Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
“Seule l'action peut donner la paix.”

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Système de Japrael -> Espace du Système
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Super PNJ
Politiciens

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 682
Niveau: 100

MessagePosté le: 11/12/2017 14:32:29    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.” Répondre en citant

Septième division de Pacificateurs
    

 
    
    
Dans l'espace de Dxun, sur la passerelle du croiseur Républicain tous étaient suspendus à la réponse de la sénatrice Elari'Nah. La République avait offert son aide au système Dxun/Onderon celui ci étant entré dans une grave crise planétaire, les prédateurs ayant subitement et violemment décidé d'attaquer la civilisation, les défenses planétaires étaient à bout, des parties du 'mur du ciel'' étant tombés, on disait que la Reine , elle même, participait au combat.
Mais pour le moment ce système restait sourd à la proposition de la Commission à la sécurité, c'était à n'y rien comprendre! La fierté des indigènes risquait de creuser leur perte!


Dans la soute du transport, le surintendant Broad , lui préparait ses hommes au pire. C'était un ancien milicien de l'Armée Nationale de Kashyyyk, sous l'égide du sénateur Zeluss , il avait participé à la traque d'une tribu Wookie rebelle en compagnie de chasseurs de prime.
Les pacificateurs avaient troqué leur armure noire contre une kaki camouflage, seul Broad avait conservé son chapeau de piégeur, a coté de son aide de camp ,Smeeeeeet , un Wookie, ami de longue date.
Il commença donc son exposé son fusil à pompe PCA sur l"épaule:


-Pacificateurs:
    
Un grand défi nous fait face! les bêtes d'Onderon!
La population se terre, tandis que la milice, la Hunter Gen, essaye de contenir cette invasion surréaliste. A nous de défendre le peuple contre ces prédateurs.
Voyons a quoi nous avons affaire ici!

              

Sur les holo, des images 3D des differents prédateurs apparurent avec leurs point forts et leurs points faibles.


-Le Cannoks: sorte de chien a la gueule extensible munies de crocs capable de trancher chair et os. Ses  yeux sont au bout de deux appendices faciaux et son crane protégé par une crête cartilagineuse.
Le Zakkeg: quadrupède féroce de plusieurs mètres de long protégé par une épaisse "cuirasse"
Malraas: Grand félin agile avec une mâchoire acérée munie de longs crocs
Boma :Animal trapu muni de griffe et de défense.
Orbalisks Ce sont des sortes de cloportes à la résistance surprenante se nourrissant de sang.
Et le meilleur pour la fin:
-Drexl: créatures reptiliennes ailées redoutables, munies de dents et griffes acérées.
Comme vous pouvez le constater, le danger viendra du sol et du ciel, il nous faudra être prudent, nous serons sur le terrain de chasse de ses prédateurs!
              
Je vous laisse étudier les données sur nos futurs proies!

A voir le visage de certains, ils avaient compris la dangerosité de la faune locale, et certains devaient déjà regretter leur engagement chez les pacificateurs.
Le surintendant allait vérifier ses armes, quand il s’aperçut de la présence du conseiller Gor'An de la commission. Le milicien était étonné, il avait échangé avec ses collègues et aucun membre de la commission n'avait accompagné leur déploiement, le président se méfiait il de lui? était ce un test pour sa division? il voulait le savoir avant de débarquer.


-Conseiller? j'ignorais qu'il fallait qu'un membre de la commission supervise chaque déploiement de pacificateurs.
   
          
Le Rodien sourit impeccable dans son treillis son fusil à lunette en bandoulière.


-Ce n'est pas ça surintendant, je vous accompagne sur le terrain.
     
      
              

Broad resta interdit, il ne comprenait pas ce qu'un politicien viendrait faire dans la jungle.


-Ce ne sera pas une partie de plaisir vous savez Dxun...
 
            
Le natif de Rodia le coupa net arrêtant soudain de sourire.


-Je sais, j'ai suivi votre briefing.
Je suis membre du Goa Ato, ramener des trophées ici me permettrait de gagner des Atiangs.              
      


Le milicien savait ce qu'était des Atiang, des récompenses pour les meilleurs chasseurs Rodien. Le conseiller venait donc pour sa propre gloire alors que la 7eme division venait en aide à la population.
 
              
-Je vois vous venez en safari!
 
     

     
 -Avez vous seulement des chasseurs d’expérience parmi vos troupes? non la plupart sont des miliciens, de bons soldats mais pas des traqueurs comme vous et moi ou ce Wookie.
Je chasse seul, je ne mettrai pas la vie de vos hommes en danger. 
      
              
-je l'espère conseiller, car je n'enverrai personne vous porter secours. 
              
 
-Ce ne sera pas nécessaire, je peux vous l'assurer.

A propos nous avons le feu vert du sénat, nous allons nous déployer sur Dxun...
Préparez vous au pire!
     
      
              

L'ex piégeur salua le conseiller et alla annoncer la nouvelle à ses pacificateurs, il était temps pour la 7eme division de se mettre en chasse!
by

              
             
       

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 11/12/2017 14:32:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Super PNJ
Politiciens

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 682
Niveau: 100

MessagePosté le: 30/05/2018 09:48:18    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.” Répondre en citant

Grande Armée Républicaine
Opération "As de la Jungle"

         

Lee Emrey
         

Sur décision de la commission Républicaine aux Armées et suite à la déroute de la Hunter Gen et de la 7eme division de pacificateurs, l'opération "As de la Jungle" avait été décidée.
Le conseiller Emrey avait été mandaté pour monter un corps expéditionnaire afin de secourir le système de Japrael et le transport venait d'apparaitre en orbite du double système.

Pour cette mission le vieil officier avait fait appel à des unités différentes mais complémentaires:
La première Brigade Logistique: avec ses canonnières TIO elle déposerait les troupes et leur apporterait munitions, vivre et procéderait à l'évacuation des blessés.
La deuxième Division blindée de combat, déploierait au sol ces Renforts Tactiques tous terrain pour barrer la route aux prédateurs
Le troisième Régiment d'Archer Wookie, assisterait la 4eme brigade dans la traque aux monstres
La quatrième Brigade de déploiement rapide, traquerait les monstres avec ses bipodes TX-TT.
Chaque officier avait sa feuille de route, sa zone à défendre (ZAD).
Les divisions étaient scindées en deux, une moitié défendrait Iziz , cité capitale de la planète et du système et la deuxième moitié protégerait 
Kira, deuxième ville principale d'Ondéron située dans les régions sauvages de la planète.
Sur la passerelle , le conseiller observait ses hommes se préparer, il ne se faisait pas d'illusion , la plupart ne reviendrait pas, ou dans un sale état, c'était la première fois que l'armée Républicaine faisait face à un tel adversaire et quand on sait que la Hunter-Gen pourtant formé pour lutter contre les prédateurs locaux n'avait pas pu contenir les prédateur, il avait quelque doute sur les capacités de la Grande Armée, pourtant il ferait son devoir, et ses soldats aussi, il avait élaboré un plan qui tenait la route même si l’écosystème allait payer un lourd tribu mais c'était le prix à payer!
*La fin justifie les moyens!*
Depuis la verrière du destroyer stellaire "le Revenge", Lee admirait la lune verdoyante quand  le capitaine Goncourt l'interpella:

-Conseiller? nous sommes en orbite!

C'était le moment tant redouté, le vieil homme prit une grande inspiration et fit face à l'état major qui attendait les ordres sur la passerelle de commandement.


-A nous de jouer les gars.
Diffusez sur toutes les fréquences, bombardement au nord d'Iziz et au sud de Kira. Que les populations locales se calfeutrent.
Ensuite nous établirons un périmètre de sécurité sur ces secteurs que les civils tentent de rejoindre ces positions s'ils le peuvent sinon qu'ils restent cachés pendant qu'on fait le ménage!
         
-Enseigne: relayer le message!
-A vos ordres.
Ici le corps expéditionnaire Républicains, à tous une opération est en cours sur Onderon...


Pendant que l'enseigne relayait le message, le conseiller s'était tourné les mains dans le dos, observant l'astre, dans peu de temps la géographie allait changer brutalement.

-Un message du gouvernement!

Sur écran!
      
  
-Ici le bureau de la Reine Krrrrk/
Ne bombardez pas! de nombreux civils sont hors de nos murs! je répète, ne bombardez pas/
Krrrrk/


Tous les regards étaient tournés vers le vieil officier, qui observait l'holo qui se coupait.Il fallait prendre les choses en main et surtout ne pas hésiter, vu la situation il était trop tard pour reculer!

-C'est le conseiller Emrey de la République Fédérale qui vous parle, l'opération est en cours.
Vos positions tombent les unes après les autres, vos renforts sont débordés.
Nous venons ramener l'ordre sur la planète, obtempérez à nos recommandations.
A tous les défenseurs d'Onderon, largage de napalm dans H-10, protégez vous au mieux!

         

L'holo' ne répondit rien et la communication se coupa soudainement, sans doute relayait il déjà le message à ses propres postes avancés.


-Faites donner la chasse, lancez l'opération terre brulée...
         

Dans la soute du "Revenge", les bombardiers décollèrent à destination des zones à défendre, ils firent un premier passage, ultime avertissement pour la population, au deuxième passage, ils larguèrent leur bombe de napalm provoquant des demi cercle de feu autour d'Iziz et Kira.
Déjà les canonnières transportant les RT-TT suivaient, après un vol en stationnaire dans la fumée et un tir nourri des mitrailleurs ,  ils déposèrent les troupes à distance des trainées de cendre.

http://star-wars-rpg.soforums.com/t7908-Iziz-capitale-en-detresse.htm#p8691…
"J'aime l'odeur du napalm au petit matin. "
      
       

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)


Dernière édition par Super PNJ le 13/08/2018 10:26:11; édité 3 fois
Revenir en haut
Super PNJ
Politiciens

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 682
Niveau: 100

MessagePosté le: 11/07/2018 15:19:18    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.” Répondre en citant

-Marine Républicaine-
Flotte de la Bordure Extérieure

    



L'amiral Kyle avait reçu un son ordre de mission en provenance du Quartier de l'amirauté , on lui ordonnait de déployer sa flotte en orbite de Dxun suite à la proposition de la Confédération des Systèmes Indépendants d'aider la population du système.
Une offre bien évidemment que la vice chancelière Jagambanda avait balayer du revers de sa main.La CSI retenait toujours prisonnier des membres de la Garde Républicaine et elle réclamait qu'on lui livre la tête de la générale Yvanol en plus. Et ils voulaient passer pour les gentils???

Les sept vaisseaux de la marine Républicaine  apparurent en orbite de la planète déclenchant sans doute plusieurs alarmes et mettant en alerte le destroyer stellaire deja présent sur place, la République ayant déjà déployé la septième division de pacificateurs et le deuxième corps expéditionnaire.
Sur la passerelle du Jugement Républicain, Kyle don
nait ses ordres à l'ensemble de sa flotte.
:Macewindu: -Prévenez le commandant "du Revenge" que je prends le commandement.
Qu'ils se mettent à couvert sous nos boucliers .
Tout le monde à son poste de combat, on passe en alerte niveau 2!


L'ordre fut immédiatement relaté et le commandant Shepard obtempéra sans une hésitation tandis qu'a bord des vaisseaux de la flotte de la bordure extérieure on chargeait les missiles à concussion et les torpilles protoniques dans les tubes de lancement, dans les soutes les chasseurs étaient également prêts au décollage.

Kyle observait les étoiles,
fils et petit fils de marin galactique il pensait lui aussi que la CSI n'abdiquerait pas aussi facilement et qu'elle tenterait de faire le forcing dans le système, et bien ils seraient reçus...Et Kyle connaissait bien ce système, lors du changement de régime, il avait été envoyé pour venir en aide et protéger la sénatrice Alesan ,victime de menace du Cerberus , mais les terroristes ne s"étaient pas montrés et la flotte avait du se mettre sous l'autorité du Sénat sur ordre du général Valiant.
Justement l'amiral avait lu sur holonet que celui ci venait d'être libéré de prison, il ne l'avait jamais rencontré lors de son service sous l'Empire, pourtant ce clone était un soldat respecté et respectable.
Mais c'était un autre temps, une autre époque.Maintenant il devait se concentrer sur la situation de Dxun en particulier:

:Macewindu: -Enseigne: Des nouvelles de la surface?

L'enseigne tapota sur son datapad, une liste de message s'affichaient sur son écran.
-La situation est pas fameuse amiral.
La milice et les pacificateurs sont dépassés face aux prédateurs, le corps expéditionnaire vient seulement de déployer ses blindés pour protéger Iziz et Kira.


Observant sa verrière l'amiral réfléchissait, c'était une drôle de guerre contre un drôle d'ennemi! Devait il lui aussi envoyer des troupes au sol? non c'était la mission du conseiller Emry, il ne devait pas interférer lui devait seulement s'opposer à une hypothétique présence séparatiste et il les attendait de pieds fermes.
 


Un destroyer stellaire de classe Victoire
-DSV-03 : Le Jugement Républicain
Deux destroyers stellaire Venators
-DV-02 Arkhan O'Lyn
-DV-03 Malakus
Une frégate républicaine
FR-03 Trainée d'Argent
Une  Transport Acclamator
-AC-03  poussière d'étoile
Un croiseur Centurion
-CC-03 Brutus
Un croiseur Interdictor
-CI-03 Connery

By
 
   
    

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Eljah Micka'Elson
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2018
Messages: 39
Niveau: 0

MessagePosté le: 17/10/2018 20:32:20    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.” Répondre en citant


Commandant John Shepard



A bord du Destroyer Stellaire de classe Impérial le Commandant John Shepard exécutait sa première mission à la tête de ce vaisseau. On lui avait donné l’ordre de commencer l’opération « As de la Jungle » sous les ordres du Conseiller Emrey. Le Revenge se mit en orbite du système Japrael et attendit les ordres du conseiller Emrey. Tout se passait pour le mieux quand soudain une alarme de proximité se mit à sonner sur la passerelle de commandement du vaisseau républicain.

- Commandant, nous détectons une flotte qui arrive en orbite de Japrael.

- Au poste de combat que tout le monde se prépare, Lieutenant avez-vous réussi à identifier ces vaisseaux en approche ?

- Oui Commandant, leurs identification indiquent que ce sont des vaisseaux républicains.

- Annulez mon dernier ordre et restez en stand-by.

- A vos ordres Commandant.

John ne comprenait pas ce qui se passait, le Revenge était le seul vaisseau républicain du secteur et on ne l’avait pas prévenu que des renforts devaient arriver à moins que la situation sur Iziz soit plus catastrophique que prévu. La flotte sortie de l’hyperespace en formation de combat, il y avait sept vaisseaux sur le radar du Destroyers Stellaire. C’était une flotte de système qui venait d’arriver. Le Commandant Shepard se posait des questions comme pourquoi l’arrivée d’une flotte complète pour Japrael. Il ne savait pas comment réagir.

- Commandant nous recevons une communication c’est l’Amiral Kyle, il nous ordonne de nous mettre sous son commandement et de passer en alerte de niveau 2.

- Très bien faite relayer l’information à nos hommes et manœuvrer le Revenge afin de rejoindre la formation de l’Amiral.

Le Destroyer Stellaire aligna sa position avec le reste de la flotte, puis les hommes du Revenge commencèrent à se mettre à leur poste de combat comme l’avait ordonné l’Amiral. Puis un rapport apparut sur l’écran de contrôle du Commandant Shepard.

Code:

Ici le Colonel Rhine les ZAD sont sous contrôle Républicain mais nous avons subi beaucoup de pertes. Nous avons mis en fuite les bêtes qui se sont retranchés et regroupés à Kira et Iziz. Des Sith chevauchent ces créatures, il y en a des volantes ainsi que terrestres. Une épaisse brume est apparue au-dessus de la capitale et un esprit Sith à communiquer avec nous par la pensée. Attendons les ordres.

Colonel Rhine terminé.


Le Commandant Shepard ne s’attendait pas à un rapport si alarmant de la surface, des Sith étaient présents et ils contrôlaient des créatures ce n’étaient pas possibles et surtout c’était incompréhensible depuis la destruction de la Forge Stellaire les Sith n’étaient pas apparus dans la galaxie. Shepard réagissait à la vitesse de l’éclair, il se leva de son siège et se tourna en direction de l’officier des communications.

- Sergent transféré le rapport que je viens de recevoir à l’Amiral Kyle immédiatement et ouvrez-moi une communication holographique avec le Jugement Républicain sur-le-champ.

- A vos ordres Commandant.

Une fenêtre holographique s’ouvrit sur la plateforme de commandement. Shepard salua l’amiral et commença à discuter avec son supérieur.

- Mes respects Amiral, je viens de vous transférer le rapport de la situation de nos forces sur la planète, comme vous pouvez le voir nos troupes aurait besoin de renfort… La présence de Sith indique que les forces du Conseiller Emrey rencontrent d’énormes difficultés, je préconise l’envoi de sonde de reconnaissance dans la ville et aux abords du palais afin d’avoir des renseignements complémentaires sur les forces ennemies. Pour la brume qui a été aperçus dans la ville l’envoie de canonnière avec une modification des moteurs pour avoir un souffle vertical permettrait d’y voir un peu plus clair. Les troupes du Revenge sont prêtes à intervenir sur votre ordre Amiral.

Le Commandant John Shepard attendait les ordres de son supérieur mais il avait un mauvais pressentiment la présence de Sith sur cette planète ne laissais rien présager de bon pour la suite de la mission.
_________________________
Dc de Vipers

Casier

Histoire
Revenir en haut
Runi Bralor
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2018
Messages: 8
Niveau: 0
Rang: Recrue

MessagePosté le: 01/11/2018 16:38:09    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.” Répondre en citant

Runi ouvrit les yeux, puis les referme avant de les ouvrir de nouveau. Non elle voyait bien un fond noir tacheté de blanc. Se concentrant davantage, elle réalisa qu’il s’agissait d’un ciel nocturne, mais d’un ciel qu’elle n’avait encore jamais vu. Plusieurs lunes baignées dans un halo turquoise surgissaient, de nuages d’un bleu si sombre qu’il en paraissait sombre. Et ce qui semblait être des étoiles filantes figées parsemaient cette voûte, découpée en son centre par une large ligne scintillante qui évoquait un bras galactique.

Baissant les yeux vers l’horizon, les yeux de Runi se posèrent sur de la glace, puis des rochers, puis de la neige. Neige qui recouvrait le sol tout autour d’elle, et qui lui faisait un lit moelleux mais glacial. La Mandalorienne se releva brusquement et chercha à secouer la neige pour se réchauffer, mais elle réalisa alors que le froid ne venait non de l’extérieur mais à l’intérieur d’elle. Ce n’était pas l’atmosphère qui la glaçait, mais quelque chose d’inconnu en elle qui provoquait une peur irrépréhensible.

Sa vision restait floue et elle n’arrivait pas à distinguer clairement ses mains ou ses pieds, mais en relevant la tête, elle repéra un mouvement au sommet d’une colline de glace à une trentaine de mètres. Un grondement sourd lui indiqua qu’il s’agissait d’une créature, et une forme à quatre pattes surgit sur la crète. Runi avait du mal à la voir, et n’arrivait à déterminer quelle créature cela pouvait bien être qui pouvait vivre sur ce monde glacé.

La Bête redressa soudain la tête et poussa un long hurlement qui resonna aux alentours. Runi reconnu le cri, celui de l’appel à la meute, et en même temps la créature : un Malraas de Dxun. Que faisait-il ici en dehors de son environnement. Et d’ailleurs que faisait-elle-même ici ? Mais avant qu’elle puisse trouver la réponse à ces questions, de nouveaux mouvements se firent aux abords de son champ de visions.
Plusieurs dizaines de créatures les entouraient à présent, ou plutôt formaient un cercle dont le Malraas était le centre et Runi l’un des bords. La Mandalorienne aurait voulu les distinguer plus clairement, mais elle réalisé que sa nuque était bloquée, et qu’elle ne pouvait fixer que le Malraas.

Une à une, les formes obscurcies des animaux gravirent la colline et se présentèrent devant le prédateur. Certains furent immédiatement déchiqueter par les puissantes mâchoires, et leur forme s’estompa, emportée par la bise qui se mettait à souffler. D’autres au contraire entraient et disparaissaient dans la gueule du Malraas, qui grandissait à chaque ingestion, jusqu’à être plus large qu’un Drexl adulte.

Bientôt, il ne resta plus que Runi et le prédateur démesuré qui se tourna vers elle et lança à nouveau son cri d’invitation. La chasseresse se sentait à la fois séduite par cet appel, comme s’il s’agissait d’une invitation du Clan Bralor, mais dans le même temps, une sourde terreur s’élevait dans son cœur à l’idée de ne servir que de festin pour la bête. La Mandalorienne voulut faire un pas, mais se trouva figé sur place, incapable du moindre mouvement, ne pouvant que fixer devant elle le Malraas. Le grondement de ce dernier devint alors non plus amical mais menaçant, et ses mâchoires claquèrent. Cependant Runi ne pouvait toujours pas bouger.

La créature se redressa alors, surplombant la Chasseresse de sa masse immense. Se rapprochant en deux pas, sa tête s’élança vers Runi, sa gueule s’ouvrit dévoilant un brasier immense à l’intérieur, les mâchoires se refermèrent sur la jeune femme et…

Runi se redressa en sueur de sa couchette, manquant de peu de heurter le panneau médical adjacent, alors que son cœur battait la chamade. Il lui fallut plusieurs secondes pour identifier où elle se trouvait : une cabine du vaisseau médical républicain le Point du jour. Visiblement, un cauchemar l’avait réveillé brutalement. Quel cauchemar d’ailleurs ? La Mandalorienne se souvenait vaguement de neige, mais surtout d’une profonde terreur, comme si elle était happée dans le néant et y disparaissait sans laisser de trace.

Les jambes encore flageolantes, La jeune femme se leva et se dirigea vers la salle de bains pour faire ses ablutions. Une bonne projection d’eau à la figure plus tard, et elle se sentie raffermie, suffisamment pour sortir de sa chambre aujourd’hui. Elle tendit la main devant elle et cligna plusieurs fois des yeux, mais rien ne se produisit, et elle pouvait toujours distinguer ses cinq doigts. Son regard se posa alors sur sa beskar’gam écarlate posée le long du lit. Après avoir hésité un instant, elle saisit le plastron et le soupesa, avant de l’enfiler. Le poids du métal, loin de l’affaiblir, sembla créer une coquille protectrice.

Runi se saisit alors des autres pièces de l’armure. Draviss avait profité de sa convalescence pour faire procéder à une révision complète de la Beskar’gam. La Mandalorienne l’aurait empêché si elle avait su que le Duro prévoyait également de la faire laver et parfumer, mais elle aurait pu sans douter, Draviss se plaignant constamment de devoir supporter l’odeur du sang séché de ses compagnons. En revanche elle lui était reconnaissante d’avoir fait réparer les dommages causés par l’acide à la sous-couche lors de l’incident sur Thule.

Mais les Républicains n’étaient pas capables de réparer tous les dégâts subis par sa seconde peau. Le travail du Beskar leur était inconnu, et alors que Runi se saisissait de son Buy’ce, elle repéra un gondolement au-dessus de la visière, qui n’avait pas pu être corrigé. Comment s’était produit déjà ce renfoncement ? Ah oui, un piège avec des barres de phrik sur Thule, entre deux hordes de créatures qui n’avaient rien de normal.

Mais comme elle se rappelait le piège qui avait manqué de lui broyer le crâne, l’image de Saryan Jih la taquinant sur la dureté de son crâne s’imposa à elle, bientôt remplacée par ce dernier empalé sur le sabre écarlate du Sith. Un souvenir douloureux comme un autre d’un frère d’arme tombé au combat, mais brutalement, la Mandalorienne se crispa. Une déferlante de sensations se déversa en elle comme si deux torrents se rejoignaient brutalement dans un goulet étroit. D’un côté elle ressentait la douleur de Jih et avait l’impression que sa propre poitrine était percée par une lame incandescente, tandis que la tristesse et la colère vengeresse la saisissait. Mais de l’autre, un plaisir sadique se répandait dans ses veines, imitant la satisfaction qu’avait ressenti le Sith dans cette mort. L’image du souvenir se brisa en une multitude de couleur tandis que la lumière qui représentait le mourant s’éteignait brutalement.

Le Buy’ce de Runi glissa de ses mains, heurtant le sol avec un choc sonore et la jeune femme se rattrapa in extremis sur les mains pour tomber à genoux. Tentant de calmer sa tension elle respira profondément, tandis que les tâches noires devant ses yeux disparaissaient peu à peu. Au bout d’une minute, elle considéra que les tremblements de ses jambes avaient suffisamment diminué pour se relever. Un pas après l’autre, elle se dirigea vers la penderie et se saisit de la cape grise qui y était accrochée.

Elle appartenait à l’origine à Draviss, mais ce dernier ne s’était indigné qu’une poignée de secondes lorsque la Mandalorienne se l’était appropriée. Pour Runi, il s’agissait d’un moyen pratique pour mieux passer inaperçue à bord du vaisseau. Une Mandalorienne en armure écarlate au milieu des soldats républicains, et Runi détestait être au centre de l’attention. D’autant plus que pouvant faire une nouvelle crise à tout moment, elle éprouvait une forme de honte vis-à-vis de l’honneur de son clan à donné en spectacle un Mando’ade s’effondrant au sol. Remontant la capuche, elle ouvrit la porte de la cabine, en laissant le buy’ce au sol sans un regard.

Une épaisse masse de muscles s’écarta de son chemin sur le palier de sa porte. Runi ne savait pas si elle devait être agacée ou satisfaite. Le Dashade Yorg avait visiblement encore passé les dernières heures à monter la garde devant sa porte. Une telle fidélité la mettait mal à l’aise, d’une part parce qu’elle ne sentait pas la mériter, d’autre part parce qu’elle se demandait si c’était elle où l’autre à qui Yorg restait lié. En attendant, le Dashade inclina respectueusement la tête.

-Petite fille debout ?

La Mandalorienne étouffa un soupir. Si elle avait réussi au bout de trois longues discussions à faire accepter à Yorg de ne plus l’appeler maîtresse, le ton servile qui perçait dans ses mots continuaient de l’exaspérer, et en outre, le Dashade se refusait toujours à employer des prénoms. Ajoutez à cela la limite de son vocabulaire, et on aurait pu le prendre pour un simple d’esprit. Mais la Mandalorienne l’avait combattu d’assez prêt pour savoir que c’était un vrai guerrier à qui elle avait affaire, et que le sous-estimer serait une erreur. Ses raisonnements en apparence enfantins n’en étaient que plus curieux.

-Méca-Duro attendre petite fille à Cantine, ajouta humblement Yorg.

Méca-Duro, c’était Draviss, qui avait encore râlé devant ce diminutif réduisant le champ de ses compétences, et Cantine était sans doute le mess de l’équipage. Runi n’y était jusqu’à présent passé qu’une ou deux fois. Les premiers jours après son réveil à bord, elle avait directement mangé à l’infirmerie, puis, après que Draviss a piraté la liste du personnel pour lui trouver une chambre de convalescence, elle était restée la plupart du temps cloitrée à l’intérieur, sauf pour des séances d’exercice qui s’étaient rapidement arrêtés en raison des crises à répétitions.

Runi soupçonnait le Duro d’avoir arrangé son déménagement, officiellement afin qu’elle puisse récupérer en paix, pour disposer d’un lieu à lui à l’écart de ce qu’il appelait la plèbe. En effet, au retour de ses exercices, la Mandalorienne l’avait retrouvé en train de travailler dans sa chambre, de stocker des objets, voire même de dormir dans son lit. Sur ce dernier point, il s’était plaint de la qualité des dortoirs communs avec des brutes sous testostérone qui perturbaient son cycle biologique. Aussi la jeune femme se demandait si en lui donnant rendez-vous aujourd’hui au mess, le Duro ne cherchait pas tout simplement à la faire sortir pour s’approprier la literie.

-Allons-y alors, je te suis, répondit Runi en tirant sur elle sa cape.

Mandalorienne et Dashade se dirigèrent alors à travers les coursives du vaisseau, attirant quelques regards médusés, mais sans plus. La diversité dans les rangs de l’armée républicaine était de plus en plus courante avec le vieillissement des clones, et donc Runi et Yorg restaient dans la norme, par rapport à d’autres créatures issues de mondes plus exotiques. Justement en parlant de monde d’origine.

-D’où viens-tu Yorg, avant d’être sur Thule, demanda Runi dans l’espoir de mieux parvenir à cerner son nouveau partenaire ?

Le Dashade tourna la tête et fronça les sourcils, comme s’il cherchait à se rappeler un vieux souvenir.


-Yorg né de Père et Mère, répondit-il enfin avec satisfaction.

-Oui, mais où ? retenta Runi

-Père, il leva la main gauche, mère, il leva la main droite, ici, il joignit les deux mains, puis les ouvrit en coupe, Yorg. Il fit un grand sourire béat.

-Je vois, répondit Runi. Ce n’était pas la première discussion qui se terminait de la sorte. Soit par naïveté, soit par calcul, le Dashade se montrait remarquablement doué pour dévier les questions, et le pousser ne conduisait qu’à le faire répéter en boucle. Il faudrait trouver un autre moyen.

-Si je te disais d’où il vient, tu me devras une faveur…

Runi s’arrêta nette et fixa la paroi à sa droite. Adossé dans son armure cramoisie, luisant tel un spectre et un sourire narquois surgissant de l’ombre de sa capuche, Dark Sigantos les fixait.

-N’est-ce pas ce que vous Mandaloriens appelleriez un échange honorable ?

Vif comme l’éclair, le poing de Yorg s’abattit contre la paroi avec un grand BONG ! tandis que le fantôme disparut. L’instant d’après, une nouvelle migraine s’abattit sur Runi, tandis qu’une centaine d’images de différentes salles du vaisseau déferlait derrière ses paupières, accompagné de la multitude d’émotions de personnes qui s’y activaient : anxiété, impatience, tristesse, stress et bien d’autre. La dernière image fut celle de Draviss, ou plutôt d’une forme lumineuse que Runi savait sans l’expliquer être Draviss, marchant dans une coursive, puis elle tomba.

Les bras de Yorg la saisirent, et ses sensations exacerbées se tarirent peu à peu, tandis qu’elle sentit son énergie être absorbée par le Dashade. Il lui sembla que plusieurs minutes s’écoulèrent avant qu’elle puisse à nouveau voir et entendre. Une voix caquetante et familière vint rapidement lui marteler les tympans.

-Qu’est-ce que tu lui as fait gros balourd, et qu’est ce que c’est que ce métal tordu ? tu sais combien cela coûte les maintenances de vaisseau stellaire ? A se demander pourquoi on ne t’a pas laissé dans ta cellule. Attends un peu, elle a encore fait une crise ? C’est encore ce taré qui est responsable ? il est encore là ? non ? tu en es sûr ? Je lui ai dis qu’elle avait encore besoin de test. Qu’est-ce qui va se passer si elle se transforme en Sith sanguinaire dans mon dos hein ?

Les yeux de Runi parvinrent à se fixer sur le Duro qui était en train de gesticuler et de s’éponger devant Yorg, ce dernier faisant obstruction entre Draviss et Runi. Celle-ci prit la parole d’un ton mi-figue, mi-raisin :

-Moins fort Draviss, tu pourrais le réveiller à nouveau, et il t’étranglerait pour la forme.

L’hacker se tue, les yeux grands comme des soucoupes, et jeta un regard derrière son épaule, avant de revenir vers Runi, l’air consterné.

-Tu ne devrais pas plaisanter avec cela, ta condition est sérieuse et tu devrais encore être au lit. Je pense même que nous devrions aller faire des teste à Coruscant. J’ai toute une liste d’excellentes cliniques avec des infrastructures d’accueil de grand luxe pour les membres de la famille et…

-Draviss, je n’ai pas besoin d’un médecin, mais d’un expert dans les choses de la Force qui ne soit ni un Sith ni un Jedi. Je suppose que tu m’as fait sortir de ma chambre pour me dire que tu avais trouvé, non ?


Le Duro reprit un ton professionnel.

-Hmmf ! très bien. Mets ta santé en danger à la recherche de chimères, c’est ton droit. J’ai effectivement des pistes qui se manifestent dans la Bordure Extérieure, et j’ai relancer ta vieille connaissance Kel Dor comme tu l’avais indiqué. Mais il faudra plusieurs semaines encore pour faire le tri dans les rumeurs et les histoires à dormir debout.

-Je ne compte pas patienter dans un lit pendant plusieurs semaines,
répondit Runi d’un ton cassant. Donne-moi ta meilleure piste, fais ta magie pour nous affréter l’une des navettes médicales, et je te promets qu’une fois de retour de notre destination et guérie, j’accepterai de te servir de garde du corps pour ta tournée des casinos de Nar Shaddaa.

Draviss semblait bizarrement plus gêné que ravi par cette proposition :

-Le problème, même si je rêve de faire enfin sauter la banque avec mes algorithmes derniers cri, c’est que le vaisseau est passé en alerte générale et est en route pour rejoindre une situation d’urgence. Toutes les autorisations ont été réinitialisées, et je n’aurai sans doute pas le temps de faire sauter du listing une navette médicale. En plus si je me fais prendre, c’est la cour martiale, le peloton d’exécution ou pire, les mines de Kessel !

-Relax, d’ici à ce qu’un juge parvienne à monter un dossier contre toi sans que tu en aies un sur lui, les mines seront épuisées.


Runi réfléchit un instant : ainsi la tension qu’elle avait ressentie signalait donc probablement la mise en alerte de l’équipage. Il serait donc quasiment impossible de filer discrètement, et elle allait se retrouver sous peu à bord d’un vaisseau débordant de blessés avec leurs charmantes sensations, sans compter le risque de tomber sur un Garde. Il fallait qu’elle trouve un moyen pour partir.

-Où se trouve la situation d’urgence ?

-Système Japrael. Nous sommes encore aux marges du système, le commandant ne souhaitant prendre aucun risque pour les patients à bord, mais vu la situation, il est fort probable que nous nous retrouvions rapidement en orbite.

Runi Bralor eut l’impression qu’une pierre venait de lui tomber au creux de l’estomac. Dxun avait toujours été ce qui se rapprochait le plus d’un foyer pour elle, aussi étrange que cela puisse paraître, même si elle n’y avait pas mis les pieds depuis des années. La politique protectrice d’Ondéron était bien connue et avait éloigné la Mandalorienne du système, exaspérée à l’idée de remplir 36 formulaires juste pour pouvoir chasser comme d’habitude. La milice locale, à moitié mandalorienne, était également suffisamment forte pour Runi la respecte et ne cherche pas à braconner. Si le gouvernement avait besoin d’aide de la République, cela signifiait que même ses troupes d’élites étaient débordée, et que ce n’était pas une simple migration de la faune comme il y en a souvent.
La jeune femme déglutit. Elle avait suffisamment fréquenté la Lune Démon pour savoir qu’il n’y avait pas que de simples bêtes sous la canopée de la jungle. Elle reprit la parole

-As-tu récupéré des détails sur la situation ?

Le professionnalisme de Draviss se vérifia une nouvelle fois.

-Je n’ai pas accès aux derniers canaux cryptés des officiers, mais d’après les canaux secondaires et le flux de données, les troupes républicaines se sont essentiellement déployées pour protéger les populations sur Ondéron. Certains médecins ont également évoqué des soins à préparer pour des brûlures au Napalm. La flotte, elle, est en orbite et nous devrions la rejoindre sous peu.

Du napalm. Ces Aruetiise n’y comprenaient vraiment rien. Vu la vivacité de la faune, ce ne serait qu’une solution au mieux temporaire, au pire inefficace. Enfin bon pour le moment, aucun Darjetii ne semblait impliqué. Il fallait souhaiter que cela en reste là, mais qu’est-ce que les agitations de la faune amèneraient sur Dxun ?

S’appuyant sur l’épaule du Duro, Runi lui ordonna d’un ton rapide :

-Conduis-moi immédiatement à l’officier chargé du suivi médical. Il faut que j’obtienne l’autorisation d’aller au front.

-Dans cet état, alors que tu peux faire une syncope à tout moment ? tu es déjà en train de faire une crise, c’est le Sith qui parle !

Yorg lui claqua dans ses mains d’un ton approbateur

-Petite fille combattre ! Yorg aussi !

Draviss leva les yeux au plafond.

-Bon très bien, par ici, il est dans la soute pour les débriefings.

_________________________
Casier

roman de jeunesse

Troisième compte de HK-66
Revenir en haut
Super PNJ
Politiciens

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 682
Niveau: 100

MessagePosté le: 04/11/2018 19:04:42    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.” Répondre en citant

A bord du vaisseau médical Républicain "le Point du jour"
  


La flotte Républicaine avait été projetée dans le secteur de Thule , un rapport émanant d'un corsaire du CTR ayant avisé l'amirauté de la présence d'un laboratoire Sith secrète sur la planète.
Aussitôt l'état major avait ordonné aux corsaires de ne pas intervenir et de laisser agir les commandos Républicain envoyés sur place, mais la discipline semblait assez souple chez les forces supplétives et les troupes Renégate avait pris d'assaut le laboratoire.
Le commandant Républicain avait été contacté par un duro qui lui avait expliqué qu'il ne restait aucun survivant du commando corsaire.
Toutefois des sondes avaient été envoyé ainsi que des soldats à la recherche d'éventuel artéfacts ou de renseignement pour savoir sur quoi travaillaient exactement ces Sith en particulier, en étudiant les données peut être trouveraient ils des informations sur les futures actions des adeptes du coté obscurs.
Mais les soldats n'avaient retrouvé que deux survivants dans les décombres, une Mandalorienne et un Dashade qui avait semblé la protéger de son corps.

Le duro agent de liaison avait lourdement insisté pour ces deux la soient soignés à bord du vaisseau médical de la République et surtout qu'ils soient placés sous bonne garde le temps de comprendre les tenants et aboutissants de l'opération.
Petit à petit on avait laissé les deux ex renégats et le Dashade circuler librement dans le vaisseau, ils ne semblaient pas être un danger pour la République.
Pendant leur convalescence le Point du Jour fut dérouté pour le système de Japrael en proie à une attaque inexpliquées et bestiales des prédateurs de la lune Dxun.
La population avait été gravement touchée autant par l'attaque des créatures que par le bombardement planétaire du corps expéditionnaire, il fallait donc prévoir d'implanter assez rapidement un hôpital de campagne sur la planète mais tant que la zone n'était pas sécurisée, le personnel médical resterait à bord.

Le medecin commandant allait profiter de ce laps de temps pour évaluer la patiente de Thule comme elle était surnommée sur le croiseur.
Celle ci se présenta en armure suivi comme son ombre par ce fameux Dashade qui terrorisait une bonne partie de l'équipage.
Le docteur
Trimail portait un uniforme et pas une blouse blanche, il comptait bien être débarqués au sol dans les premiers pour superviser toute l'opération, on l'avait prévenu de la présence d'un vaisseau de Secours Sans Frontière venant de Dantooine, mais ce serait lui qui donnerait le feu vert pour le déploiement des humanitaires.

-Patiente Bralor... je vois que vous portez votre armure.
Cela voudrait il dire que vous vous sentez mieux?


D'un simple geste de la main il fit venir un droid médical 2-1B qui se planta devant la mandalorienne et passa toute sorte de scanners et autres sondes tout autour de son corps.
Après quelques minutes d'un silence pesant, la machine égraina son diagnostic:

:Droïde2: -Température: 37.4° C
-Fréquence cardiaque:  80 bat/mn
-Tension artérielle:  13.9/8.9
-Diurèse: 1 litre jour
-IMC: 18
-Fréquence Respiratoire:
16 mouvements/mn
-Électroencéphalogramme: Bondissant(!)


Tout semblait bien aller chez Runi, sauf une légère anomalie dans l'activité cérébrale, sans doute un stress post traumatique mais rien qu'on ne saurait soigner après quelques séances chez un psychologue et a dose d'anti dépresseur.Souriant il lui annonça:


-On dirait que vous vous remettez plutôt bien Runi, mais par mesure de précaution, je vais vous garder encore quelques jours en observation à l'infirmerie de bord, de toute façon, les Renseignements voudront sans doute vous interroger de nouveau, votre rapport d'activité pour Thule leur a paru trop succinct.
Vous pouvez disposer, on se revoit dans quelques jours...


Trimail réajusta ses lunettes et nota ses conclusions sur son datapad concernant le suivi médical de la patiente, envoyant en même temps l’autorisation pour un interrogatoire par les Renseignements de la République.En attendant celle ci n'aurait qu'a prendre encore un peu de repos dans sa cabine, il la verrait sans doute de retour de son déploiement sur Onderon.


-Tu postes encore une fois ici et direction la jungle comme convenu.

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Blad Demeci
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2008
Messages: 501
Niveau: 3
Rang: Commandant
Autre: Instructeur

MessagePosté le: 07/11/2018 13:59:58    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.” Répondre en citant

L'orbite de Dxun était bouclé par une armada Républicaine impressionnante. Depuis le cockpit de "son" chasseur, Blad Demeci contemplait les lignes de vaisseaux aux dimensions gigantesques. Il se disait alors que la République aimait bien déployer de grands moyens inutiles. Le danger se trouvant essentiellement sur la surface de Dxun et d'Ondéron, mobiliser autant de troupes dans l'espace était parfaitement inadéquat. Pas étonnant que la situation soit aussi critique au sol...

Le Mandalorien au cache-oeil activa sans plus tarder sa radio afin d'envoyer un message au barrage surarmé devant lui :

"Ici Blad Demeci, je suis à l'origine de l'appel des volontaires Mandaloriens venus aider la population locale. J'aimerais rejoindre le contingent de sauvetage basé dans la jungle, afin d'apporter directement mon soutien. Vous pouvez d'ailleurs contacter Ramercia Demeci sur place, elle vous confirmera mon identité et mes intentions."

L'arrivée du Mand'alor était en effet très attendue par ses pairs. Lui-même bouillait de l'intérieur, il se languissait de retrouver les siens, enfin. Toutes ces histoires avec la CSI l'avaient éreinté, au même titre que l'escroquerie d'Arch. Pendant des années Blad avait ployé le genou devant la bureaucratie, mais aujourd'hui cette longue servitude prenait fin. L'auteur de l'Ultimatum devenait maître de son destin, fer de lance d'un mouvement sincère, soutenu par un grand nombre de Mandaloriens à travers la galaxie.

Les clans étaient proches de s'unifier, seuls quelques uns continuaient de promouvoir la faiblesse, et donc l'échec, du gouvernement de Sundari. Dans le système Japrael, une grand page de l'histoire Mandalorienne était en train de s'écrire. Certes, ce soulèvement avait lieu dans la souffrance, au prix de pertes inestimables... Néanmoins, en bout de chaîne, un grand espoir serai permis. Toutefois, l'officier séparatiste était loin d'imaginer ce qui se tramait sur Dxun.

Les guerriers Mandaloriens cachés dans les bâtiments forts d'Iziz venaient de relayer un message radio jusqu'à la base des Demeci. L'homme qui s'exprimait était un Commandant, pas n'importe qui donc. Ramercia, toujours à la tête des opérations, écouta le message attentivement. Les Républicains avaient ignoré ses mises en garde jusque là, et voilà maintenant qu'ils prenaient en considération l'existence des Demeci. Visiblement, ils se confrontaient à quelque chose qui les dépassaient désormais. Ramercia appuya alors sur le bouton d'enregistrement afin d'envoyer sa réponse :

"Ici Ramercia Demeci, coordinatrice des opérations Mandaloriennes dans le cadre du sauvetage de Japrael. Je dois dire que vous ne manquez pas de culot Commandant. De nombreux civils auraient pu être sauvés si vous, ou plutôt vos supérieurs, n'aviez pas bombardé les forêts voisines d'Iziz. Quand vos troupes ont débarqué, elles se sont ruées sur le terrain sans se soucier de ce que nous, les frères Mandaloriens, étions en train d'accomplir ici. Nous avons sécurisé un certain nombre d'habitants à divers endroits, à vrai dire. Et nous aurions pu faire la même chose à Iziz, ou encore à Kira, sans l'intervention irréfléchie de la République. Alors, inutile de venir nous amadouer avec vos pseudo-informations, dont vous êtes en fait les derniers au courant..."

Auron, rescapé de la Cantina dans la jungle, et proche collaborateur de l'ex-Sénatrice Jeaix, posa sa main sur le bras de Ramercia, espérant la calmer dans son élan. Le ton de la dompteuse se durcissait effectivement au fil des phrases, et l'ancien agent spécial craignait qu'elle n'envoie balader l'officier fédéral. Disons que les Demeci n'avaient pas forcément besoin de se mettre la République à dos, leur nom étant déjà peu apprécié par les sphères Coruscanties, en général.

La mère de Blad secoua la tête, puis soupira afin de retrouver sa voix calme et stable, elle reprit ainsi :

"Nous avons envoyé un commando aux tombeaux Sith, dont nous restons sans nouvelle pour l'heure. Il est possible qu'une solution s'y trouve, c'est ce que nous pensions du moins. Mais maintenant que la secte s'est retranchée à la capitale, je crois qu'une confrontation directe s'envisage. Vous avez des troupes, Commandant, et puisque détruire une partie de ce monde ne vous dérange pas, je suppose que raser la capitale n'est qu'une formalité pour vous. Quand le champ sera libre, nos équipes rejoindront l'astroport sécurisé pour extraction. Nous vous enverrons par la suite quelques gars pour vous aider, tout de même, mais seulement si vous optez pour une solution chirurgicale. Ne détruisez pas cette ville, Commandant, Japrael a déjà assez souffert. Les gens se souviendront déjà de vos bavures, n'en rajoutez pas."

A la fin de l'enregistrement, l'équipe de télétransmission montra à Ramercia que Blad, son fils aîné, était arrivé jusqu'à Dxun. De quoi redonner du baume au cœur à cette femme, qui commençait à douter de l'issue de sa mission. Le Mand'alor allait probablement se jeter au plus vite dans la brume, lui aussi, pour en découdre avec quiconque se dressera sur son chemin. Japrael saura alors qui est Blad Demeci, et quel est son message à l'univers.
_________________________
Formation : Close Combat
Niveaux 1 & 2 : Close Combat
Niveau 3 : Tireur d'élite
Casier T3544
Origines de l’Éternel
Revenir en haut
Super PNJ
Politiciens

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 682
Niveau: 100

MessagePosté le: 08/11/2018 11:29:08    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.” Répondre en citant

-Marine Républicaine-
Flotte de la Bordure Extérieure



Sur la passerelle du Jugement Républicain, le conseiller Emrey lisait les rapports d'activité et ce n'était pas très bon. Après le bombardement planétaire puisqu'il fallait appeler un Kath un Kath les Zones a Défendre Alpha et Bravo avaient du subir un assaut des créatures de la planète, un message mental d'un mystérieux seigneur Sith avait également semé le doute dans l'esprit des Républicains.
Apparemment les créatures et les Sith s'étaient réfugiés dans la forteresse tandis qu'un brouillard obscur s’étendait peu à peu sur la surface.
Mais il y avait aussi quelques avancées, certes minimes mais tout de même.
Au sol le commandant Khek avait décidé de faire évacuer les habitants de la cité pour cela il avait envoyé des droids sondes dans la forteresse d'Iziz mais ceux ci avaient été frappés par des éclairs émanant de la brume.
Au sein de la flotte, le commandant Shepard avait eu l’initiative de faire modifier les moteurs des canonnières afin que ceux ci dispersent le brouillard surnaturel.
Une frégate médicale s'était jointe à la flotte , le personnel soignant serait déployé dès que possible pour venir en aide à la population civile.
Mais pour cela il fallait d'abord sécuriser la zone et pour cela à la demande de Khek des renforts seraient donc envoyés sur place.

L'amiral Kyle qui se tenait au coté du conseiller lisait lui aussi les mêmes rapports, et semblait aussi pessimiste que son homologue du corps expéditionnaire.
Soudain une enseigne cria depuis sa console.

-Vaisseau non identifié dans le quadrant!

Aussitot Kyle se mit à observer l'écran tactique de la passerelle et effectivement un point rouge venait d'apparaitre à l'image. La flotte de la bordure extérieure n’attendait pas de renfort seulement un transport de Secours Sans Frontière mais il n'avait pas annoncée son arrivée.
L'amiral fronça les sourcils avant de demander:

:Macewindu: -Statu?

L'enseigne tapota sur son écran faisant un scann du vaisseau non identifié.C'était un chasseur monoplace de la Feethan Ottraw Scalable Assemblies que pouvait il bien faire ici et seul de surcroit?
-C'est un chasseur Belbullab 22. Confection séparatiste!

Le front de l'amiral se plissa, il avait eu des ordres clairs de la part de la chancelière la confédération avait proposé son assistance dans le système Japrael bien évidemment Dorf avait balayé cette proposition d'un revers , une guerre couvait entre les deux superpuissances galactiques et Japrael faisait partie de la République Fédérale!
:Macewindu: -Tout le monde à son poste de combat! on passe en alerte de niveau 3!

Les lumières sur la passerelle clignotèrent avant de passer au rouge.Pour Kyle c'était forcément un éclaireur, et une flotte confédérée allait sans doute bientot apparaitre au milieu des étoiles, une bataille spatiale se préparait donc...

-On reçoit un message!

:Macewindu: -Sur haut parleur!

Le message provenait d'un certain Blad Demeci, un Mandalorien soi disant à l'origine de l'appel des volontaires Mandaloriens, il demandait la permission de passer le blocus républicain pour rejoindre son clan sur Dxun.
Le capitaine responsable des communications vint se placer à coté de l'amiral
.
-Je connais ce nom Amiral, il a déserté pendant la grande bataille de Coruscant I.
Il a retourné sa veste et a attaqué l’hôpital.


C'était un épisode sombre de la grande bataille, un sergent clone avait préféré euthanasier les blessés intransportables plutôt que de les laisser aux mains des droids de combat avant de charger seul l'ennemi.Une frégate avait même été baptisé en l'honneur de ce sergent: La Miséricorde de Klaws!
http://star-wars-rpg.soforums.com/t1774-Defense-de-l-hopital-Empire-CSI.htm…
Le capitaine Franlai était particulièrement concerné, son propre père , un fantassin chargé de défendre l'astroport faisait partie des blessés que Klaws avait du achever.
Depuis il avait suivi la carrière du traitre d'un peu plus près , esperant un jour croiser son chemin et venger son père.

-C'est un traitre doublé d'un séparatiste! On devrait le faire exploser amiral!

Kyle observait son subalterne ne sachant pas trop quoi penser, d'habitude Franlai était un officier réfléchi pas le genre à tirer d'abord et poser les questions ensuite.
:Macewindu: -Vous n'y pensez pas? que peut un simple chasseur contre une flotte?
De plus il se présente comme un volontaire Mandalorien venu aider la population civile.


Franlai était déçu, mais il avait un autre atout dans sa manche.

-Il fait aussi l'objet d'un mandat d’arrêt interplanétaire émanant de Mandalore.

L'amiral ne savait plus quoi penser, pourquoi ne lui avait il pas parlé de ce mandat d'abord? il réglerait le problème du capitaine plus tard.
http://star-wars-rpg.soforums.com/t2434-Salle-du-conseille-Separatiste.htm?…
Mandalore ne faisait pas partie de la République mais après le bombardement au napalm on ne pouvait pas vraiment se permettre de se mettre à dos une autre planète en ne respectant pas des accords intergalactiques.

:Macewindu: -Lâcher la chasse et activez les rayons tracteurs pour conduire ce chasseur dans la soute.
Prévoyez une solide escorte pour emmener le pilote en cellule.

-Je peux m'en occuper amiral?
:Macewindu: -Négatif capitaine, je sens qu'il y a un contentieux entre vous et ce Demeci.
Retournez à votre poste! et ouvrez moi un canal de communication.


Le capitaine était déçu, il avait esperer assassiner Blad en faisant passer ça pour de la rébellion ou une tentative d'évasion mais l'amiral l'avait bien cerner.

:Macewindu: -Ici l'amiral Kyle de la flotte de la bordure Extérieure vous n'avez pas la permission d’atterrir.
Au nom de la République vous êtes en état d'arrestation, votre chasseur va être appréhender ne résistez pas ou ne ferons feu. Terminé.


Une escadrille de chasseur V-wing se mit en position tandis que les rayons tracteurs entouraient le chasseur Belbullab 22, petit à petit on rapprochait le chasseur de la soute ou une vingtaine de troopers l'attendait l'arme au poing.


By
 
 
 
 

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Runi Bralor
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2018
Messages: 8
Niveau: 0
Rang: Recrue

MessagePosté le: 08/11/2018 17:27:49    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.” Répondre en citant

Marchant d’un bon pas, la chasseresse entra dans la pièce où se trouvait le médecin, un certain docteur Trimail selon ce que lui souffla Draviss, toujours bien informé, avant de s’arrêter à l’extérieur de la pièce pour consulter les dernières informations pendant son diagnostic. Yorg en revanche la suivit, et s’arrêta immobile quelques mètres en arrière, tandis que Runi se dirigea vers le médecin pour réclamer une décharge et pouvoir être libre de ses mouvements. Mais avant qu’elle puisse prendre la parole, le docteur s’en saisit :

Citation:
-Patiente Bralor... je vois que vous portez votre armure.
Cela voudrait-il dire que vous vous sentez mieux ?


La Mandalorienne faillit émettre un gros soupir. Les Aruetiise ne semblaient pas toujours comprendre ce que la Beskar’gam représentait pour les Mando’ade. Qu’elle aille bien ou mal, elle ne saurait se déplacer sans la porter. Cependant, le bon docteur avait jugé préférable de ne pas lui faire prendre un bain de bacta dedans, et ensuite elle avait passé bien trop de temps à essayer de faire trois pas sans que ses yeux se mettent en mode psychédélique pour pouvoir se déplacer à bord du vaisseau tout équipée.

Donc oui, en un sens c’était un signe qu’elle allait mieux de se présenter devant le médecin de la sorte, mais dans le même temps, elle n’avait pas pu se saisir de son Buy’ce, qui devait toujours traîner dans sa cabine. Elle n’allait donc pas vraiment mieux, cependant si elle était enferrée de pied en cap, ce n’était pour une raison de santé, mais pour une raison de survie. Le système Japrael était attaqué, Son système, et il était hors de question qu’elle reste inactive. Autant donc passé les tests le plus vite possible.

C’est pour cela que lorsqu’elle vit le droïde 2-1B, s’approcher, elle supposa qu’il s’agissait du droïde chargé de lui faire son bilan médical de sortie, et elle s’abstint de tout commentaire pour gagner du temps. Le résultat n’était pas visible pour la Mandalorienne, mais à la mine confiante du Bon Docteur, il n’y avait visiblement rien de grave. Et ce n’était pas le moment de se lancer sur des potentielles voix qu’elle entendrait si elle voulait partir.

Toutefois, la conclusion du docteur lui fit l’impression d’une douche froide.

Citation:
-On dirait que vous vous remettez plutôt bien Runi, mais par mesure de précaution, je vais vous garder encore quelques jours en observation à l'infirmerie de bord, de toute façon, les Renseignements voudront sans doute vous interroger de nouveau, votre rapport d'activité pour Thule leur a paru trop succinct.
Vous pouvez disposer, on se revoit dans quelques jours…

Sans même attendre sa réponse, le médecin se retourna et se dirigea vers un autre patient. Runi aurait voulu le rattraper et le secouer pour obtenir sa décharge, mais soudain sa tête défila d’images : elle, entourée d’infirmiers qui la restreignaient, tandis que le médecin lui injectait quelque chose qui lui faisait perdre connaissance et puis… Une migraine explosa derrière ses yeux, et elle s’appuya contre le droïde, tandis que les pensées du docteur qui s’éloignait défilaient dans sa tête comme un fleuve en furie : impatience d’aller au front, souci de bien faire, confiance dans ses capacités, sympathie pour ses patients. La décharge était violente, mais s’arrêta soudain brutalement tandis qu’une voix résonnait dans sa tête

-Laisse la vermine tranquille, il ne peut comprendre…

Runi se retourna, prête à repérer là où Sigantos apparaîtrait, ainsi que la douleur qui le suivrait, mais au lieu de cela, la tempête sous son crâne se calma et elle se retrouva seule avec ses pensées. Ce qui était étrange, puisque d’ordinaire le Sith préférait d’abord parler et ensuite torturer. Faisant signe à Yorg, qui la regardait d’un air interrogateur, elle sortit dans le couloir, où l’attendait Draviss avec son datapad.

-La République a remarquablement renforcé son système d’encryptage, je ne peux pas trouver grand-chose de concret sur les événements. En revanche, il y a visiblement plusieurs de tes copains qui agissent indépendamment de la Hunter Gen sur Dxun, si j’en crois les multiples messages captés. Evidemment, une bonne partie est codée, et ce qui est clair est dans votre baragouin que vous appelez Mando’a. Toutefois, les principaux flux de communications se concentrent autour d’Iziz. Lorsque le vaisseau sera autorisé à se poser, tu pourras…

-Je ne pourrais rien du tout, je suis toujours d’astreinte. Et Ondéron n’est que le symptôme, pas la source. Tu peux être certain que si quelque chose va de travers dans le système, c’est à cause de Dxun.

Runi se rappelait vaguement un des trajets dans la jungle de la Lune Démon effectuée en compagnie de son père alors qu’elle était encore enfant. A un moment, ils s’étaient retrouvés au bord d’un vaste lac, et avaient distingué de l’autre côté une vaste structure à moitié engloutie par la jungle, mais qui avait fait frissonner la jeune fille. Vergon lui avait alors mentionné brièvement l’histoire du Jetii Freddon Nadd, et comment ce lieu avait été à plusieurs reprise un site de combat, y compris pour les Mando’ade. Il lui avait ensuite formellement interdit de s’y rendre, et jusqu’à présent, la chasseresse avait toujours laissé le lieu de côté dans ses chasses.

-Tu ne devrais pas hésiter, la clef est surement là-bas, je peux le sentir.

Runi se figea de nouveau tandis que Sigantos venait d’apparaitre devant elle, avec pour une fois autre chose qu’un sourire sadique sur le visage. Yorg gronda, tandis que Draviss regarda autour d’eux, cherchant l’origine du trouble de ses compagnons sans comprendre.

La Mandalorienne montra les dents.

-Bizarrement, je ne trouve pas qu’aller dans un tombeau bourré de souvenirs Sith en compagnie d’un esprit Sith soit une bonne idée. Etrange non ? Surtout qu’une crise au plus mauvais moment serait vraiment désagréable.

Runi se mentait à elle-même. Elle avait parfaitement envisagé d’y aller malgré sa « condition », espérant que le Sith se tiendrait tranquille. Mais apparemment c’était trop demander.

-Les Mandaloriens, incapables de voir plusloin que le bout de leur nez. Il se trouve juste que je suis intéressé par ce phénomène. J’ai entendu des légendes sur les bêtes d’Ondéron et celui qui a cherché à les dompter par la Force, et je suis curieux de savoir comment il s’y est pris. Suffisamment curieux pour avoir besoin de quelqu’un en forme pour y aller et non pas d’une loque incapable de s’assumer.

Yorg prit la parole :

-Yorg pas avoir confiance en maître. Petite fille devoir garder prudence.

Runi répondit aux deux d’un coup, tandis que Draviss les regardait d’un air exaspéré, s’irritant de ne pouvoir glaner des informations.

-Bien sûr que je ne fais pas confiance à un Sith. Mais cela va au-delà de la confiance. Nos frères et sœurs sont en danger, et ils courent peut-être un danger encore plus grave si les bêtes perturbent les ruines. Il faut y aller.

Sigantos acquiesça avec ce qui se rapprochait le plus d’un sourire chez lui, une forme de rictus malveillant. La Chasseresse sentait qu’il lui cachait quelque chose, et elle se demanda ce que pouvait renfermer ce temple outre de vieilles babioles pour intéresser un Sith à ce point et inquiéter son père.
Un toussotement de Draviss la tira de ses réflexions.


-C’est formidable que vous preniez vos décisions de la sorte, mais comment comptez-vous y aller ? Tu es encore assigné au lit Runi, et, jamais la République ne te laissera prendre un vaisseau. Et avant que tu demandes, non je n’ai pas de quoi en pirater un.

-Qui a parlé de vaisseau quand j'ai avec moi quelqu'un d'assez doué pour prendre le contrôle d’une capsule de sauvetage ? tu as passé suffisamment de temps à bord pour connaitre et détourner tous les protocoles en ta faveur non ?

En touchant sa fibre professionnelle, Runi savait qu’elle pouvait obtenir la réaction qu’elle espérait du Duro. Ce dernier plissa le front comme prit d’une intense réflexion.


-Moui cela doit pouvoir se faire. Une capsule pourrait partir assez vite et avoir assez de vélocité pour quitter la flotte et perforer la jungle de Dxun. Je pourrais même dériver deux senseurs pour la faire croire vide et victime d’une malfonction…Ah mais non, j’aurai besoin d’une autorisation système, sinon elle explosera en vol… à moins qu’elle ne s’ouvre simplement dans le vacuum spatial…Mais oui, l’autorisation pour faire ton rapport aux Renseignements, elle te donne accès à certaines parties du vaisseau, et je peux les réorienter. Je pourrais même me donner accès à la cave à vin du capitaine du même coup ! Cela m’occupera pendant que vous irez casser des crânes.

-Quoi ! Méch Duro pas vouloir combattre ? Demanda Yorg, incrédule que quelqu’un puisse refuser de jouer en sa compagnie !

-Moi me battre ! et puis quoi encore ! un esprit de ma qualité, risquer sa vie dans une jungle meurtrière alors que je suis confortablement installé dans un vaisseau médical ? Je laisse cela à des brutes comme vous.

Runi s’attendait à une telle réaction, mais ajouta quand même :

-Essaye quand même de craquer les codes et de nous tenir informés de la situation générale. J’ai entendu dire que certaines des reliques pouvaient se vendre très cher. Ce serait bête qu’on meurt les poches pleines par manque d’information.

Draviss la regarda, le visage partagé entre l’avidité devant un tel pillage potentiel et les risques de cellule si la République se rendait compte de la situation. L’appât du gain l’emporta.

-Très bien je vais tout organiser et surveiller depuis ici. Mais si on est pris, vous témoignerez que vous m’avez menacé pour me forcer la main… Bon, rendez-vous à la section de capsules 25 dans dix minutes.

Draviss partit préparer son matériel, tandis que Runi prit la direction de sa cabine, Yorg lui emboîtant le pas comme un Strill qui sent l’ouverture prochaine de la chasse. La Mandalorienne pouvait également sentir Sigantos aux abords de sa conscience, comme s’il faisait l‘effort de rester tangible pour suivre la situation, une première depuis l’accident. Visiblement, il semblait prêt à tout pour voir le tombeau. De là à ce qu’il devienne leur tombeau…

Arrivée dans la cabine, Runi se saisit de son casque en fermant les yeux, mais cette fois-ci ne ressentit rien. Apparemment, il suffisait que le Sith se calme pour qu’elle aille mieux. Avec un peu plus de préparation, aucune bête ne tiendra en travers de son chemin.

Mais alors qu’elle fit mine de se saisir de son blaster, Ses sensations explosèrent une nouvelle fois, et elle eu l’impression de se retrouver éparpillée dans le système entier. Elle pouvait sentir l’impatience d’un guerrier enfin arrivé, l’agacement d’un officier, la peur d’un combattant, et l’incompréhension d’un allié. Mais toutes ses émotions se diluèrent derrière la sensation attachée au blaster, alors que tous les morts du laboratoire défilèrent dans sa tête, la perçant d’échardes de souffrances.

La chasseresse sentit le froid du métal du sol de la cabine sous sa tête. Ouvrant les yeux elle vit le regard anxieux de Yorg, qui la regardait.

-Petite fille faire crise.

Runi se redressa tremblante. Le choc avait été suffisant pour l’assommer. Fixant le mur, elle invectiva Sigantos.

-Je croyais qu’on avait un accord !

La voix du Sith effleura sa conscience, teintée d’exaspération et d’une inquiétude inexplicable
.
-Nous avons un accord pour que quelqu’un de fort me conduise au tombeau. Et ta conduite actuelle est loin d’être forte, à moins que tu m’acceptes complètement, insolente.

-Kote lo'shebs'ul narit !
Le Mando’a était venu spontanément dans la bouche de Runi devant cette proposition. Elle aurait dû se douter que le Sith chercherait à profiter de la situation, et y aller sans arme paraissait suicidaire Mais il était hors de question qu’elle se soumette, même pour pouvoir tenir une arme. Après tout, elle était une arme forgée par son père, et Yorg serait à ses côtés. Sans daigner poursuivre la discussion, elle laissa là ses blasters, et accompagné du Dashade, se rendit aux capsules de sauvetage au pas de course, ayant laissé un temps précieux au ras du sol.

Le Duro les y attendait à côté du pupitre de lancement., qui était à présent branché vers une console portable sur laquelle tapotait Draviss.

-Ah vous voilà, pas trop tôt. On voit que ce n’est pas vous qui devez contourner 32 pare-feu et réglementations. La flotte se prépare visiblement à larguer des troupes, et la chasse s’est mobilisée pour un autre vaisseau dans le système. Ils n’auront pas le temps de réagir que vous serez déjà au sol. Allez, montez à bord. Voici la fréquence de communication, et cette fois écoutez-moi, pas comme sur Thule.

Opinant de la tête et le remerciant d’une pression de la main sur l’épaule, la Mandalorienne se glissa dans la capsule, suivit de Yorg qui se contorsionna pour faire passer sa grande carcasse à travers l’ouverture. L’écoutille se referma, et après un bref décompte, une secousse annonça leur largage. Dxun les attendait, et Runi revenait dans son foyer.

_________________________
Casier

roman de jeunesse

Troisième compte de HK-66
Revenir en haut
Blad Demeci
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2008
Messages: 501
Niveau: 3
Rang: Commandant
Autre: Instructeur

MessagePosté le: 09/11/2018 11:30:31    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.” Répondre en citant

Blad se mit à rire nerveusement lorsque son chasseur commença à se diriger vers le hangar d'un vaisseau de la République. L'ignorance et l'imbécilité des officiers Républicains était plus grave que ce qu'il pensait. Ni une ni deux, celui qui se faisait appeler Mandalore l’Éternel contacta sa mère pour la prévenir. Ramercia, en discussion avec des officiers au sol, sauta au plafond en apprenant la nouvelle. Que croyaient donc faire les fédéraux? Les joues rouges de colère, elle envoya un message holographique au barrage en orbite :

"Je suis Ramercia Demeci, matriarche des Mandaloriens. Je viens d'apprendre que mon fils, Blad, est arrivé en orbite de Dxun et que vous êtes en train de l'arrêter. Si je comprends bien, la République n'a que faire de la culture Mandalorienne... Sachez que Blad Demeci est le nouveau Mand'alor, soutenu par tous les volontaires présents dans le Système Japrael. C'est lui qui a réuni tous les Mando'ade présents pour sauver ce monde, bien avant que la République n'envoie ses brutes pyromanes raser une partie de Dxun. Blad est aussi un Colonel de la CSI, il est vrai, et aux dernières nouvelles la paix est maintenue entre vous et les séparatistes. D'ailleurs, je dois sans doute vous rappeler que la CSI a joué un rôle non négligeable dans la chute de l'Omega, soit dans le rétablissement de votre République... Quoi que vous en pensiez, les actes de mon fils aujourd'hui sont tournés vers son peuple, qu'il souhaite sauver ici bas, comme chacun de nous. Notez également que les accusations portées par Sundari, un état illégitime et non reconnu par bon nombre d'autres systèmes, tout comme de la plupart des Mandaloriens, seront amenées en temps et en heure devant les tribunaux. La République n'a pas à interagir dans cette affaire, liée à un monde indépendant, concernant un peuple qu'elle n'a visiblement jamais compris. En somme, si vous ne laissez pas passer notre leader afin qu'il nous rejoigne, je serai contrainte de retirer l'assistance fournie par les Mandaloriens sur Dxun et Ondéron. Le Commandant Khek en personne m'a fait pourtant savoir qu'il avait besoin de notre coopération sur la zone litigieuse d'Iziz... A vous de voir si vous préférez qu'une alliance naisse entre nous, ou bien l'inverse."

Le ton de Ramercia était impérial, elle n'allait pas laisser trois Républicains qui avaient oublié d'où ils venaient marcher sur le destin des Mandaloriens. Elle était prête à compromettre l'action des Républicains s'il le fallait, notamment en révélant à la galaxie leurs méthodes idiotes utilisées pour combattre la faune locale. Le feu par le feu, au besoin, les Demeci savaient qu'ils n'avaient rien à perdre dans cette négociation, de toutes façons.

[HRP : court, notamment parce que mon message précédent a été déplacé sans m'en faire part...]
_________________________
Formation : Close Combat
Niveaux 1 & 2 : Close Combat
Niveau 3 : Tireur d'élite
Casier T3544
Origines de l’Éternel
Revenir en haut
Eljah Micka'Elson
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2018
Messages: 39
Niveau: 0

MessagePosté le: 09/11/2018 20:43:48    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.” Répondre en citant

Système Japrael, à bord du Destroyer Stellaire de classe I « Le Revenge »



Commandant John Shepard


Le Commandant Shepard faisait les cent pas sur la passerelle de commandement. L’Amiral Kyle n’avait pas encore répondu à sa suggestion de stratégie et le temps devenait long. John n’était pas très patient surtout quand il savait que des soldats et des civils républicains mourraient. Soudain une nouvelle alarme retentit sur la passerelle.

- Commandant on a un contact sur le radar. C’est un chasseur séparatiste.

- Nous avons nos ordres Lieutenant, nous attendons les directives de l’Amiral.

- L’Amiral a fait passer la flotte en alerte de niveau 3, il fait décoller les Alpha-3 des deux croiseurs Venator qui l’accompagnent.

- Très bien passé en alerte de niveau 3, tout le monde à son poste de combat.

Les hommes répondirent à l’unisson un à vos ordres commandant sur la passerelle de commandement du Destroyer Stellaire tous les hommes étaient prêts à se battre. Shepard regarda par la verrière du poste de commandement et put voir le chasseur confédéré se faire capturer par la flotte républicaine et les rayons tracteurs du Jugement Républicain. John réfléchissait à ce que pouvait faire un chasseur séparatiste seul dans ce coin de la galaxie. Cela ne pouvait être qu’un éclaireur et la mise en alerte de niveau 3 était la preuve qu’une flotte séparatiste pouvait arriver à tout moment.

- Commandant l’Amiral à donner son feu vert pour votre stratégie et le débarquement de nos hommes.

- Très bien relayer l’information que la 501e se prépare à débarquer, je veux voir immédiatement le Commandant Ordo et l’ingénieur en chef Tayroll dans la salle de briefing.

- A vos ordres Commandant.

Une sirène se mis à retentir dans les hangars du Destroyer Stellaire, le Revenge allait démarrer une nouvelle mission avec le débarquement de troupes sur Ondéron. La 501e était une Légion entraînée à la fin de la guerre contre les Sith. Ils n’avaient jamais participé à un conflit majeur mais cette troupe étaient composés d’hommes et non de clone contrairement à la plupart des armées de la République. Elles avaient été formé par le Colonel Akasura et le Sergent Skarita dans les plus pures traditions de combat Mandalorienne et des troupes d’élite de la République. L’autre différence de la 501e était qu’ils étaient assistés d’une division du Génie, ce qui lui permettait de faire évoluer son équipement et son armement selon les situations en cours.

Le Commandant Shepard quitta la passerelle de commandement et se dirigea dans la salle de briefing. John entra dans la salle, il y était seul. Une console holographique était positionnée en son milieu et Shepard y incéra un bloc de données afin de retransmettre tous les rapports et les informations qu’il avait afin d’établir une carte 3D de la planète et ainsi pouvoir mettre en place sa stratégie avec le Commandant Ordo.


---------

Ordo Commandant de la 501e-----Tayroll Ingénieur en chef de la 501e


Une fois la carte créer et après avoir réfléchi à la meilleure stratégie d’attaque quelqu’un frappa à la porte. C’était le Commandant de la 501e et l’ingénieur en chef. Le Commandant Ordo avait déjà enfilé son armure de combat aux couleurs de ses troupes. Les couleurs de la 501e étaient le blanc avec des traits de bleu, ce qui différenciait facilement ces troupes des autres soldats. Il retira on casque quand il pénétra dans la pièce.

- Bonjour messieurs, entrés je vous en prie, nous avons du pain sur la planche.

Les deux hommes firent un signe de tête à Shepard et se reprochèrent de la table holographique.

- Comme vous le savez nous avons eu l’autorisation de débarqué sur Ondéron mais ce qui vous attend sur place ne sera pas de tout repos. Monsieur Tayroll j’aimerais que vous modifier la moitié de nos canonnières afin de dissiper cette brume qui sévit dans la Capitale en permettant aux moteurs des canonnières de projeter le souffle de leur moteur en vertical. Selon les derniers rapports cette mystérieuse brume serait une sorte d’orage magnétique qui serais capable de lâcher des éclairs, les droîdes espions que le Commandant Khek a envoyés ont été détruits par ces éclairs. Les deux hommes se regardèrent, le Commandant Shepard avait l’air d’avoir pensé à tous. De combien de troupes disposons-nous Commandant Ordo ?

- Nous sommes actuellement neuf milles cinq cents hommes prêts à combattre l’embarquement a déjà commencé nous avons aussi deux cents hommes qui font partie du Génie commander par le chef Tayroll, nous avons vingt TB-TT et trente RT-TT.

- Très bien les TB-TT ne nous serviront à rien pour cette mission ils sont trop grands pour la faune local et leur puissance de feu pourrait faire pas mal de victime co-latéral même si nous avons déjà détruit une partie de cette faune. Une grimace apparaissait à l’annonce de cette phrase. Le Commandant Shepard n’était pas d’accord avec le fait de bombarder la planète mais les ordres étaient les ordres et John avait appris à les écouter même s’il n’était pas forcément d’accord avec. Chef j’aimerais que vous équipiez dix de nos RT-TT avec des paratonnerres afin que nos hommes puissent progresser dans la brume en toute sécurité si notre plan avec les canonnières ne fonctionne pas. Combien de temps avez-vous besoin afin de faire toutes ces modifications chef ?

- Au moins deux heures mon Commandant.

- Je vous en donne une chef, nos troupes aux sols ne peuvent pas attendre plus longtemps sans parler des civils.

- Nous allons faire le maximum Commandant.

A ces paroles l’ingénieur en chef salua le Commandant Shepard et le Commandant Ordo et se dirigea en trombe dans les hangars afin d’effectuer toutes les modifications prévus le plus vite possible.

- Commandant Ordo voilà le plan d’attaque, nous allons séparer la 501e en trois groupes, chaque groupe sera équipé de dix RT-TT. Les deux premiers groupes devront renforcer les ZAD et les tenir coûte que coûte. Quant au dernier groupe il sera équipé des RT-TT avec paratonnerre et devra coordonner l'attaque de la ville et l’évacuation des civils avec le Commandant Khek ainsi que toute l'élimination de menace potentielle.

- C’est une très bonne stratégie, par contre niveau débarquement nous avons des rapports concernant des créatures volantes nous risquons de subir de lourdes pertes.

- Oui Commandant, nous allons demander aux troupes aux sols de vous couvrir mais je pense que nous subirons quand même des pertes lors de ce premier déploiement,Shepard savait que cette mission n’était pas sans danger, mais il était convaincu que ses hommes étaient prêts à la relever.Amenez avec vous des armes à courte portée les combats en ville risque d’être violent.

- Bien Commandant, je dirigerais nos troupes pour sauver les civils et mes officiers en second s’occuperont de la protection des ZAD.

- Vous avez vos ordres Commandant Ordo bonne chance.

- Merci Commandant Shepard, mais ce n'est pas qu'une question de chance.

Le briefing de la mission était achevé, le Commandant Ordo se dirigea vers les hangars afin de préparer ses hommes pour leur première mission et quelle mission, combattre des monstres contrôlés par des Sith, on pouvait espérer mieux comme épreuve du feu mais malheureusement ce n’était pas à lui du choisir quelle épreuve la 501e devait affronter, mais il était sûr d’une chose. Ses hommes étaient prêts à combattre et il avait confiance en ses soldats.

Pendant ce temps-là le Commandant Shepard était retourné sur la passerelle de commandement. Il avait envoyé un message à l’Amiral Kyle afin de lui signaler que la 501e débarquerait dans une heure quand les modifications des canonnières et des RT-TT seraient terminés.



------------------------------------------



Dans le hangar numéro un le Commandant Ordo avait réuni son état-major afin d’assigner les positions et les ordres à chacun de ses subalternes.

- Capitaine Atin vous commanderait le groupe Alpha, votre mission sera de protéger la ZAD Alpha vous prenez un tiers de la 501e et dix RT-TT. Capitaine Boss groupe Beta même chose protection de la ZAD Beta avec un autre tiers de nos effectifs et dix RT-TT, quant à moi je commanderais le reste de nos troupes avec dix RT-TT modifiés ce groupe répondera au nom de code Charly. Le Major Maze et le Capitaine Sev m’accompagnent, notre objectif sera de rejoindre le Commandant Khek afin de mettre en place une stratégie pour sauver les civil et éliminé toute menace hostile de la ville.

Les officiers hochèrent tous la tête d’un signe d’affirmation et de compréhension. La 501e était prête à débarquer. L’ingénieur en chef était présent au briefing il avait fini les modifications demander par le Commandant Shepard juste à temps. Les RT-TT modifiés étaient en train d’être chargé sur les canonnières TLO/BA et les soldats avaient aussi embarqué dans les Canonnière TIO/BA. Ordo fit signe à son état-major de prendre position à la tête de leurs groupes et de se préparer à débarquer.

- Commandant Ordo, voici mon meilleur mécano Sam il vous accompagnera avec vingt hommes du Génie, ils seront dans votre groupe.

- Ok, merci chef, Ordo prit son com-link et l’activa afin de communiquer à tous ses hommes. Soldats c’est l’heure, notre première bataille, sachez que je suis fier d’avoir des soldats comme vous et que j’ai hâte de combattre à vos côtés mes frères. Gloire à la 501e, vive la République.

Tous les soldats reprirent en cœur dans leur com-link gloire à la 501e et vive la République. Les canonnières se mirent à décoller, un bruit assourdissement s’entendit dans les hangars. Ordo contacta le Commandant Shepard.

- Commandant Shepard ici le Commandant Ordo nous décollons.

- Bien reçu Commandant Ordo, bonne chasse.

- Capitaine mettez-moi en contact avec les troupes au sol afin de leur dire que nous arrivons et que nous avons besoin d’une couverture aérienne de leur part.

- A vos ordres Commandant, le Capitaine pianota sur sa console de communication. C’est bon mon Commandant les troupes républicaine au sol vous entendent.

- Ici le Commandant Ordo, je commande la 501e et nous venons vous aider. Nous allons avoir besoin d’une couverture aérienne afin de limiter nos pertes car nous n’avons pas de protection pour le débarquement, nous vous envoyons nos codes de transpondeur afin que vous puissiez nous différencier des bêtes sauvages. Tenez bon soldat et gloire à la République.

Les canonnières rentraient dans l’atmosphère d’Ondéron et une nouvelle bataille commençait afin de sauver le système Japrael.


_________________________
Dc de Vipers

Casier

Histoire


Dernière édition par Eljah Micka'Elson le 09/12/2018 18:11:32; édité 1 fois
Revenir en haut
Super PNJ
Politiciens

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 682
Niveau: 100

MessagePosté le: 15/11/2018 17:18:01    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.” Répondre en citant

-Marine Républicaine-
Flotte de la Bordure Extérieure

   

Le chasseur Belbullab-22 se rapprochait lentement mais surement du hangar principal du destroyer son mouvement lent et régulier étant suivi de près par les artilleurs des batteries lasser, au moindre geste hostiles les canonniers avaient eu pour instruction de détruire l'engin séparatiste sans autre forme de procès. Heureusement le pilote Blad Demeci avait décidé de se laisser faire en même temps il n'avait pas vraiment eu le choix.
On avait vidé tout un pan du hangar pour accueillir le prisonnier, et toute une compagnie de marines galactiques avait été désignée pour recevoir l'Unforgiven.
Il régnait un silence de plomb dans cette partie du vaisseau, soudain des pas lourds résonnèrent sur la dalle en duracier du hangar le lieutenant Cold , dans son armure de soldat lourd s'avança pour se mettre face au cockpit.



-Au nom de la République Fédérale, vous êtes aux arrêts Blad Demeci!

   
  
Tout les regards et les blasters étaient braqués en direction du pilote maintenant. La scène était suivie de près depuis la passerelle grâce aux holo-cam de sécurité, comment allait donc réagir le Mandalorien?

Sur la passerelle le capitiane Franlai déglutit en scrutant l'écran, son rêve était en passe de se réaliser, le traitre était à sa portée à bord de son propre navire, il ne manquerait pas l'occasion de venger son père tombé pendant la Grande bataille.
Mais l'amiral Kyle était bien loin de toute ses considérations, il suivait d'un oeil intéressé l'arrestation de Demeci par les marines mais son attention était plus attirée sur le message qui venait de passer dans les haut parleur de la passerelle.
Une certaine Ramercia Demecia elle exigeait la libération de son fils, mais pour qui se prenaient donc ces mandaloriens et cette matriarche en particulier? la voila qui donnait des leçons à la République, peu importait que Blad soit Mand'alor ou grand maitre Jedi, un gouvernement officiel avait émis un mandat d’arrêt interplanétaires contre lui.
De plus l'amiral tenait ses ordres directement de la chancellerie, il devait s'opposer à toute intrusion séparatiste en terre Républicaine.
La CSi était responsable de la chute de l'Omega? la bonne blague, c'est Nocturna et les sénateurs frondeurs qui avaient fait chuter le Sith'ari et sans l'intervention opportune du général de l'époque tout cela aurait pu finir en guerre civile.
La paix est maintenue entre la République et la Confédération? allez dire ça aux gardes qui étaient prisonniers on ne sait ou pour avoir répondu à l'appel à l'aide de la CSI! allez dire ça à la générale Yvanol dont on réclamait la tête sur un plateau sur Géonosis! non... la République ne tomberait pas deux fois dans un piège tendu par les Séparatistes!
Et la ficelle était grossière: par pure coïncidence, sur les réseaux com' était tombé un message concernant justement les agissements non autorisés
du colonel Demeci par la confédération. Prenait on les membres de la Grande Armée pour des pigeons? ça puait le stratagème à plein nez.
Et voila qu'en plus mama Demeci imposait un ultimatum! ou on libérait Blad ou les Mandaloriens faisaient leur valise, ils avaient un sacré sens de l'honneur en effet! préferant abandonner la population civile aux griffes d'un Sith et de ses créatures plutôt que de laisser leur pseudo Mandalore répondre de ses crimes devant une cour de justice.
Pire encore elle menaçait carrément le corps expéditionnaire si Kyle n’obtempérait pas à ses exigences.Pure utopie! Que pouvait bien faire le milliers de volontaires Mandaloriens face à un débarquement d'une légion de la GAR?
Mais puisque le commandant Khek avait déjà établi un contact avec le clan Demeci en surface, ce serait à lui de répondre à la matriarche, l'amiral avait autre chose à faire que de flatter l'égo des Mando'Ade, il n'allait pas se rabaisser à ça...
Toutefois, il avait quand même des ordres à donner sur le canal crypté, histoire de mettre les choses au point.


 
Citation:
-Ici l'amiral Kyle aux forces Républicaine en présence sur Onderon.
En cas d'attaque vous êtes autorisés à répliquer avec toute la force que vous jugerez nécessaire.
Les volontaires mandaloriens menacent de s'en prendre au corps expéditionnaire si nous ne libérons pas leur Mandalore, celui ci fait l'objet d'un mandat d’arrêt intergalactique en plus d'être un officier de la Confédération.
Soyez prudents sur place, les prédateurs ne sont peut être plus notre seul ennemi.
Jugement Républicain terminé 


 

By

  

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 11/12/2018 17:06:29    Sujet du message: “Seule l'action peut donner la paix.”

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Système de Japrael -> Espace du Système Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com