Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Une petite boulette
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Endor -> Sanctuaire du Nouvel Ordre Jedi -> Village Ewok
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Uriel
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2017
Messages: 36
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 07/03/2017 11:10:23    Sujet du message: Une petite boulette Répondre en citant

Le plan était voué à l’échec. L’entêtement et l’acharnement d’Uriel étaient vains. Le natif de Kalee conservait néanmoins confiance. Au moment où les deux insurgés s’étaient extraits du brasier, la messe était dite. Tant sur le plan physique que moral, les deux compères étaient exténués, à bout de nerfs. La tribu Naa’fruu était parvenue à entamer leur pugnacité. Hors de la fournaise, le Kaleesh parvenait tant bien que mal à tenir sur ses deux pieds. Son compagnon Alderaani, quant à lui, gisait au sol, visiblement sauf mais très affecté par les flammes et les fumées. Tiraillé entre le désir d’aider son camarade de circonstance et celui de mettre un terme à leurs supplices, Uri ne savait pas quoi faire. Devant ce choix cornélien, l’alien prit la décision de poursuivre la lutte et s’acharna à jouer des coudes au cœur de la foule pour atteindre le chef de la tribu des Ewoks. Cette naïve chevauchée s’avéra de courte durée. Le reptile fut très rapidement maîtrisé par les flagellants qui ne lésinèrent pas sur les coups adressés à celui qu’il prenait pour un Sanyassan. Les coups d’épieux et de bâtons rudimentaires se succédaient inlassablement. Au cours du passage à tabac, Uriel se hasarda à se demander si son compère s’en était tiré à meilleur compte. Leurs hôtes n’étaient pas du genre à faire de jaloux : le sort en était jeté, ils connaîtraient très bientôt le courroux du maître de céans.

Lorsqu’il ne ressentit plus une once de douleur dans son corps, Jai Veelar fut traîné jusqu’aux pieds du chef de la tribu Naa’fruu tout comme Kath Aplazm. Ce dernier était dans un sale état. Le Kaleesh avait côtoyé très peu d’humains jusqu’à présent, néanmoins, il leur reconnaissait une force physique égale à celle de son peuple. L’Alderaani, malgré les nombreuses contusions et les brûlures, demeurait conscient. Le gouvernant Ewok amorça un discours duquel le natif de Kalee ne saisit rien du tout. Kath, empli du même fatalisme qui s’était emparé d’Uriel auparavant, lui coupa la parole exigeant de son bourreau qu’il mette un terme à leurs souffrances. Dans les instants qui suivirent, l’humain s’effondra lourdement au sol. L’alien s’approcha du Novice Aplazm afin de vérifier s’il s’agissait d’une simple perte de conscience mais fut empêché par les Ewoks, qui sur le commandement de leur chef, les menèrent dans la hutte avoisinante.

Dans les instants qui suivirent, le chef Chitupa et le Maître Nass pénétrèrent dans l’enceinte de la maison de fortune. Kath reprit connaissance juste à temps. Le supérieur de l’humain traduisit alors les obscures paroles du leader Naa’fruu. Chitupa faisait valoir que l’Alderaani devait, pour faire amende honorable, s’astreindre à l’une de ses requêtes. L’humain interloqué s’apprêtait à répondre, mais le Gungan poursuivit derechef en s’adressant cette fois-ci à Jai Veelar, auquel il réitéra ce qui avait valu pour le Novice Aplazm. L’incompréhension dominait l’esprit du reptile.
*Drôles de manières qu’ont les habitants de cette planète. Un instant, ils vous infligent une correction, le suivant, ils réclament votre aide*, pensa le natif de Kalee. Néanmoins, le Kaleesh n’était pas fou, il se voyait mal refuser la proposition. Un refus serait peut-être le premier pas vers de promptes retrouvailles avec la cellule lugubre où ce voyage de folie l’avait mené. *Quitte à faire œuvre de folie, autant aller au bout de cette comédie*, se convainquit-il.


- J’accepte votre offre, répondit Uriel avec humilité. Si cela peut vous permettre de retrouver les vrais responsables du rapt de l’enfant de votre tribu, vous pouvez compter sur moi.

Le temps n’était plus aux hésitations. La solennité de la requête trahissait à une profonde inquiétude tant de la part du Gungan que du représentant Naa’fruu. Sous couvert d'être un acte de clémence, la porte de sortie qui s’ouvrait au reptilien et à l’Alderaani cachait très certainement une finalité capitale. Uri ignorait les détails mais tous les pans du secret qui sommeillait au cœur des luxuriantes forêts se dérobaient et lui laissaient entrevoir que ce mouvement sectaire, terré au fond des bois, agissait dans une optique vertueuse.

Afin de démontrer son entier dévouement à la cause Naa’fruu, le natif de Kalee s’approcha du chef Chitupa et ploya le genou en guise d’allégeance à leur cause avant d’ajouter :


- Je n’ai qu’une modeste doléance en retour. Je souhaiterais récupérer le masque de mon grand-père.
_________________________
Casier & Aventure

Fiche

Thème
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/03/2017 11:10:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kath Aplazm
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2015
Messages: 680
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 16/03/2017 13:25:50    Sujet du message: Une petite boulette Répondre en citant

Des cris entremêlés de paroles indistinctes tirèrent Kath Aplazm de sa torpeur. Blême malgré ses nombreuses contusions, il n'avait pas fière allure. Prostré à genoux, il avait peine à reprendre connaissance et pleine conscience de ce qui se déroulait autour de lui. A tâtons, il chercha instinctivement des mains de quoi se défendre : ces Ewoks en avaient certainement encore après lui. Bien qu'il fût enfermé dans une cahute et entouré de gardes -qui venaient de trainer Uriel à ses côtés-, il remarqua avec surprise qu'aucun lien n'entravait ses mouvements. La douleur, elle, ne le lâchait pas et était suffisante pour l'immobiliser complètement. Son potentiel de résistance avait été atteint et son esprit combattif se heurtait à la fébrilité de son corps.
Mais comme il levait encore les yeux, il aperçut la silhouette de maître Nass, aux côtés du chef des Naa'Fruu qui paraissait gesticuler en émettant des sons discordants. Les grosses lèvres du Gungan se remuaient comme il discutait bruyamment. Il sembla un instant au novice que le gros Gungan s'adressait à lui, mais, ses oreilles sifflant et bourdonnant, il ne capta qu'un borborygme disgracieux qui aurait tout aussi bien pu sortir de la bouche du maître Jedi, eût-il mieux articulé. Mais au bout d'une poignée de secondes, les paroles de Nass commencèrent à faire sens et les ténèbres qui embrumaient les yeux de Kath se dissipèrent peu à peu.


- ...si tu as évité le bûcher, tu ne t'es pas encore fait pardonner par les Ewoks et, par conséquent, par les Jedi. Tu devras donc te repentir en répondant à une requête du Chef Chitupa. L'acceptes-tu ?

Il avait "évité le bûcher" ?! Pourtant, ce n'était pas faute d'avoir essayé de le rôtir. Kath resta interdit, ne sachant que répondre à son maître. Qu'est-ce qui lui valait d'être soudainement épargné ? Les Ewoks ne lui avaient bien évidemment rien pardonné, et n'avait fait montre jusqu'ici d'aucune clémence à son égard. Alors, pourquoi avaient-ils subitement baissé les armes ? Uri, à la gauche du novice Kath Aplazm, n'eut pas non plus l'air plus convaincu lorsque Nass lui proposa de se joindre à eux. D'abord, il le laissait à la mort, puis il accueillait le Kaleesh les bras ouverts ? Kath commençait à penser que tout ceci faisait partie du plan du Gungan depuis le début. A mieux y repenser, ces méthodes violentes, absurdes, voire sadiques ressemblaient tout à fait aux types de stratagèmes qu'aurait pu élaborer Nass pour préparer une nouvelle leçon. Si Kath devait retenir quelque chose de tout cela, c'était bien qu'il ne fallait faire aucune confiance à un être aussi tordu que son instructeur. Ses leçons avaient beau l'avoir renforcé physiquement, l'avoir ouvert à la Force et lui avoir fait prendre conscience des violences et des réalité des épreuves de la vie, elles avaient bien failli le tuer.

Comme Uriel avait répondu par l'affirmative à la proposition du chef Naa'fruu et que Nass semblait attendre une réponse plus convaincante de la part de son élève que le vague grommellement qu'il avait émis en se réveillant, Kath se releva. Fixant son maître, l'oeil droit poché et le nez en sang, il avait la ferme intention de lui dire ses quatre vérités, mais les regards graves braqués sur lui le firent flancher. Dans un élan de sagacité, il finit par comprendre qu'un refus de sa part pourrait bien lui valoir un renvoi effectif de l'ordre ou une véritable exécution sommaire de la main du chef Ewok ou, de façon non moins attendue, de Nass lui-même. Kath détourna le regard. Il n'avait d'autre choix que d'accepter de jouer le jeu, si cela pouvait lui sauver la vie. De toute manière, rien ne pouvait être pire que ce qu'il avait déjà vécu cette nuit... non ?


- J'accepte, maître, dit-il sans aucun entrain ni conviction. Le cœur serré, il n'aspirait plus qu'à retrouver sa cellule au Sanctuaire et y dormir pour qu'on ne le réveille plus avant le printemps suivant. Mais aussi étonnant que cela puisse sembler, il avait également à cœur de restaurer son image auprès des maîtres qui l'avaient si sagement recueillis et avaient placé tant d'espoir en lui. De plus, il refusait de laisser Uri seul à la tâche, lui qui l'avait aidé de façon désintéressée et avec qui il avait bravé la mort. Quant à Nass, il pouvait aller au diable, Kath ne lui ferait pas le plaisir de mourir de sitôt.

- Je ferai ce qu'on me demande pour racheter mes torts.


Prononçant ses mots, il concentra toutes ses forces dans ses efforts pour rester debout et attendit qu'on lui indique la suite des opérations. Malgré tout, il s'affaissa vite sur ses propres jambes et resta là, assis sur les fesses à regarder Uriel et Nass d'un air dépité. Il attendrait donc encore un peu avant de se mettre en route.

_________________________




Revenir en haut
Rylen Korr
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 3 829
Niveau: 5
Rang: Maître du Conseil Jedi
Autre: Grand Maître Jedi

MessagePosté le: 21/03/2017 18:41:35    Sujet du message: Une petite boulette Répondre en citant

A cet instant, Kath Aplazm et Uriel Jai Veelar venaient de changer à jamais le destin de la lune d'Endor par leur décision commune. Mais ils ne le savaient pas encore.

C'est ce type de décisions qui changeaient un Homme ou un être quelconque. De ces choix dépendaient la connaissance, la sagesse. De ces choix dépendait la Force. Lorsque Nass entendit son élève et l'alien acquiescer et accepter la requête de Chitupa sans ciller, une étrange sensation lui parcourut l'échine grasse et musclée qui lui servait de dos. C'était un mélange de fierté et de bonheur, la fierté et le bonheur d'avoir réussit une entreprise impossible et d'avoir retourné à son avantage une situation qui était loin d'être gagnée.

Oh que oui. Nass sentait parfaitement les sentiments négatifs qui envahissaient actuellement le cœur de Kath. Il y avait un semblant de colère à son égard, les prémices d'une haine qu'il pourrait développer plus tard si Nass ne changeait pas de pédagogie et de discours. Le jeune Alderaani laissait enfin échapper un sentiment nouveau, différent de sa naïveté et de sa flemmardise. Le Gungan savoura ce moment. Il fallait dire qu'il avait mis sa réputation et son honneur en jeu en continuant à accorder sa confiance au Novice sans que le principal intéressé ne soit au courant. Kath ne connaissait que la partie immergée de l'iceberg. S'il savait seulement jusqu'où le Maître Nass était allé pour le sortir du pétrin dans lequel il s'était fourré.

Bien des Maîtres l'auraient laissé tomber. Bien des Jedi l'auraient recalé avant de l'envoyer dans les Corps de Services Jedi, là où se trouvaient les apprentis en échec. Kath Aplazm avait eu de la chance d'avoir découvert l'Ordre Jedi dans sa période Endori et non dans son époque Coruscanti. Si son taux de midi-chloriens avait été découvert avant la Guerre des Clones, le jeune homme serait déjà à l'heure qu'il est en train de planter des grains de céréales sur une planète de la Bordure Extérieure, faisant du jardinage son activité favorite et journalière.

Et que dire du Kaleesh, si ce n'est qu'il faisait preuve d'une fidélité incroyable pour un nouvel arrivant de son calibre ? Il ne connaissait personne et avait été emprisonné dès l'instant où il avait mis les pieds sur la lune forestière. Et pourtant, il s'offrait aux Ewoks afin de traquer les responsables du rapt de l'enfant qui lui avait valu une capture en bonne et due forme.

En échange, il désirait simplement reprendre le masque de son grand-père. Rien de plus.

Le Chef Chitupa, silencieux et attentif aux dires de chacun, n'eut aucunement besoin d'attendre les explications en Ewokese du Gungan adjacent afin de comprendre ce que les deux ex-captifs venaient d'annoncer. Lorsque le "presque-Sanyassan" fit sa demande, le Chef Chitupa tapa à deux reprises avec son bâton sacré sur le sol. Un de ses gardes entra dans la cabane et lui tendit le fameux masque en question. Le leader des Naa'fruu prouva alors tout le respect qu'il avait pour la culture du Kaleesh en empoignant délicatement le morceau de crâne avant de lui tendre dans un geste solennel. Le Ewok avait beau être petit par la taille, il était grand par la sagesse. Même s'il avait failli provoquer la mort des deux individus en face de lui il y a quelques minutes en arrière.

Les autochtones de cette lune étaient loin d'être des sains. Ils faisaient partie d'une civilisation primitive et croyaient encore aux esprits et à la force de la nature. Par conséquent, leurs pratiques et leurs coutumes étaient à la hauteur de leurs croyances : elles étaient barbares. Si les Jedi avaient réussi à pactiser avec eux, c'était uniquement grâce à leurs dons mystiques. Sans cela, ils auraient été mis à la même enseigne que Kath Aplazm et son acolyte alien.


- Je salue votre dévouement à tous les deux. Plus particulièrement le tien jeune Kaleesh, déclara t-il en se tournant vers Uriel, Je sais pertinemment pour quelles raisons tu es parvenu jusqu'à ces terres. Sache que tu auras ta réponse demain à l'aube. Tu peux dès à présent prendre tes quartiers dans notre Sanctuaire.

Laissant le silence s'installer de nouveau, le Maître Gungan posa son regard sur Kath Aplazm, désormais avachi sur le sol. Le jeune Alderaani avait fourni de très gros efforts depuis plusieurs heures et avait atteint le point de rupture. Enfin il découvrait les joies du surpassement de soi ! Enfin il oubliait le confort matériel dans lequel il avait sûrement baigné depuis sa plus tendre enfance. Nass reconnaissait parfaitement les Novices qui provenaient du Noyau, ils n'avaient pas la même endurance ni la même mentalité que les Initiés de la Bordure Extérieure, ceux qui avaient appris la survie avant le confort de la vie. La quête commune avec les Ewoks vers laquelle ils se dirigeaient allait lui faire définitivement oublier tout souvenir d'Alderaan.

Endor allait définitivement devenir leur berceau.


- Nous reparlerons de tout ça plus tard, Kath. Profite de cette dernière nuit de paix, tu en tireras des leçons dès le lever du jour, lui dit-il très sérieusement avant de conclure à l'endroit des deux ex-captifs, Vous pouvez dès à présent retrouver votre liberté. Ne quittez pas le Sanctuaire jusqu'à nouvel ordre, et restez attentif aux émissaires. Ils vous informeront très vite lorsque le grand départ aura lieu.

Sans aucune précision utile, Nass quitta la hutte après avoir laissé passer le Chef Chitupa. Leur place fut très rapidement prise par trois guerriers Ewoks, parmi eux celui qu'Uriel et Kath avaient enfermé dans leur cellule plus tôt dans la soirée. Leurs petits cris incompréhensibles devaient surement signifier qu'ils voulaient les voir déguerpir du village Ewok au plus vite. Ils semblaient bien plus pacifiques qu'à l'accoutumée, néanmoins l'on pouvait lire dans le regard des trois autochtones qu'ils gardaient des ressentiments vifs à l'encontre de leurs deux anciens prisonniers. C'était très certainement ce que ressentait actuellement l'ensemble des Naa'fruu à l'encontre des Jedi dont faisait partie le pyromane de la veille, Kath Aplazm.

La dette était très lourde à assumer pour le jeune Novice, mais il fallait qu'il s'en acquitte. Il avait toute une quête pour le faire. Encore fallait-il qu'il reste en vie durant celle-ci. Car la dernière fois que les Jedi s'étaient lancé dans une telle aventure, le Maître Jedi Olorin Vendar était mort et Sam Skawalker avait succombé au Côté Obscur.

Qui d'autre allait y rester, cette fois-ci ?

_________________________
- 1/ Soresu - III - Parades (Défense) =) Rylen en fait sa principale technique de combat -
- 2/ Shien - IX - Coup vif à l'adversaire (abandonnée au fil des années au profit de l'Ataru) -
- 3/ Sokan - VIII - Frappes rapides et brèves -

-Histoire du Maître Jedi-
-Possessions du Maître Jedi-
- Second perso: Rick O'lonell -
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 11/12/2018 17:30:48    Sujet du message: Une petite boulette

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Endor -> Sanctuaire du Nouvel Ordre Jedi -> Village Ewok Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com