Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Changement de direction

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Tatooine -> Mer de dunes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lemsli Umbra
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2011
Messages: 169
Niveau: 2
Rang: Commandant

MessagePosté le: 06/02/2018 01:12:17    Sujet du message: Changement de direction Répondre en citant

Les jours passaient et la patience de Lemsli était de plus en plus mise à contribution. La navette promise par Oreille Ana pour rallier Coruscant n'arrivait jamais, et la Surprise l'avait finalement quittée. Les réparations avaient été plus longues que prévue, le mécano avait laissé échappé le mot sabotage au cours des réparations. Le cathar avait donc été victime d'un sabotage. Soit sa mission secrete avait été éventée, soit les républicains avaient infiltré des espions qui avaient tenté de supprimer le prince de Cathar. La situation était préoccupante. Les officiels qui devaient inspecter le village ne s'étaient pas attardés. Peu leur importaient qu'un sherif de seconde zone se fasse dessouder au cours d'une rixe. Un réglement de compte peut etre ? Au fond peu importe. Tatooine était la patrie des brigands, pirates et autres hors la loi. Tant qu'il y'avait un semblant d'autorité officielle, peu importait.

Umbra avait vu sa machine le quitter avec un pincement au cœur. Sa mission imposait d'arriver le plus vite possible sur la planète républicaine, mais un infiltrateur sith serait vu comme un agresseur, et se ferait anéantir. Par ailleurs, il avait fait une promesse et son honneur lui ordoner de l'honorer. A ceux qui auraient pu penser que c'était idiot, le cathar leur aurait répondu qu'on pouvait douter de tout, sauf de la nécessité d’être du coté des plus faibles. Néanmoins, le transport pour lequel il s'était battu n'était toujours pas la, et Lemsli était coincé sur ce globe plein de sable. Il s'était embrouillé à plusieurs reprise avec le nautolan, qui n'hésitait pas à le menacer subtilement d'une éventuelle dénonciation. Ce à quoi Lemsli répondait juste par un dévoilement du manche de son sabre, promesse directe de massacre si le Oreille tentait la moindre chose contre lui. Les deux se savaient tres dangereux, et leur alliance de circonstance semblait se dégrader de jour en jour. Il était inconcevable aux yeux du cathar qu'une vulgaire navette promise mette autant de temps à venir. Les explications du nouveau sherif lui semblaient plus que douteuse. Comble de tout, l'inactivité n'allait pas au chevalier impérial, malgré les exercices qu'il s'imposait, il avait l'impression d'avoir perdu. Ses coups lui semblaient moins précis, et sa perception de la Force se faisait plus lointaine. La chaleur, l'inactivité et l'agacement brouillait ses capacités. Sa maitresse avait beau être une sith, Umbra cherchait d'abord une compréhension neutre de la Force. La colére aurait du être un de ses moteurs, mais il ne s'en était jamais trop servi. Le cathar avait des idéaux de justice et de tempérance. Un observateur non averti aurait pu penser que le chevalier était proche du dogme jedi, mais c'était s'exposer à un solide coup de pied dans le fondement.

Finalement, au bout d'un temps qui parut infinie à Lemsli, un beau jour où il faisait une chaleur à peine insoutenable, l'action se décida à pointer le bout de son nez. Alors qu'Umbra somnolait sur un lit, du bruit se fit entendre depuis la rue. Une étrange tension et des bruits de réacteurs se faisaient entendre. Poussant un soupir, Umbra consenti à se lever calmement. Il n'avait rien de mieux à faire que d'aider les forces de l'ordre en attendant son départ, il avait meme une petite étoile en fer. Le prince de cathar s'étira longuement, puis se figeât. Un pas particulièrement ordonné. Le coeur d'Umbra se serra un instant. Il se rua à la fenêtre pour observer plus en détails ce qu'il se passait. Ses craintes étaient fondées. L'Empire venait de le retrouver. Une petite patrouille de soldats, bien évidemment déguisés, discutait avec un passant qui indiquait l'auberge du chevalier. Ils étaient à sa recherche. Cinq hommes armés légèrement commencèrent à s'avancer vers l'auberge. Umbra se détourna et attira son sabre à lui. Il était le seul cathar et le seul à posséder un sabre laser. Il devait impérativement trouver une solution. Le salut vint de là où il ne l'attendait plus. Son biper retentit. Umbra jeta nerveusement un oeil, et poussa un soupir de soulagement. Oreille Ana l'informait qu'une navette lambda l'attendait à la sortie de la ville pour le mener sur Coruscant. Ca puait le piège, mais c'était la seule option du cathar. Par la Force il sentait la présence des impériaux qui venaient d'entrer l'établissement. Fort heureusement, Lemsli était en rez de chaussé. Il n'allait pas avoir à passer en force, il n'aurait qu'a s'enfuir par la fenêtre et se débarasser de ses poursuivants. Ni une ni deux, Umbra envoya une bourrasque de force dans les vitres, qui ne purent tenir. Aussitot, le cathar plongeât par la fenêtre et se lança dans un sprint.

Le chevalier n'eut pas le temps de parcourir dix mètres qu'un grand cercle bleu fusa vers lui. Une roulade en catastrophe lui permit d'esquiver le rayon. Les impériaux avaient réagi plus vite que prévu. Ils étaient deja ressorti et formaient un peloton pour avoir le fuyard. Ce dernier n'avait plus le choix, il devait accepter le combat. La riposte fut sans appel, le chevalier libéra une grande bourrasque de Force afin de repousser et d'assommer les impériaux. La manœuvre eut un certains succès puisque deux hommes sombrèrent dans l'inconscience après un violent choc. Les trois autres furent projetés au sol, mais sans grand dégâts. Lemsli dégaina son sabre, se mit en garde et lança d'une voix puissante


“Je ne veux pas vous tuer et vous n'avez pas envie de mourir. Je demande juste à sortir de la ville, je vous en prie, ne m'obligez pas à utiliser la manière forte! “


Le prince de Cathar fléchit les genoux, prêt à une nouvelle esquive en cas de coup en traitre. Il n'allait tuer personne, mais espérait que son bluff suffirait. Ils étaient au sol face à un des chevaliers impériaux les plus réputés, ça devrait suffire à effrayer tout personne saine d'esprit...

_________________________
Formation :
-Niveau 0 : corps a corps-

combat au sabre :
-Praetoria ishu
-Praetoria vonil




http://star-wars-rpg.soforums.com/t4314-casier-de-Lemsli-Umbra.htm#p47990
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 06/02/2018 01:12:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mulder
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2015
Messages: 538
Niveau: 2
Rang: Lieutenant
Autre: Agent du BSI

MessagePosté le: 15/03/2018 05:44:12    Sujet du message: Changement de direction Répondre en citant


Moi, le Quartier Maître Simpson, les agents Roolek et Burmese et le désormais Agent Kr'lt nous dirigions donc vers un forceux Bothan qui, d'après un simple composant électronique et une rumeur de comptoir d'une région lointaine de l'ouest était l'auteur d'un bain de sang mafieux.

*Une folle équipée assurément...*


La vielle carlingue qui avait par miracle permit à l'équipe des forces spéciale de traverser le secteur Arkanis avait, à nouveau par miracle, trouvé la force d'effectuer les quelques 200 clics qui nous séparaient du misérable et miséreux village à origine de toutes les échos récents.

L'unité si cosmopolite que nous formions, était pour moi le gage d'un Imperium en plein évolution. J'imaginais bien que la création de l'équipe Hélo avait eu comme idée première de limiter les coûts et les pertes "humaines" (D’où le recrutement de non-humain "sans peu de valeur"). Mais je savais de sources sûres que la conscription au sein des corps armées se diversifiait de plus en plus et cela n'était que le commencement, mais on me nommerai colonel avant que les vils relents suprématistes ne se soient complètement tût.

Enfin le pied posé en ville, ou plutôt dans le village ... enfin quel que soit le nom donné à un amas de mur de bois, alignée le long d'une allée poussiéreuse où des virevoltants roulaient paresseusement, ballottés par le vent chaud de la fin d'après-midi. L'atmosphère y était pesante et toute l'équipe le sentait dans le fond de ses tripes. Moi, comme d'habitude dans des situations tendues comme celles-ci... je craignais de le sentir au fond de mon pantalon, mais c'était une situation qui ne relevait plus de l'extraordinaire désormais.

*Mon père me répétait que la peur était le lot quotidien des soldats mais bon,
il n'avait pas précisé si oui ou non,
se faire une fois dessus suffisait pour s'y faire...*


C'était une sensation étrange ? Je ressentais l'ambiance lourde de manière bien plus stressante que lors de mon intervention sur Kuat, ou celle sur Mygeeto. La situation n'était plus dirigée par l'urgence de l'action mais plutôt par une action imminente qui nous mettrait tous aux tapis.

Séparer le long de l'unique artère du bourg, nous interrogions les rares malheureux à vivre dans ce patelin. On apprit vite qu'en effet qu'un utilisateur de la Force avait été élevé en grand héros local, en bienfaiteur bien aimé et protecteur des veuves, des orphelins et des banthas sans défense.

Puisque la rumeur du nettoyage d'un gang local était désormais vérifiée. Je voyais maintenant notre cible plus comme un meurtrier de masse abusant de la naïveté des péquenots au crâne échauffé par les soleils de Tatooine.

*Comment diable des citoyens peuvent-ils se soumettre aussi facilement au lieu d'en appeler aux autorités planétaire*


Je leur laissais le bénéfice d'un état défaillant et inconsistant, République Fédérale oblige. C'est donc avec un air exaspérer que j'écoutait une mamie Alien lambda déblatérer des idioties sur l’avantage d'avoir un shérif hors du commun tout en me faisant profiter des relents nauséabonds de ses quatre aisselles.

Un signe à mes camarades et je laissai mon octogénaire collante sans un regard. Et nous nous déployâmes vers le bâtiment faisant face à l'allée principale. 5 agents du BSI alignés marchant d'un pas lent et décidé vers le local du "shérif". Nous étions tendus : en alerte, en pénétrant dans ce local miteux servant de crèche au "Sith". Main au blaster nous entrâmes précautionneusement dans le taudis et une vitre se brisa. C'est bien les armes au poing que nous nous engageâmes à la poursuite de la cible en fuite, pourtant nous avions beau nous attendre à tout nous n'étions pas préparer à la puissance qui s'abatis sur nous. Ce n'était tout simplement pas encaissable.

Du verre vola. De la poussière et du sable aussi. Une vraie tempête....


J'avais tiré un coup de semonce au fuyard, et nous nous métions mis en formation quand l'ouragan se déclencha. Le costaud Burmese avait dû voir sa fierté Cathar se dérober en même temps que son équilibre puisqu'il vola sur au moins trois bon mètres avant de toucher le sol. Le Quartier-Maître Simpson avait subi le même sort et il m'était d'avis qu'il aurait besoin d'un coup de main pour se relever d'une onde de choc pareille.
Le rodien, le Yagai et moi-même avions été mis au tapis mais c’est sans sourciller que nous avons remis en joue le forceux.

*Je tiens ma revanche !*


La lame lumineuse d’une blancheur pâle m’interpella plus que les mots que l’individu nous adressa :

    - Je ne veux pas vous tuer et vous n'avez pas envie de mourir. Je demande juste à sortir de la ville, je vous en prie, ne m'obligez pas à utiliser la manière forte!

* “Je vous en prie“ … Etrange ?*


Nous commencions à nous séparer, entamant lentement l’encerclement de l’individu. Dissimulé par sa bure et ébloui par les soleils couchants, il m’était impossible d’identifier clairement mon adversaire, donc je pris seulement en compte le ton déterminé et sans appel de sa proposition. Je lui répondis :

    - Je pourrais te faire la même proposition, Sith. Tu as clairement des dons exceptionnels mais je ne peux simplement pas te laisser partir. J’aurais bien trop peur que du saccage la galaxie si je te laissai encore respirer ne serait-ce qu’une minute de plus…

Je réalisai mon ton agressif un instant trop tard et le regrettai d’emblée. Pour compenser, je fis un signe à mes camarades de baisser leurs armes tout en gardant mon DT-12 fermement braqué sur le forceux, histoire de faire un geste “amical mais pas trop“. Je ne pouvais pas me résoudre à ouvrir le feu car l’équation nous étaient bien trop défavorable puisque la poussée de force de l’ennemi avait mis hors courses mes deux meilleurs éléments…
Le vent soufflait les grains de sables éclatant par la lumière du soir, un train siffla trois fois et une navette Lambda se posa au loin, sa silhouette caractéristique se découpant dans le soleil couchant.


~~~~


XXX
Agent Stan

Section ACTU, Chevalerie et Force


L'Agent avait enrôlé quelques gars de la Task Force 333. A peine revenu d’un enfer glacé, les voilà repartis pour une mission dont ils ne savaient rien. ; Confidentialité oblige. Il avait sollicité une navette Lambda et était parti sans attendre récupérer son coli. La maitresse Famine en personne avait sollicité l’aide du Bureau pour retrouver le Cathar qui, pour l’armée régulière, était considéré comme déserteur.

Pour faire son œuvre, il avait d’abord envoyé un message à la cible pour le prévenir de son extraction prochaine. Se faire passer pour son contact habituel semblait être un bon moyen de le récupérer sans réticence de sa part et dans le cas échéant… les pauvres gars de la 333 étaient là pour ça.
La navette se posa au point de rendez-vous, et Stan se rappela qu’il avait un supérieur sur place. Malgré tout le mépris qu’il pouvait avoir pour lui, le protocole l’obligeait bien à le prévenir de son passage... Bah ça ne devait pas être si important que ça...

_________________________
Revenir en haut
Lemsli Umbra
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2011
Messages: 169
Niveau: 2
Rang: Commandant

MessagePosté le: 26/05/2018 11:52:50    Sujet du message: Changement de direction Répondre en citant

"Sith" ? L'homme qui lui faisait face l'avait appelé sith ? Il voit un type qui ne cherche pas à le tuer et qui pote un sabre blanc, et sa premiére réaction est de le prendre pour un serviteur du coté obscur de la Force ? Pour sa défense, il est vrai que les appances pouvaient etre trompeuses, mais quand meme... Il n'y avait pas que ces encapuchonnés dans la vie ! Interieurement, Umbra poussa malgré tout un ouf de soulagement. Il avait trop psychoté, il ne s'agissait manifestement pas d'agents de l'empire, mais surement des agents gouvernementaux républicains. La prohibition du culte jedi avait été levé dans l'espace républicain, et en tant qu'adjoint du sherif local, il serait aisé de se faire passer pour un ancien jedi qui avait decidé de défendre la veuve et l'orphelin sur un monde reculé. Umbra n'avait pas refléchi et avait agit trop precipitement. Il s'était directement rendu suspect et avait attaqué des représentants de la loi. Néanmoins, il ne fallait pas baisser sa garde pour autant. Les agents avaient entammé une manoeuvre d'encerclement assez classique, tout en baissant leurs armes, à l'exception de celui qui semblait etre leur chef. Lemsli en guise de réponse glissa lentement mais surement sur le coté, tout en adoptant une posture défensive issu de son propre style, le praetoria ishu.

Un ange passa, le cathar sentait que la tension montait d'une part comme de l'autre. Le chevalier voulait, avant de répondre , identifier les objectifs et l'état d'esprit de son adversaire. ll se mit à fixer intensémment le regard du chef. Dans la Force par contre, il rodait autours de la présence du fonctionnaire. Il cherchait une faille éventuelle à exploiter pour visiter son esprit. Le cathar n'était hélas pas tres coutumier de ce genre d'exercice, et si l'état d'esprit de l'officier laissait des ouvertures, il était trop risqué de s'y engouffrer. Le militaire pouvait se braquer et fermer son esprit, mais également se fermer à toute négociation. Meme en y allant par fines touches, le cathar ne pouvait pas en tirer grand chose. Juste qu'il était manifestement officier et qu'il semblait appartenir à quelque chose de différent... ll ne paraissait pas etre un simple agent des forces de l'ordre. Il cachait quelque chose... Umbra avait lentement glissé dos à un mur. Si la situation l'echappait, il pourrait toujours sauter sur un toit et s'echapper aisément. Par la Force il se rapprocha d'Oreille Ana, afin qu'il puisse voler en renfortn cas de probleme.
"Merci pour le compliment euh.... Officier je crois? Désolé, mais je n'ai pas fais l'armée, je ne connais pas les grades en cours. Mais vous faites une méprise. Je ne suis pas un Sith mais j'appartiens à un culte qui est, si ma mémoire est bonne, toujours légal dans l'espace républicain..."

L'impérial laissa planer sa phrase un instant, afin de voir l'effet que ca allait causer. Voyant que la petite bande avait l'air sceptique, il poursuivit avec un ton qui se voulait décontracté.


" Je suis jedi pour ceux qui dorment dans le fond, vous savez ? les défenseurs originels de la République... enfin, c'était avant... Je crois que l'Ordre ne joue plus de role politique si ? Si ? Désolé, je me suis retiré de cet ordre il y'a deja pas mal de temps... Méditer dans son coin en faisant leviter des cailloux, c'est pas ma vision de comment faire pour aider son prochain, j'aime autant servir vraiment... D'ailleurs je suis adjoint au sherif. Vous pouvez lui demander, il vous confirmera... Il est la-bas"

Un vent soudain se leva et rabaissa la capuche du cathar, exposant son visage à la vue de tous. Umbra se crispa un peu. Son visage n'était pas tres connu dans l'espace républicain en principe, aussi, il n'avait pas de soucis à se faire, mais s'i y'avait des vétérants de la Forge ou de l'opératio museliére, ils ne manqueraient pas de le reconnaitre. Par la Force il exorta Oreille Ana à sortir armé avec ses hommes. Voyant la surprise s'affichant sur le visage de ces interlocuteurs, il sentait que la situation avait l'air tres explosive.

"Bon, puisque mon collégue, qui est représentant de la loi sur ce monde, est la, je vous laisse vous expliquer, moi, j'ai une perm' qui vient juste de commencer"

Umbra ne se reconnaissait pas du tout dans ses paroles,il s'était forcé à passer pour un péquenot un peu simplet. Mais son bluff ne prendrait surement pas, et sa posture de praetoria ishu, venait de devenir une garde de praetoria vonil...

_________________________
Formation :
-Niveau 0 : corps a corps-

combat au sabre :
-Praetoria ishu
-Praetoria vonil




http://star-wars-rpg.soforums.com/t4314-casier-de-Lemsli-Umbra.htm#p47990
Revenir en haut
Mulder
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2015
Messages: 538
Niveau: 2
Rang: Lieutenant
Autre: Agent du BSI

MessagePosté le: 22/06/2018 09:09:49    Sujet du message: Changement de direction Répondre en citant

*Oh bon sang c'est encore pire que ce que je pensais.*


Je devais à tout prix garder la tête froide si je souhaitais sortir victorieux de cet échange, enfin... vivant serait déjà un bon début. J'avais croisé le regard de l'encapuchonné une seule seconde et ça m'avait filé la migraine, peut être étais-ce un tour de passe-passe de forceux ? Peut être ressentais-je enfin la conclusion du cocktail particulier de mon ADN ? Toujours était-il que je connaissais désormais l'identité de ce "sheriff". Je le connaissais parce qu'il avait été le bras droit du Général Valiant lors de la réhabilitation des Vestiges en l'actuel Imperium, ensuite parce que ce dernier avait récemment été déclaré hors-la-loi et déserteur auprès des Forces Armées Impériales. Enfin, nous n'avions pas reçu plus d'informations à ce sujet au SMERSH et le Bureau, pourtant si friand de ce genre d'affaire, n'avait pas levé le moindre sourcil. Autant dire que j'avais trouvé ça pour le moins suspicieux mais j'avais assez eu à faire avec le Nouveau Garage Galactique pour ne pas m'y être intéressé davantage.

Erreur grossière, puisque me voilà devant le principal intéressé de l'affaire qui, sur Cathar, avait presque causé presque autant de remous que l'arrestation de Valiant. Une erreur grossière qui m'imposerait de longues nuits blanche a survoler les centaines de dossiers "secondaires" qui m'attendaient à l'Ubiqtorate.

"Ce n'est pas le moment de divaguer soldat !"


Ce moment de doute avait dû se remarquer mais qu'importe, le temps n'était plus à la réflexion.


Citation:
"Merci pour le compliment euh.... Officier je crois? Désolé, mais je n'ai pas fais l'armée, je ne connais pas les grades en cours. Mais vous faites une méprise. Je ne suis pas un Sith mais j'appartiens à un culte qui est, si ma mémoire est bonne, toujours légal dans l'espace républicain..."


*Pour un déserteur, je le trouve légèrement imbu de lui même...*


Enfin pas tant que ça quand on faisait les compte : il avait déjà mis au tapis les poids lourd de notre petit groupe de franc tireur et tant bien même nous l'avions encerclé, cela ne semblait vraiment pas l'inquieter et quand on connaissait le CV du bonhomme, ça paraissait compréhensible. Mon DT-12 toujours pointé sur le Cathar, je tentais d'analyser le maximum d'informations et d'options qui venaient de s'ouvrir à moi...

Citation:
- Bon, puisque mon collègue, qui est représentant de la loi sur ce monde, est la, je vous laisse vous expliquer, moi, j'ai une perm' qui vient juste de commencer.


Un homme s'avança assez craintivement, répondant ainsi à l'appel du chevalier. Je répondis à son appel au calme en rengainant lentement mon DT-12. Je fis signe au Yagai de se placer en protection du Quartier Maitre et du massif Cathar qui geignaient un peu plus loin dans la rue, baignant dans la poussière. A mon sniper Rodien, je lui intima de faire le guet pour identifier d'éventuels individus hostiles. Bondissant habilement sur une terrasse en bois qui surplombait la Grand Rue, il s'y installa en silence en faisant le guet et mit en joue la navette dont la silhouette se trouvait maintenant en plein cœur d'un soleil glissant paresseusement derrière l'horizon.

Tandis que le Cathar renégat s'éclipsai lentement en direction de la navette. Le Sheriff s'approcha de moi, prenant de l'assurance devant ce retour au calme. Il pavanait son étoile brillante dans le ridicule espoir de m'impressionner et asseoir sa ridicule autorité mais avec mon arme rengainée dans son holster nous pouvions enfin en finir avec toute cette hostilité.

La tension retomba légèrement, les visages semblèrent se décrisper et la crise retomber.

    - Vous n'avez rien d'un Sith, je vous l'accorde !


Je tendis la main au sheriff tout en ignorant jusqu'à ses moindres paroles, mon regard et mon esprit entièrement tourné vers le Cathar décapuchonné qui rompait le combat. Il se figea, sentant imperceptiblement le drame arriver.

    - Mais je n'ai rien d'un Soldat de la République... Mon Commandant...


Empoignant violemment la main que je serrais j'attirai le pseudo représentant de la loi vers moi pour lui assenner un violent coup de bâton électrique de ma main gauche. Et tandis que l'homme s'écroulait, les yeux écarquillés de surprise, le Cathar avait rebroussé chemin et bondis vers moi. Il me tenait en respect, son sabre à quelques centimètre de ma gorge.

    - Je ne suis pas en mesure de vous l'imposer mais je vous conseille de venir avec nous, Commandant Umbra. Nous ne sommes que de simples agents et je n'ai pas d'ordres particuliers à votre sujet mais vous serez plus à votre place à nos côtés qu'en tant que sous-fifre des ces ... voyous...


J'étais sincère en disant cela ... car j'avais pris le pari de le convaincre de revenir dans le droit chemin. Le chevalier, bien que menteur (et surement lâche), ne semblait pas avoir de réelles intentions hostiles. Il était peu brutal, certes, mais il maniait son sabre blanc avec confiance et ne se serait pas laisser "dominé" par si peu d'hommes aussi rapidement si cela n'avais pas été volontaire de sa part. Je préférais le mettre face a un dilemme en m'attaquant aux mafieux désormais maître de la ville. Je devais le forcer à choisir un camp, soit celui de l'Imperium, nation qu'il avait aidé à bâtir de ses mains, soit celui de hommes de mains miteux qui avaient pris illégalement le contrôle d'un territoire reculé pour en extorquer les maigres richesses.

Quelques hommes armés sortir de divers bâtiments, plus bandits qu'adjoints de sécurité. Le sheriff glissait mollement contre moi et je fixais toujours intensivement le chevalier errant. Une chose était sûre, j'allais affronter une bande de gendarmes véreux, restait à savoir si Umbra trahiraient ses nouveaux "amis", si il continuerait de fuir comme il semblait l'avoir fait jusqu'à présent ou bien... si il s'affirmerait dans sa bassesse et nous mettait hors d'état de nuire...

Cette dernière hypothèse ne plaisait guère...

_________________________
Revenir en haut
Lemsli Umbra
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2011
Messages: 169
Niveau: 2
Rang: Commandant

MessagePosté le: 29/07/2018 11:21:51    Sujet du message: Changement de direction Répondre en citant

Tout partait pourtant bien, et l'officier "républicain" avait prononcé les mots qu'il ne fallait pas. Le Cathar, qui était deja en train de partir vers la navette, profitant d'une issue inespérée, avait lentement ralenti jusqu'à se figer complétement.

"Commandant"... Le mot à ne surtout pas dire. Celui qui mettait le chevalier dans une tres mauvaise posture, et qui compliquait violemment sa mission. Que devait'il faire ? massacrer les impériaux pour préserver son identité ? Les soudoyer ? Une autre solution aurait été de les neutralise et de les vendre comme esclaves. Ca aurait renforcé la tresorerie du cathar, et tous le monde aurait été plus ou moins content... En plus, maquillé en bleu et avec une ou deux protheses, l'agent impérial pourrait aisémment passer pour une jolie danseuse twi lek... ou presque...

Un crépitement mit un terme aux pensés d'Umbra. Sans se retourner, il savait que ce pigeon d'Oreille Ana s'était fait électrisé comme la derniére des bleusailles. Il fallait intervenir maintenant et définitivement. Lemsli renversa bascula ses épaules vers la gauche, menacant ainsi de tomber, et dans le meme temps, prit une puissante impulsion afin de se retrouver immédiatement face à son adversaire. Géné par le corps d'Oreille Ana, celui-ci ne put pas faire grand chose pour se défendre et se retrouva l'instant d'aprés avec le sabre du chevalier, pret à le transpercer littéralement. Le cathar hésitait, il se refusait à abattre cet homme. Mais le laisser en vie était aussi un grand risque pour trop de gens. Histoire de simplifier la situation, les hommes de main d'Oreille Ana sortaient des baraquements du sheriff... et naturellement, la vue de leur chef neutralisé par des inconnus n'étaient pas pour les calmer. Seul la vue de leur collégue menacant les nouveaux venus les empechait de faire feu.

- Je ne suis pas en mesure de vous l'imposer mais je vous conseille de venir avec nous, Commandant Umbra. Nous ne sommes que de simples agents et je n'ai pas d'ordres particuliers à votre sujet mais vous serez plus à votre place à nos côtés qu'en tant que sous-fifre des ces ... voyous...

Umbra ne répondit rien, et fixa son interlocuteur d'un oeil percant, et teinté de reproches. Il ne pouvait s'empecher d'éprouver une certaine admiration pour le calme et la résolution de l'officer impérial, meme si ca le mettait dans l'embarras. Ce dernier avait clamé son nom haut et fort, et Lemsli sentait que ca perturbait les petites frappes locales. Il sentait que ... voila... c'était fait ....

"Eh mais attendez, si c'est Lemsli Umbra, sa tete est mise à prix pour un beau pactole, y'a la CSI et meme l'Empirioume qui le traquent ! J'en suis sur, mon cousin bosse pour Donos et le traque justement !"

Bon... sa couverture était donc grillée, il avait donc désormais ce ramassis de voleur de bantas et un escouade impériale contre lui. La situation était critique, et la voie des armes allait etre la seule solution... ou alors, il y'avait peut etre un coup subtil à jouer...
"Oh les gars, qu'est-ce que vous comprenez pas dans "je suis jedi" ? Les chevaliers impériaux ont des sabres rouges, le mien est blanc, y'a rien qui fait tilt ? Et sans blague, vous voyez un cathar, et directement vous pensez à Lemsli Umbra ? Y'a d'autres cathar dans la galaxie à part Lem et Koko l'asticot !
- C'est qui encore Koko l'asticot ?
-Par les talons aiguilles de l'Omega, faites un effort, le seigneur Kovarn quoi
- Tu lui ressembles quand meme vachement, quand on regarde les ima ...
- Bravo, en plus d'etre idiots, vous etes racistes ! Dites que tous les cathars se ressemblent surtout, y'a aucun probleme ! Je suis surpris qu'on ne me paie pas en croquette ou en pelottes de laine ! j'ai honte d'etre avec des tocards aussi fermés que vous !
- Bon, ca devient trop débile là. Butez les tous sauf le cathar"
Médusé par l'echange surréaliste qu'ils venaient d'oberver, les truands ouvrirent le feu timidement sur l'humain qui tenait Oreille Ana. Lemsli se jeta vers l'imperial,sabre en avant, afin de bloquer le premier tir. Le second rata miraculesement sa cible est parti se perdre dans un mur.
"Peloton, derriére moi" cria le cathar aux impériaux, qui, bien plus entrainé, répondaient deja avec une precision mortelle. Les truands n'étaient que cinq, et se firent vite exterminer par l'escouade militaire. Umbra en avant formant un bouclier impénétrable pour protéger ses alliés de circonstance, et les soldats impériaux qui démentait clairement la rumeur voulant qu'un impérial avec un blaster, c'est aussi précis qu'un aveugle qui joue à chamboule tout.
"Il reste quelques mafieux dans les baraquement du sheriff, terminez tout ca au détonateur. Le gros de la bande fait un raid dans un village à quelques kilometres, Ils n'ariveront que dans 3h au mieux. Nettoyez les baraquements et préparez une embuscade dans le centre ville. Ils sont équipé de swoop qui manoeuvreront plus difficilement . Tirez pour tuer. Execution." Lemsli venait de prendre naturellement le controle de l'escouade. Celle-ci, décontenancé par la tournure des évenements, s'enquit briévement de l'avis de leur chef direct, avant de passer à l'acte. Une fois éloigné, Lemsli rangeat son sabre puis se tourna vers l'officier impérial.

"Je pense que nous avons à discuter tous les deux. Je ne suis pas disposé à vous suivre humm... lieutenant ? capitaine ? commandant peut etre ? Bref... Je ne confirmerai pas vos allégations. Je ne suis qu'un cathar forceux qui vous a filé un coup de main contre une bande de truands, Vous n'en saurez pas plus, croyez moi c'est mieux pour tout le monde, vous compris. A ce sujet, celui que vous tenez est Oreille Ana, un parrain assez important. Je pense qu'il peut vous etre utile, c'est lui qui devait me mener là où je dois aller. Croyez moi, ca vous fait deja un beau butin. Concernant mon propre sort, je ne me battrai pas contre vous, quoi qu'il arrive. J'ai vu une navette se poser, j'en ai besoin pour quitter cette planete. Vous etes libres de m'arréter, mais croyez moi, le jeu n'en vaut pas la chandelle. Je souligne également que j'ai pris parti pour vos hommes, et que je vous ai sauvé d'un tir de blaster. Quoique vous choisissiez de faire, j'ose esperer que vous le ferez avec le respect du à... hum... bref. "

Umbra ouvrit la bouche pour continuer, mais se ravisa. Ses exigences étaient finalement simples, quitter calmement cette planete pour pouvoir enfin rejoindre Coruscant.

_________________________
Formation :
-Niveau 0 : corps a corps-

combat au sabre :
-Praetoria ishu
-Praetoria vonil




http://star-wars-rpg.soforums.com/t4314-casier-de-Lemsli-Umbra.htm#p47990
Revenir en haut
Super PNJ
Politiciens

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 648
Niveau: 100

MessagePosté le: 28/09/2018 15:21:00    Sujet du message: Changement de direction Répondre en citant


XXX
Agent Stan
Section ACTU, Chevalerie Impériale et Force.


Lorsque la navette se pose au point de rendez-vous, la rampe d’accès ne tarde pas à s’abaisser. Presqu’aussitôt, le transport en vient à vomir son flot de passagers. Les douze soldats de la Task Force 333 se déploient et attendent les ordres de l’agent Stan, qui descend à son tour. Ce dernier plaint silencieusement les pauvres gars de l’Agence de Contre-Terrorisme Universel. Ils ont vécu l’enfer sur Mygeeto et reçoivent en guise de récompense le privilège de participer à une opération sur un tas de poussière. Passer du froid intense d’une planète glacée à la chaleur extrême d’un désert ambulant est tout sauf une récompense. Mais ces soldats là ne sont pas venus sur Tatooine pour passer d’agréables vacances au soleil. S’ils n’ont pas été mis au courant des tenants et aboutissants de leur mission, les militaires de la Task Force 333 se doutent bien qu’ils ne sont pas là pour une simple visite de courtoisie… Surtout quand ils se baladent en territoire républicain. L’écho de tirs est rapporté par le vent. Se peut-il que le lieutenant Mulder ait engagé la cible ? Dans le doute...

- Nous avons des agents sur place. Probablement engagés dans l’action. Indique Stan à l’attention des commandos de l’ACTU. Formez trois groupes de quatre hommes chacun. Un restera ici pour surveiller la navette. Les deux autres viennent avec moi.

Les membres des Opérations Spéciales Impériales et du Bureau de la Sécurité de l’Impérium ne sont pas de taille face à un sensitif. Les types de la Task Force 333, à l’inverse, ont été formés pour ce type de situation. Les évènements sur Mygeeto ont pris une tournure catastrophique et les forces déployées sur place en ont payé le prix. Mais aussi tragiques soient-ils, ces évènements ont permis à l’Agence de Contre-Terrorisme Universel d’apprendre de ses erreurs. L’équipement de pointe des soldats opérant dans ses rangs a été optimisé. Des séances d’entraînements et de formations ont été organisées avec l’aide des combattants d’élite de la Chevalerie Impériale. Aujourd’hui, Mygeeto n’est plus qu’un lointain souvenir que les rescapés de l’opération et leurs collègues tentent d’oublier. Terroristes, rebelles ou sensitifs, ils sont prêts à intercepter tout ce que l’Impérium leur désigne.

Quoi qu’il en soit, selon les directives de l’agent Stan, les commandos de la Task Force 333 se divisent en plusieurs groupes. Quatre hommes restent au niveau de la navette, pour sécuriser l’endroit. Les deux autres groupes suivent l’individu appartenant au Bureau de la Sécurité de l’Impérium et s’enfoncent dans le taudis que les bouseux de locaux osent appeler “village”...



---------------------------------------



L’affrontement qui oppose les impériaux aux trous du cul qui prétendent être l’autorité est rapide. Face à l’efficacité des agents et de leur allié sensitif, les truands n’ont aucune chance. Ils sont fauchés comme les blés, d’un revers de la main qui se voudrait nonchalant. La gorge percée, le crâne troué ou la poitrine fumante, les voilà à terre en l’espace de quelques secondes. Un petit carnage qui ne semble pas réellement satisfaire l’appétit des esprits combatifs. Après tout, ces amateurs n’avaient aucune chance… Mais les impériaux ne risquent pas de relâcher leur vigilance. Si le type qui les a aidé est bien Lemsli Umbra, alors ils ont un sérieux problème. Naturellement, les agents forment un périmètre autour de leur supérieur et du prétendu déserteur. Une mesure qui doit à la fois permettre de sécuriser la zone et permettre de neutraliser le Cathar en cas de retournement brusque de situation. Le quartier-maître Simpson, qui constate que le lieutenant Mulder n’a pas encore retrouvé ses esprits, décide d’intervenir.

- Sauf votre respect, ne nous prenez pas pour des imbéciles. Votre petit numéro du Jedi égaré ne tient pas la route. Du moins… Pas en présence d’agents du Bureau de la Sécurité Impériale. Nous sommes des services de renseignements, pas de vulgaires péquenauds ignares. Des individus se baladant avec des sabres laser ne courent déjà pas les rues, mais des individus sachant s’en servir, c’est encore plus rare. Lance le chef de l’escouade. Si le Lieutenant a de bonnes raisons de croire que vous êtes quelqu’un que vous prétendez ne pas être… Cela me suffit à me ranger de son côté. D’autant plus quand on sait que vous avez cherché à fuir notre présence et que vous vous permettez de donner des ordres à des soldats impériaux. Seul un militaire peut agir de la sorte, surtout quand vous employez du jargon militaire dans votre vocabulaire. Vous n’avez rien du Jedi que vous prétendez être.

Le sous-officier marque un temps de pause et se permet d’esquisser l’ombre d’un sourire.

- Et puis, entre nous, vous ressemblez quand même vachement à Lemsli Umbra. Je suis sûr que mon camarade ici présent peut le confirmer ! Ajoute Simpson.

- Si ce n’est pas lui, c’est son cousin ! Ricane Burmese, le Cathar du groupe.

Oreille Ana, qui reprend tout juste connaissance, cherche à se traîner sur quelques mètres. Il tente de profiter du manque d’attention qu’on lui accorde pour prendre la poudre d’escampette. Mais sa misérable tentative de fuite échoue rapidement lorsqu’une botte vient se poser sur son dos. La silhouette d’un Rodien armé d’un fusil de précision apparaît dans le champ de vision du soi-disant shérif.

- Toi pas bouger si toi tenir à la vie. Intime l’agent Roolek.

- Voilà ce qu’on va faire… Reprend le quartier-maître à l’attention de celui qui prétend être Jedi. On embarque votre parrain de la pègre et vous avec. Ce n’est pas discutable.

- Alpha, je crois que nous avons un problème. Souffle l’agent Kr'lt dans la communication de groupe. Mouvement à treize heures.

Simpson grince des dents. Tout ce raffut a alerté les quelques bandits encore présents dans le coin. Du moins, c’est ce qu’il faut croire. Burmese, qui n’est jamais en manque de sensations fortes, est le premier à faire part de son enthousiasme.

- En formation de combat ! Râle le sous-officier dans un premier temps, puis venant donner une baffe à son supérieur. Bon sang, Lieutenant, ressaisissez-vous !

Le demi-clone ne semble pas réagir à cette agression soudaine. Il est visiblement plongé dans une sorte de torpeur. Peut-être a t-il tout simplement perdu les pédales… Peut-être est-il en état de choc. Dans tous les cas, l’absence “mentale” de l’officier ne profite pas aux agents placés sous ses ordres. Un combat est imminent et un trait laser pourrait bien venir se loger dans le poitrail du jeune homme. La mort d’un supérieur n’ayant plus ses capacités est une chose que Simpson préfère éviter. Les soldats impériaux prennent position, prêts à accueillir les truands. Mais finalement, une bonne nouvelle arrive aux oreilles du quartier-maître.

- Contact non hostile Alpha, ce sont des impériaux. Informe Burmese.

- Bien reçu Delta.

Huit silhouettes vêtues d’armures noires et une autre habillée plus sobrement s’avancent, en formation de combat. Ou plutôt, selon une manoeuvre d’encerclement bien conçue. Les francs-tireurs du Bureau de la Sécurité Impériale reconnaissent les armures en phrik portées par les membres de l’ACTU sur le terrain. Et inversement. Ces derniers, menés par l’agent Stan, reconnaissent les forcenés constituant l’équipe Hélo. Deux unités spéciales sur Tatooine… Un mauvais signe ! Les chances de fuite semblent diminuer au fur-et-à mesure de la progression des soldats de la Task Force 333. Puis, lorsque les deux groupes sont finalement en face à face, les interrogations silencieuses cessent.

- Que venez-vous faire ici Agent ? Demande alors Simpson à celui qui commande le groupe d’en face.

- Je suis là pour lui. Répond simplement Stan en désignant du menton le Cathar. Et vous, qu’est-ce que vous faites dans le coin ?

- Pareil. Plus ou moins. Sourit bêtement le sous-officier. On ferait mieux de ne pas rester dans le coin, selon notre “ami”, ça ne va pas tarder à grouiller de trous du cul en colère.

- Bien reçu. On récupère le coli et vous nettoyez la zone pour couvrir nos traces. Continue l’agent en guettant du coin de l’oeil une réaction de Mulder puis une réaction de Lemsli Umbra.

Le premier semble dans un état secondaire, comme drogué, ou plutôt, traumatisé. Un incident que le membre du Bureau de la Sécurité Impériale ne manquerait pas de rapporter à la hiérarchie. Le deuxième, déserteur de son état, est étrangement calme. Mais son regard indique qu’il reste sur ses gardes, comme prêt à massacrer tout ce petit monde pour s’enfuir et remplir ses sombres desseins. Les gars de l’ACTU, qui sont sur les nerfs à cause du traumatisme qu’est Mygeeto, semblent garder à l’oeil le prétendu traître. Les doigts au dessus de la gâchette et les armes braquées sur le principal suspect sont deux signes qui ne trompent pas.

- Veuillez m’excuser pour ceci Commandant. Déclare mystérieusement l’agent Stan.

Un hochement de tête suffit à faire passer le message. Une arme réglée sur tir paralysant touche sa cible. Le Cathar tombe lourdement au sol, incapable de bouger. Du travail bien fait, et proprement en plus. Voilà qui contente son esprit perfectionniste.

- Transportez-le jusqu’à la navette. Ordonne alors le type vêtu d’un imperméable.

Les soldats s'exécutent. Lemsli Umbra est ainsi traîné sur plusieurs dizaines de mètres, protégé par un dispositif particulièrement rigoureux. Alors que le superviseur de l’opération menée par la Task Force 333 s’apprête à partir, une voix vient retentir dans son dos.

- Qu’est-ce qu’on fait de lui ? Intervient le quartier-maître Simpson en désignant Oreille Ana.

- Qui est-ce ?

- Un gros bonnet de la pègre locale apparemment.

- Son cas n’est pas de mon ressort, voyez plutôt avec le Lieutenant Mulder. Il saura sûrement quoi en faire… S’il parvient toutefois à revenir à la raison.

Les deux hommes se séparent sur ces dernières paroles. L’équipe Hélo, encombrée d’un prisonnier et d’un officier rendu à moitié amorphe, décide toutefois de remplir les derniers objectifs. Et alors que les agents impériaux se chargent de couvrir leurs traces et celles du deuxième groupe d’intervention, une navette décolle et file à toute allure dans le désert… Pour une destination inconnue.


---------------------------------------



Le réveil se fait tout seul. Installé sur une chaise poussiéreuse, le Cathar peut émerger doucement de l’étrange torpeur dans laquelle il a été plongé. En face de lui, deux individus. Un type arborant une plaque de lieutenant sur un uniforme gris qui contraste avec la couleur de sa peau, noire, lui aussi assis sur une chaise. Dans son dos, l’agent Stan, les mains croisés et le regard méfiant. Il semble prêt à intervenir au moindre signe suspect. L’endroit dans lequel se déroule cette curieuse scène est dans un état pitoyable. Les murs sont recouverts de moisissure, l’air est humide. On parvient à percevoir le bruit du vent, dont les fortes bourrasques viennent s’écraser contre l’architecture du bâtiment. Impossible de savoir, pour le “détenu”, où tout ceci se passe. Il y a fort à parier, d’ailleurs, que de l’autre côté du mur, dans une pièce adjacente, toute une escouade de soldats impériaux se tient prête à intervenir...

- Inutile de chercher votre sabre laser, Commandant. Nous avons pris la précaution de vous le retirer pendant votre “sommeil”... Une simple mesure de sécurité. Indique l’inconnu revêtant un uniforme gris. Mais passons plutôt aux choses sérieuses voulez-vous ? Vous avez tenté de vous faire passer pour un Jedi, à l’aide d’une méthode plus ou moins douteuse, en vous montrant dans un premier temps hostile… Puis vous avez décidé de venir en aide à nos agents sur place. Une initiative qui sera bien évidemment prise en compte lors du jugement… Quoi qu’il en soit, nous savons qui vous êtes réellement Commandant Umbra.

Le mystérieux type appartenant au Département Investigation et Interrogation marque un temps de pause. Il en vient à humecter ses lèvres desséchées.Un sourire suspect vient illuminer de ses dents blanches le visage de l’homme à la peau noire.

- Vous êtes accusé de désertion Commandant. Pire encore, vous avez déserté après avoir refusé d’exécuter des ordres. Ces faits sont passibles de la peine de mort… Mais je ne vous apprends visiblement rien, à en juger votre empressement à quitter notre compagnie… Ou plutôt, celle de mes collègues. Reprend alors l’agent sur un ton des plus curieux. Vous savez Commandant… De nombreuses questions se posent. Pourquoi avoir quitté votre position avantageuse au sein de la Chevalerie Impériale, et plus globalement, au sein du régime impérial ? Et pourquoi, en tant que prince de Cathar, avoir décidé d’abandonner votre peuple ? Ce sont là des questions que nombre de mes comparses et que nombre de concitoyens se sont posés et se posent toujours…

Et ce sont là des questions auxquelles Lemsli Umbra se doit de répondre s’il veut espérer vivre encore quelques instants… Ou tout du moins s’il souhaite vivre encore quelques instants sans subir les méthodes peu orthodoxes généralement utilisées par les interrogateurs du Bureau de la Sécurité Impériale.


Nash.

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Lemsli Umbra
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2011
Messages: 169
Niveau: 2
Rang: Commandant

MessagePosté le: 05/10/2018 18:00:24    Sujet du message: Changement de direction Répondre en citant

Umbra sentait que l'officier qui lui faisait face était perturbé. Il s'agissait peut etre de sa premiére expérience du feu...Etonnant, il paraissait pourtant dégourdit. Lemsli lui mit une petite tape sur l'épaule afin de raviver l'attention de l'impérial, sans s'occuper des autres soldats qui recommencaient leur manoeuvre d'encerclement. Le second de la petite troupe interpella Lemsli

" Sauf votre respect, ne nous prenez pas pour des imbéciles. Votre petit numéro du Jedi égaré ne tient pas la route. Du moins… Pas en présence d’agents du Bureau de la Sécurité Impériale. Nous sommes des services de renseignements, pas de vulgaires péquenauds ignares. Des individus se baladant avec des sabres laser ne courent déjà pas les rues, mais des individus sachant s’en servir, c’est encore plus rare. Si le Lieutenant a de bonnes raisons de croire que vous êtes quelqu’un que vous prétendez ne pas être… Cela me suffit à me ranger de son côté. D’autant plus quand on sait que vous avez cherché à fuir notre présence et que vous vous permettez de donner des ordres à des soldats impériaux. Seul un militaire peut agir de la sorte, surtout quand vous employez du jargon militaire dans votre vocabulaire. Vous n’avez rien du Jedi que vous prétendez être."

Depuis qu'il était sur Tatooine, Lemsli avait perdu beaucoup de chose, mais avait gagné en patience. Pourtant, la situation commencait à lui chauffer les oreilles. Ces impériaux avaient une étrange maniére de penser, ils croisaient un forceux avec un sabre laser qui se revendiquait jedi, mais c'était apparement étrange de voir un jedi savoir se servir de son sabre, ou alors utiliser des termes militaires était manifestement incompatible avec le fait d'etre un jedi... Ce n'était pas comme si les jedis avaient déja servi dans les forces armées il n'y a pas si longtemps... Le cathar aurait été de meilleure humeur il aurait probablement lancé une blague comme "vous savez, la différence entre un grand baton et un sabre n'est pas si enorme, alors quand on sait botter des fesses avec l'un, on sait faire avec l'autre", ou alors " Des termes militaires ? Ah, désolé, l'habitude de jouer à Battlefront II ou Chiss of duty sur holonet, vous avez eu de la chance que je ne balance pas des insultes en jawa comme utini ou cyka blyat".

"Et puis, entre nous, vous ressemblez quand même vachement à Lemsli Umbra. Je suis sûr que mon camarade ici présent peut le confirmer ! "

De l'humour ou il était sérieux ? La derniere conversation de ce genre avait soulevé la question du racisme et de l'intolérance, et comme on pouvait s'y attendre, ces questions mal posées et mal traitées avaient laissé plusieurs personnes sur le carreau.

"Si ce n’est pas lui, c’est son cousin !"

Umbra perdit patience et ne put s'empécher de lancer au cathar qui venait de parler

"On vous a demandé le chemin de la plage vous ?"

L'évasion d'Oreille Ana tua dans l'oeuf une dispute naissante entre les deux cathars. Le nautolan voyant qu'on ne prétait lui prétait plus attention il rampait lamentablement, avant de se faire intercepter par un rodien

"Voilà ce qu’on va faire..On embarque votre parrain de la pègre et vous avec. Ce n’est pas discutable "

Le "jedi" poussa un léger soupir. Il avait bien dit qu'il était pret à se faire arréter et à suivre les impériaux, mais ayant sauvé la vie de l'escouade, et surtout du lieutenant, il ne s'attendait pas à ce qu'ils envisagent serieusement cette hypothese.

"Comme on dit, il y'a toujours deux solutions à un probleme... Soit je fais ca, soit vous vous rappelez que si vous étes encore en vie c'est grace à moi, et vous foutez la paix à un representant de la loi républicaine, sur le sol républicain..."

Le second semblait ailleurs et ignora superbement la pique du cathar, puis brailla un ordre visant à ce que tous se mettent en position de combat. Il se permit meme d'en retourner une à son supérieur... On battait des records... Umbra se plongeat dans la Force afin d'en savoir plus et de se préparer. Il ressentit une seconde avant ses camarades de circonstance qu'il s'agissait d'impériaux. Une escouade d'élite était présente... Lemsli était de nouveau dans une situation dangereuse. Il n'était plus question de négocier avec une troupe d'élite... La solution du combat et de s'en sortir par le sabre répugnait le shérif. Il ne souhaitait pas éliminer froidement ses camarades, et cette solution paraissait risquée. Il n'était pas en face des petites frappes d'Oreille Ana. Et ils étaient nombreux. .. La partie allait étre serrée... Les 9 nouveaux arrivants firent rapidement face au petit groupe. Le visage du cathar se ferma. Il Savait pertinement comment cette histoire allait se terminer, et ca ne lui plaisait absolument pas. Sa mission secrete était carrément compromise... Soit il devait rompre l'ordre de silence qu'on lui avait intimé avant de partir, soit il se laissait prendre et sa mission allait etre de facto un echec retentissant...Remarque, en tant que sherif républicain il pouvait ...

"Veuillez m’excuser pour ceci Commandant."

Il avait trop hésité. Le bras du cathar plongea à une vitesse hallucinante vers son sabre, mais c'était sans espoir, les impériaux étaient trop entrainés, et un rayon paralysant frappa le chevalier au moment où ses doigts se fermerent sur le manche. Il ressentit un puissant choc, et sentit le sol se dérober sous ses jambes. Il avait échoué se dit'il avant de sombrer dans les tenebres.

Le reveil se fit étonnamment plus doux que prévu. Assis sur une chaise qui semblait avoir fait son temps, Umbra émergeât lentement. Il se trouvait avec deux hommes, l'un était le chef de l'escouade d'élite, l'autre était un lieutenant. Il devait s'attendre à un interrogatoire dans le style gentil policier et méchant policier ? L'empire était resté dans les années 70 du calendrier standard manifestement... Par contre pour ce qui était de la salle où il se trouvait... Ca devait etre post-moderne tant ca ne ressemblait à rien. Une salle décrépie couverte de moisissure... Au moins ca avait le mérite d'avoir un petit effet sur les prisonniers. Cet endroit, aussi répugnant soit'il était le lieux ideal pour se débarrasser d'une personne en toute discretion... En tout cas, c'est l'effet que ca faisait.

"Inutile de chercher votre sabre laser, Commandant. Nous avons pris la précaution de vous le retirer pendant votre “sommeil”... Une simple mesure de sécurité. Mais passons plutôt aux choses sérieuses voulez-vous ? Vous avez tenté de vous faire passer pour un Jedi, à l’aide d’une méthode plus ou moins douteuse, en vous montrant dans un premier temps hostile… Puis vous avez décidé de venir en aide à nos agents sur place. Une initiative qui sera bien évidemment prise en compte lors du jugement… Quoi qu’il en soit, nous savons qui vous êtes réellement Commandant Umbra."

L'officier marqua une pause

"Vous êtes accusé de désertion Commandant. Pire encore, vous avez déserté après avoir refusé d’exécuter des ordres. Ces faits sont passibles de la peine de mort… Mais je ne vous apprends visiblement rien, à en juger votre empressement à quitter notre compagnie… Ou plutôt, celle de mes collègues. Vous savez Commandant… De nombreuses questions se posent. Pourquoi avoir quitté votre position avantageuse au sein de la Chevalerie Impériale, et plus globalement, au sein du régime impérial ? Et pourquoi, en tant que prince de Cathar, avoir décidé d’abandonner votre peuple ? Ce sont là des questions que nombre de mes comparses et que nombre de concitoyens se sont posés et se posent toujours…"

Lemsli avait baissé les yeux en entendant le lieutenant parler de desertion et d'abandon. C'était des points qui étaient douloureux moralement. Lemsli savait bien qu'il serait percu comme un traitre par la plebe. Bien peu connaissaient le fond de l'affaire. Manifestement ses geoliers n'en savaient pas plus également. Umbra ouvrit une premiére fois la bouche pour parler et tout expliquer, avant de se raviser. Lemsli venait de se souvenir les raisons de son trop long séjour sur Tatooine, son hyperdrive avait été saboté. Ce qui impliquait la présence de traitres dans l'Empire... Il ne pouvait pas parler librement. Il allait devoir trouver un moyen de s'évader. Il sentait que la Force était pleinement utilisable. Erreur cruciale, un vrai chevalier n'est jamais désarmé, avec ou sans sabre.
Lemsli se forca à rire pendant une bonne dizaine de secondes. Puis, voyant le regard interloqués des deux soldats :


" Désolé, mais je ne peux m'empecher de penser que la derniere fois que je me suis retrouver attaché comme ca, nous etions également trois, mais... Nous etions un peu moins habillé et en plus charmante compagnie si vous voyez ce que je veux dire, expliqua le chevalier avec un clin d'oeil qu'il voulait particuliérement lourd, mais... C'est pas plus mal ici que vous soyez habillés... Je doute que l'un d'entre nous souhaite découvrir ce genre d'activité dans ce contexte... Enfin... j'espere..."

Umbra se remit à rigoler un bref instant avant de reprendre :

"Vous etes quand meme admirables les gars. Vous vous faites expulser de Coruscant, vous vous faites démolir par la CSI, votre chef de l'etat la, le Valiant, il trouve moyen de se faire arreter et enfermer par la république apres avoir tenter de déstabiliser la république, et maintenant, vous envoyez une opération militaire sans autorisation sur le territoire républicain pour abattre les forces de l'ordre locales et enlever un sherif de la république, membre de l'ordre jedi. Et en plus, 3 jours avant une inspection gouvernementale... Avec les témoignages et la surveillance vidéo, vous pouvez etre certains que vous venez de déclencher une énième guerre entre la république et l'empire... Sans Valiant pour commander, vous pensez pouvoir tenir combien de temps ? Une heure ou deux heures ?"

Lemsli observait ses geoliers d'un air goguenard, il n'avait jamais été un tres bon acteur mais tant qu'il ne reconnaissait pas qu'il était le prince de cathar, il avait peut etre une chance de s'en sortir. Pourtant un détail attira l'attention du chevalier en exil. A l'annonce de Valiant enfermé, une ombre était passée dans le regard des ses geôliers. Comme s'ils venaient d'entendre une énormité. Se pouvait'il que ...

" Pourquoi vous tirez ces tetes, Valiant est libre désormais ?"

Le captif perdit instantanément son air moqueur. Une information cruciale avait été dévoilée implicitement. Valiant libre... Cela changeait considérablement la donne...

" Par les talons aiguilles Maar Shane, je ne suis pas le prince de Cathar, vous trouvez que j'ai un lien de parenté avec Darth Kovarn ? Je suis un jedi en exil qui défend la veuve et l'orphelin, vous allez déclencher une guerre avec votre foutu erreur et votre incapacité à distinguer un cathar d'un autre bon sang de bois !"

Le cathar avait hurlé la fin de sa phrase tout en fixant dans les yeux le lieutenant noir et en essayant de se lever de sa chaise. Dans le meme temps , Umbra projeta une image dans l'esprit de son interlocuteur. Il s'agissait d'un soldat impérial qui éteignait une camera qui tournait. L'officier parut perturbé un bref instant. Dans le meme temps Umbra se rassit et hocha discretement la tete. Le lieutenant eut un instant d'hesitation.

[size=12]Le sherif avait un doute. L'image mentale qu'il venait d'envoyer était pourtant explicite. Leur conversation n'était pas observée ? Ou au contraire elle l'était et le lieutenant n'avait cure des requetes de son prisonnier ? Est-ce que ce n'était pas un piege ? Le mieux était probablement de rester le plus évasif possible, tout en accordant le bénéfice du doute... tout révéler à un lieutenant paraissait inconcevable, surtout dans ces conditions...[/size]

" C'est une évidence qu'on ne quitte pas son peuple comme ca. Quant à ce qui est de la position avantageuse dont vous parlez, il faut savoir la sacrifier pour un ideal. Ne vous etes vous pas demander pourquoi est-ce qu'un vétéran de la Forge avait choisi de quitter l'Empire pour ces traitres de la République ? Le commandant Umbra a effectivement foulé le sol de Tatooine et m'a confié quelques informations qui sont classées secret défense... Vous comprendrez aisément que je ne peux les ébruiter. Par ailleurs, si vous l'avez trouvé sur Tatooine, c'est qu'il a été victime de sabotage, dixit le mécanicien de la charmante bourgade où vous m'avez repéché. Une personne a délibérément saboté l'hyperdrive de mo... son appareil, ce qui a causé l’échec de son... but.... Par ailleurs, le but qu'il poursuit n'est plus d'actualité. Il y'a fort à parier qu'il va demander des instructions venant d'en haut... Je suis navré de ne pouvoir en dire plus, mais ... vous comprendrez je pense que l'affaire est extrêmement sensible... "

Lemsli se tut un instant. Il savait que ce qu'il avait dit n'était pas suffisant mais c'était trop risqué d'en dire plus. Soudain une illumination lui vint.
"Au fait... Le parrain de la pègre que vous avez arrêté sur Tatooine... Il se nomme Oreille Ana... Il a fait fortune dans la vente d'arme et la contrebande d'arme. Et il a un accord avec notre commandant préféré... S'il a bien respecté sa parole, ce qu'il jure avoir fait, je vous informe qu'il y'a une bombe iem sur Coruscant assez puissante pour priver une grosse ville d’électricité."

_________________________
Formation :
-Niveau 0 : corps a corps-

combat au sabre :
-Praetoria ishu
-Praetoria vonil




http://star-wars-rpg.soforums.com/t4314-casier-de-Lemsli-Umbra.htm#p47990
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/10/2018 05:39:49    Sujet du message: Changement de direction

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Tatooine -> Mer de dunes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com