Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Formation des novices, au programme éducation physique!!!
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Endor
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 630
Niveau: 100

MessagePosté le: 14/02/2016 21:42:35    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant


Une clairière parmi tant d'autre


Maître Nass



Maître Nass se revoyait la veille, une journée pluvieuse sur Endor, l'empêchant de rosser proprement le padawan Lethos. En plus de ça il avait été mandaté par le conseil, l'empêchant du même coup d'aller s'envoyer une ou deux pinte derrière les tonneaux. Rouspétant silencieusement il s'était rendu à la salle du conseil. A l'intérieur le conseil au complet l'attendait, chose rare, il s'était alors demandé ce qui lui valait un tel honneur, est ce qu'ils avaient quelque chose à redire concernant ses méthodes d'entraînement ?

Mais non rien de cela, bien au contraire. Les maîtres l'avaient informé de l'arrivée d'un grand nombre de novice, ce qui n'était pas arrivé depuis bien longtemps. Une telle arrivée obligeait le conseil à réutiliser les anciennes méthodes de formation à savoir les clans de novices. Et pour les éduquer il demandait à lui, Nass « Papa big boss », un des maitres d'armes de l'ordre de prendre en main les formations de ces novices.

Certes le gungan obèse était conscient de ce convoi de novice et de l'importance qu'ils revêtaient pour l'ordre. Mais jamais il n'aurait soupçonné qu'on lui demande de former les novices, après tout il était connu pour sa pédagogie peu conventionnelle et ses méthodes d'enseignements pour le moins originales, le padawan Lethos pouvait en témoigner. Mais non ils tenaient à ce que ce soit lui.

Un sourire étira ses lèvres épaisses, ainsi c'était pour ça qu'on l'avait tiré de sa retraite, après de longues années à méditer sur la voie du sabre et sur la condition de jedi, on venait le chercher pour former la nouvelle génération. A l'exception du padawan Lethos cela faisait bien plusieurs années, peut être dix ans qu'il n'avait pas mené de formation sérieuse. Lorsque le conseil jedi lui avait demandé si il acceptait cette tâche il avait juste répondu avec un sourire :


-J'espère juste qu'ils seront solides.

A cette phrase il avait tout de suite noté l'expression de certains membres, c'est bien ce qu'il pensait, le conseil n'était pas sûr d'avoir fais le bon choix, mais qu'à cela ne tienne, ils ne pouvaient revenir ainsi sur leur décision. Il pouffa en se remémorant le fait qu'on avait songé à lui pour occuper un siège du conseil, en effet il était l'un des maîtres d'armes de l'ordre et ne cédait de terrain qu'à peu de jedi comme le grand maître Rylen Korr, cependant on l'avait vite écarté en raison de son caractère fantaisiste. De toute manière il n'avait pas l'ambition de faire un jour partie du conseil, en revanche former l'avenir de l'ordre était une tâche qui lui plaisait et qui l'attirait bien plus.

C'est ainsi qu'il se retrouvait donc à attendre dans une des innombrables clairières d'Endor, assis au bord d'une rivière, à côté d'un tas d'épée d'entraînement. Sans surprise on lui avait demandé d'assurer les cours d'éducation physique et d'escrime.
Il savait que les novices avaient été contacté par l'un des maîtres pour les informer du lieux et de l'heure de leur formation. Il avait encore dix minutes avant l'arrivée des novices, il avait largement le temps de faire une petite méditation.

Il s'allongea donc sur le côté, s'appuyant sur son coude droit, dans sa main gauche reposait une pipe en chêne de laquelle s'échappait un filet de fumée âcre. Il sourit en imaginant la réaction des novices qui le verraient dans cette position. C'était la première leçon de son cours, tester les novices sur leur capacité à juger quelqu'un. N'importe qui se demanderait si ce gungan obèse, sommeillant en position « repos », avec sa bedaine qui glissait vers le sol était véritablement ou non un maître jedi.

 


Vous décrivez la réception du message, votre arrivée sur les lieux et votre réaction face au gungan obèse en train de dormir en sachant que c’est votre professeur ^^
Comme précisé dans le message que je vous ai envoyé vendredi soir vous avez trois jours soit jusqu'à mercredi 23h59 pour poster, si vous postez après cette date, veuillez d'abord poster votre arrivée en retard au cours. Je vous répondrais et ensuite vous pourrez participer aux cours normalement ^^


By Menthos

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14/02/2016 21:42:35    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kath Aplazm
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2015
Messages: 648
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 14/02/2016 23:38:25    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

Si la saison des pluies s'était levée depuis quelques temps sur Endor, les accalmies se faisaient plus régulières ces derniers jours. Pourtant, dans la misérable hutte dont il avait hérité, le novice Kath Aplazm attendait les beaux jours avec impatience : ses murs mal isolés et lézardés de toutes parts laissaient entrer un vent frais qui l'empêchait de se remettre de son rhume récurrent. Ainsi, il dormait très mal et ne pouvait se rendre au dehors afin de trouver de quoi réparer son logis à cause des pluies torrentielles qui surprenaient ceux qui s'aventuraient un peu trop loin du camp. Depuis son arrivée, le jeune homme n'avait d'ailleurs jamais daigné quitter le Sanctuaire, car il était bien trop effrayé à l'idée de recroiser les Ewoks qui vivaient non loin.

Il avait, dans ses heures d'errements, découvert la sympathique cantina de Bareman, qu'il avait appris être un ancien soldat clone qui avait choisi de suivre les Jedi dans leur exil forcé sur la lune forestière. Là-bas, il avait passé plusieurs heures chaque jour, trompant l'ennui par une partie de pazaak ou se remplissant d'autre chose que les biscuits secs qui étaient abandonnés à heure fixe -il n'avait jamais bien vu qui les lui aportait, car il évitait de se trouver dans ses quartiers humides la majeure partie du temps- près de sa couche de paille. Grâce au tenancier, il avait d'ailleurs retrouvé un accès à son compte en banque encore un peu garni, ce qui lui permettrait à l'avenir de se fournir de ce dont il pourrait avoir besoin... bien qu'il ait entendu ça et là la vision assez négative que gardaient les maîtres Jedi sur les possessions matérielles. Peu importait, pour le moment, les quelques crédits qu'il possédait lui permettaient de manger.

Cependant, quelques jours seulement après avoir découvert la fameuse cantina et ses lots de distraction, il avait, par le jeu du hasard ou de son étourderie sans borne, perdu la trace de la petite puce qui lui permettait en temps normal de régler ses dépenses auprès de l'aubergiste clone. Ce dernier refusant farouchement de lui avancer quoi que ce soit, craignant sans doute à raison qu'un client comme Kath ne puisse régler ses dettes, l'Alderaani s'était à nouveau retrouvé sans nourriture et avait dû se résoudre à entreprendre un savant stockage des biscuits qu'il possédait. Il avait parfois peine à croire que ceux-ci n'étaient pas, en réalité, des briques disposées pour lui permettre de colmater les fentes dans ses murs de chaume et de paille, tant ils étaient durs et peu digestes. Qu'à cela ne tienne, il commençait tout de même à apprendre l'économie, lui qui avait pour habitude de dépenser sans compter.

Enfermé dans son abri, donc, Kath mâchonnait durement une moitié d'un de ces étranges repas, profitant que la pluie ait cessé un instant pour pendre le haut de sa bure mouillée à une branche non loin. Torse nu, il observait depuis le quartier des novices la forêt alentour, silencieuse. Le Sanctuaire, en dehors de sa cantina, n'était pas non plus le lieu de grandes réjouissances : il n'y croisait d'ordinaire personne, si ce n'était les quelques autres novices qu'il avait pu rencontrer depuis qu'il était arrivé ici, il y a environ une grosse semaine. Depuis qu'il avait cessé de fréquenter le réfectoire, il les voyait d'ailleurs de moins en moins car tous avaient des horaires différents : Kath, pour sa part, était plutôt du genre "couche-tard, lève-tard", même s'il ne lui restait plus beaucoup d'occasions de veiller ni de passer de grasses matinées.

Alors qu'il s'adonnait à son activité principale, la glandouille, le novice repensait amèrement à ce qui l'avait poussé hors de sa planète natale : son activité principale, la glandouille. Et de fait, sa situation actuelle était assez peu différente de ce qu'il faisait jadis sur Alderaan, à ceci près qu'il pouvait s'honorer du titre de membre de l'Ordre Jedi, à présent. Au début, cela lui avait amplement suffi, mais il recommençait à se demander s'il ne perdait pas sa vie ici. Sa réflexion n'eut pas le temps de pousser plus loin car il manqua soudain de s'étouffer. Crachant ses poumons et toussant durement, il finit par extraire de sa bouche un morceau de papier mâchonné, trempé de bave et partiellement recouvert de la bouillie encore solide de son biscuit. Dans sa hâte, il n'avait pas dû remarquer la petite note glissée parmi ce qu'on était venu lui déposer. Ce manque d'observation avait failli lui coûter cher...mais était-il vraiment tiré d'affaire ?

Ses yeux parcouraient ce qui restait du papier déchiré ; recomposant le puzzle avec ce qu'il n'avait pas avalé, il ne pouvait distinguer que les mots "maître", "formation" (bien que le mot soit presque illisible en l'état) et "clairière". Argh ! Sûrement une note lui indiquant enfin quand et où il allait pouvoir débuter son entrainement. Il jeta sur ses épaules le haut de sa bure sans prendre le temps de le refermer puis se mit à courir dans les allées de son étage, jetant des coups d’œil indiscrets dans la moitié des huttes de novice qu'il croisait dans l'espoir d'apercevoir un visage connu qui aurait pu l'éclairer. Comme il pouvait presque s'y attendre, il ne vit personne. Il s'arrêta un moment pour réfléchir.

Il n'avait pas vraiment le choix s'il ne voulait pas se faire tirer les oreilles : il devait demander que faire à qui de droit...à savoir un maître Jedi, plus que probablement un membre du Conseil. Repensant à son entrevue précédente avec eux, il frissonna : jamais sagesse et sévérité n'avaient été si bien alliées dans le chef de personnes qu'il avait rencontrées. Pour une fois courageux, mais pas téméraire, il se demandait si ce choix était en définitive une option. S'il n'osait pas faire face aux Conseillers, il ne lui restait qu'une solution : la cantina. Tournant les talons, il se précipita vers l'avant. Au bout de quelques mètres de course, une flaque d'eau sur les passerelles lui fit perdre l'équilibre et il tomba dans le vide tête la première avec un hurlement d'effroi. Sa chute fut heureusement amortie par l'épais feuillage d'un grand arbre dont les branches traversaient le Sanctuaire et offraient des raccourcis pratiques à ceux qui désiraient, pressés, se rendre plus vite d'un lieu à un autre. Il fallait pour cela être un peu agile mais cela, Kath ne l'était pas.

Encore tremblant et le cœur battant la chamade, il descendit pas à pas le long de l'épais tronc. Au bout de quelques minutes intenses qui passèrent pour lui comme des heures, il arriva sur la terre ferme. Le jeune homme s'assit durement sur les racines noueuses de l'arbre centenaire et poussa un soupir soulagé. Il avait eu beaucoup de chance d’atterrir ici. L'écho qu'il avait parfois entendu résonnait au fond de lui d'un ton léger, à moins qu'il ne se soit agi du battement de ses tempes. Il se leva avec mollesse et jeta ensuite un regard autour de lui : s'il avait effectivement tout e sa vie durant eu la chance de survivre à ses mésaventures, il n'était pas pour autant sorti de cette vie de calvaires. Ici, il ne savait pas où il se trouvait, n'ayant évidemment jamais pris le temps de descendre faire le tour des environs.

Perdu comme il l'était, il se souvint de sa hâte et de son motif : on l'attendait, quelque part dans une clairière, semblait-il, pour débuter sa formation. Kath déglutit difficilement : il ne pleuvait plus, mais "clairière" rimait tout de même avec "forêt". Et il s'était juré de ne plus re-pénétrer dans les bois d'Endor depuis son arrivée ici. Puis, d'un pas rapide mais peu décidé, il s'enfonça dans la forêt en ayant bien conscience qu'il n'avait aucune idée de sa destination comme de la bonne direction à emprunter pour s'y rendre. Quelques enjambées plus loin, il s'arrêta, à bout de souffle. Tout compte fait, il aurait peut-être dû accepter l'invitation d'Alya à s'entrainer avec elle. Les cheveux en bataille, en sueur et la bure ouverte il ressemblait plus à un chiot mouillé qu'à un valeureux Jedi. Si en plus il était en retard pour son premier jour... Plus le temps de s'arrêter, il devait se débrouiller seul ! Cette pensée lui redonna un peu d'énergie et il reprit sa course dans la forêt en jetant des regards à droite et à gauche dans l'espoir de voir une quelconque clairière.

Il en aperçut finalement une mais ce qu'il vit le fit tressaillir : devant lui une petite forme en mouvement sautillait joyeusement en balançant de gauche à droite un bâton. Kath n'avait pas besoin de plus s'approcher, il avait reconnu Woopee, son némésis Ewok voleur de caleçon. Ni une ni deux, il se lança sur sa droite dans les fourrés, priant pour que l'intéressé ne l'ait remarqué. Dans sa précipitation à éviter cet adversaire honni, il n'avait évalué vers où il se lançait, et le voilà qui dégringolait maintenant une longue pente de boue, de mauvaises herbes et de feuilles mortes pour venir finalement finir sa course contre une souche creuse. Le dos contre le sol, les yeux en l'air, il avait la tête qui tournait. Il resta allongé sur le dos pendant un moment, les yeux fermés. Quand il les rouvrit, il prit conscience de la présence d'une rivière non loin. Elle était calme et il s'agissait plus que probablement d'un ruisseau grossi par les fortes pluies des derniers jours.

En se relevant sur le côté, les genoux toujours au sol, il remarqua à quelques mètres de lui un être des plus particuliers, reposant dans une position semblable à la sienne et fumant la pipe à côté d'un tas d'épées. La créature, obèse, ne bougea pas d'un cil à son arrivée et Kath se demanda s'il n'aurait pas vite et mieux fait de quitter les lieux illico. Pourtant, la seule voie de sortie consistait à remonter la pente forestière par laquelle il avait déboulé et il renonça immédiatement. Comme il se relevait difficilement, le jeune homme s'approcha en boitillant du personnage mais s'immobilisa à une distance respectable d'elle, par prudence. La tenue singulière de l'alien l'intriguait mais le tas d'épées entassé à ses côtés lui mit la puce à l'oreille. Lentement, il ouvrit la bouche.

- M..maître ? Bonjour... Je suis le novice Kath Aplazm...
Comme la créature ne bougeait pas, il reprit, décontenancé : J..Je viens pour ma formation.

Puis il remarqua qu'il était seul ; pas un seul autre novice au rendez-vous, il y avait anguille sous roche. Avait-il tant de retard que cela que le maître Jedi se prélassait ? Ou alors...ou alors c'était un piège tendu par un vil monstre des bois pour attirer les imprudents ! Et tout d'un coup, décidé à ne plus se laisser abuser par une maligne créature d'Endor, il fonça se cacher derrière un tronc.

- Bien essayé, mon gros, mais on ne m'y prendra pas, cette fois !

_________________________


Revenir en haut
Endolorean
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2015
Messages: 154
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 15/02/2016 02:47:22    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

Le matin se lève de nouveau sur Endor. Dans la journée d'hier, Endolorean avait été mise au courant qu'elle aurait son premier cours de combat à l'épée, se réjouissant enfin de pouvoir commencer à faire ses preuves et apprendre auprès de vétéran de l'ordre Jedi. La karnélienne se leva tôt et prit le temps comme à son habitude de prendre une douche dans sa salle de bain en bois, la demoiselle ayant amélioré ses quartiers un peu au fil de temps depuis son arrivée sur la lune forestière. En exemple, la demoiselle avait mieux isolé les murs à l'aide de grandes feuilles et de mousses, attachant le tout avec de l'écorce pour recouvrir le tout de couches du même matériel. Pour la voyageuse de l'espace, ce rituel n'avait pas grand-chose de particulier, car cela lui rappelle simplement quand elle avait fabriqué sa propre maison sur Karnélia il y a des âges. Pour ce qui est du toit, elle ah ajouter des planches de bois par-dessus l'ancien, celui-ci servant plus dorénavant d'isolement alors que les planches servent maintenant à empêcher la pluie de pénétré dans sa hutte. Pourquoi fournir autant d'effort? La raison est simple. Dolo est habitué de vivre dans la nature et pour elle être confortable chez soi est important, voulant bien paraître si elle invite des gens dans ses humbles quartiers. Quoi qu'il en soit, l'étrange dame avait court aujourd'hui et se fut une foi sortit de la hutte que celle-ci se mise en marche vers l'endroit indiqué pour le cours, prenant le temps de regarder la faune et la flore des environs, s'émerveillant devant de nouvelles découvertes. Ce fut alors que la fille de Karnélia vit un homme qui semblait se cacher derrière le tronc d'un arbre, l'ayant entendu dire des choses à celui-ci. N'ayant pas trop porté attention aux paroles de celui-ci, l'extraterrestre continua donc son chemin, passant à côté de celui-ci, le reconnaissant alors. Il s'agit nul autre que l'un des jeunes hommes qu'elle à rencontrer la veille, celui-ci ayant fait une partit d'un jeu de cartes avec un autre novice. Si celle-ci se rappelle bien, ce jeune homme et aspirant Jedi est prénommé Kath. Endo tourna alors la tête doucement pour voir ce qui l’effraie à ce point et elle aperçut un gros gungan, celui-ci étant étendu sur le côté en train de fumer de la pipe. Cela là surprise alors grandement, Endolorean ne sachant pas s'il s'agit vraiment sur le coup du professeur, mais il n'y avait qu'une manière de savoir. L'étrange femme analysa celui-ci, le gras personnage semblant être dans une sorte d'état de méditation, à côté de lui se trouvant un bon nombre de sabres en bois comme elle avait vu lors de son entraînement avec son maître. Celle-ci ne doutant alors plus vraiment du fait que se soi le professeur sur cette leçon. Car si une chose est sûr, la plupart des choses ne son pas véritablement se qu'elles semblent être.

-Tu ne devrais pas le craindre, c'est bel et bien notre mentor devant nous...

Dis-la femme turquoise d'un ton rassurant à son allié Kath. Ainsi donc, la karnélienne s’avança davantage pour donner exemple à son partenaire d'arme, puis leva sa main droite, un sabre de bois quittant la pile pour rejoindre sa main, la femme aux longs cheveux turquoises ayant utiliser la force pour prendre son outil d’entraînement, se tenant maintenant à environs trois mètres du maître Jedi avant de s'asseoir en tailleur et de se mettre à son tour à méditer, patientant ainsi donc en attendant que les autres arrivent pour la leçon. La vagabonde se savait déjà assez en avance alors il lui restait pas mal de temps libre à dépenser avant que le cours ne débute. L'aspirante Jedi médita alors pendant tout ce temps devant le maître, attendant que le temps soit venu et que la leçon ne débute, ayant son vrai sabre laser qu'elle s'est fabriqué à la taille bien attachée à sa ceinture. Cette arme malgré que la demoiselle ne sache encore vraiment comment l'utiliser était devenue comme une extension de son corps, la femme du cosmos ne se séparant plus de lui en toute circonstance, le gardant près même quand elle est dans son lit en train de dormir. Bientôt et dut à l’accomplissement de ses entraînements à venir, la karnélienne saura manipuler un sabre laser et pourra se battre tel un éclair contre les forces du mal, utilisant la force comme son plus fort atout. Se fut alors au bout d'un certain moment à méditer sur la voix du Jedi que cette femme qui est la dernière de sa race rouvris ses paupières, ayant remarqué que pas mal de monde c'était ajouter au regroupement et que le professeur semble se relever, celle-ci faisant de même dans le plus grand des respects.

_________________________
Mana du vortes & aeria gloris...





Formations:

Corps à Corps: -1/5
Revenir en haut
Arnhal
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2015
Messages: 35
Niveau: 0

MessagePosté le: 16/02/2016 08:57:23    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

Une semaine avait passé depuis l'épreuve du labyrinthe. Cette semaine permis à Arnhal de réfléchir à la signification de ce qu'il avait subit et à la conséquence de ces choix. Et même si il fut emplis de joie à l'annonce qu'il était accepté comme novice, il s'en voulait toujours de ne pas avoir pu sauver Clerys, surtout que ce dernier à pu trouver la force de vaincre la bête...Avait-il fait le bon choix?

En dehors des heures de méditations et à ressasser ses remords, les activités était rares au camp Ewok. Arnhal n'était pas très sociable et ne supportait pas le brouhaha qui régnait généralement à la cantina. Il avait, bien sur, accès à certaines parties de la bibliothèque ce qui lui permit d'en apprendre encore plus sur la philosophie Jedi, mais il lui manquait quelque chose. Lorsqu'il était jeune, la vie à la ferme lui imposait un rythme et une certaine forme physique, et, sans être un athlète, le Twilek avait besoin de se dépenser.

Après quelques jours à errer dans le camp, il finit par rencontrer quelques Ewoks dont un jeune qui semblait être amusé par les Lekkus d'Arnhal. Cela permit à Arnhal de trouver une nouvelle occupation qui permettait de lui changer les idées.

Malgré ces activités, Arnhal restait pourtant relativement seul et ne parlait presque pas aux autres novices qui vivaient dans des tentes à côté de la sienne. Ce n'est pas qu'il ne s'entendait pas avec eux ou qu'il ne voulait pas...c'est principalement lié au fait qu'il ne savait pas trop quoi leur dire et ces derniers étaient assez vite lassé par son manque de conversation.

Un soir, il reçu une lettre du conseil lui donnant les consignes pour son premier entrainement. La lettre était assez succincte, elle ne lui indiquait juste l'heure et l'endroit où allait commencer la formation. Arnhal sentit que quelque chose clochait en voyant le regard amusé du messager. Le Twilek se demandait donc si il allait s'agir d'un cours, d'un entrainement ou....d'une nouvelle épreuve.

Le matin où devait avoir lieu le cours, le novice se leva de bonne heure, prit un petit déjeuner frugal et parti en direction du lieu de son premier cours. En arrivant, il vit premièrement les deux novices qui était déjà arrivé. Le premier dans une pose étrange, à moitié caché derrière un tronc, et une autre dont l'espèce était inconnue à Arnal était assise en position de médiation, un sabre en bois à coté d'elle. Derrière eux, se trouvait une large silhouette que le Twilek prit d'abord pour un cailloux ou un buisson. Il du se retenir d'éclater de rire lorsqu'il vit l'énorme gungan endormi, mais très vite il comprit à la position d'Endolorean qu'il devait s'agir soit de leur formateur, soit d'une mauvaise blague.

Optant pour le premier choix, Arnhal se dirigea vers la pile de sabre, en ramassa un qui lui semblait approprié et vint s'asseoir à coté de la karnélienne, face au "maitre" endormi.

_________________________
mon casier
ma présentation
Revenir en haut
Alya Thamriel
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2015
Messages: 39
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 16/02/2016 19:38:24    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

La bure jedi, ce symbole si connut dans toute la galaxie comme le vêtement le plus habituellement porté par les gardiens de la galaxie et du bon droit. Cela représentait la simplicité, le côté humble et respectueux, voire noble, d'une tâche que beaucoup jugeait comme ingrate. C'était une simple robe fait d'un tissu non traité, qui grattait, cela, il fallait lui reconnaître. Une ceinture était en général présente afin de ne pas avoir l'impression de porter un simple sac à patates, mais bien un vêtement taillé pour l'occasion. Traditionnellement portée, surtout par les novices et les padawans et la robe de bure d'Alya était en parfait état. et la robe de bure d'Alya était en parfait état. Il n’y avait aucune accroche, aucune tâche, pas même un pli ! Elle en prenait soin en tant que femme diriez-vous ? C’était très mal connaître notre amie Twi’lek, non vraiment, la raison était bien plus simple. Elle ne l’avait jamais porté et elle trônait toujours dans sa chambre pendue depuis son arrivée. Ce genre de vêtement représentait pour elle l’ancien ordre jedi. Elle avait porté cela dans sa jeunesse, et c’était lier à beaucoup trop de souvenir. Si on lui avait donné ce vêtement, on ne lui avait pas précisé expressément de le porter en toute occasion. À la place, elle portait une tenue de cuir assez sexy aurait dit le reste de la galaxie, mais pour une Twi’lek, c'était assez habillé. Elle avait un pantalon de cuir moulant avec une ceinture, et en guise de haut, elle portait du cuir avec un entrelacs improbable de lanières de cuir attacher avec des rivets en métal. Cela offrait une magnifique ouvertement révélant partiellement un début de poitrine, une partie de son ventre et ses hanches. Des bandes de cuir passaient sur son crâne, et finissaient en croisillon le long de ses deux lekkus, les sortes de tentacules qui partaient depuis son crâne. Elle portait enfin des bottes solides et agiles, ce qui était assez pratique dans une forêt boueuse.

Depuis son arrivée rocambolesque sur Endor en compagnie de Kath, aller savoir si cela avait un lien, la bleue n'avait eu de cesse de s'entraîner physiquement dans la forêt d'Endor. Sans doute avait-elle été remarquée par l’ordre ou au moins par les ennemis mortels de Kath, du moins pour ses vêtements, les Ewoks. Elle courait le matin au moins une heure, puis des étirements, de la musculation et du repos seule dans la forêt. Elle n'avait pas trouvé de compagnon de jeu parmi les novices visiblement peu enclins à quitter le sanctuaire. Elle avait l’habitude de toujours se maintenir en forme, on pouvait remarquer que pour une femme, elle était musclée. C’était une habitude qu’elle avait depuis son séjour dans le milieu carcéral, puis dans la pègre. Elle était une femme, alors elle se devait d’être forte et prête à toute éventualité. Elle n’était pas du genre à avoir froid aux yeux, elle s’adaptait rapidement et osait facilement beaucoup de choses. Elle découvrit sur son lit au retour d'un autre entraînement une lettre. Elle s’assit alors à côté en gardant la serviette sur la tête. Elle prit la lettre, mais ne l'ouvrit pas tout de suite réalisant que quelqu'un était entré dans sa chambre pour lui confier cela. Ce n’était pas tellement important, elle n’avait guère des trop de trucs de filles. Elle haussa les épaules et ouvrit la lettre. Elle sourit largement en découvrant que c'était le moment de son entraînement, enfin, elle allait pouvoir reprendre là où elle s'était arrêtée tant d'années auparavant. Elle s’étala les bras en croix de tout son long dans le lit en riant légèrement.

« Enfin ! »

Dit alors Alya simplement en restant de longues minutes. C’était pour le l’an demain, alors pas question de ne pas être en forme. Elle ne savait pas trop qui allait être leur maître, mais il serait sans doute choisi par le conseil. L'ordre était en péril, alors il fallait choisir la bonne personne pour avoir des jedis efficaces, fort et suivant la bonne voie. Elle ne remettrait pas leur décision en doute, qui elle serait pour cela ? Elle n’était pas si arrogante que cela, la vie le lui avait rappelé à coup de tractopelle dans la tête. Elle ne savait pas non plus ce qu'elle allait faire pour une première journée, mais sans doute que cela serait bien différent des entraînements de l'ancien ordre. Elle connaissait fort bien l’endroit indiqué dans la forêt pour l’avoir parcouru de long en large autour du sanctuaire. Ce n’était pas trop loin et il suffisait de suivre la rivière. Elle partit tôt le matin même afin d'arriver en avance, mais visiblement d'autres avaient eu la même idée. Quand elle arriva à l'endroit proprement dite, il y avait déjà pas mal de monde. Elle avait déjà vu la plupart des novices à la cantina, elle reconnut alors Kath dans un état pas possible, l'étrange demoiselle d'une race toujours inconnue, mais le Twi’lek lui semblait inconnu. Elle ne préféra pas se poser la question de pourquoi Kath se cachait derrière un arbre. Il y avait également un gros Gungan avachit sur le côté tranquillement les yeux clos. Elle avait appris à ne pas juger les gens à leur apparence, surtout avec la force. Elle avait même appris à se méfier des lapins blancs, mais cela était une autre histoire, un comte, oui, juste un comte, fallait-il l’espérer du moins. Cela devait être leurs professeurs, elle ne pouvait pas imaginer que cela pouvait être le Twi’lek, vu qu'il avait pris en main une épée d'entraînement, Endolorean également d'ailleurs. Elle était un peu surprise qu’ils se servent de la sorte, alors elle se posa contre un arbre un peu à l’écart, mais pas trop et croisa les bras.

«Bonjour maître, bonjour tout le monde »

Fit alors la Twi’lek en s’inclinant légèrement face au Gungan, qu’il ait les yeux fermés ou non. Elle ferma les yeux en essayant de se concentrer, elle savait maintenant ce que cela allait être, un entraînement à l'épée. C'était sans doute la partie la plus amusante de l'entraînement, car il fallait bien l'avouer, l'éveil à la force, la méditation, la recherche de sa force intérieure, c'était assez barbant. Elle tenta de se concentrer en imaginant une flamme bleue brûle dans le noir complet. Elle tentait de se concentrer dessus comme pour aiguiser ses sens, son attention et tenir prêt son corps à quelque chose de physique, mais bien rapidement, elle revit ce qu’elle avait vécu sur Rattatak. Sa capture sur cette planète barbare, terriblement chaude et sèche. Son arrivée dans le ludus du laniste humain si particulier. Elle avait dû prouver rapidement qu'elle méritait de se battre et pas seulement être donné en pâture à tous ses hommes. Elle avait dû se battre aux poings de toutes ses forces et son inventivité et cela avait fini en bataille générale. Elle revit bien évidemment celui qui lui avait permis de quitter cette planète maudite, Rylen Korr. Elle avait une dette envers lui, et se sentait coupable de l’avoir comme abandonner à son sort même si c’était lui qui l’avait choisi. Elle se mordit alors légèrement une lèvre perdant légèrement pied dans cette vision. Elle savait maintenant qui il était vraiment, mais elle se savait pas assez forte pour aller l’aider. Quelle gageure d’être sur cette lune depuis des semaines ! Était-il seulement encore en vie ? Elle rouvrit alors ses yeux rapidement toute crispée de ses visions troublantes. Elle tourna la tête sur le côté en sifflant entre ses dents quelques mots à voix basse.

«Et mer de … »
_________________________
fiche d'Alya *** casier d'Alya
Revenir en haut
Clerys
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 37
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 16/02/2016 19:41:21    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

Il était arrivé à l’heure, c'était un vrai soulagement. Clerys avait eu peur d’arriver en retard, lui qui s’était égaré dans ce dédale qu’était le sanctuaire Jedi. Cela ne faisait que peu de temps qu’il était ici et n’avait pas encore pris ses marques. À vrai dire depuis sa validation, il n’avait pas fait grand chose et c’était là son premier cours. Naturellement, il était très tendu et son anxiété était assez visible, quelles épreuves l’attendaient cette fois-ci ? Serait-il assez fort physiquement et spirituellement pour y faire face ? Avait-il réellement les capacités de devenir un Jedi ? Tant de questions qui étaient sans réponses et donc ce cours était la première entrevue.

Et c’est un Clerys le visage marqué par la fatigue qui se présenta a son cours. Il était non seulement dérangé par l’inconfort caractéristique de l’abri qui lui avait était assigné, lui qui était d’une planète assez évolué, il avait du mal à s’adapter a son nouveau style de vie, mais ce qui dérangeait le plus le jeune homme n’était pas tant l’inconfort matériel, mais plutôt un inconfort spirituel. Il avait un sommeil très agité et surtout très éphémère a cause d’horrible cauchemars qui se manifestaient dans son esprit endormi. Il passait donc le plus clair de ses nuits à errer dans le sanctuaire a la recherche de la sérénité plutôt qu’à dormir et n’arrivait a trouver le repos que de manière très fragmentée. Il pouvait certes méditer pour apaiser ses craintes, mais avec son niveau de maîtrise très sommaire de l’art de la méditation, il ne pouvait s’assurer un repos réparateur tout en méditant et de ce fait, cette solution restait très incomplète et n’assurait en rien la tranquillité de sa nuit.

Il ne connaissait qu’Arnhal et de très peu et malgré le caractère normalement plutôt ouvert et accorder son pardon les circonstances faisiez qu’il exprimait une certaine rancune vis-à-vis d’Arnhal et lui-même savait qui lui faudrait du temps pour oublier cette expérience. Ignorant complètement le jeune Twi’lek il observait alors le reste des novices qui s’étaient présenté ici. Il les avait aperçus ici et là, peut-être les avaient-ils salués une ou deux fois, mais Clerys ne savait rien d’eux.

Si l’aspect gracieux et élégant de la femme turquoise dont il ne saurait déterminer l’origine ainsi que sa capacité et méditer ne laissait aucun doute quand a sa qualité de novice il exprimait plus de réserve concernant les deux autres personnes : le jeune novice humain et ce drôle de gungan.

L’un avait un comportement franchement étrange, après tout que faisait-il derrière cet arbre ? Clerys avait peut-être manqué le début de l’histoire qui avait amène cet homme à faire, mais il trouvait tout de même assez étrange de la part de quelqu’un qui devait devenir un futur Jedi. De plus, son apparence alimentait facilement les idées reçues que l’on pouvait se faire sur lui et le premier de Clerys concernant cet homme était assez mauvaise. Bien évidemment, il n’était pas stupide et se doutait bien qui s'il était ici, c’est qu’il avait comme tout le monde les qualités requises, mais tout même Clerys attendait les voir à l’œuvre et de constater la totalité de la personnalité de cette personne pour se faire un avis définitif. Quoi qu’il en soit que cela soit en bien ou en mal Kath Aplazm avait su retenir l’attention de Clerys.

Quant au gungan et bien…. Finalement, Clerys n’en pensait pas grand chose. Même s'il trouvait franchement que le physique de ce gungan inapproprié au combat, il demeurait qu’il était surement très puissant dans la Force et lui qui avait été accueilli par un vieil extraterrestre vert d’une race inconnue, qui parlait à l’envers et qui faisait à peine un mètre, il se doutait bien que ce gungan devait posséder des connaissance ainsi qu’une maitrise du sabre exemplaire, après tout même en emmétant l’hypothèse que sa corpulence l’empêchait de se battre sa maitrise théorique devait être extrêmement poussé. Mais malgré tout ce qu’il en pensait, il trouvait la situation franchement amusante et ne put s’empêcher de sourire a la vue de ce gros gungan endormi.

_________________________
http://star-wars-rpg.soforums.com/t6319-Casier-de-Clerys.htm#p66051
Revenir en haut
Bhaal
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2016
Messages: 69
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 17/02/2016 15:29:49    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

Bhaal ouvrit grand la bouche et bailla longuement. Le soleil était levé depuis un moment à en juger par sa position, mais ses rayons ne l'atteignaient que depuis une poignée de minutes, filtrés par l'épais feuillage au-dessus de lui. Adossé contre l'épais tronc d'un arbre qui servait très certainement de pilier au sanctuaire de l'Ordre, il se gratta l'épaule avant de s'étirer en baillant à nouveau. A côté de lui, sur la branche gigantesque, gisait lamentablement une vieille gourde en cuir usagé. Le Cathar l'avait vidé de tout son précieux contenu la veille, pour fêter son admission au sein de l'Ordre Jedi d'Endor. Et, quand bien même la manière dont il en avait fait l'obtention ne seyait pas à ses aînés, il n'en avait cure. Cela faisait plus de deux semaines qu'il n'avait pas pu s'enivrer, et cela lui avait fait le plus grand bien. Pour une fois il avait dormi comme un bien heureux, aucune vision n'étant venu perturber son sommeil.

« Bon...comment je redescends maintenant ? »

Car s'il avait su grimper jusqu'ici sans encombre - en tout cas à première vue -, il n'avait aucune idée de comment il avait pu se débrouiller. Quelques mètres plus bas il aperçut une branche plus petite, mais qui suffirait normalement à le supporter. Il entoura son perchoir du mieux qu'il put avec ses bras et planta ses griffes dans le bois pour s'assurer une bonne prise, puis il laissa le bas de son corps tomber dans le vide. La distance n'était pas assez grande pour le blesser, mais si jamais il se loupait, il pourrait ne pas s'en sortir. Aussi il prit une grande inspiration, ferma les yeux et pria intérieurement une quelconque divinité ou entité omnisciente de l'aider. Sa chute fut rapide, trop rapide pour lui. Il n'eut que le temps d'effleurer la branche de ses griffes, ce qui le ralentit légèrement, mais ne lui permit pas de s'agripper convenablement. Et sa chute se poursuivit.
Par chance, une seconde branche se trouvait en contrebas, juste en dessous de lui. Mais il avait pris trop de vitesse pour atterrir doucement, et il s'écrasa lamentablement sur l'écorce, réprimant un cri de douleur en claquant malencontreusement des dents. Quinze mètres, c'était la distance qu'il avait parcouru en chutant, et il pouvait prier sa bonne étoile de n'avoir pas chuter plus. Son corps entier était engourdi par le choc, et il avait une vive douleur au niveau du bassin, mais rien de sérieux. Heureusement qu'il était en grande forme physique, autrement il se serait probablement cassé quelque chose.


« Ça m'apprendra à me bourrer la g****e en pleine forêt... »

Le reste de sa descente fut plus calme, car les branches se faisaient plus nombreuses et la végétation plus dense. Il fit quelques chutes incontrôlées, mais le feuillage épais et son agilité "féline" lui permirent de ne pas se blesser outre-mesure - seules quelques écorchures, dont certaines assez longues, mais jamais plus.

Machinalement Bhaal retourna vers la hutte qui lui avait été assignée par un de ses aînés la veille-même. Sans réellement savoir comment, il avait retenu le chemin pour s'y rendre, ou du moins les différents signes distinctifs qui se trouvaient aux alentours et qui lui permirent de se repérer. Il n'y avait mis les pieds qu'une seule fois, et ça avait été pour y déposer ses maigres possessions : la bure qui lui avait été donné, ses crédits - qu'il avait subtilement dissimulé -...et cela s'arrêtait là. Tout ce qu'il possédait se trouvait là ou alors il le portait actuellement. Il n'avait rien d'autre. Et, s'il n'en avait en réalité rien à faire, c'était un bon point vis-à-vis des Jedi qui, en règle générale, délaissaient - voire prohibaient - l'affection matérielle.
Cela dit, sa première réaction fut tout de même de vérifier si ses crédits étaient toujours à leur place. Et tel était le cas. Après tout, il se trouvait au sein du sanctuaire Jedi, et quand bien même il s'agissait des quartiers des novices, il ne devait pas y avoir énormément de personnes désespérément intéressées par la fortune, et encore moins de voleurs. Et puis, il fallait avouer que sa cachette était très ingénieuse.
Ensuite il se posa sur son lit. Il ne l'avait pas encore testé, mais il fut surpris. S'agissant d'un simple tas de paille amélioré, il s'attendait à quelque chose de peu confortable et dur. Mais en l'occurrence il le trouvait plutôt convenable, quand bien même cela était principalement dû au fait que toute sa vie il n'avait que rarement eu l'occasion de dormir sur un véritable lit. Sur le Tregon il n'avait qu'une couchette improvisée faite de plusieurs enchevêtrements de longues pièces de tissus. Lorsqu'il faisait escale, lui et ses compagnons pirates ne prenaient jamais la peine d'aller dans des hôtels, s'ils voulaient dormir ils le faisaient dans les bars et les cantinas qu'ils écumaient, sur les sièges ou les par terre. Les seules fois où il avait pu apprécier un réel lit se comptaient facilement sur les doigts de la main...ou plutôt de deux paires de mains.

Mais quelque chose le gênait, l'irritait, provoquait une sensation déplaisante dans son dos, comme lorsqu'on dort sur un sol inégal avec pour seul "matelas" une peau de bête ou un long manteau. Et il s'avéra qu'il s'agissait d'un morceau de papier, avec un message dessus. Une convocation à un entraînement, avec pour seule information la position approximative d'une clairière et l'heure dudit entraînement. D'abord surpris par le fait que les Jedi utilisent encore du papier - ce qui, au final, paraissait tout à fait normal lorsque l'on prenait du recul et que l'on regardait l'état actuel de l'Ordre et surtout le sanctuaire -, il bondit littéralement lorsqu'il lut correctement l'heure.
Même s'il n'était pas gêné par le fait d'arriver en retard à son premier entraînement, le Cathar ne voulait pas le manquer. Il ne savait pas combien de temps il lui fallait pour gagner la clairière, et encore moins l'heure qu'il était, mais il savait qu'il était en retard. Sans perdre plus de temps il se précipita vers la sortie de sa hutte, saisissant au vol une poignée de biscuits secs qui trônaient sur le bord du seul "meuble" de sa hutte : la bassine. Filant à toute allure vers la direction supposée de la clairière - il suivait donc les maigres informations du message -, il engouffra littéralement la totalité des biscuits, désormais brisés, qu'il avait en main.

***

Après une bonne quinzaine de minutes de course à travers le sanctuaire, puis la forêt, Bhaal arriva finalement sur les lieux du cours. Sur place se trouvaient déjà plusieurs personnes qu'il ne prit pas le temps d'identifier ou d'examiner. A vrai dire il ne les remarqua pas réellement, car son attention était toute portée vers un être à la peau verte, gras comme un Hutt et à l'expression patibulaire. S'il ne savait pas qu'il s'agissait d'un Gungan, le Cathar savait en revanche qu'il s'agissait de leur maître, ou en tout cas d'un de leurs supérieurs, car ses traits trahissaient un âge plus avancé que celui d'un novice - ou du moins de l'idée qu'il se faisait d'un novice.


« Exc...excusez-moi si j'suis en retard..., déclara-t-il en guise d'introduction, à l'autre bout de la clairière, essoufflé. J'ai lu le message que c'matin... »

___________________________________________________________

HRP : Lethos, j'ai volontairement occulté la description de la clairière et des autres novices pour te laisser décider de si, oui ou non, Bhaal arrive en retard.
_________________________




Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 630
Niveau: 100

MessagePosté le: 17/02/2016 23:28:56    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

Il était l'heure, maître Nass émergea de sa méditation. Sans ouvrir les yeux il se redressa avant de se relever, époussetant ses habits. Enfin il ouvrit les yeux. Devant lui se trouvaient cinq novices. L'un était tout sale, crotté, pas besoin d'être intelligent pour comprendre qu'il avait des problèmes d'équilibres, durant sa méditation il avait senti l'humain méfiant et avait même entendu un « gros », le mot lui était resté en travers de la gorge mais il avait préféré continuer as méditation. Devant lui trois autres novices étaient agenouillés, en train de méditer, deux d'entre eux avaient déjà pris un sabre. Le gungan obèse ne put s'empêcher un reniflement de dédain, certains commençaient déjà à prendre leurs aises, la twi'lek avait été la seule des trois à le saluer convenablement et à ne pas se servir dans la pile de sabre. Ce sage comportement allait lui éviter quelques ennuis. Le dernier novice était un humain qui était resté à l'écart, il sentait de la défiance vis à vis de sa personne, il doutait de ses capacités en tant que maître jedi ? Cela risquait de lui jouer des tours de juger les gens sur leur apparence.

Tout en les observant il songeait, cinq novices, zéro minutes d’entraînement et déjà trois pendules à remettre à l'heure. Il allait prendre la parole quand un dernier novice arriva précipitamment en bafouillant des excuses. Rectifications, six novices et quatre pendules à remettre à l'heure. Le gungan releva la tête avec un sourire de mauvaise augure. Ces novices étaient formidables, ils n'avaient même pas commencé le cours que déjà il était tenté d'utiliser ses méthodes discutables, c'était de la tentation, et il savait qu'il résistait peu à la tentation de remettre les élèves à leur place. Utilisant la force il arracha les sabres d’entraînement des mains d'Arnhal et d'Endolorean avant de les reposer sur le tas. Finalement il se décida à prendre la parole.

-Bonjour à tous, je suis maître Nass, maître d'arme de l'ordre jedi et maître de la forme de sabre laser Soresu. Comme vous le savez il a été décidé que votre formation commencerait avec moi, contrairement à ce que vous pourriez penser, c'est un cours d'éducation physique. Un sabre ne sert à rien si vous n'avez pas les muscles pour le manier convenablement. Mon devoir va donc être de vous doter d'un minimum de muscles pour être sûr que vous serez en mesure de suivre les cours suivants.
Je tiens à être clair, dans mon cours il n'y aura pas de philosophie de jedi, je ne vous prendrai pas avec des pincettes et vous ne sortirez pas de ce cours le sourire aux lèvres. Avec moi, vous allez en baver, n'allez pas croire que je fais du zèle, c'est juste que ça me fait plaisir.


Tout en parlant il marchait de long en large, fixant tour à tour chaque novice, le regard sévère et un sourire mauvais en travers du visage.

-Afin que ce cours fonctionne convenablement et que notre relation parte sur de bonnes bases, il y aura des règles à respecter. Et quand je dis respecter, je veux dire scrupuleusement respecté. Règle n°1 : Être respectueux envers son maître, c'est à dire moi.

Sans crier gare il bondit devant Kath, pourtant à une dizaine de mètres de lui et, l'attrapant par le bras, le fit passer par dessus son épaule pour l'intercepter dans les airs avec une vague de force, l'envoyant plonger la tête la première dans la rivière.


- Règle n°2 : Arriver à l'heure, voire même en avance.

Cette fois ce fut Bhaal qui eut droit à son vol plané tandis que Kath rejoignait la rive l'air dépité.


-Nous nous arrêterons là pour l'instant, ces deux règles sont de mon point de vue les plus importantes. Mon cours fonctionnera sous forme d'exercices qui se succéderont, pour chaque exercice il y a des règles précises que je vous exposerais le moment venu. Mais je vois que j'ai oublié quelque chose.

Tout en parlant il alla se poster derrière Arnhal et Endolorean.

-Je n'ai jamais dit que vous pouviez vous servir dans le stock d'armes d’entraînement.

Une vague de force accompagna ses paroles, envoyant les deux novices faire un petit séjour dans l'eau froide. Lorsque tous les novices furent à nouveau présents sur la rive, le maitre continua sa remontrance.

-Je tiens à vous rappeler que le titre de novice jedi ne fais pas de vous des personnes privilégiées, ce n'est pas parce qu'on vous a autorisé à faire partie de l'ordre que vous pouvez faire ce que bon vous semble. De même qu'on demande la permission avant de prendre quelque chose qui ne nous appartient pas, on ne dis pas à une personne qu'elle est grosse, et par respect on arrive à l'heure. Dans le même esprit on évite d'utiliser la force pour des tâches simples, utiliser la force pour ramasser quelque chose, c'est de la vantardise, rien d'autre.

Puis un grand sourire illumina son visage tandis qu'il tapait dans ses mains, comme si il avait oublié tout de la plongée des novices. Puis il bondit sur un rocher afin de dominer les élèves.

-Bien !! Maintenant que ces menus détails ont été abordés si on commençait le cours ? Nous allons aujourd'hui tester votre endurance, j'avais pensé à vous faire faire un petit marathon dans la jungle mais vos camarade sans gêne m'ont donné une meilleure idée.

Levant la main il fit léviter six sabres, un par novices et les fit s'élever assez haut jusqu'à ce qu'ils dépassent la hauteur des arbres environnants. Puis il les disposa en cercle. Soudain les sabres furent projetés dans six directions différentes, avant de s'enfoncer dans la jungle un kilomètre plus loin. Une fois que cela fut fait il s'adressa aux novices un grand sourire sur les lèvres.

-Maintenant, puisque vous tenez tant à avoir un sabre d’entraînement, allez chacun chercher l'un des sabres que j'ai envoyé. Nous sommes dans une jungle, même un sabre d’entraînement peut être facilement dissimulé. De plus nous sommes dans une région particulièrement vicieuse d'endor, avec ce que ça implique de crevasses, de torrents, de créatures plus ou moins dangereuses, rassurez vous aucune n'est assez forte pour vous tuer, si vous courrez vite vous pourrez les distancer.
Cela peut vous sembler stupide mais cet exercice vous permettra déjà d'affiner votre vision, d'augmenter votre concentration et , vu le cadre, d'améliorer votre endurance.


Laissant les novices le regarder avec des yeux ébahis, le gungan retourna tranquillement vers le tas de sabres et en sorti de derrière une besace. Cherchant dans sa besace il en sortit six datapads qu'il distribua aux novices.

-Ces datapads vous permettront de toujours savoir où vous êtes et où JE suis. Lorsque vous aurez retrouvé votre sabre rejoignez moi, on continuera l’entraînement. Ah, pour les petits malins qui y songerait, l'utilisation de la force est rigoureusement interdite. De plus chaque sabre est marqué d'une façon unique, je le remarquerai tout de suite si l'un d'entre vous a préféré aller chercher un sabre dans l'armurerie de l'ordre. Vous savez quoi faire, à tout à l'heure !

Sans crier gare il planta les novices et bondit dans la jungle, utilisant la force pour bondir haut et loin et courir rapidement. Il y avait des novices prometteurs, il sentait quelque chose chez eux, quelque chose de bien, une connexion avec la force, une volonté à toute épreuve, bref ils feraient d'excellent jedis. Quelques minutes plus tard il s'arrêta devant un lac, un lac gigantesque. Au centre du lac il y avait une île, et sur l’île il y avait un arbre Wroshyr, comme ceux de Kashyyk, mesurant cinq cent mètres de haut. Ce serait le prochain lieu d’entraînement. S'asseyant à l'ombre de l'arbre géant, le gungan sortit de sa besace une boite, l'ouvrit et commença à grignoter les sucreries contenues dedans. Il avait le temps avant que le premier novice ne revienne.Tout en savourant ses sucreries il contacta l'ordre jedi.

-Oui j'ai commencé la formation mais il y a moins de novices que prévu, merci de rabatre les retardataires vers le sanctuaires au pied de l'arbre wroshyr. Maitre Nass terminé.


Alooors pour ce rp, vous me décrivez le parcours du combattant de votre perso, je vous laisse libre de votre choix quand à l'emplacement du sabre (au sommet d'un arbre, au fond d'une rivière etc...) là encore soyez inventifs et surprenez moi ;) Décrivez aussi l'état de votre perso, est ce qu'il est fatigué, essoufflé est ce que cette épreuve est facile pour lui etc...Au vu de l'épreuve j'attends un post consequent Pour l'instant je ne vous donne pas de date butoir pour répondre. Je vous tiendrais au courant par mp.


By Menthos

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Rhaffer Jaffer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/02/2016 18:50:23    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

Rhaffer se dirigeait vers le lieu de rendez-vous, était partis plus tôt pour ne pas arriver en retard. Il découvrait la magnifique Endor, avec ses grands arbres, sa nature sauvage et les petites créatures qui peuvent s’y trouver. La forêt était verdoyante. Pensant être en avance, le novice pris le temps d’observer avec enthousiasme le monde qui l’entourait. Il avait remarqué la présence de geejaws aux cimes des arbres, des petits reptiles volants de couleur rouge. Ils possèdent d'extraordinaires dons d'imitateurs et ils en sont fiers. C'est pourquoi Rhaffer entendait résonner leurs cris et leurs jacassements dans toute la forêt. L’apprenti nota fut surpris quand il vit sauter de branche en branche avec une agilité et une vélocité impressionnantes, des petits mammifères verts qui ressemblaient des écureuils. Ce rongeur se nommait le rugger et faisait preuve en toute occasion d'un courage et d'une intrépidité qui confinent à la Rhaffer se dirigeait vers le lieu de rendez-vous, était partis plus tôt pour ne pas arriver en retard. Il témérité et à l'inconscience.

Le temps passe rapidement quand on s’amuse et qu’on découvre des choses inhabituelles. Le jeune humain s’était fait avoir par sa curiosité, car maintenant il était en retard.


C’est magnifique ! Bon quelle heure est-il ?...
Quoii ?!! Déjà ?? Super ! Je vais arriver en retard et me faire « défoncer » par le Maître Jedi …


Il regarda les coordonnées du lieu de rendez-vous et s’empressa d’y aller. Rhaffer arriva dans une clairière, où un ruisseau la traversée. Ce n’était pas un endroit étonnant, il en avait croisé des tas lors de son aventure tout à l’heure. Mais il n’y avait personne ici ! Du moins à cet instant car on pouvait voir des traces de pas qui partaient dans toutes les directions, d’ailleurs certaines de ces traces étaient profondes dans le sol, il y avait certainement un novice plus gros que la moyenne.

Le retardataire se décida donc de suivre les traces. Au bout de quelques minutes, il reçu un message de l'Ordre Jedi qui ordonnait à tous les novices retardataires de se diriger vers le sanctuaire au pied de l’arbre wroshyr. Prenant note de l’information, il fonça vers le lieu cité. Après plusieurs longues minutes, il arriva sur le lieu. Pour une fois il ne pris pas le temps de contempler les alentours et se dirigea directement vers ce qui semblait être le Maître Jedi, un gungan obèse. Maintenant il savait d’où vener les traces profondes.
Essoufflé, Rhaffer interpella le Maître :


-Bon..bonjour Maître. Je suis… je suis sincèrement désolé de mon retard, mais la forêt est magnifique. J’espère que vous acceptez mes excuses et que vous pouvez m’indiquer quoi faire.


Dernière édition par Rhaffer Jaffer le 19/02/2016 01:16:58; édité 3 fois
Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 630
Niveau: 100

MessagePosté le: 18/02/2016 20:16:18    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

Maitre Nass savourait ses friandises à l'ombre rafraîchissante de l'arbre worshyr, c'était un moment de pur bonheur, comme il aimait à le dire il faut savoir jouir des petites choses. Il était en train de bailler de contentement lorsqu'il vit un humain de l'autre côté du lac.
Manifestement un novice, cependant il ne faisait pas partie du groupe qui faisait la chasse au trésor dans la jungle. Probablement un retardataire, qui avait trente bonne minutes de retard. Observant le jeune homme nager jusqu'à l’île, le gungan posa ses gâteries sur une souche avant d'avancer vers le novice qui s'empressa de s'excuser. Malgré son visage de marbre il se demandait si le novice ne se moquait pas ouvertement de lui, il avait trouvé la forêt magnifique, qu'est ce que c'était que cet écolo contemplatif ?
Soupirant, le maitre s'avança jusqu'à ce que son ventre touche Jaffer, et le fit passer par dessus ses épaules pour le plaquer au sol. Tandis que le novice restait au sol sonné, le gungan s'assit sur lui et comme il énonçait chaque règle il remuait afin que le padawan ressente bien les cent cinquante kilos de sa bedaine.


-Ne-jamais-arriver-en-retard ! J'espère que tu as bien imprimé parce que si je te reprends à bayer aux corneilles devant les tulipes je t'assure que je vais t'envoyer lustrer armurerie !! Malheureusement tu as trop de retard pour faire la même épreuve que les autres, tu ne ferais que retarder le cours. Voyons que pourrais-je te faire faire...Je sais !

Sautant du corps du padawan, il se rendit près de la souche et commença à ôter le haut de sa bure, dévoilant une bedaine...incroyablement musclée,contrairement à ce que son physique laissait penser il ne'arborait pas que du gras. Pliant ses vêtements il se tourna vers le novice, torse nu. Le pauvre allait en baver.

-Mets-toi torse nu ! En attendant les autres tu vas essayer de me frapper, et je dis frapper, pas une caresse, non quand je dis frapper...je veux dire ça.

A l'instant précis où il dit ça son pied vint cueillir Jaffer au creux des côtes pour l'envoyer rouler dans la poussière. Se précipitant sur le pauvre padawan il le saisit par les membres et, le soulevant au dessus de sa tête l'envoya frapper la surface du lac.

-Maintenant dépêche toi de te mettre torse nu et viens en découdre!! on a probablement encore une bonne heure avant que tes camarades ne reviennent !

Un sourire de joie indescriptible s'était étiré sur le visage du gungan, enfin !! Il allait pouvoir s'amuser un peu et apprendre la ponctualité à ce novice. Le «cours » qu'il infligeait à Jaffer était à moitié une punition mais au moins il était sur que la prochaine fois le novice serait en avance.



Alors tu me fais un loooong post où tu décris les diverses tentatives infructueuses de ton perso et les ripostes du prof, si tu veux de l'inspiration regarde ce rp: http://star-wars-rpg.soforums.com/t5136-M-ditation-et-entrainement.htm Bien évidemment tu n'arrives pas à frôler le gungang (c'est un maitre jedi n'exagérons pas) essaye de décrire le mental de ton perso (consternation etc...) bon courage!!


By Menthos

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Endolorean
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2015
Messages: 154
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 19/02/2016 04:59:39    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

Elle avait déjà fait une erreur. Même plusieurs semblent-ils, une foi un bon nombre de novices arrivé et l'heure prévue demandée, le cours de morale commença alors, l'être corpulent devant eux expliquant leurs gestes qu'il avait faits de travers et lui retirant le sabre de bois pour le remettre dans la pile. Suite à cela, les fautifs en majorité du groupe furent lancer par de puissantes ondes de choque que le maître Jedi devant eux leurs envoya, les envoyant prendre un bain dans la rivière derrière eux. Endolorean eux vraiment honte et décida alors de rester en retrait du groupe, étant plus éloigné que l'avais été l'humain qui c'était caché derrière l'arbre. La karnélienne écouta attentivement la suite des choses, regardant les six sabres de bois décoller dans les aires avant de partir dans chacun une direction respective. Ils n’auront pas le droit d'utiliser la force pour cette épreuve, ce qui rendra les choses encore plus compliquées pour Dolo qui normalement utilisait la force comme une extension de son propre corps dans ses faits quotidiens, ne sachant pas que les Jedis considéraient que d'utiliser la force pour des choses minimes et voir simple est de la vantardise. Ont lui remis ainsi donc un datapad et la demoiselle aux longs cheveux turquoises se dirigea dans la forêt, avançant rapidement entre les arbres, grimpant dans un avec l'élan de sa course, sautant maintenant d'arbre en arbre, se dirigeant alors à une distance respectable pour ainsi donc entamer ses recherches, regardant pour commencer sur la cime des arbres, prenant son temps pour bien regardant bien qu'aveugler souvent par les rayons u soleil qui frappe sur ses yeux conçus pour la nuit. Regardant donc pendant un bon moment ses recherches furent veinées et elle ratissa le même secteur en allant de plus en plus bas pour finalement arriver sur la terre ferme et ainsi se mettre à souffler, au bord de l'épuisement. Endolorean avait fourni un effort très grand, son corps tremblant déjà pour se qui peu sembler pour certain acceptable. Mais la faible densité musculaire de son corps frêle revenait là frapper. Sans la force pour l'aider, son corps est faible et à porter de mire, quelque chose à travailler le plus rapidement possible! Se fut donc après quelques minutes à se reposer que la voyageuse intersidérale se remisent à la recherche de l'arme d’entraînement, le trouvant finalement, mais... il est en haut d'une colline avec se qui semble être des sortes de serpents qui grouille ici et là. Ravalant sa salive en voyant cela, Endo se mise à marcher en direction des nids de serpents pour examiner la scène. Il aurait été si facile de léviter au-dessus d'eux pour aller chercher l'arme, mais il n’en avait pas le droit. Elle ne pouvait pas non plus tenter de calmer les bêtes avec la force. La fille de Karnélia réfléchi alors, faisant le tour du de la colline pour y trouver un passage sur des roches qui pourrais lui permettre d'éviter longs reptiles. Ce fut sans plus de questions qu'Endolorean se mise à marcher de rocher en rocher, évitant les créatures qui la regardent menacées par sa présence. Tout en haut se trouve alors le sabre de bois dans une clairière sur le pic de la colline. Ce fut au moment de crier victoire qu'elle se ravisa. Devant elle se trouve un énorme et grand serpent, celui-ci semblant être le plus vieux des siens qui garde un nid avec ses petits, le sabre de bois étant juste là près du nid. Le camouflage de la bête avait été si parfait dans la distance que l'orpheline n'avait pas vu le prédateur avant d'être en face de lui. Que peut-elle faire? Dolo regarda rapidement autour d'elle et vit alors une branche d'arbre, celle-ci ayant une sorte de coude au bout de celui-ci qui pourra sûrement lui permettre d'immobiliser la tête du serpent le temps qu'elles prennent ce sabre de bois durement mérité! C'est donc essoufflé que notre exploratrice prise le bâton avant de se mettre à énervé le grand serpent qui après un bon moment essaya de la morde. Ce fut à ce moment précis qu'elle l'écrasa au sol juste à l'arrière de la tête avec le coude du bâton de bois pour ramasser l'arme d’entraînement et faire un bon en arrière, le bâton de bois cédant au même moment sous la force du reptile. Il en avait fallût de peu! Ce serpent aurait pu facilement l’empoisonner avec son venin! En ce qui concerne le voyage du retour vers le maître, il fut pénible. Sa quête avait duré un certain temps et donc elle arriva devant celui-ci avant de presque s'effondrer devant lui, ne remarquant pas qu'il était avec un autre élève. L'héritière de la famille Khardashkhan se misent alors à méditer, reprenant son énergie lentement, le sabre de bois en face d'elle mais cette fois bien plus près du maitre que sa personne, laissant décider au maitre si elle était digne où non de prendre l'arme de bois malgré son état d'épuisement. Depuis le début elle aurait pu utiliser son sabre pour combattre la bête, mais en même temps elle ne le voulait pas sous dilemme mental. Était-elle digne de manipuler une telle arme salvatrice de sa lumière grandiose? Le maître en jugera, car celui-ci peut facilement voir à la taille de la karnélienne son sabre laser de couleur chrome qui reflète le soleil, ayant conçus celui-ci il y à de cela quelques jours. Fait étonnant, il semble qu'elle soie revenue la première malgré le fait qu'elle est la plus faible physiquement du groupe. Les autres novices auraient-ils eux des ennuis?

_________________________
Mana du vortes & aeria gloris...





Formations:

Corps à Corps: -1/5


Dernière édition par Endolorean le 22/02/2016 23:31:18; édité 1 fois
Revenir en haut
Kath Aplazm
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2015
Messages: 648
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 19/02/2016 17:13:42    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

Kath regretta amèrement son manque de jugement. Il était resté immobile un certain temps, scrutant l'étrange créature depuis sa cachette, mais petit à petit d'autres personnes étaient arrivées sur les lieux, troublant sa contemplation de l'être verdâtre : d'abord, l'apparition particulière qu'il avait déjà croisée à la cantina mais qu'il ne pouvait décrire avec des mots. Celle-ci, d'une voix monocorde et venue d'un autre monde, lui expliqua que le gros alien aux airs endormis était bien leur mentor. Un instant rassuré de ne pas s'être trompé d'endroit malgré ses mésaventures et d'être en plus de cela arrivé à l'avance, le jeune homme esquissa un sourire soulagé. Celui-ci s'évapora immédiatement de son visage ; il priait pour que le maître Jedi n'ait pas entendu ses paroles défiantes.

A la suite de la drôle de novice vinrent un Twi'lek et un humain que Kath n'avait jamais vus. Pas étonnant, remarquez, puisqu'il croisait fort peu de monde dans le Sanctuaire et que ses seuls compagnons avaient été jusqu'ici les quelques novices qui s'étaient risqués dans l'antre de Bareman. Et comme il repensait à eux, Alya surgit de derrière les arbres. Elle lui adressa un petit regard, mais rien d'autre, et vint rejoindre les autres dans leur pose de méditation. Kath se sentit particulièrement idiot de rester planté là, derrière son tronc, et risqua un pied en avant. C'est alors que déboula devant son regard une énorme créature féroce, fracassant les fourrés devant lui. Ni une ni deux, le novice se recacha derrière son arbre avec un glapissement de surprise. En entendant la bête s'exprimer, il comprit avec grand soulagement qu'il s'agissait également d'un de ses condisciples. Vraiment, entre cet humanoïde aux airs de félin et le maître bedonnant, il fallait bien avouer qu'il ne falllait jamais se fier aux apparences.

Après une demi-seconde de réflexion, l'Alderaani sortit de sa cachette, la mine honteuse et commença à s'approcher pour écouter leur instructeur qui avait commencé à parler. Maître Nass, car tel était son nom, avait les mots durs et le visage sévère ; comme il le disait si bien lui-même, il apparaissait clairement que s'entrainer sous son aile ne serait pas une partie de plaisir. Comme pour prouver ses dires, il s'avança sur la berge et fixa les novices pour leur expliquer ses règles. Le bruit de l'eau masqua les derniers mots du Jedi aux oreilles de Kath, qui tentait désespérément de se faire oublier dans un coin de la clairière, en réajustant sa bure crottée. Mal lui en prit, car en un instant, son professeur était devant lui. Le novice n'eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait : tiré par le bras, il se senti léviter puis valser dans les airs. Avec un grand bruit de plongeon, il atterrit dans la rivière, accompagnant sa chute d'un long cri pathétique.

L'eau était glaciale mais peu profonde, et il réémergea directement, toussant et haletant. Arrivé près de la rive, il n'eut pas le temps de reprendre son souffle car un objet lourd tomba à ses côtés, l'éclaboussant de limon et d'algues d'eau douce. Encore plus sale qu'avant et définitivement trempé, il remonta sur la terre ferme en suffoquant. Qu'est-ce qui s'était passé ?! A ses côtés, l'alien aux airs de tigre flottait et paraissait bien moins impressionnant. Il ne fallut pas bien longtemps pour qu'il ait une réponse à sa question : la drôle de novice et le Twi'lek venaient de les rejoindre, poussés violemment dans la rivière à l'aide de la Force par leur mentor. S'il fut dans un premier temps impressionné par la dextérité de leur maître et le caractère incroyable de ce dont il venait d'être l'acteur et le témoin, Kath déchanta aussitôt : cette absurde brute allait être leur professeur ? Cette fois, le jeune homme doutait un peu d'en ressortir vivant...et la leçon n'avait pas commencé.

Remis sur pied, mais tremblant de froid, Kath tenta de fuir dans le regard confiant d'Alya, mais celle-ci paraissait dérangée par quelque chose. Pas plus rassuré, il s'assit non loin de la rive dans une grossière imitation de la pose qu'avaient prise les autres novices et écouta silencieusement en frissonnant. Certaines remontrances lui étaient adressées et il fustigea son manque de jugement : n'avait-il pas déjà promis d'être plus perspicace ? L'apprentissage de cette qualité devait être aussi long et difficile que l'entrainement Jedi, à vrai dire. Il pensa à s'excuser auprès du maître, mais celui-ci avait l'eir du type de personne à détester être interrompu. Peu désireux de repasser par la case "plongeon dans l'eau gelée", Kath se raidit et patienta.

Usant à nouveau de la Force, maître Nass envoya voler six sabres dans la forêt, un par novice, et leur indiqua que leur première épreuve serait d'aller les retrouver et les lui ramener. Il leur donna ensuite des datapads dont ils se saisirent. Kath voulut ouvrir la bouche pour lui adresser la parole mais le Jedi vert bondit et disparut de sa vue en un instant, comme porté par le vent frais qui venait de se lever. Trempé jusqu'aux os, le novice regarda alors autour de lui. Il se demandait comment ils allaient bien pouvoir arriver à leurs fins : pour avoir déjà fait l'expérience d'une randonnée dans la forêt d'Endor lors de son arrivée, il était bien placé pour savoir la difficulté que cela représentait. Au moins, il put se dire qu'il ne devrait pas pourchasser d'Ewok fantasque, cette fois-ci. Kath jeta le haut de sa bure au sol : même torse nu et malgré ce vent frais, il aurait moins froid qu'avec ce tissu mouillé. Il n'était pas particulièrement musclé et se sentait presque chétif à côté de son condisciple poilu, aux allures de chat mouillé. Regardant les autres novices, Kath eut un sursaut de bon sens :


- On va vraiment faire ce que ce barj..ce que maître Nass demande ? dit-il d'un ton peu convaincu. A l'attitude des autres, il comprit qu'il aurait bien pu se taire et se ravisa de leur proposer, comme il l'avait d'abord entendu, de faire équipe pour surmonter plus facilement les obstacles. De toute façon, certains étaient déjà partis sans se retourner, comme l'étrange fille à l'air pourtant si frêle. S'ils voulaient faire bande à part, tant pis pour eux ! Gardez vos datapads allumés... finit-il seulement par dire....On devrait rester en contact..au cas où.

Puis, le jeune homme s'engouffra dans la forêt. Sans ses camarades, il sentait que cette épreuve allait être un vrai calvaire. Il n'avait jamais vraiment eu de honte à demander l'aide des autres, mais il espérait en tout cas qu'ils n'aient pas compris à ses expressions qu'il avait la frousse. Pressant le pas afin de s'éloigner pour éviter l'une ou l'autre remarque piquante, il repensa au instructions qu'on leur avait données : retrouver un sabre d'entrainement dans la forêt, propulsé à des centaines de mètres, sans aide se servir de la Force... Kath eut un rire jaune. Depuis qu'il était sur la lune forestière, il ne savait rien d'autre de la Force que ce que le Conseil lui avait dit : qu'elle était en lui. Il avait bien conscience de cet écho qui allait et venait, plus puissant dans la forêt que lorsqu'il tuait le temps à ne rien faire, mais avait encore du mal à le définir. De fait, il était bien loin d'appréhender cette capacité et n'aurait pas pu y faire appel, même s'il l'avait voulu.

Avançant à petit trot pour éviter les ornières, il lui apparut bien vite qu'il ne savait pas du tout où il allait. Plus prudent qu'à l'accoutumée car n'ayant auxune envie d'encore se perdre, il jeta un coup d'oeil à son datapad : peut-être les différentes positions de ses condisciples et du maître pourraient-elles l'aiguiller. Il constata alors avec effarement que l'appareil entre ses mains était complètement défectueux : au lieu d'une carte, le petit bloc de données magnétique affichait une série de nombres en alternance avec un écran bleu. L'avait-il cassé dans sa course ou avait-il toujours été comme ça ? Kath fut tenté de retourner sur ses pas, mais en se retournant il comprit que c'était peine perdue. En effet, plongé dans ses pensées, il avait marché en pleine forêt sans faire attention et aurait eu bien de la peine à remonter sa piste. Au mieux, il aurait pu tenter de suivre le bruit de l'eau, mais l'écho en lui était revenu, plus puissant que jamais, et lui battait les tempes.

Oppressé par cette nouvelle source de stress, il se remit en marche droit devant lui pour songer à autres choses. Au bout de plusieurs dizaines de minutes à arpenter les sentiers sauvages, gardant l'oeil ouvert afin de distinguer les sabres des branches, des traces familières éveillèrent son attention. Plus loin, en suivant ces indications de fortunes, il parvint en un lieu qu'il n'eut pas de peine à reconnaitre : c'était une position plus élevée dans la forêt, comme une haute colline recouverte d'arbres. Lorsqu'ils avaient été capturés par les Jedi, Alya et lui, ils étaient passé à cet endroit, il s'en rappelait. De ce promontoire, il avait pu considérer à la lueur des étoiles les colonnes de fumées qui s'échappaient au loin de la carcasse fumante du chasseur de Rylen Korr. Bien que l'incident soit vieux d'un peu plus d'une semaine ou deux seulement, il y songea avec nostalgie. En plein jour, il constatait comme la lune était petite. Il s'assit sur une souche et contempla l'horizon : lorsqu'il ne pleuvait pas, le paysage majestueux était très agréable et il régnait dans l'air une atmosphère de paix qu'il n'avait pas ressentie si pleinement depuis longtemps.

Coupant court à la flemmardise, il se leva et soupesa son datapad : celui-ci venait de s'éteindre et refusait de se rallumer. Pris d'un accès de colère, Kath le jeta contre un arbre. Comment était-il supposé trouver ce fichu sabre, si même la tehnologie était contre lui ? Il aurait beau courir en tout sens, autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Le vent froid le rappela vite à la raison : s'il ne voulait pas transformer son rhume en pneumonie, il devrait s'activer et se remettre en mouvement. Il ramassa le bloc de données fendillé et repris sa route, les sourcils froncés. Maître Nass allait être ravi de voir qu'il avait cassé le matériel pédagogique... Kath ironisa qu'il n'aurait sans doute pas à s'en faire, car perdu comme il l'était, il se ferait sans doute dévorer par les créatures sauvages avant que le Gungan lui remette la main dessus.

Il courait maintenant depuis une bonne demi-heure, haletant et suant, quand son pied rencontra un objet non-identifié. Stoppé net, il s'écrasa sèchement sur le sol. Ventre à terre, il s'immobilisa ; rien de grave, ça ne devait être que la trentième fois que cela lui arrivait sur Endor. Il se releva durement, jetant un œil derrière lui pour inspecter les dégâts : outre ses genoux ensanglantés, ses bottes étaient éraflées et leur cuir tranché, comme si elles avaient essuyé un coup de couteau. Intrigué, le jeune homme s'accroupit et entreprit d'observer ce sur quoi il avait buté : un enchevêtrement de fils électriques en acier tranchant. Kath pouvait s'estimer heureux que ses bottes aient amorti le choc, car il l'aurait sérieusement senti passer s'il ne les avait pas eues aux pieds. Crottées et boueuses, elles étaient tout ce qui lui restait d'Alderaan et de son ancienne vie. Avec un pincement au cœur, il se résolut à les ôter et les abandonner, car coupées comme elles l'étaient, elles ne lui auraient plus servi à rien.


- Adieu, mes petites... !
dit-il tristement en caressant ses pieds nus. Il les déposa contre un arbre et observa de nouveau les câbles. Que faisaient-ils ici, en pleine forêt ? Curieux, il remonta la piste qu'ils formaient sur plusieurs dizaines de mètres. Au bout, ils s'enfonçaient sous terre et il lui était impossible de continuer à suivre leur trace. Il remarqua cependant un petit écriteau, discret mais visible : "Propriété de Beemen Industries. Tout vol, vandalisme ou destruction est passible de poursuites judiciaires". Le novice sursauta : les mercenaires ! Sans prendre gare, il avait peut-être marché en plein sur leur territoire ! Cela laissait présager du pire. L'écho dans sa tête résonnait, faisant gronder tous ses membres. Il ne sut vraiment comment il le savait, mais des gens approchaient. Plusieurs. Instinctivement, il se jeta dans un fossé, laissant derrière lui le datapad endommagé.

- Tu n'as pas entendu quelque chose ?


- Toi, depuis l'histoire du chasseur Jedi, je suis presque sûr que tu entends des voix ! Derek se foutrait bien de ta gueule.


- Arrête, chui pas parano. J'ai vraiment entendu un truc.

Les voix se rapprochaient dangereusement et Kath n'osait plus bouger. Il avait, sans le savoir, échappé aux griffes des mercenaires une fois grâce à l'intervention de Woopee, mais maintenant qu'il avait conscience du danger il se devait de redoubler de prudence. Alors qu'il faisait tous les efforts du monde pour être silencieux et faire taire, en vain, l'écho qui lui martelait la tête, les voix avaient repris :

- Tu vois bien que j'ai raison ! D'où elles sortent, ces traces, hein ?!

Avait-il oublié ses bottes ? Non, elles étaient beaucoup plus loin, il n'avait pas dû laisser plus de traces qu'un animal sauvage, il en était certain !

- Tu délires, Jarik. Ce sont les traces d'un Ew.. Eh, qu'est-ce que c'est ?! Un datapad ? Comment ?!


... Eh m****. Kath se mordit la lèvre et serra le poing. Il se concentrait tellement fort pour ne pas renifler qu'il en devint presque bleu. Quel idiot ! Oublier ainsi le petit tableau électronique n'allait pas juste lui coûter des remontrances, cela risquait également de mettre les Jedi en danger ! Si ces deux mercenaires arrivaient à lire les informations contenues sur le datapad en récupérant ses données... C'était la pire des situations dans laquelle il pourrait se mettre. Mais à deux contre un, alors qu'il n'avait pas d'armes, Kath ne savait que faire. Les bruits de pas et les voix se faisaient maintenant plus lointaines.

- On rentre montrer ça à Derek. Ça, le chasseur et le sabre qu'on a trouvé tout à l'heure, ça ne doit pas être une coïncidence.


- C'est qui qui délire, maintenant ?


Le sabre ? Se pouvait-il que...? Kath risqua un regard hors du trou où il se trouvait et aperçut, de dos, les deux hommes qui s'éloignaient, à une quinzaine de mètres. A la ceinture du premier pendait l'un des sabres que maîtres Nass avait fait fuser dans la forêt. Certes, le Sanctuaire était bien caché et gardé, mais n'était-il pas imprudent de laisser trainer des objets dans la forêt de cette façon ? Kath aurait beau jeu de le reprocher au maître Jedi, il avait lui-même commis l'impair de laisser le précieux bloc de données en possession des individus. Ils étaient aussi grands que lui, autant que le jeune homme put le deviner, et avec ses piètres capacités martiales, il se savait ne pas être de taille face à eux. Pourtant, il devait trouver un moyen de récupérer tout ça ! Sans réfléchir, il empoigna une grosse pierre à l'arête tranchante. La portant à bout de bras, dans un effort désespéré, il lança la lourde charge sur les câbles. Celle-ci retomba durement dessus avec un bruit métallique puis roula sur le côté. La tentative vaine de Kath de faire diversion n'avait pas vraiment fonctionné : les câbles étaient toujours en place, quoi que certaines coques aient été légèrement cabossées. Ceci dit, les deux hommes s'étaient retournés en entendant le bruit, mais ils ne paraissaient pas encore l'avoir remarqué.

Ils revinrent rapidement auprès des câbles ; le novice, lui, avait regagné sa cachette. Les deux mercenaires se charriaient d'être sur les nerfs et poussèrent un grand rire. Kath, de son côté, était loin de partager leur bonne humeur. Les hommes semblaient vouloir s'accorder une pause : ils s'assirent sur des souches et laissèrent tomber leurs sacs sur le sol, ouvrant des thermos et discutant tranquillement de choses et d'autres. Kath sentait qu'ils lui tournaient toujours le dos, mais ils étaient décidément trop près pour qu'il puisse tenter quoi que ce soit. Il resta dans sa cachette encore une dizaine de minutes. Au bout de ce laps de temps interminable, les mercenaires de Beemen Industries se levèrent et remballèrent leurs affaires sans plus se soucier du reste de la forêt. Ils allaient repartir, mais cette fois, Kath ne comptait pas les laisser faire. Incapable de penser, poussé par l'adrénaline, la peur et l'écho qui lui parcourait le corps, il fondit sur les deux hommes, récupérant rapidement le sabre qui était posé contre un tronc.


- Qu..qu'est-ce que ...?

- Les questions après, chope-le, Jarrik !


Les deux hommes lui sautèrent dessus. Le jeune novice eut un cri d'effroi, réalisant tout juste ce qu'il venait de faire. Il glissa en avant, se cognant violemment l'épaule contre la souche qui avait servi de siège aux mercenaires. Ce mouvement d'esquive involontaire lui permit d'éviter un coup de poing qui fondait sur lui. Avec un juron, on le roua alors de coups de pieds. Ne pouvant que se rouler sur le côté pour éviter d'avoir les côtes brisées, il gémit et balaya le sol avec son bras, instinctivement. Il avait oublié qu'il tenait encore en main le sabre d'entrainement, dont le manche frappa le tibia de son assaillant qui eut un grognement de douleur. Il profita de cet instant de répit pour ramper jusqu'au datapad qu'il voyait devant lui. Il n'avait maintenant plus qu'une ambition : fuir, et sortir de cette situation en vie. Cette fois-ci, c'était du sérieux : plus de course poursuite avec un Ewok ou de farces de cantina, il risquait réellement sa vie. Si maître Nass avait prévu ça, c'était sans l'ombre d'un doute le professeur le plus dérangé qu'il avait jamais connu.

Kath se releva sur ses genoux avec un râle de douleur ; il se recoucha sur le dos illico, en voyé au tapis par un coup de bâton qui lui fracassa l'arcade. Sa vision se troubla un peu et il avait mal partout. Le froid et la perte de ses bottes étaient en l'instant un moindre mal. S'accrochant fermement au datapad, il sentit ses doigts glisser et lâcher le sabre qui lui tomba sur le ventre. Devant ses yeux, les formes étaient noires, les arbres étaient hauts...il n'en distinguait pas les contours et ne comprenait plus ce que lui criaient les voix. Il tendit la main en l'air, sentant un nouveau coup arriver. Qui ne vint pas. Il retrouva peu à peu ses sensations et se saisit du sabre, dans une posture assez ridicule : un des deux hommes se tenait devant lui, abasourdi et immobile. Quant à l'autre, il était allongé sur le dos, deux mètres plus loin et on pouvait lire à son visage qu'il n'en croyait pas ses yeux non plus. Le visage en sang, le corps recouvert de boue, Kath haletait ; il avait l'impression que ses tempes allaient exploser tant l'écho lui traversait la tête comme le fer d'une lance. Il ne le savait pas encore, mais il venait d'utiliser la Force pour la première fois.

Réalisant après deux secondes de silence que leur adversaire avait l'air aussi étonné qu'eux, les hommes se reprirent et avancèrent vers lui. L'un d'eux sortit alors un pistolaser de sa ceinture, le visage empli de rage.


- Attends, non..! cria Kath en se jetant sur le côté, tenant toujours entre ses mains le sabre et le bloc de données. Un tir fusa, puis un second. Au troisième coup, le jeune homme sentit la salve frôler son épaule endolorie. Il n'y eut pas de quatrième coup.

- Imbécile, tu as détruit les câbles d'approvisionnement !


Le dénommé Jarrik fixait avec colère son acolyte, interdit. Derrière eux, les câbles électriques brûlaient et les étincelles crépitaient. La fumée intense qui se dégageait s'engouffra dans les poumons de Kath, qui toussa et cracha, abattu. Se trainant sur ses genoux, il essayait à tout prix de fuir la scène. Le sort lui vint en aide, pour une fois dans sa vie de malchance, car les mercenaires, le visage terrifié, tentaient de maitriser les flammes en marchant dessus de leurs grosses bottes en cuir renforcé et ne prêtaient plus vraiment attention à lui. Trouvant au fond de lui une énergie qui lui était inconnue, il se releva d'un bond et courut à perdre haleine dans la forêt pendant de longues minutes, changeant de direction constamment, jusqu'à tomber de fatigue au pied d'un immense arbre creux. Derrière lui, il ne voyait plus ni la fumée, ni les hommes et s'imagina les avoir distancés. Dans son état, il ne pouvait toutefois plus avancer : ses pieds étaient meurtris, couverts de bleus et d'épines, son épaule avait doublé de volume et de son crâne coulait du sang. Il ne s'était jamais battu auparavant, quoiqu'il ait déjà reçu quelques corrections en faisant preuve de maladresse dans ses propos envers quelques roublards des bars d'Aldera. Il toussa, la gorge enrouée. Voilà maintenant qu'il était cassé ET malade, la belle affaire.

Il rentra dans le creux de l'arbre et déposa là le sabre et le bloc de données, cachés. Au moins, si les hommes le rattrapaient, ils ne trouveraient pas les pièces à conviction. Kath sourit. Il n'aurait pas cru avoir cette présence d'esprit un jour. Peut-être bien qu'Alya avait un peu déteint sur lui, même s'il s'estimait beaucoup trop bête pour que ça soit le cas. L'épreuve de maître Nass était à présent accomplie, mais il n'avait plus la force de le retrouver, ne sachant de toute façon pas où le chercher sans les informations du datapad. Peu lui importait vraiment, il était sauf et -presque- sain. Il s'assoupit quelques instants.

En rouvrant les paupières, il constata qu'il entendait à nouveau le bruit de l'eau : l'écho en lui s'était calmé. Fourbu et brisé, il traversa machinalement, le datapad et le sabre dans les bras, un sentier boueux en suivant le son clair de ce qu'il croyait être une rivière. Il déboucha finalement très vite sur un grand lac, au centre duquel il pouvait apercevoir une petite île sur laquelle trônait un arbre immense et splendide. A son pied, une grosse forme verte bougeait. Kath reconnut immédiatement maître Nass malgré la distance, et cette vision lui fit tourner de l’œil.




HRP : Beemen Industries avait été introduite par Rylen sur Endor dans un précédent RP (ici). Je me suis permis de les faire réapparaitre. J'espère que ça ne pose pas de problème ...

_________________________




Dernière édition par Kath Aplazm le 20/02/2016 00:05:56; édité 3 fois
Revenir en haut
Voxe
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2016
Messages: 32
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 19/02/2016 23:48:29    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

Voxe, dont la vie était quelque peu chamboulée par l'arrivée de nombreux novices sur Endor, était tranquillement en train de manger dans sa hutte lorsqu'il reçut une missive émanant du Conseil Jedi. Surpris, il lut attentivement le message. On lui annonçait le début de sa formation et de celle des autres novices. Enfin ! Depuis le temps qu'il attendait ce moment. Il se laissa envahir par la joie et partit immédiatement. Il avait encore largement le temps, mais Voxe aimait arriver en avance, surtout pour des choses aussi importantes à ses yeux. Dans son allégresse et son empressement, il dédaigna l'échelle de corde permettant l'accès à sa hutte et préféra sauter de branche en branche. Mais alors qu'il était encore à plusieurs mètres du sol, il glissa sur une branche mouillée par les pluies des derniers jours et tomba à travers le feuillage sans prononcer un son, surpris. Il resta quelques secondes au sol, sonné, avant de reprendre ses esprits. Que s'était-il passé ? Il avait pourtant l'habitude de descendre ainsi. Voilà ce que cela provoquait que de se laisser submerger par ses émotions. Il essaya de se lever, mais ressenti une vive douleur à l'épaule gauche. Elle s'était démise lors de la chute. Quel manque de chance ! Juste avant le début de la formation... Son épaule serait remise en quelques instants grâce au talent des guérisseurs de l'infirmerie du sanctuaire, mais le temps de s'y rendre et de revenir au lieu de rendez-vous, il serait sûrement en retard. Il détestait être en retard. Peste soit de cette pluie ! Non, il ne devait plus se laissait aller. Un Jedi ne s'énerve pas. Après tout, sa formation allait débuter, il fallait commencer à se comporter comme tel. Il se calma et partit en direction de l'infirmerie. Comme prévu, les guérisseurs lui remirent cela en un rien de temps et après quelques étirements il ne sentait déjà plus rien. Mais il était maintenant sacrément en retard.

Il partit à toute vitesse vers la clairière, en faisant toutefois plus attention cette fois. En arrivant sur le lieu, il ne trouva personne. Des traces de pas prouvaient qu'il se trouvait au bon endroit, mais il était arrivé trop tard. Il s'apprêtait à repartir lorsqu'il reçut un message indiquant aux retardataires de se rendre au pied de l'Arbre Wroshyr. Il leva la tête et scruta le lac. La magnifique étendue d'eau reflétait la lumière du soleils à travers les branchages des arbres trempés par la pluie. C'était magnifique. Mais Voxe n'avait pas le temps pour ça. Il repéra vite l'arbre gigantesque qui se trouvait sur une île et s'y rendit. En arrivant il aperçut Maître Nass en train de repousser les assauts d'un jeune homme. Il n'était donc pas le seul à être arrivé en retard. Cela aurait pu le rassurer avec n'importe quel autre Maître Jedi, mais avec Maître Nass c'était une autre affaire. Il avait eu le temps de l'observer depuis qu'il avait été recueilli par l'ordre il y a plusieurs années et il savait qu'il valait mieux ne pas l'énerver. Il l'appréciait malgré tout pour sa franchise, qualité rare chez les personnes faisant plus de... politesses. Voxe profita d'un moment où le Maître envoya valdinguer l'autre novice dans le lac pour s'approcher. Il aurait pu trouver des excuses pour son retard, prétexter qu'il s'était blessé et que les guérisseurs pourraient en témoigner, mais il préféra aller au plus simple. Il se plaça devant le Maître, s'agenouilla et s'inclina.


- Je vous présente mes excuses pour mon retard Maitre Nass.

Puis il attendit la réaction de celui-ci.
Revenir en haut
Alya Thamriel
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2015
Messages: 39
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 21/02/2016 15:09:11    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

Un jeune humain semblant fatigué fit son approche juste avant d’être en retard au cours. Ils étaient arrivés très proches l'un comme l'autre, tant et si bien que l'on aurait pu croire qu'ils étaient arrivés ensemble, mais il n'en était rien. L’humain ne semblait pas la remarquer, mais La Twi’lek était trop préoccupée par ses angoisses pour le lui reprocher, si tant est cela avait un intérêt. Elle croisa les bras en soupirant légèrement, elle voulait essayer de se concentrer. Certes, la pression sur ses frêles épaules était toujours présente, mais elle voulait que cela devienne une force plutôt qu’une faiblesse. Elle se tourna alors en direction d’une sorte d’homme bête félin recouvert de fourrures et armé de griffes. Il devait être parfaitement adapté à la vie dans la forêt de la lune d'Endor, mais pour le moment, il se focalisait davantage sur ses excuses à cause de son retard qu'autre chose. Puis l’heure du premier cours commençait à mesure que le Gungan imposant se releva de sa position. Il avait toujours les yeux clos, mais elle se contenta de le regarder sans faire de commentaire ou d'émettre de reproche. Elle sentit bien le regard que lançait le maître au sujet des sabres. Il avait ce genre de regard qui ne trompait pas, mais il fallait bien que jeunesse se passe comme on disait. Elle estimait ne pas avoir de réels mérites, car elle avait passé son enfance dans l'ancien ordre jedi. Elle connaissait parfaitement le mécanisme, la façon de faire et de réagir, bien qu’elle ait pris également de mauvaises habitudes dans sa vie dissolue.

Alya était tout de même surprise que personne ne salua leur professeur. Personne n’avait-il été à l’école ? Elle ne pouvait pas imaginer une classe sans un minimum de discipline et c’était sans doute le minimum de politesse. Elle ne connaissait pas tellement les autres novices, et sans doute que certains d'entre eux allaient abandonner en cours de route. Elle eut un frisson lorsqu’elle croisa le regard sombre que lançait le Gungan, mais heureusement cela ne lui était pas destiné. En premier, ce furent les sabres d'entraînements indument pris par les élèves qui furent retirés. Le Gungan commençait à se présenter en tant que maître d’un style de maniement de sabre. Elle était bien incapable de savoir de laquelle il s’agissait, mais elle nota cela dans un coin de sa tête. Cela démontrait une forte capacité martiale, et arraché une épée des mains de quelqu'un non éveillé à la force ne tenait pas du miracle. Elle n’était pas encore capable de le cerner, alors elle garda le silence en l’écoutant. Leur maître présentait la chose comme quoi cela allait être physique et très difficile. Cela lui allait parfaitement, cela collait aisément à sa façon de vivre et d’apprendre. Si elle ne sortirait pas avec le sourire du cours, alors elle ne profiterait pour sourire immédiatement.

Le premier à subir la manière particulière d’enseigner du Gungan fut le pauvre Kath, mais il l’avait cherché d’une certaine manière. Elle se cacha les yeux de sa main afin de ne pas le voir se faire éjecter et tomber dans l’eau, le bruit de la chute était bien suffisant. Elle entrouvrit légèrement ses doigts en constatant Kath faire trempette. La bleue aurait bien voulu l’aider dans un réflexe empathique, mais elle garda son calme en restant contre son arbre les bras croisés. C’était à nouveau une épreuve qu’il devait vivre et surmonter seul. L'homme-chat fut envoyé lui aussi dans la rivière afin d'illustrer ce qui se passait au manquement des règles de vie pourtant assez simples. Enfin, ce fut alors aux deux chapardeurs de voler dans la rivière toute proche pour avoir pris les armes. C’était sans doute tentant et cela donnait des indices sur la personnalité de ses petits camarades. Était-ce par ce que ces deux-là étaient plus belliqueux qu'ils n'avaient pris les armes ? Un sabre même d'entraînement était assez tentant, il fallait dire. Cela donnait une certaine puissance et gratifiait certains dans leur ego. Ce n’était guère le cas de la Twi’lek, qui savait qu’avoir une arme impliquait de s’en servir. Elle avait eu la chance de ne pas voler dans les airs, mais peut-être que cela n’allait pas tarder.

Si l’idée d’un marathon dans la jungle afin de tester leur endurance plaisait à Alya, elle commençait à se méfier de l’idée de son professeur quand il fit léviter six armes dans les airs. Les armes formaient un cercle, avant de fondre dans les airs dans toutes les directions. L’arme n’allait pas très loin, mais cela était largement assez complexe pour retrouver un sabre au beau milieu d’une forêt pleine de vie. Elle commençait déjà à essayer de faire un plan rationnel pour retrouver le fameux sabre. Une bonne organisation, méthode de travail serait tout aussi importante qu'un bon instant. Elle ne pouvait pas compter sur une autre aide que son ingéniosité. Elle refaisait mentalement courbe du sabre volant afin de se faire une estimation de distance. Elle reçut alors un datapad afin de continuer à communiquer à distance. Cela restait assez logique et simple comme méthode. Leur professeur semblait en avoir assez dit, car il se recula rapidement et partit au loin. Il avait dit ce que les novices auraient besoin, il n’avait pas besoin d’en dire plus. Elle regarda alors Kath se déshabiller partiellement. Elle pencha la tête sur le côté en le regardant. Puis elle regarda le tout à chacun en prenant la parole.

« Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Alya. Je pense qu’il serait bon que l’on s’entraide dans les moments difficiles, maintenant … »

Dit alors la Twi’lek tandis que certains novices étaient déjà partis. Elle se sentait comme très loin psychologiquement des autres novices. Étaient-ils trop nombriliÉmes ? Malpoli ou tout simple ent irrespectueux? Personne n’avait eu un mot pour les autres, à peine quelques regards. Elle soupira légèrement en secouant la tête doucement, et parti à petites foulées gentilles dans la forêt dans la direction du sabre qu’elle avait vu partir. Elle voulait parler avec Kath, mais il était déjà parti, ce serait pour une prochaine fois.

Alya releva alors la tête en se repassant dans sa tête la courbe du sabre volant qu’elle chassait. Il avait fait une bonne distance, mais ce n’était pas non plus à l’autre bout de la lune d’Endor. Trouver un si petit objet dans la forêt allait être compliqué. Elle allait devoir être attentive aux indices que ce dernier avait laissés derrière lui. La nature et la forêt étaient déjà en place, le sabre avait forcément abîmé quelque chose dans son passage. Un objet étrange qui venait déranger la tranquillité de la faune se ferait remarquer. Alors qu’elle bondissait rapidement en dévalant une pente douce sautant au-dessus des racines, essayant de faire rapidement le voyage sur la zone de recherche. Ce n’était pas qu’elle était pressée ou cherchait à être la première, mais elle savait que la recherche allait prendre du temps. Cela faisait des semaines qu'elle courait dans la forêt chaque jour, alors elle commençait à y être habituée. Elle avança plus doucement quand après une vingtaine de minutes, elle remarqua dans les branches que le feuillage avait été abîmé à un endroit. On entendait les piaillements des Geejaws imitant les sons qu’ils entendaient, mais elle devait se concentrer, elle n’était pas loin. À force que ses pas s'enfonçassent dans la forêt, tout devenait calme. C’était assez étrange comme une sensation, une présence. Elle eut l'instinct de relever le nez juste à temps pour voir une sorte de mélange entre un énorme oiseau griffu et un vélociraptor. Elle se jeta en arrière tandis qu’il fondit sur sa proie. Son cœur battait la chamade et elle attrapa la première chose qui lui passait par la main. Elle lui envoya alors le caillou vers la tête, et surprise, le condor-dragon descendit un peu la pente à toute allure dans un roulé boulé.

Si la Twi’lek n'était pas encore sorti d'affaire, elle avait le temps de se relever pour dissuader la bestiole de l'attaquer de nouveau. Elle prit alors une solide branche pour pouvoir se défendre à la place d’un sabre. Elle vint se mettre sur un léger promontoire dominant la petite pente, quand son adversaire lui assainit un grand coup de griffe qui la marqua au bras gauche et un peu sur le torse. Dans un cri de douleur, elle frappa de toutes ses forces vers sa tête avec la branche. L'oiseau quelque peu sonné recula un petit peu et commença à s'envoler de quelques mètres. Il tenta alors de l'attraper à l'aide de ses puissantes griffes pour l'emporter dans les airs, mais elle se jeta à terre, et son adversaire s'enfuit alors pour une proie plus simple.

« ce n'est pas aujourd'hui que tu vas manger de la twi'lek saloperie ! »

Dit alors la jeune novice en soupirant grandement étalé sur le sol. Elle se rendit compte alors de la douleur dans le bras. Si pendant le combat l'adrénaline avait fait son effet, elle prenait pleinement conscience que cela n'était pas passé très loin. Elle se releva alors doucement en se tenant le bras avec la main opposée. Elle grimaçait légèrement, mais elle n’allait pas appeler à l’aide pour autant ni abandonner. Elle savait qu’elle n’était pas très loin de sa proie, le fichu sabre. Elle commença alors péniblement la fouille sur le terrain pentue, mais au bout d'une demi-heure de recherche, impossible de le trouver. Elle soupira légèrement et se posa contre un arbre pour souffler un bref instant. Son bras la lançait, la blessure était bien fraîche, mais elle en avait vu d'autres.Elle soupira légèrement en observant autour. Elle imagina à nouveau le vol du sabre. Elle savait qu’il avait déchiré une branche, mais rien au sol. Elle commença alors à regarder en l’air, regardant dans les arbres, et elle le vit comme trônant plein d’arrogance.

Le sabre se trouvait planter en hauteur dans un arbre, près d'une branche. Elle suivit du regard la distance qu’elle devrait parcourir pour rejoindre l’objet tant recherché, et elle grimaça en se relevant. Cela allait être compliqué avec sa blessure, mais elle le ferait. C’était sa mission après tout. Elle se donna quelques petites claques sur les joues comme pour se réveiller, et elle commença en s’agrippant comme elle pouvait pour monter un peu dans l’arbre. Ce n’était pas très haut heureusement, car après quelques secondes, elle sentit sa blessure au bras être trop forte. Elle dut alors lâcher prise et retomber en tombant sur ses fesses grimaçant. Elle serait incapable de monter cet arbre dans son état.

« Mer de ! »

Alya se releva péniblement en regardant autour d’elle à la recherche de quelque chose pour l’aider. Elle trouva alors une grande liane, dont elle fit un nœud coulant à un bout. Elle lança à plusieurs reprises jusqu’à agripper l’épée plantée dans le bois. Elle dut tirer pendant quelques minutes en changeant d’angle pour la faire sortir de son emplacement, tel Arthur et Excalibur dans son rocher. Elle était essoufflée de tant d’efforts, mais elle pouvait rentrer maintenant. Ce fut à pied alors qu’elle fit le voyage du retour avec l’épée avec une grosse griffure au bras. Elle arriva alors en s’aidant du datapad pour s’orienter, elle ne connaissait pas du tout ce coin-là de forêt. Elle remarqua la présence de l’extraterrestre aux cheveux verts, et de Kath qui semblaient être déjà arrivé au lieu de rendez-vous. Le maître semblait être au prise avec deux novices de l’autre côté du lac sur la petite ile. Elle ne se sentait alors pas capable de traverser le lac pour le moment, alors elle regarda Kath en riant doucement.

« Tu sais que tu n'as pas besoin d'ennemi Kath, tu te suffis à toi-même.»
_________________________
fiche d'Alya *** casier d'Alya
Revenir en haut
Arnhal
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2015
Messages: 35
Niveau: 0

MessagePosté le: 22/02/2016 13:43:51    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!! Répondre en citant

...Je n'ai jamais dit que vous pouviez vous servir dans le stock d'armes d'entraînement...

Arnhal n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il fut propulsé dans l'eau froide avec l'alien à la peau claire. Secoué, il ne put voir que vaguement les sabres s'envoler dans toutes les directions. En entendant le Gungan interdire l'usage de la force, le Twilek ne put s'empêcher de rire jaune intérieurement...faudrait déjà que j'arrive à l'utiliser... Ce n'est pas qu'Arnhal était incapable d’utiliser la force, mais simplement qu'il n'avait jamais essayé. Son père avait toujours estimé qu'il n'était pas prêt et lui avait donc interdit de l'utiliser avant d'avoir son accord. Maintenant qu'il était à l'académie, il attendait qu'un maître le donne l'accord pour essayer de la dompter... Il avait donc du retard comparé à certains de ses camarades, retard qu'il se promit de rattraper après ce cours...s'il en revenait entier ce qui ne semblait pas gagner vu le caractère de leur instructeur.

Ne voulant pas fâcher maître Nass, il prit son datapad et salua le Gungan. Il retira sa veste trempée, jeta un dernier regard à ses camarades et parti dans la direction de l'est. La meilleur façon de ne pas attraper froid était de courir. Heureusement le Twilek était habitué à ce genre d'activité. Il était fils de fermier et il lui était déjà arrivé plusieurs fois de devoir partir sous la pluie pour rattraper un Bantha ou pour chasser un prédateur.

Arnal était donc en route lorsqu'il tomba face à un premier obstacle.

Et m....C'est bien ma veine...Des ronces...


Devant le Twilek, un mur de ronces d'environs 1 mètre de haut. Il regarda à gauche et à droite et vit que l'obstacle s'étendait à perte de vue...il allait devoir traverser. Il ramassa donc une branche pour se faire un outil pour essayer tant bien que mal de repousser les plantes mais malgré tout, à la fin de l'obstacle son pantalon était en loques et ses jambes avaient subis quelques belles griffures.

Au bout de 10 minutes de marche rapide supplémentaire, Arnhal finit par voir son sabre. L'arme d'entrainement était plantée au cœur d'un marécage. A peine avait il fait quelques mètres que le Twilek était déjà enfoncé dans la boue jusqu'au genoux. Chaque pas supplémentaire était plus compliqué et il était de plus en plus embourbé. Le sabre n'était plus qu'à 2 mètres du novice lorsqu'il était embourbé jusqu'à la taille... Impossible de faire un pas de plus et sortir ne sera pas évident non plus. Tant bien que mal, il parvint à faire demi tour jusqu'à la berge. Il devait trouver une solution. Il aurait pu essayer d'utiliser la force mais premièrement maître Nass l'avait formellement interdit, et deuxièmement il n'était pas sur de parvenir à faire venir le sabre jusque lui.

Il regarda autour de lui pour voir s'il ne pouvait pas trouver un outil ou une idée pour attraper le sabre. Il vit une branche suffisamment longue pour pouvoir atteindre le sabre. Il prit le bout de bois, s'enfonça dans la boue jusqu'à ce que son bâton puisse attraper le sabre. Tout ce qu'il réussit à faire fut de se salir encore plus, de se fatiguer et d'enfoncer le sabre encore plus.
Arnhal abandonna donc cette idée et essaya de trouver autre chose. Il observa à nouveau la forêt qui l'entourait. Il lui faudrait quelque chose pour pouvoir attraper le sabre, comme par exemple... une corde.

Mais, oui, bien sur...Il me faut une corde.


La forêt était remplie de lianes. En cherchant bien, il devrait pouvoir en trouver une suffisamment longue pour pouvoir attraper le sabre avec un nœud coulant.

Ce fut évidemment plus facile à dire qu'à faire et il fallu environs une demi-heure au Twilek pour attraper son sabre.

Au final, il arriva au bout d'une heure au lieu de rendez-vous, couvert de boue, le pantalon en lambeaux et les jambes pleines de sang suite au roncier.
Il avait mis du temps mais pu finalement apporter le sabre au Gungan.

HRP: Je laisse aux autres le choix du temps que prendra leur épreuve. Ils peuvent donc arriver avant ou après moi.

_________________________
mon casier
ma présentation
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 25/09/2018 08:17:26    Sujet du message: Formation des novices, au programme éducation physique!!!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Endor Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com