Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Premières rencontres

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Alderaan -> Aldera -> Palais Royal
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Anastasia de Valiesky
Indépendants

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2016
Messages: 215
Niveau: 0
Rang: Politicienne

MessagePosté le: 25/10/2017 22:15:55    Sujet du message: Premières rencontres Répondre en citant

"L'homme que je rencontre bien souvent n'est pas aussi instructif que le silence qu'il rompt" henry David Thoreau

L’agent Greysmith avait recueilli la jeune demoiselle à la chevelure flamboyante dès sa sortie de la conférence et l’avait conduite dans une salle dit d’attente. Si pendant le trajet le jeune garde royal ne pus empêcher quelques émois de testostérones lui monter à la tête. Cette demoiselle, cette enfant même malgré son jeune âge dégageait une aura particulière. Le jeune gaillard aurait bien du mal à savoir si elle était une jeune adulte ou une simple mioche en pleine puberté.

Et puis que foutait une gamine aussi jeune ici? Il se demanda rapidement si elle n’était pas esclave ou quoique se soit d’autre. M’enfin il était pas payer pour se poser ce genre de questions. Puis bon niveau bizarrerie, Alderaan connaissait son lot. L'élection de l’actuelle Vice-Reine avait pour le moins été surprenante et de sales rumeurs circulaient à son sujets mais bon la politique du peu qu’il en savait… puis ce n’est pas comme s’il en avait quelque chose à faire. Après tout il n’avait, au dernière élection, pas voté et ne voyait nullement l'intérêt de voter.

Fin bref, il escorta la jeune fille dans les divers couloirs et après quelques instants de marche il la déposa dans une petite salle d’attente aux fines tapisseries… enfin c’est ce qu’on disait. Lui voyait que des affreux bibelots qui faisaient mal aux yeux. Et lui ordonna non sans la politesse de rigueur et lui demanda de patienter pendant quelques instants.





Une dizaine de minute s’écoulèrent avant qu’un homme ne pénètre dans la salle, léger sourire en coin. Il s’agissait de Cruco Multo, l’édile de la diplomatie de demoiselle de Valiesky. Celui-ci s’empressa de se diriger vers la rousse et il échangea avec une chaleureuse et franche serrée de mains.

- Veuillez excusez mon arrivée intempestive. Mademoiselle la Vice-Reine de Valiesky étant toujours en conférence, je me chargerai de prendre en charge vos requêtes. Toutefois il ne fait aucun sombre doute qu’elle arrivera pendant les négociations.

Enfin il l'espérait. Lui même avait été prévenu au dernier moment et sous l’action de l’empressement il avait oublié une certaine chose… et ne remarqua pas le regard étonnée de son interlocutrice. Toujours sur un ton enjaillé il l’invita à la suivre. Ce n’est qu’en passant devant la galerie des glaces qu’il remarqua qu’il portait encore ses lunettes de soleils… sur le nez! Saperlipopette! Non de non! Quelle manque de décence! Cherchant une parade, il s’arrêta un instant pour lui montrer les ravissants jardins alderaanis visible depuis les larges baies vitrées. Il en profita pour retirer rapidement sa monture et sourit à la demoiselle tout en échangeant un petit clin d’oeil.

Il lui restait plus qu’à espérer qu’elle avait un certain sens de l’humour… ou alors Anastasia lui ferait passer un très sale quart. S’il en montrait nullement signe, il était horrifié d’avoir commis une belle boulette. Mais il se rattraperait.


A peine arrivé dans son bureau, il lui proposa toujours avec un enthousiasme certains si elle désirait ou non un rafraîchissement ou quelque chose pour se subvenir. Toutefois, encore emporté dans son élan il en oublia les politesses et s’élança dans une interrogation on ne peut plus sérieuse:


-Peut être souhaitez vous commencer à parler négociations avec moi, à moins que vous préfériez attendre la Vice-Reine? Et je vous en prie faites à votre aise.

Il pointa du doigt le divan et les deux chaises autours d’une table. Par ailleurs ce divan-ci ne recevrait pas l’odieuse punition qu’avait reçu le divan du bureau de la Vice-Reine…. Huttt!


Voilà le début de la rencontre est placée, tu peux choisir entre parler avec Cruco ou bien décider d'attendre Anastasia comme tu souhaite. Dans le second cas il te faudra patienter un certain temps encore inrp ^^ (sorry pour le peu de longueur ><)

_________________________
Demeure un arbre, un seul, et une prairie qu'encore je puis contempler, tous deux rappelle ce que cache le linceul et l'oeillet à mes pieds. Ce même conte ne cesse de répéter. Où donc a fuit la lumière trop brève, où sont-ils enfouies?



... La gloire et le rêve...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25/10/2017 22:15:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kalith Shan
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2016
Messages: 107
Niveau: 1
Rang: Apprenti

MessagePosté le: 01/11/2017 13:56:48    Sujet du message: Premières rencontres Répondre en citant

- Veuillez attendre ici, mademoiselle, vous serez reçue dans quelques instants.

- Je vous remercie... agent Greysmith, c'est bien ça?

- Oui, mademoiselle. confirma l'homme, droit dans ses bottes.

- J'attendrais donc ici...Lorsque vous aurez fini d'observer l'arrière de mes jambières., répondit-elle avec un petit sourire amusé, causant le retrait de la salle de celui qui l'avait accompagnée jusqu'à l'antichambre.

Kalith patienta donc en observant les tapisseries. Il s'agissait bien là d'une forme d'expression artistique à laquelle elle ne comprenait rien, et ce, depuis sa plus tendre enfance...Il y en avait aussi à Kuat, mais aucune d'entre elles n'avait jamais su trouver grâce à ses yeux. Ses parents étaient pourtant esthètes, et toutes celles qui ornaient les murs de leur demeure à Kuat sortaient d'ateliers de maîtres des quatre coins de la galaxie...cela n'y changeait rien. Elle exhiba de sa poche les deux datacartes qu'elle convoyait. L'une l'avait menée jusqu'ici, sur Aldeeran, l'autre était là pour rappeler à la mémoire de la vice-reine d'anciens traités commerciaux concernant des brevets technologiques et leurs évolutions. Elle rangea à l'intérieur de son armure celle qui ne portait pas le sceau de la Ligue Tiss'sharl et joua avec l'autre entre ses doigts sans la quitter du regard. Une Sith en mission diplomatique pour un consortium neutre sur une planète voulant rétablir des relations avec la République. Décidément, ces derniers mois, elle en aurait vécu, des choses improbables...Mais d'une part, une désagréable impression sous-entendant que ce n'était que le début la taraudait, et d'autre part, elle devait à ses parents adoptifs son entrée discrète sur Aldeeran, c'était là une façon juste de leur rendre la pareille. Mais le plus important était de ne pas griller sa couverture diplomatique. Elle d'un geste de la main le rectangle de tissu blanc et doré orné du symbole représentant la Ligue qui descendait entre ses jambes à l'extérieur de l'armure et rajusta le gorgeron pour ne pas se couper la respiration en étant droite à l'instant ou arriva un homme arborant une paire de lunettes de soleil à qui elle serra fermement la main, son gantelet droit contre les doigts du nouvel arrivant.

-
- Veuillez excusez mon arrivée intempestive. Mademoiselle la Vice-Reine de Valiesky étant toujours en conférence, je me chargerai de prendre en charge vos requêtes. Toutefois il ne fait aucun sombre doute qu’elle arrivera pendant les négociations.

- Je n'ai ordre de parler des détails de cette affaire qu'avec Mademoiselle la Vice-Reine de Valiesky. répondit Kalith, le regard interloqué. Anastasia de Valiesky n'aurait-elle pas du la recevoir en personne? Elle fronça les sourcils. Était-elle découverte?

Elle espérait que non, alors que l'homme lui proposait une collation ou un rafraîchissement. Que devait-elle dire? Craignant un piège, elle accepta un verre de liqueur de racines amères mais ne but pas tout de suite, alors qu'il l'entraînait ver des jardins à couper le souffle...Mais Kalith n'était pas ce que l'on pouvait appeler une esthète à proprement parler : c'était joli, une prouesse d'agriculture, sans aucun doute, durant l'exposition de laquelle elle ne manqua pas de notifier le fait qu'il aie retiré ses lunettes, ne manquant pas une petite remarque amusée à ce sujet après qu'il lui aie re-proposé de discuter avec lui de sa mission, profitant de son instant d'inattention pour sonder le breuvage, qui se révéla sain à ce dont elle pouvait juger. Elle en but une gorgée et passa sa langue sur ses lèvres, appréciant le gout amer de l'alcool, qu'elle n'était pas coutumière de consommer...Heureusement qu'il ne lui en avait servi qu'un fond, cela ne suffirait pas à embrumer l'esprit de la jeune femme.

-Peut être souhaitez vous commencer à parler négociations avec moi, à moins que vous préfériez attendre la Vice-Reine? Et je vous en prie faites à votre aise.

- Usuellement, les lunettes se portent à l'extérieur et s'enlèvent à l'intérieur, auriez-vous les yeux sensibles à l'obscurité?, lui demanda-t'elle avec un petit sourire en coin, La Ligue Tiss-sharl dispose d'anciens traités commerciaux que les élections semblent avoir mis en suspens. Kha-vi-Rüe et Uul-Rha-Sahd m'envoient prendre des nouvelles de l'avenir de ces contrats, quitte à les re-négocier. Je dispose de toute l'autorité nécessaire pour prendre les décisions relatives à ces contrats. Ne vous fiez pas à mon jeune âge, la Ligue n'enverrait pas quelqu'un au hasard. répondit-elle avec toute l'assurance du monde.

Mais était-elle réellement rassurée? Pas du tout. Il lui fallait se donner une contenance. La petite demi-heure de Méditation Obscure qu'elle avait effectuée avant de se rendre au palais lui avait fait le plus grand bien, mais elle avait réalisé après coup qu'elle avait compromis sa discrétion ce faisant. Une occasion de plus pour elle de se taire. Elle avait laissé, dans la chambre d'hôtel qu'elle occupait, la tête d'HK, qui devait fortement s'ennuyer, mais elle n'avait guère d'autre choix. Il n'était pas particulièrement sérieux d'avoir un faciès métallique de droïde assassin maniéré en guise de compagnon lorsque l'on allait rendre une visite officielle à la personne la plus importante d'une planète...Elle était certes consciente que les Tiss'Sharl n'avaient pas réellement la côte en tant qu'autre chose que commerciaux...Et assassins. Difficile d'établir une relation diplomatique avec les préjugés sur leur espèce, une humaine ferait une bien meilleure ambassadrice auprès du pouvoir Alderaani ! Elle se tourna vers l'homme et lui demanda d'une voix calme :

- Madame la vice-reine de Valiesky semble ne pas être au courant des traîtés passés par Alderaan avec Tiss'Shar. L'êtes-vous?
_________________________


Forme apprentie : Soresu
Carrière choisie : Prophète Sith


Casier de Kalith Shan
Merci à Blad pour le kit ;)
Revenir en haut
Anastasia de Valiesky
Indépendants

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2016
Messages: 215
Niveau: 0
Rang: Politicienne

MessagePosté le: 06/11/2017 16:20:44    Sujet du message: Premières rencontres Répondre en citant

“Le problème du contrat est de savoir sur quoi il se fonde.” André Glucksmann


Si la jeune rousse qui se tenait en face de lui semblait posséder une certaine assurance, bien décidée à ne pas se laisser marcher sur les pieds, il était certain qu’elle manquait d’une expérience presque flagrante. Demander à une personne gravitant sur dans les plus hautes sphères de se souvenir d’un contrat était assez étonnant.Il n’était pas rare que les traités commerciaux soient sous traités par les édiles du commerce, de la diplomatie ou de l’économie. D’autant plus que ce contrat était bien anodin d’après ce que voyait Cruco. Néanmoins il s’agissait certainement pour la Vice-Reine d’asseoir son rôle diplomatique d’autant plus que Tiss'sharl avait une bien mauvaise réputation dans la Galaxie. Néanmoins Alderaan avait besoin de s’émanciper de ses relations avec la République et c’est certainement dans ce but que Tyria avait envisagé de traiter avec ces derniers.

La ligue était connue et reconnue pour la qualité des fins matériaux technologique qu’elle exporté et nécessaire pour la construction des véhicules de luxe, qu’ils soient terrestres ou aériens, de la planète aux milles et un lacs. En contrepartie, le traité stipule qu’Alderaan s'engageait à fournir une importante quantité de textiles faite à partir du très traditionnel tissage d’herbe. Étoffe unique, aussi solide que douce, elle était très demandé par les mondains de certains mondes. Le contrat indiquait également certains rabais sur des produits manufacturéx de luxe alderaani. Rien de bien exceptionnel en soit. Ces commandes visaient surtout à satisfaire les autres sphères de ce monde reptilien. Cependant, une partie du contrat semblait être censurée… ou du moins cachée au yeux de l’édile de la diplomatie. Surtout qu'au final il se révélait qu'il cette censure, après une étude minutieuse, visait à cacher un autre contrat. Étrange…

Il observait la rousse tout en se remémorant les faits précédents:


- Bien entendu ne vous inquiétez point. Veuillez excusez la Vice-Reine de son absence et de son ignorance. Ne croyez pas que j’essaye de la dédouaner, néanmoins depuis son élection, elle n’a pas vraiment eu la jouissance de connaître un moment de répit. Comme vous le savez certainement plusieurs scandale ont éclaté quant à la régence de l’ancienne Vice-Reine et ont fortement impacté les directives de demoiselle de Valiesky. Néanmoins soyez assurées, elle vous recevra lorsqu’elle le pourra. Néanmoins vous ne m’avez pas dit qu’il y avait en réalité deux contrats distincts.

Il prit un moment de pause avant de reprendre en lui montrant le datapad:

- Comme vous pouvez le voir le premier contrat stipule les échanges entre matériaux technologiques de la Ligue et textiles alderaani toutefois le second et quand à lui protégé par le sceau du cabinet Vice-Royale que seule mademoiselle de Valiesky est habilitée à déverrouiller. J’imagine que vous êtes au courant donc de ce dernier.

Je suis en mesure au nom d’Alderaan de signer le premier contrat qui est tout à fait convenable et très intéressant pour nos deux mondes. Cela permettra de vous faire gagner du temps pour discuter avec ma supérieure du second contrat. Il vous suffit pour cela de sortir les clés de sécurités de la Ligue, de les insérer et d’apposer le sceau de Tiss'shar en signant. Je ferais de même et ce premier contrat sera conclu.


L’holocom de l’humain se mit à sonner.

- Excusez-moi.

Il alluma. La voix de sa secrétaire sortit:

- Monsieur Multo, la conférence de la Vice-Reine vient de se terminer. Elle sera là dans un petit quart heure.


- Très bien merci.

- Il n’y a pas de quoi.

Il se retourna vers la demoiselle et se rassit, toujours en conservant son sourire:

- Votre patience sera bientôt récompensée mademoiselle.


Prochain post tu rencontres enfin Anastasia héhé. Pour le contrat sous scellé, tu es libre de l'imaginer où tu peux me laisser l'introduire dans mon prochain post à ta guise. J'ai déjà quelques idées, donc on peut en discuter par mp/pv.

_________________________
Demeure un arbre, un seul, et une prairie qu'encore je puis contempler, tous deux rappelle ce que cache le linceul et l'oeillet à mes pieds. Ce même conte ne cesse de répéter. Où donc a fuit la lumière trop brève, où sont-ils enfouies?



... La gloire et le rêve...


Revenir en haut
Kalith Shan
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2016
Messages: 107
Niveau: 1
Rang: Apprenti

MessagePosté le: 20/11/2017 15:01:57    Sujet du message: Premières rencontres Répondre en citant

- Je suis certaine d’avoir mentionné des contrats, et non un seul, si vous me permettez de me répéter, je ne puis parler de ce second contrat qu’à Mademoiselle de Valiesky. Cependant, si effectivement nous pouvons gagner du temps sur ce premier contrat, je vous laisse le soin de le ratifier., déclarai-je avec un air neutre en apposant le sceau de la ligue sur celui-ci avant de lui tendre de nouveau le datapad.

Il faut dire que du côté de Tiss’Shar, ce premier contrat n’était qu’une formalité, une babiole administrative qui, certes, donnait des avantages aux deux parties, mais sans réelle importance. Le sujet du second contrat,en revanche, était bien plus sensible et n’était pas crypté pour rien. « Seule la vice-reine doit avoir droit de regard sur ce contrat. Tu n’es pas une imbécile, Ser-Yl-Roë, je te laisse le soin d’en revoir les termes avec elle. », m’avait dit Kha-Vi avant de m’indiquer les paliers de marges à respecter. Au moins, le représentant de la Vice-Reine me faisait gagner un temps précieux sans égratigner ce qui avait été signé des années auparavant.

- C’est justement puisque mademoiselle de Valiesky n’a sans doute pas eu la possibilité d’étudier ce dossier qui commençait à se mettre en place avec sa prédécessrice que la Ligue m’a envoyé en émissaire auprès d’elle, d’une part pour s’assurer que ce premier contrat intéressait toujours Alderaan, et d’autre part pour conclure ou non le second.

-Excusez-moi. fut sa réponse alors qu’il répondait à son Holocom.

J’observais en attendant l’endroit où nous nous trouvions. Je pensais être face à un fonctionnaire bien placé, mais sans plus, cela dit, malgré la magnificence de l’environnement, des bâtiments et du mobilier alderaani, je craignais de me rendre compte de ce qu’il en était. Ce n’était pas « un » fonctionnaire, c’était « le » fonctionnaire. Je réprimai un sifflement admiratif et un peu honteux (ce qui aurait été dans mes habitudes en temps normal, mais étant dans un cadre diplomatique, je ne pouvais malheureusement me le permettre…) en constatant que mademoiselle de Valiesky allait arriver d’ici une quinzaine de minutes. Mon coeur se mit à battre la chamade. Et...comment se comportait-on devant une vice-reine ? Que faire ? Que dire ? Que penser ? Je me mordis discrètement la langue en fixant la plaque sur son bureau.

- Votre patience sera bientôt récompensée, mademoiselle.
- Je vous remercie, monsieur Multo. , répondis-je en lui retournant un sourire.

Le stress m’envahissait petit à petit, l’armure me semblait peser de plus en plus lourd chaque minute qui passait, et je me sentais toute petite face à ce qui m’attendait. Rencontrer une vice-reine, rien que ça. Autant, j’étais toute excitée une heure auparavant à l’idée de mener cette mission diplomatique : après tout, au vu des dernières semaines...agitées que j’avais passées, un peude repos ne pouvait me faire que le plus grand bien...et voilà que je me retrouvais tendue comme une corde d’amarrage par vent violent pour...un entretien ? J’avais massacré des Zabraks, abattu des adeptes du Côté Obscur, combattu droïdes et zombies mécaniques, échappé à des espèces de pirates de l’espace, atterri en catastrophe sur Tiss’Shar, pris à peine trois jours de repos, puis j’étais repartie ici...et me voilà en train de stresser pour quoi ? Pour un entretien. Je crois que je commençais à perdre les boulons… «perdre les boulons », si ça c’en est pas une preuve ! Je commence à causer comme HK maintenant...Je respirais doucement et profondément, papillonnant des cils comme pour chasser une image de mon imagination, et Multo semblait l’avoir remarqué...voilà qui était peu engageant.

En prime, je me sentais nue, sans sabre, avec simplement mon cristal rouge monté sur cabochon autour du cou. Je ne pouvais le triturer à cause de l’armure, mais ce n’était pas l’envie de jouer avec pour évacuer mon stress qui manquait...j’étais dans l’obligation de rester calme, et de n’afficher physiquement aucune tension. Aucune tension. Allez, Kalith, t’as déjà affronté bien pire que ça ! T’as risqué ta vie au moins trente fois en un mois, tu peux bien te permettre ça, personne ne t’en tiendra rigueur !..A part peut-être un gouvernement humain et la Ligue Tiss’Sharl...OK, Kalith, pas bouger. Pas bouger du tout. Respirer calmement. Trouver comment meubler le temps restant.

- Vous avez sans doute aucun remarqué mon inexpérience, monsieur Multo, et j’espère ne pas être inconvenante en posant cette question mais...quel est le protocole à adopter lorsque l’on s’adresse à une Vice-Reine alderaani ? Je ne suis habituée qu’aux coutumes de la bordure extérieure, pour être franche, et ne voudrais en aucun cas créer un incident diplomatique de quelque manière que ce soit.

Avouer une faiblesse était en soi une preuve de faiblesse première, mais également d’humilité, n’était-il pas ? Bah, allez savoir. Quitte à être prise pour une petite conne, autant le faire bien, mais je pense que jamais Uul-Rha-Sahd et Kha-Vi-Ruë ne m’auraient pardonné de faire foirer ces contrats par inconvenance. Trouver le juste milieu entre l’humilité et l’humiliation, entre l’ignorance et l’inconvenance. Ne pas franchir les limites. Mes parents m’avaient mis en garde contre les conséquences possibles d’une humiliation face à un politique...le genre qu’on ne veut absolument pas subir. Il fallait que tout fonctionne. Il fallait que tout soit parfait. Il fallait réussir. Ma petite Kalith, tu as un quart d’heure pour apprendre à assurer du feu de dieu...
_________________________


Forme apprentie : Soresu
Carrière choisie : Prophète Sith


Casier de Kalith Shan
Merci à Blad pour le kit ;)
Revenir en haut
Anastasia de Valiesky
Indépendants

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2016
Messages: 215
Niveau: 0
Rang: Politicienne

MessagePosté le: 30/12/2017 12:35:37    Sujet du message: Premières rencontres Répondre en citant

"Plus on fait de progrès dans l'expérience, plus on approche de l’impénétrable ; plus on apprend à utiliser l'expérience, plus on voit que l'impénétrable n'a aucune utilité pratique." Johann Wolfgang von Goethe



L’édile de la diplomatie écoutait attentivement la jeune protagoniste qui lui faisait face, si elle paraissait assez frêle, elle ne manquait au final guère d’assurance ce qui était fort intéressant. A sa demande il répondit d’emblée pour tenter de la rassurer:

- L’inexpérience est ce qui permet à la jeunesse d’accomplir ce que les anciens disent impossible. Nous commençons tous en bas de l’échelle d’une certaine manière. Et ne vous laissez pas abuser par la stature de la Vice-Reine. Elle aussi est encore une jeune enfant dans ce domaine là, concluat-il en affichant un sourire posé et sincère.

L’innocence des enfants voilà qu’elle était la plus grande force et l’abominable faiblesse qui tirailler Anastasia de Valiesky. Elle était encore pure innocence, ou du moins elle parvenait à parfaitement cacher ses travers. Toutefois combien de temps parviendrait-elle à garder sa ligne? Néanmoins, ce n’était guère le moment de penser à ce genre de choses.

- Pour ce qu’il s’agit du protocole, la révérence est nécessaire lors de son arrivée. Lorsque vous vous adressez à elle, veuillez toujours employez dans vos phrases les titres de Vice-Reine, Vice-Majestée ou Vice-Altesse et tous les synonymes que vous connaissez. En aucun cas vous ne devez l’interrompre et vous ne devez fixer son regard que si elle vous adresse la parole.

A peine eut-il finit que les portes de la pièces furent ouvertes. Anastasia de Valiesky d’un pas rapide pénétra dans la pièce. Cruco fit révérrence:

- Votre Vice-Altesse.

- Monsieur Multo, ravie de vous revoir. Mademoiselle Shan c’est un honneur de vous avoir parmi nous.

La Vice-Reine s’arrêta et posa le regard sur son édile:

- Vous pouvez nous laisser Monsieur Multo. Pour la suite, nous avons besoin de nous entretenir seule avec la représentante de la Ligue. Nous vous remercions de vous être occupés d’elle pendant que nous vaquions ailleurs dit-elle d’une voix stricte.

- Bien Vice-Altesse. Si jamais vous avez besoin d’assistance je ne serais pas loin.

L’homme se dirigea vers la sortie, certainement frustré de ne pas savoir de quoi aller parler les deux demoiselles. Une fois qu’il quitta la pièce Anastasia reprit parole tout en sortant un datapad:

- Comme vous le savez surement, nous devons négocier un contrat visant à implanter directement sur le monde que vous représentez une série de complexe directement liés à l’Université d’Aldera ainsi qu’à investir dans le projet secret Lux Machina initié par la défunte Vice-Reine Ridina. Toutefois, ses plans manquaient cruellement d’ambitions. J’ai donc pris soin de redonner à ce projet une certaine gloire dirons nous.

La Vice-Reine marqua une courte pause avant de reprendre:

- A la place de simplement ouvrir quelques mines pour y récupérer les précieux minerais, le nouveau projet rebaptisé Tera Nova viserait à coloniser Avishan de manière durable.

Si la Vice-Reine n’en montrait rien, son coeur battait la chamade et une anxiété pesait sur ses épaules. Après tout, c’était ses premières vraies négociations. L’erreur n’était pas permise.

- Cependant, avant de continuer, je souhaiterai vous soumettre une requête. Cette dernière n’est nullement liée à votre juvénile [b]apparence ou au fait que je n’ai pour vous aucune considération bien au contraire. Certainement vous a t’on narrer le protocole à suivre. Je vous demanderai de l’oublier en grande partie. Sans aller jusqu’à la petitesse du tutoiement, un simple vouvoiement suffirait. Toutefois vous pouvez le refuser si vous le souhaitez.

La noble déchue détestait les lourdeurs du protocoles, pourtant, elle n’avait nullement justifié les raisons de sa demande à mademoiselle Shan. Une Vice-Reine ne se justifiait pas. cela démontrait tout le paradoxe dans lequel la demoiselle aux cheveux noirs de jais se trouvait. Entre impérialisme et liberté… un choix s'imposerait à elle un jour…
_________________________
Demeure un arbre, un seul, et une prairie qu'encore je puis contempler, tous deux rappelle ce que cache le linceul et l'oeillet à mes pieds. Ce même conte ne cesse de répéter. Où donc a fuit la lumière trop brève, où sont-ils enfouies?



... La gloire et le rêve...


Revenir en haut
Kalith Shan
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2016
Messages: 107
Niveau: 1
Rang: Apprenti

MessagePosté le: 30/12/2017 15:19:49    Sujet du message: Premières rencontres Répondre en citant

- L’inexpérience est ce qui permet à la jeunesse d’accomplir ce que les anciens disent impossible. Nous commençons tous en bas de l’échelle d’une certaine manière. Et ne vous laissez pas abuser par la stature de la Vice-Reine. Elle aussi est encore une jeune enfant dans ce domaine là, déclara l’homme avec un sourire plus bienveillant que je n’aurais pu l’attendre.

- Il va sans dire que sa nouvelle élection à ce titre n’est pas une sinécure, mais je crains malgré tout de ne pas être aussi aguerrie qu’elle dans le domaine politique. Pour ne rien vous cacher, les Tiss’Shar ne sont pas les êtres les plus...diplomates qu’il soient. J’ai l’habitude de leur manière de « traiter », et ce n’est absolument pas celle-ci qu’il va me falloir employer., répondis-je avec une petite moue confuse.

Effectivement, planter un couteau dans la jugulaire de la vice-reine aurait probablement une fâcheuse tendance à me mener à l’échaffaud et à détruire des relations diplomatiques encore neuves...à proscrire, donc. Multo reprit la parole :

- Pour ce qu’il s’agit du protocole, la révérence est nécessaire lors de son arrivée. Lorsque vous vous adressez à elle, veuillez toujours employer dans vos phrases les titres de Vice-Reine, Vice-Majesté ou Vice-Altesse et tous les synonymes que vous connaissez. En aucun cas vous ne devez l’interrompre et vous ne devez fixer son regard que si elle vous adresse la parole.

Révérence. Politesse. Laisser parler la dame. Ne pas soutenir son regard à moins qu’elle ne soit en train de me parler. Ce n’était guère bien compliqué, finalement. Restait à réprimer mes potentiels réfléxes roturiers et à ne pas m’effondrer dans cette armure qui semblait désormais peser une tonne à l’approche du moment fatidique, et tout se passerait bien !..Du moins osai-je l’espérer. A peine avait-il fini son explication, dont j’accusai réception d’un signe de tête, que la porte s’ouvrit sans que je n’aie le temps de le remercier. Je tournai la tête vers l’entrée pour constater l’arrivée de la Vice-Reine tant attendue, quand Multo me prit de court en la saluant le premier.

- Votre Vice-Altesse.

- Monsieur Multo, ravie de vous revoir. Mademoiselle Shan c’est un honneur de vous avoir parmi nous.

- Votre Vice-Altesse, c’est également un honneur que d’être reçue par vous., répondis-je en tentant d’afficher une certaine assurance (alors que si je n’avais pas deux jambières métalliques, pour me tenir les cannes, je pense que j’en aurais eu les guiboles comme du yaourt), lui adressant une révérence polie, un pied en arrière, maing droite à plat sur le coeur, à la mode Tiss’shar.

Sans doute le geste n’aurait-il pas la même portée que sur la planète des reptiles humanoïdes, chez qui faire une révérence était un geste plus rare que les occasions d’observer une éclipse totale, mais le protocole requérait une révérence, voilà qui était fait. Un instant passa avant qu’elle ne s’adresse à son édile en lui demandant poliment de nous laisser en tête à tête...avec une certaine fermeté qui ne manqua pas de me faire discrètement déglutir.

- Bien Vice-Altesse. Si jamais vous avez besoin d’assistance je ne serais pas loin.


Il s’éloigna sans demander son reste, mais il allait sans dire, à en croire son pas et sa petite moue avant de partir, qu’il était ennuyé de ne pas être inclus dans les négociations. Elle reprit, une fois la porte fermée, à mon attention, en re-stipulant le projet Lux-Machina, dont m’avait parlé Uul-Rha, et que cette dernière avait pris soin de remanier pour actualiser à la situation actuelle les possibilités offertes.

...Toutefois, ses plans manquaient cruellement d’ambitions. J’ai donc pris soin de redonner à ce projet une certaine gloire dirons nous.


Ah. Elle aussi avait fait ses remaniements. Voilà qui commençait à complexifier drastiquement les choses...J’étais formée à valider ou invalider des erratas portés au projet de la Ligue, pas à apporter des éléments extérieurs ! Bon, cela dit, ça faisait déjà un bon mois que mon credo était « sur un malentendu, ça peut passer », alors l’improvisation était devenu une spécialité de la maison...Restait juste à ne pas faire de bourde.

- A la place de simplement ouvrir quelques mines pour y récupérer les précieux minerais, le nouveau projet rebaptisé Tera Nova viserait à coloniser Avishan de manière durable.

AH ! Carrément...L’apport de Tiss-Shar devrait être plus important que prévu -drastiquement-, mais le retour sur investissement pouvait se montrer monstrueusement intéressant. Elle me surprit cependant à sa tirade suivante, mais il me fallait reconnaître que j’en étais fort aise...

- Cependant, avant de continuer, je souhaiterai vous soumettre une requête. Cette dernière n’est nullement liée à votre juvénile apparence ou au fait que je n’ai pour vous aucune considération bien au contraire. Certainement vous a t’on narrer le protocole à suivre. Je vous demanderai de l’oublier en grande partie. Sans aller jusqu’à la petitesse du tutoiement, un simple vouvoiement suffirait. Toutefois vous pouvez le refuser si vous le souhaitez.

- Eh bien...cela simplifierait drastiquement nos échanges, je ne peux donc y voir d’inconvénient. Je ne saurais m’adresser à vous autrement que par votre titre cependant...Je ne suis pas habituée à côtoyer des personnes d’aussi haut rang, votre Vice-Altesse : La ligue Tiss’Shar a tendance à...régler majoritairement des contrats en interne et de manière peu conventionnelle par rapport à la politique galactique. J’ai beau être humaine, je reconnais que ce vécu m’a formatée quelque peu.


Je marquais un instant d’arrêt en l’attente d’une éventuelle réponse, exhibant à mon tour le datapad qui m’avait été confié par Uul-Rha...erreur de datapad, je le rangeais rapidement sans lui laisser le temps d’observer ce qu’il s’y trouvait pour sortir le bon.

- Voici...Non, celui-là, ce sont les coordonnées auxquelles je dois retrouver les dirigeants de la Ligue une fois notre entretien terminé...Pardonnez-moi, Vice-Reine : voici donc le contrat proposé par Uul-Rha-Sahd. Il a également subi des erratas par rapport au projet Lux-Machina, mais je le crains obsolète par rapport à Tera-Nova. Projet qui, cela dit, ne manque ni d’un certain panache, ni d’opportunités financières, dis-je avant de marquer une pause, plissant les yeux doucement dans l’attente de précisions. Néanmoins, la portée de Tera-Nova dépasse largement les prévisions faites par votre prédecesseure -sans décrier cette évolution, que je ne peux qu’encourager dans le principe, vous me voyez surprise de ce qu’il en est-, mais sans doute l’investissement requis sera-t’il également fortement accru, aussi me vient naturellement la question suivante...quel rôle et quel investissement seront demandés à la Ligue dans ce projet ? Il va sans dire que la technologie Tiss-Sharl pourrait drastiquement accélérer la colonisation d’Avishan et l’extraction des minerais s’y trouvant, tout en la rendant habitable à une population de colons, mais j’avoue être curieuse de prendre connaîssance, si vous me le permettez, des détails de ce projet.
_________________________


Forme apprentie : Soresu
Carrière choisie : Prophète Sith


Casier de Kalith Shan
Merci à Blad pour le kit ;)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 17/01/2018 12:11:14    Sujet du message: Premières rencontres

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Alderaan -> Aldera -> Palais Royal Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Legende

Nouveaux messages Nouveaux messages
Pas de nouveaux messages Pas de nouveaux messages
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.

Partenaires

Annuaires et top sites


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com - Thème : Lyzs
Reproduction INTERDITE