des barres de fer accroché et elles avaient blessé le cheval. Je ne l’avais pas remarqué mais Tseh oui, il avait l’air de ressentir tout ce que les animaux ressentaient. Je présume que c’était grâce à la Force mais Tseh avait un don pour communiquer avec eux. Tseh retira les bottes du pirate et nous partîmes tous ensemble en direction du campement pirate.

Tseh était monté sur l’âne et je trouvais qu’ils formaient un bon duo. Quant à moi je marchais à côté du cheval qui portait le pirate que j’avais assommé. Au bout de quelques minutes nous purent distinguer les lueurs d’un feu, le campement des bandits était quelques mètres en face de nous. Tseh descendit de sa monture et nous nous approchâmes silencieusement du campement. Je pus distinguer en m’approchant, qu’il y avait deux pirates autour du feu. Une carcasse de je ne sais quel animal était en train de cuire et les pirates échangeaient tranquillement en mangeant.


- Dis donc, il est bien nerveux ce canasson ! D’ailleurs, ça fait un moment qu’il est parti l’autre pour récupérer la bourrique qui s’est enfuie. Franchement, pourquoi on s’embête avec une bestiole pareille ?!

Alors le pirate que j’ai assommé est avec eux. Il va falloir la jouer fine, pensais-je.

- Va savoir, on aurait pu se poser la même question au sujet du sauvage que vous aviez capturés sur la même lune paumée que la bourrique. Il s’est enfui, mais il n’a pas dû survivre bien longtemps. Fallait voir dans quel état était ce truc puant ! En plus, vous étiez à deux doigts d’avoir un Jedi, ça aurait pu se vendre cher. De nos jour, ce genre de cam est très recherchée !

Ce sont les pirates qui ont attaqué la planète de Tseh et massacré son clan, mais que sont-ils venus faire ici, je ne savais plus quoi penser de notre mission et surtout pourquoi ces pirates étaient là. Le dernier homme rajouta.

- Ah oui ! Quelle idée ils ont eu de se trainer ce boulet ! Toutes façons, même si ce maudit Jedi voulait l'aider, il n'a sûrement pas réussi à le faire survivre. Franchement, ça m'énerve de ne pas avoir pu capturer ce foutu Jedi !

Cette voix me disait quelque chose, j’étais persuadé de l’avoir entendu avant. Cela ne pouvait être que l’homme qui m’avait capturé quelques semaines plus tôt. Derek il s’appelait Derek. Quand soudain mon regard se détourna du feu de camp, j’avais entendu un cheval hennir. Il se trouvait à côté d’un speeder, un X-34 un peu cabosser mais qui avait l’air de fonctionner. Quand soudain le cheval que nous avions sauvé avec Tseh lui répondit.

Les deux pirates se levèrent, dégainèrent leur blaster et se mirent à courir dans notre direction. Ce n’était pas bon pour nous. Il fallait que je fasse quelque chose et vite sinon notre mission serait un échec et je ne pouvais pas le permettre. Regardant autour de nous, je vis deux gros arbres dans mon champ de vision. Une idée me vint alors je fis signe à Tseh.


- Tseh donne-moi ta corde s’il te plaît, j’ai une idée.

Tseh me donna sa corde puis je lui fis signe de fuir avec le cheval et l’âne en suivant le chemin afin que les pirates passent entre les deux arbres que j’avais choisis pour que mon piège fonctionne. Tseh partit dans la direction indiquée. Quant à moi je me dépêchai de me diriger sur le premier gros arbre que j’avais choisi. Une fois arrivé à l’arbre, j’attachai la corde au pied de celui-ci. Je me dirigeai ensuite sur le deuxième arbre je posai la corde et la tendis. Je retournai sur mes pas afin de camoufler ce qu’il y avait de corde sur le chemin. Une fois cela terminé je retournai près de la corde et j’attendis les pirates en espérant que mon piège fonctionne. Je les entendis dire qu’ils avaient vu un homme avec deux animaux. Ils étaient près de moi et couraient à toute vitesse.

Je me concentrai et grâce à la Force je pus distinguer le moment exact où ils arrivèrent au niveau de mon piège. Je tirai la corde et je vis les deux pirates s’écrouler à côté de moi. Deux tirent de blaster résonna alors dans la forêt à la chute des deux pirates. Un faisceau rouge était parti en direction de Tseh quant à l’autre il était sortis du corps d’un pirate. Je sortis ma vibrolame et me dirigeai en direction des pirates. Un pirate s’était tiré dessus en tombant et il était mort. Quant à l’autre pirate son arme n’était plus dans ses mains. Le tir qu’il avait effectué avait l’air d’être involontaire. Je posai ma la pointe de ma vibrolame et lui dit :


- Ne bouge surtout pas Derek, me retournant en direction de mon camarade je lui hurlai, Tseh ça va ? Tu n’as rien ?

J’étais inquiet pour mon camarade. Regardant au loin je ne pus distinguer que l’une de nos montures était par terre. Je ne savais pas si c’était l’âne ou le cheval. J’espérais que Tseh n’avait pas été blessé.
_________________________
Que la Force soit avec toi et avec ton esprit.

Casier / Histoire




Dernière édition par Vipers le 25/03/2018 13:04:27; édité 1 fois
Revenir en haut
Tseh
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2017
Messages: 149
Niveau: 1
Rang: Novice

MessagePosté le: 24/03/2018 21:40:56    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant


Les pirates avaient dégainé leurs blasters et se dirigeaient en courant vers les deux comparses. Tseh sentait qu’il risquait d’y passer. C’est là que Vipers lui demanda de lui donner sa corde. Le Iat s’exécuta, puis son camarade lui demanda de fuir avec les animaux en prenant soin d’aller entre les deux arbres. Tseh accouru vers les équidés, il sauta sur la bourrique et attrapa le cheval par le licol. Il talonna sa monture. L’âne eut du mal à démarrer ce qui laissa aux pirates le temps de voir Tseh partir avec les deux animaux. Les pirates ne semblaient pas avoir vu Vipers par contre. Mais le Iat n’avait rien pu voir de cette scène, il était bien trop concentré à partir en avant pour fuir.

Deux tirs de blaster résonnèrent dans la forêt. Alors qu’il fuyait avec les bêtes, Tseh vit un faisceau rouge transpercer la tête du cheval. Le bête s’écroula violement au sol entrainant Tseh qui tenait la longe dans sa chute. N’ayant personne sur son dos, l’âne se stoppa. Au sol, le jeune homme se leva avec difficultés. Il remarqua que la bourrique était encore debout. Il se tourna vers le cheval. L’animal respirait bruyamment, mais Tseh sentait par la Force qu’il était en train de partir, il sentait beaucoup de peur en lui. Peur qui se transforma en une sorte de sérénité sous les caresses de l’Iat. Tseh avait appris que la Force était en chacun et que les morts continuaient à vivre en elle. Cela se rapprochait des croyances des indigènes que les morts vivaient dans l’au-delà. C’est bien pour cela qu’ils étaient souvent enterrés avec de la nourriture et des objets du quotidien. Tseh senti la dernière lueur de vie du cheval disparaitre. Il avait rejoint la Force. Ils se disait que désormais, il vivrait heureux, il n’aurait plus à endurer les souffrances d’un cavalier tyrannique. Il prit soin de tout de même dessiner des marques mortuaires sur l’animal pour que son âme puisse partir en toute sérénité.

- Tseh ça va ? Tu n’as rien ?

A ces paroles, Tseh laissa le cheval et rejoignit Vipers suivi de l’âne. Il restait penaud, il avait été attristé par la mort du cheval, et il refusait de se dire que ce n’était qu’un animal, ça restait un être vivant comme lui avec des envies, des sentiments, des émotions, des souffrances et avec ce qu’il avait subit, il n’avait pas mérité ce tir de blaster. Mais au moins, Tseh l’avait accompagné dans son dernier voyage et il avait pu ressentir de la sérénité dans les derniers instants. Il avait enfin trouvé des gens le traitant dignement.

- Moi pas blessé mais animal avoir rejoint Force …

Il remarqua que Derek était avec Vipers. Il reconnaissait bien ce bougre. Il se souvenait bien de l’avoir vu rire quand ils l’avaient ridiculisé avec la nourriture ou lors des séances de torture. Et pour finir, il avait pointé son blaster sur Tseh avant que Vipers intervienne pour l’assomer. Et là, Derek était à leur merci. Mais Tseh ne voulait pas se venger. Il l’avait vu avec la mort de Taharqua, elle ne lui avait rien apporté. Il se contenta de rapporter la carcasse et le cheval à côté du speeder. Tseh aurait pu se servir dans la carcasse, mais étrangement, il n’avait pas très faim. La mort du cheval l’avait impacté car il avait accompagné l’animal jusqu’à son dernier souffle. En passant devant Vipers, il s’attendait à ce que son camarade lui demande pourquoi il n’avait pas pris le speeder et le devança en désignant l’engin.

- Truc rendre malade !

Chez les Iats, les animaux avaient tout de même une place importante, qu’ils fournissent des ressources ou leur force, ils étaient très respectés. Ils l’étaient même plus que les sensitifs. Certains animaux de compagnie comme les ânes ou les anoobas avaient même le droit à être enterrés dans une tombe individuelle ou avec leur propriétaire si celui-ci mourrait avant eux. Les animaux servant pour l’alimentation apparaissaient souvent au travers de l’iconographie comme les poteries ou palettes. Les dépouilles des sensitifs étaient quand-à elles la plupart du temps brulés et jetés aux charognards. Ils étaient considérés pire que des objets et tous les coups étaient permis contre ceux-ci. Tseh s’en était bien sorti pour le coup. Sa tribu s’était contenté de le mettre à l’écart.

Tseh se rappela soudainement qu’il devait éteindre le feu. Autant il s'était emparé de la carcasse qui cuisait, autant il avait oublié le feu. Il accouru au feu et le recouvrit de terre pour l’étouffer avant de rejoindre Vipers et Derek. Il avait remarqué que le pirate était surpris de voir que le Iat était toujours vivant malgré son état de santé lors de sa détention. Pire, il avait repris du poil de la bête. Il s’adressa directement à Vipers.

- Il est pas mort celui-là ?! Eh, c’est notre propriété Jedi voleur d’esclaves ! C’est nous qui l’avons capturé ! D’ailleurs t’es encore à me mettre des bâtons dans les roues saleté de Jedi ?!


Il valait mieux rester zen, malgré les provocation de Derek. Pour éviter qu’un des deux camarades s’énervent, Tseh invita à se concentrer sur la mission. Ils amenèrent Derek jusqu’au Jedi. Pendant la route, le pirate avait enchainé les insultes toutes plus fleuries les unes que les autres. Il rappelait à Tseh qu’il restait un esclave bien qu’à la manière dont les Jedis le traitaient prouvait qu’il était libre et il savait que sa nouvelle tribu le défendrait.
Ils finirent par arriver à destination. Derek remarqua que son camarade venu récupérer la bourrique était vivant, mais ligoté. Puis il remarqua le Jedi à l’affut dans un arbre. Ils allaient pouvoir interroger les deux bandits étant donné qu’ils étaient suffisamment à l’écart des campements. En espérant que d’autres pirates ne soient pas dans les parages. Voyant que la situation n’était pas vraiment à son avantage, Derek ne faisait plus vraiment le malin, surtout qu’il était ligoté comme son camarde.


- Par pitié, ne me réduisez pas en esclavage ! Je peux vous donner l’esclave que vous nous avez piqué ! Toutes façons, même un vieux speeder a plus de valeur que sa carcasse !

Il ne valait mieux pas faire confiance à ce type, ça sentait l’entourloupe à plein nez. Même si pour les pirates, Tseh ne valait pas grand-chose, c’était quand même du vol d’esclave selon eux. Le Iat lança un regard noir.

- Moi pas esclave ! Moi pas vouloir aller dans boite avec collier qui gratte et qui fait boum !

Puis il retourna s’occuper des animaux afin de ne pas trop s’énerver. Le nouveau cheval semblait en meilleur état. Son cavalier avait été plus soigneux. Comme quoi, peut-être que certains pirates n'étaient pas forcément de mauvaises personnes. De penser cela, lui avait permis de se calmer. Il rejoignit Vipers pour l'interrogatoire.
_________________________



Dernière édition par Tseh le 17/08/2018 12:42:59; édité 1 fois
Revenir en haut
Vipers
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2017
Messages: 667
Niveau: 1
Rang: Novice

MessagePosté le: 25/03/2018 14:13:01    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

Je vis Tseh me rejoindre mais seul l’âne était avec lui. Je présumais que le tir de blaster de Derek avait tué le cheval et Tseh me le confirma en m’indiquant que le cheval avait rejoint la Force. J’attachai Derek et le chargea sur l’âne le temps que nous allions au campement afin de récupérer le cheval qui était attaché là-bas et libérer le dos de l’âne. Nous nous dirigèrent alors tous ensemble vers le campement Derek.

Une fois arrivé sur place Tseh partit récupérer la carcasse qui pourrait nous servir pour éloigner les charognards sur l’abri forestier calciné à l’Ouest. Pendant ce temps-là je libérai le cheval à côté du speeder et chargeai Derek sur celui-ci. J’effectuai alors un rapide coup d’œil de ce campement, il n’y avait pas grand-chose qui pouvait nous servir. Il y avait une tente avec deux sacs de couchage à l’intérieur, une caisse d’arme avec un blaster DC 15 et quelques munitions. Quelque reste de nourriture qui n’avait pas l’air très bon et une lampe torche. A l’extérieur se trouvais le speeder et à côté de celui-ci il y avait eu le cheval que j’avais récupéré quelques minutes plus tôt. En regardant le speeder Tseh ressentit mon interrogation directement et m’indiqua que ce genre d’engin le rendait malade donc il ne voulait pas l’utiliser. Nous continuerons donc notre mission à pied et avec nos montures.

Après avoir fait le tour du campement nous allions partir quand je vis Tseh aller éteindre le feu du campement des pirates, c’est vrai que les éclaireurs nous avaient demandé d’éteindre ces feux afin d’attirer les animaux sauvages sur les pirates. Puis Derek émergea et commença à comprendre ce qui lui était arrivé.


- Il est pas mort celui-là ?! Eh, c’est notre propriété Jedi voleur d’esclaves ! C’est nous qui l’avons capturé ! D’ailleurs t’es encore à me mettre des bâtons dans les roues saleté de Jedi ?!

- Et non il n’est pas mort par contre toi tu es en mauvaise posture donc je serais toi je me taierais.

Nous avions décidé avec Tseh de rejoindre le chevalier Jedi Allister afin que mener ensemble l’interrogatoire des deux prisonniers que nous avions. Le temps de la route, heureusement pas très longue, Derek n’avait pas arrêté d’insulter Tseh plus ou moins violemment en lui rappelant que ce n’était qu’un esclave. Tseh resta très calme et ne répondit pas une seule fois à Derek.
Nous arrivions enfin à notre poste de guet ou le chevalier Jedi Allister surveillait. Derek reconnu son camarade pirate qui était parti récupérer l’âne, il distingua aussi le chevalier Jedi Allister dans l’arbre à côté de lui et commença à paniquer.


- Par pitié, ne me réduisez pas en esclavage ! Je peux vous donner l’esclave que vous nous avez piqué ! Toutes façons, même un vieux speeder a plus de valeur que sa carcasse !

- On ne veut pas te faire devenir un esclave mais on veut des réponses et nous avons des questions à te poser, à toi de répondre correctement.

A ces paroles Tseh répondit à Derek :

- Moi pas esclave ! Moi pas vouloir aller dans boite avec collier qui gratte et qui fait boum !

- Oui Tseh tout à fait tu es un Jedi, me retournant vers Derek je rajoutai, toi fait bien attention le Chevalier Allister n’est pas aussi gentil que nous.

Je posai ma main sur l’épaule de Tseh afin de lui faire sentir que j’étais avec lui. Tseh partit s’occuper des animaux. Quant à moi je fis signe au chevalier Allister de venir nous aider pour l’interrogatoire de ces deux pirates.

Le chevalier Allister descendit de son arbre et avec Tseh nous nous retrouvèrent tous les trois devant ces deux pirates.

_________________________
Que la Force soit avec toi et avec ton esprit.

Casier / Histoire


Revenir en haut
Kath Aplazm
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2015
Messages: 637
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 25/03/2018 18:26:20    Sujet du message: Re: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant


Erwan Allister --- Derek
Chevalier Jedi --- Malfrat



Erwan Allister se grattait la barbe, observant la forêt qui s'étendait devant ses yeux. Cela faisait longtemps qu'il n'avait plus parcouru les bois d'Endor. Ils étaient devenus bien plus hostiles qu'à l'installation des Jedi, quelques années auparavant. On y croisait des pirates audacieux, certes, mais les bêtes étaient devenues moins farouches également, plus violentes. Erwan avait laissé les novices s'en aller en direction de la grande tour et, perché dans son arbre, avait fixé son regard sur les bois denses du nord, d'où s'échappaient des hurlements inquiétants. Les Loup-Sangliers étaient agités, l'atmosphère était lourde. Depuis son poste d'observation, le chevalier Jedi avait alors instinctivement jeté les yeux vers l'amas rocheux qui dépassait à l'horizon. A des dizaines -voire des centaines- de kilomètres de là s'élevaient les Hautes Montagnes, dont la plus ancienne et la plus grande dégageait des volutes de fumée noire. Le Côté Obscur était à l’œuvre ici, et ce n'était pas le fait des pirates. En un sens, ces malfrats de seconde zone étaient tout aussi victimes que la faune locale de l'influence néfaste de l'Ombre. Erwan Allister frissonna. On ne lui avait pas tout raconté de ce qui s'était produit à la mort de Vendar Olorin, mais il l'avait deviné ; un chevalier aussi expérimenté que lui lisait dans l'âme chahutée de Phyl Reez comme dans un livre ouvert.
Le chevalier d'âge mûr chercha les novices Vipers et Tseh dans la Force. Il devait s'assurer qu'il ne leur arrive rien en ces temps troublés. Car, en tant qu'aîné, il n'était pas seulement leur professeur et leur instructeur, il était également leur protecteur. Rabattant son capuchon sur son front, l'homme soupira et se relâcha dans une pose méditative. Rien de se qui se déroulait dans les environs ne devait lui échapper.

Quelques instants plus tard, des coups de feu retentirent. Ni une, ni deux, Erwan se saisit de son sabre-laser et scruta le sol des environs, distinguant à peine les mouvements à travers les feuillages. L'agitation qu'il entendait provenait d'un campement que les bandits avaient dressé non loin. Se jetant au pied de l'arbre qu'il avait escaladé, Allister partit se camoufler dans un fourré, prêt à intervenir et évaluant la menace dans la Force. Deux... non, un seul bandit. Aux prises avec Vipers. Où était Tseh ? Il s'occupait d'une étrange présence, qui faiblissait... probablement un animal. Alors que son regard se perdait dans les ombres de la nuit, Erwan aperçut une forme qui se démenait au pied d'un arbre voisin. S'approchant avec prudence, il découvrit un autre des malandrins, ligoté et bâillonné au tronc de l'arbre, gigotant comme un saucisson.


- Eh, bien, eh, bien, que nous voilà un beau jambon...! Tu veux bien attendre ici ? Nous n'en avons pas fini avec toi, lança-t-il au bandit attaché en remontant sur une branche afin d'apercevoir les novices. Le pirate le fusilla du regard en se démenant de plus belle, en vain. Les jeunes initiés avaient pris suffisamment de précautions pour que l'homme n'alerte pas ses compagnons et reste en place. A défaut d'être très doués, ces jeunes gens étaient dégourdis, pensa Erwan avec un sourire malicieux. Il appréciait les initiatives prises par les novices dans leur progression ; au moins les jeunes élèves ne seraient pas perdus une fois lâchés dans le grand monde. Un bourlingueur tel qu'Allister affectionnait les voyages et il espérait vraiment que ces initiés auraient la curiosité et l'envie d'un jour explorer la galaxie dans tous ses recoins comme il l'avait fait durant ses jeunes années.

Comme il pensait à eux, voilà qu'ils accouraient, accompagnés de montures. Le chevalier Allister jeta un regard circonspect à l'âne et à Tseh. Le Iat était déjà un bien étrange personnage, mais le voir avec un gaupa apprivoisé lui donnait un air supplémentaire de garçon d'écurie. C'était à la fois touchant et déconcertant. Quant à Vipers, il transportait avec lui un autre bandit, tout aussi remuant que le premier. Cependant, les novices n'avaient pas pris soin de bâillonner celui-ci, qui beuglait des insultes à tout-va entre deux supplications. Erwan se gratta la barbe. Cet énergumène répondait en tous points à la description que les éclaireurs avaient fait du pirate "Derek". Allister mit pied à terre au signe que lui adressa Vipers.


- Bien joué, novices. J'espère que personne ne vous a vu ou entendu quand...


- Ah ça, c'est pas gagné ! Parce que j'ai crié sur tout l'chemin ! Pas très malin, vot' gamin... En même temps, pour se coltiner un sauvage comme aide de camp, fallait pas s'attendre à ce qu'il invente la poud...


- Laisse-moi terminer ma phrase
, l'interrompit le Chevalier Jedi, agacé, en passant la main devant le visage de Derek. Les yeux du bandit firent un tour complet dans leurs orbites et se vidèrent. Les derniers ronchonnements du pirate se tarirent dans un râle inaudible. La Force était décidément capable de bien des choses sur les esprits faibles. Allister se tourna ensuite vers le second malfrat et le fixa d'un regard accusateur. A nous deux, maintenant.

Le pirate ne bougeait plus depuis quelques minutes. Si ses traits étaient interdits, il brillait dans ses yeux comme une flamme de rancune. D'un geste de la main en l'air, Allister dégagea le morceau de tissu qui entravait la bouche de l'homme. Celui-ci resta silencieux, plongeant ses yeux carnassier dans ceux des novices. Ses yeux s'arrêtèrent sur le Chevalier Erwan Allister.

- Un sabre-laser... alors, ce que cette raclure de Derek disait est vrai... Il y a bien des Jedi sur cette lune paumée !


- Tu vas nous expliquer ce que vous faites ici, toi et tes complices.

- Et tu crois que je vais te répondre, le vioque ?

- Tu vas me répondre, lui répondit Allister en agitant la main devant les yeux du captif,comme il l'avait fait pour Derek quelques secondes plus tôt.

- Tes tours de magie ne fonctionnent pas sur moi, imbécile !, ricana le bandit en se tortillant sur lui même. Tu veux une info ? En voilà ! Avant d’atterrir sur ce caillou, j'ai fait partie des corps d'élite de défense d'un seigneur Hutt de Sleheyron. Autrement dit : t'as aucune chance.

- Il ne me semble pas que les Hutts laissent filer si facilement leurs agents... Des ennuis avec ton patron ?


- C'est pas tes affaires !!, hurla l'homme, qui suait à grosses gouttes et dont les tempes battaient avec tant de force que l'on voyait les veines de son front. Sors de ma tête, raclure de Jedi !

Les yeux du bandit étaient maintenant injectés de sang. Allister fronça les sourcils. Il était étonné de rencontrer une résistance si féroce dans le chef de celui qu'il n'avait pris que pour un bandit de grand chemin comme un autre.

- Tu vas me dire qui vous êtes
, insista le chevalier Jedi, l'air inquiet mais déterminé, agitant à nouveau la main en avant.

- CRÈVE ! CRÈVE ! CRÈVE ! Plutôt mourir !


A ces mots, le bandit leva les yeux au ciel, l'air dément. Si ses cris n'avaient pas attiré ses camarades, l'interrogatoire prenait fin à cet instant précis : avant qu'Allister, Tseh ou Vipers n'aient pu bouger un orteil, le pirate venait de se sectionner la langue, tentant de s'étrangler avec. Erwan Allister se jeta en avant afin de l'empêcher de s'étouffer tout seul, mais malgré ses efforts, l'homme rendit son dernier souffle, les yeux révulsés et le sourire goguenard. S'épongeant le front à l'aide du bâillon, Allister fit un pas de côté et trancha les liens qui retenaient le cadavre du prisonnier à l'arbre auquel il était attaché. Le corps sans vie du pirate s'écrasa au sol avec un bruit sourd.
Un brigand prêt à se sacrifier aussi vite ? Voilà qui paraissait bien étrange. Cela expliquait peut-être l'opiniâtreté des bandits et leur logistique avancée pour de simples gredins : certains d'entre eux étaient sérieusement entrainés. Nul doute que ces éclaireurs devaient être les derniers de la classe. Les suivants seraient sans doute mieux entrainés et plus dangereux que les bandits que Vipers et Tseh avaient déjà vus. Mieux valait ne pas les affronter.

Allister poussa un long soupir et s'assit sur une souche, prenant sa tête entre ses mains. Il fallait à tout prix éviter les pertes inutiles, mais certaines s'avéraient encore indispensables. Sans le vouloir, cet homme avait déjà fourni de précieux renseignements au chevalier Jedi : les bandits étaient très dangereux, même pour un membre de l'Ordre. Mais il restait encore beaucoup de questions sans réponse : qui étaient-ils ? Que voulaient-ils ? Essayaient-ils de pénétrer dans l'ancienne base d'Atin Jnum ? Désormais, il faudrait compter sur Derek pour répondre à toutes ces questions... Et ce n'était pas gagné. L'intéressé tremblait comme une feuille et paraissait à présent muré dans un silence gênant.
Erwan Allister regarda Tseh et Vipers. Il ne pouvait décemment pas les laisser s'aventurer plus loin dans les bois sans avoir réévalué le danger, au risque de mettre leur vie en danger. Non, il fallait qu'il ouvre le chemin, seul.


- Écoutez, les petits gars
, dit-il après un instant de réflexion. Vous allez me cuisiner celui-là. Il faut qu'on en sache plus sur ces pirates. Moi, je vais partir en éclaireur, pour voir si la voie est libre. Je serai de retour d'ici peu. Attendez-moi ici.

Alors qu'il s'éloignait déjà, le sabre à la main, il fit volte-face, regardant les novices dans les yeux. Il fit attention à ce que ses paroles ne soient pas entendue de Derek alors qu'il dispensait à ses ouailles une dernière mise en garde.


- Les Loup-Sangliers sont agités depuis que vous avez éteint le feu de camp, dit-il à mi-voix. Faites très attention. Et... ne brusquez pas trop celui-là (il montra Derek du doigt), il ne faudrait pas qu'il finisse comme l'autre. Soyez malins ! Je compte sur vous.

A ces mots, le chevalier Jedi bondit dans un arbre sans jeter de regard derrière lui et disparut dans la nuit.





HRP : Désolé, j'ai un peu changé les couleurs des dialogues pour Derek et l'autre bandit (pour des raisons esthétiques, essentiellement). Je n'ai pas non plus pu redimensionner les images, je n'ai toujours pas renouvelé ma licence PS. Des détails !
J'interviendrai pour jouer Derek. Erwan reviendra quand vous me ferez signe que vous ne désirez plus le questionner et vous pourrez continuer la quête.

_________________________


Revenir en haut
Tseh
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2017
Messages: 149
Niveau: 1
Rang: Novice

MessagePosté le: 30/03/2018 19:57:04    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

Vipers confirma les paroles de Tseh. Il n’était plus un esclave, il était désormais un membre des Jedi à part entière. De ce qu’il avait compris, la formation des Jedis durait plusieurs années et que le rang social se faisait par les compétences et l’expérience et non par l’origine des parents. Puis Derek était mal placé pour dire que c’était son prisonnier.

Tseh vit Erwan Allister avec le premier pirate qu’ils avaient capturé. Il ressenti de la colère chez son âne. Il avait intérêt à le calmer sinon le bandit risquait de se faire mordre. Et il savait que les sabots pouvaient faire très mal et fracasser un crâne. Il allait devoir se montrer persuasif envers les animaux. Le Jedi descendit de son perchoir pour rejoindre les novices. Il les félicita. Du moins, c’était ce que Tseh avait compris. Et il n’eut pas le temps de finir sa phrase qui fut interrompu par le Derek. Ah encore un malpoli d’après le Iat. Et il se permettait de lui donner des leçons et de le rabaisser. Décidément, Tseh ne rigolait pas avec les bases de la politesse, bien qu’il soit pas à cheval sur les bonnes manières.

Mais le Jedi ne se laissa pas faire et passa le visage devant le visage du pirate. Puis ce dernier s’évanouit. Encore un nouveau pouvoir étrange que Tseh découvrait. Il était impressionné par ce tour. Et il n’avait utilisé visiblement aucun somnifère ou une plante hallucinogène comme l’aurait fait le chaman Taharqua. Puis l’attention du Jedi se porta sur le pirate que les deux novices avaient capturé à la tour.

Il commença l’interrogatoire. Le bandit semblait pas vraiment très coopératif. Tseh vit la bourrique tenter de s’approcher afin d’aider le Jedi à faire parler. E Iat arrêta immédiatement l’animal, il avait bien compris que sa tribu avait besoin des types vivants et détestait les morts inutiles. Il avait remarqué qu’ils ne faisaient pas de sacrifices humains pour leurs divinités. Ils ne vénéraient que la Force et celle-ci n’avait pas besoin d’offrandes. Elle était en chacun. Trop occupé à calmer son compagnon animal, il écoutait pas forcément l’interrogatoire.


- CRÈVE ! CRÈVE ! CRÈVE ! Plutôt mourir !

Ces paroles firent sursauter le Iat. Par la Force, il ressenti la colère et la douleur. Il se retourna et alla voir en direction de l’interrogatoire. Il vit le pirate lever les yeux au ciel avec un air totalement fou. Il vit du sang sortir de bouche. Ils ne purent rien faire, le pirate avait rejoint ses ancêtres en s’étouffant. Enfin Tseh se demandait si son âme n’allait pas disparaître dans le néant selon les Iats, c’était là où allaient celles des criminels. Mais cela concernait aussi les sensitifs dont on laissait pourrir les corps ou bien ils étaient brulés. Mais quoiqu’il en soit, ils étaient souvent jetés avec les déchets. C’était comme ça qu’ils étaient considérés. Mais pour Tseh, même un bandit ne méritait pas ce sort.
Erwan donna des conseils aux novices. Tseh avait compris qu’ils allaient devoir s’occuper de Derek. Après des avertissements concernant la mort du premier bandit, Erwan disparu dans la pénombre nocturne.

Le Iat était pas vraiment bien loti pour aller interroger Derek, déjà qu’il peinait encore à parler le basic. Vipers serait bien mieux placé pour l’interrogatoire. Ils allaient devoir faire attention à ce que celui-ci ne se suicide pas comme son collègue.

En attendant le Iat ruminait sur le rapport qu’avait les autres avec la Force. Il détestait la violence gratuite, le fait de tuer un autre par plaisir, il ne comprenait pas les gens pouvant prendre du plaisir à supprimer des vies. Avec la Force, il ressentait les souffrances, les douleurs des autres. Il avait encore en souvenir le sensitif qu’il avait rencontré dans un village voisin du sien. Il avait été mis en périphérie avec les déchets. On l’avait privé de ses sens et ses membres comme pour chercher d’où venait la Force en lui. Tseh avait ressenti particulièrement la douleur de l’homme ne pouvant pas l’ignorer contrairement aux autres. En plus, c’était un sensitif.

Mais de ce qu’il avait vu avec Erwan était un pouvoir presque terrifiant, pas étonnant que beaucoup aient peur. Entre de mauvaises mains, cela pouvait se révéler dangereux.
L’âne le tira de ses pensées. Il n’avait pas pu se venger puisque le pirate était mort. Mais la vengeance n’apportait rien, le Iat l’avait compris depuis longtemps. Il caressa l’animal comme pour lui faire comprendre qu’il devait laisser couler et se détendre, désormais c’était fini. Comme Tseh, il allait pouvoir démarrer une nouvelle vie si le Iat pouvait le ramener au Sanctuaire.

Tseh se leva et s’approcha de Vipers.


- Langue encore difficile, moi pas pouvoir parler avec méchant !
Il ne serait pas d’une grande aide pour le coup, c’était à Vipers de s’occuper de l’interrogatoire.

_________________________

Revenir en haut
Vipers
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2017
Messages: 667
Niveau: 1
Rang: Novice

MessagePosté le: 04/04/2018 15:00:26    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

Nous arrivions enfin au campement du chevalier Allister. Celui-ci descendit de son arbre et vint nous féliciter pour la capture de Derek. Quand soudain Derek se mit à hurler :

- Ah ça, c'est pas gagné ! Parce que j'ai crié sur tout l'chemin ! Pas très malin, vot' gamin... En même temps, pour se coltiner un sauvage comme aide de camp, fallait pas s'attendre à ce qu'il invente la poud...

A ces paroles le chevalier Jedi dévisagea Derek, posa sa main sur la tête du pirate et grâce à la Force le pirate ce tu instantanément. La Force était capable de bien des choses sur les esprits faibles.
Puis laissant Derek le chevalier Jedi se dirigea vers l’autre pirate. Grâce à la Force il retira le morceau de tissu qui était dans sa bouche et commença l’interrogatoire.

Le pirate ne se laissa pas faire, il comprit qu’Allister était un Jedi grâce à son sabre laser à la ceinture. Le pirate combattit l’influence mentale que le chevalier Jedi essayait d’exercer jusqu’au point de se suicider en s’arrachant la langue et en s’étouffant afin de ne donné aucune information au groupe de Jedi que nous étions. Le chevalier Jedi Allister nous fis signe d’effectuer l’interrogatoire de Derek car il devait partir en reconnaissance dans la forêt. C’était rare de voir un pirate ce sacrifié et surtout de pouvoir résister au sort mental d’un chevalier Jedi comme Allister encore plus.
Je regardai Tseh un peu perplexe sur ce que nous venions de voir et il me dit :


- Langue encore difficile, moi pas pouvoir parler avec méchant !

- Pas de soucis je vais m’en occuper, peux-tu aller fouiller et détacher l’autre pirate pour voir si tu trouves des informations sur lui s’il te plaît ?

Tseh alla en direction du pirate quant à moi je dégainai mon arme et m’approchai de Derek d’un pas ferme et sûr.

- Je sais que tu n’es pas aussi fort que ton camarade car la dernière fois dans la forêt tu aurais pu me tuer mais tu as été trop gourmand en voulant me capturer. M’étant ma vibrolame sur son épaule au niveau de son coup je rajoutai. Maintenant tu vas me dire pourquoi vous êtes là et qui est votre chef ? Si tu ne sais pas comment il s’appelle je me contenterais d’une description. Puis je te rappelle que si tu ne veux pas me répondre le Chevalier Jedi s’occupera de ton cas personnellement et vu comment cela c’est terminer avec ton camarade je pense qu’il serait mieux pour toi de nous répondre directement.

Je pouvais sentir la crainte de Derek grâce à la Force depuis qu’il avait vu son camarade se suicider il avait vraiment peur pour sa vie et il ne savait pas de quoi nous étions capables donc il me regarda dans les yeux et commença à me dire que …


A toi Kath d'intervenir une dernière fois avant que Tseh et moi-même continuons notre quête à deux, merci d'avance

_________________________
Que la Force soit avec toi et avec ton esprit.

Casier / Histoire


Revenir en haut
Kath Aplazm
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2015
Messages: 637
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 22/04/2018 20:03:40    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

Erwan Allister avait disparu dans la forêt aussi vite qu'il en était sorti. Le meneur Jedi ayant quitté les lieux, Derek commençait à reprendre contenance, quoique son crâne le faisait souffrir et que sa vue était encore assez trouble. Maudit sorcier ! S'il avait été libre de ses mouvements, il l'aurait abattu d'un tir de blaster, sans aucune hésitation. Mais au lieu de cela, il était saucissonné sur le dos d'une bourrique, nez-à-nez avec capitaine "Chevalier Blanc" et son pote Joe le Clodo. Le bandit cracha au sol, de rage autant que de dégoût.

Mais lorsque Vipers le menaça de son arme, le visage de Derek changea d'expression. Il pensait bien que le jeune novice bluffait : après tout, s'il avait voulu en finir avec lui, il aurait pu le tuer lors de leur première confrontation dans la forêt. De plus, il connaissait suffisamment les "on dit" sur les Jedi pour avoir connaissance de leur philosophie pacifiste. Néanmoins, un doute subsistait dans le chef du malfrat. Ce gamin paraissait bien trop tendre pour être vraiment dangereux, mais qu'en était-il de son ami le sauvage ? Le garnement, que ses collègues avaient capturé sur un obscur monde de la Bordure Extérieure, ne paraissait pas avoir envie de se venger. Pas fin psychologue pour un coup, Derek ne comptait pas jouer sa vie sur une mauvaise appréciation de la situation, et refusait de prendre le risque. Il avait toujours été nul au pazaak.


- Pourquoi on est là, hein ? Si tu penses que je l'sais, ça, l'ami... Ça fait que deux-trois semaines qu'on m'a intégré à l'équipe. La paie est pas dégueu' et y'a pas grand chose d'aut' à faire sur ce caillou paumé de tout' façon, répondit Derek à Vipers, un sourire narquois sur le visage. Le bandit n'avait pas l'assurance de son compagnon et était de toute évidence bien plus couard que lui, mais il se satisfaisait tout de même de la réponse évasive qu'il avait délivrée. Au fond, en tant que dernier arrivé dans le camp des bandits, il était assez normal qu'il en sache peu. Mais à mieux y penser, il se rendit compte que personne d'autre ne semblait savoir quoique ce soit sur les opérations qu'ils menaient ici. Personne, si ce n'était le boss... Not' boss, je le connais pas vraiment. Il est toujours enfermé dans sa tente, pas loin de l'entrepôt verrouillé... Et pour tout dire, je ne l'ai jamais vu de près. Un mec taiseux, un Trando'. Avec un seul oeil et une sorte de masque à gaz.

Derek s'arrêta de parler un instant. Il avait déjà beaucoup trop parlé. Devait-il vraiment avoir peur de ces deux garçons, maintenant que le Jedi qui les menait était parti ? Mais s'il avait bien compris ce que le vieux sorcier encapuchonné avait dit, celui-ci allait revenir. Et, compte tenu de ce qui était arrivé à l'autre pirate, Derek ne voulait pas avoir affaire à lui.

- Ecoutez, les gars... J'suis sûr qu'on peut discuter entre gens intelligents, non ? Tout ceci est un gros malentendu. Faisons un échange ? Vous me libérez, et j'oublie que je vous ai vu. Deal ? A la mine circonspecte de ses interlocuteurs, Derek ajouta à la hâte : ...J'peux vous dire où trouver notre boss et nos cargaisons, ça vous va ? Allez, les gars, soyez sympas !

Les mots de Derek s'étaient fait implorants mais il continuait à se débattre. La stratégie de l'insulte n'avait pas fonctionné -pourquoi aurait-ce été le cas ?-, aussi tentait-il de raisonner ses geôliers. Tseh et Vipers ne savaient pas encore grand chose du camp des pirates, après tout. Par ailleurs, ils ne devaient pas oublier que leur objectif principal était de retrouver Jay Lagal avant qu'il ne soit trop tard. De son côté, Erwan Allister n'était pas encore revenu. Les deux novices allaient donc devoir rester un peu plus longtemps avec leur captif...

- Alors, qu'est-ce que vous allez faire de moi ?, les interrogea Derek sur un ton plaintif. Il regarda Vipers, puis Tseh avec de grands yeux faussement larmoyants. Je pense qu'on est partis du mauvais pied, tous les trois. Allez, vous savez quoi ? On oublie tout et je vous paie une bière.



HRP Post court pour relancer la quête. Désolé pour le retard. Vous pouvez continuer à votre guise à interroger Derek (dans ce cas, j'interviendrai à nouveau) ou progresser vers un autre objectif. Prévenez-moi si vous avez besoin d'une intervention pour jouer les bandits. Que la force soit avec vous !

_________________________


Revenir en haut
Tseh
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2017
Messages: 149
Niveau: 1
Rang: Novice

MessagePosté le: 02/05/2018 09:53:49    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal ! Répondre en citant

Tseh aurait bien du mal à interroger Derek. Il maîtrisait pas bien le basic. Et pourtant, il avait fait d’énorme progrès. En même temps, c’était nécessaire pour s’intégrer dans la nouvelle tribu. Le Iat la trouvait encore étrange, mais au moins, celle-ci l’acceptait comme il était et faisait en sorte de ne pas le mettre à l’écart. Les gens comme Varinor étaient minoritaires et les autres membres condamnaient leur comportement. Tseh se disait que Taharqua ou A-ha n’avaient pas intérêt à se retrouver ici. Déjà, ils auraient du mal à bannir un clan entier majoritairement composé de sensitifs, et même les clones non-sensitifs ne semblaient pas avoir de soucis avec autant de personnes avec des pouvoirs et eux non. Quoique, le jeune homme ignorait si le fils de son ancien chef était encore en vie. Mais bon il était sûrement resté sur son monde d’origine. La probabilité qu’ils puissent se croiser était vraiment très faible.

Vipers avait demandé à Tseh d’aller fouiller le cadavre afin de voir s’il pouvait trouver des choses intéressantes. Le Iat frémit. Dans son ancienne culture, les défunts non-sensitifs étaient respectés et c’était considéré comme très malpoli de voler les affaires d’un mort. Il était réticent, mais c’était pour le bien de la mission et il allait devoir prendre sur lui. Il s’approcha du cadavre. La vue de ce sourire malsain et de la bouche en sang fit frémir Tseh. Il en avait vu des horreurs, mais l’expression faciale du défunt avait quelque chose d’effrayant. Tseh dessina les marques mortuaires sur le corps et ferma les yeux du pirate. Il fouilla seulement en surface, c'est-à-dire seulement les poches de la veste et du pantalon. Il s’était refusé à déshabiller le mort car il considérait cela comme irrespectueux. Les trouvailles furent bien maigres, des rations alimentaires, une gourde, des jumelles et un catalogue de vaisseaux de type chasseur froissé, mais Tseh ne sachant pas lire, il préférait demander à Vipers en s’il y avait des infos intéressantes dans les textes. Il rangea à leur place tous les objets sauf le magazine.

En allant vers Vipers, il remarqua un papier tomber de l’ouvrage. Il le ramassa, bien sûr, il ne comprenait pas l’aurebesh, donc il demanderait de traduire. Il décida d’attendre que Vipers en finisse avec Derek avant de lui demander au sujet du magazine et du papier trouvé dedans. En attendant, il se mit à le feuilleter. Il y avait pleins d’images très réalistes de vaisseaux. ces machines avaient des formes très variées. Surtout elles rappelaient de mauvais souvenir au Iat malade dans ce genre d’engin. Il ne trouva aucun autre papier dans cet étrange ouvrage contenant bien plus d’images que de textes contrairement à ceux qu’il avait pu voir avec Maître Tarennos. Il referma rapidement l’ouvrage qui le rendait déjà malade rien qu’à penser à ces affreux engins. Vipers avait pris une formation de pilotage d’un chasseur, mais Tseh était bien trop malade dans les vaisseaux pour envisager cette activité.

Tseh écoutait d’une oreille distraite l’interrogatoire bien qu’il ne comprenne pas grand-chose. Derek parlait assez vite et Tseh avait du mal à suivre. Il avait vaguement compris que le pirate proposait un marché et les implorait de le libérer. Le Iat était pas vraiment d’accord avec cette proposition. Il avait bien vu comment était ce type lors de sa première rencontre avec Vipers et les Jedi. Dès qu’il avait pris l’avantage sur Chrissara, il avait pas hésité à se jeter sur elle et l’avait neutralisé aisément. Il avait moyennement confiance en Derek. Tseh fit signe à Vipers qu’il n’était pas d’accord pour le libérer.

Tseh chargea la carcasse volée sur l’âne vu qu’entre-temps, ils avaient déchargé Derek du dos de l’animal. Le Iat avait put ressentir un grand soulagement de la part de la bête. Il fallait croire que même les animaux ne faisaient pas confiance. Une fois l’âne prêt, il se dirigea vers Vipers afin de lui montrer le papier et le magazine. Lui saurait décrypter ce qui était écrit.


- Moi avoir trouvé livre avec dessins de trucs qui volent et qui rendent malade … Papier bizarre dans livre … Moi pas d'accord pour libérer gros vilain !

Tseh était très méfiant vis à vis de Derek. Et il le faisait clairement comprendre à Vipers et surtout à Derek envers qui il n'avait absolument aucune confiance.
_________________________

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/08/2018 23:42:30    Sujet du message: [QUÊTE JEDI] Il faut sauver le soldat Lagal !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Endor -> Camps Renégats Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com