Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Fiche de Shayn Beinlosi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Avant le jeu -> Inscriptions -> Fiches validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shayn Beinlosi
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2017
Messages: 14
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 02/05/2017 17:45:15    Sujet du message: Fiche de Shayn Beinlosi Répondre en citant

Nom: Beinlosi
Prénom: Shayn
Surnom/Matricule: //
Age: 23 ans
Race: Humain

Carrière envisagée: Ravageur

Description mentale:

Shayn est un jeune homme instable. Abandonné très tôt par ses parents, il n'a aucun souvenir de son enfance. Tout ce qu'il sait de son passé, c'est ce nom qu'il a emprunté à un pilleur mort qu'il a eu l'effroi de trouver complètement congelé au milieu des étendues sauvages de Mygeeto.
Malgré tout, il a essayé d'être quelqu'un de respectable tout au long de sa vie. Sensible à la souffrance des plus faibles, il n'arrive pas à supporter la société moderne inégalitaire omniprésente dans la galaxie. Non pas que ce soit une question de régime, de bloc ou de faction. Mais peu importe l'organisation, il y a toujours les oppresseurs et les opprimés. Cette réalité l'a poussé vers l'exil dans la nature, là où il peut demeurer tranquille, bien que la vie soit difficile.
Le jeune homme a donc longtemps été quelqu'un de valeureux, son principal défaut étant sa timidité parfois perçue comme de la xénophobie.

Cependant, au sortir de l’événement tragique avec Emilia, il s'en est trouvé chamboulé. Les semaines passant, il a troqué ses valeurs d'antan pour un désir de liberté, d'insoumission, et quelque part, d'irresponsabilité. De là tire sa source une seule vérité : les émotions sont la seule chose qui valent la peine d'être suivies, peu importe leur nature.

Description physique:

Bel homme, cheveux longs, yeux azurés, à la bonne musculature et d'assez grande taille ( 1m85 ), il est du genre à plaire au fille. Ça et là sur la surface granuleuse de sa peau on peut trouver quelques cicatrices, souvenirs de combats pour la survie qu'il a mené tout au long de sa vie. Autrement, il arbore souvent une barbe fournie, qui a tendance à le vieillir, soulignant l'illusion d'une sagesse qu'il n'a jamais eu.

Son langage corporel est pour ainsi dire aussi discret qu'un murmure. Il apparaît comme calme, tempéré, bien que ses iris glaciales laissent souvent deviner un incendie intérieur difficilement retenu, encore plus dans des situations difficiles.

Histoire:

Loin dans la galaxie, une âme parmi tant d’autres parcourait le sol d’une planète qui n’avait rien d’une maison. Seule, endurcie par des années de solitude et d’exil, elle n’avait guère d’ambition. L’ambition se base sur le passé, sur les expériences et l’idée que l’on se fait du futur. Mais Shayn ne possédait rien de tout ça. Son passé… et bien, il l’avait oublié. Tout ce qui lui restait, c’étaient des souvenirs fragmentés imbibés par des bribes d’émotions, souvent négatives. La nuit, il pouvait revoir des visages qu’il connaissait – mais dont il ne savait rien ; juste avant qu’une douce mélodie de pleurs et de hurlements ne le hante jusqu’à un réveil de sueurs et de sursauts. Au petit matin, il essayait en vain de concentrer tout son Être pour assembler les rares morceaux dont il disposait. Bien que les voix et les sons étaient entrelacés en un mélange chaotique, il avait l'impression de constamment entendre une conversation entre deux hommes; une conversation qui tournait rapidement à la dispute. Mais ce n'était pas là le plus pesant dans ce vide intérieur. C'étaient les sensations, et surtout, les douleurs qu'il pouvait ressentir au réveil, notamment cette sensation d'être battu encore, et encore, et encore, par un bras que rien - pas même la pitié - ne semblait retenir. Puis, plus rarement, quand les heures précédant le coucher avaient été angoissantes, il se réveillait avec la sensation d'étouffer; une vive pression compressant son cou, brisant le flux sanguin de ses artères; le faisant trembler de tout son corps. Tous ces démons ne prenaient au final qu'une longue minute pour se manifester puis repartir. Et Shayn ne pouvait pas consacrer beaucoup de temps à leur analyse; car là résidait une véritable torture. Son esprit croulait sous le poids d'innombrables interrogations, et l'absence d'indices concrets. Quid de sa mémoire ? Pourquoi n'avait-il pas eu droit à une enfance heureuse ? Mais surtout : pourquoi entendait-il constamment cette dispute entre deux hommes ? Comme si ce conflit avec laissé une marque indélébile sur son cœur, et par le sang, dans le sang... étaient-ils de sa famille ?

Et puis, il y avait ces cris de femme. Des complaintes de douleur. C'était insupportable à entendre, et Shayn demeurait toujours dans l'obscurité la plus absolue; lui-même plongé dans une tempête de douleur physique sur un océan de violence. Mais quelqu'un avait fini par le sauver de la noyade. Sans doute. Probablement. Sinon le jeune homme ne serait sûrement pas là pour y réfléchir...

Cette vie n’avait définitivement rien d’agréable. Il était tourmenté, et ce depuis toujours. Pourtant, il était quelqu’un d’honorable, aux valeurs certaines et à la droiture indiscutable. Jamais il ne s’était laissé aller à la méchanceté gratuite, malgré le mal qui régnait en son for intérieur. Non.

Il était un homme parmi les hommes, parmi les espèces et les mondes. Un peu en exil de la société, pour ne pas sombrer dans les pièges qui pouvaient y régner. Une histoire on ne peut plus banale, qui prit néanmoins un tournant inattendu.
Shayn vivait alors dans une modeste cabane au milieu d’une vaste étendue gelée, à quelques kilomètres des zones urbaines de Mygeeto. Revenant tout juste d’une chasse peu fructueuse, il était encore enveloppé dans son large manteau de fourrure, la capuche recouvrant sa tête et le col encore relevé. Une tempête de neige faisait rage dehors, et il dut se résoudre à puiser dans ses réserves faute de pouvoir retenter une sortie pour se nourrir. Abaissant sa capuche, il ne put retenir un long soupir de lassitude. Les jours défilaient et se ressemblaient, ses réveils étaient aussi dénués de sens qu’une bougie éteinte. Il questionnait de plus en plus sa place dans le monde, s’il en avait une. C’était déjà un terrible fardeau que de n’avoir aucun passé sur lequel se fonder, qu’il se rendait en plus compte qu’aucun avenir ne l’attendait au tournant. Peut-être que ces deux vérités étaient liées. La première causant la dernière. C’était une possibilité.

Profondément ancré dans ses pensées, Shayn avait le regard vide, égaré sur des éléments inintéressants de son humble demeure. Les courants d’air extérieurs et intérieurs le faisaient frémir, car il trouvait là une énième analogie à ce qu’il était : rien, ou vraiment pas grand-chose. Cela dura de longues minutes… puis un bruit strident porté par la brise violente attira son attention. D’abord peu sûr de son origine, le doute s’envola quand il en comprit la nature.

Il s’agissait de cris. Féminins. Sans prendre la peine de réfléchir, il ressortit, saisissant sa lance de fortune au passage. Le souffle de la tempête était d’une violence inouïe, chaque pas était effectué avec difficulté, le menant plus en avant dans un flou enneigé qui le forçait à se guider au son pour retrouver la source des hurlements. Après de longues secondes de progression, il aperçut trois silhouettes subtilement détachées des teintes blanchâtres de l’environnement. Redoublant d’effort, il se lança à leur poursuite. La situation lui sembla progressivement plus claire : une femme était poursuivie par deux hommes armés jusqu’aux dents, mais dont l’objectif était visiblement la capture vu qu’ils ne saisissaient pas les occasions en or de l’abattre d’un tir de blaster.
Poursuivant les poursuivants, Shayn usa de l’effet de la tempête pour les approcher discrètement. La femme venait de trébucher ; ils la rattrapèrent, puis ricanèrent. L’un d’eux sortit des menottes pendant que l’autre la braquait avec son fusil.

- T’aime bien faire courir les mecs, la p’tite conne. Tu verras ce que fait notre patron à ses rivaux.

Le malfrat s’abaissa pour lui passer les entraves. Et encore une fois, Shayn ne put profiter d’un temps de réflexion. Là était l’occasion de les neutraliser… eux qui n’étaient peut-être pas les « méchants ». Sortant du blizzard derrière l’homme encore armé, il planta sa lance à l’arrière de son genou, le faisant hurler de douleur. Il tomba à la renverse, dos contre le sol glacé, peu de temps avant que la pointe de la lance rejoigne à nouveau sa chair, et ne s’enfonce droit dans sa gorge dans une gerbe de sang que même le froid ne pouvait juguler.

L’autre homme, alors attelé au menottage de leur cible, n’eut qu’une fraction de seconde pour réagir. Dégainant son blaster, il tira à la va vite, touchant néanmoins l’épaule de son ennemi, le ralentissant, pas assez pour éviter le corps à corps.

D’un coup vertical violent, Shayn abattit le corps de sa lance sur les mains du pauvre homme, le désarmant. Il l’empala alors, le métal perçant son ventre, et enragé par la douleur, il le souleva ainsi du sol. L’arme se plia progressivement, jusqu’à céder ; à mesure que l’étincelle de vie du malfrat s’estompait, jusqu’à s’éteindre. Il tomba au sol, du sang coulant de sa bouche, les yeux encore ouverts.

Cette vision effroyable fit vaciller le jeune homme, le contraignant à poser un genou à terre. L’adrénaline du combat redescendait petit à petit, le faisant revenir à une réalité qui n’avait jamais été la sienne. Là, maintenant, en cette heure sombre et douloureuse, il se sentait comme un meurtrier. Bien sûr, on pouvait placer cela comme un moindre mal, une assistance à une personne en danger ; une demoiselle en détresse, toute menue face à la violence de ses poursuivants. Mais à cet instant, Shayn ne pouvait détacher son regard des yeux morbides de sa victime. Il avait cette impression désagréable qu’il le fixait, et qu’à un moment ou l’autre, il allait se réveiller pour lui rappeler sa nature nouvellement acquise de tueur sans âme.

Mais là n’était que morne songerie. L’homme ne se réveilla pas. Il dormait paisiblement.

- Merci

Un doux murmure au milieu des ténèbres tira Shayn de sa rêverie. Tournant la tête vers la cause de ses actions, il put néanmoins s’offrir le luxe de la détailler discrètement. Une chevelure de feu cerclant deux gemmes émeraudes gravées sur un visage aux reliefs harmonieux. C’était une beauté ardente qui se trouvait au milieu du blizzard, et réchauffait de par sa seule présence le cœur glacé de son sauveur.

- J’ai froid. Tu as un endroit où l’on pourrait se réfugier ?

Pas si ardente que ça, il semblerait. Silencieux, Shayn hocha la tête, avant de se relever avec peine. Son épaule était douloureuse ; il pouvait sentir sa peau brûlée et une partie de son os carbonisée par le tir de blaster. Au passage, il récupéra les deux armes des malfrats, puis les fouilla rapidement pour les alléger de leurs biens de valeurs. Ils n’en avaient plus vraiment besoin, et quitte à être une ordure, autant l’être jusqu’au bout. Après quelques minutes, ils quittèrent donc l’endroit.

Le sang avait gelé.


**********************************************************************************

Ce jour-là, beaucoup de choses avaient changé. Trop brusquement, pour ainsi dire. Reconnaissante envers son sauveur, la jeune femme, alors appelée Emilia, l’avait baigné dans un océan de tendresse. Les deux entretinrent dès lors une relation bancale, pour des raisons bien différentes. Mais le temps passant, Shayn ne pouvait s’empêcher de se lier à elle. Régulièrement, ils se voyaient, partageaient une nuit, discutaient de tout et de rien, pour mieux se séparer au petit matin. Il ne savait rien d’elle. Elle ne savait rien de lui. Et ce qui devait arriver, arriva finalement. Elle passa de moins en moins. Leurs discussions et leurs ébats perdaient progressivement de la saveur d’antan. L’inquiétude monta chez le jeune homme, devenant frustration puis paranoïa.


**********************************************************************************


Emilia était vraiment plus lourde qu’elle n’y paraissait. Ou peut-être était-ce cette maudite épaule qui rendait la tâche si difficile. L’un dans l’autre, Shayn galérait à traîner sa traîtresse d’amante sur le sol cristallin de Mygeeto. Elle l’avait trahie, doublement, triplement même. Du moment où elle s’était faite plus distante, le jeune homme avait eu la certitude que ses sentiments n’étaient pas partagés. Elle voulait juste s’amuser un peu, le remercier pour son sauvetage in extremis, et profiter sans réfléchir de sa gentillesse et de son corps. Elle s’était jouée de lui, l’avait fait croire en une idylle qu’elle ne voulait pas lui offrir. Malheureusement pour elle, elle s’était crue à l’abri des conséquences ; l’influence de son père assurant sa sécurité. Car son père était un de ces connards-en-chef de la pègre humaine de Mygeeto. Tout avait fait sens quand le jeune homme avait suivi sa traîtresse jusque dans les bas-fonds de la zone urbaine. C’était là qu’il avait aperçu le nouveau favori ; puis, à force de questions aussi dissimulées que possible, avait appris qu’Emilia était l’héritière d’un baron du crime.

Les apparences sont souvent trompeuses.



**********************************************************************************

Le froid avait enfin eu raison d’elle. Shayn s’extasia face à cette vision de mort ; sa vengeance n’aurait su être évitée. Et pourtant, au fond de son cœur blessé, il ressentait une forme de honte, de remord. Il songea alors qu’il n’avait pas encore pris la pleine mesure de ses actes, comme si la réalité lui avait échappée l’espace de quelques semaines, le privant de toutes les valeurs qui lui étaient si chères autrefois. Son esprit avait été comme happé par une obsession malsaine pour cette fille. Au fond, ce n’était pas que contre elle qu’il s’était vengé. Mais contre le monde, ses démons, ses frustrations, tout ce mélange malicieux qui avait corrompu imperceptiblement les tréfonds de son âme, et qui était ressorti comme par effervescence lorsque cette déception sentimentale s’était imposée. Que dire, que faire, que penser ?

Sa mâchoire se crispa, il sentit les larmes lui monter aux yeux. Une inquiétude profonde s’empara de son être. Il n’était plus vraiment lui-même.

Assis à même le sol, à côté du cadavre, il attendit. Sa vengeance allait en amener une autre. Les hommes du baron allaient le retrouver, et lui faire subir un sort terrible, lui qui se sentait fautif, mais dont la sombre fierté lui insufflait un sentiment d’accomplissement étrange. Il y a toujours une forme de liberté dans la haine ; et le jeune homme avait trouvé là un exutoire qui lui permettait pour la première fois de sa vie de se sentir complètement insoumis.

Le conflit entre ses valeurs et son désir de liberté perdura pendant de longues minutes, le faisant passer de souffrance à haine, de peur à colère, de remord à inconscience. Mais, un léger, minuscule détail attira son attention alors qu’il était empli par ce mélange de sentiments : le blizzard avait cessé de fouetter son visage, et pourtant… aux alentours, la tempête de flocons était toujours là, implacable et impérieuse. Quand son regard s’éleva un peu plus loin en face, il put constater… non, deviner, que la neige percutait un mur invisible, une barrière pas imperméable mais qui suffisait à dévier le blizzard de sa trajectoire. Cela dura à peine une seconde, et comme si cette prise de conscience, et cet élan de curiosité étaient un parasite à ce phénomène, le mur s’effondra. Prit par surprise, la neige agressa ses yeux, lui arrachant un grognement de douleur, alors qu’au loin, le bruit de motojets se faisait entendre.

La silhouette perdue quitta donc le cadavre, et disparut dans le flou argenté de Mygeeto. Plus personne n’en entendit parler depuis ce jour. Ou presque.

[Commentaire HRP] Après la remarque de Kovarn ( je le remercie encore une fois au passage ) il est vrai que dans l'état actuel, mon perso penche plus pour l'Ordre Noir de Dark Oblivius que pour les Ravageurs de Gelmir. Cependant, après m'être creusé les méninges, je n'arrive pas à trouver une pirouette assez fluide pour permettre le changement de cap.

Je voudrais donc savoir s'il serait avisé, selon vous, de consacrer cette évolution du psyché aux RPs d'introduction plutôt que de la décrire directement dans la fiche. Pour moi, ce serait intéressant de voir le "domptage" de mon perso par des valeurs de liberté, certes, mais ordonnées et raisonnées. Cela dit, pour arriver à ce résultat, il faut qu'il ait réellement conscience de sa sensibilité à la force, mais surtout de l'existence d'un tel idéal. Deux choses qu'encore une fois, je préférerais exploiter en RP et non tout seul, dans une fiche.

Merci ! ^^ [/HRP]



Points forts:

- Force physique due à la survie dans la nature
- Maniement des armes de corps à corps, notamment bâtons et lances
- Sensibilité à la Force
- Imprédictibilité

Points faibles:

- Psyché vacillant
- Caractère impulsif
- Faible pour les femmes ( et les promesses d'amour )
- Agressif en combat


Dernière édition par Shayn Beinlosi le 06/05/2017 11:39:09; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 02/05/2017 17:45:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gelmir
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2 918
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 05/05/2017 22:32:50    Sujet du message: Fiche de Shayn Beinlosi Répondre en citant

:idea: L'histoire est vraiment très intéressante, dans le contexte de découverte du potentiel dans la Force. Que cela soit, ceci dit, conscient ou pas. On note cette approche écrite pour justifier l'appartenance à la Force en règle générale.

:idea: Les grands thèmes sont respectés comme le fait que Shayn est inscrit dans le registre des "adeptes du Côté Obscur" dans sa manière d'être et surtout de réagir. En premier lieu face aux agresseurs de cette charmante demoiselle, puis face à cette "trahison amoureuse". La note est perceptible même s'il pourrait simplement s'agir d'un humble homme tout à fait banal.

Je n'ai rien à dire sur cette histoire...
Malheureusement son enfance est floue, bercée par les tempêtes de Mygeeto, d'où vient-il ? qui est-il ? Mais j'aurais tendance à dire qu'il s'agit là d'une forme tout à fait respectable et intéressante d'inscription. Le mystère plane quant à ses origines et de mon point de vue, cela me paraît raisonnable de penser que l'on peut s'en passer.

Pourquoi ne sait-il rien de son passé ? Il s'est éveillé un matin sans souvenirs ?
Cette partie me turlupine en tout cas. Peut-être as-tu des explications à fournir à ce sujet ?
Que cela soit une annotation de faits réels ou de suppositions, cela me paraîtrait assez logique de le voir dans l'écrit.
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Gelmir
Nouvel Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2 918
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 06/05/2017 18:14:21    Sujet du message: Fiche de Shayn Beinlosi Répondre en citant

Suite à mon double poste intolérable, je prends l'initiative de citer une partie du MP de Shayn concernant la mise à jour de son histoire.

Shayn Beinlosi a écrit:
j'ai ajouté un petit paragraphe de "description des rêves".

Ca reste assez flou quant à la localisation géographique de son passé, mais je pense avoir mis assez d'éléments pour deviner le fin mot de l'histoire


La mise à jour est donc respectée tout en restant dans ton souhait de garder le secret.
Tu obtiens donc la validation.

Tu commences avec 500 crédits, n'oublies pas de mettre ton casier à jour.
Tu débutes sur la planète de ton choix, logiquement Mygeeto.

La suite, c'est du RP...
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 26/07/2017 07:44:21    Sujet du message: Fiche de Shayn Beinlosi

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Avant le jeu -> Inscriptions -> Fiches validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Legende

Nouveaux messages Nouveaux messages
Pas de nouveaux messages Pas de nouveaux messages
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.

Partenaires

Annuaires et top sites


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com - Thème : Lyzs
Reproduction INTERDITE