Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Un poulpe en ville

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Coruscant -> Quartier Général de l'Armée Républicaine -> Quartier Général de la Garde Républicaine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Idrick D'Ocli
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2018
Messages: 22
Niveau: 0
Rang: Recrue
Autre: Garde

MessagePosté le: 27/02/2018 18:26:21    Sujet du message: Un poulpe en ville Répondre en citant

Idrick venait de mettre pied à terre, il se trouvait dans un hangar de stockage pour vaisseau. Il se résigna à laisser son appareil dans un établissement comme celui-ci. Après quelques minutes pour remplir les formulaires, il se retrouva enfin dehors.

Le soleil venait de se lever, c’était le début de la journée. En marchant vers le service de navette, il passa devant plusieurs galeries. Il vit sa tenue, à la fois sportive et élégante. Il était vêtu de noir, il avait un pantalon et de grandes bottes montantes. Son haut avait un grand col qui montait jusqu’au menton et jusqu’à la nuque pour l'arrière. Il était à la fois chic mais pouvait se mouvoir avec aisance.
En marchant, il contempla la diversité des espèces de cette ville. Il croisa des humains, des droïdes, des Grans et à sa surprise un Besalisk.

Il arriva enfin aux navettes.

-Bonjour, un aller pour le quartier général de la Garde Républicaine.


- DÉPART DANS 2 MINUTES. TRANSPORTEUR ROUGE, 1er ÉTAGE.


Idrick ne prit aucunement le temps de répondre et partie à la course. Il chercha une navette rouge des yeux. Soudain, il la vit. Le droïde avait dit juste, c’était du rouge ça. Il eut le temps de monter à l’intérieur et celle-ci fonça à travers le trafic direction le quartier général de l’armée. Le trajet prit une bonne demi-heure.

En sortant du transporteur, il contempla les différents bâtiments. Et se dirigea vers le plus grand au centre. Il vit quelques militaires et plusieurs semblaient haut gradé. La foule était dense, mais après une bonne dizaine de minutes Idrick arriva enfin aux portes.

En pénétrant à l'intérieur, un grand Ithorien lui rentra dedans. Idrick se retrouva par terre et sonné. Alors que l’Ithorien partait sans faire attention à lui, il se releva et épousseta son pantalon. Il sentit l’attention sur lui. D’ailleurs il entendit quelques personnes rirent.

* Ça commence bien une journée ça. Et il ne s’est même pas excusé. Pff tu parles d’un peuple toi. Bon elle est où cette réception. Ah la voilà.


Il arriva au comptoir. Là se tenait un jeune humain. Il avait le teint pâle, très pâle. De longs cheveux noirs tombaient sur ses épaules et son regard était quelque peu vitreux. Il portait un badge avec Sohmno écrit dessus. Idrick le regarda et lui fit un petit sourire. Contrairement aux humains, quand un MonCala sourit on ne voit pas de dents mais des espèces de lèvres internes. Le réceptionniste le regarda d’un air méprisant et dégouté.


- Bonjour, excusez-moi mais j’aimerais m’inscrire pour devenir bretteur ou soldat de la République. Enfin je sais pas trop…


L’humain eut un rictus.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 27/02/2018 18:26:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 622
Niveau: 100

MessagePosté le: 28/02/2018 09:38:12    Sujet du message: Un poulpe en ville Répondre en citant

Armée Républicaine
  

L'enseigne Sohmno patientait derrière son comptoir, il avait été affecté à l’accueil du public aujourd'hui, et ce n'était pas sa tache préférée, loin s'en faut. Mais c'était un passage obligatoire à l'école militaire préparatoire Coruscanti.Il aurait mille fois préféré assister au cours de stratégie ou tactique ou encore s'entrainer au tir aux blasters sur cible.
Mais il était en troisième année maintenant, il devait effectuer des stages régulièrement dans l'active et aujourd'hui ses supérieurs voulaient certainement lui enseigner la patience.

Il leva la tête quand un Mon Calamari vint se présenter à lui, celui ci ne savait pas trop ce qu'il voulait visiblement...
*Encore un indécis qui changerait d'avis une fois l'uniforme sur le dos.*
Mais il devait lui répondre, avec un peu de chance, il le dissuaderait de s'engager la grande Armée n’avait pas besoin d’humanoïde dans son genre.


-Faudrait déjà être sur de toi mon gars...
Pourquoi voulez vous intégrer l'armée de la République au juste?


Attendant la réponse à sa question, l'enseigne sortit le formulaire 2-V et le tendit au candidat.


 
Code:

Nom :
Prénom:
Age:
Origine:
Spécialité:
Corps d'armée envisagée:
Personne a prévenir en cas d'urgence:
Avis médical: Apte-Inapte (a remplir par le medecin chef) 



Une fois ce formulaire rempli, l'aspirant serait reçu par un coordinateur qui l'orienterait vers une carrière en particulier en fonction des envies mais surtout des compétences d'Idric.

By

  
« Pour la République, toujours présents! »
  

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Idrick D'Ocli
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2018
Messages: 22
Niveau: 0
Rang: Recrue
Autre: Garde

MessagePosté le: 28/02/2018 17:01:26    Sujet du message: Un poulpe en ville Répondre en citant

L’humain le contempla et d’un ton monotone lui sortit :

- Faudrait déjà être sur de toi mon gars…
Pourquoi voulez-vous intégrez l’armée de la République au juste ?


Idrick s’attendait à se faire poser ce genre de questions. Il prit un petit instant pour ne pas dire n’importe quoi.
*Évitons d’être insupportable. Pourquoi il veut savoir ça lui. De toute façon il s’en cogne de ma réponse. Mais restons poli. Je ne dois pas attirer l’attention. Quoi que s’est déjà fait…
Le réceptionniste lui tandis un formulaire, le 2-V. Le MonCala enchaina avec sa réponse :

- J’ai hâte de massacrer et d’égorger tous ceux qui se mettront en travers de la République.


Le jeune homme releva la tête brusquement, il était surpris de la réponse qu’on venait de lui sortir.

- Non ! Disons que je veux m’engager et cet engagement ne tient qu’à moi seul. J’ai un certain vécu et j’espère pouvoir être utile à la garde.


Idrick ignora la réaction de l’humain et consulta rapidement le formulaire : Nom, prénom, âge, origine, spécialité, corps d’armée envisagée, personne à prévenir en cas d’urgence, en CAS D’URGENCE. *Bon voilà, ça commence déjà. C’est typique de l’armée, une alerte à la mort. J’inscris quoi, c’est une bonne question. Mer***. Aller on remplit ça et on va s’asseoir.


Nom : D’OCLI
Prénom: IDRICK
Age: 21
Origine: MONCALAMARI
Spécialité: ARMEMENT/INGÉNÉRIE
Corps d'armée envisagée: GARDE RÉPUBLICAIN
Personne a prévenir en cas d'urgence: DIDI
Avis médical: Apte-Inapte (a remplir par le medecin chef)


Il rendit le document au réceptionniste qui étonnement lui fit un sourire. C’était légèrement effrayant de le voir grimacer avec ses dents. Idrick lui souhaita bonne journée et partit s’asseoir sur l’un des sièges vacants dans le fond de la pièce. Cette dernière était plutôt bruyante, le monde allait et venait. Un vacarme incroyable venant de dehors attira son attention. C’était l’Ithorien qui l’avait plaqué au sol. Il semblait encore plus hostile. Soudain il commença à crier et le son fût insupportable. Jamais Idrick n’avait entendu d’Ithorien hurler et on comprenait pourquoi.

Le monCala s’approcha de la scène et remarqua une petite femme avancer vers l’individu hostile. C’était une humaine, elle portait une combinaison de soldat ceci était indéniable. Idrick ne put la voir correctement car elle était de dos. Tout ce qu’il vit fut une chevelure rousse. Avec attention, il remarqua un sabre laser accrocher à sa combinaison. L'arme ce situait dans le bas du dos à l’horizontale. Sans s’en rendre compte, hypnotisé par la scnène, le MonCala se rapprocha de plus en plus. Il se retrouva presque sur le seuil des portes. La jeune femme se tenait à quelques centimètres du monstre de plus de 2m. Elle semblait si petite et si fragile devant ce colosse. Puis sans avertissement, elle lui attrapa le bras. Au simple contact, l’Ithorien s’écroula sous son poids. Plusieurs milices arrivèrent et maîtrisèrent le corps inerte du colosse. Comment elle a fait ça ?


- IDRICK D’OCLI ! IDRICK D’OCLI !!!!


Il se retourna et accéléra le pas vers la personne, enfin la chose qui venait de dire son nom.
*C’est quoi ça ?
Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 622
Niveau: 100

MessagePosté le: 01/03/2018 09:56:09    Sujet du message: Un poulpe en ville Répondre en citant

Après un trait d'humour plus ou moins apprécié par l'enseigne Sohmno, le postulant rendit la formulaire 2-V , un tampon officiel plus tard et Idric pouvait passer derrière la ligne bleue, et commencer les épreuves de sélection.
Sans le vouloir, il vit une démonstration de la part de Aldia Enor,une Lieutenante de la Garde Républicaine qui mit au tapis un candidat Ithorien un peu trop sur de lui.
La force brute ne suffisait pas quand on voulait intégrer l'élite des forces Républicaines, c'était la première leçon pour le Mon Cal.
L'infirmière, une twil'eck en blouse blanche, en charge des visite médicale appela son nom, le candidat fut soumis à une prise de sang , un scanner et un questionnaire de santé suivi des vaccins obligatoires en territoire Républicain, quelques minutes plus tard et un autre tampon il était finalement reconnu apte au service.
Mais pour quel service au juste?
Le poulpe allait vite le savoir, il allait rencontrer un officier en charge du recrutement et c'était surement lui qui allait décider de son avenir dans l'Armée.

Tranquillement assis derrière son bureau, mâchant un fruit le capitaine Chains observa la recrue qui se tenait devant lui.L'officier approchait de l'age légal de la retraite, et il avait trouvé ce poste tranquille pour finir ses vieux jours à l'abri des traits de blaster.
A l'issue de sa visite médicale on avait autorisé le Mon Cal à se rhabiller et il portait dorénavant une treillis bleu et un badge d'identification comme toutes les recrues.Après de lognues secondes, le capitaine leva finalement la tête de son datapad.

-Bien vous ressemblez enfin à quelque chose!
j'ai lu votre dossier, vous étiez ingénieur sur Mon Calamari, que penseriez vous d'une carrière dans la marine galactique ou au quartier Général de l'armement?


C'était ça le job du capitaine Chains étudier analyser parfois tester et surtout il affectait les recrues la ou il les jugerait le plus utile pour la grande Armée.
Et au premier coup d’œil il avait compris qu'Idric ne serait jamais un grand combattant, il avait déjà échoué à l'académie Mon Cal, peut être pensait il que ce serait plus facile ici sur Coruscant? et bien il se mettait le doigt dans son œil globuleux...

By

   

« Pour la République, toujours présents! »   

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Idrick D'Ocli
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2018
Messages: 22
Niveau: 0
Rang: Recrue
Autre: Garde

MessagePosté le: 01/03/2018 21:03:06    Sujet du message: Un poulpe en ville Répondre en citant

Une twil’eck se tenait au fond de la pièce guettant les candidats. Elle portait une blouse blanche, c’était probablement une infirmière. Il allait surement être soumis à des tests.

- Bonjour, c’est moi.

- Suivez-moi je vous prie.


Idrick suivit la twil’eck pendant quelques minutes. Ils avaient franchi de nombreuses portes et sinuaient à travers les couloirs. Puis elle s’arrêta devant une porte bleue, sur le coin inférieur il y avait un boitier noir. Elle y passa son badge magnétique et dans un déclic la pièce apparue devant eux.




- Après vous.


Le MonCala pénétra dans la salle. Tout était blanc, il se serait cru dans une corvette coréllienne. La pièce était plutôt grande. Elle contenait un bureau, quelques chaises, une table d’osculation, deux droïdes médicaux et une sorte de scanner. Il n'y avait plus aucun doute, il allait devoir faire des tests. L’infirmière prit place derrière son bureau et invita le candidat à s’installer. Elle lui posa toutes sortes de questions : antécédents familiaux, maladies, infections, parasites. Idrick avait eu le droit à toutes les questions imaginables.

Elle prenait le temps de remplir son formulaire. Les tests avait pris quelques heures. On lui avait prélevé un échantillon de sang, fait passer un scanner et il avait eu le droit à plusieurs vaccins. Ils étaient obligatoires en territoire Républicain. Idrick se questionna deux petites secondes :
*MonCala ce n’est pas un territoire Républicain? Ils ont dû m’injecter une puce ou des « nanos » quelques choses.

Puis elle le fit patienter pendant quelques minutes. La salle était trop blanche pour lui. Il commençait à réfléchir à qu’est-ce qu’il allait se passer par la suite. Il allait probablement être interrogé par un officier ou capitaine sur ses raisons d’engagement. Il allait devoir encore se justifier. Puis il pensa à Trina.
*Qu’est-ce qu’elle ferait si on lui posait cette question ? Mer**, ils vont m’envoyer sur un chantier naval ou pire ils vont me donner un balai et un seau. Pourquoi avoir choisi la garde ? Pourquoi ?
Soudain une image lui traversa l’esprit, la main d’Or, en mille morceaux qui explosait. Il sentit son cœur se serrer comme s’il venait de manquer un battement. Il s’agrippa la poitrine et se concentra sur sa respiration. Cette sensation lui faisait si mal, mais il ne savait pas ce que c’était. Il reprit contrôle de lui-même et relâcha sa poitrine. Puis la porte s’ouvrit, il fit un léger saut et se retourna.




- Vous êtes admissible, tous les tests sont excellents.


La twil’eck était de retour, elle pénétra dans la salle. Dans sa main se tenait une pile de vêtement bleu ainsi que gros document. L’infirmière déposa le tout sur le bureau, d’un côté les vêtements, qui se définissait plus comme à un uniforme. Et de l’autre côté un formulaire qui paraissait dument complété.




- Vos tests ont été validés. Voici votre uniforme, il devrait être à votre taille. Et ici c’est votre dossier, il me faut une signature en bas et je pourrais apposer le sceau d’acceptation.


Idrick empoigna le stylet numérique et signa le document. Il regarda la twil’eck et lui fit un petit sourire. Elle lui poussa délicatement les vêtements.
Après s’être changé il revint s’asseoir.




- Avez-vous des questions ?
- Je ne pense pas non.

- Parfait. Alors suivez-moi.


Idrick se leva et suivit la twil’eck. En la suivant, il contempla le treillis bleu qu’il portait. Il avait également un badge avec son nom dessus.
*Me voici à la case départ. Et ce bleu, berk quelle horreur. Il faut que je le trouve en noir ou peut-être orange sa serai mieux.


La twil’eck s’arrêta devant une grande porte métallique. Elle cogna et la porte s’ouvrit. L’intérieur de cette pièce était plus sombre, elle semblait rectangulaire et d’une décoration minimale. Il y avait un bureau, deux chaises, un fauteuil, quelques bibelots sur une étagère et une plante. Idrick vit tout de suite un humain derrière son bureau, il mangeait un fruit. Le MonCala pénétra dans le bureau et observa légèrement autour de lui. Après quelques instants, le vieil homme releva la tête et avala sa bouchée. Il semblait proche de sa fin de carrière vue les cheveux grisonnants qu’il avait. Sur son bureau, il y avait une plaque avec « Capitaine Chains » écrit dessus.


- Bien vous ressemblez enfin à quelque chose.
J’ai lu votre dossier, vous étiez ingénieur sur MonCalamari, que penseriez-vous d’une carrière dans la marine galactique ou au quartier Général de l’armement ?


Idrick se tenant droit devant le bureau le contempla et figea. Il lui répondit

- Non merci Monsieur.


L’homme se redressa dans son fauteuil et posa ses deux coudes sur le bureau.


- Votre dossier confirme ici que vous avez lamentablement échoué à l’académie MonCal. Si vous pensez qu’ici se sera plus facile vous vous trompez mon p’tit tétard. Je vous propose cela pour trouver votre juste place au sein de notre armée. Alors je réitère : marine galactique ou quartier général de l’armement ?

Idrick fût insulté de ses propos. Il sentit une colère monter en lui. Il serra les poings et resta bien droit en fixant le capitaine Chains devant lui. Bouillant de l’intérieur il ravala sa salive et déglutit très bruyamment.


- Je suis devant vous pour faire partie de la garde républicaine.



- Allons… Nous savons tous les deux que vous ne tiendrez pas une journée dans le camp d’entrainement. Nous formons l’élite ici.

Le MonCala commençait à trembler. Ses émotions et son stress commencèrent à prendre le dessus. Il voulait pouvoir prouver à cet homme qu’il méritait sa chance comme n’importe qui. Il sentit son cœur se serrer, la douleur était insoutenable. Son bras gauche tremblait et cela se voyait clairement. Le capitaine examina la situation et remarqua que la recrue n’avait pas aimé ses commentaires constructifs.



- Aller mon p’tit. Je ne pense pas que la vie de militaire soit faite pour vous. Retournez sur votre chantier naval vous y aviez votre place.


Soudain la porte du bureau s’ouvrit puis se referma aussitôt. Le capitaine se leva et regarda derrière la recrue. Il n’y avait personne. Son regard glissa sur le MonCala qui semblait en trans. Ses yeux étaient fermés, ses poings serrés et ses bras tremblaient le long de son corps. Puis toutes les lumières de la pièce commèrent à clignoter. Le capitaine se serait cru dans une discothèque des bas-fonds de Coruscant. Le vieil homme écarquilla les yeux quand il vit plusieurs objets léviter dans la pièce. Le capitaine empoigna le blaster qu’il avait à la taille. Il le sortit délicatement de son étui et l’arma en mode « paralysant ». Au même moment, plusieurs bibelots fusèrent sur l’homme. Il se jeta à terre et tira sur la recrue. Un rayon bleuâtre fusa vers le poulpe.

Le MonCala s’écroula et les lumières se rallumèrent. Tout redevint calme. Le capitaine Chains se releva et enjamba le poulpe qui était évanoui au sol. La porte s’ouvrit et un soldat pénétra.



- Capitaine est-ce que ça va ?

- Oui merci.

- Que s’est-il passé ? Les lumières clignotaient dans toute l’aile du bâtiment et la plupart des systèmes médicaux ont été désactivés.
Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 622
Niveau: 100

MessagePosté le: 02/03/2018 09:07:08    Sujet du message: Un poulpe en ville Répondre en citant

Dans le bureau du capitaine Chains, l'entretien virait au paranormal  dans un premier temps, le candidats avait refusé les deux propositions de l'officier, il voulait devenir garde Républicain, la bonne blague...
Chains ne voulait pas en arriver la, mais le capitaine dut appuyer la ou ça faisait mal: l’échec à l'académie des chevaliers Mon Cal.Il en rajouta une couche affirmant même qu'Idric ne serait jamais un soldat.
Visiblement ça marchait l'amphibien transpirait à grosse gouttes puis soudainement la porte s'ouvrit et se referma toute seule, le républicain, sous l'effet de la surprise se leva pour s'emparer de son pistolet blaster. Les lumières clignotèrent et les objets qui se trouvaient sur son bureau se mirent à léviter, il fut même attaqué par l'holo familial qu'il conservait constamment sous ses yeux.
Sans paniquer, Chains tira sur le Mon Cal en mode paralysant qui s'effondra sur le sol.
Un soldat entra alors dans la pièce l'arme au poing se demandant ce qui s'était passé.
Le capitaine s'essuya le front et remit de l'ordre dans son bureau.


-Ce qui se passe? Je pense que nous avons une nouvelle recrue pour la Garde.
Conduisez le à l'infirmerie et avisez la lieutenant Enor de l'arrivée d'un éventuel candidat.


Le soldat hocha la tête et quelques minutes plus tard , deux infirmiers poussant une civière anti G entrèrent dans le bureau, ils chargèrent délicatement le poulpe, tandis que l'officier finissait de ranger ses souvenirs sur une étagère.Il envoya ensuite son rapport à l'état major, joignant le vidéo de l'entretien et de cette manifestation étrange.
Idric fut conduit à l'infirmerie de la base, on l'allongea sur un lit, ne restait qu'a attendre qu'il se réveille.

Un homme d'une trentaine d'année en armure bleu vint s'assoir à ses cotés sur une chaise, il avait une queue de cheval et portait un pistolet et une vibrolame à la ceinture. Silencieusement il observa les données médicales du patient .Lorsque celui ci commença à émerger , il lui demanda de but en blanc:


-Alors petit que sais tu de la Force?
    

Le garde sourit, il s'agissait du
lieutenant Desmon Dos, suite à l'échec de la mission en territoire séparatiste, on avait accéléré la formation des chevaliers, et Dos était passé directement officier à la fin de son initiation par la Chevalière Kuznetsova.
L'état major voulait des soldats d"élite opérationnels plus rapidement depuis la mise aux arrêts de la général Yvanol et c'est pour cela qu'il avait été désigné pour tester Idric.

-N'oublies pas que tu es lvl0 et que tu as tout à apprendre.

  
« Pour la République, toujours présents! »  
 
 

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Idrick D'Ocli
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2018
Messages: 22
Niveau: 0
Rang: Recrue
Autre: Garde

MessagePosté le: 02/03/2018 21:18:57    Sujet du message: Un poulpe en ville Répondre en citant

Idrick se trouvait dans un lit à l’infirmerie. À ses côtés se tenait le lieutenant Desmon Dos. Il semblait très professionnel et plutôt élégant dans son armure bleue. Il analysait les données médicales du jeune MonCal qui commençait doucement à émerger de son coma. Il ouvrit les yeux et la clarté lui fit plisser les yeux. L’infirmerie avait des murs blancs avec de gros néons au plafond.   


Le MonCala se redressa légèrement de son lit et il entendit quelqu’un lui poser une question :

- Alors petit que sais tu de la Force ?   


Idrick se tourna légèrement pour regarder son interlocuteur. Il observa l’humain dans son armure. Son regard balaya l’homme très rapidement, il eut le temps de voir son pistolet et sa vibrolame à la ceinture. Le militaire lui fit un signe de main en attente d’une réponse.   


- La force… heu les jedi, les sith ce sont leurs pouvoirs. Où suis-je ?

- Oui, jedi et sith utilisent la force. Mais bien d’autres le peuvent. Ici c’est l’infirmerie.  


Le poulpe prenait peu à peu ses repères dans la pièce. Légèrement confus il se pencha et attrapa une espèce de gourde pleine d’eau. Le MonCala s’hydrata en siphonnant toute la gourde. Il la reposa sur le petit chevet et remonta le dossier du lit pour être assis.  


- As-tu déjà utilisé la force ?   


- Non. Je ne sais même pas c’est quoi… comment pourrais-je l’utiliser ?  


Le lieutenant regarda la gourde. Il leva légèrement la main dans les airs et celle-ci commença à l’éviter. Elle se déplaça jusqu’au pied du lit, puis tomba. Le militaire avait un grand sourire sur les lèvres en regardant la tête du poulpe, qui était ébahie. L’homme leva la tête et se concentra. Plusieurs néons se mirent à clignoter.   


- Lévitation, méditation, réflexe, vision de l’avenir, la force permet bien des choses. Tout dépend de son entrainement et de ses compétences. Chacun des gardes républicains ont des aptitudes bien singulière, il y en a un qui peut envoyer des éclairs.   

Tout en souriant le lieutenant expliqua les pratiques du capitaine Chains :
Habituellement le capitaine Chains donne une petite bille et demande aux candidats de la faire bouger. Mais avec toi ça été différent et plutôt efficace. Tu te souviens de ce qu’il s’est passé ?   


Idrick leva les épaules en signe d’ignorance. Il essaya de se remémorer l’évènement mais il ne se souvenait de peu. La dernière chose qu’il se voyait faire était de fermer les yeux. Puis il se souvint de la pièce dans le noir avec une silhouette orange devant lui. Il se remémora également la douleur à la poitrine. Il en fit part au lieutenant. Ce dernier nota tout sur le datapad. Il hochait la tête au fil des brefs souvenirs que lui contait l’amphibien.

Desmon lui demanda s’il avait vécu des évènements stressants ou bien étranges dans sa vie. Sans attendre Idrick, parla de la mort de sa mère, sa fuite des pirates et l’exercice dans le vaisseau à l’académie. Il évoqua également ses peurs : le noir, les foules bondés, le contact corporel. Il expliqua qu’il lui arrivait toujours des crises d’angoisse quand il se retrouvait face à elles. Le lieutenant se questionna légèrement sur la santé mentale du poulpe. Il nota également qu’il allait avoir besoin d’un suivi psychologique lors de son entrainement.   


-À plusieurs reprises tu m’as parlé de cette douleur dans la poitrine pendant chaque crise. Et lorsque tu ressens cette douleur il arrive des phénomènes étranges n’est-ce pas ?
 
-Heuu… oui.

-Bon. Ta formation va commencer. Nous ne pouvons pas perdre trop de temps. Je te préviens tout de suite que ça va être dur. Ce sera intense et dans ton cas douloureux, si je comprends bien.  


Le militaire prit le datapad. Il examina la fin du document. Il arrêta son doigt sur ce qui semblait être un chiffre. Étonné il releva la tête et dévisagea le poulpe.
  

- Est-ce que quelqu’un ta mentionné ton taux de midi-chlorien ?   
Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 622
Niveau: 100

MessagePosté le: 05/03/2018 09:58:45    Sujet du message: Un poulpe en ville Répondre en citant

-si tu fais les questions et les réponses, je vais avoir du mal à suivre.
Évite de faire interagir le PNJ d'un autre joueur.


Desmon écouta la recrue répondre à son interrogation, bien evidemment il ne connaissait pas la vraie définition de la Force et avait enchainé directement avec les deux facettes qu'étaient les Jedi et les Sith.

-"La Force est ce qui donne au sensitif son pouvoir. C'est un champ d'énergie créé par tous les êtres vivants. Elle nous entoure et nous pénètre. C'est ce qui lie la galaxie en un tout uni."


Étrangement les manifestations de Force chez le Mon Cal déclenchait des douleurs, c'était sur ce point qu'il faudrait travailler s'il voulait maitriser ses pouvoirs et devenir un garde Républicain.
Au même moment l'officier reçu les résultat des examens médicaux sur son datapad, le taux de medichlorien d'Idric était supérieur à la moyenne, ce petit avait donc du potentiel, à condition d'être bien formé.
Mais les Gardes étaient des militaires avant tout, il faudrait que la recrue réussisse ses tests d'aptitude au combat avant de commencer une formation sur ses pouvoirs à proprement parler.


-Ton taux de mediclhorien est élevé, n'as tu jamais eu de Jedi dans ta famille?
Nous parlerons de ça en marchant, lève toi tu t'es assez reposé!


Dos accompagna Idric à l’extérieur de l'infirmerie, il signa au passage une décharge pour le patient, celui ci étant apte à reprendre la formation.Après avoir traversé des couloirs ils arrivèrent à la salle d'exercice.


-Les gardes Républicains sont des soldats avant tout.
Nous ne comptons pas que sur la Force pour nous défendre.


idric était face à un pas de tir, crise séparatiste oblige, les cibles représentaient des droids de combat B1.
L'officier prit un fusil entre ses mains et après quelques mouvements il le tendit au Mon cal avec des explications.

-Ceci est un fusil blaster DC 15A: un fusil d'assaut longue portée.
Précis a 400m, sa puissance de feu peut même détruire un super droid de combat.
Il fonctionne avec une recharge en gaz Tibanna sous sa crosse.


Il y avait trois cibles à détruire, une à 50m, une ) 100m et la dernière était à moitié dissimulée derrière des sacs de sable.
Ce qu'Idric ignorait c'est que la lumière s'éteindrait après le premier tir, il devrait se servir de ses sens et de la Force pour toucher les deux cibles restantes...

« Pour la République, toujours présents! »  

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Idrick D'Ocli
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2018
Messages: 22
Niveau: 0
Rang: Recrue
Autre: Garde

MessagePosté le: 07/03/2018 19:27:37    Sujet du message: Un poulpe en ville Répondre en citant

Idrick se tenait debout à côté du lieutenant Dos. Ils avaient tous les deux quittés l’infirmerie et avaient marchés quelques minutes pour se retrouver dans un local étrange. La pièce semblait infinie, le couloir qui se tenait devant lui était à perte de vue. Le poulpe était perdu dans ses pensées, il venait d’apprendre que son taux de médichlorien était supérieur à la normal. Le militaire lui avait demandé s’il avait de la descendance jedi.


*Des jedi dans ma famille ? J’en sais rien moi… Maman n’a jamais eu ce don. Enfin je crois.

Il sursauta alors qu’il sentit une main sur son épaule, son retour à la réalité fut brutal. Il regarda devant lui et vit son supérieur tenir une arme. Il lui expliquait le modèle et son fonctionnement et quelques détails techniques quant à son module de projection. Les informations à peine assimilées, l’arme se retrouva aussitôt dans ses mains. Idrick se contenta de faire un sourire en évitant de baver. Il n’avait pas tout écouté de la formation qu’il venait d’avoir, cela commençait mal pour lui. Il était planté là avec son arme dans les mains. Il observa autour de lui et vit le « stand » de tir sur sa droite. Il s’en rapprocha et remarqua deux robots. À travers cela, il y avait de nombreux sacs de sable. Certains formaient des espèces de forts. Puis il se souvint avoir entendu : 50m, 100m et une troisième.

*Bon c’est pas très difficile. Je dois dégommer les trois cibles. La troisième va probablement surgir de quelques parts plus tard.

Il se mit en position pour tirer, il accota son viseur à son œil droit. Le viseur de son DC15A était quand même petit.

*Ils pourraient adapter des armes pour les MonCala.

Effectivement, son œil était très gros pour la simple taille de la lunette du fusil. Idrick fit au mieux. Il avait en ligne de mire le droïde B1. La recrue inspira profondément et coupa sa respiration, puis il pressa la détente. Le coup partie d’un coup. À la seconde même, il vit le droïde s’effondrer au sol. Fier de son coup, il se retourna fit une grimace de victoire à son supérieur.

Le lieutenant Dos ne bougea point, il contempla la scène et eut un petit rictus. Il pointa du menton le second droïde à la recrue.


Idrick se remit en position et visa la seconde cible. Soudain les lumières s’éteignirent d’un coup. Déstabilisé Idrick accrocha la gâchette et le tire fusa dans le couloir. Il entendit le tir heurter une surface et une gerbe de lumière brilla dans le noir. La pièce était baignée dans la noirceur absolue. Le jeune poulpe ne voyait pas ses mains, il ne voyait rien. La recrue commença à stresser et à sentir une anxiété grandir en lui. Le noir le tétanisait depuis toujours. Depuis son enfance, en passant par l’académie jusqu’à aujourd’hui.


*L’académie, mais oui. C’est un test… Comme à l’académie.

Il s’avança légèrement vers le « stand ». Il empoigna son arme des deux mains et ferma les yeux. Son cœur battait très rapidement, sa respiration n’était pas constante et très saccadée. Il concentra son attention sur son rythme cardiaque. Une fois calmé, ce qui prit quelques minutes il essaya de projeter sa vue. Il ne se passa rien. Il ouvrit les yeux, et le noir était toujours là. Il se pencha et posa sa main gauche au sol.
Une sensation familière lui empoigna le cœur et serra. Il manqua quelques battements et Idrick cria. La douleur n’avait jamais été aussi intense. Son arme tomba au sol dans un bruit sourd, tout comme le jeune poulpe. Il avait plaqué sa seconde main palmée sur sa poitrine. Le MonCala était recroquevillé sur lui-même. Confus par ce qu’il venait de se passer il essaya de se relever. Puis il entendit des voix, des voix lointaines. Il réussit à en distinguer une seule, il connaissait que trop bien cette mélodieuse voix.

*Idrick… Idrick… Je t’ai…..


Cette voix était celle de sa mère, Fanladi. Le MonCala ne put contenir ses émotions. Un mélange de rage, de tristesse, de peur et d’amour l’envahirent. Ses mains se mirent à trembler, tout comme le reste de son corps. Il ouvrit les yeux, tout semblait flou mais parsemer d’ombres orangées devant lui. Il vit son arme au sol, elle était différente. Idrick pouvait voir chacune des composantes, la moindre vis, la cellule d’énergie, tout. Il l’a ramassa et se releva avec difficulté. Son corps semblait aussi frêle qu’une brindille. Il essaya de se concentrer et commença à apercevoir le droïde. La cible semblait tellement plus loin. Il visa et tira, la cible fut toucher proche du torse. Le tas de ferraille tomba au sol avec un bruit métallique. La dernière cible était dissimulée par les fameux sacs de sable. Cela prit environ cinq minutes à Idrick pour la trouver. Son état c’était légèrement calmé mais sans plus. Il cibla ce qu’il apercevait du droïde et tira : une fois, deux fois, puis trois et enfin quatre. Le droïde de combat B1 n’avait même pas été éraflé par les tirs. Le MonCala sentit sa colère monter en lui face à son incompétence. Il serra sa mâchoire et tira une dernière fois. Le tir traversa l’un des sacs et percuta la cible qui tomba à la renverse.

Idrick était dans un état de choc très instable. Il tremblait de tout son corps. Il lâcha l’arme qui tomba sans faire de bruit. Sa respiration était profonde et assez rythmée. Puis il entendit un bruit derrière lui, il se retourna en sursaut et tendit sa main devant lui. Une sensation étrange le traversa et il sentit un courant d’air autour de lui. Au même moment, les lumières de la salle se mirent à clignoter, puis s’allumèrent progressivement. Le lieutenant se tenait devant lui, ses cheveux semblaient flotter au vent. Il lui sourit et lui pointa du doigt quelques choses.


Le MonCala se retourna en reprenant ses esprits et en essayant de redevenir maitre de ses émotions. Il écarquilla les yeux et voyant les dégâts qu’il avait faits en tirant. Plusieurs sacs de sable étaient éventrés dans le fond du « stand », un coin du mur était noirci par l’impact d’un tir. Mais ce n’était pas le plus impressionnant. Il se rendit compte que bons nombres d’objets avaient été tordus et déformé. Comme si une onde de choc avait fait cela. Les lumières éclairaient toute la pièce à présent. Effectivement, plusieurs piliers de la sale semblaient déformés et tordus.


Lieutenant que s’est-il passé ? Ai-je réussi le test ?
Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 622
Niveau: 100

MessagePosté le: 10/03/2018 18:49:57    Sujet du message: Un poulpe en ville Répondre en citant

On pouvait pas dire que le Mon Cal était une flèche, il semblait même mal à l'aise avec une arme laser, mais s'il ne voulait pas se servir d'une arme que faisait il dans l"armée? l'officier allait il devoir l'orienter vers le corps médical ou même diplomatique?
La recrue sembla se reprendre , ajustant sa ligne de mire sur la première cible, à première vue sa morphologie n'était pas faite pour ce type de blaster, mais il allait devoir s'y faire, sur un champ de bataille on a pas toujours le choix des armes.
L’aquatique se débrouillait pas si mal finalement il toucha sa cible du premier coup! Mais ensuite les choses allaient se corser...
Comme prévu la lumière s'éteignit dans le stand, Desmon chaussa ses lunettes infra rouge pour la suite de la formation, il gardait également la main sur son pistolet blaster, ce ne serait pas la première fois qu'une recrue paniquait dans le noir et se retournait l'arme en main, il n'hésiterait pas à lui tirer dessus le cas échéant.
Idrick avança , puis cria avant de se crisper, Dos dégaina son arme , prêt à tirer dans le dos du Mon Cal, mais celui ci faisait toujours face aux cibles.
Au bout de quelques secondes qui parurent des heures aux yeux de l'instructeur il reprit son tir et aligna les deux cibles restantes.
Mais le garde ne regardait pas les cibles, il sentait une perturbation dans la Force et cherchait d’où venait tout ce bruit environnant, des craquements lugubres, des bruits d'impact, il demanda à ce qu'on rallume la lumière pour voir le carnage.
Les cibles étaient au sol, mais ça c'était le cadet de ses soucis, les piliers avaient été tordus, sous l'effet de la peur, le Mon Cal troublé, avait utilisé la télékinésie, il demanda ce qui s'était passé et s'il avait réussi le test.
En quelques sortes , car ce test avait appris à l'instructeur que le était la plus grande faiblesse du postulant, il savait sur quoi il devrait le faire travailler pour le faire progresser.


-Tu as eu les cibles, cependant tu ne maitrises pas assez ton pouvoir.
La peur mène au coté obscur! tu n'as pas su te contrôler.

La Force est divisée en quatre aspects, le coté lumineux, le coté obscur, la force unifiée et la force vivante.Nous autres Gardes Républicains considérons la Force comme un outil mais le code Jedi nous montre la voie:
- Il n'y a pas d'émotions, il y a la paix
  - Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance
  - Il n'y a pas de passion, il y a la sérénité
  - Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie
  - Il n'y a pas de mort, il y a la Force.
 
Comment analyses tu ce code?

Un questionnement... voila aussi comment on intégrait la Garde Républicaine. En fonction de sa réponse, Dos allait en apprendre sur la vision d'Ildick et aussi sur sa propre personnalité.

By

   
« Pour la République, toujours présents! »   

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Idrick D'Ocli
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2018
Messages: 22
Niveau: 0
Rang: Recrue
Autre: Garde

MessagePosté le: 12/03/2018 20:23:40    Sujet du message: Un poulpe en ville Répondre en citant

Idrick comprit que ses émotions l’aidaient à utiliser la force. Alors que le lieutenant venait de lui poser une question sur le fameux code, qu’il venait de réciter, le jeune poulpe prit une inspiration et ferma les yeux. Il se déconnecta de la réalité et chercha une sensation en lui. Le jeune poulpe trouva ce qu’il cherchait, une douce voix lui parvint. Je.. je t’ai… je t’aime! Le MonCala sentit son cœur se serrer, mais cette fois-ci la sensation fût douce et chaleureuse. Il ouvrit les yeux et esquissa un léger sourire au lieutenant.

- Il n'y a pas d'émotions, il y a la paix
- Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance
- Il n'y a pas de passion, il y a la sérénité
- Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie
- Il n'y a pas de mort, il y a la Force.


- Je pense comprendre le code. Je commence à comprendre. Entraînez-moi, apprenez-moi à contrôler ce pouvoir.

La recrue fit un pas sur le côté et se retourna face à l’un droïde au sol, qu’il avait abattu. Il observa le stand de tir qui était toujours en désordre total.

- Le souci est que je me sers de mes émotions. Si le code est un guide, je comprends que j’échoue. Si j’arrive à apporter la paix en moi, pourriez-vous m’apporter la connaissance ?


Idrick tendit son bras gauche vers l’avant, il pointa deux doigts sur l’un des droïdes au sol. Il inspira et coupa sa respiration. Il ferma les yeux et les rouvrit aussitôt. Une lueur brillait dans ses yeux, personne ne pourra jamais dire quelle émotion aura envahie le corps de l’amphibien. Puis la tête du droïde se souleva doucement du sol. Elle flotta quelques secondes au ras du sol, puis retomba dans un bruit métallique.
Le poulpe se retourna et observa le lieutenant.

- Je comprends, si mes émotions guident mon pouvoir je serai incapable de le contrôler. L'ignorance ferra place à la passion et cela me conduira au chaos. Je suis prêt, formez-moi !


Le MonCala regarda fixement son supérieur dans l'attente d'une réponse positive. Il voulait comprendre, il voulait aller plus loin. Il était prêt à franchir les étapes. Prêt à être un chevalier de la République.
Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 622
Niveau: 100

MessagePosté le: 19/03/2018 20:51:27    Sujet du message: Un poulpe en ville Répondre en citant

Le Mon Cala dévoila sa propre définition du code, une définition erronée, bien évidemment comment en pouvait il en être autrement, en entrant dans la base il ignorait tout de la Force.
Il en dévoila encore un peu plus sur son pouvoir, en faisant voler une des cibles qu'il avait lui même abattu il y a peu.
Dos secoua la tête, non il n'était pas déçu pour autant. Il joignit ses deux mains et remis le stand de tir en ordre en se servant lui aussi de la télékinésie.
Il se souvenait en souriant, quand jeune garde, il avait du passer cette épreuve de tir, sa formatrice Lana avait été moins patiente que lui même et il avait du faire une centaine de pompes pour avoir raté une des cibles.
*C'était le bon vieux temps!*
Mais maintenant les choses avaient changé, il était devenu le formateur, c'était à lui de faire la leçon:

-Ce code Jedi n'est qu'un des textes sur lesquels il nous faut nous appuyer. On apprends que si l'on agit inconsciemment sans comprendre les échos de la Force, cela peut avoir des conséquences imprévues.Tu as bien vu ce qu'il s'est passé quand j'ai éteint la lumière.
Mais chaque individu ressent la Force a sa façon, l'essentiel est de savoir dans quel but nous nous servons de notre don.
Je peux t'aider à maitriser tes pouvoirs en effet, mais dans quel but veux tu les utiliser?
  

Une vaste question qui mérite réflexion et surtout une réponse claire, par les passé, quelques postulants chevaliers ont basculé du coté obscur, ébloui par leur propre pouvoir et dévoré par leur ambition.
Certains avaient été purement et simplement chassé de l'ordre comme son ancien binome de promotion Dré, un Nautolan ambitieux, d'autres avaient emprisonnés et les plus absolus avaient du être neutralisés définitivement, ils représentaient un danger pour la République
Dans quelle catégorie allait on devoir classer Idrick?


-Tu peux ranger ton enveloppe :D

      
  « Pour la République, toujours présents! »  

    

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 15/08/2018 18:11:35    Sujet du message: Un poulpe en ville

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Coruscant -> Quartier Général de l'Armée Républicaine -> Quartier Général de la Garde Républicaine Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com