Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Réception chez les têtes de seau

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Nar Shaddaa
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Attrista Falton
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2017
Messages: 31
Niveau: 0
Rang: Novice
Autre: Sith

MessagePosté le: 03/07/2017 08:58:09    Sujet du message: Réception chez les têtes de seau Répondre en citant

Attrista ouvrit péniblement les yeux. Elle avait beau sortir de son sommeil, elle avait l'impression d'être encore à moitié endormie. Voire plus. Mais même dans son état de torpeur, la jeune fille était parfaitement consciente de son corps. Il était tellement endolori par les courbatures qu'il lui aurait sans doute fallu un sédatif pour bantha pour qu'elle ne sente rien. Il faut dire que la position dans laquelle la sith en herbe se tenait était tout sauf confortable. Elle était certes allongée, mais d'après tout ce qu'elle sentait comme relief en dessous d'elle, l'utilisatrice de la force n'était certainement pas dans un lit.

En évitant de faire trop de mouvement pour ne pas trop stimuler la douleur, l'adepte du côté obscur tâcha d'étudier ce qui l'entourait. Cela ressemblait à l'intérieur d'un logement à l'abandon depuis un bon moment. C'était difficile à dire étant donné qu'il faisait plutôt sombre, mais l'humaine pouvait tout de même distinguer une importante couche de poussière et ce qui ressemblait à des meubles brisés. C'était probablement d'autres débris qui lui servaient de "matelas". Elle allait encore avoir besoin d'une bonne douche...

Tandis qu'elle prenait conscience de son environnement, l'arrogante se rendit soudain compte que quelque chose clochait. Son dernier souvenir remontait à Yavin IV. Elle était à l'agonie dans la jungle et un soldat l'avait ramenée jusqu'à la navette. Or, ceci ne ressemblait ni à une navette, ni à un bâtiment qui aurait pu se trouver sur Yavin. Il s'agissait peut-être d'un logement sur Dromund Kaas, mais cette idée semblait assez incohérente. Pourquoi n'aurait elle pas été ramenée au temple ? Si les troupiers ou son maitre considéraient qu'elle avait raté l'épreuve, ils l'auraient très certainement éliminée tout bonnement et non abandonnée dans une ruine. A moins qu'il ne s'agisse d'un autre test...

Alors que toutes ces interrogations fourmillaient dans sa tête, Attrista entreprit de se redresser. Cela fut quelque peu douloureux, comme elle s'y attendait compte tenu de toutes ses courbatures, mais rien de vraiment insurmontable. Ce n'est qu'alors que la sensitive se rendit compte que ses nombreuses plaies avaient été pansées. Surprenant. Les sith n'étaient pas du genre à faire montre d'une telle considération à l'égard de leurs nouvelles recrues. D'autant qu'après une observation rapide, la jeune femme se rendit compte que les bandages étaient loin d'avoir été fait à la va vite. Pas besoin d'avoir une quelconque formation médicale pour s'en rendre compte. On cherchait donc réellement à la soigner et non pas juste à la maintenir en vie...

Tandis que de nouvelles questions assaillaient l'esprit de l'apprentie, un raclement de gorge se fit entendre. L'utilisatrice de la force tourna instinctivement la tête dans sa direction et les remarqua alors. Trois visières en forme de T était en train de l'observer. Qu'est qu'elle faisait dans la tanière d'un trio de mandaloriens ? Est ce que c'était une épreuve ? Est ce qu'on l'avait volontairement déposée ici pour voir comment elle allait s'en sortir ? Contre trois hommes en armure et sans la moindre arme à sa disposition, l'adepte du côté obscur ne donnait pas cher de sa peau en cas d'affrontement. D'autant plus qu'elle était blessée et que ça n'avait pas dû échapper à ses agresseurs...

En ce genre de situation, toute personne sensée aurait sans doute misé sur la prudence. Un peu de tact et de diplomatie, pour éviter que les choses ne dégénèrent. Ne serait ce que commencer par quelques questions d'usage pour s'assurer des intentions de ses interlocuteurs. Mais voilà, Attrista était tout sauf une personne sensée. D'une arrogance dont elle semblait sans cesse repousser les limites, la sensitive était incapable de reconnaitre qu'elle n'était pas en position de force. C'est donc tout naturellement que ses premières paroles furent pour le moins stupides, guidées uniquement par un besoin d'affirmer une supériorité qu'elle n'avait pas.


- Qui que vous soyez et où qu'on soit, je peux vous assurer que vous ne me retiendrez pas longtemps ! Alors ne vous mettez pas en travers de ma route !

Cette tentative d'intimidation sonna d'autant plus faux que la jeune fille était toujours assise sur son inconfortable matelas de fortune. Menacer un groupe supérieur en nombre et en équipement quand on est soi même blessé n'est en général pas très efficace, mais dans le cas présent, c'était encore plus ridicule. Autant essayer d'effrayer un mon calamri en lui soutenant que l'on va le noyer...
_________________________
Casier : http://star-wars-rpg.soforums.com/t7126-Casier-d-Attrista.htm#p73118
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/07/2017 08:58:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Enfier
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2016
Messages: 122
Niveau: 1
Rang: Mercenaire
Autre: L'Épéiste d'Argent

MessagePosté le: 07/07/2017 21:59:49    Sujet du message: Réception chez les têtes de seau Répondre en citant

Hélas je n’avais pas prévu de ramener une "invité" au camp. C’est pour ceci qu’elle ne l’y amena pas directement et préféra s’arrêter en cours de route dans une maison à l’abandon pour attendre son réveil. Le lieu était couvert d’une épaisse couche de poussière et de débris de meuble par-ci par-là que Nova se servit pour en faire une sorte de matelas, ou Shadow la posa, sans réel douceur vu qu’elle resta un infime moment en l’aire avant de toucher le sol.

Pas très confortable quand même ce matelas en plus des ronflements de la sith, je me demandais depuis combien de temps elle n’avait pas dormit vu le temps qu’elle dormait déjà. Ça devait faire une douzaine d’heure… Bref Je regardai mon équipe amusée. Les deux meilleurs gardes du corps qu’une chef de guerre pouvait avoir! Enfin un animal et ses soigneurs plutôt vu l’évolution des faits ses trois dernières années. J’espère que ça allez pas aller aussi loin quand même… je m’imagine mal entre des barreaux, mais heureusement Nova avait vu dans mon comportement physique des signe trompeur et on était en train d’en parler avec Shadow à l’écoute quand: Elle se réveilla.

Au début la sith examina la pièce tandis que nous la regardons faire un poil sur les nerfs de devoir l’amener au campement selon son choix… Ont pouvaient tout bonnement pas laisser une adolescente pré-pubère et tête de wampa seul sur Nar Shadaa sans qu’elle finisse dans le plus heureux des cas une balle dans la tête. Et au pire attaché à un Hutt… je rigolai discrètement à cette pensée… pauvre Hutt! Tout ce que j’espère c’est que cette aberration de la force se tiendra tranquille. Je me raclai la gorge rapidement, ce qui eut pour effet d’attirer son attention sur nous. Puis elle nous fit bien rire silencieusement sous nos casques à la visière en T.

« - Qui que vous soyez et où qu'on soit, je peux vous assurer que vous ne me retiendrez pas longtemps ! Alors ne vous mettez pas en travers de ma route ! »

Vraiment… une menace… dans sa position… Et non ont la retiendraient pas longtemps car elle était libre mais… d’abord je préférai retirer mon casque à la visière a moitié détruite laissant voir mes yeux de loup du au temps passer à fouiller les temples siths. Et je lui souris. ET d’une voix douce et quelque grognant il faut avouer je démontai sa menace pièce par pièce: « Et d’un si on voulaient te retenir je ne pense pas que tu ne te serais pas relevé » Voilà comment je débutai doucement et sortant deux pair de menotte électrique de leur position aimanter sur l’armure de Shadow, tandis que Nova astiquer sont armes en écoutant tranquillement. « Et de deux si on ne se mettait pas mit en travers de ta route… tu serais déjà morte. Je ne pense pas que les siths s’encombre de blessé grave, sans valeur.»

Nina sourit, elle lui laissa le temps de cogiter à ça, et un peu plus histoire qu’elle empreigne bien l’idée Puis elle en rajouta une couche pour bien lui dire que si elle était en vie c’était grâces à elles pas autre chose. « Sans valeur… oui, et tu sais pourquoi? Une sith même novice aurait repérés ses prédateurs avant qu’ils commencent à faire des victimes, une sith ne se serait pas laisser blesser grièvement sans repousser son ennemie de rage avant, une sith n’aurait pas laissé sa vie entre les mains de simple soldat, une sith même apprentie se serait fait tuer par son maître au moment même où elle aurait montré un signe de faiblesse telle que le tien… même en plein milieux d’une bataille. En gros tu aurais était une sith tu serais déjà morte! » L’animal reprit doucement son souffle avant de soupirer puis lâcha sa dernière phrase, mais avant elle se rapprocha et mit son visage juste en face du sien la regardant. Et dans ses yeux une instance flamme ardente d’adrénaline s’alluma « Tu n’es pas une sith… tu es une proie. » Finit-elle par dire avant de se lécher les lèvres, dévoilant légèrement ses dents taillé en croc.

« Mais heureusement pour toi j’ai besoins de tes talents… encore endormis…. Es-tu la proie que je transformerais en prédatrice obscure? Ou mourras-tu en tentant de le devenir? Nous allons sortir de cette cachette… nous suivra-tu? Ou es que ton arrogance te laissera à la merci de Nar-Shadda ? »
Sur ses mots elle se releva et partit tranquillement avec ses gardes du corps de la maison.
_________________________
Revenir en haut
Attrista Falton
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2017
Messages: 31
Niveau: 0
Rang: Novice
Autre: Sith

MessagePosté le: 08/07/2017 21:52:59    Sujet du message: Réception chez les têtes de seau Répondre en citant

Attrista venait de se prendre une baffe d'une puissance encore inédite. Jamais encore quelqu'un ne s'en était pris à son égo avec une telle agressivité. Jamais quelqu'un n'avait énoncé sa faiblesse de façon aussi crue et directe. La sith en herbe restait là, totalement tétanisée, incapable de bouger. La violence dont avait fait preuve son interlocutrice avait complètement paralysé la gamine. Il fallait que cette dernière assimile toutes les insultes qui lui avaient été faite avant de pouvoir y réagir. Et cela prenait du temps. La sensitive n'était pas du tout habituée à encaisser autant de vérités dérangeantes à la fois...

Finalement, ce qui reconnecta l'adepte du côté obscur avec la réalité, ce fut le mouvement. Lorsque la mandalorienne qui lui faisait face se releva et commença à s'éclipser, l'arrogante reprit peu à peu à conscience. Elle cligna lentement des yeux et regarda la guerrière s'éloigner en compagnie de ses deux sœurs d'arme. Elles étaient en train de partir... Ces trois mercenaires s'étaient ouvertement fichues d'elle, et la jeune fille était en train de les laisser partir. Un sentiment fort commença à naitre au sein de l'utilisatrice de la force, au fur et à mesure qu'elle reprenait possession de ses moyens. Une haine brûlante, pure, inextinguible.

Et puis, finalement, alors que les trois guerrière venaient de quitter la maison abandonnée, la novice explosa. Elle poussa un hurlement de rage, accompagné d'une explosion de force autour d'elle qui fit voler des débris aux quatre coins de la pièces. Immédiatement après, l'arrogante se précipita dehors et se jeta sur celle qui l'avait insultée. Elle parvint à la faire basculer sur le sol et commença à la rouer de coups. Une tactique bien peu efficace, puisqu'au final, Attrista se faisait plus mal à elle qu'à sa cible en tapant comme une sourde sur du beskar. Mais elle s'en fichait. La gamine avait besoin de se défouler. Elle avait besoin de frapper de toutes ses forces celle qui lui avait manqué de respect.

Bien que l'attaque de la sensitive ne soit finalement pas bien dangereuse, l'une des deux mandaloriennes encore debout finit par la saisir par la taille pour la dégager de leur compatriote. La guerrière tenta d'immobiliser la furie, qui hurlait en agitant les jambes comme une folle complètement enragée. Elle ordonnait entre autre qu'on la relâche, accompagnant le tout de menaces de mort à l'encontre des trois combattantes et de leur peuple, ce qui ne les impressionna guère. Mais ce spectacle risquait de finir par attirer l'attention. Le trio décida donc de calmer leur "invitée" avant qu'elle ne se blesse à force d'essayer de se débattre.

C'était un exercice qu'elles avaient déjà dû pratiquer, car elles agirent comme une seule machine bien huilée. Celle qui retenait la jeune fille la relâcha subitement. Cette dernière eut à peine le temps de retomber sur ses appuis qu'elle reçut un magnifique coup de pied dans le visage, l'envoyant au sol et la sonnant pour quelques instants. C'est plus qu'il n'en fallait aux femmes en armures pour menotter leur hôte aux chevilles et aux poignets. Cela devrait suffire à éviter d'autres incidents du genre. Mais cela impliquait aussi que la prisonnière, car on pouvait sans doute la désigner sous ces termes à présent, ne pourraient plus se déplacer par elle même. L'une des combattantes la prit donc sur son dos, et le groupe se remit en route.

Après quelques instants, l'utilisatrice de la force reprit conscience avec une violente douleur dans la mâchoire. Elle réalisa assez rapidement qu'elle était attaché et transporté, et tira donc instinctivement sur ses poignets. En réponse, la sensitive ne reçut qu'une décharge électrique en provenance des menottes. La mandalorienne qui la trimballait conseilla à la gamine de se tenir tranquille jusqu'à l'arrivée au camp, mais cette dernière pouvait se montrer extrêmement têtue quand elle voulait. Et les décharges électriques étaient l'une des rares choses qu'elle avait appris à endurer...


* Trois ans plus tôt, dans une salle d'entrainement de Yulan Odonite. Attrista était en train d'hurler de douleur, frappée par des éclairs de force jaillissant des mains de son maitre. La jeune fille lui avait une fois de plus manqué de respect, à moins qu'elle n'ait simplement échoué à un exercice. Quoi qu'il en soit, le seigneur sith avait décidé de la punir. Après quelques minutes de ce traitement, il mit fin à sa torture. La chair de la jeune fille était fumante, mais l'homme fut surpris de constater que son élève était toujours consciente. Bien que son corps lui fasse souffrir le martyr, cette dernière essayait péniblement de se relever à quatre pattes.

- Tu es plus résistante que je ne le pensais apprentie. Mais je doute que tu survives à un deuxième traitement de ce genre.
- Vous pouvez toujours essayer ! parvint elle à articuler sur son habituel ton de défi.
- Gardes ! Conduisez cette insolente en cellule. Peut-être que quelques jours d’introspection lui apprendront le respect ! *

Sur l'épaule de la mercenaire, l'adepte du côté obscur continuait d'essayer d'arracher ses menottes, s'infligeant des décharges électriques à intervalles réguliers, et attaquant au passage les tympans de la combattante avec ses cris de douleurs. La novice n'avait pas avancé d'un poil dans son entreprise et allait finir par se tuer si elle continuait, mais elle était trop bornée pour l'accepter. Et quand bien même elle arriverait à arracher ses menottes, cela ne l'avancerait à rien. Les 3 guerrières pourraient la maitriser à nouveau sans le moindre problème. Mais la sith en herbe s'acharnait néanmoins. Cela finit par agacer celle qui la transportait, qui lui flanqua un violent coup pour l'assommer. C'était décidément le seul moyen pour que cette peste se tienne tranquille...
_________________________
Casier : http://star-wars-rpg.soforums.com/t7126-Casier-d-Attrista.htm#p73118
Revenir en haut
Enfier
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2016
Messages: 122
Niveau: 1
Rang: Mercenaire
Autre: L'Épéiste d'Argent

MessagePosté le: 11/07/2017 16:20:45    Sujet du message: Réception chez les têtes de seau Répondre en citant

Je faisais quelque réglage sur les dernières modifications informatiques grâce au matériel informatique ramené par Chaos et Apocalypses, qui m’avait permis de créer des détecteurs de mouvements plutôt efficaces, qui détectaient aussi les IFFs Ca talc. Mais surtout de finir de créer l'affichage de visière sur les casques du reste des membres du clan présents et aussi quelqu'un en rab prêt à être installé rapidement. Tandis que je fessais ça Yuuki arriva dans la navette, en pleine conférence avec ses contacts sur Mandalor et Oberon.

« Oui je sais la situation et pas plaisantes… mais nous aussi on est occupé. » Elle fit une petite pause le temps d’entendre la réponse de nos confrères Mandalorien, puis elle soupira. « On se chargera de ça dès qu’on aura assis une position sûre dans notre nouvelle base de clan l’ancienne s’est faite repérer on a dû la détruire. » Nouvelle réponse reçut par un petit sourire cette fois. « Oui c’est bien le projet Oasis! Merci du soutien les gars… je dois vous laisser l’opération se fera pas toute seule. » Salutation de fin de transmission et la main de ma sœur quittèrent son oreillette. Elle venait enfin de finir après plusieurs heures de pourparlers et de négociation. « Faut vraiment qu’on accélère Jugement Dernier… Les alliés s’impatientent… »

Je lançai un regard au radar de la navette qui nous servait de refuge avec ses alentours abandonnés et je souris : « Je pense que l’on va rapidement s’y mettre. » Yuuki haussa un sourcil et regarda à son tour, trois IFFs et une forme de vie inconnue étaient en approche lente mais assurée. « On attend qui ? » Jugement s’étira lentement comme détendu pour une fois, il fit craquer sa nuque avant de se lever et de se diriger vers la sortie. « Notre meilleure combattante. » Et rien que cette affirmation fit secouer la tête à Yuuki qui le rejoignit. Une fois dehors ils purent admirer les lieux qui ressembler plus à un entrepôt militaire rebelle dans les basses villes Nar-Shadienne qu’autre chose. La navette servait de centre à cette base qui s’étendait dans les maisons abandonnées aux alentours voire des fois les étages supérieurs des bâtiments.

Et au loin voilà celle que tout le clan attendait, ainsi que deux trois contacts de la planète qui venait donner un coup de main. Je me posai au côté de Warren qui c’était adossé à un mur en les attendant. Au loin les trois compères et leur prisonnière approchaient. « Tien elle a morflé sur Yavin… t'a vu l’état de son armure . » « Tu sais très bien qu’elle ne fait jamais attention à celle-ci. » « Ouais vrai… » Chaos et Apocalypse utilisaient déjà mes améliorations pour zoomer sur les nouvelles venues. Et oui les deux combattants avaient sans doute oublié un détail le fait qu’il y avait pas que la communication générale qui marchait pour parler en duo ce que leur rappela Nova en arrivant à portait de transmission avec un merci à un de leurs jolis commentaires, ce qui fit rire tout le monde, sauf eux.

Une fois arrivée Nova donna la sith à Warren qui l’amena dans un semi-infirmerie installé dans un des étages supérieurs de l’entrepôt, où elle se reposera sous la surveillance de Nova jusqu’à son réveil, en espérant qu’elle soit plus calme. Le reste de l’équipe alla se préparer à la suite de l’opération commencement. Il fallait s’occuper de capturer l’Oasis et de la remettre en marche avant que l'Hutt s’impatiente. Ainsi le groupe de combat se mit à courir de droite à gauche de l’entrepôt pour s’équiper convenablement, ils étaient enfin assez nombreux pour se charger de cette horde de créatures qui les attendaient. Bref Nina quant à elle était en pleine réparation d’armure et modification. Celle-ci aussi avait subi de nombreux dégâts tout comme sa porteuse. « Va falloir t’occuper de la consolider plus tard… mais pour tes yeux… je pense ne pas pouvoir faire grand-chose… ils vont rester de cette couleur un bon moment. » Nina soupira et se redressa une fois la dernière pièce de remplacement fixé à son amure qui avait gagné en obscurité due à la couleur initiale du beskar. « Je sais et je les trouve très bien comme ça. » Acheva-t-elle en sortant posant une main sur l’encadrement de la sortie de la navette. « Assure-toi que tout le monde soit prêt je vais m’occuper de notre invitée. »

Puis enfin elle sortit récupérant une carabine laser dans une des caisses se dirigeant vers l’infirmerie de Nova.

J’avançais dans l’escalier lentement et assurément mon armure tout comme moi avait repris du poil de la bête, rien de t’elle pour rendre une prédatrice déjà plus effrayante. Surtout vêtu de noir dans un espace sombre. Je tintai ma visière au passage pour la rendre impossible à distinguer dans l’obscurité. Encore quelques pas et j’allais recevoir les derniers soins qu’il me fallait avant d’être opérationnelle pour l’opération. Mais d’abord je devais m’assurer qu’on ne laisse personne derrière. Et ma proie favorite devait faire ses preuves au combat, maintenant qu’elle devait être calmée la discussion devrait être plus simple. Il ne fut pas longtemps pour que Nova me repère en lâcha un regard en coin vers moi. Elle semblait en pleine discussion avec la petite protégée, quand je vins me poser à leurs côtés.

Je jetai un œil aux alentours ou entreposai les plantes médicinales les plus ares que Nova avait possédés, il allait falloir refaire des stocks pour plus tard mais voilà… presque tout était là ce qui rendait les lieux déjà plus accueillant que le reste de la base. Un peu de végétation ne fessait pas de mal, tout commence l’obscurité et la fraicheur des lieux qui appelait à la détente ce qui fit me sourire avant de poser les lieux sus ma future victime. « J’espère que tu es en forme… on va enfin voir de quoi tu es capable en affrontement groupé. » Je souris sous ma visière plus sereine qu’à notre première rencontre. « Je n’ai jamais formé de sensitive au combat… tu seras la première pour ce qui est de la force je pense qu’une fois dans de meilleures dispositions nous pourrons trouver un moyen de nous occuper de ça. Et de toute façon tout ce qu’on peut faire c’est t’apprendre à te défendre une fois tes preuves faites et t’offrir l’hospitalité jusqu’à ce que tu te sentes prête à battre de tes propres ailes. » Puis le regard de Nina se porta au loin, la fréquence prioritaire venait d’être ouverte l’opération attendait le feu vert. Ma voie aura était poser et calme presque rassurante comparer à la claque que je lui avais mise tout à l’heure.

Je te laisse discuter avec Nova avec tes propres informations et ensuite répondre à Nina après son entrée selon ta réponse je te donnerais la suite des informations pour le prochain RP.
http://star-wars-rpg.soforums.com/t7019-Le-comencement.htm le dernier post devrait te donner des informations sur se que sais Nova le prochain affrontement et de quoi discuter. Si tu veut je suis aussi disponible via PV.

_________________________
Revenir en haut
Attrista Falton
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2017
Messages: 31
Niveau: 0
Rang: Novice
Autre: Sith

MessagePosté le: 13/07/2017 18:22:53    Sujet du message: Réception chez les têtes de seau Répondre en citant

Attrista reprit conscience sur un lit, le visage endolori. Cela commençait à devenir réccurrent… La jeune fille se redressa péniblement en position assise et se massa légèrement la machoire de la main droite, pour s’assurer que rien n’était cassé. Bien que douloureuse, sa bouche semblait à peu près intacte. La sensitive était également parcourue d’élancement sur tout le corps suite aux décharges électriques qu’elle s’était auto-infligées précédemment. Elle avait certes connu bien pire par le passé, mais ça n’en restait pas moins une sensation désagréable. D’autant que l’adepte du côté obscur commençait sérieusement à fatiguer. Le nombre des blessures sur son corps allait croissant, et bien que la plupart soient pansées, la gamine risquait de les rouvrir et de nettement aggraver son cas si elle continuait à se comporter comme elle le faisait.

- Ca y est, on est réveillé ? Tu vas te tenir tranquille cette fois ci où il faut que je t’abatte sur le champ ?

Ce n’est que lorsqu’elle entendit cela que l’utilisatrice de la force se rendit compte qu’elle n’était pas seule dans la pièce. Une mandalorienne était là pour « lui tenir compagnie ». Bien que cette dernière soit équipée de ses armes et de son armure, elle ne semblait nullement en état d’alerte. Il faut dire que celle qu’elle était sensée surveiller ne s’était pas avérée être une très grande menace jusqu’à présent. A part perdre beaucoup de sang, s’infliger elle même des souffrances, hurler et dormir, la novice n’avait pas fait grand-chose. C’était à se demander pourquoi ce groupe de guerrière continuaient à s’encombrer avec elle…

- Bon, tu remarqueras que tu n’as plus tes menottes. Non pas qu’on te fasse confiance, mais vu que tu n’avais pas l’air de comprendre que plus tu tirais dessus, plus la décharge était violente, on a préféré te les enlever avant que tu ne réussisses à te tuer. Cela dit, je dois reconnaître que tu es plutôt résistante pour une neverd.
- Les Sith apprennent à endurer la douleur et à la canaliser pour alimenter leur pouvoir

La combattante ne put réprimer un éclat de rire.

- Il serait peut-être temps d’atterrir gamine. Tu n’es pas une Sith. Tu rêves peut-être de le devenir, mais tu n’en as absolument pas l’étoffe aujourd’hui.

En entendant ces mots, Attrista se crispa. Ce qu’elle venait d’entendre ne lui plaisait absolument pas. La jeune fille commença à se redresser de façon un peu brusque, mais la cuirassée face à elle releva instinctivement son arme pour la pointer vers elle, accompagnant son geste d’une mise en garde polie. Bien que têtue et impulsive, la sensitive n’était pas pour autant totalement stupide et suicidaire. Elle savait qu’elle n’avait aucune chance face à un blaster déjà braqué sur elle. C’est pourquoi, elle fit mine de se calmer, même si elle était toujours emplie de colère.

- Qui plus est, j’ai un scoop pour toi : les Sith ont perdu et ils sont chassés pour être exterminés, donc ce n’est pas forcément une bonne chose de se balader en criant sur tous les toits qu’on est Sith.
- Les Sith se relèveront ! Et nous soumettrons de nouveau la galaxie !
- C’est ça. C’est bien d’avoir des rêves dans la vie. Bref, ne va surtout pas croire que ta mégalomanie m’ennuie, mais tu te demandes peut-être pourquoi tu es toujours en vie alors qu’on a eu une bonne demi douzaine d’occasions de te tuer et au moins autant de raisons de le faire.

L’adepte du côté obscur ne lança qu’un regard noir à son interlocutrice en guise de réponse.

- Nina pense que tu peux être utile. De ce que j’ai vu de tes capacités, je ne vois pas trop en quoi à part bouclier humain mais bon. En soi, on a besoin de bras, donc pourquoi pas…
- Vous me prenez pour une vulgaire mercenaire ? Vous croyez que je vais tuer vos ennemis pour de l’argent ?
- Hum, dans ton cas j’imaginais plus utiliser tes aptitudes naturelles pour hurler et prendre des coups pour faire diversion pendant qu’on faisait le vrai travail.

Une fois de plus, l’utilisatrice de la force se raidit. Elle en avait vraiment plus qu’assez que cette mandalorienne la traite ainsi. La novice sentait la rage monter de plus en plus en elle. Elle aurait voulu se jeter sur la guerrière et lui arracher les yeux et surtout la langue, mais la cuirassée émit un nouvel avertissement, accompagné de son arme. Un instant après, une seconde combattante pénétra dans la pièce. Il s’agissait de celle que la sith en herbe avait rencontré sur la quatrième lune de Yavin. Son armure semblait avoir été rafistolée. Mais elle n’en gardait pas moins un air vétuste. Quoi qu’il en soit, la mercenaire mit fin à la tension croissante en s’adressant à son « invitée ».

- J’espère que tu es en forme… on va enfin voir de quoi tu es capable en affrontement groupé.
- J’ai déjà dit à votre petite copine que je n’étais pas une mercenaire.
- Je n’ai jamais formé de sensitive au combat… tu seras la première. Continua la prédatrice sans même tenir compte de la réponse de ton interlocutrice. Pour ce qui est de la force je pense qu’une fois dans de meilleures dispositions nous pourrons trouver un moyen de nous occuper de ça. Et de toute façon tout ce qu’on peut faire c’est t’apprendre à te défendre une fois tes preuves faites et t’offrir l’hospitalité jusqu’à ce que tu te sentes prête à battre de tes propres ailes.
- Je n’ai pas besoin de votre hospitalité !

Evidemment, ce fut l’égo d’Attrista qui répondit en premier. Ce n’est qu’ensuite que quelques neurones s’activèrent et que l’apprentie commença à réfléchir à l’offre de ses « ravisseurs ». Il est vrai qu’un peu d’entrainement au combat ne pourrait pas lui faire de mal. Certes, ce n’était pas les arts martiaux sith ou même l’utilisation de la force, mais les mandaloriens étaient réputés pour être capable de tenir tête à des sensitifs. Une légende probablement grandement exagérée, mais les étudier un peu ne pourrait pas faire de mal après tout. Plus elle en saurait sur eux, plus facilement elle pourrait gagner sa liberté. C’est pourquoi la jeune fille se ravisa.

- Cependant, vous pourriez m’être utile… Très bien, j’accepte votre offre de formation… pour l’instant...
_________________________
Casier : http://star-wars-rpg.soforums.com/t7126-Casier-d-Attrista.htm#p73118
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 25/07/2017 21:34:28    Sujet du message: Réception chez les têtes de seau

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Nar Shaddaa Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Legende

Nouveaux messages Nouveaux messages
Pas de nouveaux messages Pas de nouveaux messages
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.

Partenaires

Annuaires et top sites


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com - Thème : Lyzs
Reproduction INTERDITE