Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Syd Wann - Morgukai de père en fils. [En cours]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Avant le jeu -> Inscriptions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Syd Wann
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2018
Messages: 2
Niveau: 0

MessagePosté le: 11/01/2018 19:01:43    Sujet du message: Syd Wann - Morgukai de père en fils. [En cours] Répondre en citant

Nom: Wann
Prénom: Syd
Surnom/Matricule: Hrafn (Corbeau)
Age: 26 ans
Race: Kajain'sa'Nikto ( ou Nikto Rouge)

Carrière envisagée: Ordre Sith

Description mentale: Syd est quelqu’un de plutôt fermé dans un premier abord. Il ne s’intéresse guère aux rapports sociaux, et ne cherche pas vraiment à se faire des amis. Les rares fois où des personnes risques de passer du temps avec lui sont lors des combats et lors d’une éventuelle fête,même si ce dernier les trouve inintéressantes. Néanmoins, malgré ce fait là, Syd éprouvera toujours du respect à ceux qui auront fait ces preuves à ces yeux, ce qui passera la plupart du temps par un combat aux armes. Il éprouve une haine non voilée envers les Jedis, comme la plupart des membres du culte, mais a contrario de ces derniers, il éprouve une certaine fascination pour le côté Obscur et les Siths, surtout depuis qu’il a effectué son premier contact avec la Force. Depuis peu, il a demandé avec insistance, dans un cadre de respect, et pour faire bonne impression, qu’on lui fournisse des éléments sur l’histoire des Siths, pour prouver sa détermination.
Il est aussi quelqu’un de purement perfectionniste, et ne lâchera pas l’affaire tant qu’il n’aura pas réussi ce qu’il a prévu. Dans le cadre de son apprentissage, ceci se caractérisera notamment par une forme limite de fanatisme, où il sera possible de l’observer astiquer ses armes et armure dès qu’il aura le temps de le faire.

Il faut aussi noter que Syd est un Kajain'sa'Nikto, ou plus communément appelé « Nikto Rouge », et comme ses congénères, il fait preuve d’une certaine sauvagerie. Il n’est pas rare de le voir basculer dans une sorte de rage au combat, le transformant en sorte de berserker. Ne comptez donc pas parler de Molière ou Balzac lorsque Syd est habité par la rage.


Description physique: Syd est donc un Nikto, qui est plutôt quelqu’un de grand pour sa race. Il mesure environ un mètre quatre-vingt-dix, et pèse environ 85 kilos. On peut donc en déduire qu’il dispose d’une certaine musculature, mais il n’est pas pour autant une bête de muscle, et dispose plutôt d’une musculature d’un athlète de coureur de fond, ce qui convient parfaitement vis-à-vis de son futur apprentissage. Il s’est sculpté ce corps au fur et à mesure des années d’entraînements quotidiens, et s’en est ressorti avec de nombreuses cicatrices. Plusieurs sont notables : une parcoure les muscles latéraux, et semble avoir été faite par une vibrolame. Une autre se trouve au niveau du bras gauche, et montre la présence d’une ancienne plaie effectuée là encore par une arme de corps à corps. La dernière que l’on trouve est tout simplement sur son visage, et semble être une sorte de brûlure faite avec un bâton électrique. Ajoutons aussi le fait que Syd possède sur ces deux bras, deux séries de tatouages tribaux, qui lui recouvrent intégralement ces derniers. (à l’instar de ses mains).

Quant à son visage, il convient dès lors de rappeler que les Niktos ne sont pas une race réputée pour leur beauté. Tout d’abord, Syd est un Kajain'sa'Nikto, c’est-à-dire un Nikto Rouge, une des nombreuses sous-espèces que l’on trouve parmit les Niktos sur Kintan. Ainsi, comme le nom l’indique, la particularité de ces Niktos font qu’ils ont la peau dite « rouge », ou dans des teintes disons plutôt orangées. En plus de cette couleur de peau particulière, ils se distinguent aussi par une sorte de peau écailleuse et rugueuse, des cornes et des pointes, on peut même observer des formes de tubes respiratoires (qui sont en réalité des membranes respiratoires). Le corps des Niktos est propre à leur planète, et est un corps fait pour la survie, pour résister aux conditions extrêmes de Kintan, quitte à avoir un aspect atroce.

Quant à la tenue de Syd, il faut déjà dire du fait qu’il est un guerrier Morgukai, il dispose de l’armure noire classique des Morgukai, mais attention, on ne parle pas là des armures en cortosis réservés aux guerriers d’élite, mais une armure de combat noire classique.


Histoire:

Chapitre 1 : Au commencement …


Syd est donc né sur la planète Kintan, une des planètes situées dans l’amas de Si’Klaata, dans l’espace Hutt. C’était une planète verdoyante à l’origine, mais l’activité tectonique de la planète n’a abouti qu’à une création de volcans, qui ont pris la place aux montagnes verdoyantes. Les plaines disparurent à leur tour, pour donner des déserts. Il ne reste plus aujourd’hui que quelques espaces qui restent intactes. Mais la planète a surtout souffert de la seule espèce intelligence présente sur la planète : Les Niktos. C’est une espèce qui connaît plusieurs sous-espèces, qui diffère selon la zone d’habitation où on les retrouve. Néanmoins, l’espèce à laquelle on se limitera à celle des Niktos rouges, ou Kajain'sa'Nikto. Mais nous pouvons néanmoins énumérer les autres sous-espèces présentes : Kadas’sa’Nikto (Niktos Verts), Esral’sa’Nikto (Niktos des montagnes), Gluss’sa’Nikto (Nikto pâle) et les M’shento’su’Nikto (Nikto du Sud), ainsi qu’une espèce quasi légendaire, peu observée et sous-marine, les Numol’erul.

Les Niktos ont eu un tel impact sur leu planète qu’ils n’existent plus aucune autre espèce animale, les Faucheux de Kintan ne sont plus qu’une simple légende aujourd’hui.

Mais d’où viennent toutes ces différences ? D’où vient l’élément principal, qui a provoqué toutes ses choses ? Il faut déjà noter la présence d’une étoile volatile, nommée M’dweshuu. Cette étoile a émis des radiations qui ont amené son lot de cataclysmes, et provoqué ce clivage parmi les Niktos, créant ainsi son lot de sous-espèces, adaptés à chacune des niches écologiques où ils se trouvent.

Mais notre histoire débute bien plus tard après ce cataclysme. Tout ceci commence dans une hutte, dans la région désertique de Kintan. Mais autour de cette hutte, bons nombres de guerriers sont regroupés. L’air grave, ils sont tous assis, et attendent. Engoncés dans des armures noires, des bâtons aux bras, ils attendent tous quelque chose. Des cris émanent de la hutte, des cris de douleur. Parmi les guerriers, on sent une certaine tension sur le campement. Un instant plus tard, un Kaijain’sa’Nikto sort de la hutte : tous le connaissent, ce Nikto n’est autre que Tsyk, le leader du clan Wann. Mais Tsyk n’est pas un Nikto comme les autres, tout comme les différents guerriers qui sont regroupés autour de la hutte. Ce sont tous des membres du culte Morgukai, un culte millénaire, qu’on a pensé bien des fois disparus, mais qui subsiste malgré tout. Tsyk affiche alors un air fier, et semble être porteur de bonnes nouvelles :


- Mes frères ! c’est un mâle !

Suite à sa déclaration, les guerriers levèrent tous leurs armes, et poussèrent tous un cri : Tsyk venait d’avoir un fils, son premier, et sûrement le seul qu’il n’aurait jamais.

- Son nom sera Syd, et tout comme son père, il suivra mes traces, même au-delà de ma propre mort. Mon fils aura un futur prometteur, et ramènera les Morgukai au centre de l’échiquier galactique. Mon fils prouvera à la galaxie entière que nous ne sommes pas morts, que nous, Morgukai, sommes toujours en vie, et qu’importe ce qu’ils sont, Jedis ou non, ils subiront tous notre courroux. Tous, apprendront à craindre notre fureur, tels nos ancêtres, leurs maîtres trembleront, leurs sénateurs apprendront à craindre notre nom, tous connaitront la fureur des guerriers Morgukai !

Des cris d’approbation suivirent cette première déclaration. D’un geste lent, Tysk leva le poing : tous se turent.

- Mais sa route sera semée d’embûches. Je ne vous ferais qu’une seule demande à tous : Pour l’amener à sa destinée, pour lui permettre de réaliser cet objectif ultime, je vous demanderais à tous, vous tous, mes frères, ma famille, de m’aider à l’amener à cette consécration ultime, de ne pas le considérer comme mon propre fils. Vous devrez l’entraîner deux fois plus durement que les autres. Il sera plus puni que les autres, il aura le double des exercices, il devra être plus méritant que les autres. Pourquoi ? pour que tout cela sera présent pour l’amener à la perfection ultime. Gloire à vous frères morgukais ! Et que Syd nous amène à notre gloire à tous !

Une femme Nikto sortit alors avec un enfant dans les bras. Tsyk prit alors l’enfant, et le leva au-dessus de ses épaules. Et à cet instant, tous les guerriers s’agenouillèrent, tout en prenant appui sur leurs armes.

Chapitre 2 : Dès le plus jeune âge ….


- Syd, il est temps.

Tsyk tendit le bras vers Syd, qui jouait tranquillement, avec quelques jouets sculptés en bois, fait main. Syd regarda son père et lui lança :

- A quoi donc père ?

- A te préparer pour ton futur.


Syd, jeune bambin de six ans, se releva et commença à suivre son père. Pour lui, il lui est toujours apparu comme un étranger. Il n’avait connu que Malra, sa mère, qui n’avait eu que de l’amour pour lui. Son père, lui apparaissait quotidiennement, avant de disparaître presque aussitôt. Mais pourtant, il s’était toujours douté, que cet étrange monsieur qu’il appelait « père », même s’il ne savait pas ce que cela signifiait, lui cachait des choses. Il commença alors à se lever, son jouet entre les mains. Tsyk le fusilla du regard :

- Là où tu vas, tu n’auras pas besoin de … ceci.

Il prit alors le jouet et le reposa à côté. Syd regarda sa mère, qui baissa le regard. Elle ne pouvait rien y faire. Elle ne pouvait que le voir s’en aller, et en espérant qu’un jour, il puisse revenir.

- Viens avec moi.

L’enfant ne comprit pas ce qu’il voulut dire, il se retourna vers sa mère, cherchant une réponse à travers son regard, mais elle n’en fit rien.

- Où ça ?

Tsyk perdit alors son sang-froid, et attrapa l’enfant par le bras, et le traîna de force à l’extérieur de la hutte. Syd hurla, et tendit le bras vers sa mère, mais cette dernière, ne bougea pas. Il ne put voir les larmes versées à son encontre.

Syd sentit alors son corps se soulever, et il atterrit alors sur l’épaule de son père. Ce dernier continua à s’avancer, s’enfonçant dans le désert. Syd n’allait pas revoir sa maison pendant longtemps.
Syd, hurlant à cor et à cri, finit par s’attirer les foudres de Tysk :


- Ferme là, ou je t’écrase moucheron !

Syd se tut presque aussitôt, de peur que le paternel mette ses menaces à exécution. Ils finirent par arriver, quelques heures plus tard, à une grande montagne. Cette dernière, seuls reliefs présents dans le coin, semblait présenter aucun signe particulier. Mais pourtant, Tysk continua sa route jusqu’à rentrer dans une sorte de caverne, creusée naturellement dans la roche. Tysk s’avança, jusqu’à tomber face à une trappe. Il reposa alors Syd par terre, et lui lança :

- C’est ici que tout commence.

Il souleva la trappe, et cette dernière révéla une étrange échelle, qui s’enfonçait dans le sol. Syd se tourna vers lui. Tsyk lui répondit par un sourire moqueur :

- Vas-y, descends ! Je te suis.

Les deux Niktos descendirent, et tombèrent face à une grande porte. Recouverte de différents signes tribaux, et richement décorée. Lorsqu’ils arrivèrent à son niveau, celle-ci s’ouvrit, dans un concert de bruits plus ou moins affreux. A cet instant, tout un temple fit son apparition. Des grandes allées, recouvertes de flambeaux, encadrées par de nombreux gardes en armure. Tsyk lui lança alors :

- Bienvenue chez ta nouvelle famille fils, bienvenue chez les Morgukai !

Tsyk et Syd traversèrent la grande allée. Tout autour de lui, on voyait des gardes patrouiller. Il vit sur sa gauche une grande cour où plusieurs élèves, tous alignés, effectuait des enchaînements tout en écoutant les ordres d’un superviseur, placé depuis une estrade.

A cet instant, Syd fut tiré de ses pensées par son paternel, qui lui avait jeté un bâton à ces pieds.


- A présent, défends-toi.

Tysk bondit alors sur Syd. Dans une suite de mouvements chaotiques, Syd recula maladroitement, et finit par tomber sur son derrière. Il fixa son père :

- Première leçon : ne baisse jamais ta garde.

Chapitre 3 : L’endurcissement


Les années passèrent, et le bambin avait désormais 12 ans. Syd avait grandi, mais n’avait pas eu une enfance heureuse. Son corps avait grandi avec les punitions, les coups, les entraînements, et la discipline qu’on lui imposait. Très vite, il avait appris plusieurs choses ici : qu’ils n’étaient pas tous égaux. Pourquoi ? Puisqu’il avait vu que par rapport aux autres, son entraînement était plus dur, plus strict, plus rigoureux. Sa connaissance de la philosophie, des traditions Morgukais, étaient plus poussés par rapport à un initié de son âge. Pourquoi donc ? Parce qu’il était le fils de Tsyk Wann, leader du culte Morgukai. Ses camarades n’étaient pas en reste non plus : on le provoquait régulièrement en duel, chose qui terminait soit par des victoires, soit par des défaites.

Néanmoins, la vie en communauté lui paraissait d’un ennui sans nom. Il n’avait pas le luxe de pouvoir se faire des amis. La plupart de ses camarades le considéraient plus comme un rival. Par exemple, lors d’une après-midi, après une matinée chargée de cours et d’entraînements martiaux, Syd se trouvait sur son lit de camp, fixant le plafond. L’entraînement de la matinée l’avait épuisée, mais il n’avait oublié le premier conseil de son père : ne jamais baisser sa garde. Et ce conseil l’avait beaucoup aidé ces dernières années, et allait lui être utile à cet instant : trois autres initiés se dirigèrent vers lui. Depuis que Syd avait foutu la raclée à l’un d’entre eux, ils avaient décidé de l’attaquer à plusieurs, histoire de « travailler leur coordination ». Du moins, ils savaient que Syd n’était pas une balance, et qu’il ne dirait rien. Même si la dernière fois, il s’était pris une raclée, il s’était préparé pendant plusieurs semaines pour pouvoir les écraser lors du match retour.

- Prêt pour le second round ?

- Quand tu veux mauviette.


A cet instant, Syd tapa contre la table, et l’envoya sur le groupe adverse. Surpris par cette attaque surprise, le groupe recula en arrière, laissant pour l’un d’entre eux une ouverture dans sa défense. Il n’en fallu pas longtemps pour Syd pour arriver au corps à corps, et enchaîna un premier coup dans le plexus solaire, qui fit pencher son adversaire, avant de lui asséner un uppercut, ce qui fit décoller le premier type, qui s’étala au sol. Mais la riposte ne se fit pas attendre, et Syd sentit un poing s’écraser sur sa figure. Il perdit l’équilibre, mais encaissa le coup sans broncher. Il attrapa le second qui avançait vers lui et lui asséna un violent coup de boule. Puis, lorsque le dernier s’avança, Syd frappa derrière la rotule, et sentit que cette dernière craqua, provoquant alors une violente douleur à son adversaire.

Face à eux, Syd paracheva son œuvre en frappant son adversaire avec le plat du pied au visage de ce dernier, qui s’effondra sans demander rien d’autre. Syd lâcha un sourire de satisfaction, puis un regard de défi envers les autres : ils savaient ce qu’ils attendaient.

Ces nombreux événements au final semblaient bâtir au fur et à mesure la réputation de Syd, qui parvint à s’élever dans la douleur et la haine de l’autre. Il devint ainsi une vraie machine, et commença à attirer l’œil de son père. Ce dernier apprécia le fait que Syd parvienne à s’élever parmi les autres, et cela malgré les difficultés qu’on lui avait ajouté pendant son apprentissage. Il se retourna alors vers son lieutenant, et lui lança :


- Il est prêt.

Sans répondre, le Nikto fit un salut et sortit de la pièce. Tsyk regarda son fils, et savait ce qu’il l’attendait : les épreuves de passage, un rite essentiel pour les Morgukai, leur permettant de passer un premier palier, un premier stade dans leur apprentissage. Il était donc nécessaire pour progresser de passer des épreuves, et atteindre le grade d’apprenti.

Il reçu par ailleurs un repas plus copieux que la moyenne, ce qui en soi paraissait déjà une épreuve, puisque le fait de trop manger, de modifier brutalement son régime alimentaire allait peut-être lui causer des ballonnements, et l’entraver dans ses mouvements. Il se nourrit donc tranquillement, et rejoignit son père, dans le but de passer les épreuves.

Il rentra dans une grande salle, circulaire, plongée dans la pénombre. La seule lumière semblait être au centre, et autour de lui, quelque chose semblait roder, une créature peut-être ? Il avait entendu biens des légendes sur les épreuves, et dieu sait que les plus faibles ne s’en sortait pas. Il arriva donc au centre de la pièce. Il savait comment cela se déroulait : une arme était cachée ici, et elle lui servirait. Mais bien entendu, une chose, tapie dans l’ombre, l’attendait. Il pouvait la sentir, et elle-même, semblait prête à ne faire qu’une bouchée de l’initiée. Il sauta brusquement sur le côté au bon moment, puisque qu’un gros Krykna tenta de lui sauter dessus. Cette araignée géante semblait affamée, et Syd serait son petit déjeuner s’il ne se défendait pas :


- M*rde

La bête poussa des petits râles de satisfaction, tout en se dirigeant vers Syd. Le Nikto devait trouver l’arme, et vite. Il fonça dans la pénombre, et tenta de chercher l’arme, et de voir si un objet s’y trouvait. Mais ce fut à cet instant qu’il comprit. Il se tourna vers la créature, et vit effectivement l’arme qui était accrochée sur son dos. Il devait donc foncer au corps à corps et tenter de l’extirper, sans se faire tuer. Syd prit alors une grande inspiration, et fonça vers la créature, qui leva ses deux pattes avant, dans le but d’empaler le jeune Nikto. Il se lança en avant, et se servit de ses mains pour se projeter en l’air, et sauter au-dessus de la créature. Mais bien entendu, le Nikto n’y arriva pas. Il fonça sur le crâne de la bête, qui commença à se débattre lorsqu’elle remarqua qu’un individu lui couvrait le visage. Elle poussa des hurlements, tout en se lançant sur la droite et sur la gauche. Il fallait tenir, tout en essayant de tendre le bras, et d’attraper l’arme qui était attachée à la bête. Les cris se firent de plus en plus strident, et Syd profita d’un moment d’accalmie pour prendre l’arme, et rouler au sol.

Il regarda l’arme : cette dernière ressemblait à une sorte de double-vibrolame. Elle pourrait blesser sérieusement la créature, mais la tuer paraissait difficile.

Le monstre se retourna, les mandibules apparentes. Syd prit l’arme en main, et effectua plusieurs moulinets en l’air, toisant la créature, avec un air de défi. Cette dernière hurla, et fonça sur Syd. Lui, de son côté, poussa un cri de guerre et chargea.

Syd glissa sur le sol, et effectua un coup latéral. La créature, qui avait les pinces relevées, poussa un hurlement de douleur saisissant. Syd en profita alors pour frapper de nouveau, et frappa aux niveaux des yeux de la créature, qui poussa des hurlements encore plus stridents. D’un coup de pied, Syd fit tomber le Krykna, révélant le point faible de la créature. D’un coup précis, Syd planta la lame dans le ventre de la créature, qui poussa un hurlement final, qui s’éteignit au fur et à mesure du temps, prouvant la mort de cette dernière.

Syd retira la lame, et passa dans la pièce suivante. Il ne restait qu’une épreuve. Cette dernière reposait sur une sorte d’énigme, une sorte de jeu de logique, pour montrer aux jeunes initiés que la force brute n’est pas la seule solution. Cette pièce-là fut donc bien éclairée, contrairement à la précédente, et une grande énigme apparaissait sur un grand tableau, contre le mur. Il y était écrit :


Citation:
« Dans un camp de Kajain'sa'Nikto, on apprend qu’il y a des malades. Cette maladie n’est pas contagieuse, mais afin de préserver une entière pureté et de ne pas perturber les méditations, un Kajain'sa'Nikto qui se sait malade part. La maladie se caractérise par des taches sur le front. Le problème est qu’il n’y a aucun moyen pour un Kajain'sa'Nikto de se voir, il n’y a aucun miroir dans tout le camp. Kajain'sa'Nikto ont fait le voeux de silence et ne communiquent d’aucune façon, ils ne font que méditer et lire. On sait d’autre part qu’ils se réunissent tous 1 fois par jour au lever du soleil pour une méditation commune de 3 heures (toujours sans parler ni communiquer d’aucune sorte). Au bout de 5 jours, tous les malades sont partis.

Combien y avait-il de malades sachant qu’il y avait 53 personnes au départ ? »

Syd se gratta le front. Tout ceci paraissait complexe, mais en même temps, la réponse semblait en quelque sorte logique. 1 malade : personne d’autre n’a de taches lors de la 1ère méditation, or il y a des malades dans le camp. Il sait qu’il est le seul et part au bout d’un jour.2 malades : 1 personne a des taches lors de la 1ère première méditation donc personne ne part le premier jour. Il y a minimum deux malades vu que personne n’est parti le premier jour. Les deux malades partent le second jour.3 malades : 2 autres personnes ont des taches donc personne ne part le 1er et second jour. Il y a trois malades. Ils partent tous 3 le troisième jour, et ainsi de suite. Donc en 5 jours ?

- 5 malades.

Il entendit soudainement une voix s’élever :

- Félicitations, apprenti.

Chapitre 4 : L’achèvement


Quelques temps après la réussite des épreuves, Syd fut attaché à un maître Morgukai, qui n’était autre que son propre père. Ce dernier lui donnera un entraînement dur mais juste, bien loin de l’académie et ses rixes quotidiennes avec les autres initiés.

C’est aussi à cette période que Syd fut mis pour la première fois en contact avec le concept de Force, et les deux ordres qui utilisaient cet étrange concept. La Force, cette énergie qui parcoure les différents êtres vivants, pouvaient être utilisée par quelqu’un disposant d’un haut taux de midichloriens, des cellules que l’on peut retrouver dans le sang. Il était donc nécessaire pour un Morgukai de connaître les forces et faiblesses des utilisateurs de la Force, surtout vis-à-vis des Jedis, un Ordre ancestral qui a causé bien du tort au culte.

Syd apprit donc l’histoire relative au culte et aux Jedis, et aux différents affrontements qui avaient eu lieu entre les deux camps, avec les victoires, les défaites, et ce qui avait amené à l’oubli progressif du culte Morgukai. On lui apprit aussi à savoir se défendre face à ces Jedis, et pour cela, il convenait d’étudier (sommairement) les bases de leurs techniques martiales, leurs « formes », comme ils appellent. Les Siths, quant à eux, était plutôt en retrait dans ce genre d’histoire, et les contacts entre le culte et ce mystérieux ordre, ont été plus rares.

Syd était donc rentré dans la seconde phase d’apprentissage, et les entraînements redoublèrent de virulence. Le corps de Syd continua à changer, tandis qu’il grandissait, pour devenir ce qu’il ait aujourd’hui. C’est aussi à cette période qu’apparut les premières cicatrices du héros. La première, une marque que l’on retrouve sur ses muscles latéraux, a été faite de la manière suivante :

Syd était dans un combat acharné avec un autre apprenti, et les deux Niktos étaient enragés, la colère débordait. Un coup fut placé alors sur les muscles latéraux de Syd, qui hurla en recevant le coup. Face à cette douleur, le jeune Nikto ne contrôla plus sa rage, et frappa son adversaire au visage, à mains nues. Les différents apprentis se mêlèrent à la rixe et dû les séparer, sous peine de voir Syd défigurer intégralement son adversaire.

Les autres cicatrices se firent dans des événements semblables à celui-ci. Syd arriva alors à l’âge adulte, plus précisément à ses 21 ans, âge où il était temps d’achever sa formation. Pour arriver à cela, il n’y était pas question de mettre en place une nouvelle épreuve, mais plutôt une mission, à laquelle Syd participerait.

Il était bien connu que les Morgukais n'étaient pas de grands voyageurs, mais pourtant, ils ne rechignaient pas non plus à traverser la galaxie si un contrat se présentait, et qu'une cible se faisait connaître. Et c'est à travers un étrange message codé que le culte avait reçu ses instructions : ils devaient se rendre sur l'une des lunes de Boz Pity, pour traquer un chevalier Jedi et son Padawan, répondant aux noms de Hamond Meldar et Anya Lorom.

Ainsi, ce fut la première fois de sa vie que Syd vit un vaisseau. Il se disait que tout ceci se passerait vite et bien, mais malheureusement pour lui, il tomba malade pendant tout le trajet, vomissant ses tripes, et buvant des litres d'eau pour compenser. Le fier guerrier morgukai n'avait pas trop d'allure à présent ! Tsyk le toisa et pesta :


- Fait en sorte d'être utile à la cause, moucheron !

Le vaisseau s'envola vers la planète inhabitée, qui avait vu bien des guerres et d'événements inexplicables se dérouler sur son sol.

[Imaginer une mission initiatrice qu’il permet à Syd d’achever son apprentissage ]
[ Première action de la Force / Différentes actions de combat (éventuellement des cicatrices) / Contact avec les Siths via l’appel dans la Force / Envoi de Syd à l’académie, dans le but de présenter une alliance entre les Siths et les Morgukai ]

Points forts:

Code d’Honneur : Le code d’honneur Morgukai structure la vie de Syd. Cette philosophie, plutôt inconnue dans la galaxie, repose surtout sur un mode de vie strict, mêlant entraînement et respect des différents membres du culte, chose qu’il transférera lors de son apprentissage chez les Sith. Il a le sens de la hiérarchie, et ne cherchera pas à se rebeller, même s’il a parfaitement compris que pour progresser chez ces derniers, il devra s’abaisser à certaines bassesses. N’oublions pas par ailleurs qu’il paraît presque impossible de sortir de l’ordre, la seule possibilité étant de donner son armure (recouverte de cortosis pour les guerriers d’élite). Néanmoins ce code d’honneur et son entraînement lui permettent de résister aux pouvoirs mentaux des Jedis, ce qui empêchent ces derniers, par exemple, de retourner les membres du culte les uns contre les autres.

Combattant chevronné : Formé au combat depuis qu’il sait marcher, Syd fait de plus parti d’un culte secret, les Morgukais, qui sont plus ou moins connu dans la galaxie. Disons que c’est le secret le plus connu des Niktos. Néanmoins, il est surtout connu que les guerriers Morgukais sont des combattants experts, capables pour certains de rivaliser avec des maîtres jedis ! Mais dans le cas de Syd, au vu de son âge, nous ne pouvons dire qu’il ait atteint ce niveau. Il dispose néanmoins de grandes capacités martiales, notamment avec une arme à deux mains, qui permet déjà à ce dernier de rivaliser avec certains Jedis ou Sith, et de l’orienter de suite vers la forme de combat Juyo, pour avoir à l’avenir, un double sabre.

Bricoleur : Dans la tradition de Kajain'sa'Nikto, il est important pour un guerrier Morgukai de fabriquer ses propres armes, et ainsi d’apporter une certaine personnalité au guerrier morgukai, une sorte de signe distinctif, pour l’aider à se démarquer des autres. Pour le cas de Syd, on peut révéler l’existence d’un poignard sacrificiel, qu’il n’utilise que rarement.

Acrobate : Du fait de son entraînement martial poussé, Syd a développé un talent naturel pour l’acrobatie, et cela bien avant son premier contact avec la Force, c’est un atout, qui en plus de la Force, lui donnera sans aucun doute un avantage sur ses adversaires à venir.


Points faibles:

Sauvage : Les Nitkos rouges ne sont pas une espèce qui est réputée pour son pacifisme, bien au contraire. N’oublions pas que les Niktos, toutes sous-espèces confondues, n’ont final que servi de gardes du corps à des Hutts véreux. Rajoutons à cela le climat de la planète de Kintan, à moitié radioactif / désertique, qui n’a fait que renforcer un contexte sur la planète proche de l’anarchie.

Bourru : En complément avec son tempérament de sauvage, il faut également noter que Syd est quelqu’un d’extrêmement bourru. On l’a certes formé aux armes, mais néanmoins, on ne l’a pas formé à l’art de la rhétorique. Les liens sociaux passent au second plan pour Syd, et ne cherchera pas forcément à se faire des amis, chose qui est bien entendu lié à son passé.

Mauvais Pilote : Le pilotage des vaisseaux de combat est un concept qui fut moins étudié par Syd lors de sa jeunesse. Disons qu’il a reçu une formation basique, mais il ne s’est pas plus attardé dessus, à un point qu’on ne peut le considérer comme un pilote d’exception.

_________________________
"Qui combat pour les siens est sûr de la victoire. "
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 11/01/2018 19:01:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Avant le jeu -> Inscriptions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Legende

Nouveaux messages Nouveaux messages
Pas de nouveaux messages Pas de nouveaux messages
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.

Partenaires

Annuaires et top sites


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com - Thème : Lyzs
Reproduction INTERDITE