Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Un chaton dans l'armée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Cathar -> Palais Impérial -> Garnison
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nyrr Lor
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2018
Messages: 9
Niveau: 0

MessagePosté le: 25/01/2018 19:13:50    Sujet du message: Un chaton dans l'armée Répondre en citant

Je regarde le palais en tremblant doucement, mon sac lancé sur mon épaule gauche. Je respire doucement et je repense à toutes les raisons qui ont été décisifs dans mon choix. La première fois se fut quand mon père revint d'une mission avec une cicatrice. Il m'avait expliqué qu'il avait protégé un groupe de Cathar et qu'ils ont pus rentrer chez eux sans problème. Depuis ce jour j'ai toujours eu l'image dans ma tête du soldat Impériale qui protège la veuve et l'orphelin. Mes parents (ma mère en particulier) ont toujours voulu que je travaille dans une ferme, je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs.

J'avale doucement ma salive et je prends mon courage a deux mains et je rentre dans le bâtiment. On m'interpelle avant que j'ai pus mettre un pied dans le bâtiment, un soldat Impériale vient me voir.
« Que viens tu faire ici Cathar.»
Je regarde mon interlocuteur dans les yeux et je joins mes mains derrières mon dos pour paraître plus serein et faire une première bonne impression.
« Je cherche à me faire recruter dans l'Imperium, Meow»
Je vois un petit sourire se dessiner sur le visage du soldat, je reste sérieux en essayant de ne montrer aucun signe de stress
« Suivez-moi»

Je le suis donc.

Je regarde doucement autour de moi sentant mon cœur battre de plus en plus vite. Je ferme les yeux pour réfléchir rapidement à ce que je vais dire au recruteur. Je vais déjà lui parler de mon père, histoire de voir s'il le connait, ensuite lui dire que je suis très motivé et que j'ai toujours voulu devenir soldat.
_________________________
Casier: http://star-wars-rpg.soforums.com/t7887-Casier-de-Nyrr-Lor.htm
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25/01/2018 19:13:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hivernus
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2015
Messages: 673
Niveau: 2
Rang: Seigneur de Guerre

MessagePosté le: 28/01/2018 17:41:58    Sujet du message: Un chaton dans l'armée Répondre en citant

Hafez semble particulièrement fatigué. Ses traits tirés et son visage fermé indiquent qu’il n’est pas particulièrement content d’être ici, planté sur cette chaise, devant ce maudit bureau… Et en face de tous ces gens qui désirent s’engager dans l’armée impériale. Telle était sa punition. Il devait recruter assez de monde pour former un peloton qu’il devrait personnellement entraîner. Une sanction bien sympathique, si l’on excepte le fait qu’il y a de sacrés abrutis qui se pointent à son bureau et cherche désespérément à se faire prendre pour avoir une utilité dans leur misérable vie. Mais le sergent ne peut pas se plaindre. Les camarades de son escouade ont eu une punition bien plus ingrate que la sienne… Les corvées ! Imaginez un peu la honte. Des stormtroopers, troupes de choc de l’Impérium, qui se retrouvent à éplucher des patates et à récurer le fond des toilettes… Quel beau gaspillage !

Le sous-officier soupire doucement. Tout est de sa faute. Cela lui fait mal de l’admettre, mais c’est la triste vérité. Il n’aurait jamais du faire confiance à ces foutus chevaliers impériaux. Ah ça oui ! Ils sont beaux et fringants dans leurs armures rouges ! La fierté de l’Impérium ! Mais il faut croire que leur glorieuse allure les rend particulièrement hautains et méprisants. En rentrant à la base, Hafez avait compris que le vioc’ l’avait dénoncé pour abandon de mission. Il aurait pu prendre cher, car c’est un fait extrêmement grave. Mais le régime impérial avait besoin de soldats expérimentés, les vétérans manquant cruellement au sein des rangs de sa nouvelle armée. Et on l’avait donc puni avec plus de clémence… Toutefois, les hommes placés sous son commandement lors de cette fâcheuse mission ont toutes les raisons du monde de lui en vouloir à vie maintenant.

Les Sith sont morts et enterrés à ce qu’il paraît. Les quelques survivants doivent se cacher afin de ne pas finir dans les griffes d’un quelconque régime qui se contenterait de les fusiller ou de les torturer pour obtenir des renseignements. Ils représentent une vermine qu’il faut exterminer à tout prix. Mais l’Impérium semble fermer les yeux sur le fait que cette Chevalerie Impériale est sur le point de remplacer les Sith. Il n’y a pas tant de différences que ça entre eux et les chevaliers impériaux. Le sergent avait eu un semblant d’admiration pour ces soldats là. L’élite de l’élite… La fine fleur de l’Impérium destinée à vivre de glorieuses heures sur les champs de bataille. Aujourd’hui, il n’exprime que du mépris à l’égard des membres de la Chevalerie Impériale.

Le sergent rectifie les plis de son uniforme noir avec une certaine paresse. Il préfère de loin porter l’armure. Mais quand il faut se plier aux règles… On doit se plier aux règles. Telle est la vie du soldat, condamné à obéir aux ordres pour obtenir sa solde. Fort heureusement pour Hafez, il est plus facile d’économiser ses crédits quand on a pas de femme et de gosses à charge. Certains s’emmerdent à fonder une famille, mais au final, y’a tout un tas de responsabilités à la con derrière. Le sous-officier ne s’embête pas avec ça pour sa part. Quand il a besoin d’un peu d’affection, il va voir du côté des femmes de petite vertu. Mais depuis qu’il est sur Cathar, il doit admettre qu’il ne traîne plus trop avec ces charmantes donzelles. Peut-être parce qu’il n’a plus le temps. Ou peut-être parce que l’envie lui manque. Il n’en sait rien. Et cela n’a pas d’importance pour l’instant. L’impérial jette un coup d’oeil à sa liste de “volontaires” sur son datapad. Dix-neuf noms. Encore un et il pourrait quitter cet infâme bureau ! Et la chance semble enfin se présenter à lui ! Voilà qu’un soldat lui amène une nouvelle recrue… Un Cathar. Et un petit jeune à en voir sa tête. Bien… Parfait ! Ce n’est pas vraiment le type de gars qu’il préfère mais ça conviendra… De toute façon, il n’a pas la patience d’attendre plus longtemps.


- Vous pouvez disposer Soldat. Merci. Alors gamin, on cherche à s’enrôler dans l’armée impériale ? Dis moi, qu’est-ce que tu pense trouver au sein de nos rangs ? Quelles sont tes motivations et tes ambitions ? Et surtout… Dans quel corps d’armée tu aimerais t’engager ? Demande Hafez en détaillant de haut en bas l’autochtone. Et réponds vite mon gars, j’ai pas toute la journée !
_________________________
« Les empires naissent et s'effondrent... mais le Mal demeure éternel. »


Formation de base : (Close Combat.)
Formation lvl1 : (Close Combat.)
Formation lvl2 : Tireur d'élite.


Second compte : Baron Rissk !
Revenir en haut
Nyrr Lor
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2018
Messages: 9
Niveau: 0

MessagePosté le: 02/02/2018 22:40:32    Sujet du message: Un chaton dans l'armée Répondre en citant

Je respire doucement en restant calme, mon père m'a appris à rester calme. Il m'a parlé du jour ou l'ont aller me recruter, je dois faire face au regard des autres et ne pas me laisser impressionner par les officier. Ce sont d'autre être humain après tout, ils vont aux toilettes comme moi après tout. Ca serais cool de tomber sur un recruteur Cathar, ça serait plus simple et plus sympa mais j'ai peu d'espoir. Je suis le garde dans les couloirs de la garnison étant de moins en moins serein, mais je suis sûr que je réussirais à garder mon calme.

Le garde s'arrête devant une porte, je regarde la plaque à côté "Sergent Hafez". Mon père m'a parlé des grades et de leurs différentes utilités et importance dans l'armée. Ca m'étonne qu'un sergent fasse le recrutement, il devrait être avec ses hommes, enfin je crois. Je rentre après le soldat et je regarde le sergent, un humain... Rater pour le Cathar, tant pis. Je bombe mon torse et je joins mes deux mains dans le dos. Le soldat sort et je me retrouve seul face au sergent, il me pose quelques questions.


"Oui je souhaite intégrer l'armée monsieur, mon père était soldat avant de se faire tuer dans une embuscade de la CSI, j'aimerais faire ce que j'ai toujours voulu faire depuis que je suis enfant *meow*. Mon père ma inculpé les traditions Impériales, m'entraînant au combat au corps à corps, sans vouloir me vanter je suis plutôt bon dans ce domaine *meow*. Je souhaite devenir fusilier et être sur le front. J'aimerais venger mon père en tuant un maximum de personnes venant de la CSI *meow*"

J'ai dit tout cela en regardant le sergent dans les yeux sans montrer de signe de stress ou de peur.
_________________________
Casier: http://star-wars-rpg.soforums.com/t7887-Casier-de-Nyrr-Lor.htm
Revenir en haut
Hivernus
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2015
Messages: 673
Niveau: 2
Rang: Seigneur de Guerre

MessagePosté le: 06/02/2018 15:00:36    Sujet du message: Un chaton dans l'armée Répondre en citant

Hafez se met à rire. Un rire gras et tonitruant qui ne manquerait pas de rendre sourd quelqu’un de particulièrement sensible des oreilles. Un crétin ! Il est tombé sur un Cathar crétin ! Et particulièrement sûr de lui en plus de ça. Les membres de son espèce sont peut-être de bons combattants, mais ce qui est prouvé, c’est qu’ils sont loin d’être intelligents. Le sergent en a déjà vu des gars dans le genre de ce Cathar. En règle générale, les jeunes qui rentrent dans l’armée se sentent invincibles et prêts à tuer sur commande. Mais la vérité, c’est qu’ils font dans leur froc dès qu’on les envoie en première ligne. Tout dans les gestes et les paroles, rien entre les jambes… Les Cathars ne peuvent visiblement pas se passer de l’aide impériale. Ils auraient tôt fait de se faire massacrer à nouveau. Ils ont encore beaucoup à apprendre… Le sous-officier reprend ses esprits. Rire de la stupidité est une chose bien étrange… Nombre de bons soldats sont morts pour rien. Lui-même a merdé à cause de sa propre idiotie. Son regard s’assombrit et dévisage désormais l’aspirant-soldat.

- Tuer des séparatistes hein… Faudrait peut-être te renseigner gamin. La Confédération des Systèmes Indépendants est l’alliée de l’Impérium. Si tu souhaite vraiment flinguer des séparatistes, t’es pas dans le bon camp. Et si tu évoques encore cette idée en public, tu vas avoir le droit à une sympathique visite du Bureau de la Sécurité Impériale. Je te conseille de t’enlever cette stupide pensée de ta tête. Soupire Hafez en prenant des notes sur son datapad. Bon… Ton nom n’a plus aucune importance dans l’armée impériale. Tu es désormais le matricule ST-2689. Tes petits camarades te trouveront sûrement un sympathique surnom… Bien ! Il est temps de passer aux choses sérieux. Suis-moi.

Le sergent quitte son bureau en prenant soin de garder son bloc de données sous le bras. Il s’arrête en passant la porte, prend le temps de rectifier machinalement les plis de son uniforme et reprend ensuite sa route. Direction les sous-sols du palais impérial, là où la plupart des casernements des soldats de choc de l’Impérium sont actuellement installés. Plus on descend au sein des infrastructures impériales, plus la lumière naturelle se fait distante et fuyante. Elle est peu à peu remplacée par une lumière artificielle sans aucune chaleur. L’air chauffé des bureaux est bientôt dissipé par le froid glacial des souterrains. L’homme et le Cathar dépassent plusieurs dortoirs et se dirigent directement vers les douches, où une scène étrange semble se dessiner. Quelques poignées de types se font raser la tête par leurs camarades d’infortune, puis prennent une bonne douche avant d’enfiler un uniforme noir propre. Les cheveux privés de propriétaire forment des tas dans un coin de la pièce, là où trônent plusieurs sièges qui semblent sortir victorieux d’un combat fictif… A l’arrivée des deux individus, chacun arrête son activité en cours et lance un regard interrogateur ou inquisiteur au Cathar qui accompagne le sergent.

- Messieurs, je vous présente le petit nouveau du peloton ! Le matricule ST-2689. Lâche Hafez et poussant le jeune félin devant ses nouveaux compagnons. Je vous charge de lui faire une petite beauté et de lui trouver un surnom !

Les recrues présentes dans la salle d’eau se massent autour du nouvel arrivant et échangent entre eux des commentaires. Certains soldats se mettent même à rire ou à plaisanter à voix basse. La grande majorité d’entre eux sont des humains. Le seul être notable n’étant pas de cette espèce est un Zabrak, qui semble toutefois se plaire dans cette petite troupe joyeuse. C’est d’ailleurs ce dernier qui se dirige vers le Cathar et lui offre une claque amicale sur l’épaule.

- Je me charge de lui couper les tifs Sergent. J’suis curieux de voir ce qu’il y a sous le pelage d’un chat ! Plaisante le Zabrak en affichant un sourire.

- Chat… Chat… Mais ouais ! C’est un p’tit chaton ce gamin ! Vous pensez qu’il ronronne si on le caresse ? Ricane un autre, bientôt suivi par tout le groupe.

- Parfait ! Chaton ! Ce sera ton surnom de soldat, ST-2689. Je suis sûr que nos ennemis trembleront rien qu’à entendre ce surnom ! Conclue finalement le sergent Hafez.

Nouvelle série de rires au sein du peloton. Le Zabrak installe finalement le Cathar sur la chaise et rase la tête de ce dernier en sifflotant un air joyeux. Les autres terminent de se vêtir et de se laver, un sourire aux lèvres. Lorsque tout le monde est prêt, le sous-officier donne l’ordre de passer dans une autre salle. Celle-ci est visiblement plus grande que les douches communes. La seule chose notable est la présence de tatami sur le sol. C’est vraisemblablement une pièce entièrement dédiée au combat. Hafez jette un coup d’oeil aux uniformes noirs impeccables des recrues placées sous son commandement. Il affiche ensuite l’ombre d’un sourire, comme traversé par une idée saugrenue.

- Messieurs, le matricule ST-2689, alias “Chaton”, prétend être très bon dans le domaine du combat rapproché ! Je pense qu’il faut lui trouver un adversaire digne de ce nom ! Qu’en pensez-vous ? Gueule le sergent en faisant les cent pas devant la ligne d’aspirants-soldats.

Le groupe entier se met à crier un nom à l’unisson : “La Montagne ! La Montagne ! La Montagne !” Un type sort du rang et fait rouler ses épaules. A en juger son physique impressionnant, il est digne de son surnom. Une véritable montagne de muscles. Sa taille doit probablement avoisiner les deux mètres vingt. Après avoir jeté sa casquette militaire, le colosse fait signe au Cathar de le rejoindre au centre de la pièce. Il semble sûr et certain de pouvoir battre à plate couture le félin. Les autres soldats encerclent finalement les deux combattants, scandant leurs surnoms pour les motiver. Hafez est le premier à profiter de ce spectacle qui promet d'être intéressant...


Tu as deux choix : Prendre une raclée ou réussir à battre la "Montagne". Dans les deux cas, faudra bien détailler le combat !

_________________________
« Les empires naissent et s'effondrent... mais le Mal demeure éternel. »


Formation de base : (Close Combat.)
Formation lvl1 : (Close Combat.)
Formation lvl2 : Tireur d'élite.


Second compte : Baron Rissk !
Revenir en haut
Nyrr Lor
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2018
Messages: 9
Niveau: 0

MessagePosté le: 12/03/2018 19:17:47    Sujet du message: Un chaton dans l'armée Répondre en citant

Je reste droit, les mains derrières le dos, je bombe doucement le torse et je respire doucement, calmement. Je me mets à froncer les sourcils quand il se met à rire. Je sens qu'il se moque de moi... je grogne doucement, car je déteste ça... Sans même savoir pourquoi en plus. Je souffle doucement pour garder mon calme, c'est peut-être un test pour voir si je suis nerveux... Oui sûrement, ça ne peut être que ça. Je le regarde dans les yeux et j'attends qu'il se mette à parler. Je serre doucement les poings et je serre aussi les dents, je dois rester calme, je ne dois pas rentrer dans son jeu. Je desserre mes poings, il finit par se calmer. Je le regarde donc dans les yeux les sourcils froncés.

Ah... allié... mon père me l'aurait dit... mais il est mort par eux... je ne peux pas accepter de combattre à leurs côtés. Mais... mon père aurait voulu que je m'engage, je ne peux pas le décevoir de là où il me regarde... Je baisse doucement les yeux vers le sol, je me vengerais... quoi qu'il arrive. ST-2689... Ok... pourquoi pas, de toute façon mes camarades me trouveront un surnom... je sais déjà ce que ça sera... Chat, minou, chaton, poilues... Fin bon j'ai l'habitude. Le sergent sort de la pièce, je le suis donc, un léger sourire se dessine sur mon visage tandis que mon cœur bat assez vite.

Je suis le sergent en regardant bien autour de moi pour essayer de me repérer pour plus tard, mais il marche vite le bougre... Il fait de plus en plus froid, mais avec mes poils je résiste plutôt bien, ouf. Nous passons des dortoirs et des douches et je vois que certaines personnes se font raser... Je soupirs et je passe ma main dans mes cheveux pour la dernière fois. Je n'aime pas avoir les cheveux coupées... j'ai l'impression d'être un chat battu. Bref si je suis obligé de passer par là je vais les laisser les faire.

Le sergent s'arrête devant un petit groupe... mon unité apparemment, que des humains, hormis un Zabrak, tant mieux, je ne serais pas le seul alien... Même si pour moi ce sont eux les aliens. Je me rapproche d'eux suite au sergent qui me pousse. Je hoche la tête en regardant chaque personne. Le Zabrak vient me voir pour me couper les cheveux, bon au moins je suis sûr. « J'ai des poils sous mes cheveux, heureusement *meow* » Je regarde ensuite l'humain qui parle « Oui, je peux ronronner... mais seulement si j'ai envie *meow*.» Puis, je regarde le sergent sans rien ajouter de plus.

Je me fais donc raser les cheveux... Je n'ai pas spécialement envie de parler de ça donc on va passer. Une fois finit je me lève pour aller mette mon uniforme de soldat, il me va plutôt bien, je suis assez content sur cet aspect là. Le sergent nous emmène dans une pièce qui ressemble à une zone de combat, bien ça. Je me mets donc en rang avec les autres et je regarde le sergent parler. Il veut visiblement que je montre mes talents au combat en combattant un autre soldat... Je suis serein jusqu'à que je vois mon adversaire... merde.. Il va me mettre au tapis en moins de deux... Non... je ne me démonte pas et je me mets face à lui.

Je me mets en position de défense, je vais l'épuiser, je ne vais pas trop l'attaquer, ça serait une mauvaise idée. Il tente la première attaque, un coup de poing en pleine face que j'esquive sans trop de difficulter. « Direct, je vois le genre *meow*» Il tente un autre coup au ventre je recule et je lance mon pied pour le toucher au ventre sauf qu'il est trop rapide et qu'il me le prend et me fais tomber sur le dos. Je me relève rapidement et il tente un coup de tête, mes réflexes de Cathar me permet d'éviter le coup et d'arriver sur son côté et de lui donner un coup de pied dans les côtes. Il recule doucement et visiblement énervé il me met un violent coup de poing au ventre qui me fait me plier en deux. Le coup est tellement puissant qu'il a fallu me mettre à genoux. Il tente de m'attaquer, mais je fais une roulade sur le côté « Rooo... tu à froisser ma belle tenue... *meow*» Il m'attaque directement au poing, mais je réussis à l'intercepter, mais ce dernier me donne un coup de coude au visage, je recule mettant ma main sur ma bouche, je saigne un peu «Urgh... » Je passe donc aux choses sérieuses. Il tente un coup de poing, mais je m'abaisse et je lui mets un petit coup au ventre, je passe derrière lui pour lui mettre un coup de pied dans le genou, il le plie légèrement, j'enchaîne pour qu'il le plie entièrement et je vient lui mettre deux coups de poing dans l'arrière de la tête. Je viens me mettre devant lui pour lui donner un coup de pied final, mais il me le bloque et me met un violent coup de poing dans le genou, je tombe sur le dos, je sens que je vais boité un peu... Je profite de mon autre pied libre pour lui donner ce fameux coup de pied, je me relève donc et je vois qu'il ne relève pas et qu'il respire fort en saignant un peu. Je me rapproche de lui et je lui tends ma main pour l'aider à se relever.
_________________________
Casier: http://star-wars-rpg.soforums.com/t7887-Casier-de-Nyrr-Lor.htm
Revenir en haut
Hivernus
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2015
Messages: 673
Niveau: 2
Rang: Seigneur de Guerre

MessagePosté le: 26/03/2018 13:27:33    Sujet du message: Un chaton dans l'armée Répondre en citant

Hafez observe le combat avec intérêt. Il s’agit d’ailleurs plus d’une parade nuptiale que d’un réel affrontement entre deux soldats à en voir le semblant de chorégraphie… Le sergent en aurait presque ri, à l’instar de ses camarades qui ne se retiennent pas. Mais il ne pense qu’à une chose : La haine soudaine qu’il éprouve pour les Cathars. Elle n’est pas dirigée contre un individu en particulier, ou sur l’espèce en générale, mais bien contre ces foutus cons qui se rebellent contre le régime impérial. D’une certaine façon, il ressent une joie étrange à la vue de ce pauvre gosse qui se fait cogner par une montagne de muscles. Peut-être est-ce là une façon d’évacuer toute cette frustration qui s’accumule depuis qu’on l’a parqué à une affection qu’il n’apprécie pas. Mais cette sensation qu’il éprouve n’apporte pas son lot de consolation. Ceci est presque pathétique même. Et lorsque le combat s’achève sur un geste de camaraderie, le sous-officier ne peut s’empêcher de sourire malgré lui. Voilà ce qui compte réellement… Les recrues entourant le duo se mettent à scander leurs surnoms, tout en applaudissant frénétiquement. Voilà qui achève de convaincre Hafez de penser à autre chose… Et de se concentrer sur l’essentiel.

- Bien Messieurs ! C’était du beau spectacle ! Un peu rapide… Mais du beau spectacle ! La question que je me pose actuellement est la suivante : Vous pensez réellement être des gros durs après avoir cogné un camarade ? Demande finalement le sergent. Vous appartenez à la même unité de combat. Vous êtes par conséquent des frères d’armes. Vous allez devoir apprendre à vivre ensemble, les uns avec les autres ! Et oui Mesdemoiselles… N’oubliez jamais ceci : Les conflits n’ont pas lieu d’être au sein d’une unité. Si vous avez un soucis avec un camarade, vous le réglez rapidement ! L’inverse aurait un effet désastreux en pleine opération !

Peut-être que ce discours devrait être enregistré et diffusé dans toute l’armée impériale. Après tout, jusque là, seuls les troufions sont touchés par cette notion de fraternité. Les officiers ? Ils se permettent de cracher sur ceux qu’ils considèrent comme inférieurs mentalement et socialement parlant. Ces imbéciles en viennent même à se battre en eux pour une simple question d’égo… Pour ce qui est des différentes branches des forces impériales… L’histoire est la même. L’armée terrestre s’oppose à la Marine Impériale dans un combat complètement puéril. La police politique du régime n’est pas mieux lotie, vu l’attitude hautaine et méprisante de ses membres. Et bien sûr… Cette fameuse Chevalerie Impériale que l’on tient tant en haute estime… Que fait-elle ? Elle se contente d’enfoncer les simples soldats dans le genre d’Hafez parce qu’ils ne sont justement que de simples soldats. Tout ceci est pitoyable ! Fraternité… Ben voyons ! Le sergent pousse un soupir.

- Bon… Reprenons ! Vos techniques de combat ne sont pas réellement au point… C’est brouillon ! Mais on aura le temps de revoir tout ça dans les prochains jours. Reprend le sous-officier en rectifiant machinalement les plis de son uniforme. Il reste encore beaucoup de travail à accomplir… Je vous le dis ! Vous n’êtes pas prêts d’être des gros durs de soldats comme on les aime ! Messieurs, suivez-moi !

L’impérial quitte alors la pièce, suivi de près par la section de recrues. Une main se pose sur l’épaule de Nyrr et le force à s’arrêter. Lorsque le Cathar se retourne, il découvre que celui qui l’agrippe n’est autre que le soldat que tout le monde surnomme “La Montagne”. Ce dernier affiche un petit sourire sur son visage. A en juger son attitude, il ne semble pas vouloir de mal à la mascotte poilue de l’unité.

- Eh Chaton ! J’voulais juste te dire… C’était pas mal pour un premier combat. Par contre, j’te jure que je n’en resterai pas là. Y’aura droit à un deuxième round, crois-moi ! Ricane le colosse en donnant une claque amicale dans le dos de son interlocuteur. On ferait mieux de suivre le groupe… Pas sûr que le Sergent soit content si on traîne des pieds !

L’homme efface le sourire qui étire ses lèvres et rejoint rapidement le reste de la section; bientôt suivi par son comparse Cathar. Le sergent conduit finalement le groupe de recrues à ce qui ressemble de près comme de loin à une armurerie. La salle entière est remplie d’armes en tout genre. Des blasters côtoient des pièces d’armure sur des tables alignées contre un mur, quand d’autres armes sont soigneusement rangées dans des râteliers prévus à cet effet. Pour ce qui est des caisses glissées sous les tables, il y a fort à parier qu’elles contiennent des explosifs. En outre… L’endroit est une vraie caverne d’ali baba pour les soldats et autres amateurs d’armes. Hafez se tourne vers les aspirants et leur offre un regard noir. Il n’a visiblement plus envie de se marrer. Ce qui semble assez logique au final… Il suffirait d’une maladresse dans ce lieu pour tout faire sauter.

- Formez les rangs Messieurs ! Plus vite que ça ! Ordonne le sous-officier en beuglant. Le reste de votre formation va se passer à l’air libre, dans les plaines désolées de Cathar. Il n’y aura aucun retour possible, du moins, pas avant d’avoir achevé votre formation, ou bien d’être dans un sale état. Je vous conseille donc de bien suivre mes consignes ! Le but de l’exercice sera de vous évaluer sur vos compétences individuelles et vos compétences en équipe dans un milieu hostile à toute forme de vie ! Chaque membre de cette section va recevoir un paquetage qui lui est propre, toutefois, vous avez le droit de choisir l’arme qui sera le plus adapté à vos besoins !

L’équipement en question comprend certaines des pièces de protection de la fameuse armure des stormtroopers comme le plastron et les jambières en plastoide, auxquels j’ajoute la ceinture utilitaire comprenant plusieurs cartouches de gaz tibanna. Une fois l’armure légère portée au dessus de l’uniforme noir, les recrues peuvent jeter un coup d’oeil au contenu des sacs qu’ils devront porter sur le dos toute la journée. On y trouve à l’intérieur une gamelle individuelle, une brosse à habit, le nécessaire de toilette, le matériel pour nettoyer les armes, une trousse à couture et quelques bandages et même des ustensiles de cuisine que doivent se répartir entre eux les soldats de la section. Il ne faut pas oublier non plus la gourde pouvant contenir plusieurs litres d’eau. L’ensemble comprend également une couverture et une toile de tente roulées au dessus du sac. En tout, l’équipement pèse pas loin de trente kilos. Une sacrée charge qui aura probablement raison des plus faibles. Lorsque les recrues ont enfin trouvé les armes correspondant à leurs attentes, le sergent donne l’ordre de partir.




La section dirigée par Hafez quitte les souterrains de la garnison impériale pour rejoindre l’une des nombreuses bases militaires annexes à la cité. La lumière vive du soleil semble étourdir les jeunes recrues l’espace d’un instant. Une fois les yeux de nouveau accoutumés à cette intense luminosité, le groupe se lance dans un périple des plus laborieux. Les bruits incessants de la ville cèdent leur place au silence troublant des plaines désolées de Cathar. Pendant plusieurs heures, la petite troupe alterne entre steppes et savane, grimpant et descendant même parfois de multiples collines. L’exercice est compliqué et les premiers signes de fatigue commencent à apparaître sur les visages des soldats. La chaleur insoutenable et l’importante charge à porter sont les deux principaux facteurs qui épuisent les recrues. Certains, à l’instar du Zabrak et du Cathar, semblent dans leur élément et ne souffrent aucunement des moindres difficultés. Ceux là obtiennent tout autant l’admiration que l’animosité de leurs camarades. Le sergent est le premier à souffrir de cette exercice éreintant et fait finalement arrêter la section au beau milieu d’une savane.

- Messieurs, nous allons monter le camp ici ! La Montagne, Chaton, Cornu, vous vous occupez de dresser les tentes ! Ordonne le sous-officier. Les autres, vous formez un périmètre de sécurité autour du campement et vous essayez de trouver une source d’eau ! Un conseil : Restez sur vos gardes, nous sommes en terrain hostile ! Il se peut qu’on tombe sur des rebelles ou des grosses bestioles...

- J'espère qu'on aura pas à flinguer certains de tes petits copains Chaton ! Ce serait vraiment dommage... Lâche pour tout commentaire le Zabrak en déposant son barda sur le sol.

- Allez Messieurs, on se bouge les fesses ! Et plus vite que ça ! Le camp ne va pas se monter tout seul ! Beugle à nouveau Hafez.

L'impérial jette son sac et s'empare de sa paire de macrobinoculaires pour surveiller les environs. Le colosse et l'humanoide cornu rassemblent piquets et sardines et commencent à monter les tentes, selon les ordres de leur supérieur. Les autres se dispersent, armes en main, et patrouillent dans les alentours de leur campement provisoire.

- Soldat Chaton, ce serait bien de te bouger le cul et de nous aider ! Blague la Montagne. J'suis sûr que si on se montre tire-au-flanc, le Sergent va nous demander de faire la cuisine ! Et la Force sait que j'suis pas fait pour éplucher les patates !


Je te laisse faire un tour dans les utilitaires pour t'acheter une arme. J'en profite pour te dire aussi que tu as le droit de faire parler et agir les membres de ton groupe (à l'exception du sergent.)

N'hésite pas à m'envoyer un message privé si tu veux des indications de jeu ! (Comme la couleur de police de la Montagne et du Zabrak par exemple.)

_________________________
« Les empires naissent et s'effondrent... mais le Mal demeure éternel. »


Formation de base : (Close Combat.)
Formation lvl1 : (Close Combat.)
Formation lvl2 : Tireur d'élite.


Second compte : Baron Rissk !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 15/08/2018 18:13:55    Sujet du message: Un chaton dans l'armée

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Cathar -> Palais Impérial -> Garnison Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com