Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Arrivée d'Alyssa

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Régions Inconnues -> Ilum
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alyssa Kraynester
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2018
Messages: 44
Niveau: 0
Rang: Novice
Autre: Ordre des Inquisiteur

MessagePosté le: 03/02/2018 10:27:24    Sujet du message: Arrivée d'Alyssa Répondre en citant

Alyssa était enfin arrivée à l'astroport. Partout, des pilotes, marchands, voyageurs, et probablement un certain nombre de contrebandiers s'affairaient autour de leur vaisseaux. Sûrement, après ce qui s'était passé, on n'allait plus voir un brigand en ville pendant un bon moment. Mais elle s'en fichait pas mal, du moment qu'elle pouvait trouver un pilote acceptant de la conduire sur Ilum. Un Iktotchi la remarqua en train de chercher du regard un alien qui pourrait la conduire sur Ilum sans essayer de la vendre comme esclave en chemin. L'étranger commença à s'approcher, un sourire narquois sur son visage.

"-Eh bien, jeune fille, on est perdue?"

"-Pas du tout, je cherche quelqu'un qui pourrait me conduire sur Ilum. Intéressé?"

Alyssa n'aimait pas du tout le ton sur lequel il s'adressait à elle. Elle n'allait quand même pas se laisser démonter par le premier trafiquant venu. Néanmoins, si il pouvait la conduire où elle voulait, c'était tant mieux.

"-Ça dépend... T'as de quoi payer? Parce que tu te doutes qu'on va pas se taper le voyage jusqu'à ce coin paumé de la galaxie gratuitement."

"-Oh, je pourrais toujours te menacer de t'infliger le même sort qu'à l'autre idiot de Chiss, mais je suppose que ça sera plus simple avec des crédits."

À ces mots, l'Iktotchi écarquilla les yeux, surpris. Visiblement, la rumeur s'était vite répandue qu'elle avait massacré ce brigand en utilisant la Force. Maintenant, ça aurait été plus utile si elle avait su comment le refaire. Mais... Alyssa préférait ne pas y repenser pour le moment.

"-A-alors c'est vous, la fille dont tout le monde parle?"

Alyssa lui répondit par son meilleur sourire de psychopathe, toutes dents dehors. Au fond, ça lui plaisait d'avoir une réputation intimidante, même si ça risquait de lui attirer des ennuis. Elle sortit une bourse de sa poche, prenant un poignée de crédits.

"-Bon, vous prenez les crédits, ou pas?"

"-Euh, oui! Justement, on allait partir! Mais... Pourquoi vous voulez aller sur Ilum, au juste? C'est un coin plutôt paumé..."

"-J'ai mes raisons, et j'ai pas franchement envie de les expliquer."

Une fois qu'elle lui ait donné les crédits qu'il demandait, l'Iktotchi la conduisit vers un vaisseau cargo YZ-775 stationné non loin de là. Un Duro semblait l'attendre, planté devant l'entrée. Il avait l'air franchement ennuyé, peut-être à force d'attendre, ou peut-être à cause du Rodien qui bougonnait des injures à l'encontre d'un des canons du vaisseau.

"-Nan mais c'est une blague?! J'suis artilleur, comment tu veux que j'bosse avec du matos qui fonctionne pas?!"

"-Hé, les gars, vous êtes prêts à partir, ou quoi? J'ai trouvé notre dernière passagère!"

"-Dis moi qu'on va pas devoir jouer les taxis jusqu'à une planète supplémentaire!"

"-Non, elle veut aller sur Ilum, elle aussi. Ça doit être une destination à la mode, ou un truc comme ça. Il y a pas mal de gens un peu partout dans la galaxie qui y vont, en ce moment, à ce qu'il paraît. On peut y aller maintenant?"

"Ouais, ouais, les autres sont prêts, on va pouvoir partir!"

L'expression du Duro s'éclaira à l'idée de pouvoir enfin décoller, et il se précipita dans le vaisseau, l'artilleur Rodien à sa suite. Le pilote Iktotchi escorta Alyssa jusqu'à l'entrée, visiblement nerveux.
*Je lui fais vraiment si peur que ça, ou est-ce qu'il y a une autre raison?*

[Quelques heures plus tard]

Alyssa devait être assise là depuis une éternité, ou, en tout cas, c'était ce qu'il lui semblait. Le vaisseau avait déjà fait quelques escales, le temps que les passagers concernés descendent. Il restait encore une dizaine de passagers à bord. Elle commençait à se sentir vraiment nerveuse, à propos de ce qui allait se passer une fois qu'elle serait sur Ilum, et à regretter de ne rien avoir à portée de main qu'elle puisse démonter. Enfin, sur un vaisseau, il y avait toujours un tas de trucs qui pouvaient se démonter, mais, le vaisseau en question étant en vol, ce n'était certainement pas la meilleure idée qu'elle aurait pu avoir.

Elle extirpa sa vibroépée de son fourreau, non sans quelque difficulté. La porter dans son dos, en bandoulière, n'était peut-être pas une si bonne idée que ça, non plus. Remarque, le fait qu'il fallait aussi faire attention à ne pas découper de mur, ni un autre passager ne devait pas aider non plus. Elle commença à promener ses doigts le long de la lame, prenant bien garde de ne pas toucher à la lame ultrasonique. Elle leva légèrement le regard, voyant un jeune Chiss qui semblait la fixer. Elle lui jeta un regard torve, qu'il ignora complètement. Il s'approcha lentement, et demanda d'un air curieux;


"-Alors, toi aussi, tu vas sur Ilum?"

Alyssa n'avait aucune envie de répondre, elle avait encore un peu d'amour-propre. Cependant, le jeune alien -qui devait avoir un ou deux ans de plus qu'elle, avait mentionné qu"elle aussi" allait sur Ilum. Lui aussi devait y aller, et elle se demandait pourquoi.

"-Ouais, je vais sur Ilum. Pourquoi tu me demandes ça?"

Le jeune homme parut chercher ses mots, avant de s'approcher encore plus, et de chuchoter, ridiculement fort;

"-Est-ce que... Tu réponds à l'Appel?"

"-Ben vas y, parle plus fort, y en a qui ont pas entendu!"s'exclama-t-elle tout bas "Attends... Donc toi aussi, tu a entendu cet Appel?"

"-Euh, oui, je..."

Il fut interrompu par le pilote Duro qui entrait dans la salle en déclarant:

"-On arrive à Ilum dans quelques minutes! Que ceux qui descendent là soient prêts à débarquer!"

Enfin! Alyssa se précipita vers le hublot le plus proche. La planète de glace était bien visible, alors que le vaisseau ralentissait pour y atterrir. Elle retourna vers la place qu'elle occupait quelques instants plus tôt, pour prendre son sac, qu'elle avait laissé là. Resserrant un peu plus son manteau, elle se retourna pour voir le Chiss soulever un sac à dos ridiculement grand. Elle sourit légèrement à cette vue, même si ce jeune homme, aussi sympatique pût-il être, lui rappelait celui qui avait massacré sa famille. Elle rengaina son épée, avant de s'avancer vers l'entrée du cargo, son comparse se précipitant à sa suite. Au moment où les portes s'ouvrirent, elle remarqua un bataillon de soldats qui encerclait le vaisseau. Ils portaient tous une armure aux couleurs laiteuses, et pointaient une arme vers eux. À sa grande surprise, ce fut le jeune Chiss qui parla le premier;

"Je... Je réponds à l'appel du seigneur Malraas!"

Prenant une longue inspiration, Alyssa l'imita, de la voix la plus forte qu'elle pouvait;

"Je réponds à l'appel du seigneur Malraas, moi aussi. Amenez-nous à lui."
_________________________
Fiche de personnage
Euh... Il vous faut pas une autorisation, pour fouiller dans le dossier des gens?

Casier
D'accord, vous pouvez jeter un oeil, mais pas touche à mes affaires!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/02/2018 10:27:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Arkane Gray
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2017
Messages: 311
Niveau: 2
Rang: Acolyte
Autre: Ordre des Inquisitieurs

MessagePosté le: 10/02/2018 11:08:28    Sujet du message: Arrivée d'Alyssa Répondre en citant


Acolyte Hilde Orknd


L’acolyte Hilde faisait les cents pas dans son bureau. Elle avait toujours eu du mal à tenir en place, c’était une personne active qui avait un besoin perpétuel de mesurer son talent, de prouver sa valeur. La gloire de la victoire, voilà l’unique but de sa vie.
Mais Hilde avait du freiner ses ardeurs et voir ses objectifs personnels à la baisse quand elle s’est vu suivre son maître sur la froide planète d’Ilum. Leur nouvelle allégeance avec l’Ordre Sith du seigneur Malraas imposait certains devoir, dont celui de regrouper et former les futurs guerriers de l’ordre. Prendre par la main tout les nouveaux venus attirés par diverses raisons était une tache ingrate selon elle. Tout cela freinait son accession au pouvoir et à la renommé.
Mais elle savait être loyale et elle acceptait son sort, et si ces recrues devait ralentir sa destinée, elle s’assurerait que l’avancé des leurs soient une chose ardue.

Balayant ses idées noires d’un revers de la main, l’acolyte s’appuya des deux mains sur son bureau afin d’analyser le dernier rapport qui lui était parvenu la veille : Un nouveau groupe de recrues venait d’arriver sur Ilum.
«Cela ne s’arrêtera jamais, pensa t-elle».
Elle prit néanmoins soin d’examiner les profils des arrivants. Avec ces derniers, son groupe était au complet pour commencer leur formation, il était temps d’aller les chercher.

La silhouette noire de la Sith ne passait pas inaperçu dans les couloirs du centre. Pas très grande et légèrement ronde. Elle savait soigner son apparence afin d’intimider les gens. Tatouages faciaux, respirateur aux notes électriques, longues capes noire et surtout ses deux vibro-sabres. Ce choix ci n’était pas seulement motivé par l’aspect rustique et violent mais surtout par «sensation». Elle ne s’était jamais habituée aux sabres lasers, qu’elle trouvait trop gadget et factice. Jamais une lame laser ne pouvait lui procurait la même sensation qu’une lame réelle tranchant les chairs et détruisant le corps de son adversaire, causant des souffrances terribles !
La chaleur d’un sabre laser cautérisait immédiatement les blessures, une lame simple, elle, mordait la peau, entaillant les muscles pour laisser le sang se déverser sous les yeux horrifiés du malheureux adversaire.
Hilde émit un soupir de lassitude à ces pensées, voilà trop longtemps que ses lames réclamaient du sang. Et cela n’allait pas arriver de sitôt.

Arrivée non loin du vaisseau, la sith se créa un passage sans difficultés aux travers des soldats armés qui tenaient en joue deux individus.

"Je... Je réponds à l'appel du seigneur Malraas!"

"Je réponds à l'appel du seigneur Malraas, moi aussi. Amenez-nous à lui."

Émergeant devant les deux recrues la sith prit la parole, qui sonna comme un lourd reproche, appuyé par les déformations métalliques de son masque.

«-A croire que c’est le nouveau code en vogue dans la galaxie, il est évident que vous n’êtes pas ici pour faire du tourisme, elle examina attentivement les deux personnes qui lui faisaient face. Je ne sais pas qui vous pensez être pour exigez de voir ntore seigneur, sa présence est un grand honneur qui vous ne sera peut être jamais accordé. J’éspère que vous ne nous ferez pas gaspiller trop de temps, suivez moi en silence !»

Sans attendre de réponse, ou vérifier que les recrues marchaient à sa suite, l’acolyte Hilde s’élança à travers les couloir du centre. Elle ne prit pas non plus la peine de faire visiter les lieux, elle avait mieux à faire.
Après quelques minutes de marche, ils arrivèrent enfin dans la salle d’entraînement. Hilde fut soulagée de voir que chaque membres de son groupe était présent, ainsi elle ne perdrait pas plus de temps aujourd’hui. Elle fit un signe de la tête aux deux derniers arrivants afin qu’ils prennent place avec les autres. Une fois ceci fait, la sith se redressa de toute sa hauteur et croisa les bras. Elle prit soin d’examiner à nouveaux chacune des recrues présentent et annonça :

«-Vous êtes ici à l’orée du pouvoir. Une offre formidable vous est faites, je doute que vous la méritiez tous. Mais sachez une chose, vous avez déjà dépassé le point de non retour. Maintenant, il est trop tard, il n’y aura pas de marche arrière. Il faudra suivre le rythme ou faillir, personne ne vous tendra la main, personne ne vous aidera, et je ne ferez rien pour vous faciliter la tache. Le seigneur Malraas n’a pas le temps de s’encombrer de faibles, et je compte bien lui fournir que des soldats à la hauteur. Malheureusement pour vous, je ne vois aucun réel potentiel dans vos frêles carcasses, c’est pourquoi je vais me rendre la tache plus aisée en éliminant la moitié de vous. Regardez tous votre camarade le plus proche de vous, il sera votre adversaire dans un combat à mort. Voici votre première leçon : Les forts survivent, les faibles sont détruits et oubliés de tous. Montrez moi qui vous êtes !»




Hrp : Salut camarade Sith, je m’occupe de ta formation à la demande de notre grand seigneur :)
Donc ta première mission est simple, tu combattra ton camarade chiss dans un duel à mort, à toi de décrire le combat comme tu le veux ou d’adopter une approche différente, tu es libre de ton imagination ! Sache une chose, un seul de vous doit être debout à la fin !
Je reste à ta dispositino par mp ou pv si tu as le moindre soucis ou n’importe quelle question ;)
Amuse toi bien, je vais faire en sorte d’être rapide dans mes réponses pour que tu ne t’ennuie pas !
Arkane.
_________________________

Casier
Forme de combat : forme III ~ Soresu
Revenir en haut
Alyssa Kraynester
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2018
Messages: 44
Niveau: 0
Rang: Novice
Autre: Ordre des Inquisiteur

MessagePosté le: 10/02/2018 21:17:42    Sujet du message: Arrivée d'Alyssa Répondre en citant

Alyssa n'avait pas fini sa phrase, qu'une silhouette sombre se fraya un chemin parmi les soldats. La femme qui s'avançait vers le vaisseau n'aurait pas été très impressionnante en soi, cependant, avec son masque, ses tatouages, sa cape sombre, et les deux vibro-sabres qu'elle pouvait distinguer, même de loin, elle avait une prestance assez impressionnante. Et elle n'avait pas l'air très commode non plus. À son allure, Alyssa devina tout de suite qu'il s'agissait d'une guerrière Sith.

«-A croire que c’est le nouveau code en vogue dans la galaxie, il est évident que vous n’êtes pas ici pour faire du tourisme. Je ne sais pas qui vous pensez être pour exigez de voir notre seigneur, sa présence est un grand honneur qui vous ne sera peut être jamais accordé. J’espère que vous ne nous ferez pas gaspiller trop de temps, suivez moi en silence !»

*Eh bien, on dirait que j'avais vu juste...*
La ton de la Sith indiquait clairement qu'il s'agissait d'un reproche. Son respirateur lui donnait une voix métallique qui n'arrangeait pas, mais pas du tout, les choses. En même temps, Alyssa réalisait que demander à voir le seigneur Darth Malraas lui-même n'était pas non plus un choix très judicieux. Mais elle n'eut pas le temps d'y réfléchir plus que ça, car l'Acolyte Sith faisait déjà volte-face et s'en alla d'un pas vif. Faisant signe à son compagnon de voyage, Alyssa se précipita à sa suite à travers un dédale de couloirs. Leur "guide" marchait comme si elle cherchait les perdre, aussi la jeune fille eut peine le temps de la rattraper, qu'ils entraient dans une salle, qu'elle devina tout de suite être une salle d'entraînement. Plusieurs autres novices se trouvaient déjà là, alignés, presque au garde-à-vous. Elle eut tout juste le temps de laisser ses affaires de côté, alors que l'instructrice leur ordonnait, d'un signe de tête, de rejoindre les autres novices. Elle vint se placer au bout du rang, son camarade Chiss sur ses talons. La guerrière Sith, droite comme un piquet, toisait les novices l'un après l'autre, lorsqu'elle déclara:


«-Vous êtes ici à l’orée du pouvoir. Une offre formidable vous est faites, je doute que vous la méritiez tous. Mais sachez une chose, vous avez déjà dépassé le point de non retour. Maintenant, il est trop tard, il n’y aura pas de marche arrière. Il faudra suivre le rythme ou faillir, personne ne vous tendra la main, personne ne vous aidera, et je ne ferez rien pour vous faciliter la tache. Le seigneur Malraas n’a pas le temps de s’encombrer de faibles, et je compte bien lui fournir que des soldats à la hauteur. Malheureusement pour vous, je ne vois aucun réel potentiel dans vos frêles carcasses, c’est pourquoi je vais me rendre la tache plus aisée en éliminant la moitié de vous. Regardez tous votre camarade le plus proche de vous, il sera votre adversaire dans un combat à mort. Voici votre première leçon : Les forts survivent, les faibles sont détruits et oubliés de tous. Montrez moi qui vous êtes !»

Sa déclaration prit Alyssa au dépourvu. Un combat à mort?... Elle jeta un coup d'oeil à son voisin. Au fond, elle avait de la sympathie pour ce jeune garçon, et maintenant, on lui demandait de le tuer... Le pauvre ne s'attendait visiblement pas à ça, et commença à fixer Alyssa, ses yeux rouges écarquillés. Se retournant, elle constata que les autres novices s'éparpillaient lentement dans toute la salle, jaugeant leurs adversaires respectifs du regard. Elle s'éloigna de quelques pas, toisant son camarade. Manque de chance, il était bien plus robuste qu'elle. Mais, jusqu'içi, il ne lui avait jamais semblé très agile, ce qui lui laissait peut-être une chance. Reculant encore, elle lui indiqua de la suivre du signe de la main. Il s'approcha, semblant reprendre ses esprits, mais toujours apeuré.

"-Attends... On va pas vraiment devoir se battre, si?"

Il avait l'air vraiment inquiet, encore qu'il portait déjà la main à la vibroépée qu'il portait à la ceinture. Remarque, autant qu'Alyssa pouvait en juger, il n'avait pas l'air de s'en être rendu compte.

"-Crois-moi, ça me fait pas plus plaisir qu'à toi..."

Elle ne put s'empêcher de détourner le regard; elle ne pouvait pas le regarder, pas avant ce qu'elle comptait faire. Elle s'attendait à ce que l'entraînement soit difficile, mais elle n'aurait jamais pu s'attendre à devoir tuer un autre novice, et ce, dès la première séance. Elle se remémora ce qui s'était passé tout juste la veille, le visage de celui qui avait massacré sa famille. Elle regarda de nouveau son camarade. Leurs visages se ressemblaient, maintenant qu'elle y pensait. Oui. Ils étaient pareils. Tous deux étaient des ennemis. Elle ne pouvait pas se permettre de les laisser en vie. Peu importait sa vie. Elle ne voulait pas mourir, alors, c'était lui qui devrait le faire pour elle.

Prenant une dernière inspiration, elle dégaina son épée le plus vite qu'elle put, et bondit vers lui, tentant de porter un coup vers sa gorge. Malheureusement, il eut la présence d'esprit de reculer, bloquant sa lame avec sa propre vibroépée. Il la repoussa, l'envoyant valser à un mètre de là. Il s'élança vers elle, son épée levée, prête à s'abattre sur la jeune humaine. Se redressant, elle parvint à esquiver son coup. Ayant voulu porter un coup trop puissant, il mit un certain temps à se redresser, Alyssa en profita alors pour le contourner en quelques bonds rapides, lui assénant un coup du pommeau de son épée en bas du dos, dans l'espoir de le déséquilibrer. N'ayant pas encore retrouvé son équilibre, il bascula un peu plus en avant. Mais alors qu'Alyssa se rapprochait pour tenter de l'achever, un coup de coude porté à un de ses genoux la fit s'écrouler. Elle eut à peine le temps de se retourner qu'il abattait sa lame sur elle. Elle tenta de parer son attaque, mais le coup était trop puissant pour qu'elle puisse le bloquer normalement. Utilisant ses deux bras pour retenir son épée, elle la repoussa de toutes ses forces, mais celle de son adversaire se rapprochait toujours lentement de son visage.
*Non...Non! Je ne peux pas mourir comme ça! Je... Je ne suis pas une faible!*
Relâchant sa garde un court instant, elle parvint à dévier légèrement la lame adverse, suffisamment pour pouvoir l'esquiver. Alors qu'elle se relevait, un soudain éclair de douleur parcourut son épaule droite. Le Chiss, d'un mouvement circulaire, était parvenu à entailler assez profondément son bras droit, juste en-dessous de l'épaule. Alyssa étouffa un cri de douleur, reculant pour esquiver une nouvelle attaque. Elle continuait de reculer, évitant attaque après attaque, mais elle savait qu'elle ne pourrait pas esquiver éternellement.
*Ça ne peut pas se terminer comme ça, je ne veux pas mourir, je ne veux pas mourir...*

Elle changea son épée de main, en évitant du bond un coup d'épée qui passa à quelques centimètres de sa gorge. Bouger son bras droit lui faisait horriblement mal, impossible de se battre comme ça. Elle n'avait plus le choix. Il la tuerait si il pouvait. Alors elle serait prête à le tuer. Elle ressentait cette rage, qu'elle avait déjà ressentie, a peine un ou deux jours plus tôt, encore augmentée par la douleur. Tant de
puissance; elle n'avait qu'à la laisser faire. Elle sourit vaguement à cette pensée.

"-Alors c'est toi qui devras mourir..."

Elle dévia un autre coup, avant de frapper le côté du visage de son adversaire du pommeau de son sabre. Le contournant d'un saut, elle entailla son épaule droite jusqu'au milieu de son dos d'un mouvement circulaire.
*Tu vois un peu, ce que ça fait?*
L'autre trébucha et s'effondra en avant, surpris. D'un coup de sabre, elle entailla son autre épaule avant qu'il puisse se retourner pour parer. Il réussit quand même à parer plusieurs coups, mais reculait, titubant, tout comme elle l'avait fait quelques instants plus tôt. Mais elle continuait à faire pleuvoir les coups d'épée sur lui, formant balafre après balafre sur son torse, ses bras et son visage, souriant de plus en plus largement au fur et à mesure où il faiblissait. Elle reçut elle-même une ou deux blessures, mais elle s'en fichait; au bout d'un moment, le Chiss finit par s'effondrer, complètement épuisé. Alyssa se redressa, triomphante. Elle s'approcha lentement, voulant le laisser anticiper le moment fatidique le plus longtemps possible. Alors que l'adrénaline du combat refluait, la douleur dans son bras, ainsi qu'aux blessures qu'elle avait reçues à l'épaule et au flanc gauches, se réveillait, gagnant progressivement en intensité. En même temps, sa volonté de tuer s'apaisait, aussi, arrivée devant son rival, son épée levée, prête à l'achever, elle hésita à le faire. Elle jeta un coup d'oeil vers l'instructrice, attendant un signe. Mais il n'y eut pas de signe. Elle devrait le faire de toute façon. Elle n'avait pas le choix.
*Ta vieille vie est terminée. Ici, c'est tuer ou être tué.*
Le Chiss ne la regardait plus, comme si il attendait qu'elle l'achève. Fermant les yeux, elle abattit son sabre à l'endroit exact où se trouvait son coeur.


"-Mais tu n'avais pas besoin de mourir...",murmura-t-elle, la culpabilité enserrant déjà son coeur.

Autour d'elle, la plupart des combats étaient terminés, mais quelques novices se battaient encore. Elle se retourna vers l'instructrice, attendant de voir ce qu'elle allait dire.
_________________________
Fiche de personnage
Euh... Il vous faut pas une autorisation, pour fouiller dans le dossier des gens?

Casier
D'accord, vous pouvez jeter un oeil, mais pas touche à mes affaires!
Revenir en haut
Arkane Gray
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2017
Messages: 311
Niveau: 2
Rang: Acolyte
Autre: Ordre des Inquisitieurs

MessagePosté le: 12/02/2018 13:51:45    Sujet du message: Arrivée d'Alyssa Répondre en citant

Alors que le dernier aspirant vaincu tombait au sol, l’acolyte Hilde s’avança devant les douze survivants. Elle s’avéra déçue par les performances d’une bonne partie des combattants, trop peu avait du potentiel. Le plus grand soucis, c’était la moralité. Beaucoup trop d’aspirants retenaient leurs coups, il fallait les endurcir encore plus.

«-Soldats, récupérez les objets de valeurs si tant est qu’il y en ai, et jetez les cadavres à l’extérieur avant qu’ils n’empestent. Elle s’adressa maintenant aux survivants. Bien, le tri est fait, les plus médiocres sont tombés. Mais ne vous méprenez pas, je suis profondément déçue concernant les aptitudes de la majorité d’entre vous ! Les prochaines leçons vous seront grandement profitables et surtout nécessaires ! Il semblerait que vous n’ayez toujours pas conscience de la situation dans laquelle vous vous trouvez.»

Ayant attendu la fin du discours pour intervenir, une équipe médicale arriva rapidement pour soigner les blessures des survivants. Ils furent interrompus par Hilde.

«-Non, qu’ils puisent de la force par leur souffrance ! Maintenant aspirants, suivez moi, ceux qui ne seront pas en état de la faire seront considérés comme faibles

Une fois encore elle tourna les talons sans un regard en arrière et se précipita vers sa prochaine direction qui était la salle de méditation. Elle pressa le pas volontairement et fut satisfait de voir que les recrues tenaient le rythme. Elle zigzagua dans les couloirs, rebroussa chemin subitement, passant plusieurs fois par le même endroit afin de les fatiguer avant d’arriver sur place. Par chance, le groupe était toujours au complet. Un bon point.

«-Ecoutez bien ce que je vais vous dire :
La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, je brise mes chaînes.
La Force me libérera.
Ceci, aspirants doit être gravé dans vos esprits. C'est votre ligne de conduite, votre crédo !

Hilde désigna plusieurs coupes pleines de liquide. Buvez ceci, et vous allez revivre un moment heureux de votre passé en rêve. Votre seul moyen de vous réveiller est d'appliquer ce code, ceux qui ne se réveilleront pas, seront éliminés. Maintenant, buvez ! »

Hrp ; Une nouvelle épreuve morale cette fois :) Tu vas devoir boire le contenu de la coupe. Une fois cela fait tu plongeras dans un rêve. Tu te réveillera un matin sur Aldérande, dans la cantina de tes parents, ta famille sera là. C’est en somme, une journée habituelle de ton passé, comme tu en as beaucoup vécues. Ton seul moyen d’en sortir est donc de briser tes chaînes afin que la Force te libère. Tu auras conscience que les tiens son morts dans le présent, mais eux non. Que feras-tu ? Pour t’échapper, n’oublie pas le premier pas du code : la paix est un mensonge !$
Je suis dispo pour t'aider si besoin ;)
_________________________

Casier
Forme de combat : forme III ~ Soresu
Revenir en haut
Alyssa Kraynester
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2018
Messages: 44
Niveau: 0
Rang: Novice
Autre: Ordre des Inquisiteur

MessagePosté le: 17/02/2018 16:22:38    Sujet du message: Arrivée d'Alyssa Répondre en citant

«-Soldats, récupérez les objets de valeurs si tant est qu’il y en ai, et jetez les cadavres à l’extérieur avant qu’ils n’empestent. Bien, le tri est fait, les plus médiocres sont tombés. Mais ne vous méprenez pas, je suis profondément déçue concernant les aptitudes de la majorité d’entre vous ! Les prochaines leçons vous seront grandement profitables et surtout nécessaires ! Il semblerait que vous n’ayez toujours pas conscience de la situation dans laquelle vous vous trouvez.»

Alyssa fut pour le moins surprise par la réaction de leur instructrice. Elle n'avait pas vu grand-chose des combats, mais les derniers aspirants encore en lice après qu'elle même eut achevé son duel ne lui avaient pas semblé retenir leurs coups, loin de là. Elle lança un bref regard aux soldats qui emportaient les corps des perdants. Sur Alderaan, on avait plus de respect que cela pour les morts, mais ici, c'était apparemment trop proche de la pitié pour être tolérable. Elle fut soulagée de voir qu'une équipe médicale se précipitait vers eux pour soigner leurs blessures, mais leur professeur, qui n'avait décidément aucune empathie pour eux, y coupa court.

«-Non, qu’ils puisent de la force par leur souffrance ! Maintenant aspirants, suivez moi, ceux qui ne seront pas en état de la faire seront considérés comme faibles.»

Et là, elle se retourna et se précipita vers un autre couloir, sans un regard vers ses novices. À part celle que son maintenant défunt compagnon de route lui avait infligée au bras droit, ses blessures n'avaient pas l'air profondes, mais elle lui brûlaient sérieusement, maintenant. Elle espérait qu'on ne lui demanderait pas encore de se battre. Ni elle, ni les autres aspirants, d'ailleurs, n'avaient l'air en état pour une deuxième manche.

Sans perdre plus de temps, Alyssa se précipita vers la porte que la guerrière Sith venait d'emprunter, le plus vite qu'elle pouvait, la suivant à travers un nouveau dédale de couloirs. Cependant, la première fois, elle n'avait pas eu autant de difficultés à tenir le rythme. Plusieurs fois, leur guide rebroussa carrément chemin, à croire qu'elle voulait vraiment les perdre. Remarque, jusqu'ici, l'impression qu'Alyssa avait eu d'elle, semblait indiquer qu'elle se fichait pas mal de ses novices. Si tous les Sith étaient comme ça, sa nouvelle vie promettait d'être rude. Enfin, ils arrivèrent finalement dans une nouvelle salle. Alyssa se retourna, constatant que les autres avaient réussi à suivre. Toujours droite comme un I, l'instructrice déclara d'une voix forte:


«-Ecoutez bien ce que je vais vous dire :
La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, je brise mes chaînes.
La Force me libérera.
Ceci, aspirants doit être gravé dans vos esprits. C'est votre ligne de conduite, votre crédo !

Elle désigna alors plusieurs coupes remplies d'un liquide non identifiable. Buvez ceci, et vous allez revivre un moment heureux de votre passé en rêve. Votre seul moyen de vous réveiller est d'appliquer ce code, ceux qui ne se réveilleront pas, seront éliminés. Maintenant, buvez ! »

Alyssa hésita pendant un instant à ces paroles. Et si c'était un piège? Et si ce truc dans les coupes était du poison, ou pire? Non, ce n'était pas possible. Ils ne prendraient pas la peine de convoquer de nouvelles recrues, juste pour les tuer dès le premier jour d'entraînement. Elle s'approcha alors, et attrapa une des coupes, examinant le liquide transparent à l'intérieur. Elle restait méfiante, pourtant. Elle avait déjà vu des bandits empoisonner les consommations de leurs collègues, plusieurs fois. Mais elle savait, au fond, qu'elle ne risquait rien, aussi, elle finit par se résoudre à boire. Elle avait à peine fini le contenu de la coupe, qu'elle se sentit comme... Si elle flottait, dérivant vers le monde des rêves. Sa vision devint soudainement complètement noire. Elle ferma les yeux un court instant, attendant que le vertige passe. Quand elle les rouvrit elle était... Chez elle, sur Alderaan. Elle s'était réveillée dans sa chambre, et entendait vaguement des voix venant d'en bas. Elle descendit lentement, ébahie de voir que tout était redevenu comme avant. Arrivée en bas, elle vit que ses parents étaient là, et son petit frère, aussi. Il avait l'air bien plus jeune que quand elle était partie, il semblait qu'elle était revenue, probablement trois ans auparavant? L'apercevant, il lança d'un air enjoué;

"-T'en a mis, du temps! Je commençais à croire que tu t'étais rendormie!"

"-Shayne?! Whoa, j'arrive pas à croire que tu sois vraiment là!"

Elle voulait vraiment se précipiter vers son frère pour le serrer dans ses bras, mais celui-ci semblait déjà assez surpris par sa remarque.

"-Euh... Oui, je suis là... Pourquoi tu dis ça?"

"-Eh bien... Quand tu disais que je devais m'être rendormie, faut croire que c'est vrai. J'ai fait un rêve vraiment, vraiment dingue. Et flippant. Déjà, vous étiez morts, alors tu vois... L'horreur totale."

"-Dites donc, jeune fille, vous avez des rêves pour le moins étranges, quand même...",plaisanta son père, qui s'avança vers elle.

"-C'est bon, on a tous des cauchemars...", soupira Alyssa, l'air exaspéré, savourant pourtant la présence de son père, et lançant un regard ravi vers sa mère, qui observait la scène d'un air amusé.

Son frère l'attrapa par le bras, l'entraînant vers un coin inoccupé de la cantina, l'air franchement surexcité.


"-Alors, qu'est-ce qu'on attend? J'ai l'impression que ça fait des heures que je t'attends ici! Après tout, c'est toi qui avais proposé qu'on tende une embuscade à Kane!"

Alyssa se souvint soudain de ce jour. Oui, peu de temps auparavant, Kane avait appris qu'une fois qu'il aurait fini le lycée, il partirait pour être formé en tant qu'officier de la République. En fait, il avait toujours voulu faire partie de la Garde Républicaine, mais, quand il s'était avéré qu'il n'était pas sensible à la Force, il avait dû revoir ses ambitions à la baisse. Cependant, cela ne l'avait pas empêché d'attraper la grosse tête quand il avait appris la nouvelle. En fait, il ne parlait plus que de ça. Alyssa avait fini par s'en lasser, et avait proposé à son frère de lui tendre un piège. Derrière les grands airs qu'il se donnait, il était un grand couard. Aussi, elle avait décidé de le piéger dans une ruelle en le menaçant avec un blaster, façon "La bourse ou la vie!", mais pour de faux, bien sûr. Sa réaction avait été très drôle, mais, le problème était qu'après, il avait tout raconté à ses parents. Alyssa et Shayne avaient eu de très gros ennuis pour ça. Une fois de plus, une de ses merveilleuses idées, s'était avérée ne pas l'être tant que ça. Mais peu importait. Elle comptait profiter de ce moment, car elle se rendait bien compte qu'il ne s'agissait que d'un flash-back, qui ne durerait probablement pas.

"-Vas prendre ton masque et ton blaster, on va donner une leçon à Kane-la-grosse-tête!", répliqua-t-elle, souriant de toutes ses dents.

"-À ce stade, c'est plus une tête qu'il a, c'est toute une planète!", pouffa son frère en retour.


~ Un peu plus tard


Alyssa et Shayne poussèrent la porte de la cantina, encore morts de rire au souvenir de la tête que Kane avait fait lorsqu'ils étaient sortis de l'ombre en le visant avec leurs blasters. Comme dans son souvenir, Alyssa avait perdu son masque en cours de route, ce qui signifiait qu'elle aurait de nouveau des ennuis à cause de ça. Mais, au fond, elle trouvait que ça valait quand même le coup.

"-C'était sûrement une très mauvaise idée, mais, franchement, on le refait quand tu veux!"

Elle s'apprêtait à répondre, quand elle se souvint de ce qu'elle était censée faire. Depuis combien de temps elle était là? Pendant un instant, elle se dit qu'elle se fichait pas mal de mourir, si elle restait avec sa famille.
*Mais ce n'est qu'une illusion... Tu penseras mourir chez toi, bien tranquille, mais, dans la réalité, tu vas te faire exécuter par ces soldats, et ils vont se débarrasser de toi, comme des autres.*
Elle regarda autour d'elle, franchement inquiète.
*La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, je brise mes chaînes.
La Force me libérera.
Mais comment peut-elle me libérer?*

"-Hé, t'es toujours là? Allô, ici Alderaan?"

"-Hein? Oui, je suis là! J'étais... Juste un peu perdue... Dans mes pensées... Tu vois le genre."

Son frère lui lança un regard interrogateur, avant de s'éclipser. Alyssa secoua légèrement la tête, et se mit à arpenter les allées entre les tables. Elle devait réfléchir à ce qu'elle devait faire. Mais... Et si tout ce qui lui était arrivé n'était qu'un rêve? Et que la réalité était là? Impossible, comment se serait elle souvenue de ce jour? Elle faillit percuter un Rodien qui passait en rapportant plusieurs verres à sa table, qui la contourna en grommelant des injures. Elle se retourna le regarda aller s'asseoir à une table autour de laquelle discutait un groupe d'aliens disparates. Elle identifia un Twi'lek, un Nikto, un Wookie, et...
*C'est lui! C'est l'ordure qui a tué mes parents!*
Elle n'avait jamais apprécié les Chiss, et les événements récents n'allaient certainement pas aider, mais, elle était sûre que c'était bien lui! Ce... Elle n'avait pas de mot pour décrire à quel point elle lui en voulait. À l'époque, elle n'avait pas remarqué sa présence, ce n'était qu'un inconnu, mais, à présent, elle savait que, si il n'avait pas été là, si il n'avait pas existé, sa famille serait encore en vie, et rien de tout ça ne serait arrivé!
*La paix est un mensonge, il n'y a que la passion*
Elle comprenait à présent mieux le sens de cette phrase. Ce lieu, qu'elle appelait encore chez elle, semblait en paix, et pourtant, elle avait en face d'elle l'homme qui briserait cette paix, même si il ne le savait pas encore. Si elle le détruisait, elle sauvait sa famille. Elle avait toujours son blaster sur elle. Elle n'avait pas pris la peine d'en avertir son frère, mais les blasters qu'ils avaient utilisés étaient vrais, et chargés. Elle ne se souvenait pas très bien comment elle les avait eus, probablement volés. La seule chose qui importait, était qu'elle pouvait se débarrasser de celui qui avait détruit tous ceux qu'elle aimait, avant qu'il soit trop tard.
*Par la passion, j'ai la puissance*
Elle s'avança, lentement, d'une démarche assurée, sa bouche déformée en un vague rictus, vers la table où était tranquillement assis celui qu'elle haïssait plus que tout, sortant son pistolet blaster de sa poche, le pointant vers sa tête, savourant l'expression de surprise qui s'affichait sur son visage.
*Par la puissance, j'ai le pouvoir*
Les comparses du bandit Chiss se levèrent brusquement. Le Rodien sortit un blaster, alors que les autres semblaient trop surpris pour réagir. Il cria d'une voix qu'il voulait menaçante, mais dont le ton haut perché donnait une allure ridicule à sa réplique.

"-Hé là! Qu'est-ce que tu crois que tu vas faire, là?! Pose-moi ce blaster, ou je t'explose la tête!"

Sans dire un mot, Alyssa braqua son arme sur le Rodien, le criblant de tirs laser, le regard toujours fixé sur sa victime en devenir. Cette ordure devait mourir, peut importaient tous les autres. Elle entendit vaguement ses parents se précipiter vers elle, paniqués par son coup de sang soudain.

"-Croyez-le ou non, c'est mieux pour vous qu'il meure. Je le fais pour votre bien."

Elle appuya alors frénétiquement sur la détente du pistolet blaster, criblant le Chiss de tirs, avant de reporter ses tirs sur ses compagnons. On ne pouvait être ami avec un meurtrier comme lui, et mériter de vivre. Elle devait se débarrasser de tous ses ennemis, jusqu'au dernier.
*Par le pouvoir, j'ai la victoire*
Elle se retourna, voyant que ses parents et son frère la fixaient, horrifiés à la vue des cadavres des voyous qui gisaient à ses pieds. Elle leur rendit leur regard, alors que le sourire dément qu'elle arborait s'effaçait.

"-Je vous avais dit que j'avais fait un rêve... Mais ce n'est pas vrai. C'est maintenant que je suis dans un rêve. Vous êtes une illusion. Vous êtes morts. Et je mourrais aussi si je ne pars pas d'ici. C'est la dernière fois qu'on se verra, alors... Pardonnez moi..."

Elle devait se libérer. Même dans son état de rage actuel, même en sachant qu'elle était dans un rêve, que ce qu'elle faisait ici ne changeait rien à ce qui s'était passé, l'idée de les tuer lui répugnait. Pointant son blaster vers eux, elle détourna les yeux, avant d'appuyer sur la détente une fois, deux fois, trois fois... Elle arrêta de compter, les entendant tomber, morts une deuxième fois. Se tournant vers la porte, vers laquelle se précipitaient tous les clients qui se trouvaient encore à l'intérieur, elle s'avança vers la sortie sans un regard pour ce qui restait de sa famille. Elle ne pouvait pas les regarder. Elle devait briser ses chaînes, se libérer, c'était le seul moyen, pour qu'elle survive.
*Par la victoire, je brise mes chaînes*

Une fois dehors, elle leva les yeux, vers le ciel, regardant vers le lieu où elle devait réellement se trouver. Elle avait tué les fantômes dont elle croyait, qu'ils allaient la hanter pour toujours. Elle s'était vengée de celui qu'elle tenait pour responsable de son malheur. Elle avait brisé ses chaînes.

"-La Force me libérera."

Elle n'avait jamais réussi à "appeler" la Force à elle, mais elle essaya tout de même, tentant d'étendre sa vision, de voir la salle d'entraînement, ceux qui s'y trouvaient. Elle ferma les yeux, elle devait se concentrer, visualiser... Pendant un instant, il lui sembla ressentir son environnement changer autour d'elle, mais, ouvrant les yeux, elle constata qu'elle était toujours sur Alderaan. Elle referma les yeux, clairement paniquée, elle devait repartir, elle ne devait pas mourir... Mais la peur ne générait rien, aucune puissance. La peur n'était pas un sentiment puissant. En revanche, elle savait utiliser la colère. Elle se força à repenser à ce qui s'était passé quelques instants plus tôt, à ce qu'elle avait ressenti en fixant son ennemi droit dans les yeux, avant de l'assassiner, oui, elle était forcée de l'avouer, elle avait assassiné tous ces gens. Elle ressentait la rage de nouveau, mais cette fois-ci, non seulement contre les autres, mais surtout contre elle-même. Elle devrait payer, elle devrait se rattraper un jour. Mais ce n'était pas en mourant qu'elle le ferait. Elle devait revenir, à tout prix.Elle ressentait à présent tout ce qui se trouvait autour d'elle, dans un cercle restreint, mais elle le ressentait. Elle sentait que la rue dans laquelle elle se trouvait s'estompait, laissant place à une autre réalité.

Elle rouvrit les yeux, constatant qu'elle se trouvait de nouveau dans la salle d'entraînement. Elle tituba quelques instants, comme si la gravité venait subitement de reprendre effet sur elle. Retrouvant son équilibre, elle constata qu'un certain nombre de novices étaient déjà réveillés, ou en train d'essayer de retrouver leur équilibre et leur lucidité, comme elle à cet instant, mais certains étaient encore visiblement inconscients. Elle eut un regard peiné pour ceux-là. Elle se surprit à espérer qu'ils se réveillent. Elle avait vu suffisamment de gens mourir pour la journée, et même pour toute sa vie, mais elle savait que c'était loin d'être terminé. Elle se rendait compte qu'être dans un rêve avait eu au moins un avantage: elle n'avait plus ses blessures, et elles ne lui avaient pas manqué, d'ailleurs. Maintenant, la douleur revenait en même temps que la conscience. Au moins, elles ne semblaient plus saigner, ce qui signifiait qu'elle avait dû rester inconsciente pendant un bon moment. Elle se tourna vers l'instructrice, en même temps que plusieurs novices, qui les fixait toujours du regard, d'un air au mieux impassible, au pire franchement désappointé.



HRP:Et, une fois de plus, Alys s'en sort en tuant des gens... J'espère que je n'ai pas fait du hors-sujet avec ça.
Je promets que la prochaine fois, je tuerais personne! :D Enfin, sauf si j'ai pas le choix...
_________________________
Fiche de personnage
Euh... Il vous faut pas une autorisation, pour fouiller dans le dossier des gens?

Casier
D'accord, vous pouvez jeter un oeil, mais pas touche à mes affaires!
Revenir en haut
Arkane Gray
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2017
Messages: 311
Niveau: 2
Rang: Acolyte
Autre: Ordre des Inquisitieurs

MessagePosté le: 27/02/2018 21:19:00    Sujet du message: Arrivée d'Alyssa Répondre en citant

Les premiers aspirants commençaient à se réveiller, juste à temps. La durée accordée pour l’épreuve arrivait à son terme et ils étaient nombreux à encore sommeiller. La rapidité de l’épreuve n’était pas un facteur important, nul n’est égaux face à cette épreuve et à ses propres rêves. Mais tous ceux qui se réveillent ont le potentiel, aussi infime qui soit, pour devenir des siths.
Une fois le temps écoulé, seul deux recrues «dormaient» encore. Un détail à régler avant de passer à la suite. L’acolyte Hilde sortit enfin de son silence :

«-La paix est un mensonge ! Soldats, supprimez ces incapables !»

Attendant que les gardes firent leurs travail, l’acolyte n’ajouta rien. Une fois que l’écho des détonations se tut, elle reprit.

«-Bien, vous avez un peu de potentiel finalement, peut être pas pour devenir quelqu’un, mais assez pour poursuivre votre initiation. Suivez moi dans mon bureau, nous allons discuter de votre prochaine épreuve.»

Pour cette fois, inutile d’essayer de perdre les nouveaux, il était temps de passer à autre chose de moins futile. Elle mena donc son groupe directement à son bureau où elle s’installa confortablement dans son siège afin de jauger du regard les survivants. Ils étaient pour la plus part mal en point, physiquement et mentalement, le résultat des deux dernières épreuves. C’était regrettable, ces gens devaient devenir des siths, et ils sont faibles ! C’est du moins ce que pensais Hylde, mais on lui avait confié la tache de former le futur des ravageurs. Si toutes ses recrues mourraient à chaque fois, elle ne fournirait pas la force de frappe nécessaire aux renouveau des siths. Il fallait donc faire des compromis avec ses opinions, l’acolyte enverrait donc ses recrues à l’infirmerie avant la prochaine épreuve. Épreuve qu’elle allait donc leur révéler aussitôt.

«-Voyez vous, les gens comme vous aspirent à devenir des siths, des êtres supérieurs. Vous devez donc régner sur tout les inférieurs qui nous entourent ! Un sith est un meneur né ! Il sait utiliser au mieux les «ressources» que sont ses troupes. Faire preuve de discernement dans leur emploi, être capable de les sacrifier quand cela s’avère nécessaire. Tout cela car vous êtes au sommet de la chaîne, le reste existe pour vous servir et satisfaire vos besoins.»

L’acolyte Hilde se redressa dans son fauteuil, impatiente d’annoncer la suite à ses élèves.

«-C’est pourquoi lors de cette épreuve, vous dirigerez un groupe de cinq esclaves dans un duel contre un autre de vos camarades. Nous amènerons vos groupes dans une sorte d’arène naturelle, vous aurez chacun un camp. Chaque zone est peuplée d’animaux sauvages plus ou moins amicaux, il n’y aura certainement pas de nourriture, nous sommes sur Ilum après tout. Votre objectif est donc d’éliminer tout le groupe adverse avant de nous contacter, pour ce faire vous aurez une fusée de détresse. Inutile de préciser ce qui arrivera si vous l’utiliser alors que votre adversaire respire encore. Vous aurez également à votre disposition un blaster vide la commande de contrôle de vos esclaves et une vibro-lame pour chacun de votre équipe. Et pour vous apprendre à utiliser vos ressources vivantes, sachez que dans chaque corps d’esclaves est caché un chargeur de blaster et une ration militaire. Un seul dans chaque corps. A vous d’user mieux de vos troupes et décider si le sacrifice est nécessaire pour élaborer votre stratégie. Pour finir, comme dans la réalité rien n’est simple, si d’ici deux jours vous n’aurez pas vaincu votre adversaire, nous lâcherons une meute de créatures sauvages à vos trousse.»

L’acolyte Hilde se releva afin de congédier ses troupes.

«-Vous savez tout, je vous laisse deux heures pour aller vous faire soigner et vous reposer, ensuite je vous appellerai vous et votre adversaire. Sortez.»

Un groupe d’officier médicaux attendait les recrues à la sortie du bureau. Ils ne dirent aucun mot, mais leur regards et leurs sourire trahissaient une certaines compassion. Ils avaient reçu l’ordre de ne pas parler aux novices, mais ils en avaient vu un peu trop passer dans les mains de la terrible acolyte Hilde pour finir par penser les plaies à la baie médicale.

Pendant ce temps, dans le bureau de ladite acolyte, cette dernière songeait aux futures pertes du groupe, groupe qui allait encore se diviser en deux. Elle n’avait aucun remords, elle menait sa tache, même si une seule recrue survivait, une recrue d’exception, et bien ce serait un atout de choix pour l’ordre. Et mieux valait un seul être puissant, qu’un flot d’incapables. Ces méthodes pouvaient sembler dure ou ancienne, les faits étaient là : elle insufflait la colère dans l’esprit de ses apprentis. Et la colère était la voie des sith.

Après les deux heures de pause, l’acolyte Hilde convia les groupes de deux lun après l’autre, il ne restait désormais plus qu’un seul d’entre eux.

«-Recrue Alyssa, recrue Twiibh, à partir de maintenant vous êtes ennemis. Un seul de vous remettra les pieds dans ce bureau, l’autre pourrira là où son cadavre se videra de son sang. Vos esclaves vous attendent dans le transport, maintenant sortez. Oh et une dernière chose, ces esclaves sont des recrues ayant échouées aux dernières épreuves, elles ne doivent pas revenir une fois votre mission terminée, inutile d'alourdir le transport et de consommer plus.»

Le pilote du transport attendait patiemment ses passagers dans le couloir, peu désireux d’interrompre l’acolyte. Il amena les deux recrues à son vaisseau, il ne fut guère plus loquace que les infirmiers.
Tout les esclaves étaient déjà dans la soute, ils ne lâchèrent mots non plus, mais leurs regards apeurés en disait long. Twiibh s’intalla également.C’était un rodien pas très sociable et bien bâti. Il se contenta de fixer Alyssa de ses yeux noirs durant tout le trajet. Le pilote, visiblement dans son élément prit un peu plu d’assurance :

«-On approche de la zone, avec les gars on la surnomme le Ravin Hurlant. C’est en référence aux bestioles qui y rodent, elles foutent un boucan de tout les diables ces saloperies ! Ah j’suis bien contant d’avoir qu’a vous larguer sur place, j’suis même pas certains d’avoir à récupérer qui que ce soit ! Remarquez, ça me fera moins de travail ! Il partit dans un rire bien sonore, avant de remarquer le regards de ses passagers. Ah sc’usez j’avais oublié. On arrive au point de largage, le premier groupe saute ici, allez bon courage, j’vais larguez les autres à quelques kilomètres plus loin !»

Hrp ; Voilà tu y est, Ilum est une planète glaciale montagneuse et neigeuse, donc le décor est réduit à son strict minimum. En revanche tu risque de croiser des vilaines bestioles durant to aventure alors bon courage ! Tu es dans un ravin, donc impossible de t’échapper, ton adversaire se trouve à l’opposé et compte bien mener sa barque ! N’oublie pas que d’ici deux jours dans le rp, des bêtes seront lâchées en plus. Et n’oublie pas non plus que tu as une équipe sous tes ordres !
_________________________

Casier
Forme de combat : forme III ~ Soresu
Revenir en haut
Alyssa Kraynester
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2018
Messages: 44
Niveau: 0
Rang: Novice
Autre: Ordre des Inquisiteur

MessagePosté le: 03/03/2018 20:39:46    Sujet du message: Arrivée d'Alyssa Répondre en citant

Leur mentor attendit encore un certain temps avant de dire quoi que ce soit. Alyssa voyait les autres novices se réveiller les uns après les autres. Il en restait encore deux inconscients lorsque l'acolyte Sith déclara d'une voix forte;

«-La paix est un mensonge ! Soldats, supprimez ces incapables !»

La jeune femme baissa la tête en voyant les soldats postés au fond de la salle s'approcher, leurs fusils blasters braqués sur les deux novices encore endormis. Elle tressaillit en entendant le bruit des tirs, et des deux malheureux qui s'écroulaient. Comment l'instructrice pouvait-elle envoyer ses élèves à la mort, et les regarder être exécutés sans le moindre remords ?

«-Bien, vous avez un peu de potentiel finalement, peut être pas pour devenir quelqu’un, mais assez pour poursuivre votre initiation. Suivez moi dans mon bureau, nous allons discuter de votre prochaine épreuve.»

Était-ce un début de reconnaissance ? Non, c'était probablement trop demander de la part de Darth Balai-dans-le-derrière. Remarque, cette fois-ci, elle les emmena directement à leur prochaine destination -qui s'avéra être son bureau, sans détours superflus. Elle semblait au moins avoir compris qu'essayer de perdre ses novices ne l'avancerait pas davantage. L'acolyte prit le temps de s'asseoir bien confortablement dans son fauteuil et de les toiser d'un air toujours aussi hautain (elle ne s'était pas vraiment améliorée, finalement), avant de déclarer ;

«-Voyez vous, les gens comme vous aspirent à devenir des siths, des êtres supérieurs. Vous devez donc régner sur tout les inférieurs qui nous entourent ! Un sith est un meneur né ! Il sait utiliser au mieux les «ressources» que sont ses troupes. Faire preuve de discernement dans leur emploi, être capable de les sacrifier quand cela s’avère nécessaire. Tout cela car vous êtes au sommet de la chaîne, le reste existe pour vous servir et satisfaire vos besoins.»

*Un peu extrémiste sur les bords, comme idéologie. Je me doutais qu'ils seraient assez axés « pouvoir, pouvoir, pouvoir », mais là...*
La Sith qui leur faisait face marqua une pause, se redressant sur son siège.

«-C’est pourquoi lors de cette épreuve, vous dirigerez un groupe de cinq esclaves dans un duel contre un autre de vos camarades. Nous amènerons vos groupes dans une sorte d’arène naturelle, vous aurez chacun un camp. Chaque zone est peuplée d’animaux sauvages plus ou moins amicaux, il n’y aura certainement pas de nourriture, nous sommes sur Ilum après tout. Votre objectif est donc d’éliminer tout le groupe adverse avant de nous contacter, pour ce faire vous aurez une fusée de détresse. Inutile de préciser ce qui arrivera si vous l’utiliser alors que votre adversaire respire encore. Vous aurez également à votre disposition un blaster vide la commande de contrôle de vos esclaves et une vibro-lame pour chacun de votre équipe. Et pour vous apprendre à utiliser vos ressources vivantes, sachez que dans chaque corps d’esclaves est caché un chargeur de blaster et une ration militaire. Un seul dans chaque corps. A vous d’user mieux de vos troupes et décider si le sacrifice est nécessaire pour élaborer votre stratégie. Pour finir, comme dans la réalité rien n’est simple, si d’ici deux jours vous n’aurez pas vaincu votre adversaire, nous lâcherons une meute de créatures sauvages à vos trousse.»

*Euhm. Climat hostile, duels à mort (pour changer), ressources pour le moins limitées, bestioles sauvages et hostiles... Que du bonheur, vraiment... Et puis... Franchement ? Sacrifier ses équipiers pour obtenir des ressources ? Tu parles d'une morale.*
L'Acolyte Psychopathe-en-chef se releva en leur faisant signe de partir.

«-Vous savez tout, je vous laisse deux heures pour aller vous faire soigner et vous reposer, ensuite je vous appellerai vous et votre adversaire. Sortez.»

Enfin un peu de sens commun ! Les novices, Alyssa la première, ne se firent pas prier pour sortir du bureau. Un groupe d'officiers médicaux les attendait là, et les conduisit à l'infirmerie. Alyssa apprécia vraiment de pouvoir enfin se reposer quelque temps, pendant qu'un infirmier pansait ses plaies de la journée, même si elle se doutait déjà qu'elle ne reviendrait pas sans quelques nouvelles cicatrices, dans l'hypothèse où elle survivrait. Les médecins ne leur adressèrent pas la parole, mais elle devinait à leur regard qu'ils compatissaient à leur situation. Au moins, les gens ici n'étaient pas tous des psychopathes.
Alys n'était clairement pas aussi en forme qu'à son arrivée, mais le fait d'avoir un peu de temps pour se reposer et manger un bout avant de repartir l'avait quand même bien aidée. Il lui restait encore un peu moins d'une heure quand elle se souvint qu'elle avait oublié ses affaires dans la première salle d'entraînement.

*Quelle imbécile je fais !*
Alors qu'elle suivait l'acolyte Sith à travers les couloirs, elle n'avait qu'à moitié fait attention au chemin qu'elle avait emprunté. Et puis, les couloirs se ressemblent tous, dans ce genre d'endroit. Elle dut passer une demi-heure à errer dans ces couloirs (et probablement à tourner en rond) avant de retrouver la salle, et de pouvoir récupérer son sac. Heureusement, ses vêtements de rechange, ainsi que sa trousse de secours le peu de nourriture qu'elle avait pu emporter, et les crédits qu'il lui restait, étaient toujours là. Elle jeta un coup d’œil à sa tenue, déchirée et tachée de sang par endroits. Elle aurait bien eu besoin de se changer, mais elle se doutait que, le temps qu'elle retrouve le groupe, les deux heures seraient écoulées, ou presque.
Effectivement, quelques minutes à peine après qu'elle soit revenue dans la salle commune où se trouvaient les autres aspirants, leur instructrice entra pour appeler le premier groupe. Les novices quittaient la salle deux par deux, à chaque fois que l'acolyte revenait. À la fin, il ne resta plus qu'Alyssa, et un Rodien bien bâti, et à l'air peu amène. Finalement, la guerrière Sith vient les chercher à leur tour pour les amener dans son bureau. Elle se ré-installa dans son fauteuil, avant de déclarer d'un ton calme, mais inquisiteur ;


«-Recrue Alyssa, recrue Twiibh, à partir de maintenant vous êtes ennemis. Un seul de vous remettra les pieds dans ce bureau, l’autre pourrira là où son cadavre se videra de son sang. Vos esclaves vous attendent dans le transport, maintenant sortez. Oh et une dernière chose, ces esclaves sont des recrues ayant échouées aux dernières épreuves, elles ne doivent pas revenir une fois votre mission terminée, inutile d'alourdir le transport et de consommer plus.»

Alyssa acquiesça poliment avant de faire demi-tour pour sortir du bureau. Le pilote de transport les attendait dans le couloir, et les conduisit à son vaisseau, où se trouvaient déjà les esclaves, et le reste des novices. Personne ne parla durant le trajet, les novices semblant tous concentrés sur l'épreuve à venir, et les esclaves visiblement trop apeurés pour parler. Au bout d'un long moment, le pilote se décida tout de même à prendre la parole.

«-On approche de la zone, avec les gars on la surnomme le Ravin Hurlant. C’est en référence aux bestioles qui y rodent, elles foutent un boucan de tout les diables ces saloperies ! Ah j’suis bien contant d’avoir qu’a vous larguer sur place, j’suis même pas certains d’avoir à récupérer qui que ce soit ! Remarquez, ça me fera moins de travail ! Il partit dans un rire bien sonore, avant de remarquer le regards de ses passagers. Ah sc’usez j’avais oublié. On arrive au point de largage, le premier groupe saute ici, allez bon courage, j’vais larguez les autres à quelques kilomètres plus loin !»

*Sympathique, vraiment...*
Effectivement, le premier groupe sauta du vaisseau quelques minutes plus tard. Puis un autre groupe. Puis un autre. À la fin, il ne restait, un fois encore, qu'Alyssa et Twiibh, accompagnés de leurs esclaves respectifs. Ce Rodien n'était définitivement pas très sociable. Il n'avait pas arrêté de la fixer pendant tout le trajet. Dans le genre « sympathique et avenant », on avait fait mieux. Aussi, Alys fut soulagée de pouvoir quitter le vaisseau, et de pouvoir s'éloigner de ce type. Les cinq esclaves qui lui avaient été assignés la suivirent, encore visiblement terrifiés. Ils avaient été largués non loin de leur camp, situé à une extrémité du ravin. Elle se retourna vers ses « subordonnés », les jaugeant du regard. Il y avait un Zabrak, (grand et bien bâti, même selon les critères des Zabraks, autrement dit, il dépassait Alyssa d'une tête ou deux, et était baraqué comme une armoire à glace. Il avait probablement dû échouer à une épreuve morale, plutôt que physique. D'ailleurs, il avait l'air complètement terrorisé.), deux Muuns (vu leur ressemblance et la façon dont ils restaient collés, comme pour se protéger l'un l'autre, ils étaient probablement frère et sœur), une Cathar (apparemment la moins timide du lot, elle avait l'air plus curieux qu'apeuré), et un Mirialan (pas exactement aussi impressionnant que le Zabrak, mais vu sa constitution, il devait plutôt bien se débrouiller en combat). Alyssa leur fit signe de la suivre, alors qu'elle s'avançait vers le campement. Celui-ci était situé au sommet d'un plateau rocheux, au moins deux mètres au-dessus du sol. Plus visible, on faisait pas, mais les parois rocheuses abruptes le rendraient difficile d'accès.
*Euh... Comment on va y accéder, d'ailleurs ?*
Elle repéra alors un corniche, qui montait, le long de la paroi du ravin, jusqu'à l'emplacement du camp. Celle-ci était suffisamment large pour qu'elle puisse marcher jusqu'au camp. Elle invita ses subordonnés à la suivre d'un signe de tête, tout en inspectant les lieux. Les tentes étaient disposées en cercle sur la plate-forme rocheuse. Le campement était terriblement découvert. Si une patrouille ennemie débarquait avec des blasters, ils étaient cuits. En revanche, il serait facile de repousser des ennemis attaquant au corps-à-corps. Ouvrant une caisse de matériel, Alyssa trouva plusieurs vibro-sabre à l'intérieur, ainsi que des blasters dans la boîte voisine. Malheureusement, les blasters étaient bel et bien vides, et, selon la Psychopathe-en-chef, le seul moyen de se procurer des munitions, était de sacrifier un membre de son équipe. Elle se releva, constatant que ses cinq camara -esclaves, mince, pas moyen de s'y faire, attendaient visiblement ses ordres.
*J'suis pas une stratège, ni une leader... Mais si c'était le cas, et que je venais de débarquer en territoire hostile, je ferais quoi ? … Je pense qu'il faudrait envoyer des patrouilles en reconnaissance ? Non ?*
Elle fit le tour de la plateforme, avant de redescendre, s'avançant vers l'extrémité du ravin. Une ouverture dans le mur rocheux formait l'entrée d'une large caverne. Celle ce semblait s'enfoncer profondément dans la falaise, et se diviser en plusieurs galeries plus petites. Elle revint vers le camp déclarant d'une voix qu'elle espérait assurée ;

« -Bon, je pense que le mieux, pour l'instant, c'est d'inspecter les environs. Repérer où est l'autre camp, et si il y a quoi que ce soit de dangereux dans le coin. Elle se tourna vers les jumeaux Muun. Vous, Tic et Tac, vous inspectez l'autre côté du ravin. Faites-vous discrets, le camp ennemi est sûrement par là, mais au cas où... Elle leur fit passer un vibro-sabre à chacun. Je veux que vous vous approchiez le plus possible de leur camp, je veux savoir où ils sont, est-ce qu'ils sont exposés comme nous, ou couverts, qui ils ont laissé là. Si vous vous faites repérer, vous revenez ici, d'accord ? Elle désigna la Cathar et le Zabrak. Vous deux, vous restez ici. Si vous voyez qui que ce soit s'approcher, vous lui réglez son compte. Ils peuvent nous voir de loin, mais c'est réciproque, alors, si une patrouille nous repère, vous les laissez pas filer comme ça. Elle se tourna alors vers le Mirialan. Toi, tu viens avec moi, on vas voir ce qui se cache dans ces cavernes. Si il y a des bestioles là dedans, autant s'en rendre compte avant qu'elles viennent nous bouffer. Des questions ? »

L'esclave Cathar ouvrit la bouche pour répondre, mais se ravisa, visiblement pas ravie de devoir rester au camp. Le Mirialan, lui, acquiesça d'un air satisfait.

« -Si tu crois que m'accompagner est un privilège... Je te rappellerai simplement ce que le pilote a dit ; il y a probablement des Asharl, voire quelque chose de pire, dans ces cavernes. Fais gaffe où tu mets les pieds. »

Le sourire de l'alien vert s'effaça alors qu'il réalisait qu'elle avait raison. Malheureusement, Alyssa se rendait bien compte que sa remarque s'appliquait aussi à elle. Sans un mot de plus, elle prit une torche dans une des boîtes disposées non loin de l'une des tentes, et d'en passer une autre à son compagnon, avant de redescendre du plateau rocheux où se trouvait le campement. Jetant un coup d’œil en arrière, elle vit les deux Muuns descendre à leur tour, visiblement pas ravis d'avoir à s'introduire en territoire ennemi.
Elle s'avança vers l'entrée de la grotte, sa torche allumée, dégainant son vibro-sabre de l'autre main. Elle se retourna pour s'assurer que son camarade la suivait. Lui aussi brandissait sa torche d'une main, une vibro-épée de de l'autre. Continuant avancer, elle remarqua que la grande galerie se subdivisait en trois cavernes plus étroites, mais toujours assez larges pour les laisser passer tous les deux de front. Empruntant la galerie de gauche, les deux apprentis avancèrent en silence pendant une ou deux minutes, alors que la lumière venant de l'entrée de la grotte s'éloignait de plus en plus. Ils finirent par déboucher dans un sorte de salle, assez spacieuse -la lumière émise par les torches n'éclairait pas jusqu'à l'autre bout, en tout cas. Des cristaux colorés émergeaient des murs par endroits, comme des fleurs de roche. Certains émettaient une sorte de... Rayonnement difficilement descriptible, un peu comparable à celui qu' Alys ressentait autour des utilisateurs de la Force. Après avoir inspecté toute la salle, l'alien vert et elle en conclurent que cette salle ne donnait accès à aucune autre galerie. Ils firent donc demi-tour pour revenir à la caverne principale. Lorsqu'ils empruntèrent la galerie du milieu, la jeune fille se rendit tout de suite compte que l'exploration n'allait pas être aussi simple. Il devait y avoir au moins six ouvertures différentes ici.


« -Bon. Ça risque d'être un petit peu plus long. On prend laquelle ? »

Alyssa ne répondit pas tout de suite. Il lui semblait avoir entendu un bruit, comme... Un grognement ? Qui venait d'une galerie à sa droite. Elle s'approcha un peu, sa pointant son épée vers la galerie. Est-ce que c'était des bruits de pas ?

« -Il y a quelque chose là bas... Je sais pas ce que c'est, mais ça s'approche... »

Les bruits étaient un peu plus forts maintenant. Cette fois-ci, elle entendit clairement un animal gronder quelque part dans ces galeries. Les pas se faisaient plus rapprochés, quoi que c'était, ça avançait vers eux, et de plus en plus vite...

« -Mince, il y a des bestioles là-dedans, et ça a pas l'air amical ! On se barre ! »

Le jeune homme vert ne se fit pas prier, et les deux novices partirent en courant vers la sortie. Le ou les animaux qui les poursuivaient s'étaient mis à courir eux aussi. Vu le boucan qu'ils faisaient, c'était gros, ça avait des griffes, et ce n'était pas vraiment commode. Alors qu'ils s'échappaient de la caverne à toutes jambes, Alyssa se retourna pour voir ce qui les poursuivait.
*Oh. Non.*
Deux énormes bêtes tachetées s'approchaient en grondant sourdement. Un corps massif. Deux énormes griffes à chaque patte. Un tête imposante, et une gueule entrouverte, pleine de dents visiblement acérées. Des panthères Asharl.
L'une d'elle s'élança vers la jeune humaine, la gueule grande ouverte. Elle leva son sabre, tentant de bloquer l'attaque. La bête tenta de mordre le sabre, avant de reculer brutalement, les coins de sa bouche profondément entaillés par la lame. L'autre panthère, elle, s'élançait vers le Mirialan. Alyssa recula pour éviter un coup de patte qui l'aurait facilement éventrée sinon, avant d'attaquer la bête d'un coup circulaire, touchant un de ses yeux. La créature recula d'un bond, avant de foncer de nouveau vers Alyssa, dans le but très clair de lui sauter à la gorge. Elle s'écarta vivement, cependant, la panthère se retourna tout de suite pour revenir à la charge. Cette fois-ci, Alys resta où elle était, pointant son épée vers la créature qui chargeait. La bête n'eut pas le temps de ralentir et vint s'empaler sur la lame tendue vers sa gueule béante. La panthère Asharl recula, arrachant l'épée des mains d'Alyssa, et tenta de s'enfuir, l'épée toujours plantée en travers de sa gorge, avant de s'effondrer.
Alyssa se retourna pour prêter main-forte à son comparse, mais fut immédiatement stoppée dans son élan. Les deux Muuns étaient revenus, et étaient occupés à achever la deuxième panthère, mais trop tard pour sauver le pauvre Mirialan, que la créature avait eu le temps de mettre en pièces, littéralement. La sœur Muun leva les yeux de la panthère (maintenant en aussi piteux état que sa victime), rendant son regard à Alys. Le frère, lui, ramassa quelque chose par terre. Même dans la distance, la jeune humaine devinait qu'il s'agissait d'un chargeur de blaster. Inspectant ce qui restait de l'esclave Mirialan, elle repéra un paquet, qui devait contenir la ration militaire que les Sith avaient caché dans le corps du malheureux, et le ramassa. Les munitions et les rations étaient des ressources précieuses, mais le prix à payer pour les obtenir ne donnait franchement pas envie.

En remontant au camp, Alys fut accueillie par l'ancienne novice Cathar.


« -Vous avez eu des problèmes avec ces Asharl, hein ? On vous aurait bien aidés, mais, Arzak s'est fait déchiqueter en même pas deux secondes, et puis, les jumeaux sont arrivés, et nous, on a pas eu le temps de réagir... »

« -Arzak ? C'est comme ça qu'il s'appelait ? »

« … Ouais. On était dans la même promo, et, on peut dire qu'on était potes. Je l'avais battu dans un duel, mais j'ai refusé de le tuer. Du coup, on s'est retrouvés içi... » répondit la jeune femme Cathar, un brin de regret dans la voix.

« -Ah. Alyssa ne savait pas trop quoi répondre. Elle savait qu'elle n'était pas censée avoir de la sympathie pour ses esclaves, mais... Non. Autant rester dans le cadre de la mission. Et... Donc, il s'est passé quelque chose, pendant qu'on était partis ? »

« Non, rien de très intéressant. Quelques Asharl ont voulu s'approcher, mais on leur en a fait passer l'envie. Mais, non, aucun membre de l'équipe ennemie en vue. »

« D'accord... Et pour vous ? Vous avez repéré le camp ennemi ? », demanda Alyssa à l'intention des jumeaux Muun.

« -Hm-hm. Ils sont à l'autre bout du ravin, comme prévu. Ils sont encerclés par une espèce de barrière rocheuse, du coup, ils sont plutôt bien protégés, mais, ils auront plus de mal à nous voir venir, et ils y plusieurs entrées qu'on pourrait utiliser. »

« -Oh, et, apparemment, ton pote Rodien a déjà décidé de sacrifier un de ses hommes. »

« -Super. Je lancerais bien une attaque, là tout de suite, mais il commence à faire sombre. Une excursion en pleine nuit, avec les bestioles, ça serait pas brillant, comme idée. Hé, qui sait tirer ? »

« -Heu, moi, répondit timidement le Zabrak. Euh, mon père était chasseur de primes, et, il m'a appris. »

« Ok. Elle prit un blaster dans la caisse qui les contenait, et y plaça le chargeur, puis le donna à l'armoire à glace. Toi, à partir de demain, tu restes de garde. Si il a encore envoyé personne pour espionner, il le fera sûrement cette nuit, ou demain, alors, tu dézingues quiconque essaie de s'approcher du camp. C'est clair ? »

« -Clair ! »

Elle prit à part la Cathar et le frère Muun.

« -Vous deux, vous partez avec moi, demain à l'aube. On va faire un raid en territoire ennemi. On va tenter une attaque sur leur camp, bien discrètement, quand la plupart de l'équipe sera dehors. »

« -Et pour ma sœur ? »

« -Demain, ce sera son tour de garde. Elle reste. »

Le Muun sembla soulagé que sa sœur ne soit pas envoyée en mission seule. La jeune Cathar semblait excitée à l'idée d'attaquer l'équipe adverse, plutôt que de rester au camp. Le Zabrak et la sœur Muun, eux, semblaient juste contents de ne pas avoir à s'aventurer dehors.

« -Et... Ah, oui, il va falloir organiser des tours de garde, cette nuit. On sait jamais qui, ou quoi, pourrait vouloir nous payer une visite cette nuit. Je prendrais le premier tour. Qui prend le deuxième ? »

« -Moi, je veux bien... Tous les regards se tournèrent vers le grand gaillard à cornes. Je peux rester éveillé longtemps, c'est pas un problème pour moi. »

« -Super ! S'écria la femme-chat. Au fait, on mange quoi ? Je meurs de faim, moi ! »

« -Pas de chance pour toi, il y qu'une seule ration pour nous six. Et je pense qu'elle reviendrait à notre commandant. »

« -M'appelez pas Commandant, s'il vous plaît. Mais... C'est vrai que c'est un problème. À moins que... Elle se tourna vers les corps des deux panthères. Vous croyez que ça se mange, ces trucs-là ? »


~ Le lendemain, peu avant l'aube ~


L'expression terrifiée de ses parents, de son frère. Le chaos, la violence tout autour. Son sourire dément. Un pistolet blaster pointé vers eux.

« -Alys, qu'est-ce que tu fais ?! Tu nous fais peur, là ! »

*C'est vrai... Qu'est ce que je fais ? P-pourquoi je les vise, comme ça ? Je... Non, je ne voulais pas, je ne voulais pas vous tuer !*
En même temps, elle se voyait, oui, c'était comme si elle assistait à la scène, sans pouvoir rien y faire, avancer vers eux, pointant toujours le blaster vers eux. Sa main se crispa sur la gâchette.
*Non, non, non, ne fais pas ça, ne fais pas ça !*
Un coup de feu retentit. Et... Ses parents avaient disparu ? Seul son frère était toujours là. Elle se serait attendu à ce qu'il soit en colère, mais non. Il se contentait de la fixer, sans un mot.
*Pitié, Shayne, ne reste pas comme ça, dis moi quelque chose, fais quelque chose, s'il te plaît...*
Il resta immobile quelques instants de plus avant de se retourner et de s'éloigner. Alors qu'Alyssa s'élançait vers lui, il tourna la tête, regardant vers elle. La déception dans son regard glaça le sang de sa sœur.

« -Qu'est-ce tu veux que je dise ? Ma sœur n'aurait jamais tué, jamais blessé personne. Tu n'es plus ma sœur. »

À ce moment, il s'effaça soudainement. Enfui, volatilisé. Alyssa resta immobile quelques temps (Secondes ? Minutes?), jusqu'à ce qu'elle entende un son à sa gauche. Un rire ?
Se tournant vers l'origine du bruit, elle remarqua une sorte de miroir, dont elle était sûre qu'il n'était pas là quelques instants plus tôt. Elle se reflétait dans ce miroir, mais... Son reflet n'était de toute évidence pas elle. La jeune fille qu'elle voyait en face d'elle ressemblait plutôt à un monstre. La peau pâle, presque grisâtre, le visage émacié, les yeux jaunes brillants, cernés de noir. Son « reflet » la fixait en retour, et souriait. Un sourire malsain, sadique. Lorsqu'elle parla, sa voix elle-même avait quelque chose de monstrueux.


« -C'est toi qui a voulu venir ici, non ? Tu vois ce que ça fait ? Tu vois ce qu'ils vont faire de toi ? Tu vois la voie que tu as choisie ? »

~

Alyssa se réveilla en sursaut. Elle avait espéré que rester éveillée une partie de la nuit aiderait à repousser ce genre de rêves. Elle s'était bien trompée. Son camarade Zabrak, Char'khan de son nom (oui, les cinq compagnons avaient décidé de se présenter, histoire de ne pas avoir à s'appeler « Tic et Tac », ou « le nounours à cornes » tout le temps), était toujours posté quelques mètres plus loin, veillant toujours, au cas où une équipe du camp adverse (ou quoi que ce soit d'hostile), décidait de leur rendre visite, ce qui risquait fort d'arriver, vu que Twiibh avait envoyé un espion pendant la nuit. Espion qui s'était enfui, grâce à l'incapacité d'Alyssa à atteindre une cible éloignée avec son blaster.
Alys se redressa, tentant de calmer sa respiration, et d'écarter le souvenir de son rêve. Mais... Il y avait quelque chose de sombre dans l'atmosphère, quelque chose qui lui inspirait ces mauvaises pensées. Sortant de sa tente, elle chercha du regard l'endroit d'où venaient ces... Mauvaises vibrations ? Ça ressemblait étrangement à ce qu'elle avait ressenti la première fois qu'elle avait rencontré des Sith. Sauf que, cette fois, c'était beaucoup plus puissant.


« -Tu le ressens, toi aussi ? Il y a clairement quelque chose, ou quelqu'un de très puissant quelque part par ici. »

Il s'était retourné, regardant sa « chef » avec inquiétude. Ce grand bonhomme avait l'air intimidant, mais, en lui parlant, la jeune humaine s'était rendue compte qu'il était juste adorable. Et terriblement timide. Elle appréciait vraiment sa gentillesse.

« -Ouais, quelqu'un qu'on a vraiment pas envie de rencontrer... C'est bientôt l'aube, je vais réveiller les autres. »

Il acquiesça, alors qu'Alyssa se dirigeait vers une tente voisine. Erilynn, l'ancienne novice Cathar, dormait encore profondément, visiblement. Alys essaya de la secouer doucement. La femme-chat entrouvrit les yeux, encore à moitié ensommeillée.

« -M'man, c'est pas l'heure de se lever... Euh, Alyssa, c'est toi ? C'est déjà l'heure ? »

La jeune fille acquiesça, s'apprêtant se lever pour aller chercher le dernier membre de l'équipe.

« -Attends, je vais réveiller Genrur ! »

Alyssa se résolut à laisser passer la jeune Cathar, qui se précipita vers la tente où dormaient les jumeaux Muun et entreprit de les secouer sans ménagement.

« -Hé, Tic et Tac, réveillez vous ! C'est l'heure de partir ! »

Les deux aliens se levèrent en ronchonnant, visiblement pas ravis d'être réveillés comme ça. Alys, prenant deux vibrolames dans la réserve, fit signe à Erilynn et Genrur de la suivre. Descendant du promontoire où se trouvait le campement, les trois camarades se dirigèrent vers l'extrémité opposée du ravin. Il avait neigé toute la nuit, et il faisait toujours un froid glacial, aussi, ils n'avançaient que lentement. Au bout d'un moment, ils entendirent des voix, à une certaine distance. Les trois foncèrent se cacher derrière un rocher, alors que plusieurs personnes se dirigeait vers leur position. Jetant un coup d'oeil par-dessus le rocher, Alyssa identifia Twiibh, son adversaire Rodien. Il était encadré d'un Iktotchi au physique élancé, et d'un Trandoshan, une créature reptilienne, massive, et pas exactement de bonne humeur. La patrouille ennemie s'arrêta pendant quelques terribles secondes juste de l'autre côté du rocher, avant de poursuivre sa route.

« -Mince, j'espère que ces trois-là ne comptent pas attaquer notre camp... »

« -C'est vrai, mais si eux sont là, ça veut dire qu'il ne reste que deux personnes dans leur camp... Si je me rappelle bien de ce que tu as dit, il y a une sorte de muraille autour de leur campement. Ils nous verrons pas arriver, ça sera donc beaucoup plus dur pour eux de se défendre que pour nous. »

« -J'espère que t'as raison... »

Ils quittèrent leur cachette, et continuèrent leur route. Au bout d'un long moment, ils atteignirent enfin le lieu que Genrur avait décrit.

« -Il y a trois entrées, une à peu près en face de là où nous sommes, une sur le côté gauche, et une autre derrière le camp. »

« Si ils ne sont que deux, alors ils ne peuvent probablement pas les surveiller toutes en même temps. Alors, on prend chacun une entrée, on les encercle. À mon signal, on attaque tous en même temps. »

La patrouille se dispersa donc. Genrur se posta près de l'entré de devant, Erilynn se faufila derrière la muraille de rochers, et Alyssa se glissa le plus silencieusement possible, compte tenu de l'épaisse couche de neige qui rendait le déplacement plus difficile, jusqu'à la troisième entrée. Deux extraterrestres se trouvaient effectivement là : une Twi'lek et un Gran. Ils avaient tous deux l'air bien moins aguerris en combat que la patrouille qu'ils avaient croisée. Nul doute que celle-ci avait pour vocation de les attaquer : Twiibh avait apparemment pris les membres les plus forts de son équipe.
La jeune fille recula brusquement, pour rester hors de la vue du Gran, qui regardait vers « son » entrée. Alors qu'il détournait le regard, elle se rapprocha, s'apprêtant à bondir dans le campement.

« -À l'attaque ! »

Elle surgit dans le camp en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, atterrissant juste derrière la jeune femme Twi'lek, qui n'eut pas le temps de réagir avant que sa gorge ne soit tranchée net par un coup de vibrolame. En même temps, Erilynn et Genrur surgirent des deux autres entrées. Le Gran attrapa une vibroépée, tentant de riposter, mais, à eux deux, les deux extraterrestres eurent rapidement raison de lui.

« -C'était pas si dur, finalement. »

« -À l'attaque ? Sérieusement, t'as pas trouvé moins cliché, comme signal ?

« -Hé, tu sembles oublier que je suis censée être votre chef ! Pas de familiarités avec moi ! »

« -Oui, ben, si on survit à ça, on pourra reprendre notre initiation, alors, fais ta maline tant que tu le peux encore ! »

« -Attends... On vous a dit ça ? »

« -Ouais, qu'est-ce que tu crois ? Tu penses qu'on se serait laissé faire, sinon ? »

On leur avait fait croire qu'ils réintégreraient l'initiation si ils survivaient à l'épreuve ! Mais... L'Acolyte Tortionnaire avait clairement dit que les esclaves mourraient à la fin de l'épreuve. Idem pour le pilote.
*Est-ce que je devrais leur dire ? Non, ça ne réussirait qu'à les décourager...*

« -Vous êtes sûrs que ce soit une si bonne chose ? Parce que, là, qu'est-ce que je donnerais pas pour qu'on me sorte des griffes de la Psychopathe-en-chef ! »

« -Tu parles de l'Acolyte Hilde Orknd ? C'est pas faux, mais c'est mieux que d'être mort ! »

« -C'est comme ça qu'elle s'appelle ? Je persiste à croire que « Acolyte Balai-dans-le-derrière » lui va mieux, comme titre. »

Les trois comparses éclatèrent de rire. Tous trois trouvaient agréables de voir qu'ils détestaient tous leur instructrice. Alyssa se pencha vers le corps de la Twi'lek qu'elle avait tuée. Devant le regard interrogateur de ses deux compagnons, elle expliqua qu'il valait mieux prendre le chargeur et la ratio dissimulés dans le corps des deux esclaves, plutôt que de les laisser aux ennemis. Les deux paquets étaient dissimulés dans la cage thoracique de chaque esclave. Ce fut non sans dégoût que l'équipe dut ouvrir les corps pour les récupérer.
Cela fait, ils repartirent, n'ayant plus de raison de rester là. Le soleil était haut dans le ciel, il devait être environ midi. La neige ayant quelque peu durci, rendant leur progression plus facile. Cependant, arrivés au camp, une mauvais surprise les attendait.
Le groupe qu'ils avaient croisé un peu plus tôt avait trouvé le camp, et les deux gardes avaient beaucoup de mal à les repousser. L'Iktotchi était blessé à la hanche, ne pouvant donc pas accéder au campement, mais le Rodien et le Trandoshan, eux, menaient toujours l'assaut. Jalma, la sœur Muun, tentais en vain de les repousser, et Char'khan avait laissé tomber son blaster pour lui prêter main-forte. Cependant, profitant d'un moment de faiblesse, le Trandoshan l'assomma d'un coup du pommeau de son épée, avant de lui asséner un coup si puissant que sa tête fut tranchée net.


« -Jalma !!! NON ! »

Genrur accourut, hurlant de rage à l'encontre du reptile. Reptile qui fut soudainement projeté contre la paroi du ravin par une force invisible. Alyssa et Erilynn accoururent à sa suite, chargeant vers les deux ennemis. Ceux-ci, prenant conscience qu'ils courraient un grand danger, s'esquivèrent, et s'enfuirent, emportant avec eux leur camarade blessé.
Les deux jeunes femmes ralentirent, tandis que le frère Muun se précipitait vers sa sœur. Malheureusement, il était bien trop tard pour l'aider. Char'khan restait immobile, visiblement sonné par ce qui venait de se produire. Alyssa voulait s'approcher, le consoler, mais elle se doutait que ses efforts seraient vains. On ne guérit pas aussi facilement, d'avoir perdu un membre de sa famille. Son rêve en avait été la preuve. Elle regarda en arrière, dans la direction où étaient partis les ennemis. Ils reviendraient, à un moment donné, forcément. Et, elle et son équipe, se devaient d'être prêts.



~


Le soleil venait de se coucher. Le reste de la journée avait été calme, à l'exception de la visite d'une ou deux Asharl, à qui Char'khan avait vite ôté l'envie d'attaquer, laissant aux quatre membres restants de l'équipe de ruminer les événements de la journée. Genrur était resté silencieux depuis qu'ils étaient revenus. Erilynn avait bien essayé de détendre un peu l'atmosphère, mais ses tentatives avaient été plus que vaines. Alyssa n'avait aucune idée de ce qu'elle devait faire, à présent. Elle n'avait pas vraiment le cœur à demander à ses équipier de ré-attaquer les ennemis, même si elle savait qu'un vrai leader l'aurait fait, peu importe leur état moral.
*Je peux me la jouer autant que je veux, je ne suis pas une leader. C'est à se demander si j'ai ma place ici. On nous demande de commander, sans scrupules, sans remords. On me demande de considérer les gens comme rien de plus que des outils, des ressources qu'on peut utiliser. Mais, pour moi, une personne reste une personne... Je ne veux pas envoyer qui que ce soit à la mort...*
*Et pourtant, tu l'as fait...Arzak et Jalma sont morts par ta faute... Et je ne parle même pas de gens que tu as tués. Mais m****, quoi, t'as tué ta propre famille !*
*Tais-toi, juste, tais-toi. C'était juste une vision. Et pour les autres, j'ai tué parce que je le devais. Je devais le faire pour survivre.*
*Parce que tu crois que ta vie a plus de valeur que les autres, peut-être ?*

« -Il y a quelqu'un qui approche ! »

La voix d'Erilynn la tira de ses sombres pensées. Se précipitant vers le bord du promontoire, Alys repéra effectivement plusieurs silhouettes qui avançaient dans l'ombre. Les trois mêmes qui les avaient attaqués quelques heures plus tôt. Les voyant, Genrur bondit sur ses pieds, les yeux étincelant de haine.

« -Ces salopards en redemandent, visiblement ! On leur règle leur compte, une bonne fois pour toutes ! »

« -Prenez vos vibrolames, ils s'échapperont pas, cette fois ! »

Alors que les quatre descendaient, Alyssa prit le temps d'examiner leurs ennemis ; l'Iktotchi avait beau être blessé, il avait l'air de tenir le coup. Il tenait un vibrosabre d'une main, un blaster de l'autre. Le Trandoshan, lui, avait deux vibrolames, et Twiibh, était armé d'un bâton électrique. Ce genre d'arme aurait été encombrant pour Alyssa, mais le Rodien, semblait n'avoir aucune difficulté à le manier.

« -Fini de jouer, maintenant. Tout se termine ce soir, et c'est moi qui vais survivre ! »

« -Là, tu rêves en couleur, la mouche verte ! On est plus nombreux que vous, je te signale ! »

« Peut-être... Mais nous sommes plus forts. »

Les deux camps s'élancèrent l'un vers l'autre en même temps. Alyssa courut droit vers Twiibh, déviant soudainement de sa trajectoire pour esquiver son coup, et le contourna pour lancer une pique vers son dos. Cependant, il parvint à bloquer son attaque. Une douleur perçante parcourut le bras de la jeune humaine, et tout son corps.
*Saleté de choc électrique !*
Elle lança une autre pique vers le torse du Rodien, qui para cette fois-ci avec le manche de son arme. Ayant anticipé ce mouvement, Alys retira son épée pour bloquer un autre coup, mais la puissance du choc électrique la força à reculer. Elle s'élança de nouveau en avant, visant le cou du Rodien d'un mouvemant circulaire, cependant, alors qu'il s'apprêtait à bloquer, dévia son mouvement pour frapper son côté droit, pile entre deux côtes. Il se plia en deux, mugissant de douleur, mais parvint tout de même à frapper son adversaire avec son bâton électrique.
La violence du choc la prit totalement au dépourvu. Le coup la projeta à deux bons mètres de là. Elle s'effondra, lâchant son épée. Voyant que l'alien à tête de mouche fonçait sur elle, elle se releva avec peine, et parvint à esquiver de justesse un coup qui lui aurait vraisemblablement arraché la tête, avant de rattraper son sabre. Autour d'elle, la situation n'était guère meilleure : malgré sa blessure, l'extraterrestre cornu avait encore du répondant, et tenait allègrement tête à Char'khan, pendant qu' Erilynn et Genrur tentaient de prendre le dessus sur l'imposant Trandoshan. En même temps qu'Alyssa esquivait une attaque de Twiibh, et profitait qu'il soit emporté par son élan pour lui percer le dos de son sabre, le lézard porta un violent coup à la tête de la jeune Cathar, et s'empressait de lui transpercer le cœur avec son épée. Au même moment, le Zabrak asséna un coup si violent à la tête de l'Iktotchi que son cou se brisa brusquement. Le grand bonhomme cornu vint prêter main-forte au Muun, et, eux deux, parvinrent à dominer le Trandoshan. Celui-ci parvint pourtant à blesser mortellement Genrur avant que Char'khan ne parvienne à l'achever.


Lui-même blessé, et voyant ses subordonnés morts, Twiibh recula. Il lança un regard hésitant autour de lui, avant de s'enfuir à toutes jambes. Il avait déjà disparu avant qu'Alyssa n'ait la présence d'esprit de le poursuivre. Elle se retourna vers ses alliés. Erilynn gisait là, le cœur transpercé. Et Char'khan était agenouillé devant Genrur, étendu au sol, tentant difficilement de respirer. La jeune fille s'approcha, les larmes aux yeux. Elle savait que, tous les six mourraient de toute façon, mais, ça ne changeait rien au fait que ce n'était pas juste pour eux. Ils avaient voulu mener cette vie, et, non seulement on ne la leur accordait pas, mais on leur volait celle qu'ils avaient déjà.

« -Quand... *kof kof*Quand je pense qu'on avait voulu venir ici pour acquérir du pouvoir, pour *kof* devenir quelqu'un... Et qu'on a juste fini comme ça... »

« -Ce n'est pas vrai, ce n'est pas fini, tu peux vivre, tu verras, quand on aura tué cette saleté de Rodien, ils viendront nous chercher, et on aura une deuxième chance. Tu verras, on jour, on sera tous les trois craints, puissants, tout ce dont tu as pu rêver... »

Mais, en même temps que le Zabrak finissait de parler, le regard du Muun se perdit dans le vide, et il s'immobilisa complètement. Il parut surpris, tenta en vain de le réveiller, mais Alyssa, elle, savait qu'il n'y avait rien à faire. Elle se releva, regardant dans la direction vers laquelle Twiibh était parti. Si il croyait que lui et ses sous-fifres pouvaient faire ça, et s'en tirer, il se trompait lourdement.
Char'khan s'était relevé, lui aussi. Il s'avança vers Alyssa, son regard plein de tristesse.


« -Et maintenant ? Qu'est-ce qu'on peut faire ? »

La réponse semblait évidente. Cette saleté de mouche verte devait payer pour ça. Il paierait pour tous ceux qui étaient morts ici, et pour qu'elle puisse survivre.

« -C'est évident, non ? On va retrouver cette ordure de Twiibh, et on va lui faire regretter d'avoir touché à nos amis. Et on va se tirer d'ici. »


~


C'était déjà l'après-midi, et aucune trace de la mouche. Alys et Char'khan l'avaient cherché toute la journée, sans succès. Les cachettes étaient nombreuses, et c'était probablement pour ça qu'il leur avait échappé tout ce temps. Les deux derniers survivants de l'équipe venaient d'inspecter le camp ennemi pour une énième fois, mais personne, à part eux, n'y avait mis les pieds depuis la nuit dernière. Et, ce qui était plus inquiétant, les deux jours impartis étaient presque terminés. Bientôt, ils auraient une meute de créatures hostiles à leurs trousses, comme si la tâche n'était pas assez ardue comme ça. En approchant de leur camp, Alyssa remarqua des traces de pas dans la neige.

« -Il est passé par ici il y a pas longtemps... »

En effet, en approchant du camp, elle remarqua que quelqu'un s'y trouvait déjà.

« -Viens ! Il est là ! »

Les deux équipiers accoururent, pour trouver la mouche dans leur camp. Il s'affairait autour de quelque chose... C'était la fusée de détresse ! Il s'apprêtait à la lancer.

« -Mais qu'est-ce que tu fais ? Tu sais que si tu lances ça avant qu'on soit morts, on est tous morts ! »

« -Justement, le temps qu'ils arrivent, il restera plus grand-chose de vous. Ils vont bientôt lâcher les bestioles, et j'ai bien l'intention de vous regarder vous faire bouffer.»

Alors qu'il parlait, un bruit retentit, venant des cavernes situées derrière le camp. Plusieurs créatures accouraient, à toute vitesse. Alyssa priait pour que ce soit des Asharl. À la limite, cela pouvait rester gérable, du moment qu'ils restaient en hauteur. Mais, de toute évidence, il s'agissait de créatures bien plus grosses, bien plus féroces. L'une d'elles déboula à l'extérieur, suivie de plusieurs autres.
*Oh. Non. C'est des Gorgodons.*
Les créatures s'approchaient lentement de la plate-forme, grognant à l'intention de ses occupants. Twiibh attrapa alors son bâton électrique, et se planta devant Alyssa.

« -Tu vois, il me suffit de vous pousser hors d'ici, et les Gorgodons feront le boulot à ma place, alors... »

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase. Char'khan l'avait attrapé par son col de chemise, et le traînait à présent vers le bord du promontoire. Il parvint à le soulever, le tenant au-dessus des créatures sauvages.

« -Tu disais ? »

Un des Gorgodons bondit, happant Twiibh entre ses mâchoires garnies de dents horriblement pointues. Char'khan lâcha le Rodien, qui fut emporté par la créature, en hurlant de terreur. Comprenant ce qu'elle était censée faire, Alyssa alluma la fusée de détresse. La fusée partit, telle un trait de feu dans le ciel. On pouvait certainement la voir de la base. La véritable question était : survivraient-ils assez longtemps pour qu'on vienne les chercher ?

Un des Gorgodons bondit vers la plate-forme, s'agrippant au bord à l'aide de ses griffes. Dégainant sa vibroépée, et en attrapant une deuxième, Alyssa s'élança vers le monstre, lui tailladant la gueule. Au même moment, le Zabrak prit, lui aussi, une deuxième vibrolame, pour repousser un monstre escaladant un autre côté du plateau rocheux. Les créatures continuaient d'avancer, tenter d'escalader le mur, mais Alyssa et Char'khan, tranchant, tailladant, perçant toute gueule, toute patte qui s'approcherait de trop près, les faisait reculer en même temps. Un Gorgodon s'élança en avant, attrapant l'épée d'Alyssa dans sa gueule, elle, tenta de le repousser, repoussant sa lame de ses deux bras, s'appuyant contre le dos de son camarade, jusqu'à ce que le Gorgodon, la gueule mutilée, se décide à reculer. Char'khan, lui, utilisant ses deux lames pour pourfendre deux monstres à la fois, en éloigne un, puis, sentant d'autres créatures arriver de l'autre côté, attrape le bras de son équipière, l'écarte des griffes d'un Gorgodon, tandis qu'elle achève de repousser le premier reptile monstrueux. Cela leur sembla durer une éternité, jusqu'à ce qu'on entende la vaisseau qui approchait. Les bêtes, lassées de cette chasse qui ne leur apportait que des cicatrices pur le moins douloureuses, attaquaient avec de moins en moins d'ardeur. Le vaisseau s'immobilisa au-dessus d'eux. Le Zabrak leva un regard plein d'espoir à celui-ci. Espoir qui se transforma immédiatement en surprise, en terreur, même. Un soldat le tenait en joue avec sa carabine blaster. Un coup de feu retentit. Le Zabrak, touché en pleine tête, s'effondra. Alyssa, mutilant un Gorgodon un peu plus têtu que les autres, se retourna, sous le choc. En même temps, le vaisseau descendit jusqu'à son niveau, lui permettant de sauter à bord, attrapant son sac au passage (par miracle, ses affaires étaient intactes). Elle eut un dernier regard désolé pour son ancien camarade, alors que le vaisseau prenait de la vitesse, se dirigeant vers la base.

*Je suis désolée, tellement désolée, je n'aurais pas dû te laisser mourir... J'aurais au moins dû être honnête avec toi... Te dire qu'ils ne te laisseraient pas revenir...*
Elle aurait aimé s'effondrer, pouvoir se reposer pendant le trajet, mais se dit qu'il valait mieux garder une crédibilité, afin que ses coéquip... -subordonnés (*aaarrrgh, je ne m'y fais vraiment pas*), ne soient pas morts, juste pour que l'Acolyte la disqualifie pour être trop faible.
Heureusement, tout ça était passé, et, pour le moment, elle n'avait qu'à attendre d'être de retour à la base, en attendant la prochaine épreuve.


HRP: Finito! Excuse ce RP ridiculement long, j'ai supposé que le sujet le nécessitait. Et encore, il y a des ellipses! :D
Oh, et, tu m'en veux pas de détester l'Acolyte Hilde Orknd, n'est-ce pas?
_________________________
Fiche de personnage
Euh... Il vous faut pas une autorisation, pour fouiller dans le dossier des gens?

Casier
D'accord, vous pouvez jeter un oeil, mais pas touche à mes affaires!
Revenir en haut
Arkane Gray
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2017
Messages: 311
Niveau: 2
Rang: Acolyte
Autre: Ordre des Inquisitieurs

MessagePosté le: 12/03/2018 17:13:48    Sujet du message: Arrivée d'Alyssa Répondre en citant

D’après de récents rapports, les premiers duels commençaient tout juste à finir. D’ici peu de temps, l’acolyte Hilde confronterait les survivants face à leur dernière épreuve. Ceux qui y arriveront, pourront prétendre à la grandeur. Elle recevrait donc chaque vainqueur seul à seul à leur retour. En attendant, l’acolyte choisit de passer le temps en affûtant les lames de ses épées.

Les ouvriers s’ afféraient dans le hangar tels des fourmis, et pour cause, les navettes revenaient une par une, mais moins remplie qu’au départ. Les survivants étaient pour la plus part en piteux état. Et pour cause ! La dernière épreuve était aussi fatigante physiquement que moralement. Un groupe avait même réussi l’exploit de ne compter aucun survivant après le lâché de bêtes. L’acolyte avait demandé que chaque recrue de retour soit envoyée immédiatement dans son bureau, qu’importe son état. Elle avait spécifié vouloir les confronter au plus bas de leur forme.

Les rares recrues survivantes du groupe d’origine défilèrent donc dans le redouté bureau. Étrangement très peu, pour ne pas dire aucun, ressortait avec le sourire. Ces derniers se contentaient de partir, la tête basse et sans un mot. Au final, il ne restait donc plus que la recrue Alyssa.

L’acolyte Hilde venait de congédier l’avant dernier aspirant. Aucun ne méritait de passer l’ultime épreuve pour devenir un sith. Tout ces efforts pour rien ! Son humeur était au plus mal et elle doutait que la dernière novice puisse changer cela. Mais il fallait quand même la recevoir, c’est donc d’un air las qu’elle ouvrit la porte de son bureau pour faire face à Alyssa. Sans un mot, elle lui fit signe de la main pour l’inviter à rentrer. Une fois cette dernière à l’intérieur, l’acolyte referma la porte et se planta devant sa recrue.

«-Silence, aucun mot !»

Hilde croisa les bras et dévisagea sous tous les angles la dernière sith potentielle du groupe. Elles restèrent ainsi face à face pendant cinq longues minutes sans dire un mot, comme le demanda l’acolyte. Puis soudain ses yeux s’agrandirent subitement, et un semblant de sourire se dessina sous son masque. Elle avança rapidement et réduit l’espace qui la séparait d’Alyssa en deux pas.

«-Oui ! Oui ! Ce regard ! Il est ... magnifique ! Elle prit doucement la tête de sa recrue entre ses mains et planta ses yeux dans les siens. Sublime ! Cette haine, cette colère, toute cette noirceur ... Quelle beauté ! C’est là la manifestation du pouvoir, le pouvoir obscur. Tu sais enfin ce qu’est la haine, tu as tout pour être une sith ! Mais en auras tu le cran ?!»

Elle relâcha subitement la tête de la recrue et se précipita à son bureau. Là, elle attrapa un poignard qu’elle présenta à Alyssa. Ce dernier était fort étrange, le manche était plus long que la lame, et bien plus large. Finement sculpté, et d’une noirceur absolue, il contrastait avec la simplicité de la lame, petite et pointue, sans fioritures.

«-Prends la ! Je sais que tu me hais, je vois que tu me hais, je ressens que tu me ... hais ! Alors laisse toi sombrer, montre moi en cet instant qui tu es vraiment ! Fais moi voir la beauté du côté obscur, prends cette lame et terrasse moi, fais le, tu en rêves depuis ton arrivée ! Poignarde moi !»

Hrp : Très bon post que tu nous a fait :)
Je t’en veux pas si tu la déteste, c’est fais pour :p Du coup, maintenant prouve le ! Et avant de finaliser ton message envoie moi un mp je te dirai comment ça doit finir ;)
_________________________

Casier
Forme de combat : forme III ~ Soresu
Revenir en haut
Alyssa Kraynester
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2018
Messages: 44
Niveau: 0
Rang: Novice
Autre: Ordre des Inquisiteur

MessagePosté le: 18/03/2018 10:26:54    Sujet du message: Arrivée d'Alyssa Répondre en citant

Enfin, la navette avait fini par atterrir dans le hangar, où s'affairaient de nombreux ouvriers. Alyssa sauta hors du vaisseau, non sans peine. L'adrénaline du combat refluant, la fatigue lui était tombée dessus d'un coup, et elle était plus que ravie d'être de retour. Bien sûr, la psychopathe qui lui servait de mentor l'enverrait probablement vers une autre épreuve incessamment sous peu. Aussi, si elle fut un peu frustrée de voir un soldat s'approcher pour lui signifier que l'Acolyte voulait la voir maintenant, cela ne la surprit pas le moins du monde. Elle se dirigea donc vers le fameux bureau, sans vraiment se presser. Alors qu'elle arrivait, elle constata que la porte était fermée, et entendit vaguement la voix de l'Acolyte qui s'adressait à un autre novice. Elle attendit donc patiemment que la porte s'ouvre sur un Duro imposant, et visiblement pas ravi de l'issue de son entrevue avec leur mentor. Alyssa eut un pincement au cœur en se demandant si il lui arriverait la même chose qu'aux esclaves qu'on lui avait demandé de commander à la dernière épreuve, si il avait été recalé. Quelques instants plus tard, L'Acolyte Hilde ouvrit à nouveau la porte, et lui fit signe d'entrer, avec une lassitude manifeste.

*Heureuse de voir que je ne suis pas la seule à avoir eu une mauvaise journée.*
Elle s'avança pour entrer, et l'Acolyte ferma la porte derrière elle, avant de se planter devant la novice, la scrutant d'un air désapprobateur.

«-Silence, aucun mot !»

*Ah, mais, j'avais pas l'intention de vous parler.*
L'Acolyte, les bras croisés, toisait l'aspirante Sith sous tous les angles, tout en gardant le même air renfrogné. Elle restait juste plantée là, sans rien dire. À son regard, Alyssa devina qu'elle cherchait quelque chose, mais quoi ? Elle sembla rester comme cela pendant une éternité. Elle planta son regard dans celui d'Alyssa, et la jeune fille lui rendit son regard.
*Vous croyez vraiment que vous m'impressionnez ?*
L'Acolyte ne saisit visiblement pas le message continuant de faire les cent pas en la fixant d'un air qu' Alyssa aimait de moins en moins. Comme... Comme si elle était un objet, plutôt qu'une personne. La jeune fille sentait le regard de l'Acolyte se durcir, en même temps que le sien se chargeait de haine, la haine qu'elle ressentait pour cette femme. Un regard meurtrier, comme elle n'en avait jamais lancé (et pourtant, elle était spécialiste de ces regards-là).
*Quoi que vous cherchiez en moi, ça commence à bien faire ! J'en ai marre que vous vous comportiez comme si on était tous votre propriété ! Je ne suis pas, je ne serais jamais à vous ! Ou alors vous devrez me tuer !*
À ce moment, le regard de l'Acolyte s'illumina. Elle s'avança rapidement, se rapprochant de la novice.

«-Oui ! Oui ! Ce regard ! Il est ... magnifique ! »

Elle prit doucement la tête de sa recrue entre ses mains et planta ses yeux dans les siens. Alyssa eut un mouvement de recul, mais la guerrière Sith ne lâcha pas prise.
*Vous... Lâchez moi !*
Visiblement, l'Acolyte Psychopathe n'avait toujours pas compris. Ou alors elle l'ignorait complètement. Ou peut-être que...

« -Sublime ! Cette haine, cette colère, toute cette noirceur ... Quelle beauté ! C’est là la manifestation du pouvoir, le pouvoir obscur. Tu sais enfin ce qu’est la haine, tu as tout pour être une sith ! Mais en auras tu le cran ?!»

Elle relâcha enfin la tête de la novice, se retournant pour prendre quelque chose sur son bureau. Lorsqu'elle revint vers Alyssa, elle put constater qu l'objet en question était un poignard. Celui-ci avait une allure un peu particulière, avec son long manche soigneusement sculpté, qui contrastait avec la lame, toute simple, petite, et visiblement affûtée.

«-Prends la ! Je sais que tu me hais, je vois que tu me hais, je ressens que tu me ... hais ! Alors laisse toi sombrer, montre moi en cet instant qui tu es vraiment ! Fais moi voir la beauté du côté obscur, prends cette lame et terrasse moi, fais le, tu en rêves depuis ton arrivée ! Poignarde moi !»

Alyssa prit le poignard que son mentor lui tendait. Elle ne s'attendait pas franchement à ça, même si elle en avait effectivement rêvé éveillée pratiquement depuis qu'elle était arrivée. Non, ça devait être un piège, ou quelque chose comme ça. Elle sourit malgré tout à la pensée qu'elle pouvait la tuer, ou au moins la blesser.

« -Eh bien ? L'Acolyte Tortionnaire veut payer pour ses crimes ? Oh, elle veut que je sois le démon qui se charge de son châtiment ? Attendez, vous croyez vraiment que je vais gober ça ? »

En même temps, elle commença à faire les cent pas devant l'Acolyte, qui la fixait toujours, parfaitement stoïque. Qu'est-ce qu'elle mijotait encore, celle-là ? Une organisation qui sacrifierait un membre expérimenté à chaque fois qu'elle voudrait trouver une nouvelle recrue, était tout sauf viable. Il y avait forcément anguille sous roche. Et Alyssa devait trouver de quoi il s'agissait. Pousser encore un peu plus loin. Son « mentor » finirait bien par dire quelque chose. Mais, en même temps...
*Tu sais que tu as envie de faire ce qu'elle te demande... Allez, quoi... C'est plus la première fois que tu tues quelqu'un, n'est-ce pas ?*
*C'est... C'était différent ! J'avais pas le choix ! C'était tuer, ou être tué, tu comprends ça ?!*
*Oui, oui, c'est ce que tu dis... Mais, avoue le, quand tu l'as fait, ça t'a fait te sentir... Plus puissante, plus vivante. N'essaie pas de me dire que tu n'as pas aimé ça...*
*Tais-toi, juste, tais-toi !*
Et elle recommença à tourner en rond. Elle lança un regard haineux à l'Acolyte, après tout, c'était de sa faute, tout ça. Elle détestait ce qu'elle l'avait forcée à faire. Elle devait trouver la solution, y échapper, à tout prix.

« -Allez, avouez-le, je ne dois pas réellement vous tuer ? Si on sacrifiait un membre aguerri à chaque fois qu'on veut recruter quelqu'un, votre organisation, votre armée, votre Ordre, peut importe comment vous l'appelez, n'aurait pas survécu bien longtemps, n'est-ce pas ? Alors, c'est quoi le truc ? Est-ce que ce poignard est truqué, ou quelque chose dans le genre ? Ou est-ce que vous êtes juste tellement sûre que je n'essaierais même pas de vous tuer ? »

*Bien sûr qu'elle en est sûre, tu l'as dit toi-même, tu ne pourrais tuer personne... N'est-ce pas ? Enfin... Sauf pour ces autres novices, qui ne t'avaient strictement rien fait, et pour ta propre famille... Tu n'as pas hésité, cette fois, pourtant. T'es en train de me dire que tu tiens plus à cette femme qu'à eux ?!*
*Non, non, non ! Je te l'ai dit, c'était différent ! C'était ça ou me faire tuer ! Je sais pas ce que tu crois que je suis, mais t'imagines pas à quel point tu as tort !*
*Pas plus que je ne sais ce que tu imagines que tu es... Alyssa Kraynester n'aurait jamais fait de mal à personne, n'est-ce pas ? Tu l'as dit toi-même, c'est une nouvelle vie pour toi, maintenant, tu sais que toi aussi, tu n'es plus la même ! Alors, ASSUME-LE ! ASSUME ce que tu as pu faire ! VENGE-TOI ! PUNIS LES COUPABLES ! TU SAIS QUE C'EST CE QUE TU VEUX !*
Alyssa serrait la poignée de la dague de plus en plus fort. Elle ne pouvait pas laisser cette chose gagner. Mais, en même temps, elle sentait de nouveau cette puissance, qui émanait de sa fureur, de sa culpabilité, de sa haine. Son mentor avait au moins raison sur un point : elle croyait savoir ce qu'était la haine auparavant ; mais ce qu'elle ressentait à présent était différent, bien plus fort. Elle regarda de nouveau vers son instructrice. C'était sa faute si elle pensait ça, sa faute si cette chose lui murmurait à l'oreille, lui faisait voir ces mauvaises choses, cette violence, cette rage... Elle devait payer pour ça, elle devrait avoir mal, elle devrait souffrir, elle devrait...
*MOURIR !*
Elle se rapprocha, la lame de son poignard pointée vers l'Acloyte Hilde, le regard plein de haine pure, cette fois-ci, grimaçant de manière de plus en plus apparente.

« -Je vous l'accorde, il y a au moins un point sur lequel vous aviez raison... »

Ne prenant même pas la peine de finir sa phrase, elle s'élança vers la guerrière Sith, lui assénant un violent coup en plein milieu du ventre. L'Acolyte recula, visiblement surprise par le choc. Mais... Elle ne saignait pas. Tendant le poignard pour porter un deuxième coup, Alyssa constata que la lame avait tout simplement... Disparu. Observant la dague de plus près, elle vit que la lame s'était rétractée dans le manche. Elle écarquilla les eux, grimaçant ouvertement, à présent, hurlant de rage.
*Fichue dague ! La lame se rétracte!*

« Saleté de lame truquée ! »

Elle abattit le poignard sur l'objet le plus proche, en l’occurrence le bureau de l'Acolyte, qui se brisa en partie sous le choc. Elle réussit à faire ressortir la lame du manche de la dague. Celle-ci ne pouvait apparemment se rétracter que si elle portait un coup droit. Frapper en travers aurait normalement l'effet escompté. Sa grimace de rage se transforma en une sorte de sourire fou, haineux.
*Vas-y, tu sais que tu peux le faire ! C'est ce que tu veux, non ?!*

« Tu croyais vraiment que ça allait m'empêcher de te tuer, sale garce ?! »

Elle lança un coup circulaire, dirigé vers le cou de l'Acolyte. Elle voulait juste en finir, se débarrasser de cette... Comment la décrire ? Cette femme semblait vouloir tout faire pour la briser, en faire ce qu'elle voulait, la transformer en cette créature enragée qu'elle entendait rugir à ses oreilles.
*Et toi, tu la laisses gagner ? T'es pas un animal, t'es pas un p***** d'animal ! Si ça avait pas été pour cette fichue dague truquée, elle serait morte ! Qu'est-ce que tu veux vraiment ? Tu veux qu'on te respecte ? Qu'on voie que tu vaux mieux que ce qu'on pensait ? C'est pas en tuant un de tes supérieurs que tu vas y arriver !*
La lame du poignard s'était arrêtée à quelques millimètres à peine de la gorge de l'Acolyte. Alyssa resta immobile quelques instants, le temps de calmer cette pulsion qui la poussait toujours à finir son mouvement, à trancher le cou de l'Acolyte, et aussi de lui faire comprendre qu'elle aurait très bien pu ne pas s'en tirer à si bon compte. Elle finit par se résoudre à baisser la dague, qu'elle lança dans un mouvement rageur sur le mur le plus proche.

« Ça vous va, comme ça ? Ou est-ce que vous voulez que je finisse le boulot ? Parce que, croyez moi, ça me ferait tellement plaisir de vous tuer... Mais je ne suis pas, je ne serai jamais votre créature, votre monstre apprivoisé. En fait, quoi que vous croyiez que j'étais, vous pouvez pas imaginer à quel point vous vous trompiez. »

Ne prenant pas le temps d'attendre que l'Acolyte lui réponde, Alyssa fit volte-face, se dirigeant vers la porte. Elle n'avait qu'une envie, se barrer d'ici, partir le plus loin possible de son « mentor ». Mais, en même temps, elle ne pouvait pas partir. L'Acolyte avait eu raison sur au moins un autre point : elle avait déjà atteint le point de non-retour. Elle n'avait nulle part ailleurs où aller. Et puis, au moins, ici, elle savait qu'elle pouvait servir quelque chose de plus grand que sa petite personne. Après tout, c'était pour ça qu'elle était partie. Elle voulait un but. Elle voulait devenir quelqu'un, qu'on respecterait, qu'on craindrait. À contrecœur, elle se retourna pour faire face à l'acolyte de nouveau.

« Autre chose à ajouter ? »

HRP: Et voilà! Bon je me suis dit que j'allais suivre ce qui était convenu, et éviter de massacrer qui que ce soit (RIP le bureau de l'Acolyte, tout de même), même si c'était techniquement possible.
Tu sais quoi? Vivement notre mission. Arkane a l'air beaucoup plus sympathique que notre chère Acolyte! Enfin... Dans la mesure où un Sith peut l'être, bien sûr. ;)
_________________________
Fiche de personnage
Euh... Il vous faut pas une autorisation, pour fouiller dans le dossier des gens?

Casier
D'accord, vous pouvez jeter un oeil, mais pas touche à mes affaires!
Revenir en haut
Arkane Gray
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2017
Messages: 311
Niveau: 2
Rang: Acolyte
Autre: Ordre des Inquisitieurs

MessagePosté le: 21/03/2018 18:48:23    Sujet du message: Arrivée d'Alyssa Répondre en citant

L’acolyte suivait la scène sans bouger ne serait-ce qu’un cil. Elle n’eut absolument aucune réaction quand Alyssa tenta de la poignarder, ni même quand elle se rua sur elle ou déballa son sac. Elle ne la retint pas non plus quand sa recrue se dirigea vers la porte, car elle savait qu’un fond d’elle, malgré la haine, Alyssa voulait des réponses.

« Autre chose à ajouter ? »

L’acolyte croisa les bras et soutint du regard sa novice.

«-Tu ne seras jamais ma créature ? Ça tombe bien, je n’ai pas besoin de créatures. Tu ne m’appartiens pas, mais penses tu vraiment que je me trompe ? Qui était la Alyssa qui débarqua sur Ilum ? Qui est la Alyssa devant moi ? Au fond de toi, penses tu vraiment que je ne t’ai pas changée ? Je ne me suis pas trompée sur ta nature, toi seule ne savais pas qui tu étais ! Je t’ai aidée à ouvrir les yeux, j’ai extirpée ta colère et ta force de ton enveloppe pour modeler une arme ! Tu me détesteras toujours, mais cette haine alimentera ta puissance. Et tu serviras efficacement le côté obscur et donc notre ordre. Tu as raison sur un point, sacrifier des membres aguerris ne nous profitera pas. Cette pratique de l’élève surpasse le maître est destructrice car le premier n’aura que cet objectif à terme, et il se fera lui aussi détrôner. Mais chaque aspirant se doit de donner le meilleur de lui, dans l’espoir d’égaler son mentor, et le jour j, lui prouver qu’il est le plus fort. Les apprentis qui évincent leur mentor doivent s’en montrer digne. C’est à ça que sert le poignard. Aucun autre n’a saisit cette chance, ils n’étaient que peur ou arrogance, mais aucun cran, aucune haine semblable à la tienne. Ils serviront l’armée, car ils peuvent se montrer utiles, mais ils vivront toujours dans l’ombre des forts comme nous. Tu dois convoiter le pouvoir de ton mentor mais comprendre que le tuer ne nous profitera pas. Attends patiemment ton heure, accumule du pouvoir et tu soumettras ton maître à ta volonté un jour, car les faibles servent les forts ! Je t’ai placée sur la voie, à toi d’arriver au bout. Tu peux disposer maintenant, quelqu’un t’attend pour te brieffer sur ta future affectation. Bon vent.»

L’acolyte se dirigea vers son bureau sans un regard vers Alyssa. Dehors, un soldat attendait patiemment un data-pad dans les mains. Il se mit au garde à vous devant Alyssa et lui tendit le Pad.

«-Excellence, voici vos ordres.»

Hrp : Voilà, ta formation est finie, je vais contacter quelqu’un pour te faire passer ton niveau. A toi de prendre contact avec Gelmir pour savoir quoi faire exactement maintenant, sachant que tu vas aller sur Yashuvu. Pour le sabre laser, ça se passera là bas ;)
Je suis content de t’avoir initié dans l’univers Star Wars Rpg, bon jeu :)
_________________________

Casier
Forme de combat : forme III ~ Soresu
Revenir en haut
Alyssa Kraynester
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2018
Messages: 44
Niveau: 0
Rang: Novice
Autre: Ordre des Inquisiteur

MessagePosté le: 14/04/2018 17:11:11    Sujet du message: Arrivée d'Alyssa Répondre en citant

L'Acolyte, les bras croisés, toujours aussi impassible, soutint le regard de son apprentie, avant de déclarer ;

«-Tu ne seras jamais ma créature ? Ça tombe bien, je n’ai pas besoin de créatures. Tu ne m’appartiens pas, mais penses tu vraiment que je me trompe ? Qui était la Alyssa qui débarqua sur Ilum ? Qui est la Alyssa devant moi ? Au fond de toi, penses tu vraiment que je ne t’ai pas changée ? Je ne me suis pas trompée sur ta nature, toi seule ne savais pas qui tu étais ! Je t’ai aidée à ouvrir les yeux, j’ai extirpée ta colère et ta force de ton enveloppe pour modeler une arme ! Tu me détesteras toujours, mais cette haine alimentera ta puissance. Et tu serviras efficacement le côté obscur et donc notre ordre. Tu as raison sur un point, sacrifier des membres aguerris ne nous profitera pas. Cette pratique de l’élève surpasse le maître est destructrice car le premier n’aura que cet objectif à terme, et il se fera lui aussi détrôner. Mais chaque aspirant se doit de donner le meilleur de lui, dans l’espoir d’égaler son mentor, et le jour j, lui prouver qu’il est le plus fort. Les apprentis qui évincent leur mentor doivent s’en montrer digne. C’est à ça que sert le poignard. Aucun autre n’a saisit cette chance, ils n’étaient que peur ou arrogance, mais aucun cran, aucune haine semblable à la tienne. Ils serviront l’armée, car ils peuvent se montrer utiles, mais ils vivront toujours dans l’ombre des forts comme nous. Tu dois convoiter le pouvoir de ton mentor mais comprendre que le tuer ne nous profitera pas. Attends patiemment ton heure, accumule du pouvoir et tu soumettras ton maître à ta volonté un jour, car les faibles servent les forts ! Je t’ai placée sur la voie, à toi d’arriver au bout. Tu peux disposer maintenant, quelqu’un t’attend pour te brieffer sur ta future affectation. Bon vent.»

Et elle repartit vers son bureau, sans un regard pour la novice, qui ouvrit la porte et sortit de la pièce, ruminant les paroles de l'Acolyte. Elle prétendait n'avoir rien changé en elle, et pourtant, Alyssa était persuadée du contraire. Auparavant, il y avait bien des gens qu'elle détestait, mais jamais à ce point. Elle s'était toujours dit que, si un jour, elle devait mourir pour que quelqu'un d'autre vive, elle accepterait volontiers. Et pourtant, elle avait à peine hésité à se battre, à tuer pour survivre, alors qu'elle n'avait jamais cru sa vie supérieure à celle d'un autre. À peine quelques instants plus tôt, elle était comme possédée par cette haine. Le monstre qui la contrôlait alors n'existait pas avant qu'elle arrive ici, qu'elle touche au Côté Obscur. Elle comprenait bien mieux, à présent, ce qu'était ce « point de non-retour ».

Mais, en même temps, elle ne pouvait pas nier que la perspective d'être un jour suffisamment puissante pour soumettre tous les autres à sa volonté était alléchante. Pouvoir être respectée, pouvoir laisser son empreinte dans l'histoire, servir quelque chose de plus grand qu'elle-même était ce pour quoi elle voulait partir. Donner le meilleur d'elle-même pour prouver qu'elle méritait cette chance était ce pourquoi elle était là. Contrairement à ce qu'aurait dit un Jedi, le Code Sith n'était pas qu'une ode à la haine et à la soif de pouvoir. C'était un message, disant de toujours persévérer, toujours se battre pour ce que l'on voulait, ce en quoi on croyait, pour réaliser nos rêves, quel qu'en soit le prix.

Relevant la tête, elle remarqua un soldat posté devant elle, au garde-à-vous. Celui-ci tenait un datapad à la main, qu'il lui tendit en s'inclinant.


«-Excellence, voici vos ordres.»

Alyssa prit le datapad, remerciant le soldat d'un signe de tête. Se faire appeler « Excellence » la mettait plutôt mal à l'aise, mais elle ne pouvait nier qu'elle appréciait ce titre, d'une certaine manière. Baissant les yeux vers le datapad, elle commença à lire le message inscrit. Apparemment, elle était censée se rendre en-dehors de la base, pour embarquer sur un vaisseau qui la mènerait vers un planète nommée « Beleriand ». Ce nom lui était totalement inconnu, mais, après tout, les Régions Inconnues ne s'appelaient pas ainsi pour rien. Il s'agissait probablement du « quartier général » de l'Ordre.
*Whaouh, ça y est, je ais vraiment intégrer l'Ordre Sith ! Mon dieu, si j'avais su ça il y a quelques jours !*
Alyssa secoua légèrement la tête à cette pensée, le sourire aux lèvres.
*Faut croire que le professionnalisme aussi, ça s'apprend...*
Elle rendit le datapad au soldat, qui lui fit signe de le suivre, se dirigeant probablement vers l'extérieur de la base.
_________________________
Fiche de personnage
Euh... Il vous faut pas une autorisation, pour fouiller dans le dossier des gens?

Casier
D'accord, vous pouvez jeter un oeil, mais pas touche à mes affaires!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 15/08/2018 18:09:52    Sujet du message: Arrivée d'Alyssa

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Régions Inconnues -> Ilum Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com