Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Poison d'effroi - Le raid
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Coruscant
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kanos
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2015
Messages: 208
Niveau: 2
Rang: Soldat
Autre: Garde

MessagePosté le: 15/05/2017 19:27:15    Sujet du message: Poison d'effroi - Le raid Répondre en citant


« Je suis en route arrivée à destination dans… trois minutes! »
N’ayant aucune idée de qui était le "Je" en question, le garde ne répondit rien. Reprenant son sabre et continuant d’essayer de stopper le plus de manteau verts possibles, mais il y en avait simplement trop pour lui, et le vaisseau était trop large pour qu’il puisse les contenir. Il les voyaient impuissants prendre diverses véhicule autour de lui, ils ne cherchaient même plus à essayer de résister, ils voulaient simplement fuir. Peu d’entre eux parvenaient à atteindre les différents véhicules et à partir. Peu, mais beaucoup trop à ces yeux.
Soudainement, le comlink se réactiva, et ce fut la voix d’Aikin qui en sortit, une voix remplit de détresse.

« Je… J’ai besoin d’aide sur la passerelle juste au dessus du rez-de-chaussée ! Un Wookiee m’a pris au dépourvu et mes armes ne sont pas assez efficaces. Il a réussi à me blesser sérieusement… Je n’ai pas réussi à le maîtriser... »
Quand le comlink se coupa, c’était un Kanos le regard nerveux regardant au loin, tentant de trouver sa collègue en détresse.
Autour de lui, quelques manteaux verts prenaient des vaisseaux, mais aucun ne souhaitait visiblement prendre le risque de s’attaquer à ce garde, si ils pouvaient se tirer, ils le ferait !
Réactivant le comlink, il commença à parler.

« Je veux que quiconque à proximité du Garde Républicain Aikin aille lui porter une assistance IMMÉDIATE ! »
Sa voix était tremblante, mais suffisamment peu pour ne pas être mit sur le compte de l’émotion, suffisamment stable pour être compréhensible et son sang-froid était toujours là. Il gardait le contrôle, mais si cela continuait plus longtemps, cela n’irait pas.
Les derniers manteaux verts commençaient à être coincé, les gardes étaient désormais sur place et finalement quelqu’un se présenta à lui. Il faut dire qu’il n’était pas difficile de pigé que Kanos était l’un des Gardes de la République, son sabre-violet était toujours activé sur le côté. Cela n’était d’ailleurs plus réellement nécessaires, le flot de manteau vert avait cessé et les survivants encore présents étaient en cours d’appréhension. Seuls ceux qui avaient réussit à fuir étaient désormais en véhicule, poursuivi par certains, ou alors à trouver d’autres issues.
Qu’importe, ils n’étaient pas leurs cibles. Ils n’étaient que le menu fretin. Celui qu’il fallait avoir, c’était cet individu à l’écharpe.

Éteignant son sabre-laser, le garde grimpa sur la moto, il se familiarisa rapidement avec les commandes et finalement après des secondes qui lui parurent être des heures, la personne lui ayant parlé via comlink arriva finalement.

« Mercenaire Enfier…. Prêt à partir. »
L’Homme portait une armure mandalorienne, armure qui semblait avoir déjà subit quelques dégâts. Que cela ne tienne, lui faisant signe de rapidement s’installer sur le siège passager sur sa droite. Kanos alluma le véhicule et aussitôt partit en direction de la brèche créer par le transporteur.
« Ici le Garde Kanos, je part à la poursuite de l’écharpe avec le Mercenaire Enfier en Urbanjet. Quelle est la situation quand au mouchard ? »

Alors que quelques parasites lui répondaient, le temps que la fréquence se stabilise, le garde regarda une dernière fois vers la zone qu’il était au départ censé protéger, dedans Aikin y était, blessé… Peut-être morte…. Non, elle était vivante. Il pouvait… Le sentir. Elle était toujours présente, et elle était bien plus résistante qu’elle n’y paraissait.

« Ici la canonnière RT-157 ! Prise en chasse du véhicule suspect ! Impossible de le neutraliser : la cible reste dans la circulation, aucun tir possible !
- Bien reçu canonnière ! Maintenez la pression ! Faite fermer les voies de circulations et prévenez les centres de contrôles routier de l’opération ! Je veux que la zone de déviation évolue avec lui ! Moins de véhicules se dirigeront avec lui, moins il y aura de risque de dégâts collatéraux, est-ce que vous m’avez compris ?
- Bien reçu monsieur. Les autorités sont déjà en train d’être mise au courants. »

Accélérant encore plus et suivant les indications de son co-pilote, le Garde fonçait bien au-delà des limites permise par le code des voies aériennes de Coruscant. Mais il s’en fichait royalement .

Après quelques secondes -ou minutes il ne saurait dire- il aperçut enfin les canonnières en train de poursuivre le véhicule suspect. Véhicule qui se planquait au milieu de la foule de véhicule qui ne savait pas réellement quoi faire, certains s’arrêtaient, tandis que d’autres voulait s’écarter. Mais le terroriste collait les véhicules, les gardant entre lui et les canonnières.
S’insérant dans la circulation derrière lui, le garde fit de son mieux pour se rapprocher, et hurla à son co-pilote.

« LES MOTEURS ! VISE LES MOTEURS ! »

En face d’eux, un quartier pétions sur plate-forme géante se présentait, si ils pouvaient faire s’écraser le véhicule vers cette endroit, les chances de l’appréhender augmenterait de manière drastique.

Tandis que son co-pilote faisait sa part du travail, le garde faisait de son mieux pour rester pile dans les 6 heures du véhicules, là ou les tirs seraient plus facile.
Désormais, c’était à Enfier de ne pas se rater.

_________________________
Casier:
http://star-wars-rpg.soforums.com/t5935-Casier-de-Kanos-Furkou.htm#p63092

Formation Sabre-Laser: Soresu
"There is no power Sith holds that a Jedi cannot choose to wield. You must be strong enough to master the Force in its entirety."
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 15/05/2017 19:27:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aikin
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2015
Messages: 83
Niveau: 1
Rang: Recrue
Autre: Garde

MessagePosté le: 26/05/2017 18:52:41    Sujet du message: Poison d'effroi - Le raid Répondre en citant

J’essaie d’augmenter la distance, mais le Wookiee est beaucoup plus rapide que moi. C’est fichu. Je suis fichue… A moins que…
Au même moment, j’aperçois quelque chose voler dans notre direction. Allié ? Ennemi ? Je me concentre quelques instants et reconnais l’armure républicaine. Allié ! Il me reste peut-être une chance. Mais que faire ? Profiter de la confusion de l’adversaire pour s’enfuir, ou tenter de le combattre à deux ? Il faut prendre une décision rapidement, ou sinon…

Le colosse enragé le remarque et se rue sur lui. Affaiblie, je réagis trop tard et ne peux même pas tenter de gêner la bête. Il agrippe la jambe du soldat, et commence à tirer vers lui. Ce dernier tente de s’en dépêtrer, mais échoue et se fait lancer quelques mètres plus loin. Un bruit sourd indique son choc avec la passerelle. Le chose la plus grave, cependant, est peut-être le fait qu’il ait lâché son arme dans la manœuvre, laissant potentiellement un blaster au terroriste.

Réfléchis… Réfléchis ! Il est entre nous deux, nous pouvons peut-être l’attaquer à deux… Mais du corps-à-corps serait du suicide, ici… Que faire… J’ai encore mon blaster, mais vu mon état, il me faudrait du temps pour viser correctement, surtout à cette distance... Le bâton électrique n’est pas une option dans cette situation… Réfléchis !

La montagne de muscles se rend compte que ses mains sont trop grandes pour le blaster, et décide finalement d’opter pour une méthode qui a fait ses preuves : charger dans ma direction. Fatiguée, je réagis tardivement, et ma course est trop bancale pour tenir avec le rythme de la locomotive fonçant dans ma direction. Je me prépare à encaisser le choc, quand je remarque que mon allié s’est précipité sur la bête et s’est accroché à son cou, de derrière.

Le Wookiee se débat, mais n’arrive pas à se débarrasser du Républicain. Je dois agir, mais je reste tétanisée, ne comprenant pas encore pourquoi je ne suis pas morte. Les hurlements de mon compatriote me font sortir de ma transe. Allez, agis ! Je remarque que le monstre a lâché “son” blaster. Mais il est trop loin, alors je profite de l’opportunité pour dégainer le mien et l’aligner sur le terroriste. Mais que viser ? Il bouge trop… Il s’agite… Je ne dois pas toucher le soldat… Mais je manque de temps ! Non ! Prends une décision ! Prends une décision !

Sous l’influence de la peur et de la pression, je tire. Le projectile part trop bas, mais touche le Wookiee au genou droit à cause d’un mouvement brusque de ce dernier. Il hurle, fait une ruade violente, et se tient son genou en cet instant. Je ne sais pas si le soldat a réussi à rester accroché, mais il n’y a plus de risque de le toucher, maintenant.

L’adrénaline de la réussite remplaçant la peur, je profite de cette petite opportunité, je vise à nouveau et tire. Cette fois, le projectile est précis, et lui touche le torse. Il a un mouvement de recul, comme surpris d’avoir été touché une deuxième fois, mais il ne bouge pas, ce qui me permet de tirer presque au même endroit. Il commence à tituber, à mi-chemin entre la surprise et la douleur, et tombe en arrière. Je m’approche, ramassant le blaster de mon allié, et me met à côté du Wookiee.

Ses râles successifs suggère qu’il est à l’agonie, mais ses mouvements encore suprenamment énergiques me forcent à rester à distance. Que faire ? On pourrait le laisser ici, mais il pourrait peut-être être secouru. Ça serait improbable, mais je sais que le bacta peut produire des miracles. Et aussi…

Il a l’air d’être en souffrance extrême… Ce serait cruel de le laisser ainsi… Mais ça serait aussi cruel de l’achever ainsi… Tuer un autre être vivant et doué de conscience, même si c’est un terroriste, devrait être évité.... non ?
Je réagis trop tard et il me met un coup de pied dans le tibia. Bien qu’il soit affaibli, il reste une montagne de muscles, et l’action m’arrache un gémissement de douleur. Non… il est bien trop dangereux… On ne peut pas le laisser comme ça.

Je pointe mon blaster vers sa tête, plus par intimidation que par réelle envie de le tuer. Je vois le républicain, de l’autre côté. Je tourne ma tête vers lui : il a l’air de bien aller. Enfin, pas plus blessé qu’avant son action héroïque. Il faut que je lui demande quoi faire. Il aura peut-être une solut…


— Fais le.

Avant que je ne puisse demander quoique ce soit, ou que je puisse demander d’où provient cette voix, mon doigt appuie instinctivement sur la gâchette de mon arme, projetant son projectile meurtrier dans le crâne de la bête affaiblie. Une détonation funeste se fait entendre, un éphémère hurlement, puis plus rien.

Je ne me rends pas compte de mon acte sur le coup. Et, quand je réalise enfin ce que je viens de faire, mon arme me glisse des mains et je tombe en arrière. Les mains sur mon casque, je sanglote en murmures incompréhensibles, de plus en plus bas. Si quelqu’un pouvait déchiffrer mes marmonnements à cet instant présent, il entendrait des choses comme “Oh mon dieu…” ou “Non non non… Je suis désolée…” ou “Qu’est-ce qui vient de se passer…?”...

Je reste quelques instants ainsi, complètement imperméable à mon environnement. Sur l’instant, j’oublie avoir cru entendre quelqu’un, et essaie de me reprendre, sans grand succès. Pourquoi l’avoir tué ? Pourquoi devons-nous tuer ? Pourquoi je me suis engagée dans l’armée ? Je ne trouve pas de réponse, à ces questions comme à toutes les autres auxquelles je peux penser sur le coup. Dans un éclair de lucidité, et entre deux sanglots, j’arrive à dire de manière à peu près intelligible :


— ...les...les civils… il faut… il y a encore des civils… ? Il faudrait les aider… les...

Je n’arrive pas à finir ma phrase et me renferme sur moi-même. Je ressens comme un conflit intérieur, comme si deux entités se battaient. D’un côté, j’aurais envie de me cacher dans un coin et d’attendre que tout cela se termine. Mais de l’autre, mon devoir m’oblige de continuer, et d’aller aider les potentielles victimes…

Dans un moment de courage, j’arrive à me relever. Allez ! Tu es une Garde de la République ! Tu...tu ne peux pas rester ici à te lamenter ! Kanos est certainement passé par là lui aussi, et pourtant il n’en est pas resté brisé ! Allez !

Je me redresse, essaie de faire face au soldat. Mais, craignant ce qu’il pourrait dire ou penser, je détourne la tête. Pour moi, cela ne change rien, mais les humains accordent une importance particulière au regard. Je fais mine de regarder en contrebas.


— Il… Il faudrait peut-être descendre… chercher des survivants, si l’on peut les mettre en sureté… Ou alors chasser les derniers terroristes, si tu en as le courage.... Je… Je suis blessée. Je pense que tu l’as vu, et que tu le sens dans ma voix. Est-ce… Est-ce que tu pourrais ouvrir le chemin ?

Je me penche et rattrape l’arme de mon compagnon d’infortune, lui tendant par la même occasion. Si nous voulons nous en sortir, il va falloir rester soudés...
_________________________
Casier :http://star-wars-rpg.soforums.com/t6094-Casier-d-Aikin.htm#p64439

Fiche : http://star-wars-rpg.soforums.com/t6087-Fiche-de-Aikin-Lumaes.htm#p64403

Très grand merci à Lyzs pour l'avatar <3
Revenir en haut
Oneight (CT-1989)
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2015
Messages: 192
Niveau: 1
Rang: Adjudant

MessagePosté le: 05/06/2017 18:06:13    Sujet du message: Poison d'effroi - Le raid Répondre en citant

Oneight luttait pour rester cramponné au cou du wookie, il savait qu'il ne pourrait pas se tenir à la bête indéfiniment, quand celle-ci se débattait, le clone jetait un coup d’œil par dessus son épaule. Et à chaque fois, tout ce qu'il apercevait, c'était la garde immobile qui semblait ne pas oser agir. Après quelques secondes qui lui semblèrent infinies, le soldat remarqua un blaster dans la main d'Aikin, l'arme était pointée en direction de la créature poilue. Un premier coup de feu retentit, la créature venait d'être touchée, et était seulement blessée. Le corps de CT-1989 quant à lui fut projeté plusieurs mètres en arrière et atterrit sur un large débris, sûrement celui d'un pilier. L'impact avait été tellement puissant qu'il assomma l'Aiwha Rocket. Malgré sa vision trouble, l'homme en armure remarqua un trou béant et encore fumant dans le genou du terroriste, par la suite deux autres tirs de blasters fusèrent et transpercèrent le torse de la chose tout en écorchant son manteau vert, il poussa un long gémissement et s'écroula au sol si pesamment que le son de sa chute fut audible au milieu des cris et des tirs. Le monstre poussa plusieurs gémissements, tantôt saccadés et tantôt ininterrompus. L'amnésique secoua la tête et cligna des yeux à plusieurs reprises dans le but de retrouver ses esprits suite à son choc contre le pilier. Toujours bloqué au sol, il observais la garde qui était parvenue à vaincre la bête mais qui ne l'achevait pas pour autant. Grave erreur, le Wookie projeta violemment son pied contre le tibia de la femme, cette dernière gémit et aligna son blaster sur la tête de la bête, sans tirer? Elle jeta un rapide coup d'oeil en direction du radioactif, comme pour lui demander ce qu'elle devait faire, n'importe quel soldat aurait déjà mit fin à la vie du terroriste, même le plus clément d'entre eux! Mais l'aveugle ne pouvais pas le faire, ou ne voulais pas le faire? Oneight savait que certains Jedi donnaient tellement d'importance à la vie qu'il leur arrivait d'épargner leurs ennemis, ce que le clone comprenait parfaitement. Néanmoins, la République ne pouvait pas se permettre de traiter des terroristes avec indulgence, Oneight aurait déjà abattu le chien.

Des gémissements, un tir, une dernière lamentation, de la fumée émanant du corps sans vie, l'aveugle avait interrompue la vie du monstre, définitivement. L'ex-membre de l'unité Crabe Tambour se releva difficilement et tenta de rejoindre la Républicaine, cette dernière fit involontairement tomber les deux blasters qu'elle tenait. Aikin se laissa tomber en arrière et posa ses deux mains sur son casque gris. Le rescapé s'approcha d'elle et tenta de l'aider, en vain, il avais toujours combattu aux côtés de frères prêts à tuer n'importe quel ennemi. Le wookie avait sûrement été sa première victime. La Miraluka se mit à balbutier, elle souhaitait aider les civils, elle se releva et détourna la tête, comme si elle avait été intimidée par le soldat.

-Écoute, j'aimerais moi aussi aider les civils, mais certains soldats doivent déjà être en train de sécuriser le périmètre, et des équipes médicales sont sûrement arrivées. Pour le moment, nos ordres sont de poursuivre les terroristes qui tentent de fuir, nous devons absolument empêcher que d'autres attentats se produisent. Lui expliqua t'il, en s'efforçant de se montrer rassurant.

La femme lui indiqua qu'elle était blessée, et qu'elle préférerait qu'il ouvre le chemin. Elle lui tendit son blaster DC-15S, l'Aiwha Rocket le récupéra et lui fit un signe de tête en guise de remerciement.


-Tu as fais le bon choix, tu ne pouvais pas te permettre d'épargner un terroriste.
Dit-il en lui donnant une tape amicale à l'épaule.

L'amnésie du clone n'était pas complète et il lui arrivait parfois de se souvenir de courts événements du passés, il savais que les Jedi ouvraient toujours le chemin devant les troupes clones. Cette mission était sûrement la première pour la garde, le jet-trooper compatit. Les deux blessés se mirent à marcher, ou plutôt à tituber, le plus rapidement qu'ils pouvaient en direction des speeders de l'armée qui n'étaient pas encore partis à la poursuite des terroristes.
Sur leur chemin, ils apercevaient les dépouilles des traders, méconnaissables. Oneight distingua un objet blanc qui roula sous son pied et le ramassa, c'était un casque phase II qui avait été scindé en deux parties. CT-1989 serra le poing et reposa le casque dans la mare de sang, chaque dépouilles, chaque armures cabossées, chaque tirs de blasters faisaient grandir sa haine envers les terroristes. Des chiens de ce genre s'étaient attaqués à Kamino, à sa maison... Les chiens de Cerberus avaient tous étés traqués et exterminés, il en serait de même pour ces terroristes-là.


Son comlink clignota, et il reconnu immédiatement la voix inhabituellement sérieuse de Blackout lui indiquant que pour ne pas perdre de temps il était directement partit chasser les terroristes. Le natif de Kamino lui répondit seulement par "Bien reçu".

Les speeders Républicains restant étaient gris et parcourus d'un bout à l'autre par des lignes rouges, l'un d'entre eux était un speeder BARC modifié pour servir de side-car, le siège passager fut muni d'un canon blaster. Dans une course poursuite, la moindre hésitation leur serait fatale, c'est pour cette raison qu'Oneight choisi la place passager. Par un geste de la main, il invita la garde à prendre la place du pilote.


Si ils voulaient rattraper les terroristes déjà partis, ils devraient compter sur la rapidité des véhicules Républicains...


Désolé du temps que ça a pris :/
Pour le speeder : https://www.youtube.com/watch?v=7KQxY0NpHcs

_________________________
"Brothers in arms are brothers for life."
"Sometimes being a good soldier means doing what you think is right, that's why we're superior to droids."



Revenir en haut
Enfier
République Fédérale

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2016
Messages: 118
Niveau: 1
Rang: Mercenaire
Autre: L'Épéiste d'Argent

MessagePosté le: 17/06/2017 21:15:24    Sujet du message: Poison d'effroi - Le raid Répondre en citant

J’étais essoufflé ma course effrénée pour arriver au garde je repris un peu mon souffle en attendant la suite de mes instructions. Elles ne tardèrent pas à tomber au moment on le garde venue porter la main à son Co m lien pour informer le reste du groupe de notre situation.
« Ici le Garde Kanos, je part à la poursuite de l’écharpe avec le Mercenaire Enfier en Urbanjet. Quelle est la situation quand au mouchard ? »

Alors que quelques parasites répondaient au garde, le temps où les fréquences se calment, je regardai une dernière fois le champ de bataille les derniers manteaux verts avaient soit étaient tués où enfuient… les dernières troupes encore en vie et organiser s’apprêter à partir à la poursuite des fuyards! Le réseau allait bientôt être saturé de toute façon.
« Ici la canonnière RT-157 ! Prise en chasse du véhicule suspect ! Impossible de le neutraliser : la cible reste dans la circulation, aucun tir possible !
- Bien reçu canonnière ! Maintenez la pression ! Faite fermer les voies de circulations et prévenez les centres de contrôles routier de l’opération ! Je veux que la zone de déviation évolue avec lui ! Moins de véhicules se dirigeront avec lui, moins il y aura de risque de dégâts collatéraux, est-ce que vous m’avez compris ?
- Bien reçu monsieur. Les autorités sont déjà en train d’être mise au courants. »

Accélérant encore plus et suivant mes indications, la Garde fonçait bien au-delà des limites autorisées. Mais la vitesse ne m’avait jamais fait peur j’avais bien un souvenir ou je sautais e chute libre vers le sol avec pour seul amortit un jetpack… Oui! je devais bien être suicidaire d’un côté...

Après quelque temps, nous aperçurent enfin les canonnières en train de poursuivre le véhicule suspect. L’Engin qui tentait de nous semer parmi les autres, était plutôt malin… Se servir d’autre de catégorie civile contre les canonnières comme bouclier… certain s’arrêter mais il trouvait rapidement un autre pour le remplacer.
Le garde pilota rapidement et habillement derrière le véhicule pister par mouchard sur mon datapad. Puis d’un coup il hurla: « LES MOTEURS ! VISE LES MOTEURS ! »

Tout droit une jolie zone piétonne prête pour le crash de meneur des manteaux verts… Enfier n’avait pas le droit à l’erreur s'il s’écrasait dans le coin il ne resterait plus qu’à verrouiller à la zone et avec deux canonnières en renfort, c'était parfait!
Le garde faisait de son mieux pour rester pile à l’arrière du véhicule, là où les tirs seraient plus faciles… Enfin facile… Voilà j’étais un gars de corps à corps pas au tir de précision! Et puis m’en fiche-je devais le faire! Je dégainai mon MOA et ensuite regardèrent les moteurs avant de soupirer. « Si je me loupe c’est mort » et il mit en joue. Ce tir allez être décisif… Si je me loupais on pouvait tout perdre sur ce qui était de la poursuite. Une chance comme ça on en avait qu’une et tout reposé sur ses épaules!

Soupirant je me concentrai de mon mieux fermant les yeux je me rappelai des sensations de mon premier tir dans l’armée républicaine… La chair à canon… voilà comment on devait me voir… m’ha pas graves! Les sensations autour de moi changèrent le calme venu…rien aucun bruit puis peu à peu, elles arrivèrent… les vibrations… tranquillement les objets autour de moi apparurent comme des vagues faites par un caillou dans l’eau en me concentrant plus je pus à peu près isoler celle qui m’intéressait en gros toute celle en face de moi, puis je dessinai ma propre trajectoire celle que mon laser devait avoir… fallait me décaler à quelque mettre sur la droite je resserrai les poings sur mon MOA j’attendis le bon moment et! Je fis mouche… enfin… le tir avait fait mouche!

Le moteur prit lentement feu, une légère fumée si échappant avant que les premières étincelles apparaissent puis les flammes! Il ne restait plus que deux solutions à l’écharpe rouge sauter ou s’écraser!
_________________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 24/06/2017 23:36:06    Sujet du message: Poison d'effroi - Le raid

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Coruscant Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Legende

Nouveaux messages Nouveaux messages
Pas de nouveaux messages Pas de nouveaux messages
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.

Partenaires

Annuaires et top sites


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com - Thème : Lyzs
Reproduction INTERDITE