Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Endor -> Sanctuaire du Nouvel Ordre Jedi -> Lac Fektur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rylen Korr
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 3 746
Niveau: 5
Rang: Maître du Conseil Jedi
Autre: Grand Maître Jedi

MessagePosté le: 21/05/2015 04:24:43    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force Répondre en citant

[Autel des Esprits - Non loin du Sanctuaire Jedi]
C'est toujours de cette manière que se réveille le Mal. Il se relève tout doucement, dans un silence aussi lourd que celui d'une cathédrale. A l'abri de tout regard, il guette chaque mouvement de son ennemi et attend le moment venu. Le meilleur
moment pour l'attaquer par surprise, quand il ne se doute de rien. C'était à ça que l'on caractérise le Côté Obscur: fourbe, malin et sournois. Dire que l'obscurité n'est pas perspicace est d'une arrogance extrême: le Mal est bien plus intelligent que ce que l'on peut penser ! Et l'histoire galactique le prouve: à chaque fois que le Bien baisse sa garde, il se fait terrasser, laissant la noirceur du Mal prendre le dessus sur l'univers.

Endor n'avait jamais été épargné par ce contexte. Comme l'ensemble de la Galaxie, cette petite lune était confrontée à la dualité de la vie. Mais l'Ordre Jedi ne l'avait vu que trop tardivement. Bien trop préoccupé par sa survie et par le danger qu'il semblait apercevoir de très loin, niché dans les arbres du monde forestier. Non, le Mal n'était pas exclusif au reste de la Galaxie. La culture Ewok aurait du les mettre en garde, elle qui insistait sur la menace permanente de l'Esprit de la Nuit qui terrifiait la paisible lune et qui pouvait être aperçue de temps à autre au milieu d'un orage sombre. Sauf que l'arrogance des Jedi née depuis la Guerre des Clones avait pervertit leur jugement. Ils avaient préféré mettre cette préoccupation Ewok sur le compte de leur imagination débordante et de leur amour pour l'herbe à pipe -du tabac local que la tribu Naa'fruu aimait fumer lors de leurs fêtes religieuses-. Si l'on exceptait les différences de langage et de termes utilisés, il s'avérait au final que l'ennemi des Ewoks était le même pour les Jedi.

Le Mal n'avait qu'un seul nom.

Son avancée était néanmoins considérable à ce jour. Cette menace avait profité de la passivité Jedi afin de se rapprocher de leurs terres. Allaient-ils réussir à l'arrêter avant qu'elle ne provoque le chaos? Ils étaient le dernier obstacle à sa progression ! Sans les anciens gardiens de la paix, le Côté Obscur (ou l'Esprit de la Nuit pour les Ewoks, au choix) allait s'emparer de la vie Endorienne et répandre son influence maléfique sur l'ensemble de la lune. Les Ewoks seraient pourchassés et tués. Et les Jedi seraient emportés dans la chute de leurs alliés. L'Ordre avait connu pareille Purge il y a quelques mois en arrière encore, mais à l'échelle galactique. L’immensité de l'univers leur avait permis (pour la plupart) d'y échapper. Les Ewoks disposeraient-ils de la même chance sur la seule lune qu'ils habitaient? Auraient-ils les mêmes possibilités de survie alors qu'ils n'étaient pas en mesure de survivre ailleurs que sur leur monde natal? Jamais les petites boules de poils n'accepteraient de monter dans un vaisseau pour partir d'ici ! La seule et unique chose à faire était de combattre. Les Ewoks n'avaient pas peur. Ils étaient prêts à se sacrifier pour que leur tribu échappe au malheur et à la souffrance. Les Jedi leur montrerait le chemin. Ils les guideraient comme ils l'avaient toujours fait avec les citoyens galactiques depuis des millénaires.

C'était une occasion en or pour les vénérables Gardiens de la Paix et de la Justice de relever la tête et d'honorer la disparition des leurs. Vendar, Holsten, Korr, Patt et Shaabal. L’œuvre à laquelle ils avaient participé ne devait pas être vaine. Leur nom devait être gravé à jamais dans la mémoire de chacun: ceux qui vivaient aujourd'hui devaient leur survie à ces cinq disparus. Que la Force les protège à jamais.

La nuit était tombée depuis de nombreuses minutes sur le Sanctuaire Jedi. Mais ce dernier était relativement calme. Il avait été déserté un peu plus tôt dans la soirée. La raison? Les Jedi assistaient à la cérémonie funéraire de cinq des leurs plus bas dans la forêt, près du Lac Fektur. Parmi ces disparus: Vendar Olórin, Membre du Conseil, trahi et poussé dans un vide sans fond par Sam Skawalker, traitre à ses heures perdues. Parmi eux, Shaabal, Membre du Conseil et mort en orbite de la Forge Stellaire. Parmi eux, Holsten et Lin Patt, Chevaliers Jedi tués lors de la récente attaque Sanyassan sur le Sanctuaire.

Parmi eux, Rylen Korr. Membre du Conseil et Grand Maître mort sur la Forge Stellaire.

Sur ces cinq Jedi, seuls deux d'entre-eux seraient brulés lors de la cérémonie (les dénommés Holsten et Patt), les corps des trois Maîtres n'étant pas à portée de main. A la place de leur cadavre seraient mis différents objets leur appartenant. C'est ainsi que l'ancien bâton rituel du Wookie Shaabal disparaitrait dans les flammes de la nuit Endorienne, ce qui était également le cas pour des vieilles bures appartenant à Vendar et à Korr (les deux ne possédant pas beaucoup d'objets personnels).

La mort de Shaabal et de Korr n'avait jamais été officialisée. Le Conseil, divisé, n'avait jamais voulu statuer sur le sort de ses deux membres. Fallait-il déclarer aux Jedi que deux des plus puissants membres de leur Ordre avaient rejoint la Force après la boucherie vécue sur la Forge Stellaire? Fallait-il affaiblir encore d'avantage une maison qui pouvait céder à tout moment? La mort de Vendar et la trahison de Skawalker avaient changé la donne. Les Jedi ne pouvaient se cacher la terrible vérité. Leur combat ne pouvait être mené sans victimes, quel que soit leur statut au moment de leur mort.

Ce soir, les Jedi et leurs alliés Ewoks des Naa'fruu avaient été conviés à l'Autel des Esprits afin d'assister à la cérémonie funéraire de cinq Jed... Non, de cinq héros. Des héros qui continuaient leur combat à travers les méandres de la Force.


HRP: Cérémonie funéraire ouverte à tous les Jedi. Vous pouvez poster sur ce topic même si vous êtes coincé ailleurs (un MP vous a été envoyé).

_________________________
- 1/ Soresu - III - Parades (Défense) =) Rylen en fait sa principale technique de combat -
- 2/ Shien - IX - Coup vif à l'adversaire (abandonnée au fil des années au profit de l'Ataru) -
- 3/ Sokan - VIII - Frappes rapides et brèves -

-Histoire du Maître Jedi-
-Possessions du Maître Jedi-
- Second perso: Rick O'lonell -
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 21/05/2015 04:24:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Zeqq-ëel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 21/05/2015 08:21:28    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force Répondre en citant

Le jeune adulte pilotait son X-Wing rafistolé pendant 12 ans depuis bientôt plusieurs jours avec comme seul radar celui que la Force lui donnait. En constante méditation pour être certain d'aller exactement là où la Force voulait le mener l'épuisement commençais à se faire sentir de plus en plus, mais il ne devait pas abdiquer, les dangers de voir sa deuxième personnalité prendre le contrôle de son corps était beaucoup trop grand. L'apprenti Jedi se devait donc de garder le contrôle de son esprit, heureusement, c'est à ce moment qu'il vit apparaître ce qui semblait être une planète au loin, il y arriverait bientôt, mais plus il s'approchait d'elle, plus il sentait la force se dissiper, comme si elle voulait lui dire que ce n'était pas par là qu'il devait aller. Il changea de direction rapidement et c'est alors qu'en contournant la planète il vit l'une de ses lunes... là-bas, c'était là-bas qu'il se faisait diriger, il avait un pressentiment et celui-ci était fort. Une chose que la vie sur Dagobah lui avait appris était qu'il devait se fier à son instinct dans ce genre de situation, car l'esprit est beaucoup plus éclairé que le cerveau lorsque le moment des décisions importantes viens. Il entra donc dans l'atmosphère de cette lune, mais comme sa chance était très limitée il tomba en pleine forêt et ce dans un grand crash, car les trains d'atterrissages ne s'étaient pas déployés et donc il s'était écrasé à plat ventre sur le sol, heureusement ce genre de vaisseau de guerre s'arrêtait à la verticale. Le choc de l'atterrissage quelque peu brutal pris quelque moment à Zeqq-ëel pour s'effacer, une fois remis de celui-ci il sorti de son petit vaisseau... il était en pleine forêt et laisser à lui-même. Ce n'était pas étranger pour le jeune homme de faire face à l'inconnu sans aide ni conseil, après tout il était resté 12 ans sur Dagobah... une planète marécageuse et hostile sans avoir eu de conseil, le Temple à Corruscant l'avais bien formé à l'époque pour qu'il puisse survivre.

Cela faisait plusieurs heures qu'il se promenait dans la forêt au début à la recherche d'un sentier, maintenant à la recherche d'eau. Quand, enfin, il trouva un ruisseau le soleil était déjà très bas dans le ciel et sur une lune inconnue dans une forêt le conseil était de ne pas traîné de nuit. Ne connaissant pas les dangers de l'endroit il choisit d'aller s'étendre sur la branche d'un arbre, la plupart des arbres étaient hauts alors il serait facile d'en choisir un et il devait vite monter car la nuit tombait très rapidement sur une lune comme celle-ci. Ainsi il passa la nuit dans l'arbre... il était habitué de dormir d'un sommeil léger et comme toujours la ''chance'' lui souri, car il vit et entendit ce soir la des bêtes rôder près de son arbre alors le sommeil ne fut pas très réparateur mais c'était assez pour se remettre en route dès l'aube. Il marcha comme cela pendant longtemps jusqu'à ce qu'il aperçoive au loin une lueur rouge-orangé. C'était le premier signe de vie qu'il apercevait depuis son arrivée. Il était si heureux car une fois de plus la Force l'avait protégé et une fois de plus il se sortait du pétrin sans trop de mal, mais ce qui l'attendait il ne pouvait pas s'y attendre...

Arrivé aux abords du feu... il reconnu vite que c'était en fait des autels funéraires et quelques moines devant les cadavres soigneusement posé sur chacune des grosses pierres. Il essaya de se concentrer pour savoir si les moines étaient amicaux, mais cela ne servait à rien, ses études au temple était beaucoup trop loin derrière lui, tout ce qu'il en tira fut qu'il était bel et bien humain et qu'il n'y avait que deux corps sur les autels. Ne sachant quoi faire il pris quelques minutes de réflexion, pendant que ces hommes faisaient leur morbide travail. Il remarqua aussi qu'il était le premier sur les lieux et que les prêtres semblaient préparés seulement les corps au rituel. Après plusieurs minutes de réflexion il décida de prendre son courage a deux mains et d'aller voir les hommes de foi.

- Pardonnez-moi messieurs...

Les moines se retournèrent tous en même temps pour faire face à l'inconnu qu'était Zeqq-ëel. Méfiant ceux-ci prirent le temps de l'observer comme il faut lorsqu'un d'eux s'avança vers le jeune homme.

- Vous semblez mal en point, qui êtes-vous et d'où venez-vous ?

Zeqq-ëel sourit à son interlocuteur, enfin il voyait la lumière au bout du tunnel. Chaque minute le rapprochais de la maison... bon elle avait déménagé entre temps semblerait-il, mais la maison c'est là où les gens que nous aimons sont et n'ont pas le bâtiment lui-même. Jetant un vite coup d'oeil a ses propres vêtement il engagea la conversation.

- Je suis en meilleur état que ceux coucher sur ces dalles de pierre, pauvres malheureux, que leur est-il arrivé ? Et qui étaient-ils ? il pris une seconde de pause, un soupir de malaise le pris. Pardonnez mes manières... Je me dois de répondre a vos questions d'abord. je me nomme Zeqq-ëel, je viens principalement de Corruscant où j'étais apprenti Jedi au temple, malheureusement il y a 12 ans j'ai été kidnappé et je suis atterri sur une planète déserte... sur laquelle j'ai vécu jusqu'à quelque jour à peine quand j'ai enfin réussi à faire fonctionner l'épave d'un X-Wing. La Force m'a mené sur cette petite lune et j'espérais pouvoir y retrouver un des miens ou encore plusieurs d'entre eux. Au minimum, une information sur l'endroit où je pourrais les retrouver.
Revenir en haut
Tev
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2013
Messages: 643
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 21/05/2015 10:22:44    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force Répondre en citant

La tête levé vers le ciel je regardais les étoiles. Mon esprit vagabondait de souvenir en souvenir, de douleur en douleur, sans que rien ne puisse se lire sur mon visage. J'observais l'immense voie lacté tandis que mes émotions commencèrent à prendre peu à peu possession de mon coeur. Elle me regardait sans rien dire, attendant que je fasse un travail sur moi même pour cacher tous mes sentiments au plus profond de moi comme elle me l'avait enseigné. La voie du jedi proscrit l’utilisation des émotions et le laisser aller aux sentiments, seule la paix existe. Je ne devais pas me laisser envahir par ce que je ressentais mais je devais faire le vide et trouver la paix intérieur. Plus facile à dire qu'à faire quand on est novice et que le drame de la perte d'un être se fait encore sentir, surtout quand on assiste à ses obsèques.

La lumière des étoiles se reflète dans l'eau pur du lac Kektur, mon regard se baissa vers l'étendu calme et sereine tandis que Nystolie posa sa main sur mon épaule. Un simple touché qui voulait tout dire. Comprenant le message j'ai posé doucement sur ma tête la capuche de ma bure, jeta un derniers regards au ciel puis me retourna pour suivre maître Fylas.
Nous avons marché en direction de l'autel des esprits, il nous fallut que quelques minutes pour y arriver. La forêt était calme comme si touts ses habitants savaient que se soir n'était un soir comme les autres. Eux aussi, animaux divers, avait ressenti le mal sur la lune d'Endor, eux aussi avaient été effrayé par les flammes des batailles, par le jet des lances, les tirs de blaster , les coups de sabre laser. Les animaux sentent les problèmes, ils avaient sentit le mal obscur qui régnait au plus profond des entretaillent de la lune et se soir comme tout le monde il avaient gardé le silence, en mémoire des disparus.

Nous étions presque les premiers à arriver, logique, nous passons nos journée au lac pour ma formation. Quelques jedi finissent les derniers préparatif dans le calme, ils installent les dernières bougies, font de la place en enlevant les branchages et passe un ultime coup de balais. En arrivant certains regards se posèrent sur nous mais s'enlevèrent immédiatement. Ils avaient du reconnaître maître Fylas, moi je ne devais être qu'un novice de plus à leurs yeux. Plus loin je remarquai un petit groupe qui discutait. Parmi eux un jeune homme, peut être un novice, ça tête ne me disait rien.

Pour l'occasion je portais ma tenu habituel et ma bure. Les novices, à mon avis, n'avaient pas de tenue spécifique pour ce genre d'évènement, si on pouvait appeler ça comme ça. Par contre Nystolie, ma formatrice jedi, avait revêtu une robe d'un vert émeraude légèrement plus claire qu'à son habitude. Son vêtement était long et large sur les jambes mais se resserrait au niveau de la taille, épousant ses formes majestueuses au plus près du corps. Par dessus elle portait sa bure ainsi que sa capuche, qui cachait malheureusement une très belle coiffure qu'elle avait mis plusieurs dizaine de minutes à faire.

Petit à petit, de toute part , des jedi arrivaient, lentement, le pas léger vers l'autel des esprits. J'ai balayé à plusieurs reprises l'endroit du regard cherchant une personne en particulier. J’espérais pouvoir le voir avant la cérémonie car je ressentais le besoin d'être à ses côtés, même quelques secondes, de lui parler ou de le voir. Même si je pouvais me reposer sur maître Fylas, c’était avec lui que j'avais traversé ma première épreuve du mal. On c'était lui et moi soutenu mutuellement et il avait été d'un grand secoure. Sans lui je ne serais peut être pas là aujourd'hui, sans lui c'était peut être mes funérailles qu'on célébrait. Dans ma tête je me disait * Pete ou es_tu ... ? *


Dernière édition par Tev le 25/05/2015 10:23:38; édité 1 fois
Revenir en haut
Pete Jeabro
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2013
Messages: 142
Niveau: 2
Rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 23/05/2015 16:03:06    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force Répondre en citant

Il avait fallut plusieurs jours pour que l'Ordre Jedi mette ses affaires en ordre avant de pouvoir effectuer une cérémonie honorable. Pete Jeabro ignorait si ce genre d'événement était fréquent dans l'Ordre, mais nul doute qu'ils avaient tendance à devenir de plus en plus réguliers. Le jeune padawan avait revêtu ses habits les plus clairs, comme le voulait la tradition, selon ce qu'avait dit Maître Reez. Il portait donc ses habits traditionnels, surplombés d'une bure blanche. En compagnie de son mentor, le duo s'était rendu sur les lieux de l'ultime hommage, aux abords du Lac Fektur. Depuis quelques jours, Pete s'y entraînait en compagnie de Phyl Reez. Il profitait de son retour au Sanctuaire pour fortifier ses compétences. L'épreuve dans la montagne avait été particulièrement intense et Jeabro voyait un long parcours d'apprentissage se dessiner devant lui. Il alternait ses journées entre maniement du sabre, méditations et maîtrise de la Force au bord du lac, ainsi qu'approfondissement de ses connaissances dans la Bâtisse des Archives. S'occuper de telle sorte était un moyen de philosopher sur les tragiques événements qui avaient frappé Endor. Pete faisait de son mieux pour tirer un enseignement de ce qui s'était passé et pouvoir en ressortir grandi. Selon lui, c'était le seul moyen pour que le sacrifice des quatre Jedi ne soit pas vain. Car il estimait, peut-être naïvement, que Sam était également victime de sa propre trahison.

Les premiers Jedi sur place étaient arrivés au compte-goutte, mais lorsque Phyl et Pete les rejoignirent, l'attroupement était déjà plus conséquent. Le padawan reconnut dans la foule grossissante certains membres de l'Ordre qu'il avait déjà rencontrés, comme Maître Zulyn qui l'avait rapidement accueilli à son arrivée sur la planète. Mais surtout, il put apercevoir Tev d'Odryn, le Féeorrin avec qui il avait partagé cette aventure, depuis leur rencontre dans la grotte jusqu'au retour dans le village dévasté de la tribu Ewok Naa'fruu. Lourd tribu que les Jedi commémoraient ce soir. Par politesse, mais aussi par cette solidarité née d'une rencontre dans un contexte fort, Pete prit congé de son maître et alla saluer Tev. Ce n'est qu'en arrivant à son niveau qu'il constata que la créature bleue était accompagnée d'une autre Jedi :


- Salutations, Tev. Je suis content de voir que tu te portes bien.

Puis il se tourna vers l'inconnue :

- Salutations, Maître. Je me nomme Pete Jeabro, padawan de Maître Phyl Reez.

Le jeune homme marqua une pause en pensant à la révélation que lui avait faite son mentor, il y a peu. Il était le frère du maître Olorin Vendar, que l'on allait bientôt honorer. Ce devait être encore plus difficile pour lui que pour n'importe quel autre Jedi. Peut-être Pete devait-il rester à ses côtés. Mais, plongé un court instant dans ses réflexions, son regard s'attarda à la ceinture de Tev, où il put y voir suspendu un sabre-laser. Son visage s'illumina alors, en même temps qu'il s'adressait à son compagnon d'armes :

- Je vois que tu as fabriqué ton sabre-laser, félicitations ! Je le trouve raffiné, il te correspond bien.

Pete n'entendait pas par là que le terme « raffiné » qualifiait au mieux le natif d'Odryn, mais que l'apparence que celui-ci avait donné à son instrument semblait correspondre au mieux à son comportement. Jeabro se tourna ensuite envers l'Autel auprès duquel ils étaient tous réunis. Son visage se ferma alors qu'il songeait de nouveau à la lugubre raison qui les réunissait tous ici. Il lança :

- Nous traversons des heures tristes, mais un voile d'espoir est en train de naître. Tev et moi-même en sommes la preuve : nous avons survécu à ces périples, étant pourtant de simples novices. Et, surtout, le Mal a été repoussé.

« … pour le moment », songea intérieurement le padawan.

Dans la nuit illuminée par les feux situés près de l'Autel, la troupe Jedi attendait calmement le début des festivités. Dans la noirceur des événements, les Jedi parvenaient à faire front en participant à cette cérémonie fédératrice, qui leur permettrait de faire face aux futurs dangers. Du moins, c'est ce que Jeabro espérait.

_________________________
Forme III - Soresu
Forme IX - Shien


Revenir en haut
Rylen Korr
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 3 746
Niveau: 5
Rang: Maître du Conseil Jedi
Autre: Grand Maître Jedi

MessagePosté le: 24/05/2015 01:01:34    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force Répondre en citant


Yan Folo - Chico
[Contrebandier] - [Contrebandier]
La démonstration initiée par Endolorean fut tellement impressionnante que Yan en resta bouche bée -et c'était extrêmement rare de voir le Corellien dans cet état-. Ainsi cette extraterrestre disposait bel et bien de pouvoirs surnaturels. Une chance pour les deux contrebandiers d'avoir un individu pareil à leurs côtés ! L'hyperespace activé, le cargo spatial dans lequel ils étaient se retrouva presque instantanément projeté à plusieurs milliards de kilomètres de Tatooine. De l'autre côté de la baie vitrée du cockpit apparaissait désormais un monde de la taille d'une petite lune. Aucun nom officiel n'était attribué à ce système sur le panneau de bord. Mais Yan n'avait pas oublié le nom de ce coin reculé de la Bordure Extérieure: Endor. Ainsi le Maître Jedi à la barbe aussi velue que les poils de fesses d'un Wookie n'avait pas menti lorsqu'il avait révélé la position des siens à Folo.

Alors que le vaisseau se dirigeait lentement vers l'atmosphère de la lune, une alarme retentit soudainement au sein du cockpit. Une lumière rouge s'alluma sur le panneau de bord, inondant la pièce de sa couleur peu rassurante. Yan Folo se retourna vers Chico afin d'avoir d'avantages d'informations quant à ce souci technique. Mais le Wookie était aussi perdu que son coéquipier humain. La réponse du natif de Kashyyyk ne rassura d'ailleurs guère le Corellien qui poussa un long soupir de lassitude comme seule réaction.


-Wrooooaaaaarrrrrrhhh !

Après plusieurs minutes de réflexion commune, les deux hommes réussirent à stabiliser le vaisseau et à ramener un semblant de contrôle sur les commandes principales. Le pilotage manuel fut préféré au pilotage automatique, ce qui obligea Yan à rester aux abords du panneau de bord. Le cargo pénétra l'atmosphère d'Endor sans le moindre souci supplémentaire, choisissant d’atterrir en catastrophe au milieu d'une forêt touffue. Le soleil était déjà en train de se coucher et la nuit allait très vite tomber. L'idéal pour les trois individus à bord du cargo était dès à présent de réparer l'anomalie technique le plus rapidement possible afin de ne pas devoir affronter l'obscurité Endorienne.

-Vos pouvoirs me font doucement rire, princesse ! Rien ne vaut une clé de douze et un mécano Wookie qui ne vous coute pas un crédit.

Chico beugla de manière répétitive tout en courant de droite à gauche. Le Wookie avait divers outils en mains et il semblait connaître parfaitement son sujet. Après tout, lui et Folo n'étaient pas nés de la dernière pluie: les deux gaillards avaient vécu d'innombrables aventures dangereuses au cours de leur existence. Cette panne de système n'était qu'une formalité, elle serait oubliée avant la tombée de la nuit.

-Les radars détectent des formes de vies dans le secteur. Faisons un tour rapide des environs avant que quelqu'un -là-haut- n'éteigne la lumière au dessus de nous. Peut-être qu'on tombera sur vos amis avec un peu de chance.

Équipé de son DL-44, Yan donna quelques instructions à Chico avant de descendre du vaisseau spatial dans lequel ils étaient arrivés jusqu'ici. Il invita Endolorean à se dépêcher, car ils n'avaient que peu de temps afin d'explorer les environs. A l'intérieur même de la forêt, l'obscurité commençait déjà à se faire une place. Si jamais ils ne trouvaient aucune trace des Jedi -car après tout, ils avaient une chance sur 100.000 d'être tombés au bon endroit sur ce vaste monde- ils feraient mieux de rentrer au cargo avant d'être entièrement plongés dans le noir. Même s'il ne disposait pas de pouvoirs surnaturels, Yan respirait tout de même le danger qui semblait omniprésent tout autour d'eux. Il valait mieux pour eux qu'ils trouvent les fameux Chevaliers Jedi sans quoi ils allaient passer la nuit la plus longue de leur existence...

_________________________
- 1/ Soresu - III - Parades (Défense) =) Rylen en fait sa principale technique de combat -
- 2/ Shien - IX - Coup vif à l'adversaire (abandonnée au fil des années au profit de l'Ataru) -
- 3/ Sokan - VIII - Frappes rapides et brèves -

-Histoire du Maître Jedi-
-Possessions du Maître Jedi-
- Second perso: Rick O'lonell -
Revenir en haut
Endolorean
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2015
Messages: 128
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 24/05/2015 17:10:14    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force Répondre en citant

Se dut alors que le vaisseau de son nouvel ami ralentit finalement de sa course folle en hyperespace, la karnélienne pouvant enfin voir la planète berceaux de l'ordre Jedi. Elle en resta sans voix... Celle-ci ressemblait à sa terre natale. Recouverte de forêts vierges, la nature dominant sur tout. Un sourire se dessina sur ses lèvres tandis que le vaisseau se rapproche de ce système, celle-ci remarquant qu'Endor était en fait une grosse planète et que leur destination tant convoitée était une lune forestière, ce qui surprit sur le coup l’extraterrestre qui n'avait jamais encore vu cela dans toutes ces explorations spatiales, lui offrant de quoi de nouveau pour satisfaire sa curiosité sur les espèces végétales et la faune d'un monde nouveau.


Par contre ses rêveries furent soudainement stoppées par une alarme du vaisseau, Dolo regardant autour d'elle pour alors prendre place à son tour dans un siège, ne voulant pas être gravement blessé si le cargo s'écrase en catastrophe. Mais grâce au talent de pilote de Yan, atterrissage se fut sans trop de peine, se qui lui fit relâcher un léger soupire de soulagement alors qu'elle finit par se relever pour sortir de cette carcasse de métal, respirant grandement l'air fraie de ce nouvel environnement. Vu la tombé imminente de la nuit, l'air est bon et frais, ce qui la fit encore plus sourire, car depuis maintenant très longtemps, elle se sentait enfin comme chez elle, ce qui remonte à il y a vraiment longtemps. Puis Folo se mit à lui parler, son commentaire lui faisant garder le sourire alors qu'elle regarde Chico aussi se démener pour réparer leurs YT-300, la dame de l'espace se retournant devant son ami pour l'écouter et lui dire alors :

-Vous avez raison. Je voix peut-être bien dans le noir, mais je ne connais pas se qui traîne ici comme prédateur nocturne dans cet environnement.

Et ainsi, une nouvelle quête s'impose : trouver là où se trouve la tanière des Jedis. Comment savoir leur endroit actuel? Se dit-elle alors en réfléchissant. Puis, elle se rappela avoir entrevu un lac avec une structure de pierre à son bord. Endolorean regarda alors la position du vaisseau puis finit par dire :

-Nous devrions regarder dans cette direction. J'ai vu une structure aux abords d'un lac avant l'écrasement. Peut-être nous y trouverons-nous des indices concernant leur position ou bien si nous sommes plus chanceux quelqu'un pour nous informer.

Dis celle-ci avant de se mettre doucement en marche, traversant avec son partenaire une dense végétation différente de celle de sa douce Karnélia, guidant le corelien grâce à sa vision nocturne plus accrue sous l'ombre des arbres. Se fut finalement après une bonne marche qu'ils arrivèrent sur un sentier qu'elle décida de suivre et ils arrivèrent tous les deux devant un grand nombre de personnes entouré autour d'un feu près d'un autel. La dame de l'espace resta confuse un moment puis regarda alors Yan en disant :

-Nous avons l'embarra du choix on dirait...

Dit-elle en se rapprochant lentement du groupe avant de tomber comme par hasard sur Tev et Pete, les regardant un moment avant de se faire remarquer et de demander :

-Vous êtes bien des membres de l'ordre Jedi...? Ont ma dit que j'aurais ma place ici et si possible que l'ont offre asile à mon ami monsieur Folo que voici. Je crois qu'il connaît quelqu'un parmi vous.

Demanda t-elle alors pour ensuite attendre leurs réponses à sa question, celle-ci se sentant vraiment dévisagée par le groupe devant elle et ces deux interlocuteurs. Sans doute à cause qu'elle est la dernière de sa race.
_________________________
Mana du vortes & aeria gloris...





Formations:

Corps à Corps: -1/5
Revenir en haut
Tanguy
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2014
Messages: 106
Niveau: 0
Rang: Novice
Autre: Compte abandonné

MessagePosté le: 30/05/2015 18:11:01    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force Répondre en citant

Des évènements étaient survenus sur Endor. Oh oui, même si Tanguy était arrivé depuis peu sur la planète forestière, le jeune Naboo en avait entendu des choses au temple. Eh pas des choses roses. Non. La mort de cinq chevaliers Jedi. Malgré que Tanguy ne les avaient jamais connu, il était profondément triste à la pensée de ces chevaliers Jedi qui faisaient désormais parti d'un autre monde. Nystolie Fylas, le maître de Tanguy, lui avait laissé quartier libre pour ce soir. Le jeune homme profita de l'occasion pour rendre hommage à ces cinq chevaliers Jedi. C'était un massacre. Tanguy n'imaginait pas les horreurs qui avaient pû se passer mais ce dont il était sûr, c'est que les combat avait dû être rude et violent. Deux des cinq chevaliers Jedi étaient morts lors de la bataille de la Forge stellaire. Parmi ces deux là, Rylen Korr, grand maître. Les trois autres étaient mort sur Endor .Il avait entendu également qu'un humain du nom de Pete Jeabro et un féorrin du nom de Tev, avaient survécu à ce massacre. Le jeune homme se dirigea vers l'autel des Esprits. L'ambiance de mort régnait. Le calme, la tristesse. Tanguy aperçu son maître non loin de là. Il aperçut aussi un Féorrin qui devait être Tev et qui était à côté d'un humain qui était sans doute Pete Jeabro. Même si il ne les connaissait pas et qu'il n'avait pas connu ces cinq Jedi dont trois que Tev et Pete avaient sûrement vu mourir, il se dirigea vers les deux jedi. Arrivé devant eux, la tristesse montant en lui, Tanguy ne pût leur dire autre chose que:
- Je suis désolé.
_________________________
Casier de Tanguy: http://star-wars-rpg.soforums.com/p57247.htm
Thème musical de Tanguy: https://youtu.be/S0wk88rjYS8
Thème musical d'introduction:
https://youtu.be/fE7TLtMaAok?list=PL9C0E312F792DB955
Thème musical triste: https://youtu.be/f100_7uev88?list=PL9C0E312F792DB955
Second compte: Fox
Revenir en haut
Pete Jeabro
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2013
Messages: 142
Niveau: 2
Rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 31/05/2015 08:37:50    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force Répondre en citant

Alors que Pete était plongé dans ses réflexions, ressassant les propos (forts philosophiques!) qu'il venait de tenir, il fut interrompu par une surprenante visite. Une jeune femme filiforme, aux traits discrets révélant qu'elle n'était pas humaine, s'adressa à Tev et lui. Le jeune homme ne répondit pas immédiatement, détaillant la personne qui lui faisait face. Chaque seconde où il s'attardait sur son apparence, il réalisait qu'elle n'avait rien d'humain, contrairement à ce qu'il avait cru aux premiers abords. La Galaxie était peuplée de créatures plus diverses les unes que les autres et Jeabro se demandait à quel degré était-elle proche de son espèce. Puis il se ressaisit brusquement, réalisant qu'il devait être en train de la fixer avec fascination depuis trop longtemps, et que cela devait être gênant pour la jeune femme. Il s'empressa alors de répondre :

- Oui, nous sommes bien des Jedi. Je me nomme Pete Jeabro, et voici Tev d'Odryn et Maître Nystolie Filas. Vous arrivez en des heures sombres car nous allons commémorer à l'instant la disparition de cinq des nôtres. J'ignore si votre présence est acceptée en cette heure, et je doute que ceux qui puissent en décider soient disponibles pour nous le dire. Je m'en remets donc à Maître Filas pour vous répondre.

Pete marqua une pause et s'attarda un instant sur son ressenti. Nul doute que la nouvelle arrivante avait un lien avec la Force. Il était émerveillé par sa propre capacité à ressentir cela et cet aperçu soudain de ses progrès le réjouit intérieurement. Il reprit :

- Toutefois, il serait fort regrettable que nous vous abandonnions à la nuit d'Endor. Si jamais vous ne pouvez assister à la cérémonie, je me chargerai de vous trouver un endroit où décharger vos affaires et vous reposer. Demain, vous pourrez certainement être présentée au Conseil Jedi pour qu'il statue sur votre décision.

Le jeune homme se tourna ensuite vers le contrebandier :

- Je pense que Monsieur Folo pourra rester quelques temps dans l'enceinte de notre Sanctuaire. Il aura ainsi l'occasion de revoir son ami. Par simple curiosité, qui est-ce ? Peut-être pourrais-je vous conduire jusqu'à lui ?

En réalité, Pete Jeabro en doutait. Il ne connaissait que peu de personnes dans le Sanctuaire, et certaines d'entre elles étaient mortes. « Pourvu que ce ne soit pas l'un d'entre eux. » espéra-t-il secrètement. Puis, soudain, une autre personne se joignit à eux. Un jeune garçon aux cheveux blonds se présenta devant eux et fit ses excuses. Encore une fois, le padawan fut légèrement déstabilisé avant de comprendre que le nouvel arrivant devait s'adresser à Tev. Celui-ci venait de perdre son ancien maître dans les événements récents. Mais non, le jeune homme avait pourtant regardé Pete droit dans les yeux. Le Jedi comprit alors que, malgré la volonté qu'il avait eue jusque là de se préserver des événements passé en rejetant toute sa tristesse sur Tev, il avait au moins autant souffert que lui. Peut-être n'avait-il pas perdu son maître, peut-être était-il sorti de cette montagne en un seul morceau, mais lui aussi avait vécu la trahison de Sam, lui aussi avait vu Maître Vendar tomber dans le Nexus, lui aussi avait affronté des hordes de Sanyassans, lui aussi avait du faire face à sa plus grande peur au fin fond de cette montagne obscure. Non, contrairement à tout ce que Pete Jeabro pouvait penser et vouloir se faire croire, il n'avait pas été plus épargné que ne l'avait été le Féeorrin. Ému l se tourna alors vers son frère d'armes et prononça à son tour ces paroles, réalisant enfin toute l'ampleur qu'elles contenaient:

- Je suis désolé...
_________________________
Forme III - Soresu
Forme IX - Shien


Revenir en haut
Vacuitas
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2014
Messages: 142
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 06/06/2015 18:29:44    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force Répondre en citant

Ceci fut mon premier contact avec la triste réalité Jedi.

* Mais que s'est-il passé ? De quoi parlent-ils tous ? Je ferais peut être bien de les suivre ! *

J'entendais tout le monde parler d'une cérémonie funéraire. Mais je ne savais pas qui était les défunts, et surtout, comment était-ils mort ! J'ignorais tellement de choses à cette époque. Je n'étais au courant de rien, je ne savais rien. Je ne me doutais pas que cette cérémonie allait me faire réaliser qu'être un Jedi ne nous rend pas invincible. Et que la justice, la liberté à un coût. Je me rappel pas vraiment des sentiments qui me traversait, mais je me rappel que je ne me sentais pas à ma place. Je me disais que pour le moment je n'étais rien. Mais je me décida quand même à suivre un groupe de Jedi qui venait de me doubler, j'étais sur qu'il y allaient, puisqu'ils en parlaient. J'entendis des noms comme « Rylen Korr » ou « Vendar Olorin ». Ces noms ne signifiaient rien pour moi. Je ne savais pas encore qui étaient ces Jedis, et encore moins ce qu'ils avaient fait pour être citer, mais je n'allais pas tarder à le découvrir. Je suivais ce groupe de Jedi à travers le temps. J’observais le paysage par la même occasion. C’était vraiment sublime, mes yeux encore innocent ne pouvaient se lasser de ce paysage. Je suivais ce groupe de Jedi, et grâce à ma nouvelle tenue de Padawan, je me fondais dans la masse et passait enfin inaperçus. Je n'étais pas encore prêt à être acteur de ma vie, de mon destin. Moins on faisait attention à moi, mieux je me portais. Mais je savais que je devrais changer cela, mais je ne me sentais pas encore prêt …

Je continuais de suivre ces Jedi jusqu’à la sortis du temple. Je me suis arrêté quelques secondes, puis je repris ma route, je pensais que cette cérémonie allait se passer dans le sanctuaire Jedi. Je ne pouvait pas m’empêcher de vérifier que mon sabre était bien accroché à ma ceinture, j'avais peur de le perdre dans cette immense forêt qu'est Endor. Il y à des arbres partout, les jeux de lumière créer par le mouvement des branchement des arbres, rendait le voyage plus tranquille. Il y avait beaucoup de Jedi qui s'y rendait. Beaucoup d'entre eux étaient silencieux, et marchait d'un pas tranquille vers la fameuse cérémonie. Je comprenait que les Jedis qui étaient mentionné étaient des Jedis important et puissant. Qu'ils étaient apparemment tomber durant une grande et même bataille. Mais je ne savais toujours pas laquelle. Je continuais mon chemin en me perdant dans mes pensés.


* Quel drôle d'endroit, je n'ai jamais rien vus de tels. Qui sont tout ces Jedis ? Peut être que je vais croiser mon frère la bas ! Au moins je ne serais pas seul ! Je dois bien avouer que je me sens un peu seul et perdu. Je ne sais même pas vers qui me tourner. *

Me voila enfin arriver, après avoir marcher une petite centaine de mètre. La cérémonie se déroulait prêt un lac. Le lac Fektur. Je ne pouvait pas bien le sentir à cette époque, ce n'est que plus tard que je compris que la force émane de ce lac. Ce lac est synonyme de vie, mais également de paix et de sérénité. Tout l'inverse de mon esprit à ce moment la qui lui était complètement perturbé et déboussolé. Mais le lac Fektur à toujours été capable de m'apaiser, peut importe la situation et les circonstances. Certains Ewok avaient construit des cabanes sur pillotie afin d'y vivre. Ce n'est que plus tard que je compris pourquoi ; Il y avait des plantes médicinales en dessous, et elles leur servaient très fréqument, même tout le temps ! Ces petites êtres de poiles ont toujours mieux compris cette planète que moi.

Enfin ... M'y voila à cette cérémonie. Je ne comprenait pas bien ce que les Jedis ressentaient dans ce genre d’événement. Pour eux ils avaient perdu un frère qui allait disparaître et ne faire qu'un avec la force. Pour moi, cela ne représentais que de la tristesse, de la rancœur envers les coupable, un désire de justice, et surtout la mort. Oui la mort. Celle qui était encore capable de me terrifier à cette époque. Je ne voulais pas mourir, surtout pas. Mais c’était la réalité Jedi, se préparer à la mort, et ne pas en avoir peur puisqu'on ne meurt pas vraiment. Nous ne faisons qu'un avec la force. Mais on ne m'avais pas encore enseigné ceci.

Me voila à cette cérémonie. Je ne savais pas quoi faire, je regardait tout le monde à travers mes yeux vairons, je les observaient et essayaient de comprendre qui ils étaient, leur rang, leur rôle et leur personnalité. Mais il y avait tellement de personnes différente, et je détournait souvent les yeux pour pas qu'ils voient que je les observent. J'avais très peur de croiser le regard de l'un d'entre eux à ce moment là (Bien sur, je n'ai plus peur de croiser leur regard). Il y avait tellement de Jedis, tellement de personnes différente. Des Humains, des Wookies, des Féeorin et j'en passe. J’observais tout le monde, et j'étais content de voir qu'il n'y à pas de discrimination entre les races ici. Je pouvais voir un Féeorin bleu claire parler à des humains, choses étrange, certains de ces humains n'étaient pas habillé comme les autres Jedis, était-ils des Jedis ? En continuant de regarder les êtres qui m'entourent, j'ai aperçus une … une … Kamélienne. J'étais pourtant sur que cette race était éteinte ! Les Jedis commençaient à peine à me surprendre !

Enfin bref, me voila assis sur un rondi d'arbre à regarder tout le monde, seul dans mon coin, je ne savais pas où me placer, ni qui aller voir. Tout ce que je savais c’était que j'allais voir le conseil après cette cérémonie. Et que je ne trouvais pas mon frère parmis cette foule de Jedis et autre padawans. Alors je me contais d'attendre en me disant que ça commencerais bien un jour ou l'autre … J'étais vraiment trop peu entreprenant à cette époque ...
Revenir en haut
Rylen Korr
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 3 746
Niveau: 5
Rang: Maître du Conseil Jedi
Autre: Grand Maître Jedi

MessagePosté le: 22/06/2015 00:44:39    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force Répondre en citant


Dans l'ordre (en partant à gauche):
1- Yan Folo [Humain - Contrebandier]
2- Chico [Wookie - Contrebandier]
3- J'junda [Twi'lek - Maître Jedi]
4- Mackow [Humain - Maître Jedi]
5- Yuda [Espèce inconnue - Membre du Conseil Jedi]

D'humeur joviale, Yan avait brusquement changé de comportement depuis qu'il était tombé sur ces moines avec Endolorean. Bien qu'on leur ait confirmé qu'ils étaient bel et bien tombés sur les célèbres Jedi, le contrebandier avait su dès le début leur véritable identité. L'équipement -bure et sabre laser à la ceinture-, l'attitude et l'aura qui se dégageait de leur personne étaient les caractéristiques typiques des gardiens de la paix et de la justice sous l'Ancienne République. Et puis les histoires que l'on racontait sur eux n'étaient pas toutes issues de mensonges gros comme une lune. Ces sages personnes, hommes comme femmes, étaient capables de vous analyser en un seul coup d’œil. S'ils n'avaient pas mal réagi en voyant les derniers étrangers arrivés, c'était pour une seule et unique raison: ils savaient qu'ils avaient à faire à des amis ou, dans le pire des cas, à des personnes venues en paix. Il n'y avait aucun désir d'hostilité dans leur esprit, et c'était tant mieux vu la situation dans laquelle se trouvaient les Jedi ce soir-là: il y avait eu trop de morts dans les effectifs de l'Ordre, le sang avait assez coulé.

Lorsque Yan croisa le regard du dénommé Pete Jeabro -lequel avait accueilli avec grand enthousiasme les deux derniers arrivants- il eut comme un mauvais pressentiment. Il crut l'instant de quelques secondes être doté de pouvoirs surnaturels, lui-aussi, mais son cœur lui sous-entendit immédiatement le contraire afin qu'il ne se mette pas à espérer inutilement. Le contrebandier avait tout simplement une intuition, comme si le Jedi qu'il avait rencontré dans le passé et qui lui avait transmis les coordonnées du nouveau Sanctuaire de l'Ordre millénaire était l'un de ceux dont ils étaient en train d'honorer la disparition cette nuit. La curiosité de Jeabro n'arrangea pas les choses puisqu'il tenta d'obtenir l'identité de la vieille connaissance Jedi de Folo. Ce dernier hésita longuement avant de se décider à lui donner une réponse. Il fixa pendant un long instant l'Autel qui se trouvait à une vingtaine de mètres de leur position avant avant de croiser à nouveau le regard de son homologue Jedi. Il devait en avoir le cœur net, après tout.


-Il m'a dit s'appeler Rylen. Rylen Korr.

La vérité sautait aux yeux. Si Yan était d'avantage réputé pour son côté voyou que pour son empathie, il n'en était pas moins fidèle envers ceux qui l'avaient un jour mérité. Chico avait beau être son seul compagnon -les deux voyageaient aux quatre coins de l'espace depuis de nombreuses années maintenant- il leur était arrivé de faire des rencontres particulières et de nouer des amitiés éternelles avec des individus qu'ils ne reverraient peut-être jamais. Rylen Korr avait été l'un d'eux il y a fort longtemps. Ensemble, ils avaient réussi à se sortir d'une situation mal embarquée, ce qui leur avait valu de pactiser. En échange de l'aide apportée, le Maître Jedi avait transmis une balise indiquant les coordonnées en temps réel de la position des Jedi aux deux contrebandiers en leur promettant de les aider s'ils étaient dans le besoin. C'était le cas aujourd'hui. Malheureusement, Yan commençait à se demander s'il allait revoir un jour ou l'autre son ancien ami.

Un faible beuglement dans son dos l'avertit de la présence de son plus fidèle camarade, Chico. Le Wookie avait été averti par Folo qu'ils avaient atterri au bon endroit, il avait donc été invité à laisser le vaisseau afin de les rejoindre dans la clairière. Néanmoins le natif de Kashyyyk était arrivé au plus mauvais moment.

Son visage traduisait l'inquiétude qui était sienne. Il était tout juste arriver mais il ne fallait pas être divin pour comprendre le silence qui s'était installé dans le groupe alors que Yan venait de dévoiler le nom du Jedi qui les avait mené jusqu'ici. Chico croisa furtivement le regard de Folo mais aucun ne prononça de mot. Le second beuglement du Wookie fut bien plus faible, mais aussi bien plus aigu en comparaison du premier. Par un simple regard, Yan venait de confirmer l'inquiétude de son fidèle ami: ce soir, l'on honorait la mort de Rylen Korr.

Lorsqu'il vit le Wookie se frotter les yeux et s’étouffer dans ses faibles braillements quasi sourds, le Corellien faillit verser une larme. Mais il se retint de justesse. Celui qui leur avait sauvé la vie aujourd'hui et dans le passé n'était plus. Ils n'avaient pas besoin d'attendre la réponse du Jedi pour le savoir tant leur instinct était significatif. Comme quoi, il ne suffisait pas d'être Jedi pour capter les mauvaises ondes qui s'échappaient dans l'atmosphère environnant...


-Ils ont succombé au mal ancestral qui ronge la Galaxie. Ils étaient des Chevaliers Jedi, et leur sacrifice nous aura permis à nous autre de vivre. Aujourd'hui, notre devoir est de perpétrer leur mémoire afin que nous ne les oublions jamais... répondit un vieux Maître Twi'lek au dénommé Zeqq-eel, dans d'autres circonstances, je vous aurais bien souhaiter la bienvenue dans nos chaleureuses contrées, mais la situation actuelle m'empêche de vous réserver un bel accueil. Libre à vous d'assister aux funérailles de ces valeureux guerriers, mais vous n'obtiendrez rien d'autre ce soir: cette nuit est réservée aux défunts et à leur voyage vers les méandres de la Force.

Le vieux Maître salua très brièvement l'étranger avant de se retirer vers les deux corps qui allaient être brulés sur l'Autel. C'était sûrement le signe que la cérémonie allait débuter. Zeqq-eel, lui, avait désormais l'assurance qu'il avait frappé à la bonne porte. Néanmoins il arrivait probablement au plus mauvais moment. Il avait au moins la preuve que tout n'était pas rose dans la vie des Jedi. Même à des milliards de kilomètres du Noyau et des conflits réguliers de la société, l'Ordre était confronté à ses propres démons. Il ne pouvait pas les fuir.

-N'en veux pas au Maître Jj'unde. Le corps de son apprenti gît sur l'Autel des Esprits: il est mort dans ses bras... un Humain était resté aux côtés de Zeqq, succédant au vieux Twi'lek qui avait préféré couper court à la discussion afin de se consacrer aux préparatifs de la cérémonie d'adieu, Je suis le Maître Mackow. Je préviendrai le Conseil Jedi de la raison de ta venue. Tu auras la possibilité de les rencontrer demain, mais pas avant. En attendant, tu pourras passer la nuit dans notre Sanctuaire.

Tout autour d'eux, la clairière était pratiquement remplie. Certains Jedi avaient décidé d'arborer une tenue de cérémonie en mémoire des défunts tandis que d'autres avaient tout simplement revêtus leur bure habituelle. Tous avaient cependant le visage camouflé par la capuche de leur robe en signe de recueillement. Les rares discussions étaient discrètes, les quelques personnes qui avaient le moral pour converser échangeaient sur les cinq disparus pour lesquels ils s'étaient présentés ce soir. L'on parlait des répercussions de la Bataille de la Forge sur l'Ordre, de l'attaque Sanyassan sur le Sanctuaire, de la riposte immédiate à apporter, ou du message qui leur était transmis par la Force à travers ces défis. Arrivèrent alors les Membres du Conseil Jedi, un à un, lesquels se dispersèrent entre les rangs en attendant le début de la cérémonie. Parmi eux: Yuda, lequel s'appuyait sur sa canne pour avancer tout en se frayant un passage entre ses acolytes Jedi.

Le petit bonhomme vert dévisagea l'Autel durant de longues minutes tout en soupirant d'une faible voix. Il s'était un jour demandé s'il s'habituerait à la mort d'un autre à force de connaître des cérémonies pareilles. Malheureusement il souffrait toujours autant d'une disparition de l'un de ses confrères.

Lui avait eu la chance de repousser la mort depuis de nombreux siècles. Et même s'il ne l'avait jamais vécu, il avait l'étrange sentiment de la connaître par cœur...


_________________________
- 1/ Soresu - III - Parades (Défense) =) Rylen en fait sa principale technique de combat -
- 2/ Shien - IX - Coup vif à l'adversaire (abandonnée au fil des années au profit de l'Ataru) -
- 3/ Sokan - VIII - Frappes rapides et brèves -

-Histoire du Maître Jedi-
-Possessions du Maître Jedi-
- Second perso: Rick O'lonell -
Revenir en haut
Endolorean
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2015
Messages: 128
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 22/06/2015 18:01:39    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force Répondre en citant

La demoiselle de l'espace attendit alors la réponse de son interlocuteur, celui-ci la dévisageant comme intrigué par son physique, se qui sur le coup fit pencher la tête de Dolo sur le côté curieuse et plus il la regardait, plus elle se senti gêner, regardant lentement ailleurs avec ses yeux. À ce moment il finit alors parler, leur annonçant de tristes nouvelles... Ils sont arrivés tous les deux pendant les funérailles de divers membres de l'ordre, un bien triste événement. Son malaise grandissant, la karnélienne écouta attentivement la discutions entre Yan et un maître Jedi, apprenant la mort de son ami dont il lui avait parlé lors de leurs rencontres. Une nouvelle dévastatrice pour lui et tout aussi surprenante pour la voyageuse de l'espace qui lui dit alors :

-Je... Je suis vraiment navré... Je vais vous laisser digérer la nouvelle entre amis vous et Chico...

Dit-elle avant de s'éloigner doucement la tête basse, se joignant à la foule grandissante des gardiens de la paix. Elle se promena vaguement autour des gens, les regardants discrètement tout en remarquant leurs sabres laser à leurs tailles. L'arme de prédilection des Jedis. Peut-être qu'un jour elle en aura un elle aussi. Une arme aussi belle que dangereuse selon se qu'elle a entendu dire, car Endo n'en as jamais vu par le passé. Les longues toges qu'il porte rendant ce rassemblement semblable à une rencontre de moine ou de druide dans sa culture à elle. En effet sur Karnélia, son peuple était très religieux et une fois par semaine, ils se rendaient tous aux abords d'un lac pour les prières à la déesse. Ces souvenirs lointains la chagrinèrent alors, l'un de ses souvenirs lé-bas étant avec ses parents, qui se sont sacrifiés pour qu'elle puisse avoir une minuscule chance de survivre... Endolorean chassa alors vivement ces idées noires de sa tête, reportant son attention à la foule puis au feu sur l'autel, la dame de l'espace descendant de ce rendre près des flammes pour honoré ceux-qui son tombé en faisant leurs devoirs

Une foi près du feu, elle regarda un peu les deux Jedi défunt brûlé pour alors regarder ailleurs, s'asseyant sur un banc de pierre en face se sentant chamboulé par ce qui arrive en se moment. Sait alors qu'elle aperçut dans le noir un petit être vert et vieux, celui-ci se déplaçant au travers de la foule avec une légère difficulté vue sa taille. Rempli de bonne volonté, Endolorean se leva alors et entra de nouveau dans le rassemblement de personnes, rejoignant le vieux petit homme vert pour alors se pencher un peu puis lui demander :

-Tout va bien? Vous voulez un peu d'aide pour traverser le rassemblement...?

Dit-elle alors, lui tendant doucement la main pour l'aider, le regardant dans les yeux de ses prunelles de chat sur fond blanc. Fait amusant, l’extraterrestre ignore qu'il s'agit d'un maître Jedi, mais dans le cas contraire, le vieux maître peut sentir en elle une forte émanation d'énergie, prouvant qu'elle a la capacité d'utiliser la force sans démonstrations sans qu'il ne puisse non plus reconnaître sa race. Celle-ci commença alors à marcher dans la foule, lui demandant alors :


-Je m'appelle Endolorean... Endolorean Khardashkhan... Je cherche à joindre l'ordre Jedi, mais pour ce... L'on ma dit qu'il fallait que je prenne un rendez-vous avec le conseil des Jedis... Pouvez-vous m'y aider ?

Demanda telle doucement en le regardant, les gens se tassant plus à l'avance en la voyant arrivé.
_________________________
Mana du vortes & aeria gloris...





Formations:

Corps à Corps: -1/5
Revenir en haut
Vacuitas
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2014
Messages: 142
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 14/07/2015 18:57:44    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force Répondre en citant

- Je me demandais où trouver le mini-jedi, puis je me suis rappelé que le seul endroit où le trouver était à l'écart de la foule !

Cette voix, cette présence, et surtout, cette expression, je les connaissais tous, c’était Servus, mon frère ! Mais à peine il eut fini sa phrase, qu'il s’assit à coté de moi. Regardant dans la même direction que moi. Je me contentais de le regarder, je savais pertinemment qu'il allait me poser des questions alors je me contentais d'attendre.

- Alors ? Quoi de neuf depuis notre séparation ?
- Bah, pas grand-chose en fait, j'ai changé de vêtement comme tu peu le voir, mais j'ai aussi suivis une brève formation, maintenant je suis capable de sentir certaines présence, comme la tienne ! Mais c'est tout … Ha oui, j'ai fais mon sabre aussi !
- Tu as fais ton sabre ! Cool ! Montre le moi !

Cela semblait l'amuser, pourtant il savait parfaitement ce que cela signifiait, ils avais que ce n'étais pas drôle, mais le connaissant, il devait sûrement faire ça pour essayer de me détendre, prendre les choses à la légère. Du coup je lui tendis le sabre, en faisant attention à ne pas le faire tomber ; Je ne l'avais pas encore allumer.

- Je suppose que ta lame est violette, on en avait déjà parlé il y à longtemps, mais à cette époque se n'étais que des supposition, jamais nous n'aurions penser devenir de vrais Jedis un jour. Je te demanderais bien de l'allumer, mais ce n'est pas vraiment le moment je crois … En tout cas il est sympa.
- Nan ce n'est pas le moment ! Et tu as bien raison, la lame est violette ! Et toi alors ? Tu as ton sabre ?
-Hélas non … Je vais le faire après cette cérémonie, mais le maître tenait absolument à ce je vois la cérémonie avant de le faire, selon lui, cela vas m'inspirer et m'aider à comprendre la vrais signification du mot « Jedi », du coup je serais plus sage et je saurais vers quoi me diriger ! Parce que la couleur de ta lame à une signification tu sais ! Et le violet signifie … je dois bien avouer que je ne sais pas, mais je pense que cela doit avoir un lien avec le coté obscur et claire en même temps. Une être qui se bat avec des technique proche de celles du coté obscur, mais qui pourtant ne l'est pas. Une certaine ambiguïté dans sa relation avec la force peut être Je trouve que ça te vas bien, toi qui es tout le temps perdu, perdu entre deux idées, deux choix !

Mon frère avait raison, j'ai choisis le violet naïvement, je l'ai prise parce que se battre c'est mal, mais que des fois, il faut faire le mal pour obtenir le bien. Mais peut être que cette couleur me correspondait bien au final, de la manière que le sous entendais mon frère en tout cas ! C'est ce que je me suis dis à l'époque, mais maintenant, je pense pouvoir dire qu'il avait complètement raison.

- Sans doute … Et quel couleur compte tu prendre ?
- Je ne sais pas si je vais faire attention à la signification de la couleur. Peu être prendre une couleur qui me plaît bien histoire d'être à l'aise avec ma lame. Orange, bleu ou vert, je ne sais pas encore ! Mais si c'est bleu, se sera du cyan !
- Cyan c'est pas mal … Et si non, tu as appris des trucs sur la force ?
- Les même choses que toi, mais je sais aussi déplacer des objets légers avec la force ! Regarde !

Servus tendis un bras en fronçant les sourcils, et de petits bout de bois se soulevèrent devant moi. C’était impressionnant, enfin à ce moment, maintenant, c'est quelque chose de banal, mais cela suffisais à me donner le sourire !

- Pas mal ! Je suis pressé de savoir faire cela ! Mais …
- Un Jedi doit être patient. Dit-il en me coupant
- … je sais ! Mais je ne suis pas la pour attendre ! J'ai envie de partir et voyager dans l'espace, dans la galaxie ! Aider ceux qui en ont besoin et rependre la paix ! Enfin tu vois de quoi je veux parler, on en a déjà parlé… Et si non, que pense tu de tout cela ? La cérémonie, la guerre etc ?
- Je pense que cette cérémonie est une bonne chose pour ceux comme toi et moi. Ceux qui sont la depuis peu. Cela leur permet de bien se rendre compte de la difficulté et de la dangerosité de la mission d'un Jedi. Que ce n'est pas tout rose, et qu'il faut toujours êtres vigilent. Mais le plus important à comprendre selon moi, c'est que, même si tu meurt, l'espoir n'est pas perdu pour autant, et tes camarade continueront à se battre pour la même cause que la tienne.

Mon frère avait raison, encore une fois. Alors je me contentais d’acquiescer avec la tête. Puis je regarda de nouveau en face de moi. La foule bougeait légèrement, et un drôle d'individus avait fait son apparition prêt du groupe que j’observai précédemment. Un petit être vert, c’était le maître Yuda. Bien entendu je ne le connaissais pas encore, je ne savais pas qui était ce petit être, et je ne le découvrirais qu'une fois la cérémonie passé. Mais ce petit homme était intriguant. Il dégageait une certaine sagesse. Et il semblait parfaitement calme. Je fini par détourner mon regard, me disant qu'il devait le sentir, et juste cette idée me mettais mal à l'aise.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 21/04/2018 14:16:00    Sujet du message: Il n'y a pas de Mort, il n'y a que la Force

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Endor -> Sanctuaire du Nouvel Ordre Jedi -> Lac Fektur Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com