Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Tericarax Remasterisé

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Cantina du Flood -> Fan-Fictions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tericarax
CSI

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 626
Niveau: 5
Rang: Lieutenant / Scientifique
Autre: Ex-responsable Hopital Central de Taris

MessagePosté le: 07/03/2015 11:47:19    Sujet du message: Tericarax Remasterisé Répondre en citant

Voici la version revue de ma présentation; de nombreux points ont changé entre celle-ci et l'originale, pour mieux coller au personnage que j'incarne, corriger certaines...Erreurs, incohérences aussi. Je ne me suis pas amusé à écrire des gros chapitres immenses non plus, juste une petite...Remise à neuf de la présentation on va dire.






Nom:-
Prénom: Teh Ree Stal' Rax – Abrégé en Tericarax

Carrière envisagée : Armée droïde (CSI)

Race:Cyborg Kaleesh

Taille: 2.05 M à taille non déployée – 2.95 M déployé complètement

Poids:

Age: 70 années dans le système de Kalee, ce qui représente environ 47 ans pour un humain.



Description mentale: 


À de nombreux égards, Tericarax est un esprit particulier, un ovni dans les psychologies que l'on observe actuellement. Les Kaleesh sont, par nature, des êtres très intelligents, mais lui est d'une intelligence différente : une capacité de compréhension, et une curiosité naturelle qui justifient sa qualité de scientifique – fonction peu courante dans les sociétés de Kalee. Bien qu'il existe quelques personnes vouées au progrès technologique, les Kaleesh forment une société hautement spiritualiste ; spiritualisme auquel notre cyborg n'adhère qu'à moitié. Les autres adorent des dieux de la Guerre. Derrière ces dieux, lui perçoit une autre Entité qui régit tout le panthéon : le Progrès. Cette obsession quasi psychiatrique est ce qui le pousse encore et toujours à chercher, réfléchir, calculer. Cette affliction mentale l'a poussé dans des sphères de connaissance qu'aucun Kaleesh n'avait jamais exploré – peut être à juste titre.
Le passé Kaleesh de Tericarax se note à travers son parler ; il arrive que parfois, certains mots du dialecte Kaleesh ressurgissent au milieu de ses phrases en langage courant.
Autre particularité notable, et non des moindres, l'absence complète d'émotions ou de sentiments chez notre personnage. Certains Kaleesh sont prompts à la colère ou la rage, comme certaines espèces à l'empathie ou à la pitié, mais lui est...Comme figé, d'un immobilisme émotionnel terrifiant. « Peine », « pitié », « fureur », « joie », « affection » sont autant de mots qui sonnent à ses oreilles comme « intégration par partie » sonne aux oreilles d'un politicien de Naboo.
Cette insensibilité a toutefois plusieurs points négatifs : en premier lieu, une extrême froideur qui rend les interactions avec Tericarax déconcertantes au premier abord.
Par ailleurs, son esprit s'est naturellement adapté pour combler ce manque, et a bouché ce « trou » en exacerbant la tendance du personnage à analyser les choses. Tericarax n'est donc finalement qu'une grosse machine logique, qui pèse dans sa balance mathématique chaque événement, l'observe froidement et calmement avant de décider des actions à effectuer. Une triste perte de spontanéité, pourrait-on dire.
Il est toutefois à remarquer que Tericarax est un être doté – probablement par son ascendant Kaleesh – d'un sens tactique effroyable ; ses capacités dans le ce domaine semblent proches du génie, un sens de l'improvisation purement étonnant qui lui a permis de se tirer de bien des situations en un morceau...Vivant dans les autres cas.
Bien que ses capacités stratégiques n'aient pas été testées – de part son parcours très inhabituel, pour ne pas dire unique dans la CSI, il a démontré toutefois une tendance à ne pas sous-estimer ni les événements, ni ce qu'il avait en face, chacune des opérations où il s'est trouvé se soldant par un succès. On pourrait relever toutefois un certain manque de finesse, une brutalité notable dans son exécution des ordres quand ces derniers n'ont pas trait à la science.
Tericarax considère ses recherches comme étant sa priorité absolue ; bien qu'il voue une loyauté sans faille à la CSI, il ne le fait probablement que parce que son esprit estime que la Confédération est la seule apte à lui fournir un environnement – et des fonds propices à ses ambitions. Il raisonne de façon analogue avec ceux qui l'entourent : ils n'ont de valeur logique que selon qu'ils soient une aide à ses projets...Ou des obstacles.
Le sort attendant les seconds est probablement d'enrichir les recherches du cyborg : attachés sur une table d'opération, ouverts à la lumière des appareils de mesure, puis chaque organe mesuré, chaque fonction physique estimée, chaque particularité notée et expliquée.
L'honneur de la dissection n'est toutefois donné que sous certaines circonstances spécifiques : appartenir à une espèce qui n'a jamais été ouverte auparavant par Tericarax, en d'autres termes une espèce appartenant à une planète trop reculée pour être connue du personnage, ou une espèce au contraire justement inaccessible pour des raisons « éthiques » comme le diraient les politiciens, cette dernière catégorie concernant principalement les humains.
Malgré son passé, Tericarax n'y fait que peu référence. Il est fort probable que cela soit afin de se concentrer pleinement sur ses expériences. Ce qu'il ferait s'il rencontrait des républicains reste un pur mystère...



Description physique:


Tericarax est une immense armure d'acier froid. Il s'agit plus précisément d'un alliage de duranium, couvert en intégralité de plastocéramique couleur os. Ce duo de matériaux offre à l'armure une très haute résistance à la chaleur, aux frictions, aux lasers, aux chocs...L'armure est basée sur la structure des droïdes de guerre krath. Rien qui vous parle naturellement. Faisons simple :
Songez à un squelette de métal ; renforcez ensuite les os des jambes, ajoutez des protections sur les genoux, le bassin. Solidifiez la colonne vertébrale, abritez la par des plaques d'acier blindées d'un noir de jais. Au lieu de deux bras, faites en quatre, chacun terminé par des mains à trois doigts, dont un pouce opposable, mais des bras qui puissent au besoin se réunir deux à deux : de deux paires de bras, une seule. De larges épaulières courbes, il faut protéger les articulations. Inutile de travailler sur le design des doigts et des mains, pas de chair synthétique pour l'ensemble : laissez les métacarpes apparentes, elles n'en seront que plus effrayantes. Les pieds ? Remplacez cela par de grandes serres de modèle LX-44. Des griffes efficaces, qui peuvent jusqu'à déformer le métal et s'accrocher sur des vaisseaux, vous en voyez vite l'intérêt n'est-ce pas ?
Tous les composants, reliez les par des circuits à cristaux – des transferts extrêmement rapides d'information peuvent s'opérer grâce à ces systèmes, et surtout sans surchauffe !
Ne restent que quelques éléments à ajouter à cette bien étrange description...


Au milieu de cette armure, là, ce qu'il faut protéger de tout milieu – hostile comme accueillant : poumons, cœur, tête et colonne vertébrale de notre individu. Ces organes baignent dans un liquide verdâtre, assimilable à du bacta, mais déchargé de son potentiel de guérison, modifié afin d'avoir des propriétés nutritives extrêmes, évitant que le cyborg ne meure de faim. L'ensemble est recouvert de synthépeau – aussi appelée synthéchair par certains médecins – pressurisée, apte à résister à tout type de température et de pression atmosphérique, jusque dans le froid de l'espace interstellaire.
Ceci permet également à Tericarax de tenir jusqu'à vingt minutes dans l'espace sans aucun apport extérieur d'oxygène.
Le visage du cyborg est couvert par une armure dans le même alliage que tout le reste de son corps, agencé en forme de masque Mumuu, et agrémenté des peintures rituelles de guerre Kaleesh. L'ensemble est complété par deux crochets de guerre sur chacun des côtés qui font office non seulement de dispositif audio pour qu'il puisse entendre, mais également de puissant relais radio, pouvant permettre au cyborg d'établir des communications avec des droïdes sans passer par des moyens plus...Rudimentaires.
Le cerveau de Tericarax a subi différents implants, des noyaux moteurs cybernétiques, dotés d'algorithmes heuristiques extrêmement sophistiqués. Cela a pour conséquence directe d'améliorer ses capacités cognitives et analytiques en terme de combat, expliquant son adaptabilité parfois surprenante à des styles qu'il n'a que peu vu. La plupart des implants permettent d'augmenter ses réflexes cognitifs de façon significative – des gains de l'ordre de 20% à 60% sur le temps de réaction, selon le niveau de danger où se trouve le cyborg ! Si cela facilite sa lecture de certaines situations qui apparaîtraient à un autre comme chaotiques, cela ne lui permet pas de trouver une parade plus rapidement...
Outre son système nerveux, ses yeux – reptiliens, d'un or ambré entouré de paupières doubles de couleur pourpre – ont également reçu des implants, lui permettant de développer une meilleure coordination visuo-motrice. L'armure en elle même est dotée de mécanismes sophistiqués qui lui permettent de se plier ou se déplier à volonté, pouvant permettre ainsi au cyborg de tenir – avec une configuration optimale – contre des vents allant jusqu'à plus de deux cent kilomètres heures, de front, en restant simplement immobile, solidement ancré au sol grâce à ses griffes, son armure elle agencée pour prendre une posture aérodynamique. Les poignets sont capables de tourner sur 360° à une vitesse suffisante pour que l'acuité visuelle d'un humain ne soit plus apte à suivre – voyant à la place de simples cercles monochromatiques. L'articulation au niveau de son bassin permet également à la partie haute de son corps d'effectuer des rotations complètes...
La posture complètement déployée de Tericarax lui confère une taille qui avoisine les trois mètres. Lorsque son armure est dépliée de la sorte, il bénéficie d'une souplesse de mouvements tout à fait étonnante. Par ailleurs, les puissants mécanismes qui alimentent son armure lui confèrent une rapidité mais aussi une force qui ne sont pas à négliger : poussé au maximum de ses capacités, un bras est dix fois plus fort que celui d'un humain normalement constitué. De quoi donner du fil à retordre même à des personnes de carrure solide.
La machine de mort – et de sciences – fut dotée pour communiquer d'un vocodeur – qui lui confère son timbre métallisé caractéristique, et amplifie nettement sa respiration. Au niveau de son poignet droit a été également ajouté un grappin magnétique.
Pour finir l'ensemble, Tericarax se vêtit habituellement d'une longue cape noire à intérieur rouge. Sur l'extérieur, elle est frappée des symboles séparatistes, preuve de l'allégeance de notre cyborg...



Histoire:


Teh Ree Stal' Rax de son vrai nom, interprété souvent comme Tericarax par les autres espèces de la galaxie, est né Kaleesh. Grand reptilien bipède doté de langage, il manifesta très tôt une curiosité étonnante pour tout ce qui l'entourait, faune, flore, machines, ses yeux reptiliens ne cessaient de fixer avec émerveillement ce que le reste de son peuple voyait comme « habituel », les mœurs Kaleesh fixées sur l'apologie de la guerre plutôt que celle du progrès.
Teh Ree Stal' Rax côtoya shamanistes comme pseudo scientifiques pour se forger une meilleure idée de ce qui l'entourait, et de la vision que son peuple avait du monde. Sans être en désaccord avec les croyances de son peuple, il pensait que la Vérité du monde était ailleurs : les Kaleesh n'en voyaient qu'une perspective, qu'une possibilité, un seul fragment de verre sur un immense miroir brisé. Il participa, pour n'omettre aucunes pistes, aux cérémonies et à la vie de son peuple ; il ne pouvait en effet s'entretenir avec les Shamanistes de Kalee que s'il démontrait des capacités martiales honorables. Cette seule idée en tête suffisait à transformer l'esprit curieux de l'alien en une calculatrice mortelle dont les seules équations étaient les façons les plus optimales d'abattre la créature face à lui.
Il devint bien vite sur Kalee une source de connaissances, qui oeuvrait pour améliorer tout ce qui lui passait sous la main, comprendre ce qu'il ignorait, ouvrir chaque créature, chaque être vivant pour en saisir la nature après des observations longues de ses comportements.
Le nom Teh Ree Stal' Rax lui fut donné à une occasion bien spécifique. Les Kaleesh, dans leur apologie du combat, ont pour tradition qu'un guerrier, pour prouver sa valeur, combatte dans une arène un Mumuu et en sorte victorieux. Les Mumuu étaient des quadrupèdes de la planète à la peau épaisse, et aux dangereuses défenses protubérantes. Autre particularité notable ; ils possédaient deux cœurs, capables de fonctionner indépendamment.
Cette cérémonie avait beaucoup d'enjeux pour le Kaleesh : elle déciderait de s'il pourrait s'entretenir avec une vaste majorité des membres de son espèce pour ses recherches, ou s'il serait considéré comme faible et ignoré en conséquence.
Cette portion historique n'a jamais été avérée comme vraie ou fausse ; il est fort probable que certains éléments aient été grandement exagérés par ceux que nous avons interrogés pour tenter d'en découvrir plus sur Teh Ree Stal' Rax.
Il semble que, lors de son affrontement avec la créature, il s'agissait d'une journée où le ciel était gonflé par des nuages d'orage obèses, le tonnerre grondant. Cela était un pari risqué, car le Mumuu est un animal s'énervant très rapidement. Le tonnerre était réputé pour les faire entrer dans des états de rage frénétique. Mais même face à cela, l'esprit du personnage – encore doté de la fierté Kaleesh – était axé sur sa tâche ; même dans cet état de rage, la créature devait mourir de sa main.
Les Kaleesh racontent qu'à cet instant précis, la divinité Shrupak serait descendue sur Kalee, frappant le Mumuu de son effroyable pouvoir, l'élevant en un esprit de Destruction, un Roshi, pour mettre à l'épreuve le Kaleesh. L'explication la plus probable est que le Mumuu se soit trouvé piégé dans un phénomène physique qui est assez courant sur Kalee – et explique le spiritualisme de ses habitants: un éclair négatif. C'est à cet instant que notre personnage gagna son nom, et s'illustra à tout jamais auprès de son peuple. Sans attendre que le phénomène ne cesse, il se jeta d'un bond sur le Mumuu, alors immobilisé par la douleur - mais toujours pris au milieu de la foudre – et perça les deux cœurs de la bête d'un coup de sa lance Shoni.
On dit que c'est là qu'il perdit toute sensibilité émotionnelle, les dieux le récompensant de son courage en en faisant un meilleur guerrier. Il semble plus logique que, exposé à une telle énergie électrique, un ou plusieurs de ses lobes cérébraux aient été endommagés sévèrement, lui ôtant physiquement la capacité à ressentir des émotions.
Les shamans le surnommèrent alors Teh Ree Stal' Rax, « Chasseur défiant les dieux », et il gagna la renommée nécessaire pour poursuivre sa fonction. Beaucoup déplorèrent son refus de s'engager dans les conflits contre les Huk. Les Huk croisant le chemin de Teh Ree Stal' Rax finissaient bien souvent découpés en d'innombrables morceaux, ouverts en tout sens pour que le Kaleesh puisse en extraire convenablement chaque organe ; à cette époque, il avait tendance à laisser les restes aux prédateurs, directement sur les lieux de ses sordides opérations, si bien que peu – même chez les Kaleesh – osaient s'approcher vraiment de son antre, son sillage tapissé de cadavres.
Il finit par tomber sur une épave de croiseur cargo, détruite sans doute suite à un crash de l'appareil, et en fit son laboratoire personnel. Les recherches de Teh Ree Stal' Rax firent un bond en avant dès lors, car il pouvait ainsi bien mieux organiser son matériel, ses échantillons...
Il put même réorganiser l'alimentation du vaisseau, pour que ce dernier puisse s'alimenter sur les flux électromagnétiques induits par Kalee de façon efficace.
Toujours dévoré par la curiosité, il continuait, isolé du conflit, à mener des expérimentations toujours plus poussées et précises sur les animaux et végétaux qu'il capturait sur sa planète...Jusqu'à ce que le besoin de nouveaux échantillons se fasse sentir.
Avec qui il passa les contrats, quels furent ses contacts et ses collaborateurs demeure un mystère. Certains pointent vers des réseaux criminels, d'autres des mercenaires, et les théoriciens du complot vers la CSI, voire la République elle-même !
Toujours est-il que grâce à ces accords il put entrer en possession de spécimens d'espèces sapientes, et les ouvrir, et les étudier à son bon plaisir. À mesure qu'il expérimentait, il commençait à s'interroger sur ce que certains individus avaient que d'autres ignoraient ; des taux en midi-chloriens étrangement élevés, des aptitudes télékinétiques qu'ils nommaient « Force ». Mais les fabulations de certains spécimens n'attirèrent guère son attention, pas face à son autre projet, bien plus important à ses yeux.
Plusieurs de ses pairs Kaleesh étaient venu réclamer son aide dans la guerre face aux Huk, aide qu'il avait à plusieurs reprises écartée. Mais vint un moment où il sentit qu'il allait être forcé de se battre lui aussi. Le personnage se décida alors à créer un système de défense. Des droïdes de défense, en quelques sorte. Néanmoins, il n'avait pas tous les matériaux nécessaires ; le premier prototype naquit à partir de la structure osseuse d'un spécimen Twil'eck qu'on lui avait envoyé par erreur. Il scinda notamment les humérus en les découpant, dotant ainsi le premier modèle de quatre bras. Il l'enrichit enfin d'un crâne de Mumuu, plutôt que de laisser le crâne Twil'eck en guise de visage. Sans le savoir, il faisait alors face à une image imprécise de son futur...
À travers ses contacts, il parvint peu à peu à acquérir les matériaux nécessaires : circuits, aciers divers, tout ceci pour générer son cher projet qui allait aider Kalee. Ces travaux finirent par attirer l'attention de la CSI, comme un potentiel modèle de droïde de combat. Cette dernière finança généreusement les travaux du Kaleesh, lui permettant d'avancer bien plus vite qu'il n'aurait pu l'imaginer.
Mais Teh Ree Stal' Rax avait oublié un point crucial : il vivait sur un monde en guerre. La guerre entre Huk et Kaleesh avait été portée jusqu'aux oreilles de la République, qui choisit de se ranger du côté des envahisseurs, les Huk. Les sanctions sur Kalee furent immédiates – et destructrices. Un bombardement de certaines régions de la planète, afin de « contrôler » les populations.
Un bombardement qui tomba sur le laboratoire de notre Kaleesh, alors qu'il était toujours absorbé dans ses recherches, inconscient de la situation.
Comment il parvint à survivre, alors que son laboratoire entier était emporté par des bombes protoniques demeure à ce jour un mystère. Plus étrange encore, le prototype finalisé d'armure – composé entièrement des meilleurs matériaux que la CSI avait fourni au Kaleesh pour son projet – fut le seul à survivre, les autres carbonisés dans la catastrophe.
Mais le Kaleesh ne s'en sortit pas indemne. Le bombardement le laissa dans un état critique, qui aurait dû lui valoir une mort certaine.
Il ne dut la vie sauve qu'à la Confédération. Désireuse de voir son armure sur le champ de bataille, une navette avait été mobilisée peu avant le bombardement pour venir chercher le Kaleesh et son prototype ; ladite navette récupéra ironiquement le Kaleesh et son prototype, gardant le premier en état critique dans une cryostase, sa condition ne lui permettant de survivre que par une cryogénisation immédiate.
Ramené sur Géonosis, il y reçu alors des soins que l'on aurait étrangement jamais administré à un collaborateur – même très proche – de la CSI. Les hautes sphères avaient sans doute senti son immense potentiel, et y voyaient la parfaite occasion pour l'intégrer à leur organisation.
La seule solution trouvée pour qu'il puisse survivre fut de le placer à l'intérieur de sa propre armure, retouchée par les électroniciens confédérés, améliorée.


Le projet lui même, personne n'en reparla jamais. Les plans des prototypes perdus, détruits avec le laboratoire. La nouvelle entité cybernétique, qui ressemblait étrangement à un – ancien et défunt – général de la Confédération, était l'unique exemplaire de ce qui aurait dû être la providence de Kalee. Par ailleurs, cette armure lui imposa bien vite des soins assez fréquents, chaque semaine environ.


Teh Ree Stal' Rax avait survécu à un nouveau défi des dieux. Et des cendres, celui que l'on appellerait alors Tericarax s'élevait.


Points faibles: 
• Aucune empathie possible : sens de négociation avec d'autres individus très limitée
• N'a strictement aucune affinité pour la Force
• Santé fluctuante nécessitant des soins réguliers, environ chaque cinq à six jours
• Armure magnétisable
• Peu de parties organiques : aucun futur « normal » envisageable

Points forts:
• Absence de sentiment : Aucune perte de contrôle sur lui-même possible
• Armure cybernétique aux très nombreux avantages
• Nombreuses connaissances, notamment sur l'anatomie de beaucoup d'espèces répertoriées – humains exceptés
• Intelligence non négligeable, synonyme d'adaptation rapide et d'un sens tactique redoutable
• Analyse froide ; tendance à ne jamais sous-estimer un ennemi
• Agilité et force surprenantes
_________________________

Casier d'un Kaleesh

Histoire d'un séparatiste

Formation → Corps à Corps
Level 1 → Corps à Corps
Level 2 → Corps à Corps
Level 3 → Corps à Corps
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 07/03/2015 11:47:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Cantina du Flood -> Fan-Fictions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Legende

Nouveaux messages Nouveaux messages
Pas de nouveaux messages Pas de nouveaux messages
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.

Partenaires

Annuaires et top sites


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com - Thème : Lyzs
Reproduction INTERDITE