Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Elari'nah

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Avant le jeu -> Inscriptions -> Fiches validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elari'nah
République Fédérale

En ligne

Inscrit le: 26 Fév 2017
Messages: 302
Niveau: 0

MessagePosté le: 03/05/2017 23:58:32    Sujet du message: Elari'nah Répondre en citant

HRP: Suite à une erreur de manip, je reposte ma fiche.

Nom : Elari’nah

Age : 26 ans

Race : Humain / True Mandalorian

Sexe : Masculin

Carrière : Sénatrice de Japraël



Histoire :
Notre histoire débute il y a 26 ans sur la petite planète du double système de Japraël par la naissance d’une petite fille (vous vous attendiez à un truc extra hein ? bah non). Ce petit événement, avec une pré maturation de deux mois, fut le bonheur d’un couple mandalorien au milieu de leur petit clan. Son arrivée fut fêtée dignement tandis que le reste de la galaxie vivait sa petite vie, bien avant l’arrivée de la guerre noire. Dès ses cinq ans, Elari fut entraînée dans les traditions mandaloriennes, à savoir se battre et survivre dans l’adversité. Installée avec son clan composé de ses dix membres dans la vieille cité citadelle de Kira, le clan vivait sans soucis. Malgré cela, la stabilité du clan s’écroula lors du retour d’une traque. Pour une raison ignorée de la jeune femme, marchant dans la rue avec ses parents au retour d’un holofilm à l’holociné du quartier, ceux-ci furent abattus sous ses yeux. Âgée alors de huit ans, la petite fille se retrouva seule entre ses deux parents, allongés sur le sol. De fil en aiguille, l’orpheline se retrouva à vivre chez la nourrice du quartier et se retrouva du jour au lendemain à devoir vivre dans un autre monde. L’intégration fut longue et douloureuse, le lien avec sa culture fut maintenu via des vieux mando qui vivaient dans la citadelle ou en dehors. Dès qu’elle avait du temps libre, elle partait s’entrainer dans la jungle ; quitte à manquer les cours et à faire stresser la vieille nourrice qui s'occupait d'elle. Ce mode de vie qu'elle avait choisie car elle se sentait exclue et seule, lui provoqua tout de même un grand manque d'affection. Un manque d'affection qu'elle n'arrivait pas à combler chez sa tutrice. Un jour, alors qu’elle s’entrainait, elle fit une rencontre assez particulière.



Elari attrapa la liane avec ses mains et grimpa jusqu’à atteindre l’une des épaisses branches de l’arbre. Une fois stable dessus, elle se mit à courir et lança ses couteaux de lancer sur les différentes cibles qu’elle avait installé. Son parcours d’entrainement s’étendait sur un bon kilomètre de long avec des obstacles en tout genre, sautant de branche en branche, sautant dans l’eau… Nageant vers la surface, elle atteint le bout de son parcours et commença à revenir vers son point de départ tranquillement, reprenant son souffle. Elle se demandait si parfois elle n’était pas folle de faire un tel truc seule du haut de ses onze ans. Tout en revenant, elle ramassa ses couteaux, parfois sur la cible, parfois dans les choux, quelques fois au centre. Mais au final, dans ses quinze cibles ; il n’y avait que six lancés au centre et quatre cibles n’avaient pas été touchées. Remettant ses lames en place, elle remarqua que certaines n’étaient pas à elle. Apparemment, quelqu’un d’autre venait dans le coin. La question était maintenant de savoir qui. Laissant la question en suspens, elle s’entraina sur une cible.

-Faudrait que tu sois plus souple quand tu lances.

Sans prendre la peine de se retourner, Elari envoya simplement un couteau d’où provenait le son de la voix inconnue. A sa grande surprise, elle se retrouva face à une jeune femme de quinze ans qui avait attrapé la lame au vol, ce qui la laissa bouche bée. Elle avait sous ses yeux la future reine du système, enfin si celle en place y restait étant donné qu’elle était souffrante. La nouvelle avait fait le tour de la planète. Les questions se posèrent en masse dans sa tête pour finalement n'aboutir qu'à deux, qu'est-ce qu'elle faisait ici ? Qu'est-ce qu'elle aurait fait si elle avait tué la prétendante au trône ? Des gardes devaient probablement être dissimulés dans les parages. Restant en premier lieu de marbre et ne sachant comment trop réagir, elle se laissa guider par la jeune femme. La situation était des plus étonnantes. Ecoutant les conseils de la future reine, essayant d’être la plus souple possible et non d’envoyer avec le plus de force possible ; la lame alla se planter au centre de la cible après une dizaine d’essais. Heureuse de son lancé, elle sauta de joie. Revenant à la réalité, elle demanda simplement ce qu'une personne de son importance pouvait bien faire ici? Même si le tact de la question fut absent, elle avait le mérite d'être claire et simple. Cherchant à éluder la question, Amanoa lui expliqua simplement qu'elle cherchait à fuir sa vie, les protocoles de la cour, le fait d'être toujours emprisonné par un règlement qu'elle n'avait pas choisi, qu'on lui imposait. Ayant l'impression de se retrouver en elle parce qu'elle cherchait aussi à fuir quelque chose, Elari voulu l'inviter chez elle. En y réfléchissant, l'idée fut refusée car la nourrice aurait prévenu les bonnes personnes assez rapidement. Finalement, la future reine s'installa dans l'ancienne demeure d'Elari, qui était resté inhabité. L'une des grandes difficultés du moment fut de conserver son anonymat face à la nouvelle de sa disparition et des fouilles se produisirent partout dans le système. Un petit mois passa avant que les gardes viennent chercher Amanoa pour la raccompagner au palais. Sur la demande insistante de la fille de la Reine de Japraël, notre amie fut amenée au palais pour y vivre. D'abord dubitative à l'idée et refusant d'y aller, choix qui finalement lui fut imposé, même sachant se battre, face à une garnison de garde; on suit simplement le mouvement. Elle fut installée dans une enceinte du palais sous tutelle. Loin d'être très enchantée par cette idée pour une personne qui avait pris son indépendance, le démarrage fut très difficile. Pourtant, la présence de son amie l'aida à s'y faire, à s'y intéresser. Se retrouvant chaque jour pour s'entrainer ou pour faire les quatre cents coups ou simplement le mur, les deux humaines devinrent de plus en plus proches jusqu'à devenir une sœur d'arme.


***



Elari’nah se réveilla dans une salle d’hôpital. Sa première question fut de se demander ce qu’elle faisait là et de tenter de se rappeler des derniers événements qui lui étaient possible de se remémorer. La première personne qu’elle vit à ses côtés fut Amanoa, la Reine du système depuis quelques années. Celle-ci lui révéla qu’elle avait eu une perte de connaissance pendant un discours au sénat. Sa première question fut de demander pourquoi et de savoir si en tant que Reine, comment elle avait eu le temps de venir? Question qu’elle répéta trois fois de suite sans s’en rendre compte et se mit à avoir des convulsions. Suite à quelques examens, un retour à la normale et une série d’incompréhension dans le service médicale qui s’occupait d’elle, les examens montrèrent que la jeune femme avait des protéines en hausse dans le liquide céphalo-rachidien. Elle apprend par la suite qu’elle a peut-être un cancer suite à une attaque des anticorps contre son tissu cérébral. Sur le coup, la nouvelle fut lourde à accepter. Avoir un cancer à quinze ans… On s’imagine toujours en attraper un quand on sera vieux.

La jeune femme était allongée dans son lit, se demandant quel cancer elle pouvait bien avoir. On lui avait annoncé la veille. Le sommeil avait été long à venir. Amanoa devait passer dans la matinée, quand son emploi du temps le lui permettrait. Elle savait pertinemment qu’elle était capable de mettre son statut de reine de côté pour vaquer à ses occupations personnelles, voire de disparaître une semaine du statut politique ; au grand désarroi de sa secrétaire. Mais pour une fois, elle apprécierait le geste même si en moment, de grandes rumeurs laissaient entendre que la Reine couvrirait la présence des Renégats sur la lune d’Ondéron Dxun, sous une demande de la Sénatrice Alesan Jeaix. Déglutinant lentement, elle refusa de prendre son petit déjeuner malgré la gentillesse de l’infirmière. Les minutes et les heures commençaient à défiler mais pour le moment, le temps n’avait plus d’importance. Finalement, un médecin arriva. Un médecin sans blouse, avec une canne et un manque profond de goût et de style. Celui-ci lui annonça le type de cancer qu’elle avait de façon directe et sans détour.

-Mademoiselle ou monsieur devrais-je dire. Elari le regarda avec la plus grande des incompréhensions, se demandant ce qu’il avait bien pu fumer. Il lui montra un cliché fait par IRM en le plaçant à la lumière, au-dessus de sa tête.
Vous voyez ceci ? Nous avons là votre utérus et ici nous avons votre tumeur sur le testicule gauche. Se que l’on croyait être vos ovaires sont en réalité des testicules. Vous êtes donc bien un mec.

-Bah voyons, c’est sûr qu’avec un corps comme le sien, on est sûr que c’est un homme…

-Madame, vous pouvez bien croire ce que vous voulez, l’ADN ne ment pas.
Votre amie souffre de pseudohermaphrodisme masculin dû à une insensibilité à la testostérone.
Se tournant vers Elari et prenant une voix qui trahissait sa joie et son sadisme, il déclara. Vous êtes un mec.

-Mais… co… Voulant parler, la jeune femme s'en retrouva incapable.

-Comment c’est possible? Voyez-vous, au départ on est tous des filles et on se différencie en fonction de nos gènes. Les ovaires se transforment en testicules et descendent. Et dans de rare cas, environ un sur cent cinquante mille, le fœtus avec un chromosome YX, c’est-à-dire un garçon, devient autre chose. Comme vous. Elari’nah le regarda, ne sachant que dire. Vos testicules ne sont jamais descendus suite à votre insensibilité à la testostérone. Vous êtes pure œstrogène, ce qui explique que vous ayez développé à l’extrême vos caractéristiques féminines. Un teint éclatant, des cheveux magnifiques, de superbes seins… Votre tumeur est bénigne, on vous l’enlève et vous pourrez de nouveau faire des discours. La jeune femme continua de le regarder abasourdit, les larmes commençant à lui couler sur les joues.Mais ne vous inquiétez pas, comme l’a dit le grand philosophe Grégory House, la meilleure femme est un mec. Le médecin sortit de la chambre pour ne jamais revenir en hurlant qu’un certain Wilson lui devait cent crédits et qu’il ne ferait pas ses heures de consultation. Toujours prise d’incompréhension, elle regarda de nouveau sa radio. Elle avait l'impression que son monde s'effondrait, que le ciel lui tombait sur la tête.

-Bon bah, ça t’exclut définitivement de tomber enceinte.

Faisant retomber la tension, tout du moins, essayant, la reine s’assit sur le lit de l’hospitalisée, la prenant dans ses bras afin de consoler une amie qui était en pleure. D’un côté, le fait qu’elle soit en réalité un mec expliquait finalement beaucoup de choses sur son caractère. Par exemple le fait que la jeune femme soit un vrai garçon manqué. Une semaine après l’opération, la jeune femme, ou le jeune homme ; la question avait hélas toute sa légitimité, sortit tout en suivant une psychothérapie qui dura six mois, même si elle aurait préféré y échapper. Cette psychothérapie fut assez difficile à suivre pour la jeune femme. La nouvelle de la redéfinition de son sexe fut un choc terrible et très dur à accepter. Comment se convaincre que l'on est un homme alors que l'on a le corps d'une femme qui pourrait être mannequin comme on pouvait en voir dans les holo-couvertures des magazines. Même étant une mandalorienne de souche, être un homme ou une femme ne posait pas tellement de problèmes en première approche, l'impact fut tout de même très grand. En effet, la culture mandalorienne voulait que pendant l’éducation, la différence de sexe ne soit pas prise en compte. Qu’il s’agissait d’un garçon ou d’une fille, les épreuves étaient exactement les mêmes et la question de dépasser ses limites de soit étaient imposés à chacun. Elari'nah venait de perdre tous ses repères, son identité, sa sexualité... Elle était en réalité un homme. Ceci expliquait beaucoup mieux pourquoi elle n'avait jamais eu de règles auparavant. De précèdent examens lui avaient appris qu'elle était simplement stérile. Une nouvelle qui ne l'avait pas trop dérangé sur le moment. La présence d'Amanoa qui était devenue la nouvelle Reine suite à la mort de sa mère il y avait deux ans fut très importante. Cette épreuve rapprocha grandement les liens qui existaient entre elles, les rendant plus forts. La jeune femme fut très présente et aide Elari à surmonter cette nouvelle et à accepter le fait qu'elle était un homme dans le corps d'une femme. Au bout de ces six mois, à la suite d'un lourd travail sur elle-même, notre amie finit par accepter sa condition et décida d'être une femme puisqu'elle était avant tout une femme qu'un homme. Désireuse de laisser de côté son aspect garçon manqué, Elari'nah développa beaucoup d'énergie à devenir une vraie femme. Et qui de mieux pour l'aider qu'une femme dirigeant un peuple? Finalement, la vie reprenait son cours même si la nouvelle que l’on soit du sexe opposé le jour de son anniversaire, bah on s’en passerait bien…


***



Elari marchait d’un pas décidé, au bord de l’ébullition, les coups étaient prêts à être distribués. Au milieu d’une installation scientifique située sous la vieille citadelle de sa jeunesse, la jeune femme prit un turbo ascenseur et descendit les niveaux jusqu’au niveau zéro. La traversé des couloirs fut rapide et elle finit par entrer dans une salle tellement blanche que l’on se serait cru dans les couloirs de Kamino. Au détour d’une cuve de stase et d’une autre de culture, elle tomba sur Amanoa.

-C’est quoi ce plan foireux ? Tu comptes cloner ton sénateur ?!

-Oui, sa disparition n’est pas sans me gêner. C’est lui qui a créé toutes les ouvertures du système à l’heure actuelle, si personne ne les maintient, on risque de tout perdre.

-Primo, rien ne te dit qu’il est mort. Secundo, je te rappelle qu’on parle d’un type qui a échappé à l’Empire Sith pendant des années donc disparaitre des écrans, il s'y connait. Tertio, s’il revient et qu’il voit un clone de lui, tu crois que ça va se passer comment ? Finalement, tu es sûr qu’une élection avec un nouvel élu ne serait pas mieux ? Tu joues avec le feu.

-Malheureusement ce n’est pas aussi simple. Même si ses idées ont apporté beaucoup au système, que ça soit pour la population ou notre économie, beaucoup dans les hautes sphères seraient pour un retour à l’ancien temps.

-Dis-moi, depuis quand ça te dérange… L’ouverture de Jeaix d’Ondéron à l’Empire ne t’avait pas vraiment gêné à l’époque. T’es pas objective ma pauvre fille. T’as besoin de lui parce qu’il n’hésitait pas à t’envoyer %$!#. T’espères quoi avec ton projet ? Manipuler un pantin ? Et comment tu vas justifier l’utilisation d’un clone avec un sénateur complètement à la ramasse qui soit plus du tout capable de faire ce qu’il faisait avant ?

-Un attentat… Ne me regarde pas avec ces yeux-là. Concrètement, avec l’attaque contre l’ambassadeur d’Hapes, ça tomberait à point nommé. T’as pas un entrainement à faire plutôt que d’être là ? Finalement, Elari’nah laissa place à ses nerfs, ce qui partit en combat fratricide jusqu’à l’arrivée d’Aubrie, la secrétaire de la Reine.

-Mesdames… Plutôt que de vous rouler par terre et de vouloir vous démonter un bras, je vous propose de régler ça au lit et de revenir les pieds sur terre. Finalement, les deux femmes se relevèrent tout en refaisant leur chignon, tentant de remettre leurs habits en place afin de ressembler à quelque chose. Votre amie a raison. Votre projet est irréalisable. Nous n’avons pas les connaissances nécessaires pour une telle chose. Une expertise de clonage évoquerait quelque problème à l’heure actuel, je vous laisse imaginer les conséquences. De plus, un attentat orchestré sur votre propre sol vous ferez perdre votre place. Ah et vous avec rendez-vous avec le Duc dans vingt minutes.

-Allez, te met pas à bouder. Elari’nah embrassa Amanoa tendrement.
Oublie ton projet, je m’occupe de ce problème…



Orientation politique :
La rencontre avec Amanoa lui permit de reprendre le chemin des études tout en continuant de s’entrainer pendant son temps libre. Entrant dans la cours politique du système à l’âge de vingt-trois ans suite à un petit coup de pouce, Elari’nah fut chargée d’aller à la rencontre du peuple et de faire des commissions sur sa volonté au sein du sénat afin que celui-ci n’oublie pas ses priorités. La Reine voulait par ce procédé, rester à l’écoute de son peuple et ne pas tomber dans un système où chacun ne veille qu’à sa petite personne. Cette position la fit rencontrer le dernier sénateur en date, notamment par son mandat qui fut assez mouvementé. Le sénateur Atin Jnum ne se conformait pas aux codes sociaux du système et n’hésitait pas à répondre franchement ce qu’il pensait, que cela soit à la Reine ou au conseil. Ceci séduit Elari qui se mit à partager son point de vue ainsi que les projets qu’il développa, de l'ouverture du système mis en place, d'en faire un monde riche et développer afin de sortir Japraël de l'ombre. Le mandalorien apporta beaucoup au système, le fait qu’il y ait vécu dans l’ombre pendant des années y étaient probablement pour quelque chose. Sa vision des choses était totalement à l’opposition de la vision qu’avait le conseil qui cherchait à vivre en autarcie et à être oublié de la galaxie. Les industries qu’il implanta sur l’une des lunes d’Ondéron apporta beaucoup à la population, cet écho lui revint très régulièrement lors de ses échanges avec le peuple. Plutôt que de faire un grand meeting ou la plus par des gens ne se prononcent pas, Elari préfère aller à leur rencontre dans la rue. Cherchant à se présenter pour devenir la nouvelle sénatrice, la jeune femme compte bien poursuivre les idées proposés par l’ancien sénateur disparu.

Tenue classique, d’apparition :
Elari’nah est habillée généralement d’un bustier blanc ainsi que d’un pantalon noir parsemé de plaque de protection sur les jambes, les lombaires et le dos. Une ceinture lui permet de se munir d’un blaster ainsi que de dissimuler des lames de lancer. On trouve assez souvent cette jeune femme habillée ainsi, que ça soit pour sa rencontre avec la population du système, pour s’entrainer et parfois même pour faire ses allocutions au sein du sénat. Cette tenue est avant tout faite pour le combat.
La jeune femme est aussi dotée d’une tenue de cérémonie qu’elle est censée porter lors de ses apparitions officielles ainsi que dans l’enceinte du sénat ou du palais. Un pantalon noir avec un bustier blanc, muni d’une cape. Le tout est orné de motifs d’or. Cette tenue est un des témoins de ce qu’est capable de faire le système dans le domaine de la luxure.


Description mental :
De par son éducation via ses parents dans les traditions mandaloriennes, il peut paraitre assez difficile de voir une différence entre la mentalité et les manières d’un homme et d’une femme ; pourtant Elari’nah tient plus du garçon manqué que de la femme même si grâce à l'aide d'Amanoa, elle a appris à laisser de côté cet aspect garçon manqué. La présence de son amie lui a été d'une grande aide suite à la nouvelle qu'elle était un homme. Bien que de par sa culture, le traitement aux deux sexes soit le même, sur un plan émotionnel, l'impact fut tout autre. La présence d'Amanoa lui fut essentielle pour se reconstruire. Cette épreuve lui a néanmoins permis d'assumer pleinement son côté féminin qu'elle expose sans aucun problème aujourd'hui.
Notre jeune amie est une personne capable d’une grande concentration, elle est extrêmement tenace et volontaire. Une fois l’objectif imposé, elle ne reculera devant rien pour y arriver. Elle n’a confiance en personne et pose son jugement sur le fait que tout le monde ment. Ce qui fait qu'elle n'est pas toujours une personne des plus optimistes. Bien qu'elle sache qui elle est aujourd'hui, elle n'hésite pas pendant son temps libre à en apprendre toujours plus sur sa culture d'origine.
Blagueuse à ses heures perdues, assez sociale ; elle garde une certaine bonne humeur dissimulée derrière un masque froid et peu émotif qui lui permet de cacher par moment sa timidité, son manque d'émotivité ou encore son manque d'affection suite à son enfance qui fut assez solitaire. Généralement, seul ses proches arrivent à le faire disparaitre.
La jeune femme déteste les personnes moralisatrices, les donneurs de leçons en tous genres, ceux qui pètent plus haut que leur cul. Mais ce qu'elle déteste par-dessus tout, ce sont les gens qui restent à vivre dans la luxure sans jamais rien faire de concret. Ce qui, parfois, pose quelques difficultés de débat dans le sénat.


Description physique :
Elari’nah présente une physiologie des plus surprenante puisqu’elle est hermaphrodite. Ce genre de cas touche en moyenne une personne sur cent cinquante mille. Généralement, cette pathologie s’aperçoit vers la puberté ; notamment par le manque de pilosité des organes sexuels. Concernant notre amie, cette pathologie a été descellée bien plus tard mais contrairement où les personnes hermaphrodites présentent un mixte entre les deux sexes, notre jeune femme est purement œstrogène, à défaut de présenter un caractère très masculin.
En contrepartie de ce phénomène de la nature, sa corpulence aurait pu la faire devenir mannequin (91-61-90). Son corps passe assez peu inaperçu, ce qui peut être un avantage comme un énorme inconvénient. Elari est dotée de longues jambes ainsi que d'un corps athlétique avec une bonne musculature qu’elle entretient deux heures par jours (autant sur le plan de la force physique que de la souplesse).
Du haut de ses un mètre quatre-vingts, de ses soixante-deux kilogrammes, notre jeune amie est dotée d'une chevelure rousse qui tend vers du rouge qu'elle prend grand soin d'entretenir. Les cheveux parcourant son visage sont généralement repoussés en arrière et sont beaucoup plus court que le reste. En effet, à partir de derrière ses oreilles, ils sont beaucoup plus longs et tombent jusqu'à ses épaules. Son visage est de forme dite carré avec des lèvres fines et des yeux bleus allongés en amande. Mettant très peu de maquillage, elle arrive à garder une peau douce et très peu polluée par les produits chimiques. Elle présente un teint assez clair sans pour autant être blanc, et sans présenter de taches de rousseur. Elari’nah présente un tatouage ailé dans son dos. Celui-ci est constitué de deux ailes qui partent de la base des trapèzes et du haut de ses omoplates, descendant le long de son dos jusqu'en bas de son bassin. Il lui couvre une très grande partie du dos, excepté sa colonne vertébrale ; couvrant aussi ses obliques, les parties extérieures de ses fessiers pour finir sur le haut de ses abducteurs. Les ailes sont dessinées d'un motif de plume d'ange via des nuances de gris et d'estompages.


Point fort :
Grande concentration, extrêmement tenace et volontaire.

Point faible :
Parfois impulsive, n’aime pas les grands discours, vulnérable par moment (se retrouve parfois en manque d'affection suite à son enfance).

Certaines zones de l'histoire comme l'origine de son clan, leur disparition, sa relation assez spécifique avec la Reine n'ont pas été raconté et laissé dans l'ombre. Ceci est voulu et sera énoncé en rp.
_________________________
Fan invétéré de Star Wars et de Mass Effect. Dessinateur à ses heures perdues et casse-bonbons notoire.
- TC du dernier des Renégats - Jeunesse - Flashback -
'Les parents ne représentent pas la ligne d’arrivée mais la ligne de départ.
Le chemin qu’on empreinte ensuite nous appartient.' Nakmor Drack
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/05/2017 23:58:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Avant le jeu -> Inscriptions -> Fiches validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Legende

Nouveaux messages Nouveaux messages
Pas de nouveaux messages Pas de nouveaux messages
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.

Partenaires

Annuaires et top sites


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com - Thème : Lyzs
Reproduction INTERDITE