Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Fuite de cerveau - suite [Guilde]
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Mondes du Noyau -> Kuat
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fox
Niveau 1

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2014
Messages: 28
Niveau: 0
Rang: Major
Autre: Compte abandonné

MessagePosté le: 10/07/2015 10:36:30    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

Les impériaux tous arrivés dans la navette, Fox se détendit en allant se chercher une bière dans la réserve de la navette. Il dégusta sa bière lentement tout en balayant les effectifs de la navette des yeux. Fox était fier de faire équipe avec ces gars-là. Le clone avait eu raion de rejoindre l'empire. Même si celui-ci était quasiment ridicule en terme d'effectifs et d'arsenal, le talent des soldats demeuraient intact. C'était ça le premier atout qu'une puissance militaire se devait de posséder. De bons soldats sont plus importants que de bons arsenals de guerre. L'empire était une faction très stricte, peut être un peu trop mais au bout du compte, strict rime souvent avec réussite et c'est la réussite dont à besoin l'empire. D'ailleurs, Fox était sûr que l'empire allait bientôt se relever de ses cendres. C'était indéniable. Mais à peine les impériaux étaient montés dans la navette que une enmmerde pointait une nouvelle fois son bout du nez. Des lasers ricochèrent sur le bouclier de la navette. Ca se voyait que les autorités ne rigolaient pas... Une solution devait vite être trouvée face à ce problème. Ce serait insultant si des malheureux policiers faisaient foirer une mission de l'empire. Cette fois-ci, ce fut le Chiss qui prit les rênes et il s'adressa aux autorités. Fox écouta attentivement le Chiss mentir aux autorités. Son bluff faisait sérieux car il n'y avait pas une seconde où la voix du Chiss tremblaient ou faisait fausse. Non, il conservait la même tonalité. Tout en écoutant le Chiss, Fox ne put s'empêcher de sourire dans son casque tellement ce gars là faisait preuve de sang-froid.

*Une recrue à suivre de près*
songea le clone.

Si la mission se terminati comme les impériaux avaient prévu, une fois rentré sur Cathar, Fox n'oublierait pas de faire par de son admiration pour le Chiss. Il ne manquerait pas d'informer les hauts gradés de l'empire de son talent. En tout cas, le clone espérait que le plan du Chiss allait marcher car Fox n'avait pas envie de se salir les mains une nouvelle fois. Après tout, beaucoup de sang avait déjà coulé aujourd'hui. Fox s'adressa à l'escouade:

- Les gars préparez vous au cas où sa tournerait mal!
_________________________
Formation de base: Assassin lvl1
Deuxième compte de Tanguy
Thème musical:
https://youtu.be/GXs9V4x0W2E
Deuxième thème musical: https://youtu.be/yfoPfF2u1to
Armes: Blaster Westar-34 silencieux
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 10/07/2015 10:36:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 609
Niveau: 100

MessagePosté le: 22/07/2015 23:39:46    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

-Chantier naval de Kuat-
   

Dans son cockpit leader commençait à se demander si on se moquait pas de lui: des espions , des otages et maintenant des Républic commandos qui avaient un prisonnier impérial pourchassé par des mercenaires...

*Le prochain à intervenir sera un maitre Jedi!*
Il avait de plus en plus envie d'envoyer une torpille sur cette navette et tout serait terminé, sa carrière aussi sans doute, mais leader ne le voulait pas, il était simple pilote de chasse sur une planète anonyme de Noyau avant d'être débauché par la CNK, et dix ans plus tard il était enfin  à la tête de son escadrille, il allait pas tout gâcher a cause de cette affaire fumeuse.
De toute façon il n'y avait qu'un seul moyen de tirer tout ça au clair, faire atterrir tout le monde et régler ça au sol dans les locaux de la sécurité intérieure, que les inspecteurs se débrouillent avec tout ce beau monde. Leader ouvrit son micro, on sentait de l'exaspération dans sa voix.


-Transport républicain, je vous rappelle que Kuat est un monde libre, vous n'avez aucune légitimité ici.
Je renouvelle mon ordre une dernière fois, coupez vos moteurs et vos boucliers ou nous faisons feu!


Il jeta un œil sur son radar pour voir ou se trouvait le deuxième cargo, celui ci ayant proposé son assistance, il ne devrait pas faire de difficultés..


-Feu de Bok: vous devez également neutraliser vos boucliers et moteurs vous allez être rapatrié en surface pour complément d'information.


Une deuxième escadrille en avait profité pour décoller, se rapprochant des deux cargos, maintenant la flotte de CNK était constitué de la corvette Raider, et de six patrouilleurs légers, les deux vaisseaux inconnus ne feraient pas le poids même s'il faisait cause commune.


-Ce sera mon ultime avertissement!

Un message apparu sur l'écran de Leader, c'était la tour de contrôle qui approuvait des frappes préventives si nécessaire , en gros l'escadrille Felinx avait le feu vert pour engager l'ennemi s'ils obtempéraient pas..
By

   

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Hivernus
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2015
Messages: 656
Niveau: 2
Rang: Seigneur de Guerre

MessagePosté le: 23/07/2015 11:09:25    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

Visiblement, le bluff n'avait pas porté se fruits. La navette se trouvait dans une sale position, entre les canons lasers des patrouilleurs et les tourelles de la corvette. Quelques bips supplémentaires se firent entendre. Trois nouveaux pointillés vinrent se rajouter aux autres dans l'émetteur radar de la console. Cela signifiait une pression supplémentaire pour la "Spécial Air Force". Dans la navette, certains commençaient à perdre patience, mais Nash gardait son sang-froid. Pendant de longues secondes, aucun son ne parvint à sortir de sa bouche, close. Une nouvelle idée venait de germer dans sa tête. Le chef d'escadrille venait d'annoncer que Kuat était un monde libre, mais il était plus que probable que ses chantiers navals aient pour principal client la République elle-même. Il y avait donc une opportunité de créer un incident diplomatique entre les deux parties. Oui... cela pouvait fonctionner. Cela devait fonctionner. Le Chiss coupa un instant la transmission avec Leader afin de pouvoir s'adresser en toute sécurité à ses compagnons.

«- Je vais créer une diversion. Ouvrez le canal des communications extérieures. Quelques secondes plus tard. Ici le Lieutenant Kresh des forces spéciales républicaines, nous sommes aux prises avec de violents pirates dans le système de Kuat, ce message est adressé à la flotte républicaine, nous demandons une assistance immédiatement. L’humanoïde répéta plusieurs fois son message avant de se tourner de nouveau vers les autres. Des bâtiments républicains devraient bientôt faire leur apparition. Cet appel à l'aide les fera venir, qu'il soit vrai ou non. Quand les républicains seront dans le système, cela devrait causer un moment de panique dans les rangs de la CNK, et l'on devrait pouvoir à ce moment là filer en vitesse. Jusque là, on coopère pour ne pas paraître louche. Préparez tout de même les armes au cas où...

Tout s’enchainait à une vitesse effroyable. Le Chiss avait l'impression que son cerveau n'était plus qu'un amas de bouilli tellement la réflexion lui chauffait la tête. Il reprit la transmission avec Leader, toujours aussi calme.

- Lieutenant Kresh à chef de patrouille. Nous nous préparons à couper les moteurs. Ne tirez pas, je répète, ne tirez pas. Notre vitesse sera nulle d'ici une minute. A vous.»

Cette minute, il l'espérait, devrait être assez longue pour permettre à un croiseur républicain de recevoir le message. Il ne restait plus qu'à croiser les doigts. Il fallait impérativement qu'un croiseur républicain pointe le bout de son nez ici.
_________________________
« Les empires naissent et s'effondrent... mais le Mal demeure éternel. »


Formation de base : (Close Combat.)
Formation lvl1 : (Close Combat.)
Formation lvl2 : Tireur d'élite.


Second compte : Baron Rissk !
Revenir en haut
Qwyshon Grey
Niveau 2

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 72
Niveau: 0
Rang: Extorqueur de fonds

MessagePosté le: 25/07/2015 17:13:44    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

Ca s'arrangeait. Encerclés par 7 vaisseaux de la CNK, même la puissance de feu et les boucliers supplémentaires du cargo modifié Feu de Bok ne seraient à la hauteur face à une telle armada. Doublé par les pièces de surfaces, la poursuite serait perdue d'avance. Avec chance, la CNK ne s'était pas rangée derrière l'équipe Républicaine, et la famille était toujours dans ce vaisseau contraint à s'immobiliser.
Bon on a plus qu'à faire ce qu'on nous demande John, parceque là j'ai pas d'autres plans personnellement. Ce cargo ne possède pas de système furtif ni d'équipement anti-poursuite... avec le Slave on aurait pu s'en tirer. Et puis il faut qu'on remplisse cette mission n'est ce pas ? John acquiesça sans ouvrir la bouche.

Ici Qwyshon Grey du Feu de Bok, bien reçu, nous obtempérons et coupons moteurs et boucliers.

Qwyshon ouvra le menu moteur et désactiva d'un même bouton la totalité du système de mobilité du vaisseau. Les volets latéraux et arrière s'ouvrirent pour freiner le cargo-chasseur jusqu'à ce qu'il soit totalement à l'arrêt, en vol stationnaire, une cinquantaine de mètres au-dessus d'une vaste usine dont les fumées sortant des immenses cheminées formaient des dizaines de colonnes autour du théâtre de cette évènement aérien.
Les vaisseaux de la CNK formèrent un cordon autour du vaisseau, rien ne pouvait sortir le Feu de Bok de cette situation, à part peut-être un miracle. Un miracle... c'est ce qu'il nous faudrait... gagné du temps pour avoir une opportunité... pensa Qwy.
Qwyshon appuya sur un bouton analogique situé sur le tableau de bord au dessus de sa tête, et désactiva le bouclier général. Il laissa le bouclier auxiliaire, en espérant que la patrouille ne vérifie pas sa présence.

Manœuvre effectué, bouclier désactivé. En attente d'instructions. adressa Qwy aux patrouilleurs.

Tout était désormais silencieux, la verrière filtrait tout les sons, et le balai des files de vaisseaux au loin, parcourant les chantiers orbitaux laissaient paraître cet incident comme invisible. Rien ne semblait pouvoir arrêter le trafic et l'activité de ces impressionnantes usines, dont la plupart étaient automatisées. En dessous d'eux, Qwy pouvait voir d'immenses coques vides et venant d'être à moitié poly-coupées, se mouvoir à la chaîne, portées par d'incroyables grues. Des coques qui seraient la base de futurs croiseurs interstellaires, faisant parti d'une commande d'on ne sait quel bureau militaire d'on ne sait quelle planète de cette galaxie en proie à une guerre sans fin. Certains de ces croiseurs allaient devenir légendaires, enchaînant les impacts sans jamais flancher et répondant de leurs canons latéraux, et de leurs pièces d'artilleries dévastatrices, d'autres allaient être réduits en pièces dans on ne sait quelle bataille spatiale, touché dès le début du combat par une torpille méga-lourde sol-espace... le même destin que des soldats de l'Empire... à une autre échelle.

Si on en vient à retourner à la surface, il faut qu'on soit le plus coopératif possible avec les autorités locales, continuer dans notre version des faits. En espérant qu'ils aient du mal avec la présence impériale. Mais je doute que nous soyons plus persuasif que le plus gros client de ce monde-forge. Si jamais ça tourne au vinaigre on dégage, on obtempère et on rentre chez nous. John, on a accompli notre mission, on a ramener cette famille au point demander par notre marchandise, non ?

Qwyshon regardait dans le vide spatial désormais, tourné vers l'autre côté de la verrière, s'étant levé de son siège de pilote. Il pensa quelques minutes avant de se rasseoir et de pousser un long soupir au vu de ce qu'il devait encore accomplir. Si toutefois tu veux cette famille, je te suivrai sans hésiter. Ils seront à nos côtés quand nous passerons en vitesse lumière, je te le garantie... Quels sont les ordres ?
_________________________
Qwyshon Grey, homme perdu dans ses pensées, à la vie en pleine reconstruction...

Soldat lourd (2/5) (formation de base)
Close combat (1/5)

Casier (& compte personnel) : http://star-wars-rpg.soforums.com/t5037-Casier-de-Qwyshon-Grey.htm
Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 609
Niveau: 100

MessagePosté le: 25/07/2015 19:06:42    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

République Fédérale
Etat-Major régional du Noyau



Lissant sa moustache le colonel Trohs restait pensif face à son gobelet de récaf noir bien tassé. Il attendait patiemment, son esprit perdu dans ses pensées. Il y eut un bip, et la réalité revint à la lui. Il était installé dans la salle de communication principale de l’Etat-major régional du Noyau, juste à côté d’une série de consoles, entouré d’officiers et de techniciens.

- La Commission à l’Armée confirme monsieur, il n’y a aucun lieutenant Kresh affecté à un quelconque groupement de forces spéciales en activité en ce moment. D'ailleurs ils disent qu'il n'y aucune opération en cours en territoire extérieur à la République. Ils sont catégoriques.

- Bien, merci, préparez une transmission pour le Consulat sur Kuat, informez-les de la situation, recommandez leur de contacter les autorités locales pour confirmation.

Trohs se releva et quitta les lieux avec sa cohorte d’officiers, un sourire aux lèvres, son flair ne l’avait pas trompé. Lorsqu’un relais de communication républicain avait envoyé la transmission venant du système de Kuat jusqu’à la flotte des mondes du Noyau, le colonel s’était chargé de l’affaire. La toute première chose qui lui avait mis la puce à l’oreille n’était autre que la manière dont le message avait été envoyé : la forme en quelque sorte. Les communications extérieures premièrement ; les équipes militaires républicaines n’utilisaient jamais les coms extérieures au cours de leur mission, encore moins en cas d’attaque de pirates, rien de mieux pour avertir l’adversaire de l’arrivée de la cavalerie et réduire à néant l’effet de surprise. C’était pour ça que les forces militaires disposaient de canaux sécurisés propres.

Deuxièmement, qui que fut ce Kresh, il ne méritait sûrement pas son grade de lieutenant aux yeux du colonel, non seulement il n’avait pas identifié sa formation avec un quelconque code d’authentification militaire républicain, mais en plus il avait à la fois divulgué son nom et son grade, or c’était précisément à quoi servait les noms de codes et autres désignations : à cacher à l’ennemi la nature de ceux qu’il affrontait, il ne devait pas savoir qui il combattait afin de toujours avoir l’avantage de la surprise.

Enfin troisièmement, de toute sa carrière d’officier dans l’Armée, Kresh n’avait jamais entendu parler de forces spéciales, et un tel corps militaire n’existait pas au sein de la République, ou du moins pas pour l’instant. Rajouté à cela que la République, en pleine Purge interne, verrouillait scrupuleusement l’Armée, une opération secrète en terrain extérieur était hautement improbable.

Pourtant cette situation lui laissa un arrière-goût de métal dans la bouche ; était-ce un canular ou une véritable situation d’urgence ? N’avait-il pas condamné des soldats à mourir aux mains des pirates ? Et si c’était quelque de faux, qui aurait osé se faire passer pour républicain ? Et surtout pourquoi ? Trop de question trottaient dans sa tête, et il lui tardait d’en avoir les réponses.



--------------------------------------


République Fédérale
Consulat Républicain de Kuat


Juste après la réception du message en provenance de l'Etat-major du Noyau, le personnel diplomatique du consulat fut pris d'une fièvreuse activité, tout le monde se préparait à n'importe quelle situation. Le consul et quelques proches collaborateurs s'enfermèrent dans le bureau principal et s'attelèrent à la rédaction d'un communiqué adressé aux gouvernants de Kuat.

Citation:



Aux autorités compétentes du CNK

La République récemment reçu un message faisant état de la présence de pirates actifs dans le système ; pour des raisons évidentes de sécurité et d’information, nous voudrions savoir si ce fait est confirmé ou infirmé par les forces de défense du CNK.

- Le consul fédéral




_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 609
Niveau: 100

MessagePosté le: 01/08/2015 17:19:38    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

-Chantier naval de Kuat-
    

    


Alors que les choses semblaient s'arranger voila que cela recommençait, le républicain appelait à l'aide , faisant passer les forces de sécurité de la CNK pour de vulgaires pirates, Leader ne savait pas qui exactement était dans cette navette, des mercenaires, des criminels  ou même des républicains mais une fois au sol il se ferait un plaisir de casser la mâchoire de celui qui lui tapait sur les nerfs.
Au moins l'équipage du feu de bok avait obtempéré, coupant bouclier et moteur , attendant la suite des événements, suite qui ne tarderait pas, la corvette Raider, s'était positionné face au cargo et avait déployé un sas entre les deux vaisseaux.
Plusieurs soldats , équipés de fusils blaster et de scaphandres, entrèrent donc à l'intérieur du vaisseau de la Guilde braquant les chasseurs de prime.Le chef de la section d'abordage reconnaissable au pistolet blaster qu'il tenait fermement pris alors la parole, s'adressant à John, Qwy et Karelia:


-Au nom des chantiers Naval Kuat,votre vaisseau est mis sous séquestre et vous allez nous suivre à l'intérieur de notre corvette pour un débriefing en surface!
Laissez toute vos armes à bord et pas de geste brusque.


Les cinq membres de la CNK semblaient nerveux, contrairement à leur chef qui abordait un léger sourire en s'adressant à la passerelle de la corvette.


-D'Alpha 1 , on a arraisonné trois individus, on fait retour.

D'un geste de la main, il invita les mercenaires à traverser le sas pour rejoindre le vaisseau de la CNK, un des soldats déploya des verrous électroniques sur les appareil de bord du Feu de Bok.celui ci était maintenant immobilisé, et à la moindre contrariété on le ferait sauter.




Dans l'espace, leader serrait les dents, il avait toujours la gâchette qui le démangeait, un seul geste et sa torpille exploserait le vaisseau "Républicain" ou qui se présentait comme tel.
Après un soupir, il leur laissa une ultime chance.


-Dernière sommation! arrêtez de jouer au plus malin, désactivez vos moteurs et bouclier ou je vous fais exploser!




Pendant ce temps en surface, on préparait déjà les cellules et les salles d' interrogatoire.
Une équipe d’enquêteurs s'était rendu au domicile d'un ingénieur ou ses voisins avaient signalé des tirs de blaster.
Sur place il avait relevé des indices, une porte forcée, des traces de lutte et surtout le cadavre de
Paska Kabu, ingénieur de son état tué d'un tir de blaster.
Le meurtre d'un citoyen Kuati qui ne resterait pas impuni!

les autorités avaient reçu également un drôle de message venant du consul général de  la République, celui ci demandait des explications sur l'opération qui se déroulait en ce moment dans l'espace.

*Les nouvelles vont vite!*
Toutefois le chef de la sécurité se devait de répondre à un message officiel, bien sur il ne dévoilerait pas tout les détails, la République devait connaitre que les grande lignes.


 
Citation:



Au consul général de la République.
Une opération de sécurité se déroule en ce moment dans l'espace, nos patrouilleurs ont arraisonné deux cargos suspects dont un des équipage est responsable de l'homicide d'un citoyen, le deuxième équipage se trouvera en position de témoin assisté.
Il n'y a ni pirate ni faille de sécurité, la situation est sous contrôle et l’enquête est en cours.
On vous tiendra au courant des suites des investigations si nécessaire.
Le responsable sécurité de la CNK





By

    

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Hivernus
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2015
Messages: 656
Niveau: 2
Rang: Seigneur de Guerre

MessagePosté le: 01/09/2015 14:42:00    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

Le destin semblait s'acharner contre les Impériaux... comme si cela ne suffisait pas d'avoir déjà la galaxie à dos. Malgré toute sa bonne volonté et toute l'énergie dépensée à trouver une solution, Nash commençait à douter sérieusement d'une possible fuite. Un véritable orage commença à germer dans son esprit; un tas d'informations et d'idées se mélangèrent à l'instant même où son regard se perdait dans le vide. Non, la partie semblait finie. L’humanoïde dirigea son regard vers les gamines, dont les visages semblaient figées en une grimace de terreur.

*Des civils ne devraient jamais être impliqués dans de telles situations...*

Cela ne l'avait cependant pas empêché d'abattre un témoin gênant lors de leur fuite. Il ne regrettait pas son geste, mais le Chiss serra les dents à l'idée que la "Spécial Air Force" faillisse à sa tâche à cause d'un bain de sang qui aurait pu être évité. Oui... la mission aurait été une réussite sans l'intervention de Fox quand au sort des témoins.

*Témoins de quoi ? On aurait pu partir incognito ! Cet abruti a encore tout fait foirer... il commence vraiment à me taper sur les nerfs...*

Ils auraient certainement l'occasion de régler ce problème de "vision des choses" un jour ou l'autre...

Leader a écrit:



-Dernière sommation! arrêtez de jouer au plus malin, désactivez vos moteurs et bouclier ou je vous fais exploser!




La voix se faisait plus insistante et plus menaçante que jamais, ce qui ne laissait donc pas le temps à Nash de réfléchir une énième fois, le temps était écoulé... Néanmoins, il se devait d'être prudent. Personne ne devait être au courant quand à leur véritable identité. Bien sûr, l'escouade serait suspectée, voire accusée des meurtres, mais cela n'était rien comparé à ce qui les attendait si on apprenait la vérité à leur sujet. Le Chiss avait fait passé l'escouade pour des républicains, ils s'en tiendraient à cette version des faits. Ce serait leur parole contre celle des chasseurs de primes.
Il restait cependant un problème... les otages.
Il fallait les convaincre de prendre le parti des Impériaux. Après une brève concertation, ce fut tout naturellement l’humanoïde qui fut chargé de cette tâche. Il s'installa près de la famille et s'adressa à la mère d'un ton calme mais grave.


«- Madame, je sais que ce que nous vous faisons subir est impardonnable mais vous saviez pertinemment ce qu'il adviendrait en fuyant avec un traître.
Il se tourna un instant vers le mari à qui il adressa un regard mauvais puis se tourna de nouveau vers la mère, qui ne semblait pas porter le Chiss dans son cœur.
Votre mari vous a mis en danger plusieurs fois, d'abord sur Dagobah et maintenant sur Kuat, alors même que vous auriez pu continuer de vivre sans crainte sur Cathar, à l'abri du besoin et des violences que vous subissez actuellement. Il a failli à sa tâche de père et d'époux, il ne peut assurer votre défense. Je vous offre l'opportunité, à vous et à vos filles, de pouvoir repartir à zéro, si vous nous promettez de ne pas nous dénoncer aux forces de la CNK comme étant vos tortionnaires. Réfléchissez bien, je me porterais garant de votre famille lorsque tout cela sera fini. Vous pouvez me considérer comme un être abject, un meurtrier, mais je n'accorde que rarement ma confiance. C'est une main qui vous est généreusement tendue.

Les deux filles se nichèrent dans les bras dans leur mère, en la suppliant d'accepter. Visiblement, elles ne comprenaient pas que cet accord n'incluait pas le père. Celui-ci semblait inquiet à l'idée que sa femme puisse le tromper. Et pourtant... la femme semblait avoir pris sa décision, le Chiss avait touché un point sensible. C'était le comble, le traître trahi par les siens.

- D'accord... J'accepte, se résigna la femme en portant à Kabu un regard désolé, Je ferais tout ce que vous voudrez à une seule condition, votre protection.

- Je m'engage au nom de l'Empire à tenir parole. Il posa sa main sur son cœur et inclina la tête en gage de bonne foi. Kabu semblait révolté mais se mura dans le silence, brisé. De son côté, Perron semblait pensif quand aux agissement de l’humanoïde... avant de se convaincre que ce fut pour la bonne cause. Il est plus que probable que l'on se fasse tous interroger après l'abordage de la navette. Vous allez vous en tenir à cette version des faits que je vais vous énoncer; votre mari a décidé de quitter l'Empire non sans lui avoir auparavant soutiré de l'argent et des informations. Vous avez été pris en chasse par des chasseurs de primes engagés par l'Empire pour récupérer votre famille et vous livrer aux autorités impériales. Cependant vous avez réussi à contacter notre groupe sur Kuat, où nous avons procédés à l'extraction chez le frère de Kabu, qui était toujours en vie lors de notre départ. Nous n'avons tué personne. Ce sont les chasseurs de primes les méchants. Est-ce assez clair ou dois-je vous répéter ?»

La femme hocha la tête pour dire qu'elle avait compris. Nash resta avec elle pour répéter son rôle jusqu'à ce que la navette soit abordée. Ni le Chiss, ni la famille, ne semblèrent opposer une quelconque résistance.
_________________________
« Les empires naissent et s'effondrent... mais le Mal demeure éternel. »


Formation de base : (Close Combat.)
Formation lvl1 : (Close Combat.)
Formation lvl2 : Tireur d'élite.


Second compte : Baron Rissk !
Revenir en haut
John Harvey
Guilde des chasseurs de primes

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2013
Messages: 65
Niveau: 1
Rang: Chasseur de Primes redouté

MessagePosté le: 01/09/2015 15:54:15    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

Malgré la situation délicate dans laquelle les chasseurs de primes se trouvaient, John Harvey demeurait rassuré. Le seul point négatif était le mensonge qu’il avait employé pour bénéficier du soutien des forces armées de Kuat. Cette arrestation pourrait leur porter préjudice. Mais une chose était sûre : comparé aux délits, crimes et mensonges des Impériaux, John et sa troupe allaient passer pour des enfants de coeur. Contrairement à leurs rivaux, les chasseurs de primes n’avaient blessé aucun citoyen de Kuat. Alors que le trio amorçait son atterrissage, le calme à l’intérieur du Feu de Bok devait fortement contraster avec la pagaille des rues où les armes meurtrières des Impériaux avaient frappé. Même si les autorités de Kuat parvenaient à démêler le vrai du faux, la vérité pencherait en la faveur des Chasseurs de Primes.

Toutefois, la perspective de rester emprisonner un certain temps sur Kuat jusqu’à ce que la justice agisse n’enchantait absolument pas John. On pourrait croire qu’il avait passé plus de temps en prison depuis son entrée dans la Guilde qu’auparavant. Peut-être aurait-il dut croupir un peu plus longtemps dans les cellules de Kessel, plutôt que d’écourter sa peine en s’évadant avec le soutien de LOm DOnOs. Concernant l’affaire présente, il serait probable que les politiciens locaux décident de faire de ce cas un exemple et sanctionnent sévèrement la totalité des acteurs de ce triste épisode. Harvey en voudrait terriblement aux Impériaux si jamais ils devaient en arriver à un telle extrémité. Déjà qu’il ne les portait pas vraiment dans son coeur…

Le mercenaire sortit de ses sombres pensées pour répondre aux interrogations de Grey :


- Je suis d’accord avec toi, obtempérons. Mais cette mission n’est pas finie. Elle le sera lorsque cette famille sera en sécurité et que nous serons certains que les Impériaux ne pourront plus la toucher !

En disant cela, le visage habituellement livide de Harvey prit des couleurs. Une flamme sembla animer ses propos, comme s’il était passionné par ses propres paroles. Lui qui, d’habitude, n’était pas à l’aise à l’oral, sembla galvanisé par cette simple phrase. Il refusait d’échouer dans cette mission, comme il n’avait cessé de se le promettre depuis son départ de Dantooïne. Une dernière fois, il répéta leur stratégie :

- Le plan est simple. Les Impériaux ont tué un ingénieur de Kuat. En enlevant la famille Kabu, ils ont massacré plusieurs personnes de sang-froid. Ça a été un véritable carnage et la situation n'est certainement pas retournée à la normale. Ils ont commis plusieurs délits et crimes, de quoi les faire passer le reste de leur vie en prison. Et ne parlons pas des conséquences diplomatiques. Nous, la seule chose que l'on peut nous reprocher est d'avoir menti sur notre identité. Soit les agents de Kuat seront compréhensifs et laisseront passer ça (ce que je ne crois pas). Soit ils nous en tiendront rigueur mais au moins la famille sera en sécurité. On croupira ici quelque temps, puis on rentrera à Dantooïne toucher notre prime. Sauf si l'un d'entre nous trouve le moyen de nous faire partir un peu plus tôt !

Harvey marqua une pause et conclut :

- Pour l'instant, on reste sur notre version des faits : l'un des nôtres a été enlevé. Kabu nous soutiendra. Si on nous titille trop, on rappelle ce que les Impériaux ont fait. Rappelez-vous, on a le beau rôle dans l'histoire ! Et surtout : on ne tue aucun local ! Tant qu'on ne commet aucune bourde, la balance penchera en notre faveur ! C'est clair ?

Le vaisseau-cargo dirigé par Grey se posa sur une passerelle où une multitude de soldats vérifièrent le bon déroulement de l’atterrissage. John fut le premier à descendre et à se rendre. depuis le début, les chasseurs de primes n’avaient montré aucun signe de résistance. C’était un point positif pour eux. Harvey afficha un air calme et détendu. Il demanda à parler à l’un des hauts-gradés afin de savoir ce qu’il en était de l’otage détenu par les Impériaux. Car, de toute évidence, c’était bel et bien des Impériaux qui se trouvaient dans la seconde navette en approche. Quoi ? Les autorités de Kuat l’ignoraient ?
_________________________
"Le Bien est une question de point de vue" (Chancelier Palpatine)

Formation: Tireur d'élite
Niveau 1: Assassin


Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 609
Niveau: 100

MessagePosté le: 21/09/2015 10:09:21    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

-Chantier naval de Kuat-
 


Dans l'espace la farce avait assez durée, les deux équipages suspects avaient finalement été arraisonné au grand soulagement de Leader, avec sa patrouille, il avait finalement escorté les deux vaisseaux qualifié 'd'espion industriel ' pour le moment, après l’enquête on saurait certainement quelle charge poseraient sur ces deux équipes.
Au sol et après une fouille minutieuse on amena les deux groupes dans deux salles d'interrogatoire différentes, on en profita également pour prendre toutes les empreintes, digitale ADN et rétinienne des intrus, certains protestèrent mais la menace d'un tir de blaster paralysant eut raison des plus réticents.
Bien évidemment la famille Kabu fut mise à l'écart, ils dénotaient avec les individus aux mines patibulaires qui les escortait et surtout en plus d'être bléssé ils semblaient complètement paniqués.
Les deux salles étaient séparées par un sas, dans ce sas Fenrir, le responsable de la sécurité de CNK pourrait avoir les deux versions en simultanée.



Salle d'interrogatoire Numéro 1
-L'inspecteur Barn Aby, 50ans, le cheveux gris et le costume cravate noir et blanc observait ces suspects.
Un homme défiguré, un humanoïde à peau bleu et quelques durs à cuir...
Il tapotait avec sa main gauche sur le bureau , lisant les rapports sur l'intervention dans la quartier d'habitation, et le compte rendu de Leader.


-Alors comme ça vous êtes les forces spéciales Républicaines?
Qui est le lieutenant Kresh?
 

L’humanoïde a peu bleu fit un pas en avant.

-Bien lieutenant, vous allez pouvoir m'expliquer pourquoi la République ne reconnait pas votre présence sur Kuat?
Procédure standard des forces spéciales j'imagine? donc question numéro 2 et plus intéressante, que faites vous exactement sur Kuat?


Pour le moment, Barn Aby n'avait pas les résultats des analyses concernant le meurtre du contremaitre Paska dans son appartement, mais cela viendrait...
Il patientait tapotant de nouveau sur son bureau.



Salle d'interrogatoire numéro 2
L'inspecteur Murdok, la vingtaine, costume noir sobre observait ces trois suspects, deux hommes et une femme.
Il tapotait avec sa main gauche sur le bureau, réécoutant dans son oreillette, les échanges radios dans l'espace entre les differents vaisseaux.

-Qui est Mr Harvey?

Le sniper fit un pas en avant.

-Bien monsieur,vous allez pouvoir m'expliquer cette histoire de kidnapping et question numéro 2 et plus intéressante, que faites vous exactement sur Kuat?


Pour l'instant Murdok ne savait lequel de ces trois la avait tué Paska,mais il finirait par le savoir il en était intimement convaincu...



Salle d'interrogatoire numéro 3
La famille Kabu avait été rassemblée dans une pièce à part, il ne fallait pas être un grand enqueteur pour savoir que ces quatre la étaient des victimes dans cette sombre histoire et on avait vite fait le lien entre Kabu et le contremaitre , ils étaient de la même famille, l'ADN ne mentait jamais.
Mais quelqu'un mentait dans cette histoire c'était sur...
Et l'inspectrice Marple allait vite faire éclater la vérité.


-Vous êtes en sécurité maintenant, soyez rassuré.
Alors dites moi, qu'est ce qui s'est exactement passé?


Il fallait esperer que la version de la famille colle avec celle de l'une ou l'autre de ces deux équipes...
By

 

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
John Harvey
Guilde des chasseurs de primes

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2013
Messages: 65
Niveau: 1
Rang: Chasseur de Primes redouté

MessagePosté le: 23/09/2015 14:57:05    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

La situation était délicate. C’était le moins qu’on puisse dire. Harvey attendait nerveusement dans la salle d’interrogatoire, en compagnie de Grey et Olyana, qu’un agent de sécurité vienne les cuisiner. Enfin, l’agitation de John n’était qu’intérieure. Au fil du temps, il avait pris l’habitude de masquer ses émotions et tout aussi exceptionnelle qu’était la situation, elle n’échappait pas à la règle. La galanterie l’avait obligé à laisser la seule chaise à la jeune femme. Car oui, malgré son éducation et ses quelques écarts de conduite, John Harvey était devenu galant. Après tout, c’était un moyen comme une autre de se fondre dans le décors. Le premier venu aurait le regard directement attiré vers l’unique personne qui ne se tenait pas comme les autres, c’est-à-dire la seule personne assise. Or, John n’aimait pas être remarqué. Il avait donc développé toute une série de stratégie qui lui permettait d’être le plus discret possible.

Un officier daigna enfin honorer les chasseurs de primes de sa présence.


-Qui est Mr Harvey? Demanda-t-il.

Bien, pour la discrétion et la tentative de rester en retrait, c’était raté. D’un pas ferme, il s’avança en face du gamin en charge de l’interrogatoire. Ses questions étaient sans intérêt mais, dans un tel contexte, se justifiaient certainement. D’un ton las, John répondit et décida de révéler la stricte vérité… sous l’angle le plus avantageux pour les chasseurs de primes :


- L’un de nos membres d’équipage, Monsieur Kabu, ainsi que sa famille, ont été enlevé par des Impériaux. Nous étions venu le déposer car il avait fini son service à bord du Feu de Bok. Mais, à peine avait-il rejoint son frère qu’un commando armé s’est introduit chez lui ! La bagarre a vite tourné court : les Impériaux sont entré, ont tué le frère de Kabu - l’un de vos ingénieurs, je crois- puis l’ont embarqué.

John s’interrompit un instant, affichant un air grave. Le sous-entendu permettait largement de souligner la tuerie qui s’en était suivi, pour ne pas dire le massacre. Au fur et à mesure qu’il parlait, Harvey réalisait que la vérité était leur meilleure défense. Après tout, les chasseurs de primes n’avaient rien à se reprocher, alors que les charges contre les Impériaux étaient lourdes. Contrairement à ce que John lui-même avait dit à ses coéquipiers, ils n’avaient pas menti sur leur identité. Ils s’étaient simplement contenté de la taire. Harvey prit une inspiration, puis reprit :

- À peine sommes-nous montés à bord de notre vaisseau, pour venir en aide au pauvre Kabu et à sa famille, que vous nous avez interpellez. La suite, vous la connaissez mieux que nous.

John soupira, en se tournant vers ses complices. Il entama ensuite sa réponse à la seconde question :

- Sur Kuat, nous nous sommes contenté de déposer notre ami à l’endroit convenu. La prochaine fois, on s’abstiendra ! Regardez les embrouilles ! Mais nous sommes en règles, vous pouvez contrôler toute la paperasse que vous voulez et vérifier toutes vos holo-caméras ! Nous étions seulement au mauvais endroit, au mauvais moment…

Harvey avait l’impression d’avoir fait le tour de toutes les questions. Il était restté assez vague, tout en satisfaisant la curiosité du jeunot. Tout devrait bien se passer, non ? Afin d’achever sa batterie de réponse, il se contenta de poser une simple question. Peut-être que le plus anxieux des hommes l’aurait fait avant lui mais, perturbé par la situation (car il l’était quelque peu), John ne pensa à la poser qu’à cet instant :

- Au moins, la famille Kabu va bien, hein ?
_________________________
"Le Bien est une question de point de vue" (Chancelier Palpatine)

Formation: Tireur d'élite
Niveau 1: Assassin


Revenir en haut
Hivernus
Imperium

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2015
Messages: 656
Niveau: 2
Rang: Seigneur de Guerre

MessagePosté le: 26/09/2015 16:40:32    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

L'endroit dans lequel était confiné le commando impérial était miteux. On pouvait observer sans difficulté quelques tâches de moisissure ici et là et le mobilier restait rudimentaire et sobre, se limitant à une table et quelques chaises. *Et ils osent appeler ça une salle d'interrogatoire ?* Ce lieu devait sans doute servir à conditionner les suspects, car le Chiss pouvait ressentir un flot d'angoisse, qui venait peu à peu ceinturer son esprit. Cependant, ce conditionnement n'affectait aucun des Impériaux prisonniers dans cette salle. L'entraînement qu'ils avaient tous reçus les laissait de marbre.
Soudainement, Nash se mit à sourire, au grand étonnement de ses comparses.
La situation, aussi délicate qu'elle puisse être, ne l'inquiétait nullement. Il repensait aux prélèvements, qui devaient permettre d'identifier les individus interceptés. Pour sa part, le Chiss s'était engagé dans la Marine Impériale sous une fausse identité. Il fallait être un expert en culture chiss pour comprendre que le prénom des Chiss n'était généralement qu'un diminutif d'un langage complexe. Hors, les experts de cette culture se faisaient aussi que les étrangers sur Csilla. L’humanoïde décocha un bref sourire à ses camarades. En règle général, les commandos et les agents du BSI n'avaient plus d'existence propre et les dossiers les concernant devaient surement être classés top secret.

Ses pensées tournèrent court quand l'inspecteur pointa le bout de son nez. Désormais, il ne restait plus qu'à espérer que la femme de Kabu s'en tiendrait à leur accord...
L'homme en costume s'installa au bureau et consulta une dernière fois les dossiers en jetant de temps à autre un coup d’œil aux suspects.


Inspecteur Barn Aby a écrit:
-Alors comme ça vous êtes les forces spéciales Républicaines?
«Qui est le Lieutenant Kresh?»


Nash s'avança de quelques pas, aussi muet et froid qu'un cadavre. Seuls ses yeux ardents fixant avec une légère insolence le vieil inspecteur contrastaient. Celui-ci ignora et se contenta de poser ses questions, invitant le "Lieutenant" à s'installer.

Inspecteur Barn Aby a écrit:


«-Bien Lieutenant, vous allez pouvoir m'expliquer pourquoi la République ne reconnait pas votre présence sur Kuat?
Procédure standard des forces spéciales j'imagine? donc question numéro 2 et plus intéressante, que faites vous exactement sur Kuat?»


Des questions assez simples en vérité. "Procédure standard" pour reprendre les termes de l'inspecteur poivre et sel. Nash prit place et fixa un instant son interlocuteur, avant de se tourner vers le reste du commando, resté en retrait. Il savait exactement ce qu'il avait à faire.


«- J'imagine, commença le Chiss en se penchant vers l'inspecteur, que l'on peut trouver un arrangement... C'est la deuxième fois que l'on se fait abandonner si près du but... L’humanoïde glissa une main sur sa nuque pour simuler de la nervosité. Je pense que ce que je vais vous révéler ça dépasser l'entendement. Vous savez, la République n'est pas ce qu'elle prétend être. J'accepterais de parler, au détriment de ma carrière et au péril de mon existence, à la seule condition que vous relâchiez l'un de mes camarades, ils ont tous été impliqués contre leur volonté dans cet opération.

Cela semblait être une demande des plus douteuses, mais Nash espérait ainsi gagner un peu de temps, afin d'établir une stratégie, et pourquoi pas, permettre à l'un des siens de pouvoir regagner Cathar.

- C'est à prendre ou à laisser... J'ai tout mon temps. Et n'essayez pas de chercher des informations sur nos identités et nos histoires. Vous ne trouverez rien. "Procédure standard".»
_________________________
« Les empires naissent et s'effondrent... mais le Mal demeure éternel. »


Formation de base : (Close Combat.)
Formation lvl1 : (Close Combat.)
Formation lvl2 : Tireur d'élite.


Second compte : Baron Rissk !
Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 609
Niveau: 100

MessagePosté le: 05/10/2015 17:41:18    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

-Chantier Naval de Kuat-
  


Trois salles d'interrogatoire, trois versions contradictoires.

"Ainsi que le soleil, la vérité se couvre quelquefois d'un nuage." de Sosthéne de la Rochefoucault-Doudeauville.
  
Et le ciel était nuageux en ce moment dans le ciel de Kuat.



Salle d'interrogatoire numéro 3
Marple sortit un mouchoir en papier qu'elle tendit à mdme Kabu, l'inspectrice avait vie compris que son mari resterait dans son mutisme, c'était donc à la femme qu'on devait poser les questions, celle ci raconta son histoire entre deux crises de larme.
Elle raconta une histoire étrange, depuis le départ précipité des territoires de l'ex Empire Sith jusqu’à leur interception sur Kuat en passant par une planète marécageuse. Dès le départ ils avaient été poursuivis par des chasseurs de prime engagé par l'Empire car son mari avait volé des fonds au régime.
Et c'est la que le second groupe de mercenaires étaient intervenus pour les sauver de leurs griffes.
Une histoire rocambolesque et intéressante mais quant Marple commença a poser des questions précises, sur l'identité de ces mercenaires et du comment elle les avait contacté, la mère de famille s'était mis à rougir et avoir des propos incohérents.
*Elle mentait...*
Elle mentait certes, mais pour protéger qui? pas son mari qu'elle accusait purement et simplement de vol, après c'était légitime a cause de ses actes, une de ses filles était gravement blessée, et la famille resterait sans doute traumatisé...
Tout cela n'était pas clair l'inspectrice devrait recouper ses informations avec celle de ses collègues.



Salle d'interrogatoire numéro 2
Murdok écoutait soigneusement la réponse de Mr Harvey , Kabu était donc un membre d’équipage du Feu de Bok et cette équipe se chargeait simplement de le déposer chez son frère avec sa petite famille, a voir leur dégaine, on comprenait rapidement que ces trois la n'étaient pas de simple pilote, certainement des contrebandiers et la fusillade dans les appartements du contremaitre était certainement du à un petit trafic quelconque, épice? drogue? arme? va savoir?
Mais l'inspecteur allait vite savoir.


-Oui, oui la famille va bien, on est en train de la débriefer.
Mais il y a quelque chose que je ne comprends pas bien dans votre histoire Mr Harvey: Pourquoi l'Empire en voudrait à un simple homme d'équipage de cargo?
Mais avant que vous ne répondiez sachez qu'on est en train d'analyser votre ordinateur de vol.



Salle d'interrogatoire numéro 1
Barn Aby n'aimait pas ça, le Chiss essayait de jouer au petit malin, essayant de prendre le contrôle de l'interrogatoire, pour qui se prenait il au juste?
Celui ci acceptait de parler à condition qu'on libère un des membres du commandos...

*Ben voyons!*

-Je ne suis pas persuadé lieutenant Kresh que vous soyez en mesure d'imposer quoi que ce soit.
Quant à vos identités, c'est secondaire, je n'ai pas besoin de savoir vos noms pour vos coller au fond d'une cellule et d'en perdre la clé.
Moi aussi je ne suis pas spécialement pressé voyez vous...
Je n'ai qu'a attendre la version des autres et on en déduira nos propres conclusions
.
Mais je suis prêt à vous libérer si vous n'avez commis aucun crime sur Kuat voyez vous. .


Aby était comme ça, dans cette salle c'était lui le poseur de question ou de condition, et ces soi disant républicains allaient vite s'en apercevoir...

By

  

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
John Harvey
Guilde des chasseurs de primes

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2013
Messages: 65
Niveau: 1
Rang: Chasseur de Primes redouté

MessagePosté le: 17/10/2015 12:45:27    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

L’ordinateur de vol… Les locaux allaient s’apercevoir de l’excursion des chasseurs de primes sur Dagobah et, surtout, de leur appartenance à la Guilde. Il ne fallait pas être un Forceux pour s’apercevoir qu’un vaisseau avec un tel itinéraire était certainement un envoyé de DOnOs. En un sens, le trio était cuit et ils allaient devoir se mettre à table. Il était inutile de cacher la vérité plus longtemps. Avec un peu de chance, les autorités de Kuat seraient compréhensives. Ça faisait parti du jeu, après tout. Harvey savait s’incliner lorsqu’il était vaincu. Telles étaient les règles, ses règles. Inutile de tirer sur la corde plus longtemps, sinon ils risquaient d’aggraver leur cas. John inspira doucement, afin de se donner du courage avant de répondre à la question de l’inspecteur. Les chasseurs de primes étaient dans de beaux draps ! Pourtant, ils revenaient de loin : les événements de Dagobah avaient chauffé et ceux de Kuat n’avaient pas non plus été de tout repos. Mais cet interrogatoire était tout aussi éprouvant que le reste.

Au moment où Harvey allait ouvrir la bouche, il se souvint subitement des événements de Coruscant. Là-bas, il s’était docilement rendu à la Médiation de Nocturna. L’interrogatoire qui s’en était suivi n’avait pas été très concluant et les Impériaux l’avaient envoyé séjourner trop longtemps à Kessel. Les affaires étaient les affaires, et John avait essayé de ne pas trop leur en vouloir pour l’avoir enfermé de nombreux mois sur la planète pénitentiaire. DOnOs l’avait tiré de ce trou perdu et, ironie du sort, lui avait demandé d’aider les Impériaux. John avait estimé qu’ils avaient payé sa dette envers lui lorsque la mission avait malencontreusement échoué. Mais aujourd’hui, le mercenaire avait l’occasion de les enfoncer encore plus. D’autant plus que ceux-là étaient ce qu’il y avait de pire : les images de la jeune fille brûlée sur Dagobah revenaient à l’esprit de Harvey. Non, il fallait qu’ils payent pour leur ignominie. Et si, au passage, les chasseurs de primes pouvaient s’en tirer sans trop de dégâts, autant en profiter, non ? John passa sa langue sur ses lèvres, afin de les hydrater, et répondit calmement :


- Je pense que le plus simple serait de leur demander.

Les Impériaux étaient certainement en train d’être interrogés dans la cellule d’à côté. John était prêt à parier que les inspecteurs se transmettaient leurs informations en temps réel. Donc ils ne tarderaient pas à poser la question aux envoyés de l’Empire. Intérieurement, le tueur à gages se demanda si l’interrogatoire s’éterniserait. Il avait sagement coopéré, depuis le début. Dans le fond, qu’ils soit chasseur de primes, contrebandier ou un honnête marchand, cela ne changeait pas grand chose à la situation. Un groupe avait voulu défendre un dignitaire, et l’autre, l’attaquer. La situation était des plus simples. Et puis, en cherchant à contre-carrer les plans des Impériaux, le groupe de Harvey avait plus appuyé que contrarié les intérêts de Kuat. Car John était intimement persuadé que le massacre dans les rues de la planète-usine allait forcément pencher en leur faveur.

Non, contrairement à ce qu’il avait pensé un peu plus tôt, ni Harvey, ni les autres chasseurs de primes n’étaient encore vaincus.

_________________________
"Le Bien est une question de point de vue" (Chancelier Palpatine)

Formation: Tireur d'élite
Niveau 1: Assassin


Revenir en haut
Super PNJ
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 2 609
Niveau: 100

MessagePosté le: 09/11/2015 11:21:56    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

Maitre Blurgaa
    


    


Une odeur nauséabonde a peine couvert par du parfum bon marché, une tenue décolorée, le natif de Nal Hutta avait fait le voyage a bord d'un vaisseau de la Guilde, durant le trajet les deux chasseurs de primes qui l'escortaient, Price et Dick Hunter lui avaient fait un topo sur les activité de l'équipe de John Harvey.
Ils étaient allés récupérer une famille impériale sur Dagobah après s'être débarassé d'une escouade de commandos Impériaux, ils avaient conduit la famille à bon port sur Kuat et logiquement leur contrat s’arrêtait la.
Mais une autre équipe d'Impériaux les avaient rejoints à destination, il y avait eu des échanges de tirs, un citoyen Kuati, était mort.
Et c'était la que le bas blessait  l'avocat le savait...
Il y avait peu de chance que les autorités Kuati acceptent de libérer une bande d'assassins qui avaient tué sur leur sol, toutefois il devait bien y avoir un moyen de les sortir de la.
Toutefois la Guilde avait un atout dans sa manche, elle bénéficiait de l'appui d'une des riches familles Kuati pour qui elle avait œuvré il y a peu.Cette famille avait accepté d'appuyer le Hutt, mais elle n'avait pas eu vraiment le choix vu pourquoi elle avait fait affaire avec les chasseurs de prime.
Mais LOm, bon prince avait garanti une réduction sur le prochain contrat de 15% et surtout il avait promis de garder le silence sur les petits arrangements entre la Guilde et la famille
Onara.
C'est comme cela que maitre Bluurga avait obtenu les rapports concernant l’enquête, une copie des interrogatoires des differents protagonistes et il voyait bien que quelque chose clochait.
La version de la mère de famille ne collait pas avec le contrat signé avec Mr Kabu, heureusement le doyen avait envoyé une copie des messages holo échangé entre l'impérial encore en poste sur Coruscant et la base de Dantooine, sur de lui, accompagné par Dick Hunter le mandalorien qui portait sa mallette, il se dirigea tout droit vers le bureau du chef de la sécurité,
Fenrir .
Celui ci fut d'abord surpris et écœuré de se trouver face à un Hutt, mais sur Kuat, on appliquait la loi, et un avocat, inscrit au barreau de Naboo avait le droit de plaider la cause.L'avocat tout sourire tendit sa carte de visite.


-Bien le bonjour monsieur, maitre Bluurga.
Je représente les employés de la société de protection "Sécurity Inc" que vous détenez illégalement.

    

le Kuati, soupira, les choses commençaient mal...Il s’apprêtait à mettre l'avocat dehors quant celui ci s'assit sans même y être invité


-Il y a eu meurtre et nous avons une enquête à mener maitre...


-J'en conviens, j'en conviens...
Toutefois vous avez déjà les assassins je crois, au pire mes clients sont des témoins dans cette affaire.

    

-Qui représentez vous au juste?

-Je représente les trois contractors, Mr Harvey, Mr Grey et miss Karelia.
Ils sont tous trois employés de la "sécurity Inc" comme en atteste leur contrat de travail.

    

Le Mandalorien sortit un datapad de sa mallette et montra les trois contrats.
Bien sur la Sécurity inc était une façade pour la Guilde des chasseurs de prime , parfois il valait mieux rester discret.


-Je vois...Des mercenaires?
 

-Je préfère le terme d' agent de sécurité privé.
Voici également le contrat entre ma société et Mr Kabu concernant une escorte armée jusqu’à votre planète.
Je ne veux pas vous apprendre votre travail monsieur mais je m’inquiéterais davantage de ces soi disant commandos de la République...

    

Fenrir observa les éléments présentés, des contrats de travail, les noms correspondaient avec ceux donnés durant leur interrogatoire tandis que la deuxième équipe s'était enfoncé dans ces mensonges. Il fallait un coupable au CNK, et pour le moment les enquêteurs tournaient en rond.


-Vous voyez monsieur tout est en règle, et je suis sur que Mr Kabu confirmera le recrutement des contractors.
Sa femme doit encore être sous le choc de l'assassinat de son beau frère  ,c'est pour ça qu'elle mélange tout.

    

les yeux de Fenrir se plissèrent, ce Hutt était bien informé , trop bien, il devait y avoir une taupe dans son service.De plus il avait eu la pression de certaines familles régnantes Kuati il devait vite résoudre l’enquête.


-Effectivement au vu de ses éléments je me vois obligé de libérer vos agents.
Bien évidemment ils devront répondre à toute convocation de nos services.
    

-Mon adresse holo est sur ma carte n’hésitez pas à me contacter.

    

Le mandalorien toussa pour attirer l'attention de l'avocat. LOm avait donné des consignes précises.

-hum hum!

-Ah oui et nous pouvons récupérer notre vaisseau j'imagine, il n'y a aucune raison de le placer sous scellé.
    

-Non aucune. Je vais donner des ordres dans ce sens.
On va vous conduire auprès de vos clients.

-Vous êtes bien aimable Monsieur.
Au plaisir!

    

Dès que le Hutt eut passa la pore,Fernri ouvrit les fenêtres de son bureau, l'odeur était épouvantable c'était aussi pour cela qu'il n'avait pas trop protesté quant Blurgaa avait demandé a récupérer le firespray.
Un agent de la CNK conduisit le Hutt et la mandalo jusqu’à la salle d'interrogatoire numéro 2, l'inspecteur Murdok n'était plus présent, il avait été consulter ses deux collègues et se demandait s'il n'allait pas procéder à une confrontation entre les mercenaires, les pseudo républicain et les Kabu.

Souriant de toutes ses dents, le Hutt ouvrit la porte et s'adressa à ses trois clients:


-Messieurs dame, bonne nouvelle !vous êtes libres!
    

Dick prit soin de rajouter d'une voix glaçante:

 
-Récupérez votre tas de ferraille.
Le boss veut vous voir rapidement à la base!

-Et bonne journée!
    

Sans en dire plus, les deux envoyés de DOnOs repartirent. Maitre Bluurga avait encore gagné son affaire, dommage qu'on ne le payait pas pour ça, il suivit le Mandalo jusqu'au quai ou se trouvait son vaisseau, il devait retourner sur Naboo, peut être qu'il aurait enfin un client, il ne comprenait pas pourquoi on hésitait à embaucher un hutt, sans doute la mauvaise réputation de son espèce.
By

    

_________________________
Ceci est le PNJ à tout faire du Staff !

Il est là pour vous aider quand vous êtes bloqué dans le RP de quelques manières (formation, missions, etc...)
Revenir en haut
Qwyshon Grey
Niveau 2

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 72
Niveau: 0
Rang: Extorqueur de fonds

MessagePosté le: 16/11/2015 01:03:45    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde] Répondre en citant

Assis dans le siège de pilotage principal, Qwyshon repensait aux évènements qui venaient de se dérouler... Il n'avait même pas eu à ouvrir la bouche durant l'interrogatoire, Karelia était encore épuisée dormant dans la couchette, et un avocat les avaient libérés en un temps record. Tout semblait trop facile, et Qwy se demandait si cette mission n'avait pas été manigancé dans le seul but de tester les capacités des chasseurs.

Au final, que des blessures superficielles, coupures et égratignures. Une brûlure de laser presque bénigne... Les rouages du bras artificielles du jeune pilote avaient besoin d'entretien, mais Grey se sentait bien.
Il espérait du fond du cœur que les Impériaux moisissent pour le carnage qu'ils avaient fait dans les rues de Kuat. Un acte terroriste à punir, pas quelque chose digne d'une armée. Peut-être d'une tribus d'Hommes des Sables à la rigueur. Qu'ils crèvent eux aussi, Qwy espérait recroiser ses fous pour venger les innocents.

Des sentiments pour la jeune fille dont la vie avait été changée à jamais par le feu. Des sentiments pour ce père dont la famille était détruite. Des sentiments pour ces ouvriers et ces passants dans la rue de Kuat, massacrés. Qwyshon savait qu'il allait voir des horreurs, mais il espérait que les pires étaient passées. Il se trouvait désormais au sein d'une organisation qui faisait le sale boulot, et le jeune chasseur de primes devait apprendre à solidifier son cœur et son esprit. La vengeance remplissait son âme, et il voulait que son bras bionique devienne le bras de la justice... ce qui était mauvais pour le boulot dans lequel il évoluait.

Met ça de côté, concentre-toi sur ton but, retrouve ta sœur, et tu exercera ta justice bien assez tôt... se disait-il pour se ressaisir.

Le Feu de Bok s'ébranla. Bien ! Paré au décollage. L'autorisation vient de m'être donnée par radio. On se barre d'ici direct pour Dantooine. Finnissons cette saleté de mission. Mise en route des moteurs auxiliaires pour navigation atmosphérique. On sortira rapidement de l'atmosphère, les Anneaux-Forges Kuati sont déjà à plus de 100 kms d'altitude. Toutes les données de la verrières sont OK, pression des moteurs OK, les volets sont opérationnels, les turbines des accélérateurs sont OK également. Sorti de l'atmosphère dans 20 secondes.

Qwyshon restait toujours concentré quant il s'agissait de piloter. Même si son esprit était toujours occupé par les remous de cette première mission. Quoi qu'il en soit, elle était accomplie, et Grey espérait recevoir la prime prévue. Enfin il devait toujours l'argent de sa carabine à Harvey...

Sorti de l'atmosphère de Kuat. On quitte le système ! Mise en route des moteurs lumières. Harvey, rentre les coordonnées de Dantooine dans le poste secondaire s'il te plait. Accèdes-y directement via la carte spatiale galactique... ... ... Très bien merci John. Coordonnées validés par le pilote automatique. Passage en vitesse lumière dans 5... 4... 3... 2... 1... C'est parti !
_________________________
Qwyshon Grey, homme perdu dans ses pensées, à la vie en pleine reconstruction...

Soldat lourd (2/5) (formation de base)
Close combat (1/5)

Casier (& compte personnel) : http://star-wars-rpg.soforums.com/t5037-Casier-de-Qwyshon-Grey.htm
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/07/2018 13:41:59    Sujet du message: Fuite de cerveau - suite [Guilde]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Mondes du Noyau -> Kuat Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com