Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Bureau du Gouverneur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Nar Shaddaa -> Palais du Gouverneur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gelmir
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 807
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 05/10/2015 16:59:15    Sujet du message: Bureau du Gouverneur Répondre en citant

Le nouvellement élu "Gouverneur de Nar Shaddaa" fixe l'immense et luxueuse baie vitrée du bureau officiel. Les mains jointes derrière le dos et ce, dans un silence lourd, il contemple l'acquisition planétaire avec grand intérêt. Sa rêverie n'est pourtant pas attirée par son devoir politique, mais bel et bien par la néfaste corruption du Côté Obscur. Si les Sith sont doués pour manipuler les arts ocultes allant de pair avec cette affiliation, ils n'en restent pas moins soumis à l'attraction de ce côté obscur de la Force. Le Zabrak sait qu'il ne faut qu'un pas pour basculer dans le néant et devenir une créature néfaste et avoir ainsi son esprit, tout son être, pervertis. Une plateforme holographique plantée à même le sol, sur un sublime et très cher tapis de plusieurs mètres de long et de large, crépite et s'illumine en plusieurs endroits. Les trois bustes des acolytes du culte se métamorphosent derrière le dos du Gouverneur : Jariah Mai, Shaera Livia et Wyrl Lurkof.

-Comme je l'ai promis, je serais bienvaillant pour qui suivra et implacable pour qui refusera. Faites passer le message Ravageurs, engagez les procédures concernées, je me charge de la République et d'Aldérande concernant Kessel.

Gelmir,
Terminé.

La plateforme holographique portative car militaire, se coupe aussi nette qu'elle s'est allumée. Le Zabrak se détourne de la baie vitrée, de l’opulence de celle-ci : Le verre si épais, les jointures si pures, l'entourage d'or. En somme, à en faire vomir les militaires habitués à la sobriété. Il observe la tasse de caf' apportée par une des secrétaires... Une délicate attention qu'il se refuse à s'accorder.

-Lancez un appel pour Coruscant puis pour Aldérande.
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/10/2015 16:59:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gelmir
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 807
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 19/06/2016 02:53:44    Sujet du message: Bureau du Gouverneur Répondre en citant

Si une chose doit-être dite, c'est que la glorieuse et prestigieuse République Fédérale n'est qu'une limace errante et sans buts et quant à la présumée Vice Reine, d'une planète de pacifistes affutées mais décérébrés, une belle anguille à qui l'on devrait tordre ce cou angélique. Les négociations et quelles négociations ? Où se trouve Aldérande ? Où se trouve la République ? Aiment-ils réellement les membres de leurs gouvernements, leurs peuples respectifs ? Qu'envoient-ils comme messages à la population galactique ?

Le Seigneur ne peut cependant pas attendre que cette situation se débouche aussi lentement que cela.
La République rôde dans les affaires discrètes et Aldérande vulgarise les actions justes et publiques. L'une ou l'autre, voire les deux, devra être punie par une justice que beaucoup oublient à travers la Galaxie. Qu'ils s'attardent à faire traîner les affaires dans un jus purulent, le Zabrak n'en est pas à son premier matage de politicien. Si une tête doit tomber pour sonner le glas du bien sur le mal, d'autres tomberont et une mer de sang s'abattra sur la Bordure Extérieure. La balle est entre ses gants d'aciers, pas entres celles veloutées de la Vice Reine.


-Envoyez un message directement à la République Fédérale.

L'ancien Général inspire sous son casque...
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Tericarax
CSI

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 637
Niveau: 5
Rang: Lieutenant / Scientifique
Autre: Ex-responsable Hopital Central de Taris

MessagePosté le: 09/07/2016 19:52:41    Sujet du message: Bureau du Gouverneur Répondre en citant


Mélissandre


Les talons de Mélissandre résonnaient dans les couloirs de la gouvernance. C'était un grand bâtiment administratif, fort bien bâti car on le voulait résistant aux révoltes, luxueux car son précédent propriétaire – un magna de la drogue – avait un goût prononcé pour les ornements et les fioritures, plus que de raison. Bâti en surplomb, il dominait la capitale du crime à la façon d'un château de grand seigneur les terres vassales. Elle s'arrêta enfin devant une porte – elle aussi décorée à tel point que c'en était presque risible. La femme en noir vérifia l'état de ses vêtements ; toujours impeccables. Sa robe était de nuit, dansaient dessus des motifs rouges, des roses sanglantes qui prospéraient dans l'obscurité. Dans sa main droite, elle tenait le datapad arraché à l'un des chasseurs de primes. Elle toqua à la porte, puis patienta quelques instants. Il ne fallut guère longtemps pour qu'un « Entrez » lui ouvre le passage.

Elle entra dans le bureau du palace, où siégeait le seigneur des lieux, le nouveau roi de cette citadelle ainsi que de Nar Shaddaa. Elle s'inclina gracieusement, un sourire ravissant sur son visage fin.


- Mon maître, dit-elle.

Et face à elle se trouvait le Sith Gelmir. Elle pencha légèrement la tête sur le côté, comme peinée.


- J'ai bien peur que des chasseurs de prime n'aient tenté d'infiltrer nos rangs, maître. Ils se sont dévorés entre eux ; deux ont trahi le reste du groupe et voulu les doubler, c'est ainsi que nous avons pu dénicher la supercherie. J'ai récupéré sur l'un des mercenaires ceci, dit-elle en montrant le datapad. Son expression était à présent neutre, car il n'y avait guère d'émotion qu'elle associe à son discours : des faits qu'elle exposait, mais qui ne provoquaient ni plaisir ni hantise chez elle. Les taupes sont parties vers Kessel...Mais leur vaisseau est marqué. Un mouchard est à son bord, pour traquer leur position. Dans les prochaines heures, le reste de la Guilde va probablement se manifester - ici ou sur Kessel - ou pour trouver leurs chasseurs disparus, ou pour chasser les traîtres dans leurs rangs. J'ai pensé que l'occasion de les prendre sur le fait et de pouvoir les avoir ensuite à votre botte ne vous déplairait pas.

Elle fit trois pas en avant, et déposa le petit appareil – éteint – sur le bureau de son seigneur et formateur. Elle guettait sa réaction, une légère excitation au creux de son estomac. Si la suite de l'histoire des chasseurs ne l'intéressait guère – qu'ils finissent dans un caniveau le ventre ouvert après tout ! La réaction de Gelmir, elle, la captivait. Elle n'espérait pas de récompense, mais elle espérait au moins que ses actions ne soient pas vaines.

Mélissandre ne croyait pas en la justice, mais elle aimait quand une erreur était sanctionnée ; la Guilde n'avait-elle pas commis une grossière erreur en envoyant un groupe sans cohésion et aux membres indignes de confiance tenter d'entrer dans les rangs de Kessel ? La jeune femme poursuivit :

- Le but précis de la Guilde, je n'ai pas pu leur faire avouer. Je pense en revanche que la réponse se trouve au sein de ce datapad – mais mes compétences ne me permettent pas de faire parler l'électronique, seulement ce qui pense et respire.
_________________________

Casier d'un Kaleesh

Histoire d'un séparatiste

Formation → Corps à Corps
Level 1 → Corps à Corps
Level 2 → Corps à Corps
Level 3 → Corps à Corps
Level 4/5 → Non effectués (coma)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gelmir
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 807
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 13/07/2016 14:35:30    Sujet du message: Bureau du Gouverneur Répondre en citant

Le Seigneur de guerre contemple la si grande mais si nocive Shaddaa.
Depuis cette baie surplombant le royaume des infâmes Hutts, le Sith de Ravage se demande parfois, si cette débauche, cette extravagance et cette damnation voulues par les Maîtres des lieux, plait aux habitants. La question mainte fois soulevée ne mérite pourtant pas un tel attachement ni acharnement. Ce monde doit rester tel qu'il est présent aux yeux de la Galaxie, mais son contrôle doit être nécessaire, ces criminels en puissance trouvent ici un véritable havre. Nul ne saurait troubler leurs bons plaisir, même si pour l'ancien Général Séparatiste, cette mégalopole mériterait plutôt un bombardement massif. Purifier le mal pour les flammes de l'enfer...

Ses sens aiguisés par le contact permanent auprès d'autres utilisateurs de la Force piquent le haut de sa nuque. Lentement et par pratique, il détourne son casque de la baie pour lorgner de profil la grande porte de ce bureau si hideusement décorée. Invoquant ce qu'il appel sa propre Force Obscure, ses filaments franchissent en un éclair la pièce pour s'arrêter devant la porte. Les ondulations des pas dans ce champ infiniment gigantesque, sont comme des ondes sur les océans, perceptibles à des lieux. Les liens tissés pénètrent les atomes de la porte, s'insinuent dans sa composition et franchissent la barrière de la matière en moins d'un millième de temps. Les tentacules célestes tourbillonnent et s'agrippent comme de véritables parasites, sur le corps de la créature à l'extérieur de la pièce, à sa périphérie puis au delà... Il attend que cette surprise s'annonce d'elle-même.

-Entrez.

La jolie Mélissandra décide alors d'exposer le pourquoi de cette venue impromptue.
Se tournant vers elle, il lorgne le moindre de ses gestes, la moindre parcelle d'émotion et analyse son élocution. Machinalement mais sans détourner son heaume, le Seigneur toise le datapad de ces chasseurs de prime. Le Seigneur Gelmir met bout à bout toutes les informations et déchiffre les lignes comme il le peut, des tas des suppositions lui viennent à l'esprit mais une seule lui semble plausible.

-Vous avez bien fait Mélissandre.
Il peut y avoir plusieurs suppositions, la plus probable serait de dénicher l'ambassadeur d'Aldérande, bien que j'émet une réserve vis à vis de cette affirmation. La République et Aldérande ont été prévenus et je présume que pour sauver un Ambassadeur, les Fédéraux enverraient plutôt une armée , cas peu probable en vue de la localisation de Kessel, ou les émissaires demandés. Quant à Aldérande, elle est censée être pacifiste, mais la noble planète peut user de supercherie et tromper nos yeux.

Bien qu'il aurait été préférable de mettre un terme à cette mission de Chasseurs, la balle peut effectivement être dans notre camp. Même si La Guilde arrive ici, Nar Shaddaa est bien trop vaste et cachotière pour filtrer les appareils et ainsi prendre de cours d'autres membres des Chasseurs. La seule chose que nous puissions faire, c'est encore de laisser ces misérables se poser sur Kessel et les prendre sur le fait. Transmettez les codes de la balise de repérage à Kessel, ainsi que les infos sur cet appareil, qu'ils aient à l'oeil l'équipage au complet.

Nous découvrirons bien assez tôt qui a mis une prime...

_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Gelmir
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 807
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 26/12/2017 15:02:59    Sujet du message: Bureau du Gouverneur Répondre en citant

Histoire précédente
Troisième post uniquement.

Derrière le bureau, la Ministre des Affaires Extérieures et chargée de la Gouvernance de Nar Shaddaa s'emploie à étudier des dossiers d'importations de matériels. Par des intermédiaires identifiés comme des proches des Ravageurs, l'humaine contribue à l'instauration d'une corporation minière qui exercera la totalité de ses travaux, dans la Gueule. La politique de Nar Shaddaa est intimement liée à celle de Kessel et Ejdel Kalanis, élue officieusement par le Cartel des Hutts et officiellement par le gouvernement de Shaddaa, contribue à cette sensible entente commerciale en devenant Directrice des mines et des centres pénitenciers. Occupée à griffonner sa signature et tamponner des paperasses officielles, Mélissandre est tirée de sa tâche par le communicateur du bureau. Appuyant sa plume sur son oreille pour la maintenir à cet endroit, elle presse le bouton.

-Mélissandre, j'écoute. Dit-elle soigneusement.

-N°135. Répond une voix camouflée par un système vocal.

La Ministre verrouille les portes automatiques du bureau.
Après quelques manipulations, le communicateur devient crypté et la communication sécurisée.
De l'autre côté de l'appareil, la même intervention est réalisée.

-Allez-y. Finit-elle par dire en scrutant la com.

-Une Sith est sur le territoire, accompagnée d'une escouade. Un bruit mélodieux conclu que l’interlocuteur pianote sur un datapad. Ils se sont posés sans autorisation locale.

-Hmm... L'acolyte Sith observe la baie dévoilant les buildings du secteur, comme pour y trouver une réponse. En quoi cela me concerne ?

La voix à l'autre bout devient plus grave.

-Le 67éme étage, les Ephémères, ça vous dit quelque chose ?

-Pas le moins du monde. La réplique est hésitante d'une fraction de seconde.

La baie est percée par une lumière rouge, une pointe laser est placée sur la tempe de la Ministre des Affaires Extérieures. Observant cette mise en scène théâtrale et mortelle grâce au reflet sur la table laquée, Mélissandre déglutie.

-Fusil balistique, calibre 14.5, pointe en Turadium. Vous n'êtes pas protégée par le blindage des vitres. Vous voulez continuer à me mentir ? l'arme est chargée, le bruit est sourd et significatif. Lenelli est portée disparue et nous suivons Qendra de très près, elle arrive à l'Astroport Commercial selon vos ordres.

-Les Ephémères sont parties dans la nuit, vous mentez. L'humaine plisse les yeux, perdue dans sa réflexion. Et si elle n'était pas au courant de tout ?

-L'appartement a brûlé, il en a emporté six autres dans les flammes. Pourquoi la Sith est là ?

-Quelle Sith ? Elle étend sa conscience de la Force à la recherche de l'individu. Il est loin... Trop loin.

-Asidna Balgora, la Zabrak libérée de Kessel sous les ordres du Seigneur Gelmir. La voix accusatrice commence à perdre patience.

-Je ne suis pas au courant de cett... Elle sursaute.

La baie est délicatement percée par une balle sans pour autant faire éclater la structure. Un filet de sang siège désormais au creux de la joue de la Ministre, littéralement apeurée et crispée sur le rebord du bureau.

-La prochaine vous fait sauter la tête. Explique la voix.

Le chargement d'une nouvelle balle se fait entendre, Mélissandre ne comprend pas.
Trop éloignée des affaires des Ravageurs et du Nouvel Ordre Sith, il semblerait que l'unification des adeptes du Côté Obscur ne soit pas aussi aisée que cela. Pourquoi cette Balgora s'est-elle retournée contre des protégées de Ravage ? D'ailleurs que sait véritablement la Ministre au sujet des Ephémères ? Strictement rien.

-Je vous jure que je ne sais rien. Je suis une acolyte isolée du reste des Ravageurs. Si elle a été libérée et qu'elle est coupable de l'assaut sur les Ephémères, trouvez là et tuez la. Soudainement elle remonte sa nuque, persuadée de tenir quelque chose. Mais si elle dispose d'une escouade armée, vous vous doutez bien que l'Armée est impliquée.

-Certainement pas Hamer ni Mai, ils sont sur Illum. la pointe rouge s'efface de la tempe de la Ministre. On a localisé Balgora loin, très loin du spatioport commercial, où se dirige Qendra. Sa mission semble ne pas être de la suivre.

-Qu'allez-vous faire ? Dit-elle par curiosité.

-Ce n'est pas vos affaires. Vous êtes sur écoute, on épluche vos communications et on sait tout ce que le gouvernement fait. Se sont nos ordres, vous avez les vôtres non ? Le matériel minier, les droïdes... Assurez-vous qu'elle arrive sur Cartao saine et sauve.

Ne répondant pas à cette affirmation, l'acolyte Sith envoie sa conscience toucher l'autre utilisateur de la Force. A peine visible, son aura est tapis telle une Ombre, dans l'immensité de l'univers.

-L'Ombre est notre seule dévotion.

Telle une brise, la sensation disparaît, la communication est coupée.
Plus rien n'apparaît, laissant Mélissandre dans le vide le plus total.
Elle dépose son doigt sur sa cicatrice et remercie la Force de ne pas avoir été victime.

Acolyte Ombre

Ombre

_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Gelmir
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 807
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 15/04/2018 15:04:35    Sujet du message: Bureau du Gouverneur Répondre en citant

Quelques jours après la tentative d'assassinat de la Ministre des Affaires Extérieures, la baie vitrée trouée d'une balle d'un calibre 14.5, est de nouveau fonctionnelle. Les forces de polices s'étaient renseignées sur les différents fabricants de ce genre de munition. Bien qu'il était simplement question d'une affaire interne aux Ravageurs, la Ministre devait jouer le jeu afin d'éviter les soupçons sur elle et son affiliation à une cause plus grande que Nar Shaddaa. L'agent Boun, de la police gouvernementale -entendez là, une police en dehors du cartel des Hutts- prenait désormais la déposition de la Ministre Mélissandre. Dans un fauteuil en simili-cuir et capitonné, l'agent tient un carnet de petit format et un crayon de bois, se tenant juste en face du bureau de la Ministre.

-Madame la Ministre, avez-vous des ennemis ? Dit-il en fixant la demoiselle brune.

-Je suis Ministre, je suppose que j'en possède sans le savoir. Elle sourit. Il est donc raisonnable de penser que toute personne refusant le gouvernement de Nar Shaddaa, est une ennemie.

-Certainement oui. Il note la citation sur son carnet. Mais vous devriez comprendre qu'une personne utilisant un fusil balistique de calibre 14.5 avec une pointe en Turadium est en soit très dangereuse. Même les Chasseurs de Prime renommés n'utilisent pas ce genre d'arme... Elles sont rares parce qu'elles sont anciennes, les armes balistiques sont interdites sur des milliers de milliers de mondes. Boun tapote sa narine droite du bout de son crayon. Aujourd'hui elles ne sont plus fabriquées et celles qui restent sont des armes de collections répertoriées. Vous savez à quoi servent les calibres 14.5 ?

Mélissandre le sait. Elle sait que son CV a été épluché, elle est une Ravageuse Sith depuis des années mais avant cela, membre de l'Armée du Seigneur de Guerre et Gouverneur de Nar Shaddaa. L'agent Boun le sait aussi.

-Calibre anti-blindage oui. En revanche la pointe en Turadium est un accessoire.

Boun sourit fièrement. Il semble toucher un point sensible de la conversation.

-Pas un accessoire, une contre mesure je dirais. Il se penche vers son sac et tend une photo à la Ministre. Le Turadium est un alliage très dur, pour exemple il est difficile de le couper avec un sabre laser. En réalité grâce à cette pointe, le calibre 14.5 pénètre 40mm de Duracier comme dans du beurre de Bantha. Si on tient compte que le fusil utilisé, envoie la balle à plus de 1000 mètres par secondes. L'estimation des experts est minimale, madame.

Mélissandre secoue la tête après avoir lorgné la photo de la balle.
Elle repousse l'objet et plonge ses yeux dans celui de l'Agent Boun.

-Où est-ce que vous voulez en venir ?

-Premier point, les pèlerins sur Shaddaa sont incapables de se payer une arme balistique de ce type, surtout pour envoyer un tel calibre. Deuxièmement on recherche déjà, avec l'expertise, une similarité sur d'autres crimes et sur d'autres mondes en cherchant sur l'Holonet. Nous faisons déjà chou-blanc. Il fronce les sourcils et pose son crayon sur le bureau. De là on pourrait rétorquer que c'est une nouvelle arme mise en service, sauf que les armes balistiques connues n'envoient pas ce genre de calibre. On pourrait prétendre que quelqu'un de très important a payé une nouvelle arme, sauf qu'elle aurait déjà été employée ailleurs. Comprenez bien que le 14.5 peut faire exploser le crâne d'un pilote de char blindé en plein milieu de son appareil.

-Est-ce si fou de croire qu'il s'agit de sa première utilisation ? Le ton tient de la colère et de l'agacement.

Les yeux de Boun deviennent noirs. Il engouffre son bras dans son sac et en sort un enregistreur portatif qu'il pose à côté du crayon, en pressant la touche "LECTEUR".

"-N°135" Prononce la voix, suivit de grésillements.

-Comment vous-êtes vous procurés ça ? Mélissandre cette fois, fulmine.

-Basiquement du service des communications du Palais. Il affiche un sourire diabolique. Vous savez tous les militaires camouflés de votre Général Gelmir sont très enclins à nous mettre des bâtons dans les roues. Seulement le système de communication est du palais, pas de votre Gouverneur. Malheureusement vous avez crypté la communication après l'annonce de ce Numéro. Une déclaration là dessus ?

-J'ai été victime et vous tentez une accusation Agent Boun ? La Ministre se lève de son fauteuil.

-L'enquête a été ouverte, elle apporte son lot d'explications avec la ou les victimes. Si l'on doit arrêter le tireur, vous devez répondre à ces questions car nous nageons dans la boue, Madame la Ministre. Il range son enregistreur. Vous voulez bien qu'il soit arrêté ou vous faites semblant d'ouvrir une enquête pour vous discréditer ?

-La conversation est terminée Agent Boun. Elle appuie sur l'appareil électronique à sa droite. Messieurs, reconduisez Monsieur Boun en dehors du Palais.

L'Agent émet un petit rire moqueur.

-Et c'est là où vos amis les militaires camouflés... La porte s'ouvre sur deux hommes armés... Arrivent pour vous sauver de cette situati... Une matraque percute son crâne. HEY QU.. Un coup de poing enfonce sa mâchoire carrée.

-Pour ? Pour vous faire comprendre que sur Nar Shaddaa monsieur l'Agent... Complètement sonné, Boun est traîné à l'extérieur de la pièce. Il y a de fausses accusations qu'on ne peut proférer.

La sonorité d'une dent sur le marbre noir, résonne dans le couloir.
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Gelmir
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 3 807
Niveau: 5
Rang: Seigneur Noir
Autre: Seigneur Sith/Gouverneur de Nar Shaddaa

MessagePosté le: 04/07/2018 13:59:12    Sujet du message: Bureau du Gouverneur Répondre en citant


Silven Soll (Capitaine du Turadium niveau 2)
Cette trentenaire a été recrutée sur Géonosis lors de l'instauration du gouvernement et ancienne membre des forces spéciales nommées "Irons Troopers" de la Confédération. Promue très tôt Lieutenant par le Colonel Hamer, elle n'a de cesse que d'accroître ses responsabilités en abattant de lourdes tâches et en s'imposant une vie personnelle inexistante. Cependant Silven ne doit sa situation hiérarchique qu'à ses talents de meneuse.


Le Turadium sort de l'hyperespace à l'horizon de la planète Nar Shaddaa. Une petite navette s'échappe de sa carlingue et file vers la lune aux mains des Hutts. Dix minutes plus tard, une silhouette féminine s'extirpe de la passerelle abaissée sur une plateforme privée du Palais du Gouverneur. Mélissandre, Ravageuse mais surtout Ministre des Affaires Extérieures et Représentante de la Gouvernance de Shaddaa, accueille la capitaine Silven Soll.

-Bienvenue sur Nar Shaddaa Capitaine Soll. Dit-elle d'une voix chaleureuse et solennelle.

-Ministre Mélissandre, recevez les salutations du Gouverneur Gelmir. Réplique la capitaine avant de poursuivre, tout en marchant vers la belle brune. Il s'excuse de ne pas pouvoir être sur les lieux à ma place, mais vous comprendrez que la situation requière sa présence ailleurs et la mienne, ici.

Mélissandre hoche la tête avec un sourire sincère.
Les deux femmes sont escortés jusqu'à l'intérieur du Palais Gouvernemental. Dans les couloirs, la Ministre se charge de développer un monologue n'ayant que pour unique but, de meubler la marche. Loin d'être au courant des agissements du Gouverneur Gelmir, la Ministre Mélissandre est convaincue que la réquisition des vaisseaux n'est que pour sécuriser les couloirs tortueux de Kessel et débuter la lugubre entreprise d'éradication. Oui les pirates jouissent de leurs statuts dans les confins de la Gueule, mais le Gouvernement de Nar Shaddaa entend bien mettre un terme à leurs agissements. Une fois derrière le bureau, Mélissandre encourage la militaire à s'asseoir sur le fauteuil capitonné, deux verres de jus de fruits sont versés, la discussion peut commencer. Le mensonge aussi.

-Les Canonnière d'assaut Vanguard sont mis sous ma responsabilité, pour toute la durée de l'opération. le Gouverneur Gelmir insiste sur le fait qu'un militaire de haut rang, responsable, dans l'armée et au sein de la Marine depuis plus longtemps que les engagés Nar Shaddiens, est nécessaire. J'ai été choisi en fonction de ces critères Elle agrippe son verre. Nous savons que les casernes ne forment pas assez d'éléments pour créer un équipage optimal sur chaque Canonnière, du moins à l'heure actuelle.

Mélissandre comprend très vite.

-Vous mettrez vos hommes aux commandes ? Questionne-t-elle en buvant une gorgée de jus de fruit. Mais perdez du personnel sur le Turadium par la même occasion.

-Exactement. Elle imite la Ministre et repose le verre, dépourvu d'une seule gorgée. Les Vanguards ne dépendent que de 6 membres d'équipage pour maintenir l'appareil. Votre planète en dispose de 12, soit 72 hommes requis sur la totalité de cette flotte de Canonnières. Elle agrippe les bords des accoudoirs du fauteuil. Le Destroyer Providence sous mon commandement dispose pas moins de 7000 hommes d'équipages et droïdes, me séparer de quelques uns ne devrait pas être très compliqué. Par ailleurs nous formons de nouvelles générations depuis une base militaire, des commandants de navires, des pilotes, des officiers, ils pourront reprendre le relais.

-Très bien. Quand partez-vous ?

-Dès que les Canonnières seront prêtes, les pilotes et copilotes prendront les appareils et nous repartirons. Assurez vous que le carburant soit au maximum, sans parler des vivres mais surtout des torpilles protoniques. Par ailleurs puisqu'il n'y aura aucun passagers, assurez-vous que d'autres cargaisons de torpilles soient chargées. La capitaine reprend son verre, comme pressée par le temps. Nous optimisons la place et l'autonomie des appareils pour éviter les ravitaillements récurrents.

La responsable de la Gouvernance de Nar Shaddaa, pianote sur le datapad incrusté dans le luxueux bureau du Gouverneur.

-Comptez trois heures.

-C'est parfait. Veuillez m'excuser madame la Ministre mais je dois désormais rejoindre mon Destroyer. Elle se lève mais est interpellée par le regard de Mélissandre. Vous vouliez autre chose ?

-Nous ne sommes pas sur écoute Capitaine, j'aurais d'autres choses à voir avec vous au sujet des Ravageurs. Elle tend sa main vers le fauteuil pour qu'elle puisse se rasseoir. une Ombre de Ravage a tenté de m'assassiner, j'ai été ordonnée de laisser s'échapper une femme et un nourrisson. Sans compter qu'une escouade de la Division Black Helm s'est autorisée à orchestrer des meurtres sur des êtres sensibles à la Force avec l'aide d'une Sith de Ravage... La même qui dit-on, a été délivrée d'une cellule sur Kessel. Quii plus est l'Ombre n'était pas au courant de ces liens.

Silven Soll arque un sourcil et fige sa bouche en une moue interrogatrice.

-Sans vouloir vous offenser, en quoi cela me regarde-t-il ?

-Le Seigneur Gelmir fait plus confiance à sa flotte et à ses capitaines, qu'aux Sith eux-mêmes. Je pense que vous pouvez m'éclairer sur cette mascarade assez grotesque, m'obligeant par ailleurs à justifier mes entrées, mes sorties ainsi que mes directives officielles. Elle tourne l'écran de son datapad vers le capitaine. Un visage masculin est représenté.

-Le Lieutenant Divisionnaire Lyrao Prece de la Black Helm. Elle renifle pour mieux soupirer. Nous avons des rapports de Nar Shaddaa et si votre question suivante est de savoir s'il est en contact avec l'Ombre N°135, la réponse est non. Elle sourit. Dois-je vous expliquer le fonctionnement de l'Ordre des Ombres, Mélissandre ? "L'Ombre est notre seule dévotion" disent-ils, cela induit obligatoirement de n'avoir que très peu de traces au sein de l'Armée de Ravage. Clairement aucune, mis à part les noms et les localisations probables. Silven se pince les lèvres et reprend. Si vous avez des comptes à régler avec l'Ombre de Nar Shaddaa vous devriez en informer directement le Seigneur Malraas et je suis certain que la réponse sera totalement négative.

Furieuse, mais concentrée sur la réponse de la capitaine, Mélissandre hoche la tête par politesse. La Capitaine Soll se relève et serre la main de la Ministre.

-Merci capitaine.

-Vous êtes Caporal et avez été sous les ordres du Colonel Hamer sur Shinbone en plus d'être une novice Sith. Vous devriez comprendre, mieux que quiconque, qui sont les Ombres de Ravage. Elle sourit. Je suis désolée de ne pas pouvoir vous aider et même si je le pouvais, vous vous doutiez bien que je ne vous dirais rien. A bientôt madame la Ministre.
_________________________
Casier de Gelmir
Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 23/07/2018 16:30:13    Sujet du message: Bureau du Gouverneur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Nar Shaddaa -> Palais du Gouverneur Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com