Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
All His Demons
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Mygeeto
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shayn Beinlosi
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2017
Messages: 35
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 09/05/2017 16:59:35    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis la mort tragique d'Emilia. La fuite n'avait alors jamais cessé ; les hommes du Baron étaient particulièrement persévérant, au grand dam de Shayn qui était devenu un vrai fugitif pour les autorités non-officielles de Mygeeto. Au final, en poursuivant un désir de liberté et d'insoumission, il fut condamné à la paranoïa. Plus personne n'était digne de confiance. Chaque être parcourant les étendues glaciales de la planète était potentiellement un traqueur, sinon, un traître. La prudence était de mise ; sa vie devenant une suite infinie de dissimulation et de migration. Pour autant, malgré toutes ses précautions, et même au milieu d’un vaste plateau de neige perdu entre deux villages, il ressentait toujours sur lui un regard pervers, malsain. Comme si une force invisible le suivait où qu’il aille, quoi qu’il fasse, pour des raisons qui lui étaient obscures. Il n’avait jamais aperçu de possible origine à cette sensation, ce qui au fil des jours le fit douter sur sa réelle capacité à survivre en homme errant et libre.

L’inquiétude grandissante, Shayn sentit son esprit devenir de plus en plus instable. Un froid glacial – bien plus froid que celui de la tempête – enserrait son cœur. Il doutait.

Doutait de sa propre honnêteté. Doutait de la voie qu’il suivait depuis ce qui lui apparaissait être une éternité. Au final, il avait ce goût amer du regret en bouche, et cette impression d’avoir troqué une vie ennuyeuse mais relativement tranquille au profit d’une vie périlleuse, exténuante. Tout ça pour quoi ? L’adrénaline de l’insoumission ? La fierté de ne pas avoir laissé couler la trahison de son Amour ? Maintenant que le jeune homme aux yeux azurs avait un peu de recul sur la situation, il arriva bien malgré lui à la conclusion que tout ceci n’était que de l’accessoire. Aucun nouveau sens concret n’avait été donné à son existence. Méritait-il seulement une telle chose ? Probablement pas. Il était un assassin.

Et pourtant… dans les abysses du doute, une petite étincelle brillait d’une lueur réconfortante. Des forces étaient en œuvre autour de lui, patientes et impérieuses. Il le ressentait, et c’était là un constat étrange pour un être cynique comme lui que de croire en quelque chose qui n’avait ni forme ni nom. Le souvenir du blizzard rompu par un mur invisible lui revint… que s’était-il passé ? Le phénomène n’avait rien de naturel, et Shayn se refusait à croire qu’il en était la cause. Peut-être avait-il rêvé...

Arriva alors un jour pas comme les autres. La traque semblait avoir cessée ; l’écho du meurtrier sans-cœur d’une jeune fille s’était amoindri jusqu’à n’être audible que dans les villages les plus proches des zones urbaines. Shayn s’était alors réfugié dans l’une des nombreuses cavernes des étendues glaciales ; probablement lieu d’escale récurrent pour ceux qui devaient en fouler le sol gelé. Sous une arche de pierre et de cristal, une porte grinçante se trouvait à moitié entrouverte, incitant le jeune homme à l’ouvrir. A l’intérieur, pas grand-chose : un tonneau en acier rouillé contenant au fond de la cendre. Non loin, quelques bouts de bois trempés, ainsi qu’un hamac perché entre deux des nombreuses poutres qui maintenaient le plafond rocailleux.

La réverbération en ce lieu amplifia le long soupir de lassitude de Shayn. Il ouvrit son sac, abaissa son col de fourrure. D’une main tremblotante, il sortit de quoi manger. Quelques viandes séchées mais assez nourrissantes, qu’il consomma assis sur le hamac. A l’extérieur, le vent soufflait par salves violentes, accompagnant le crépuscule d’une journée dénuée de grosse tempête. Pourvu que cela dure jusqu’au petit matin. Il ne pouvait pas se permettre de rester trop longtemps au même endroit… Car si les hommes du baron n’étaient plus une menace, il restait ce regard abyssal qui ne le quittait plus, jusqu’aux confins les plus reculés des abysses.

Il avait toujours fui son passé. Et il se trouvait maintenant à fuir son destin. Mais il ne le savait pas.

_________________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 09/05/2017 16:59:35    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gelmir
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 294
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 09/05/2017 19:18:45    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

"Nous sommes l'incarnation de l'obscurité vengeresse, autorisés à user de nos pouvoirs et de nos armes sans limites et ce à une seule condition : Qu'ils se soumettent ou qu'ils décèdent."

Furios, Ombre de Ravage.
Spatioport de Nar Shaddaa


-------------------------------------------------



Nos informateurs se sont intéressées à cette planète ayant subis il y a plusieurs temps déjà, un assaut Sith. Nous suspectons sans vérité, qu'il y ait encore quelques traces de ces adeptes du Côté Obscur. Liant cela à l'histoire actuelle de la galaxie, il est probable que mes recherches aboutissent à un certain Ordre Noir. Mes investigations ne révèlent cependant, que des échos de la Force Obscure, des traces à peine perceptibles du passage de ses utilisateurs. Les tempêtes de Mygeeto sont de véritables drames pour un traqueur et mes sens mal éveillés, ne cessent d'êtres déboussolés par la nature sauvage de ces lieux glacés. De ville en ville, de petites bourgades isolées à d'autres, je déniche ci et là, des informations sur un certain meurtre. Une fille massacrée par les mains d'un seul homme et l'on prétend que beaucoup de personnes sont à sa recherche. La Force fait un appel, un murmure lointain, sur les traces du fugitif, sur les pas de ses poursuivants. Je ne suis pas certaine d'être sur la bonne voie, peut-être est-ce le jeu tortueux de l'obscurité, m'éloignant de mon but ? Peut-être n'est-ce là qu'une affaire banale d'un crime, que les locaux pourraient gérer seuls et sans mal ?

Dans les environs de Colddar I, la cité-forteresse depuis des lunes, je m'autorise à m'intéresser à cette histoire. Après tout, les Sith se sont faits massacrés et je n'ai pas grand intérêt à rester proche des grandes villes. Si je devais être une fugitive du Côté Obscur, éloignée des miens, abandonnées par mon Ordre, j'irais me terrer loin de la civilisation. Alors je décide à emporter mon paquetage et à faire route sous les tempêtes incessantes de Mygeeto, loin de la Confédération, loin de la culture, loin de tout. Guidée par l'Obscurité traçant un sillon derrière elle, mes pas martèlent la neige, craquent les branches gelées, glissent sur le verre naturel de dame hiver. Je perçois au delà de la vision, cette étrangeté, cette sensation d'un être fuyant, pressé par le malheur. Un animal ? Non, l'aura est nettement civilisée, cherche la route idéale, les points cruciaux, je ne lâcherais pas ma traque silencieuse. Le Côté Obscur réagit à mes pensées et l'ombre de ma proie perce le voile du mystère l'entourant. Ma mission n'est donc pas achevée et je peux me permettre un soupir de soulagement, depuis des jours n'ayant rien trouvé à exploiter.

Sur les flancs d'une agglomération rocheuse et alors que la neige ne cesse de tomber en une pluie frappante et bruyante, les traces se voient à l'oeil, aussi fraîche que l'odeur du Côté Obscur. Je sors ma lame forgée avec l'aide de l'alchimie de mon Maître, elle émet une brume rougeoyante, si l'individu est sensible et formé, ce que je doute, il me sentira. Si ce n'est pas le cas je devrais l'initier à Ravage ou bien... Et bien nous verrons.
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Shayn Beinlosi
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2017
Messages: 35
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 09/05/2017 20:59:34    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

Shayn était allongé de tout son long sur le hamac, le bras pendant au dessus du sol, la paume de sa main recevant à intervalles réguliers des petites gouttes de neiges fondues qui s'écoulaient du plafond. Le contact était froid et rythmé, lui rappelant par un rapprochement lointain les battements de son cœur, lequel était alors empli d'une immensité d'émotions négatives. Dans ces moments de silence, au crépuscule d'une journée et à l'aube d'une nuit, il n'avait pas vraiment d'autre chose à faire que de penser et se reposer. De vilaines courbatures battaient leurs pleins ça et là dans la musculature affinée de son corps, confirmant sa fatigue sans pour autant amener à lui la bénédiction du sommeil. Sans doute craignait-il l'avènement de ses démons sous la forme effrayante de cauchemars, le contraignant donc à demeurer éveillé. Cependant, en cette froide soirée, quelque chose n'allait pas ; il sentit son cœur palpiter malgré le confort supposé de sa position, et la brise cinglante de Mygeeto n'était pas là pour apaiser cette angoisse, c'était une certitude.

Il se caressa la barbe; son regard cerné était perdu dans les limbes en quête d'une idée assez intelligente pour lui éviter une totale nuit blanche de paranoïa. Bon, au fond, c'était également la paranoïa qui animait ce désir de sûreté supplémentaire, car de toute évidence, il était le seul être doté de raison sur des kilomètres à la ronde. Néanmoins, il était encore et toujours un fugitif. Et s'il ne le faisait pas par rationalité, alors il le ferait pour sa propre tranquillité. Sortant les jambes du hamac, il se leva; le bruit de ses bottes tapant contre la roche résonna dans l'alcôve gelée, et il se dirigea vers son sac de voyage. Il en sortit alors un morceau de corde.

L'idée était simple : accrocher le tonneau de métal à la poignée de la porte - en laissant très peu de mou car elle s'ouvrait vers l'intérieur. Ainsi, si un intrus venait à pénétrer ici, le raffut du contenant rouillé tombant sur la roche ne manquerait pas de surprendre et surtout, de réveiller; laissant assez de temps à Shayn pour saisir de quoi se défendre et, à défaut de survivre, ne pas trépasser sans un combat. C'était important. Il s'employa alors à mettre en oeuvre son idée, cela lui faisait du bien d'avoir l'esprit occupé par quelque chose d'utile. La solide corde fit donc plusieurs fois le tour du tonneau; puis, sous la poigne ferme du jeune homme, vit son autre extrémité rejoindre la poignée. Il était loin de se douter que de l'autre côté se trouvait une Ombre, peut-être la sienne, celle qu'il n'avait jamais eue, et qui lui ouvrirait la voie vers un destin plus grand, plein de sens, ou vers la mort. L'un dans l'autre, cette réunion n'allait pas commencer d'une bonne manière. Furios n'avait qu'à pousser violemment la porte pour envoyer Shayn au sol, et être en total contrôle sur l'échange à venir. Ce dernier fut prit d'ailleurs d'une nouvelle angoisse, plus fulgurante, alors que son destin était sur le point de prendre un tournant. Une porte ouverte sur sa douleur, et son avenir.
_________________________


Revenir en haut
Gelmir
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 294
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 10/05/2017 01:50:14    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

La caverne est d'une dimension respectable et stratégiquement intéressante pour les voyageurs appréciant ce type d'abris sûr. Des traces humides se noient dans l'obscurité de la formation naturelle, jusqu'au seuil d'une construction civilisée. Cette porte de mauvaise facture, employée à cette tâche probablement depuis des années, remplie néanmoins sa fonction efficacement. La voie conduisant de l'autre côté est fermée par le bois et l'acier des gonds et des clous. Quand est-il de la personne de l'autre côté ?

Mes yeux se cerclent de plissures causées par la réflexion et se ferment par la concentration. Comme l'initiation au titre d'Ombre me l'apprit, les filaments de la Force traversent l'infime partie des atomes de la matière, se glissent au travers de la porte et avec délicatesse et mesure, s'insinuent dans l'être de la créature. Une légère appréhension en ressort, mais surtout une grande concentration, il se trame quelque chose pour cette personne seule dans la pièce. Je coupe le contact, l'adepte de la Force Obscure de l'autre côté n'a visiblement pas été formé, n'ayant pas ressenti mon aura directement. Maintenant, qu'est-il en train de faire seul dans cet endroit ? Dépouiller une proie fraîchement tuée ? Aucune traces de sang, mais cette affirmation peut-être contrée par la taille du gibier. Converser avec quelqu'un ? J'aurais senti deux présences ou plusieurs. Converser avec l'aide d'un outil informatique ? Un comlink ? Un datapad ? Les communications à mon humble avis, seraient difficiles sous une couche épaisse de roche. La Force n'est pas puissante en moi et je fulmine intérieurement de n'avoir que ce maigre talent.

La lame dans la main droite, j'appose la gauche sur le bois, exerçant une pression à peine perceptible sur le matériau. Le criminel peut avoir une arme de type blaster et ce cas de figure ne me plait guère. Il peut aussi avoir une arme blanche et au corps à corps je saurais avoir le dessus, du moins je l'imagine ayant été formée dans ce cas. Des bruits de mouvements comme des susurres passés à travers la brume du silence, une respiration à peine audible et puis la poignée frémit par petites saccades. Ma cible est tout juste derrière à manigancer quelque chose, peut-être le criminel veut-il sortir ? Sait-il que je suis ici ? Si la stratégie doit-être appliquée, soit, faisons cela.

]Deux petits pas suffiront, ajoutons un dernier pour garantir l'application positif de l'effet.
Avec l'aide de l'impulsion de la Force, je bondis sur la porte, le pied en direction du pêne de la serrure, permettant ainsi l'impact et l'ouverture sans recourir au dégondage. Le millimètre de seconde suivant l'action violence résonne avec justesse, la porte va s'ouvrir sur le criminel tout juste derrière.
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Shayn Beinlosi
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2017
Messages: 35
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 16/05/2017 15:10:21    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

Un flash lumineux poussa Shayn dans les méandres de l’inconscience ; la porte s'était ouverte violemment sur sa tête, la poignée avait heurté sa tempe, et son corps entier s'en était retrouvé projeté un bon mètre en arrière. Un grognement de douleur parcourut ses lèvres à mesure que son esprit semblait quitter son corps. Ce battement dura en réalité quelques secondes, guère plus, mais il le ressentit lui comme une éternité au milieu d'un vide insondable qui n'était pas sans lui rappeler celui de ses cauchemars. La comparaison s'avéra vite pertinente puisque des voix revinrent le hanter, plus cruelles que jamais, et se disputèrent la suprématie de son âme... puis, encore une fois, comme dans ses cauchemars, vint la sensation d'être battu sans aucune pitié. Pourtant, d'un regard extérieur, il ne se passa rien. Du moins, jusqu'à ce que Shayn reprenne connaissance, et dans un geste de survie désespéré, ne saisisse l'un des nombreux gros cailloux qui jonchaient la sol. Il n'avait pas encore pu regarder son agresseur, mais il pouvait déjà sentir que cette arme n'était qu'une ridicule excuse à sa fierté d'homme pris au dépourvu.

C'était donc la fin. Le loup avait été débusqué de sa tanière au milieu de nulle part. Rampant à même le sol, il serrait le rocher dans sa main à s'en faire saigner, sentant une colère inouïe s'emparer de son for intérieur. Il se haïssait pour de bon. Comment était-il possible d'emprunter, de plein gré, un si douloureux et misérable chemin ? Toute cette fuite pour rien. Il n'était pas assez fort pour prétendre à une pleine liberté, et aujourd'hui, il en payait le prix. Un prix de sang sur la glace.

Basculant sur le dos, il put enfin apercevoir son assassin, et le fusilla de son regard couleur océan. La haine semblait en faire bouillir les eaux glaciales, et ses paupières tremblotaient de manière incontrôlée face à la menace que représentait, à cet instant, la lame maléfique que tenait la silhouette. Cette vision le fit douter... cette personne n'avait rien d'ordinaire, et encore moins quelque chose à voir avec les hommes du Baron... Toujours au sol, il détaillait avec attention cette silhouette qui le surplombait sans vouloir profiter de son avantage... alors, tenant toujours son arme rocailleuse dans sa main ensanglantée, il se risqua à lancer d'un ton piquant, le regard toujours aussi haineux :

- Pourquoi hésites-tu... je suis tout à toi...

_________________________


Revenir en haut
Gelmir
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 294
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 17/05/2017 18:02:29    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

La créature humanoïde rampe à même le sol, soufflée par ma brusque entrée en matière.
Emplie d'une colère palpable, celle-ci se traîne péniblement, sonnée par l'intervention plus tôt réalisée.
Je perçois sa haine aussi clairement que les neiges furieuses de Mygeeto. Son ascension vers le Côté Obscur de la Force est parfaitement déclinée. L'homme suinte le mal, mais rien à voir avec les Sith de l'Ordre. Une âme plus brute, une essence plus naturelle. Finalement... Cette absence de formation est une aubaine. Bien que criminel, cette chose pourrait faire office de novice au sein des Ravageurs. Ses yeux ne semble voir qu'une menace en ma présence, après tout je suis armée et cette réaction mérite compréhension.

Shayn Beinlosi a écrit:
- Pourquoi hésites-tu... je suis tout à toi...

Je souris à cette remarque pertinente, mais décides de ranger mon arme dans son fourreau en levant les mains en signe universel de paix. De paix... Il est vrai qu'avec cette intervention malvenue, la réaction et probablement disproportionnée et risible. Le dialogue avec une arme entre les mains n'a jamais été le plus utile.

-Je sais pourquoi vous vous tairez comme une bête traquée mais je ne suis pas ici pour jouer la justicière. La Force m'a conduit jusqu'à vous, je suis une Ombre de Ravage, proche parente des Sith pour synthétiser mon affiliation. Et vous ? Qui êtes vous pour fuir vos poursuivants jusqu'au bout des glaces ?

Contrairement à ce que mon corps envoie comme message, une seconde armée de type blaster est coincée dans le creux de mes reins. Si la moindre action entreprise par l'individu s'avère être on ne peut plus violence, je saurais y faire face. Mieux formée que ce sauvage, je dispose d'un train d'avance en matière de réflexe. Du moins... Je l'espère.
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Shayn Beinlosi
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2017
Messages: 35
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 17/05/2017 22:11:03    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

Gelmir a écrit:
-Je sais pourquoi vous vous tairez comme une bête traquée mais je ne suis pas ici pour jouer la justicière. La Force m'a conduit jusqu'à vous, je suis une Ombre de Ravage, proche parente des Sith pour synthétiser mon affiliation. Et vous ? Qui êtes vous pour fuir vos poursuivants jusqu'au bout des glaces ?


Shayn fronça les sourcils. L'attaquante avait rangé son arme, puis levé les mains au ciel ce qui contrasta cruellement avec son entrée en force dans la tanière du fuyard... Ses paroles mirent un certain moment à faire réagir le jeune homme, et il était loin d'en comprendre la contenance. Elle parlait de Sith, se présentait comme une Ombre de "Ravage" qui leur était comme semblable. Une Ombre qui avait suivi les indications de la Force pour retrouver sa trace. Elle n'était donc pas affiliée à ceux qui voulaient sa mort, et son discours aux termes comme exotiques soutenaient bien cette affirmation, jusqu'à ce qu'elle lui pose la question de son identité. Un léger silence s'installa alors, le temps que Shayn digère ce premier contact avec l'inconnue - mais surtout, la possibilité que ce jour ne soit pas le dernier. La pression de sa main sur le rocher diminua, jusqu'à disparaître complètement pour le laisser retomber à côté de lui. Le froid put alors investir la plaie creusée au sein même de sa paume et il ne put retenir une légère grimace de douleur. Toujours au sol, il entreprit alors de chercher le regard de la mystérieuse Ombre de l'encore plus mystérieuse Ravage. Il lui sourit. Pas pour ses jolis yeux ; mais plutôt dans l'expectative de sa réaction à venir, vis-à-vis de la réponse...

- J'aimerais pouvoir vous donner une réponse précise. Le plus proche que je puisse être de la vérité se résumerait à dire "je ne sais pas". Et en ce monde, ce "je ne sais pas" a pris le nom de Shayn. Un nom que poursuivent les acolytes d'un homme... qui a été malheureusement privé de sa fille. Une véritable tragédie... comme vous le savez déjà.

Un léger rire sarcastique s'échappa de sa gorge, et il reprit en conservant un rictus aux lèvres, plus mélancolique que provocateur toutefois. Lui-aussi avait des questions à poser, mais il prenait toujours un certain plaisir à y mettre les formes. Encore plus ici, cette manie se faisait plus dominante ; probablement à cause de ce sentiment indéniable que le destin était à l'oeuvre, ici, dans cette grotte, en la personne de cette inconnue venue d'Ailleurs.

- Je me demande lequel de nous deux se rapproche le plus d'une véritable Ombre... Et quelle "force" a bien pu vous conduire jusqu'ici... mais surtout : pourquoi ? Pourquoi envoyer une Ombre en pourchasser une autre plus... éthérée ?

Le jeune homme s'égarait dans l'étrange poésie de termes mystérieux qui accompagnait la scène. C'était à la fois volontaire et maladroit ; mais de cette manière, il pourrait peut-être en tirer plus de compréhension que par des questionnements stricts et délimités.

Une chose était sûre : il était attiré par l'aura que dégageait la lointaine Ravage. Bien qu'il n'eut aucune idée de ce qu'elle était, concrètement, et de ce qu'elle signifiait pour lui.
_________________________


Revenir en haut
Gelmir
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 294
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 18/05/2017 18:21:51    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

Délirant est le mot idéal pour décrire le phénomène en la personne de ce "Shayn".
Ses mots mis bout-à-bout, représentent des phrases perdues cause probable d'une amnésie passagère.
Ceci dit cet homme n'est ni plus ni moins qu'un absent des dogmes connus, cette vérité incontestable prend source dans ce manque de culture on ne peut plus creux, de la bien connue Force. Ses origines sont donc indéterminées et il est vraisemblable de penser qu'il en sera ainsi pendant un large temps, voire à tout jamais. L'ultime question en vérité, est de savoir comment une telle créature, creusant dans son sillage noir, l'obscurité de la Force, peut avoir survécu aussi longtemps dans la nature ? Si l'on tient pour référence l'univers lui-même, le hasard est à l'oeuvre. En revanche pour les fanatiques ou les grands prédicateurs de la Force, celle-ci est fortement présente et elle serait même à l'origine de tout ceci. La Force voulait me voir dans cette caverne, trouver cet homme. Une entité formée ne peut-être modulée de la plus saine des manières qu'il soit, mais une coquille vide comme ce Shayn, peut-être remplie convenablement et selon les préceptes des Ravageurs. Ainsi donc les Ombres de Ravage remplissent convenablement leurs missions et l'une d'entre elle est de recruter typiquement ces "Shayns" perdus et égarés. Alors que ma réflexion se perd dans toutes ces biens drôles de questions, j'abaisse mes mains le long de mon corps et prend une posture plus confortable.

-Les Ombres de Ravage représentent une infime parcelle des possibilités qu'inculquent notre société. Je suis représentative de mon...disons mon espèce, c'est-à-dire un fragment du pouvoir de la Force.

La Force unie l'univers et est l'harmonie entre toutes choses. Elle est responsable de dame nature du cosmos et du temps. Vous, moi, tous ceux que vous rencontrerez disposent en grande ou petite quantité, de cette Force. Les midichloriens, des organismes vivant en nous, depuis toujours et ce dès notre naissance, déterminent cette Force à une échelle mesurable. Des êtres formés à utiliser celle-ci sont capables de déplacer plusieurs tonnes d'acier, d'autres tout aussi formés ne seront capables que de soulever qu'une malheureuse pierre.

La Force est un don et une malédiction. En user même inconsciemment sans avoir les moyens de la contrôler et de la comprendre, rend la personne utilisatrice aussi peu fiable qu'une arme enrayée. A tout moment elle peut exploser, perdre le contrôle et devenir une âme égarée... un Shayn.


Ma tête est hochée dans sa direction afin de lui faire comprendre ce qu'il est : Rien de plus qu'un égaré au potentiel enfoui. Ma réponse à sa dernière question saura déterminer s'il vivra auprès des Ravageurs où si sa route s'achève ici et dans la nanoseconde.

-Ceux qui vivent depuis toujours dans la lumière sont épargnés par les Ombres de Ravage,
quant à ceux dans l'obscurité et bien...

Je suis devant vous Shayn, afin d'évaluer si votre obscurité peut servir aux Ravageurs.
Si votre âme n'est pas déjà condamnée par la gangrène de la Force...


Les dès sont jetés. Peut-être son aventure dans cette Galaxie lointaine, très lointaine... Débute maintenant ou s'arrête à tout jamais.
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Shayn Beinlosi
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2017
Messages: 35
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 21/05/2017 14:02:07    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

Shayn était comme contemplatif face aux explications de l'Ombre de Ravage. Cette histoire de "Force" lui semblait si irréelle qu'il avait concrètement du mal à y croire. Pourtant, ses pauvres yeux incultes pouvaient voir dans le discours et le visage de son interlocutrice une ferveur sans borne, un zèle total pour ses croyances et ses convictions. Tout cela ne pouvait donc qu'être vrai... et d'après ses dires, il avait même une place dans cet ordre naturel des choses ; parmi les élus du Hasard et du... Destin ? Il était donc là le tournant. Une porte vers une existence de raison s'était ouverte face à lui, finalement incarnée sous la forme d'une question décisive - non dénuée de menace, cela dit, mais il ne pouvait pas vraiment s'en étonner. Un prophète ne prêche pas l'hérésie qu'il combat. Cela dit, ce n'était pas la contrainte qui faisait grandir l'approbation intérieure du jeune homme... c'était bien la promesse portée par le nom de Ravage. Pour la première fois, Shayn pouvait ressentir une forme d'espoir, l'espoir qu'il ait un rôle à jouer dans la Galaxie. Et qu'un jour, peut-être, il soit admiré, reconnu... ou redouté.

Son regard se plissa légèrement et les traits de son faciès se détendirent. Aucune émotion perceptible ne teintait son visage à cet instant, signe que la réflexion continuait à flamber les braseros de son âme. Il soupira enfin, son souffle résonna dans la caverne, brisant le court silence qui s'y était imposé après la fin du discours de l'Ombre. Toujours au sol, il tendit alors sa main ensanglantée - un choix qu'il aimait pour la sombre poésie qui en émanait - visiblement désireux que l'Ombre l'aide à se relever, avant de lancer sobrement :

- Je servirai votre cause.
_________________________


Revenir en haut
Gelmir
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 294
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 23/05/2017 00:31:07    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant



C'est ainsi, par cette main ensanglantée tendue, que le destin et le sort de Shayn sont scellés. Une fois encore, les Ombres emportent les fragments de l'obscurité. Sur Ravage ils seront façonnés, taillés, sculptés afin d'en faire de parfaits sujets du Côté Obscur de la Force. Saisissant sa main, je réalise un contre poids avec mon propre corps pour le tirer du sol. Bien entendu cette scène est scrupuleusement exécutée sous un oeil vigilant et aiguisé. La vie est si éphémère que les gestes sont à accomplir avec beaucoup de mesures et d'intelligence.

Shayn est-il empli de sincérité ou son affirmation n'est que poudre aux yeux ?
La franchise, passagère ou non le conduira dans tous les cas auprès des Ravageurs. Par ailleurs, il est fort probable que ce recrutement soit l'une de mes dernières missions avant quelques mois. La future Ravage promet mondes et merveilles et le peuple, toutes castes Sith ou civils confondues, se doit d'être confiné en un même lieu pour bâtir les fondations d'une ère prospère. Loin de se douter de ces faits réels, des projets portés par les Ravageurs, Shayn devra contribuer à sa manière, au développement de cette nouvelle civilisation.

Avant de mettre la charrue avant les Bantha, il nous faut quitter cette terre glacée promptement. Il est possible que ses poursuivants se soient remis en marche ou qu'ils décident de le faire lorsque la météorologie sera plus clémente. Il n'est pas dans notre intérêt de rester statique et qui plus est, nous sommes sur le territoire du Clan Bancaire Intergalactique, des financiers de la Confédération... Ceux qui recherchent activement des Sith pour en faire des prisonniers. Rien de mieux qu'un amalgame pour arriver dans une cellule humide, les poignets entravés.

-Nous n'avons pas d'autre choix que de quitter ce foyer sommaire pour rejoindre la civilisation des grandes villes. Nous devons trouver un astroport afin d'envoyer un message.

A quelques heures de marche vers l'Est, une ville minière laisse entrevoir l'une de ses nombreuses colonnes d'acier. Un brin de civilisation permettant l'envoie d'une holotransmission tout à fait basique, en destination de Nar Shaddaa. Là bas les communications sont subtilement décryptées et serviront à lancer un appel aux Ravageurs qui enverront certainement quelqu'un sur cette maudite planète. Si les vers blancs sur notre chemin ne se sentent pas menacés, si des Mygeetans ne se décident pas à nous broyer les os et si bien sûr, les ennemis de Shayn ne sont pas sur ses traces... alors peut-être arriverons nous jusqu'à cette fameuse ville.

Cette randonnée sous la neige et dans le froid mordant de l'hiver interminable, sera l'occasion idéale pour en savoir un peu plus sur le nouveau Ravageur. Ne me souciant guère de sa blessure à la main, mes pas s'éloignent en direction de la porte de fortune quelque peu... Brisée. J'agrippe mon sac de fortune plus tôt laissé devant l'entrée, avant cette fabuleuse introduction, me disant que je pourrais éventuellement soigner cette plaie grossière. Non... Le froid servira à entailler la plaie, la glacée et en faire ressortir l'authenticité de la douleur. Une bonne leçon pour ses premiers pas. Je peux entendre le vent souffler et siffler à travers la roche, la neige hurler en son sein, bercée par les torrents de la tempête. Si nous survivons, s'il survit à cela... Alors son initiation sera accomplie. J'inspire en profondeur pour m'octroyer quelques fragments de courage et me prémunir de la Force afin que le voyage soit plus sûr. Mes sens ne seront pas d'un grand recours, mais je saurais détecter une menace voilée à quelques mètres.

-Reprends tes affaires, suis moi.

Sur ces mots lâchés aussi finement qu'une brise, je passe la porte.
Le froid, cet éternel froid m'embrasse corps et âme alors que je suis toujours protégée par la formation naturelle. Les sourcils froncés pour endurer la neige mêlée au vent, j'enroule une écharpe sur mon visage et l'attache fermement derrière ma nuque. Seuls mes yeux percent le tissu et la Force me permet quelque peu de consolider mon corps à l'endurance future. Si nous n'arrivons pas à temps à notre destination il est probable que nous finissions dans le paysage, inondés de flocons, engloutis par Mygeeto. Cette perspective ne me rassure que très peu. Un léger bruit de pas à peine audible me fait tourner le buste vers Shayn commençant son avancée. Haussant la voix pour être entendue, je lui fais signe de se joindre à ma marche.

-Ne perdons pas de temps !

------------------------------------------

HRP


Nous nous engageons sur une histoire plutôt longue afin de sortir de manière cohérente et détaillée, de la planète.

Première mise en matière, premiers pas.
Tu dois répondre, bien entendu, à ma réponse. Cependant tu vas devoir décrire le voyage, l'environnement et les possibles embûches naturelles (EX : Crevasse) sans y mentionner des animaux (surtout qu'il n'y a que des vers blancs sur Mygeeto) ou des êtres civilisés. Une fois chose faite, nous serons à mi-chemin vers cette fameuse ville et je reprendrais la main.

Tu as le champ libre pour réaliser des actions venant de l'Ombre (EX : S'arrêter sur un bruit suspect).
Oh, au fait, les hommes du Baron sont encore sur tes traces...
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Shayn Beinlosi
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2017
Messages: 35
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 02/09/2017 16:43:04    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

Le duo fraîchement formé se lança donc dans les neiges cinglantes de Mygeeto, quittant un refuge au final bien confortable vu ce qui les attendait là dehors, dans les étendues cristallines. La route s'annonçait longue, périlleuse, semée d'embûches résultantes de milliers d'années de terraformation ; elle traversait un enfer sans fin pour qui n'y était pas accoutumé.
Les minutes défilèrent, la brise se déchaînait dans une constante violence qui faisait vibrer jusqu'aux plus lourds vêtements des deux compagnons. Chaque pas devait être accompli avec une vigilance particulière, sans pour autant enlever de l'importance à l'acuité visuelle mise à l'épreuve à cause de la tempête. Voir à plus de dix mètres était difficile. Le danger était omniprésent, à la fois lointain en la personne des acolytes du Baron, mais aussi immédiat. Le relief naturel prouva ce dernier point.

La route vers l'Est, vers la civilisation, s'était dangereusement compliquée. Il fallut à ce stade passer littéralement au travers du relief montagneux pour espérer écrire une quelconque suite à cette histoire. Le tunnel naturel qui se dessinait devant le duo prit donc des allures d'espoir interdit, de repos temporaire, tout en inspirant une forme d'inquiétude. Il n'était jamais avisé de s'élancer tête baissée dans l'obscurité d'une grotte qui pouvait s'effondrer bien plus rapidement qu'elle ne s'était formée. Mais l'heure ne devait pas être à la crainte, au doute, Shayn le savait : le temps pressait, les mâchoires affamées du baron menaçaient de se refermer sur lui à chaque minute passée de plus sur Mygeeto. Au final, l'arrivée de l'Ombre de Ravage était une véritable aubaine, car elle avait remis en mouvement l'esprit enlisé de celui qui s'était abandonné aux délices de sa propre passion, poursuivant un désir de liberté chaotique et dangereux. Lançant un regard entendu à son duo, Shayn passa devant, son regard luisant de détermination...

Au coeur des ténèbres où la lumière agonise, il trouva un certain réconfort. Les murs cristallins vieux de milliers d'années engageaient entre eux un dialogue de craquements et de vibrations, remplaçant la fougueuse mélodie de la tempête qui faisait toujours rage à l'extérieur. Pas après pas, l'humain progressa dans les tréfonds inconnus, alerte, se retournant régulièrement pour chercher l'approbation de l'Ombre, ou, à contrario, sa réserve. Car cette grotte n'était pas une unique allée vers l'autre côté, il s'agissait au final d'un labyrinthe aux multiples chemins qui se ressemblaient tous. Un courant d'air glacial était omniprésent dans les tunnels, signe qu'il existait forcément une sortie, quelque part, et c'est ce courant d'air qui permit au Beinlosi de se retrouver dans les méandres incompréhensibles. Ce n'était pas le premier obstacle qu'il traversait, mais c'était de loin le plus lourd de conséquences. Et quand un vrombissement sourd fit trembler les parois, il comprit qu'ils avaient trop traîné. Les hommes du baron étaient là, à l'entrée, et l'écho de leur voix parvinrent jusqu'à eux :

- Préparez-vous, TJ a repéré deux signatures thermiques allant droit vers l'Est. Elles sont forcément passées par ici.

- L'boss nous a pas dit que l'guignol avait des copains, t'es sûr que c'est lui ?

- Un seul moyen de savoir...


Le vrombissement des speeders s'arrêta, laissant entendre alors plus distinctement le bruit des équipements des traqueurs - apparemment lourds - qui s'entrechoquaient au gré de leurs pas. Une autre voix se fit entendre, plus étouffée :

- Matez-moi ces traces. Ces connards sont vraiment pas loins... On avance, restez groupés.

Un peu plus loin, l'Ombre et Shayn avaient pressé le pas autant que la discrétion le permettait. La fuite était la seule solution envisageable : combattre était une véritable folie. Fatigués, en infériorité numérique, moins équipés, ils ne pouvaient aucunement tenir plus de quelques minutes, à moins d'utiliser l'environnement à leur avantage. Une idée germa dans l'esprit de l'humain, et alors que l'air de plus en plus frais indiquait la proximité de la sortie, il en fit part à son duo.

- Je vais faire le mort.

L'Ombre lui lança un regard teinté d'incompréhension, le pressant visiblement de s'expliquer promptement et sans autres pauses dramatiques.

- De ce que j'ai entendu, ils sont quatre ou cinq. S'ils me voient à terre, mort ou inconscient il y a des chances qu'ils veuillent ramener ma dépouille à leur boss comme trophée. Tu te fais passer pour un chasseur de primes et mon meurtrier.

La suite était naturelle : étant assez lourd, il faudrait aux traqueurs deux bonnes paires de bras pour le porter. Cela ne laisserait donc que deux adversaires valides, desquels l'effet de surprise pouvait aisément triompher, surtout à en juger par les capacités de l'Ombre. La partie délicate allait au final être la comédie, mais malgré une réserve compréhensible, la Ravageuse se laissa convaincre, faute de mieux. Cependant, il fallait à ce plan un lieu plus exigu, plus propice : un embranchement en croix entre deux tunnels s'avéra être le bon endroit. L'air frais de la sortie venait de l'est, les traqueurs arriveraient de l'ouest, et un chemin traversant cette ligne droite du nord au sud offrait des possibilités de couverture. C'est d'ailleurs bien à l'abri que l'Ombre souhaitait engager le dialogue, ce qui était sage, car si on pouvait deviner le côté arrogant et superficiels des brigands, on pouvait également en deviner l'impulsivité. Une gâchette pouvait être bien facilement pressée, au final. Posant son sac, et enlevant son manteau avant de le tendre, il chuchota :

- Déchire-le, Ombre, s'il te plaît. Il nous faut être convainquants.

Elle suivit son conseil. Tout de suite après, il lui tendit un couteau de chasse qu'il avait sorti de son sac :

- Entaille-moi le dos lança-t'il de la façon la plus naturelle du monde, pour camoufler son anxiété naissante.

Voyant son trouble, Furios lui lança un dernier regard pour s'assurer du sérieux de sa requête, et tout en commençant à planter la pointe de la lame dans sa chair, répondit :

- Jusqu'au bout de la ruse, il semblerait...

Shayn grimaça, alors que le métal givré tailladait sa chair - pas en profondeur, mais juste assez pour que du sang s'écoule de sa plaie et laisse une blessure supposée léthale pour des regards inattentionnés. Peut-être était-ce excessif, peut-être qu'au final les traqueurs ouvriraient le feu directement, sans même réfléchir ; mais Shayn supposait quand même que si la comédie de Furious était convainquante, la sienne le serait tout autant grâce à cette blessure et au déchirement de ses vétêments. Et quelque part, il avait aussi envie de prouver à l'Ombre de Ravage qu'il n'était pas un faible, que la douleur ne le faisait pas tomber, bien au contraire. Elle nourrissait sa haine, sa rage de vivre. Car paradoxalement, seuls les vivants peuvent souffrir. Qui souffre, vit.

Quand le couteau finit d'embrasser la peau du Beinlosi, ses muscles cessèrent de se contracter. La respiration chaotique, il remit de manière négligée son manteau, et sans attendre, s'allongea à même le sol. Son sang coula, se traça des chemins sinueux tout autour de son corps, alors que les pas lourds de l'escouade se rapprochaient inlassablement. Son esprit le quitta quelques secondes. Le froid était insupportable.

Quelques secondes, ou plus. Quand il revint à lui, la voix de Furios échangeait de lourdes menaces avec les assaillants. Se rappelant de ne pas bouger, il put malgré tout entendre un brin de conversation :

- Alors si c'est pas toi son pote, il est passé où duconne ?

- Je l'ai laissé partir

- Tiens, vraiment ? Comme par hasard. Quelle gentillesse de ta part.

- J'avais une cible, pas deux. Et ne parle pas de hasard quand toi et tes petits copains arrivent juste à temps pour me piquer ma chasse.

La discussion continua pendant de longs moments, jusqu'à ce que Furios - sans doute exaspérée et perdant patience - lance un ultimatum :

- Je perds patience. Voilà un marché : on ramène mon gibier à votre patron, et on partage la récompense. Une moitié pour moi, une autre pour vous. C'est ma dernière offre.

- Sinon quoi ?

- Sinon je fais sauter cet endroit avec le petit joujou que j'ai trouvé sur notre ami commun.

Un silence glacial s'imposa alors dans la grotte. L'escouade, mordant visiblement à l'hameçon, se perdait dans des discussions effrénées, paniquées, certains dénonçant le bluff, d'autres trouvant le deal soudainement plus attractif.

- D'accord, on accepte.

- Alors on rengaine tous nos armes...

Au boucan que fit cette action quelques minutes plus tard, Shayn comprit que tous portaient des blasters lourds. Un avantage pour Furios : ils mettraient ainsi beaucoup de temps à dégainer et mettre en joug. Un temps précieux pour elle, et sa lame. Son esprit le quitta à nouveau, son corps engourdi par le froid et la fatigue. Quand il se réveilla, il se sentait porté comme prévu par deux paires de bras. Le plan se déroulait à merveille. Sauf que dans sa position il ne pouvait pas savoir si l'Ombre était prête à passer à l'attaque. Alors il attendrait qu'elle se décide. Sans doute devait-elle être derrière celui qui tenait ses jambes. En tout cas, quand elle attaquerait, il en profiterait pour planter le couteau de chasse tenu alors à sa ceinture dans la gorge du plus malchanceux.

Patience. Il devait rester patient.

- Et pourquoi on ne lui coupe pas la tête ? Ce serait plus simple à transporter.
_________________________


Revenir en haut
Gelmir
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 294
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 12/09/2017 18:18:36    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant



Ces hommes sentent la criminalité comme une rose sent ce fabuleux doux parfum délicat. Aussi répugnant soient-ils, ce sont des soldats flanqués de leurs armes favorites et de gros calibres avec qui l'on ne peut facilement négocier. La mise en scène ajustée par Shayn, dans les dernières secondes, fait son effet. Les crapules prennent leurs aises et déplacent le -faux- cadavre d'un pas peu pressé. L'étroit tunnel fait vibrer ses formations cristallines, au rythme des pas sur la faible couche de neige mêlée au sol rocailleux. L'on peut entendre en écho la brise s'engouffrant dans le tunnel et le froid mordant, se faisant de plus en plus rude. Bien que Shayn soit partiellement et intentionnellement blessé, ses yeux clos, la perte de sang, la douleur et le froid, ne peuvent être qu'une cocktail macabre pour la suite. Un acteur jouant le mort, mourant dans son jeu, quelle ironie n'est-ce pas ?

La carrosserie d'un speeder fait écho de la lumière extérieure en envoyant son reflet à mes yeux.
La sortie est toute proche, mon esprit se met à bouillir en observant le cortège menant sa triste route vers l'extérieur. Il faut agir minutieusement et avec prudence, une stratégie doit être mise en place et prestement. Shayn jouant la comédie, il ne peut avoir connaissance des mes intentions et même dans la Force, je ne saurais transmettre celles-ci efficacement. D'ailleurs, si tel était le cas, mon compagnon de route ne saurait les déchiffrer, par manque d'expérience et de formation de base. L'un des bras du Baron émet une suggestion macabre.

- Et pourquoi on ne lui coupe pas la tête ? Ce serait plus simple à transporter.

En voilà une excellente question, aussi intéressante qu'utile, pour qui voudrait voir la tête de Shayn tranchée nette. Les négociations entre les différents membres du groupe vont cesser immédiatement. La subtilité n'est plus de rigueur, la vie doit être préservée, celle de Shayn et par dessus tout : La mienne. Mes pas se font plus pressés sans pour autant marquer une course, les criminels ne s'intéressent pas à cette foulée soudaine et discrète, j'en profite pour agripper le manche de mon arme.

Tournant ma tête sur la droite, je peux entrevoir les deux compères agrippant les chevilles de Shayn pour aider à son déplacement. Je détourne mon regard, dégaine mon arme et franchit les rares mètres me séparant d'eux en faisant volte-face. Pris au dépourvu les malheureux lâchent chacun une cheville-probablement pour pointer leurs armes- et se voient la tête tranchée dans le même élan, par le coup horizontal, large et précis. Un geyser de sang jaillit des cous mutilés alors que les corps vacillent au rythme des soubresauts des coeurs peinant à drainer le fluide vital. Désormais avertis, les autres gorilles ne tarderont pas à riposter dans quelque secondes et c'est à ce moment précis, que le nouveau Ravageur, doit faire ses preuves.
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Shayn Beinlosi
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2017
Messages: 35
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 13/09/2017 14:16:03    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

Égaré dans les limbes de douleur et de gel, le Beinlosi avait perdu quant à lui majeure partie de sa notion du temps et de l'espace. Des mots et des sons parvenaient à ses oreilles comme rappel de son appartenance au monde des vivants, et de son rôle à venir dans la théâtrale ruse dont il avait encouragé - voire imposé - l'acte. Ses chevilles fermement tenues par les malandrins du Baron, il attendait son heure, sans vraiment l'attendre. Pendant cette période de battement, il se posa milles et une questions, dont l'une d'elle, il fallait dire, faisait particulièrement sens : pourquoi faire preuve d'un tel fanatisme, de cette forme malsaine de sacrifice, pour au final ouvrir un chemin dont il ne connaissait nullement la destination ? Au fond, Shayn savait que cela avait à voir avec cet attrait qu'il avait pour la douleur - assénée ou reçue - mais il sentait aussi qu'il y avait une autre raison, plus éthérée, beaucoup moins personnelle, à ses actes. Peut-être était-ce effectivement la Force dont parlait cette très chère Furios... Sa Force.

En tous les cas, il n'eut pas l'occasion de poursuivre plus en avant sa réflexion, car un geyser de sang le tira de sa rêverie et le ramena rapidement dans le monde réel. Alors que ses chevilles retombaient au sol et furent rejointes par les dépouilles décapitées de deux des brigands, il s'empressa de se redresser et dans un élan de furie lança sa lame dissimulée droit dans le genoux d'un des deux derniers malheureux encore en vie. Ce traqueur là avait dégainé son arme avec une rapidité déconcertante ( sans doute faisait-il parti des réticents à l'offre de Furios ) et avait donc été stoppé dans son élan par une gêne bien douloureuse venant de sa jambe, le faisant tirer de son blaster lourd sur le plafond, effleurant légèrement l'épaule de l'Ombre de Ravage. Redoublant d'efforts, Shayn se hissa sur ses jambes et fonça droit sur lui, le percutant de plein fouet, ce qui amena sa chute. Son blaster lourd glissa à quelques mètres plus loin, ce qui laissait au jeune homme assez de temps pour se préoccuper du dernier traqueur debout, qui était lui aussi terriblement proche. Ce faisant, et vu qu'il n'avait pas eu les mêmes réflexes que son camarade au sol, il n'eut pas le temps de dégainer son arme. S'ensuivit donc une véritable joute au corps-à-corps entre deux hommes forts et déterminés à survivre. Les coups s'échangeaient de part et d'autre, les ventres se crispèrent sous la douleur et les visages se teintèrent de l'écarlate de leurs deux sangs mélangés. Déjà fatigué avant le combat, Shayn se trouva bien vite en position de faiblesse - mais au milieu de la douleur et de l'inquiétude, son instinct prit forme comme un sifflement dans le silence, alors que la voix de Furios résonnait dans les tunnels cristallins, l'appelant par son nom, le prévenant. Le cliquetis métallique qui suivit cet appel souleva le doute quant au danger à venir, imminent. Dans un geste qui monopolisa les dernières ressources à sa disposition, le Beinlosi saisit son adversaire à la taille, et le pivota ; en direction du traqueur à terre, mais pas mort. Vinrent alors le bruit caractéristique du blaster lourd, ce parfum macabre de chair carbonisé, et cet écoulement de sang venant de la bouche du bouclier humain dont le visage traversait des nuances de douleur jusqu'à en atteindre l'extrémité mortuaire. Malgré la violence de la scène, Shayn ne resta pas immobile, et avança avec sa couverture improvisée jusqu'à celui qui avait composé jusqu'alors la plus vaillante des résistances ; mais qui vit au final ses espoirs s'envoler en même temps que la vapeur émanant de son arme en surchauffe.

Shayn en profita, ses yeux laissant transparaître une rage presque bestiale, effrayante, inarrêtable. Son monde était soudainement plus petit et consistait alors de lui, le héros, et de son adversaire blessé et paniqué. Ce dernier lâcha son blaster comme une requête de pitié - sans succès, malheureusement pour lui. Sans le quitter du regard, son visage froid comme la glace, Shayn s'agenouilla à ses côtés, et s'empara du blaster, qu'il amena avec tout le naturel macabre qui était le sien au niveau du cou de sa victime. Le canon brûlant commença à consumer la chair du pauvre homme, et pour le faire taire, le Beinlosi lui chanta une petite berceuse. Au bout d'une petite minute, le traqueur dormait paisiblement ; étouffé par l'étreinte chaude de son propre blaster sur sa gorge.

L'adrénaline redescendit, le silence regagna les tunnels. La réalité reprenait des droits. Cherchant Furios, il rencontra bien vite son regard. Elle avait sûrement assisté à toute la scène. Pourtant, il constata qu'elle quitta bien vite ce contact visuel et ses yeux s'étaient abaissés plus bas sur son corps. Suivant cette suggestion involontaire, il baissa lui aussi la tête, et constata, avec un effroi qu'il tenta tant bien que mal de garder en lui, que son avant-bras gauche était complètement carbonisé. Le prix à payer pour tenir son bouclier humain en place, sans doute. Sa respiration s'emballa d'angoisse. Mais il fit bonne figure. Il essaya, du moins, autant que son état le permettait.

- On devrait continuer à... à avancer

Il se releva et offrit donc à Furios le spectacle inquiétant de son état de santé. Le dos ensanglanté, le bras gauche brûlé, le visage déformé par les hématomes. Pourtant, il se doutait que le plus inquiétant ne résidait pas dans son corps meurtri, mais bien dans ses actes d'il y a à peine quelques minutes ; sa démonstration de cruauté venue du plus profond de son psyché.

L'astroport n'était heureusement plus très loin. La route était libre...
_________________________


Revenir en haut
Gelmir
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 294
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 17/09/2017 23:44:01    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

Pour le commun des mortels la scène est terrifiante, sortie d'un holofilm d'action où les traqués, proies d'hommes de main cruels, deviennent les chasseurs. La bête surgit alors de l’abîme de l'âme de Shayn Beinlosi pour se frayer un chemin délicat vers la survie. L'animal se bat, s'acharne à s'octroyer la victoire, arracher la vie de ses opposants, au détriment d'une santé chancelante au fil des secondes. Furios louait la Force d'avoir permis de dévier une rafale laser vers le plafond, créant deux rares égratignures sur l'épaule. A quelques micro secondes près, elle perdait probablement l'usage d'une artère vitale, liant le coeur au reste de la structure mécanique d'un corps en fonction. Bien que la mort ne soit qu'une rivale à la vie, la sienne n'aurait pas été judicieuse en laissant Shayn en piteux état et sans possibilité d'échapper à sa condition sur Mygeeto. L'Ombre affiche une moue indélicate puis une grimace sincère en s'approchant de la recrue des Ravageurs.

-Tu es dans un état déplorable. Dit-elle en examinant de plus près les blessures. Monte à l'arrière du véhicule.

Alors que Shayn s'exécute aussi bien qu'il peut, la proche parente des Togruta ramasse quelques vestes chaudes sur le cadavre des hommes. Celles-ci serviront à couvrir le moribond afin que son corps soit tenu à la même température. L'action réalisée, la recrue bien installée, elle prend les commandes et déclencher les moteurs de l'appareil pour se diriger vers la ville, priant pour que des forces de sécurités ne soient pas présentes. Heureusement pour l'équipe amoindrie par le combat, le speeder est d'une classe supérieure à la moyenne, le confort idéal et les propulseurs d'une excellente qualité, maintiennent l'appareil sans tanguer dans tous les sens. Le vent et la neige giflent les joues rougies de l'Ombre, par la froideur de cet hiver interminable. Cherchant à garder éveillé ce compagnon désormais d'infortune, elle hausse la voix.

-Tes blessures sont trop graves nous partions dans l'immédiat et bien trop voyantes pour que l'on nous laisse faire. Dit-elle en observant à l'horizon, la pointe d'un building gigantesque. Les droïdes confédérés ne nous laisserons pas passer non plus dans ton état.

Tenant le manche de l'appareil, l'Ombre réfléchit à une solution adéquate. Le transporteur ne sera pas sur les lieux avant au moins une journée standard et cette journée peut-être facilement fatale à Shayn. Si les hommes du Baron réitères leurs actions, un affrontement serait de trop. La seule solution serait tout aussi déraisonnable que d'attendre : Voler un transporteur. Mygeeto est une planète relativement commerciale, des cargos viennent et repartent. Tout juste le temps de charger des marchandises, tout juste le temps pour réapprovisionner leur appareil en carburant. Peut-être est-il possible de réaliser un marché avec un capitaine ?

Le speeder approche de la ville nourrie elle aussi par les vents violents et la neige opaque. La nature devient une couverture parfaite pour camoufler l'arrivée d'un engin motorisé aussi rapide qu'un speeder. Le froid glacial paraît diminuer les forces de sécurités de la ville et l'astroport à l'écart, est bien plus accessible. Furios gare l'appareil volé contre le flanc du bâtiment, à quelques pas de la porte principale.

-Ne fais rien qui pourrait attirer l'attention. Ordonne-t-elle sous une bourrasque, en descendant de l'appareil.

Ajustant son écharpe, l'Ombre se met en route vers l'intérieur de l'astroport. Quelques gardes droïdes sont présents, rien de quoi inquiéter. La sécurité est certes, renforcée par les actes liés au terrorisme, mais relâchée par les événements climatiques. Tout du moins, assez pour réaliser une infiltration éclaire. Sur les rares plateformes, un YT-1760, un Helot et une navette Sheathipede. Tenant son écharpe devant son nez pour éviter le froid et la neige chatouillant les narines, l'Ombre interpelle un groupe d'individus aussi différents les uns que les autres, occupés à tirer un chariot répulseur vraisemblablement hors d'usage.

-Vous avez un vaisseau ? un ami et moi devons quitter Mygeeto dans l'instant.

-Et pourquoi ? S’esclaffe le premier.

-Il a été blessé dans une mine et on lui refuse sa carte de soin, il est Républicain.
Si on ne part pas d'ici il va mourir.
Explique-t-elle adroitement.

-Ces Con-Fédérés, toujours aussi... Soucieux de la vie des autres affirme l'interlocuteur en serrant la mâchoire. Ca lui coûtera des crédits pour le transport, vous savez des gars abîmés dans les mines, y'en a beaucoup... Surtout quand ils veulent fuir la planète.

L'Ombre plisse les yeux mais se satisfait de cette réponse positive.

-Gardez notre speeder comme caution, on vous donnera 5 000 crédits si vous nous conduisez sur Borleias. Assure-t-elle en tournant les talons L'affaire est conclue, on vous donnera ça sur place.

En rebroussant chemin jusqu'au speeder, Furios réfléchit encore une fois. Les événements s’enchaînent un peu trop simplement, mais lorsque des renards rusés sentent l'affaire, ils ne se méfient pas de savoir s'ils font face au loup. L'homme paraît aussi sincère que possible au travers de la Force, mais une entourloupe reste totalement possible. Qu'ils tombent dans un coupe gorge dans l'espace ou qu'ils meurent ici de différentes manières, le destin ne changera pas. Seulement l'Ombre compte bien profiter de l'avantage de la surprise et du confinement d'un vaisseau spatial pour s'assurer la victoire.
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Shayn Beinlosi
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2017
Messages: 35
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 18/09/2017 14:25:16    Sujet du message: All His Demons Répondre en citant

Silencieux comme la mort qui le guettait, Shayn suivait sans broncher le plan d'urgence de l'Ombre. Son oreille bourdonnante eut grande peine à suivre le dialogue lointain entre sa camarade et le groupe d'individus qui devaient leur servir de tremplin pour sortir définitivement de cet enfer. L'entrevue se solda, apparemment, par une issue positive, et le duo monta rapidement dans le cargo YT-1760, sans trop d'encombre de la part des forces de sécurité droïdes de l'astroport. Une petite dizaine d'individus étaient déjà présents à l'intérieur, certains plus louches que d'autres, et s'afféraient à différentes occupations, ou reposaient leur dos contre les murs du bel appareil en observant ce qu'il s'y passait. Des marchandises, des passagers, mais surtout, ce fut une chaleur relative bien que réconfortante qui insuffla dans le cœur du jeune homme un sentiment de sécurité. Sentiment qui s'envola bien vite quand il croisa le regard déterminé, un peu soucieux, de Furios. Il soupira, un peu las et croulant peu à peu sous la douleur. Voyant dans un coin du cargo un fauteuil inoccupé, il s'y installa, prenant soin d'étendre l'une des vestes empruntée aux traqueurs sous ses fesses, pour ne pas risquer de laisser une belle marque écarlate sur le cuir.

C'était son côté maniaque. Ça lui prenait, des fois...

A en juger par les bruits de pas lourds sur le métal, les derniers passagers - dont le supposé capitaine - avaient fini de charger la cargaison ; ce dernier passa d'ailleurs devant Furios qui se lança sur ses talons, pour un dessein qui était le sien et que Shayn ne chercha pas à théoriser, trop concentré à ne pas sombrer. Elle revint quelques minutes plus tard avec ce même visage crispé, se posant devant son protégé pour lui résumer, d'une voix basse, leur destination, et la nécessité de ne pas se faire remarquer.

Il était vrai que même parmi les étranges loustiques qui allaient ça et là dans le vaisseau, il était et de loin le plus susceptible d'intriguer, voire d'inquiéter. La capuche hissée sur son crâne, le corps emmitouflé dans plusieurs vestes mais toujours tremblotant, il se voyait contraint de baisser le regard au sol par peur de se rendre compte de sa situation. Mais au final, du moins en apparence - car Shayn n'était plus vraiment en mesure d'être alerte - chaque membre du voyage s'occupait de ses affaires. La soute se referma, les vibrations au sol et dans les murs indiquèrent au jeune homme que le cargo décollait. Un autre soupir se fraya un chemin à travers ses lèvres. Il avait envie de croire à la fin du calvaire, mais au fond, il était tellement pessimiste qu'il s'attendait toujours à une autre mésaventure. Ce qui n'arriva pas, ou alors, tardait vraiment à arriver. Il y avait bien cet homme dans le coin opposé qui croisait de temps à autre ses yeux fuyards, mais il donnait plus l'impression d'être intrigué que réellement intéressé. Cependant, lui possédait un blaster à la ceinture, et sans réellement s'en rendre compte, il y apposa son entière attention, se rappelant de sa douce folie dans les tunnels.

- T'as l'air bien amoché gueule d'ange

Shayn sursauta, la contraction de ses muscles réveilla la douleur dans son dos et lui arracha une légère grimace. Son regard bleuté s'éleva, pour voir le visage de celui qui l'avait abordé. Un humain, aux alentours de la cinquantaine d'année, la mâchoire ciselée, une longue et grise moustache aux poils frisés et anarchiques. Sa peau était assez mâte, et dans l'ensemble, son visage inspirait confiance. Peut-être un peu trop...

- Tu crois que vu ton état, je peux te demander de gentiment me filer tous tes crédits ?

Une lèvre mordue, un rire anxieux lâché malgré lui, Shayn se demanda enfin où était passée Furios. Il lui semblait bien avoir entendu le pilote l'appeler. Elle allait revenir bientôt, c'était une certitude. En attendant... et bien en attendant il allait l'ignorer. Tout ce qu'il pouvait lui répondre ne ferait que le mettre en colère, et il attirait déjà trop l'attention pour que ce soit une possibilité. Non. Il devait attendre Furios. Attendre qu'elle lui fasse comprendre que la personne qu'il essayait d'extorquer était sienne. User de persuasion, comme elle savait décidément si bien le faire.
_________________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 23/11/2017 02:27:49    Sujet du message: All His Demons

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Mygeeto Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Legende

Nouveaux messages Nouveaux messages
Pas de nouveaux messages Pas de nouveaux messages
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.

Partenaires

Annuaires et top sites


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com - Thème : Lyzs
Reproduction INTERDITE