Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Trois Jedi pour Quatre Chemins
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Endor
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dark Oblivius
Ordre Sith

En ligne

Inscrit le: 08 Mar 2008
Messages: 1 245
Niveau: 5
Rang: Seigneur Sith
Autre: Ex-Chevalier Jedi / Sith Indépendant

MessagePosté le: 20/10/2014 11:13:25    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

Ni queue ni tête, cette mission n'était rien d'autre qu'un immense foutoir, je ressentais une certaine incompréhension dans la façon d'agir de maître Vendar. Laisser une relique sith au main d'un Novice, partir sans l'accord du conseil, du moins en apparence. Bizarrement, depuis le début de cette mission je commençais à ressentir une certaine animosité envers l'ordre. Comment pouvait-il cacher ça au reste de l'ordre ? Si il y avait un réel danger c'est tous ensemble que nous devrions nous battre. Mais non, une fois de plus c'est dans l'ombre, en sous nombre et accompagner de simple Novice que nous devons repousser le mal.

Et cette situation allait être mis à mal par la découverte de captif, et notre bonté d'âme va ameuter toutes les vermines aux alentours et l'ordre principal est de ne rien faire. Mes poings se contractèrent, mais avant de pouvoir faire quoi que ce soit, Pete tenta une approche discrète qui se traduisit en quelques secondes en piège grandeur nature. C'est là que Tev prit la décision d'aider son confrère Jedi. Et malgré ça, les deux maitres m'accompagnant restaient là sans rien faire.

Je me levai sans attendre d'ordre laissant apparaître ma silhouette, bien que la plupart des barbares étaient concentrés sur Pete et Tev. Profitant de cette diversion je m'approchai lentement actionnant mon sabre. La lame orangée jailli alertant un ennemi de ma présence. Sans avoir plus de réaction, ma lame le trancha immédiatement la gorge. Le deuxième ne remarqua même pas ma présence et fut transpercé par le sabre.

Cette fois ma présence fut détecté, et alors que 3 sanyassan couraient vers moi, je me servis de la force pour atterrir devant les deux novices. J'invoquai la force et dans une poussée de force puissante dirigé vers le sol, j'envoyai les flammes ainsi que les braises du feu sur nos ennemis. Je me retournai vers eux ouvrant la cage à l'aide de mon sabre.

-" Protégez les Ewoks quoi qu'il arrive. "-

La plupart des barbares se relevèrent, je ne savais pas combien exactement, une dizaine, mais ce n'était que des bêtes sauvages, sans la moindre expérience de combat. Je traversai les flammes me protégeant grâce à la force pour me fondre sur eux. Leur technique était simple, se servir de leur nombre pour m'encercler. Dans un premier temps, je les laissé faire afin de leur donner l'illusion qu'il me dominait, mais lorsqu'il se jetèrent sur moi d'un seul bloc, j'effectuai une pirouette suivit d'un coup de sabre qui trancha la tête d'une de ses immondes créatures verticalement. Le corps tomba sur le sol laissant s'échapper une grosse quantité de sang.

Leur seconde réaction furent d'envoyer des projectiles. Ils ne furent pas difficile de les éviter et d'un seul saut, les lances passèrent sous mes pieds pendant que mon sabre fendis l'air et trancha le torse de deux guerriers qui tombèrent aussi tôt au sol mort. Paniqué et sans possibilité de victoire, et sachant que les deux guerriers qui essayaient de faire tomber les deux Novices furent vaincu, il prirent leurs jambes à leur cou et partirent dans la forêt.

L'escarmouche était fini. La lame de mon sabre se rétracta aussi tôt. Me dirigeant vers les deux Novices.

-" Tout vas bien ?! Ne refaite plus jamais ça, vous n'avez pas l'entraînement pour vous engager seul dans un combat, mais je dois louer votre courage et votre sang froid remarquable. Faite le tours rapidement pour voir si l'on peu emmener quelque chose: Nourriture, indice sur la route à suivre, ne perdez pas de temps, il nous est compté. "-
_________________________
Casier= http://star-wars-rpg.soforums.com/t3914-Casier-n-200803.htm
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 20/10/2014 11:13:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pete Jeabro
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2013
Messages: 143
Niveau: 2
Rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 03/11/2014 14:34:05    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

Par chance, les renforts ne mirent pas longtemps à intervenir. Brusquement, Tev sortit des fourrés et se jeta dans la mêlée. Cela réconforta Pete, satisfait de se savoir soutenu. Rapidement, Sam les rejoignit et couvrit leur fuite. Fort de l'apparition de ses alliés, Jeabro avait désormais un nouvel objectif : escorter les Ewoks en lieu sûr, c'est-à-dire en dehors du campement Sanyassan. D'un simple regard, Pete vérifia que Tev avait lui aussi entendu la consigne du maître Jedi, et le duo de novices se chargea de diriger les Ewoks dans le camp, évitant le plus possible les Sanyassans.

Cependant, ceux-ci étaient concentrés sur le combat que menait Sam. Le jeune homme ne prit pas le temps de se retourner pour voir comment les choses évoluaient. Il avait une mission et il devait la mener à bien, quelle que soit la manière dont tournaient les choses pour les autres membres de leur groupe. Il devait leur faire confiance, accepter la répartition des tâches et se concentrer au mieux sur la sienne, indépendamment du résultat des autres. La survie des Ewoks dépendait de la façon dont Tev et lui allaient surmonter la situation.

Bien que les Sanyassans étaient fortement occupés par la diversion de Sam, la fuite des Ewoks ne passa pas inaperçue. Deux robustes guerriers surgirent de nulle part pour barrer la route des fuyards. Ni une ni deux, Pete activa son sabre laser. Le faible rayon permit d'éclairer légèrement les ennemis leur faisant face. Leurs adversaires devaient bien mesurer dans les deux mètres. Ils étaient poilus mais présentaient une face reptilienne. Dans l'obscurité de la nuit d'Endor, leur visage avait quelque chose d'effrayant. Leurs habits étaient rustiques, mais des plaques de métal leur servaient d'armure. Enfin, une vibro-lame complétait leur panoplie. D'ailleurs, le plus proche des adversaires de Jeabro n'hésita pas à l'employer pour essayer de perforer le jeune Jedi. Mais celui-ci para le coup approximativement à l'aide de son épée.

Les événements s'enchaînèrent rapidement et chacun des deux Jedi fut confronté à un Sanyassan. Ils devaient faire vite s'ils voulaient assurer au mieux la protection des Ewoks. Car, alors qu'il se battait, Pete ne pouvait veiller à leur sécurité. La créature en face du jeune homme était robuste, et parer ses coups devenait de plus en plus difficile. L'adrénaline des combats précédents était retombée et la fatigue menaçait de submerger Jeabro trop rapidement. Il devait puiser dans ses réserves afin de se battre. Désavantagé par sa faible force, Pete devait trouver un autre moyen de venir à bout du Sanyassan.

À l'aide d'une roulade, il évita un coup de vibrolame qui l'aurait coupé en deux. Se trouvant sur le côté de son adversaire, il tenta de l'atteindre sur le flanc droit, mais celui-ci para l'attaque d'une habileté déconcertante. L'ancien pilote impérial ne se laissa pas distraire et tenta une autre percée. L'opposant fit un pas en arrière, preuve que Pete gagnait du terrain. Mais ceci n'était qu'illusion. Prenant de l'assurance, le jeune homme tenta une nouvelle passe, tendant le bras en avant et perdant de ses appuis. Le Sanyassan en profita pour lui infliger un robuste coup du plat de sa seconde main, faisant voler le sabre-laser dans les airs. Un coup de pied suivit, projetant le jeune homme au sol.

Il était désormais à terre et désarmé, autant dire vaincu. La sinistre créature se dressait au dessus de lui, la vibrolame prête à le transpercer mortellement. La vie de Pete était-elle destinée à s'arrêter ainsi ? Non, il avait déjà fait face à des dangers similaires ! Furtivement, il élança ses mains en avant et fit appel à la Force pour projeter l'ennemi. Cela n'eut qu'un faible effet, le faisant chanceler, mais était suffisant pour le novice. Dans la continuité de sa riposte, il tendit le bras sur le côté, vers l'endroit où son sabre-laser avait atterrit, et l'attira vers lui. Mais là encore, le Sanyassan fit preuve d'astuce : il anticipa la manœuvre et balaya une nouvelle fois l'arme de son bras gauche.
« Fichtre ! » pensa intérieurement Jeabro. Le guerrier se retourna vers lui, un rictus malsain sur les lèvres.

Suivant son instinct, Pete reprit ses esprits aussi rapidement qu'il aurait pu céder à la panique s'il avait vécu ce genre d'expérience quelques semaines plus tôt. La situation lui paraissait claire, comme s'il avait toujours connu la solution à ce problème. Fermant les yeux, il s'agenouilla, à la merci de son adversaire. Subitement, une discussion récente qu'il avait eue avec Yae-Wan lui était revenue en mémoire. La Force permettait d'effectuer des actions considérées comme impossibles par notre esprit. Le plus petit des êtres pouvait déplacer la plus imposante des masses, grâce à la Force. Serein, Jeabro se représenta la vibrolame du Sanyassan. Il imagina les moindres détails et s'ouvrit à la Force.

L'étrange numéro auquel s'adonnait le guerrier était la preuve que Pete avait réussi. De toute ses forces, la créature essayait d'assener son coup mortel au novice. Mais il n'y parvenait pas : son arme semblait figée dans les airs, comme dans un bloc de ciment invisible. Avec rage, il tentait de déloger sa lame de l'emprise mentale du jeune homme. Celui-ci était toujours les yeux fermés et entendait son adversaire se débattre vainement. Le cri de rage du Sanyassan retentit alors qu'il essaya une ultime fois de transpercer le Jedi agenouillé devant lui. Puis le silence suivit. Jeabro ouvrit les yeux, surpris que la créature puisse s'être calmée. Son visage devint pâle lorsqu'il réalisa que le Sanyassan avait opté pour une autre solution. L'instant de crainte qui traversa le jeune homme le fit abandonner son emprise sur la vibro-lame, la faisant tomber mollement sur le sol. Son adversaire avait décidé d'achever le jeune homme avec son propre sabre-laser. Il avait ramassé l'arme et s'approcha d'un pas décidé vers lui. Les yeux fermés, Pete n'avait pas vu la manœuvre de la créature. Au fond, une telle décision de sa part était des plus logiques. Comment avait-il put croire qu'elle en restera là ?

Le guerrier appuya sur le bouton du manche afin d'activer le sabre-laser... et poussa un cri. Il avait tenu l'arme à l'envers et s'était tranché le bras, au niveau de l'épaule. Ses yeux s'écarquillèrent de terreur et de douleur, lorsqu'il comprit son erreur. Pete en profita pour se ruer sur son arme et trancha la tête de l'adversaire, la faisant rouler à ses pieds. Il était enfin sorti victorieux de cet affrontement.

Jeabro se redressa afin de faire une analyse de la situation. Les Ewoks n'avaient pas bougés, mais demeuraient intacts. En face, Tev était toujours aux prises avec son adversaire. Pete se précipita, l'arme au poing, afin de lui venir en aide. Mais un doute le traversa, l'arrêtant instantanément sur place. Sa mission était d'escorter les Ewoks en lieu sûr. Soutenir Tev, c'était les laisser au devant n'importe quel danger. D'un autre côté, il savait qu'il avait besoin de l'aide du Féorrin et que celui-ci apprécierait certainement la venue d'un allié, permettant ainsi de mettre en déroute le Sanyassan dans les plus brefs délais. Après ce léger moment d'hésitation, le novice reprit sa course. Après tout, Sam avait confié sa mission à Tev et Pete. Celui-ci devait donc soutenir son compagnon, dans l'intérêt de cette mission. C'est ensemble qu'ils devaient y parvenir. Même s'il avait confiance dans les compétences du colosse, Jeabro savait intérieurement où était son devoir. Mais la question ne se posait plus car, le temps qu'il arrive au niveau des deux combattants, Tev était sorti victorieux.

Peu de temps après, Sam fit à nouveau son apparition. Il avait vaincu la horde de Sanyassans qui avaient osé lui faire front. La réprimande qu'il leur fit masquait toutefois quelques compliments que Pete su apprécier à leur juste valeur. Néanmoins, un énième doute l'avait saisi. Il repensait à son combat contre le Sanyassan et aux décisions qu'il avait prises dans le feu de l'action. Le même genre de décisions douteuses que celle qui l'avait empêché de secourir Tev ; ces décisions précipitées et pas forcément des meilleures. Il avait achevé le Sanyassan : un adversaire certes cruel, mais désarmé, à terre et mutilé. N'aurait-il pas mieux fait de l'assommer, voire de le soigner ? Cet être était avant tout corrompu par le côté obscur, non ? C'était donc le devoir de Pete, en tant que Jedi, de lui venir en aide. Or, il l'avait achevé comme une bête que l'on égorge dans un abattoir.

C'est donc le cœur lourd de plein d'interrogations et de doutes que le jeune homme entreprit de rechercher des vivres. Il en trouva quelques unes, mais aucun indice quant à la marche à suivre afin d'endiguer le mal qui frappait Endor. Quand tout cela sera terminé, il en parlera avec Phyl Reez. Celui-ci serait à même de le guider sur la voie du Côté Lumineux, et de répondre à ses questions.

_________________________
Forme III - Soresu
Forme IX - Shien


Revenir en haut
Tev
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2013
Messages: 643
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 22/11/2014 13:33:21    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

Le combat était fini. Les ewoks étaient libre et les sanyassans soit assommé profondément ou soit mort. Sam le mystérieux chevalier jedi avait clos le combat et avait réprimandé les deux jeunes novices ce que Tev ne comprit pas du tout. Il était venu au secours de son confrère et avait aidé à libérer les ewoks, où était le problème ? C'était pour ça qu'ils étaient venu là, alors pourquoi avaient-ils droit à cette réprimande?

- Oui tout va bien chevalier nous nous sommes débrouiller puisque personne d'autre n'était visiblement décidé à se bouger. Nous n'avons peut être pas l'entrainement mais nous avons eut du courage pour aller sauver les ewoks. Oui nous jeunes novices nous nous sommes ruée dans la bataille pour faire ce qui devait être fait alors que non loin de là deux maitre jedi sont tapi dans les buissons et ils n'ont pas bouger. Au lieu de nous réprimander vous feriez mieux de nous féliciter !

Tev avait prit un ton agressif et vindicatif. A première vu on pouvais croire que la réflexion venait de lui, mais ce n'était pas du tout son genre. Si on regardait de plus près on pouvait s'apercevoir que c'était son anneau et le coté obscur qui parlait pour lui. En effet Tev était encore rempli de colère vengeresse vis à vis des Sanyassans d'où ça façon de parler au chevalier Sam. En temps normale Tev aurait relevé le compliment du jedi et se serais excusé de son comportement dangereux. Mais là il n'était visiblement pas dans son état normale.
Le novice faisait mine de chercher de la nourriture et autres objets utiles ou indice comme l'avait demandé Sam, mais on faite il bouillonnait au fond de lui. L'incompréhension grandissait seconde par seconde et au bout d'un moment il ne pû s'empêcher de la laisser éclater :


- Après tout pourquoi c'est à nous novice de mener cette bataille ? Pourquoi cette mission nous a été donné ? Se sont des maitres de l'ordre qui devrait être à notre place, si proche du danger, à combattre ses vilaines choses menées par le coté obscur. Le danger est bien trop grand pour des novices sont formations et surtout sans armes convenables. En ce moment notre place est au temple en train d'apprendre les concepts de la force et le maniement du sabre. Mais non c'est nous qui sommes ici, dans cette forêt, noir et glacial, menant un combat qui nous dépasse. Est-ce que les maîtres de l'ordre sont trop lâche pour confier cette mission à des novices ou sont-ils tout simplement trop fainéant pour quitter leurs confortables sièges au conseil ?


Le sentiments de colère qu'il avait eut pour les sanyassans commençait à se répercuter sur son jugement du conseil et des jedi eux même. S'il avait pu s'entendre Tev se serais giflé lui même pour tenir de tels propos. Mais en cet instant c'est l'anneau qui parlait prenant le contrôle des paroles du féeorin mais surtout de ses actes ce qui allait l'amener au plus proche du danger. Il s'arrêta de farfouiller dans les affaires qui jonchaient le sol, se redressa et repris :

- Puisque c'est à nous de faire le sale boulot autant y aller à fond !


Il mit sa vibrolame à se ceinture et commença à enjamber les deux trois corps de sanyassan qui avait sur le sol se dirigeant vers la forêt et surtout vers ses ennemis. Les poings serrés, la rage au ventre il avança ne se rendant pas compte qu'il était manipuler par la relique qu'il portait autour du coup. Le coté obscur avait gagner cette partie. Tev avait réussis par deux fois à le contrer pour voir la lumière mais cette fois si les ténèbres avaient été plus fort. Sans s'en rendre compte le Féeorin se laissait se faire contrôler par l'anneau. Son comportement et ses actes étaient à l'inverse de ce qu'il était vraiment et ce qu'il voudrait être plus tard en temps que jedi. Les temps étaient sombres en ce moment et beaucoup de chose changeait sur Endor , que se soit le ciel, la forêt ou les êtres qui s'y trouvaient.
Revenir en haut
Pete Jeabro
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2013
Messages: 143
Niveau: 2
Rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 23/11/2014 12:31:32    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

Pete réunit les affaires qu'il avait trouvées dans un sac en toile et alla l'accrocher à son cheval, non loin de là. Il en profita pour observer les alentours, à la recherche de ses compagnons. Cependant, de l'endroit où il se trouvait, il ne put apercevoir que Tev le Féeorrin, qui cherchait lui aussi du matériel ou de quelconques indices dans les cadavres Sanyassans. D'un air songeur, Jeabro épia distraitement son compagnon, repensant à ses paroles face à Sam. Il avait été surpris par l'agressivité du jeune Jedi. Cela devait être du à la fatigue et à la pression accumulée. Une bonne nuit de sommeil devrait lui faire le plus grand bien.

Pete laissa une nouvelle fois son destrier pour rejoindre le Féeorin. D'un ton amical, il lui dit :


- Nous venons de traverser une épreuve difficile. Nous tous ici avons besoin de repos.

Mais Tev explosa et se lança dans une nouvelle tirade tragique. Quelques heures auparavant, Jeabro avait lui aussi partagé les inquiétudes du géant bleu. En toute logique, seuls des maîtres Jedi semblaient avoir les compétences requises pour mener à bien cette bataille. Un groupe de novices ne pouvait s'en sortir que difficilement, même en la présence de trois maîtres. Ceci dit, ils n'avaient subi aucune perte et progressaient lentement dans leur recherche. Ils progressaient, oui, mais étaient-ils assez rapides ? Plein de sagesse, Pete répéta ce que lui avait dit son maître un peu plus tôt :

- Il faut acquérir une certaine expérience, avant de devenir Maître. Une expérience gagnée au cours de méditations, certes, mais aussi d'épreuves. Ce que nous vivons en ce moment est intense et demande beaucoup d'efforts pour nous, c'est vrai. Mais nous en sortirons grandis et plus forts. Qui sait ? Peut-être cela n'est rien comparé à ce que nos mentors ont pu vivre alors qu'ils n'étaient que de simples novices, eux aussi.

Le jeune homme marqua une pose, avant de reprendre, fixant toujours les yeux du Féeorin, plusieurs centimètres au dessus de sa tête :

- Oui, il serait beaucoup plus confortable pour nous de nous entraîner tranquillement dans l'enceinte sécurisée du Sanctuaire. Mais nous sommes des Jedi et nous devons protéger les nôtres. Ne nous précipitons pas dans la facilité. Nous risquons nos vies sur le terrain, mais cela apporte son lot de connaissances, introuvable dans les livres.

Encore une fois, Pete s'arrêta. C'est vrai qu'en ce moment, il préférerait potasser les holo-archives du Sanctuaire plutôt que de se trouver dans un campement ennemi dévasté, au beau milieu de la nuit. Mais il n'en toucha pas un mot à Tev, cherchant toujours à le rassurer et à le calmer :

- Je pense surtout que, comme l'ont dit les Maîtres Reez et Vendar, que de nombreux courants de pensée divisent le Conseil. C'est pourquoi ils ne peuvent prendre de décisions spontanées. C'est à nous d'agir, car nous seuls sommes au courant de la menace et de son étendu. Gardons espoir et foi en la Force. Elle nous guidera vers notre destinée et nous permettra de déjouer cette menace.

En réalité, Pete n'était pas si optimiste. Mais à l'armée, il avait appris que le moral des troupes était nécessaire au bon déroulement d'une mission. Ils étaient peu nombreux et plus que jamais, ils avaient besoin les uns des autres. Jeabro conclut :

- Nous ne sommes peut-être qu'un petit groupe, mais nous devons compter sur les capacités des autres pour réussir, et leur faire confiance. Je tiens d'ailleurs à te remercier pour m'avoir soutenu lorsque j'ai pénétré le campement. En effet, les autres sont restés tapis dans l'ombre, mais je ne m'en serais pas sorti seul. Merci.
_________________________
Forme III - Soresu
Forme IX - Shien


Revenir en haut
Tev
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2013
Messages: 643
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 23/11/2014 15:09:32    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

La forêt était sombre, froide. Quelques petits rayons de lune traversaient les nuages et les branches dessinant de petit trait de lumière devant le féeorin. Durant les premiers pas Tev se rendit compte qu'il avait succomber à la colère. Le combat était fini, les bruits et les cris avaient cessé laissant place au silence nocturne. Cette ambiance fit retomber les émotions du novices et plus il s'engageait dans les profondeur obscures de la forêt plus il revenait à lui. C'est à ce moment que Pete Jeabro son compagnon de bataille et novice jedi vient le rejoindre. Il arrêta le féeorin afin de lui parler , de le calmer et lui prodiguer de sages paroles qu'il avait dû apprendre de son maître. Pete lui dit que chaque membre du groupe avait besoin de repos suite à l'épreuve difficile qu'ils venaient de traverser. Même si sa colère redescendait Tev n'était pas d'accord. Pete continua et lui parla des épreuves qu'ils avaient vécues et de celles que leur maître avaient vécue, évoquant la possibilité que ces grands jedi avait subis pire qu'eux. Il continua en lui disant que le terrain apportait son lot de connaissances que les livres n'offrait pas et que c'était à eux d'agir en gardant foi en la force puisqu'elle serait nous guider. Il finit par dire que le groupe devait compter sur les capacités de toute le monde et le remercia de son intervention.

Ces paroles réconforta un peu Tev , sa colère s'étant dissipé il avait l'esprit plus clair pour réfléchir. Malgré tout le féeorin n'était pas d'accord avec tout se qu'avait dit Pete. Il le regarda à son tour dans les yeux il lui répondit :


- L'épreuve que nous venons de traverser n'aurait pas été si difficile si tout le monde s'étaient joins à nous. Si vous voulez vous reposer faite, moi je n'en ais pas besoin, mon organisme n'a pas besoin d'autant de repos que vous autre humain. Je suis encore débordant d'énergie.

Et c'était bien le cas. Comme tout les représentant de son espèce Tev ne ressentait pas le besoin de se reposer autant que les humains. Il n'avait pas non plus besoin de se nourrir régulièrement. Au moment du repas les féeorins mangeaient abondamment faisant des stocks qui leurs servaient à tenir plusieurs heures.

- Je ne doute pas qu'il faut acquérir de l'expérience pour avancer et évoluer mais ce type d'expérience est peut être trop lourd pour nous. Je ne sais pas ce que nos maîtres ont vécus car il ne partage pas grand chose avec nous, en tout cas pour ma part, je ne connais rien de Vendar à part que c'est un puissant jedi. A vrai dire j'espère bien sortir de cette mission avec de nouvelles qualités et compétences mais entre nous Pete j'en doute beaucoup.
Même si nous avons le devoir de protéger les nôtres et même si cette expérience va nous apporter ce que nous trouverons peut être pas dans les livresn j'aurais préféré être là-bas à apprendre.


Tev fut démoralisé d'un coup et du s'asseoir sur une racine qui était non loin de là . Etant à hauteur de l'humain il reprit :

- Tu ne sais pas ce que je peux ressentir Pete, car toi tu as la chance d'apprendre les voies de la force, de construire ton sabre et d'apprendre le maniement de celui-ci. Moi je suis arrivé ici et j'ai été précipité dans cette mission sans qu'on ne m'apprenne rien, me laissant me débrouiller avec une vulgaire lame. Quand j'ai décidé de venir ici c'était pour apprendre à maîtriser mes dons et la force. Ce n'était pas pour me battre en pleine nuit dans une forêt glauque, tirailler entre l'apprentissage jedi et les noirs désirs d'un sith. Je suis assaillis de vision qui ne me concerne pas, dont personne n'arrive à me donner d’explication, tout ce que je fait depuis le début c'est suivre.
Tu peux te permettre de garder espoir en la force toi , en te disant qu'elle guide ta destiné mais pour moi c'est impossible, c'est à peine si je l'a ressent. Tout ce que je sais à ce jour c'est qu'elle est omniprésente et invisible , autour de nous et en nous. Mais je ne sais ni la ressentir ni la manipuler.


Le féeorin était triste , triste d'être le derniers venu et de n'avoir aucunes connaissances. Triste d'avoir un fardeau sur ces épaules qu'il n'avait pas choisit d'avoir. Triste car au final depuis son arrivé il n'avait pas avançé d'un pouce.

- Mes seules capacités réside dans mon corps de féeorin car je n'ai eut le temps d'en apprendre aucune autre. Ne me remercie pas d'avoir fait ce qui était logique et normale. Demande toi plutôt comment ça ce fait que Sam et moi avons été les seuls à réagir.


Tev se relava de la racine humide. Il frotta un peu son pantalon qui avait été en contact avec le bois et la mousse qui avait poussé sur celui-ci .

- Pete tu es en droit de penser ce que tu veux et de faire ce que tu veux. Mais tu ne peux pas m'empêcher de faire les constatations que j'ai énoncé avant. A mon avis la menace n'ait pas écarté et au lieu de rester sur place nous devrions avancer dans la direction de nos ennemis pour mettre un terme à cette mission. Nous perdons du temps, si ça se trouve d'autre ewoks sont détenue plus loin, si ça se trouve les sanyassanes avancent vers le sanctuaire et nous nous sommes là.
Revenir en haut
Pete Jeabro
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2013
Messages: 143
Niveau: 2
Rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 23/11/2014 16:12:56    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

Au final, ils s'en étaient tous sortis indemnes, même les Ewoks. Alors pourquoi Tev dramatisait-il ? C'est vrai que la bataille aurait été plus simple si les autres maîtres Jedi étaient intervenus, mais Pete et Tev pouvaient se sentir fiers de ce qu'ils avaient accomplis. Fiers ? Non, pas vraiment... Jeabro n'oubliait pas qu'il avait achevé un ennemi mutilé, désarmé et à terre. Ce n'était pas très glorieux et il n'y avait pas vraiment de quoi se vanter. Peut-être le Féeorin avait-il raison, finalement... Tev avait un comportement sanguin, mais il y avait du vrai dans ce qu'il disait. Pour autant, le jeune homme refusait de se laisser abattre !

- Sam dit vrai lorsqu'il affirme que nous nous sommes lancés au devant d'un danger mal évalué. Nous avons fait preuve de bravoure et de témérité. Peut-être que ceux qui ne sont pas intervenus ont préféré réfléchir et faire preuve d'analyse, évaluant la situation. Je ne doute pas que si nous avions été plus embarrassés, ils nous auraient porté secours.

Pete s'arrêta, le temps d'avaler sa salive, puis enchaîna :

- Nos maîtres ont été reconnus comme tels par leurs pairs. D'autres Jedi ont décelé leurs aptitudes et leur sagesse à prodiguer leur enseignement. Je pense que si Maître Vendar parle très peu de lui, c'est qu'il n'a pas jugé utile pour le moment de nous en dire davantage à son sujet. Ait confiance en toi, Tev. Tu as de fortes aptitudes, je l'ai vu à l'instant. Mais je comprends ta réticence à avoir été embarqué dans cette mission. Maître Reez nous a convoqué, Yae-Wan et moi, sans nous donner la moindre explication. Je suis tout aussi perdu que toi, mais j'ai confiance en lui. C'est pourquoi je suis là : je crois en son jugement.

Le jeune homme fit une nouvelle pause et écouta le Féeorin. Choqué par certaines des paroles de son compagnon, il répondit sur la défensive :

- Si j'apprends les voies de la Force ?! Je n'ai appris que ce que m'a transmis mon maître dans une planque austère de Coruscant ou un vaisseau de contrebandier. Pour le moment, ma formation théorique s'est limitée à quelques phrases et poèmes. Je n'ai pu apercevoir qu'une infime partie de la sagesse de Phyl Reez. Lorsque j'ai débuté mon apprentissage, j'étais traqué par l'Empire et un gang Coruscanti. Mon sabre, je l'ai construit dans une grotte glaciale envahie par la CSI ! Mes bras sont encore couverts des cicatrices que m'ont faites les droïdes Pistoeka ! Je rêve de mettre un pied dans les archives du Sanctuaire et je n'ai pas encore pu le faire. Je n'ai pas eu la paisible éducation de Jedi, comme tu l'imagines.

Pete avait commencé à parler de manière plus agitée. Joignant le geste à la parole, il avait découvert ses manches, révélant ses bras marqués par de très légères incisions et coupures. Ce n'était rien, bien sûr, mais ça avait marqué le novice. Il s'en était fallut de peu pour qu'il soit coupé en rondelles ! Toutefois, l'ancien pilote impérial se calma lorsque Tev enchaîna. Il reconnaissait qu'il s'était emporté, le Féeorin ayant certainement communiqué sa mauvaise humeur. Pris de compassion par la suite du discours de Tev, Jeabro s'adoucit et dit :

- Il est vrai que tu as vécu beaucoup d'événements troublants en peu de temps. Au sujet de ta formation, sois patient. Il faut du temps avant qu'un Jedi ne maîtrise pleinement son potentiel. Si tu as rejoint l'Ordre, c'est que les maîtres estiment que tu as ce potentiel.

Il marqua une pause. Tev était effectivement dans une situation délicate. Pete osa enfin demander, après un court instant de réflexion :

- Tu viens de dire que tu débordais d'énergie, mais tu sembles éprouvé par toute cette histoire. Peut-être que je peux t'aider. Dis-moi simplement comment.

Jeabro laissa au natif d'Odryn le temps de réfléchir. Il semblait désespéré au point de se rabaisser. Pete devait trouver un moyen de l'aider à reprendre confiance en lui. Mais comment faire ? Il est vrai qu'au vu du contexte, ce n'était pas évident de trouver de quoi rire... :

- Tu as raison, Tev. La menace est loin d'être écartée. Mais nous venons au moins de sauver des Ewoks. J'ai réunis quelques affaires que j'ai accrochées à la selle de mon cheval. Je pense que nous n'avons plus qu'à rejoindre les autres pour pouvoir reprendre la route !

Le jeune homme s'arrêta net. Il avait l'étrange sentiment d'être seul avec Tev depuis un moment. Toute à l'heure, lorsqu'il avait rejoint son cheval, il n'avait vu personne d'autre. Trop préoccupé par les événements récents, il n'y avait pas vraiment prêté attention. Mais peut-être aurait-il dû...
_________________________
Forme III - Soresu
Forme IX - Shien


Revenir en haut
Tev
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2013
Messages: 643
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 16/12/2014 11:41:18    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

En pleine balance émotionnelle Tev avait du mal à savoir ce qu'il ressentais vraiment. Son coeur lui disait de ce calmer et d'écouter les sages conseilles et paroles de son homologue jedi et novice tout comme lui. Il fallait souligner que Pete faisait preuve d'une maturité et d'une sagesse importante en cet instant car c'était lui qui était là pour Tev, ce n'était pas Vendar, ni Arakorn, ni Sam mais bien un novice tout comme le féeorin. D'un autre coté l'anneau le poussait vers les ténèbres et l'obscurité, faisant remonter ses émotions dont sa peur, sa colère et sa tristesse.
Tev prit une grande respiration puis souffla fort par la bouche n'ayant pas de nez. Il ferma ses yeux et essaya de faire le vide en lui afin de mettre en avant la logique et non les émotions car le novice le savait, ce qui marchait le mieux chez un jedi c'était sa réflexion et sa logique. Il écouta Pete lui répondre , cherchant la sagesse dans ces paroles, le calme qu'il avait besoin et les bons conseils.

Si au début de sa réponse Pete garda le calme qu'il avait depuis le début de la conversation Tev senti ensuite la voix de son compagnon monter. Sans le vouloir Tev avait du toucher une corde sensible. Pete révéla quelques détails de son passé proche qui fit ouvrir les yeux au féeorin. Pete non plus n'avait pas vraiment eut une formation initial comme le pensais Tev, lui aussi avait dû apprendre sur le tas. Tev s'en voulut beaucoup d'avoir énervé Pete lui qui avait réussit à garder un esprit paisible depuis le début . Le novice avait parlé sous le coup de la colère et de la jalousie sans savoir ce qu'a vécue Pete, il se devait de s'excuser :


- Pardonne moi Pete je ne pouvais savoir ce que tu as vécue, j'ai fais une grosse erreur. Je n’aie pas réfléchis et dis des bêtises. De toute évidence tu as eu aussi peu de chance que moi. Je te fais mes excuses .


Le futur padawan ressenti la compassion dont faisait preuve son compagnon à son égard et à nouveau les paroles de Pete le réconforta. Tev commençais lui même à retrouver son calme et sa bonne humeur habituelle. La négativité qui lui avait été transmise par l'anneau s’effaçait petit à petit. Il prit conscience de ces paroles et de son erreur. Heureusement que Pete avait été là pour l'aider et le soutenir sans lui Tev aurait sûrement succombé à la colère et aveuglé par celle-ci se serait précipité vers le danger et peut être même vers sa propre mort. Comme souvent chez le féeorin tout se remit vite en place dans sa tête du moment qu'il retrouvait sa logique et sa raison ce que le jeune humain avait réussit à remettre en place. Un remerciement était nécessaire. Tev posa sa main sur l'épaule de Pete et lui dit :

- Pete Jeabro, je tiens à te remercier. Par ta sagesse, ta patience et ta motivation tu as réussis à me faire revenir à la raison. Je crois à nouveau avoir été manipulé par cet anneau qui c'est servit de mes émotions pendant le combat pour me faire faire et dire n'importe quoi. Mais toi mon ami tu m'as fait ouvrir les yeux sur ma situation et sur les idioties que j'ai pu dire ou celle que j'aurais pu faire. Je me sens honteux d'avoir même pendant ce petit laps de temps avoir dit et penser ces chose là et je me rend compte que je t'ai même énervé voir peut être même agacé. Tu es de bon conseil et tu as su faire preuve de pertinence pour me faire revenir sur le droit chemin. Même si je ne doute pas qu'il y a une petite part de vérité dans ce que j'ai pu dire tu as su me remettre les idées en place et me faire comprendre l'essentiel. Nous sommes jeunes et nous avons encore beaucoup à apprendre.
Maintenant et vu que tu me l'a proposé je veux bien que tu me raccompagne auprès de nos maîtres et compagnon. Libre à toi de parler à ton maitre de ce qu'il vient de se passer ou non mais sache que moi j'en parlerais à maitre Vendar et je soulignerais t'as très bonne attitude en vers moi. Je garde aussi en tête ce moment et peut être qu'un jour je pourrais te rendre l'appareil, même si j'espère de tout coeur ne pas te voir comme j'ai été tout à l'heure. Sa main serra légèrement l'épaule de Pete et son regard se plongea dans celui du novice. Merci beaucoup .


Après ça Tev retira sa main, fit un grand sourire à son homologue et commença à rebrousser chemin, marchant vers le camp des sanyassans, essayant de tourner la page, mettant ce petit incidents dans un coin de sa tête afin de retrouver celui qu'il était vraiment. L'anneau avait fait des siennes une fois de plus et Tev commençais à être impatient de le quitter une bonne fois pour toute.





Je n'avais plus trop d'idée pour continuer la conversation alors j'ai pris la liberté de la finir. Post une réponse si tu en as envie y a pas de soucis. Sinon on continue à attendre Ryry ou Sam .
Revenir en haut
Rylen Korr
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 3 828
Niveau: 5
Rang: Maître du Conseil Jedi
Autre: Grand Maître Jedi

MessagePosté le: 17/12/2014 03:15:37    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant


Phyl Reez alias Arakorn ------- Vendar Olórin ----------- Elyna Faràn ------
[Maitre Jedi] - [Membre Permanent du Conseil] - [Membre Permanent du Conseil] -

Un étrange silence régnait depuis plusieurs minutes. Les jeunes Jedi s'étaient brillamment occupés des Sanyassans. Et conformément à leur devoir, ils avaient réussi à libérer les Ewoks. Cet affrontement leur avait donc apporté deux preuves: oui, Endor était bel et bien menacé par un ennemi qui prenait petit à petit forme. Et oui, les Novices étaient bel et bien capables de s'en sortir seuls. Même si ces Sanyassans n'étaient pas des adversaires coriaces, ils n'en étaient pas moins dangereux. Personne ne les avait sous-estimé et c'était là la raison pour laquelle ils s'en étaient tous sortis.

Mais alors que le calme était revenu sur le campement barbare, une question devait inévitablement se poser: pourquoi Vendar et Arakorn n'avaient-ils pas apporté leur aide à Sam et aux apprentis? Leur participation à ce combat aurait facilité la tâche et aurait réconforté le cœur des Novices qui s'étaient bien sentis seuls. Mais était-ce la bonne question à se poser? Ce qu'il fallait plutôt se demander, c'était: mais où sont passés les Maîtres Vendar et Arakorn?

Leur signature dans la Force avait disparu. Ils étaient introuvables.

-Est-ce sage de laisser les Novices se battre seuls?

Arakorn brisa le silence en premier. Il n'appréciait pas la décision de Vendar et le faisait savoir. Le Membre du Conseil mit quelques instants à réagir mais ne prit aucunement la peine de tourner le regard vers son acolyte. Son choix était fait et fort heureusement il y avait une raison logique qui l'avait poussé à agir de la sorte.

-Sam est avec eux. Il veille sur eux et j'ai toute confiance en lui sur ses capacités à les protéger, répondit le vieil homme dans un premier temps; Vendar marqua ensuite une courte pause et reprit afin de compléter sa prise de parole, il était nécessaire de nous séparer. "Son" regard est désormais porté sur nous. Nous avons détourné "son" attention des jeunes apprentis. Ils sont en sécurité, sois rassuré mon vieil ami.

Les deux hommes s'étaient arrêtés à l'entrée d'une mystérieuse grotte qui menait dans les profondeurs d'une montagne. Le camp Sanyassan était loin dans leur dos et ce n'était visiblement plus leur précaution première. Leur intérêt était porté sur autre chose. Sur "quelqu'un" d'autre. Mais qui?

Vendar se laissa traverser par les courants de la Force. "Il" était bien là, c'était indéniable. Sa signature était parfaitement visible. Sa puissance dans le Côté Obscur était telle que le Maître Jedi dut se concentrer comme jamais pour ne pas perdre la raison: "il" essayait de le pervertir. "Il" tentait de le torturer mentalement afin qu'il arrête de sonder la Force. Et bien que le vieil homme était extrêmement puissant dans le Côté Lumineux, il dut se résoudre à lâcher prise: son esprit n'était pas en mesure de lutter ! Légèrement exténué, Vendar posa une main sur l'épaule d'Arakorn afin de le rassurer sur son état de santé.

Le Maître de Pete Jeabro n'était néanmoins pas aussi dupe que ça. Si Vendar lui-même était dans un tel état après s'être servi du Tactus Otium (plus communément appelé le Sens de Force), cela voulait dire qu'une seule chose: un grand danger se cachait dans cette montagne. Un danger plus grand que tout ce qu'ils avaient pu s'imaginer jusqu'à présent.


-Mon intuition me dit d'éviter cette montagne et de retourner au plus vite au Sanctuaire afin de prévenir le Conseil.

Le vieil homme avait toujours le regard rivé sur les hauteurs de la montagne. On aurait dit que l'épicentre de la tempête qui s'annonçait se trouvait à son sommet. Quelque chose était en train de se passer à quelques pas de leur position, ils devaient laisser leur curiosité faire son travail et découvrir ce qu'il se tramait. Leur enquête touchait à sa fin.

-La mienne me dit de découvrir la menace qui plane sur les Jedi sans perdre une seule seconde de plus. Il en va la survie de notre Ordre et de ce monde Arakorn ! Je comprendrais que tu veuilles retourner auprès de tes élèves afin de t'assurer de leur sécurité mais j'ai besoin de toi à mes côtés pour affronter le Mal qui habite ces cavernes.

Arakorn eut quelques secondes d'hésitation mais il rassura immédiatement Vendar lorsqu'il attrapa le manche de son sabre laser et qu'il posa sa main gauche sur l'épaule du vieil homme.

-J'irais jusque dans la gueule d'un Sarlaac avec toi mon très vieil ami.

Le Membre du Conseil laissa paraître un sourire qui se dissipa aussitôt: la menace qu'ils allaient affronter n'était pas des plus réjouissantes. Il se pouvait qu'ils ne ressortent jamais de cette montagne.

La nuit d'Endor n'avait jamais été aussi noire. Les ténèbres s'étaient emparés de la paisible lune depuis quelques heures. Le chaos s'installait petit à petit sous les yeux des Chevaliers Jedi qui réagissaient certainement trop tard. Le Mal était passé à l'action. Seraient-ils en mesure de contrecarrer ses plans? Ils avaient une chance de le retarder. Mais ils ne pouvaient plus l'arrêter. Ils n'avaient plus le temps de se défendre face à cette Ombre qui comptait bien recouvrir ce monde.

Le Côté Obscur était passé subitement à l'offensive. Aucun Jedi ne l'avait vu arriver, si ce n'est quelques-uns d'entre eux (dont Vendar) qui avaient désespérément tenter de transmettre la raison à leurs confrères. En vain. Beaucoup se pensaient en sécurité sur Endor. Ils s'étaient trompés depuis le début. Ils devaient désormais tout faire pour ralentir la progression de l'adversaire. Car celui-ci avançait. Dans l'ombre. Et il était sans pitié. S'il devait attaquer en pleine nuit et planter un poignard dans le dos, il le ferait. C'est exactement ce qu'il comptait faire.

Les sabots d'un animal raisonnèrent dans les bois autour du campement Sanyassan ravagé. Un cheval blanc d'une rare beauté apparut alors face à Tev, Sam, Lethos, Yae-Wan et Pete Jeabro. Un cheval blanc surmonté par... Elyna Faràn, l'une des Douze du Conseil Jedi ! Sa présence en ces lieux pouvait aisément rassurer Tev et ses camarades: il s'agissait de l'une des plus puissantes Jedi de l'Ordre. Aussi puissante que Vendar lui-même. Sa maîtrise de la Force était sans égale parmi les Douze et était reconnue de tous. Elyna était d'ailleurs souvent comparée à une Lumière vivante: sa cape blanche, ses cheveux resplendissants de couleur et son sabre laser argenté la trahissaient certainement.

La charmante femme descendit de sa monture et se rapprocha des jeunes Jedi vers lesquelles elle tendit une main pleine de chaleur. Les Novices ne s'en rendraient certainement pas compte, mais elle utilisait secrètement le pouvoir de la Chaleur de Force: elle avait sentit dès son arrivée le mal-être de Tev et de l'élève d'Arakorn, Pete. Ce pouvoir devait leur redonner confiance en eux. Elyna fit ensuite un pas en direction de Sam à qui elle sourit: le preux Chevalier Jedi avait réussi à retrouver la trace de Vendar et compagnie comme elle lui avait secrètement demandé.

Cependant, quelque chose clochait. Elyna tourna la tête dans toutes les directions afin d'en être sûre. Elle s'adressa alors aux jeunes Jedi qu'elle avait en face d'elle.


-Vendar. Où est-il.

Ce n'était pas une question, même si ça en avait l'air. Faràn savait d'ores et déjà où était Barbe-Blanche. C'était l'une des raisons pour lesquelles elle avait quitté le Sanctuaire en pleine nuit pour se joindre à la troupe. Car à priori, elle avait de nombreuses informations à transmettre à ses camarades Jedi.

-Les Sanyassans nous ont leurré. Ce camp, dit-elle en montrant de la tête celui dans lequel ils se trouvaient, n'était qu'une des nombreuses bases qu'ils ont implanté dans la région. Une de leur armée est en ce moment-même en marche vers notre Sanctuaire. La guerre est proche.

Le ton de la charismatique Elyna Faràn pouvait porter à confusion. Les Jedi étaient en danger de mort et pourtant elle ne semblait pas inquiète pour eux ! Comme s'ils n'avaient aucune crainte à avoir... Mais c'était là la personnalité très particulière de la ravissante femme.

-Rentrez au Sanctuaire. Maintenant. Les nôtres ont besoin de vous.

L'ordre était clair. Et pourtant, Pete et ses camarades devaient certainement se demander pourquoi Elyna Faràn était venue jusqu'ici les prévenir alors que son aide aurait été précieuse au sein du Sanctuaire. N'aurait-il pas été plus judicieux d'envoyer un émissaire clone pour leur faire passer le message?

La femme aux longs cheveux argentés avait désormais les yeux rivés vers le Nord de la forêt. Elle percevait dans la Force le lieu où s'étaient rendus Vendar et Arakorn il y a quelques minutes en arrière. Un Mal très dangereux se cachait là-bas. Alors qu'elle tentait de se rendre plus loin et d'analyser la nature de ce danger, elle se heurta à une Ombre qui faillit lui couter la vie. Elle se battait mentalement avec une incarnation du Côté Obscur de la Force !


-Vendar. Non !

Elyna s'écroula lentement sur le sol mais se rattrapa au dernière moment. Seul un être capable de pénétrer dans son esprit aurait pu savoir ce qu'il venait de se passer. Mais le Maître Jedi avait repris ses esprits. Elle monta aussitôt sur son cheval et, face à l'incompréhension des apprentis et de Sam, décida de leur donner quelques informations supplémentaires.

-L'origine de cette menace se trouve dans cette direction, au Nord. Vendar et Arakorn sont partis la combattre. Ils sont en danger. Partez maintenant afin de protéger le Sanctuaire: je m'en vais aider vos mentors, dit-elle en lançant un dernier regard en direction de Tev, Pete et Yae-Wan, les trois Novices concernés par les derniers mots qu'elle leur avait confié.

Le cheval blanc disparut dans l'obscurité de la forêt. Sam, Lethos et les trois Novices avaient désormais un choix à faire. Car dans cette situation, l'ordre de Maître Faràn n'avait que très peu d'importance: ils devaient d'abord écouter leur coeur. Si leur cœur leur disait de retourner au Sanctuaire et d'aider l'ensemble des Jedi face aux guerriers Sanyassans, alors ils devraient retourner là-bas. Mais si leur cœur leur disait d'aller aux côtés de leurs Maîtres, ceux avec qui leurs aventures avaient commencé il y a quelques heures en arrière, alors ils devraient aller outre la volonté d'Elyna Faràn afin de venir en aide à Vendar et Arakorn comme elle avait décidé de le faire.

Quelque soit leur décision, celle-ci aurait des répercussions importantes. Susceptibles d'être bonnes comme mauvaises.
HRP: Un MP vous a été envoyé !

_________________________
- 1/ Soresu - III - Parades (Défense) =) Rylen en fait sa principale technique de combat -
- 2/ Shien - IX - Coup vif à l'adversaire (abandonnée au fil des années au profit de l'Ataru) -
- 3/ Sokan - VIII - Frappes rapides et brèves -

-Histoire du Maître Jedi-
-Possessions du Maître Jedi-
- Second perso: Rick O'lonell -
Revenir en haut
Dark Oblivius
Ordre Sith

En ligne

Inscrit le: 08 Mar 2008
Messages: 1 245
Niveau: 5
Rang: Seigneur Sith
Autre: Ex-Chevalier Jedi / Sith Indépendant

MessagePosté le: 17/12/2014 13:14:08    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

-" Tev, je peux comprendre tes doutes, tu n'es pas encore un jedi ni même un padawan, mais cependant ce titre ne s'accorde pas au seul rat de bibliothèque, comme le précise Pete, un jedi doit savoir se défendre, même sans sabre ni arme d'aucune sorte et parfois sans la force elle même, mais tu es encore jeune pour le comprendre. Lors de mon apprentissage, Coruscant fut attaqué par la CSI après l'avènement de l'Empire et je n'étais guère plus entraîné que toi, et durant cette bataille j'ai été en prise avec un chasseur de prime contre qui j'ai bien faillis perdre la vie, j'ai passé plusieurs mois dans une cuve à bacta.

Il faut que tu comprennes que la voie du Jedi ne sera d'aucun repos et si face aux épreuves qui t'attendent tu n'es pas en mesure de garder ton sang froid alors et je te dis cela en tant qu'ami tu n'es pas fais pour être Jedi. Mais cette phrase aurait pu être exact si tu n'étais pas en possession d'un artefact sith. N'oubli pas que la force est présente en chacun de nous, mais j'ai aussi appris que des êtres ayant une connexion assez puissante dans la force pouvait la transmettre à des objets. Cet objet est lié au côté obscur et à tout ses atraits. Il faut que tu te rende compte que cet anneau cherche à retrouver son maître et qu'il se servira de toi pour atteindre cet objectif en te corrompant et en t'éloignant de tes compagnons ente rendant aggressif et impulsif, il faut que tu puise dans tes forces pour lutter contre ce mal, si tu n'en es pas capable alors cette quête est vaine... "-

Rangeant mon sabre ne regardant pas la réaction de Tev qui continua a discuter avec Pete. Cherchant des objets utile je me rendis compte que quelque chose clochait, je ne ressentais plus la présence de Maître Vendar ni d'Arakorn. Cependant, une autre présence plus inquiétante encore émergea. Encore un peu faible je ne me rendis pas compte tout de suite d'où venait cette présence. Mais plus je m'y attardais, plus je pouvais la distinguer et surtout l'entendre. Lachant instantanement les quelques babioles que j'avais ramassé pour fixer Tev et plus précisement l'anneau.. Je le sentais, je sentais son appel.. Il sait ce que je suis, qui je suis. Mon sang se glaça en comprenant que à ce moment précis je n'étais qu'un livre ouvert. Secouant nerveusement la tête je me mis à genoux afin de ramasser ce que j'avais fais tomber.

Mon trouble passa au second plan quand je ressenti une présence positive dans la force, une présence que je connaissais. C'était maître Faràn. Nous apprenant que le sanctuaire allait être attaqué. Tout se passa rapidement, tombant légèrement et nous apprenant que Vendar et Arakorn avaient disparut. Sans nous laisser le temps de réagir, Faràn  disparut aussi tôt. M'avançant pour faire face aux Novices.

-" Novices... Je ne vous donnerais aucun ordre, mais pour ma part, je me refuse à laisser trois Maître à la merci d'un adepte du côté obscur, l'ordre pourra se défendre et se n'est pas 4 Jedi dont trois novices qui changerons la donne. Yae, rebrousse chemin vers le sanctuaire le plus vite possible, une fois la bataille fini, informe le conseil de notre mission et qu'il nous envoi des renforts. Tev et Pete, je comprend vos doutes, mais je ne pourrais pas y arriver tout seul, de plus grâce à l'anneau que détient Tev nous pourrons nous guider à travers la forêt, un peu comme une carte. Plus le mal avancera ses pions, plus Endor sera plongée dans l'obscurité, prenez de quoi faire des torches et de la nourriture, on ne sait pas combien de temps cette mission durera.  Je vous donne deux minutes avant de partir, Yae, va maintenant ne perd pas une seconde et ne te retourne sous aucun pretexte. VA !  "-

Les Novices s'activant, j'activais mon sabre passant le premier dans la direction indiqué par Maître Faràn...
_________________________
Casier= http://star-wars-rpg.soforums.com/t3914-Casier-n-200803.htm
Revenir en haut
Pete Jeabro
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2013
Messages: 143
Niveau: 2
Rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 18/12/2014 22:08:21    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

Pete fut surpris par le brusque changement dans l'humeur de Tev. Il ne s'attendait pas à déclencher pareille réaction et ne réalisait absolument pas la prétendue sagesse de ses propos. Les compliments du Féeorrin lui allèrent droit au cœur. Jusqu'alors, on ne l'avait guère complimenté pour sa sagesse, qu'il n'avait probablement pas souvent manifestée. Visiblement, ses paroles avaient eu un profond effet sur son compagnon novice et l'avaient subitement calmé. Jeabro se demandait bien quel avait été le déclic, dans ce qu'il avait dit, permettant au jeune géant bleu de retrouver son optimisme naturel. Le jeune homme réalisa que jusque là, il ne s'était pas intéressé à la fameuse relique Sith. Apparemment, selon Tev, elle avait une influence forte sur les sentiments de son porteur. Peut-être que Jeabro pourrait le soulager de sa peine en le relayant régulièrement ?

- Tu n'as pas à te sentir honteux, Tev. Tu ne m'as pas énervé, ni ne m'as agacé. J'avoue m'être emporté également, et j'aurais dû mieux me contrôler. Tout comme toi, cette situation dans laquelle nous sommes exerce une certaine pression sur moi. J'apprécie tes compliments à leur juste valeur, comme je l'ai fait à l'instant pour tes critiques. Sache que c'est tout naturellement que je te suis venu en aide, car j'ai senti que tu en avais besoin. Nous devons nous entraider, et c'est avec honneur que je te soutiens. Cet anneau semble être un lourd fardeau, et j'aimerais t'aider à t'en débarrasser. En ce qui concerne nos maîtres, je mettrai bien évidemment en garde Phyl Reez de la menace grandissante que constitue cette relique, et du danger qu'elle représente sur de simples novices comme nous, mais aussi sur Endor tout entier. Et je ne doute pas que tu me viendras en aide si j'en éprouve le besoin. Mais surtout, ne te sens pas redevable envers moi : je te rappelle que je serais certainement un tas de chair fumante à l'heure qu'il est, si tu ne t'étais pas précipité dans la mêlée pour te battre à mes côtés.

Mais en parlant des maîtres... Pete ne savait toujours pas où est-ce qu'ils étaient passés. Il avait beau retarder le plus possible le moment de poser la question fatidique, mais il fallait bien admettre qu'il avait perdu toute trace de leurs mentors. Le jeune homme retourna à l'endroit où il avait laissé son cheval et ne trouva nulle trace des deux vénérables Jedi, si ce n'est leurs propres montures. Jeabro ne croyait guère à la thèse d'un enlèvement ou d'une mystérieuse disparition. Ces deux chevaliers étaient bien trop expérimentés pour se faire attaquer et éliminer sans laisser la moindre trace... N'est-ce pas ?

Soudain, Pete entendit des bruits de sabots galopant. Avec une lueur d'espoir, il se précipita dans le campement ravagé afin d'accueillir Phyl et Vendar. Mais si leurs chevaux étaient aux abords du camp, alors ce ne pouvait être eux ! Toutefois, la vision du chevalier tout de blanc vêtu, monté sur un destrier étincelant réconforta quelque peu le novice. Il sentait dans la Force la puissance d'un maître confirmé. Était-elle envoyée par les deux disparus ? Mais, même si sa présence était rassurante, ses propos ne l'étaient absolument pas. Elle aussi avait perçu la disparition de Vendar et Phyl et, en plus, annonçait de sombres événements.

Son idée n'était pas mauvaise. Il y aurait besoin de force (dans tous les sens du terme) afin de défendre au mieux le Sanctuaire. Mais le malaise qu'éprouva la chevalière fit douter Pete. Son plan avait beau tenir la route, l'idée d'abandonner son maître, même entre de si bonnes mains, ne le tentait guère. La Jedi avait donné des ordres. Ceux-ci étaient certainement pensés par des personnes plus expérimentées que Jeabro et donc qui avaient une meilleure visiblité que lui de la situation. Toutefois, la logique de Pete s'opposait à son instinct (ou ses émotions?). Obéir aux ordres de ses supérieurs lui paraissait judicieux (un héritage de sa formation à l'armée, sans doute), mais il ne pouvait concevoir de laisser en péril son maître. Remarque, celui-ci l'avait laissé seul dans les grottes d'Ilum, car le combat était propre à Pete et non à Phyl. Peut-être que cette fois-ci, Jeabro devait laisser Maître Reez à ses propres combats...

Néanmoins, l'intervention de Sam mit fin à la réflexion interne du novice. Pete partageait son point de vue, même s'il n'avait pas la même définition de « 
Je ne vous donnerai aucun ordre ». Le maître Jedi avait su faire la part des choses et assigner rapidement des tâches. Jeabro s'engageait à aller secourir les trois maîtres s'il était certain qu'au moins une personne s'acquitterait de prévenir le Sanctuaire. Dans le cas contraire, il accepterait d'effectuer ce devoir et d'aider au mieux à la défense du lieu sacré des Jedi. Constatant que Yae-Wan et Lethos s'en chargeaient, Jeabro alla récupérer les chevaux, dont celui transportant ce qu'il avait ramassé dans le campement dévasté. Ainsi, il voyageraient plus vite. Et même si la présence du Côté Obscur effrayerait sans aucun doute les montures (et pas seulement elles), la maîtrise de la Force permettrait sûrement de les calmer.
_________________________
Forme III - Soresu
Forme IX - Shien


Revenir en haut
Tev
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2013
Messages: 643
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 07/01/2015 16:17:30    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

Des mots , de simple mots ont réussis à me redonner le sourire. C'étaient ceux de Sam et de Pete, qui ont pu tout deux me ramener vers le calme du novice que je suis et non de l'étudiant stupide et vindicatif que j'ai été pendant quelques minutes. Heureusement qu'ils étaient là pour me faire retrouver la raison. D'après ses paroles Sam comprit que je portait une relique du coté obscurs, et que c'était elle qui m'avait influencé et changé ma façon d'être. Il me donna des conseils que j'écoutais et enregistrais avec attention. Il avait bien raisons de surcroit il faut que je puise dans mes forces pour contrer se mal. Après tout ça devrait être moi qui l'utilise et non l'inverse.

En arrivant de nouveau au camp sanyassan je fut surpris, maître Vendar et Reez n'étaient plus là. Il ne restait en faite que Lethos, Yae et la femme à la peau rouge dont je ne connaissais rien en y réfléchissant. J'ai voulus ouvrir la bouche pour posé une question mais je n'eus pas le temps. Des bruits de sabots se firent entendre puis arriva une femme au cheveux blanc argenté d'une beauté pure que j'avais rarement vu. Sur sa monture elle vint à notre rencontre, je l'a reconnus tout de suite. Il s'agissait d'une des membres du conseils jedi. Je ne me souvins plus de son nom mais par contre je n'oubliai pas qu'elle m'avait dit être proche de la force et qu'elle m'avait fait rentrer dans l'ordre jedi en tant que novice. C'est donc avec un grand sourire sur les lèvres que je l'ai accueilli.
Elle descendit de son cheval et sans dire un mot marcha vers Pete et moi. Elle tendit la main et une légère lueur s'en dégagea ainsi qu'une douce chaleur. Je ne savais pas du tout ce qu'elle faisait mais je sentais un sentiment de bien être en moi. Encore une fois avant même que je ne puisse dire quoi que se soit on me coupa la parole. Le maître jedi nous annonça que nous étions tombé sur un leur et qu'une armée se dirigeait vers le sanctuaire jedi, elle nous ordonna d'y rentrer pour le défendre avant d'avoir un léger malaise qui me fit douter de ses ordres. Elle se reprit et nous informa qu'elle allait aider nos maitres en partant dans une direction qu'elle nous montra. Avant même que je ne puisse réagir de n'importe quelle façon elle repartit sur son cheval blanc et à grand galop.

Suite à ça le chevalier Sam nous fit face nous expliquant ses intentions et ce qu'il attendait de nous. Je n'eus que peu de temps pour me décider mais j'ai vite été d'accord avec ce qu'il voulait. Moi aussi je n'avais pas envie de laisser Vendar et Arakorn se battre seul contre le mal et l'obscurité. Sam avait donné ses recommandations et j'allais me mettre à la tache quand je me sentis étrange, mes yeux se fermèrent et une nouvelle vision apparu. Je vis des ombres , des roches , de l'obscurité. Au milieu maître Vendar, Arakorn et la maître jedi au cheveux d'argent, tout trois sabre laser à la main. Ils se battaient contre quelque chose de sombre. Un humanoïde, mais pas n'importe lequel celui que j'avais vu dans mes visions passés , le cavalier noir qui tuait Arakorn, Pete et Yae-wan. La lutte était terrible je ne voyait que des ombres , tranchant l'ennemi qui revenait toujours en surnombre. Les trois jedi se battaient férocement contre leur adversaire, enchainant les coups de sabres et les attaques de forces. Mais le combat était vain, je les voyais perdre leur force petit à petit jusqu'au moment où l'être fait de ténèbre leur envoya une attaque surpuissante déployant contre les trois maîtres toute la puissance du coté obscur. Sans aucun moyens de défense je les vis tomber l'un après l'autre sur le sol. Sortant de ma vision je sentis mon corps s'affaiblir et je tombai sur le genoux. J'ai posé mes mains sur mes cuisses, et j'ai essayé de me reprendre. La vision que je venais d'avoir me troubla énormément mais je n'étais pas au bout de mes peines.

Alors qu'une larme incontrôlable coula le long de ma joue je me sentis repartir dans le monde du songe pour une seconde vision. Cette fois je vois le camp ewok Naa'fru dans lequel j'avais rencontré le chaman Lokee en flamme. J'entends des cris, des pleures. La vision avance et je reconnais d'un coup le sanctuaire jedi, dévasté, totalement en flamme, des cadavres de jedi mais aussi d'ewoks jonchant le sol. Je vois des hommes mais aussi des femmes et même des enfants baigner dans un bains de sang, des ombres flottant tout autour d'eux. J'essaye de reconnaitre quelqu'un mais je n'y arrive pas, les corps sont mutilés . Celle vision fut plus courte que la première mais elle me fit tout autant mal. Je sortis de transe et une seconde larmes coula le long de mon autre joue. Je ne me sentais pas du tout bien, mon coeur était lourd de tristesse et de chagrin pourtant je savais que je ne devais pas ressentir ses émotions.
Sam et Pete étaient en train de se préparer à repartir, je devais me ressaisir tout seul, comme me l'avait Sam je devait puiser dans mes forces et combattre. J'ai baissé la tête et j'ai dit à voix basse :


- Tu n'as pas pu me faire quitter mes compagnons alors tu veux me faire souffrir c'est ça. Tu essaye de m'affaiblir. Tu me montre une versions du futur dans laquelle ton maître est le grand gagnant. Je ne peux y croire, je ne peux envisagé ces évènements comme étant la vérité. Tu m'as fait basculer tout à l'heure mais cette fois tu n'y arriveras pas. J'ai repris confiance en moi, mes amis m'ont aidé, et le maître jedi m'a offert de la chaleur et de l'espoir. Je t'ai déjà contré et je vais recommencer. Cette fois ci tu ne gagneras pas, en faite tu ne gagneras plus !

Mes paroles avaient été dites avec une tel conviction que je ne sentis plus l'attraction de l'anneau sur moi. Prenant appuie sur mes genoux je me relevai, séchai mes larmes et inspirai un grand coup. Devais-je parler de ces visions avec les autres? Je ne pense pas puisqu'elle étaient fausses. Ca ne servait à rien d'induire mes compagnons en erreur.
Je cherchai du regard ce qu'on pouvait emporter avec nous et vis Lethos et Yae-wan prendre deux cheveux et partir vers le sanctuaire nous laissant seul Sam, Pete et moi . Ils avaient fait leurs choix et n'avaient pas besoin de l'expliquer c'est pourquoi je ne tentai pas de les arrêter. J'avais moi même fait un choix, tout autre évidement, et je ne me voyais pas le justifier, du moins pas dans l'immédiat.

Les deux cavaliers partirent en trombe tandis que j'accrochais du tissus à des bouts de bois pour faire des torches. Mon intuition me disait que l'obscurité était devant nous, mon corps lui me disait qu'il était en pleine forme, que le sanglier loup l'avait remplie d'énergie et que du coup la nourriture était à ce moment là superflu. Nous allions vite pouvoir nous remettre en marche les deux minutes que Sam nous avait donné étant plus qu'écoulés.
Revenir en haut
Pete Jeabro
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2013
Messages: 143
Niveau: 2
Rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 12/01/2015 22:10:27    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

Le trio s'était mis en route. Le Maître Sam ouvrait la marche, suivi des deux novices. Tous trois étaient silencieux : aucune parole ne méritait d'être prononcée. Ils savaient tous vers quoi ils se dirigeaient : l'obscurité. Chaque pas que faisait sa monture augmentait la pression ressentie par Pete. Les heures à venir seront les plus déterminantes pour Endor. Le jeune homme ressentait la lourde pression sur ses épaules : seule la poignée de Jedi dont il faisait partie était consciente du danger, ce qui rendait le poids de leur mission encore plus important.

Une énième fois, Jeabro tenta de se calmer en respirant calmement. Mais il demeurait trop agité pour pouvoir méditer pleinement. Les trois maîtres partis devant eux couraient un danger immense. En quoi Tev et lui pouvaient-ils réellement leur venir en aide ? Bien sûr, Pete ne doutait pas de ses compétences, mais il connaissait ses limites. Toute sa bonne volonté, conjuguée à celle de Tev et Sam suffirait-elle à sauver Vendar, Reez, la Jedi et le reste de la lune ? Lorsqu'il ne parvenait pas à méditer, Pete ne pouvait s'empêcher de réfléchir à la situation et de retourner le problème dans tous les sens. Quelle menace les mentors de Tev et lui étaient-ils partis affronter ? Quelle forme concrète revêtait-elle ? Celle du cavalier de la vision du Féeorin ? Et puis, comment se faisait-il que les Sanyassans aient pu installer tant de campements sans inquiéter les Jedi ? Car, selon la vétéran qui les avait rejoint un peu plus tôt, il y avait de nombreux camps dans la région. Enfin, si elle désirait que tous les voyageurs retournent au Sanctuaire, pourquoi avait-elle indiqué l'endroit où se trouvaient Phyl Reez et Olodrin Vendar ?

L'agitation de la monture de Pete interrompit le fil de ses pensées. La bête était aux aguets. Il ne fallait pas être un maître avéré pour comprendre la raison d'un tel désarroi : le Côté Obscur était présent partout autour d'eux. Impossible de ne pas le sentir. Un mélange de peur et de méfiance s'installa en Jeabro. Ca y est, le moment fatidique approchait. Le groupe venait de s'arrêter devant une sombre et inquiétante montagne, qui semblait les juger de sa hauteur vertigineuse. Aucun doute, la source même de toute cette noirceur venait de ce gigantesque mont.

Tev avait eut la présence d'esprit de venir avec des torches. Il en distribua à chacun des Jedi. Pete, qui avait trouvé un peu de nourriture, mangea un rapide morceau et donna quelques vivres aux autres. Puis, d'un commun accord, le trio laissa les chevaux et entra dans l'obscurité de la montagne.

Malgré la présence des torches, l'obscurité restait très dense. Jeabro avait l'impression de progresser en plein brouillard. Peu rassuré, il suivait les deux autres Jedi, prêt à sortir son sabre-laser à la moindre alerte. Le danger était omniprésent, Pete le sentait dans la Force. Mais, parallèlement, ses sens semblaient confus. Dès lors qu'il essayait de se connecter à son environnement, d'écouter ce que la Force lui disait de cette montagne, il n'osait s'aventurer d'avantage. Tout n'était que corruption. Il avait l'impression d'avancer à l'aveugle. Tentant de se rassurer, il suivait du mieux qu'il pouvait ses compagnons. Si jamais ils se séparaient, alors ils deviendraient immédiatement des proies faciles pour les ténèbres de la montagne.

Décidément, pénétrer dans des grottes n'apportait rien de bon ! La dernière fois, Pete avait eu affaire à toute une garnison de la CSI, maintenant, le danger qu'il affrontait était bien pire. Pourtant, lors de son excursion à Ilum, il n'aurait pas imaginé affronter plus grand danger avant longtemps. Et voilà qu'il suivant deux lueurs devant lui, se préparant à faire face à un péril inconnu et mystérieux. Il devait se ressaisir et arrêter de penser à ce qui pouvait lui arriver de pire ! Au contraire, il devait voir le positif et chercher à savoir comment faire pour endiguer la menace. Tout en réfléchissant et en cherchant à se rassurer, Jeabro suivait les deux autres Jedi. Ils débouchèrent sur une intersection, mais aucun des deux chemins ne semblait plus attirant que l'autre. Par où avaient bien pu passer les trois maîtres ? Pete tenta de s'ouvrir à la Force afin de savoir le chemin emprunté par les membres de son ordre, mais la Côté Obscur l'empêchait de voir clair. Après une rapide concertation, le groupe décida de poursuivre sa route et de ne pas s'engouffrer dans le chemin obliquant. Mais alors qu'il passait devant l'embouchure de l'autre passage, Jeabro aperçu un éclat de lumière au loin. Il s'arrêta afin de voir ce que cela pouvait bien être. De la lumière en un lieu pareil était nécessairement un signe positif, non ?


- Hey ! Vous avez-vu ? Demanda Pete à ses congénères.

Ne remarquant aucune réaction de leur part, il se tourna vers eux. Un élan de panique l'envahit lorsqu'il réalisa qu'ils avaient disparu ! La lumière de leur flamme n'existait plus ! Comment avaient-ils été aussi rapide pour avancer dans le tunnel ? Jeabro raffermit son emprise sur sa propre torche, seul objet de lumière dans les environs. Il la considérait comme une source protectrice, celle qui lui permettait de voir et qui, par dessus tout, le rassurait. Il se rua dans le tunnel emprunté par ses acolytes afin de les rattraper. Il entendait ses pas résonner sur le sol rugueux de la grotte. Mais il s'arrêta rapidement. Les ténèbres étaient bien trop imposantes pour qu'il puisse courir ainsi, sereinement. Il tenta de sentir la présence de Sam et Tev dans la Force, mais n'y parvint pas non plus, pour les mêmes raisons. Il devait l'avouer : il était perdu, et seul.

Prudemment, le novice continua sa route, espérant à tous prix retomber sur ses compagnons. Il marcha longuement mais ne trouva personne. Il tentait de chasser toute pensée négative, ne voulant pas céder à la peur. Il savait que si tel était le cas, il ne sortirait jamais d'ici. Toutefois, il ne cessait de jeter des regards inquiets à sa torche dont la flamme diminuait peu à peu. Bientôt, il sera plongé dans le noir complet, ce qui ne le réconfortait guère...

Puis, à une autre intersection, il vit de nouveau l'étrange éclat de lumière. Curieux, il se décida à s'en approcher. Peut-être que les autres l'avaient aussi vu et avaient également décidé d'en savoir plus à ce sujet. Ce serait alors l'occasion de les retrouver. Pete entama une nouvelle marche, éreintante. Son cœur s'accéléra lorsque sa torche finit par s'éteindre. L'obscurité environnant l'inquiétait fortement. De plus, les bruits étranges présents dans le cœur de la montagne ne l'aidaient pas à se remonter le moral. Curieusement, Jeabro renforça sa prise sur le bout de bois éteint, comme s'il contribuait à sa protection, comme s'il pouvait veiller sur lui et lui éviter tout danger. Il savait ce comportement irrationnel et stupide, mais il avait peur. Cela ne servait à rien de se le cacher ; il devait accepter ce fait : oui, Pete Jeabro, novice Jedi, vivait en ce moment dans la peur. La peur d'échouer, la peur de ne jamais sortir de cette grotte, la peur de... mourir. Personne à part lui ne pourrait le sortir de là. Il devait se ressaisir ! Le jeune homme ferma les yeux (ce qui ne changeait à rien ce qu'il voyait) et respira profondément pour se calmer. Il pouvait le faire ! Il parviendrait à accomplir sa mission ! Car sortir d'ici ou non, tant que la menace n'était pas écartée, cela revenait au même. Il devait progresser dans cette montagne, retrouver les Jedi, et se battre à leurs côtés ! Et pour cela, sa seule piste était l'éclat de lumière. Il devait le suivre, comme il suivait habituellement la Force.

La source lumineuse scintillait régulièrement, aidant le novice dans sa progression. Ne pas pouvoir se fier aveuglément à la Force comme il le faisait depuis le début de sa formation le perturbait quelque peu. Mais, après tout, il avait vécu une vingtaine d'années sans savoir qu'il y était sensible. Il lui suffisait de faire comme il avait toujours fait ! Il finit par déboucher sur une caverne où quelqu'un semblait l'attendre. Il ne voyait rien d'autre que l'homme, au centre, éclairé par une source lumineuse émise d'un endroit indéterminé au dessus de lui. Jeabro comprit que l'éclat de lumière qu'il n'avait cessé de voir était le reflet de cette source sur le pistolet blaster que cet homme avait à la ceinture.

Mais, ce qui surprit le plus Pete, ce n'était pas que quelqu'un l'attendait dans cette montagne, mais que
son père l'attendait !

- Père ? Demanda-t-il, peu assuré.

L'homme ne répondait pas. Mais que faisait-il ici, sur Endor ? Et surtout, au cœur de cette montagne ténébreuse ? Oscar Jeabro était un officier impérial, pilote émérite. Sa présence en ce lieu ne se justifiait en aucun cas. C'était inconcevable ! Pete ne l'avait pas revu depuis sa désertion, lorsqu'il avait rejoint l'Ordre Jedi quelques jours plus tôt. Mais cette nouvelle, en plus du changement de régime avait dû être un coup dur pour son père ! Et puis, comment celui-ci l'avait retrouvé ? Était-il là pour régler ses comptes avec son fils, ou demander de l'aide ?

Au vu de sa réaction, cela avait plutôt l'air d'être la première option ! Sans mot dire, le vétéran sortit son blaster et le pointa en direction du Jedi. Puis il fit feu. Instinctivement, Pete se jeta au sol. Le rayon laser passa juste au dessus de lui. Il avait longtemps admiré son père, mais était bien surpris de le voir viser aussi bien par une telle obscurité.


- Père ! Que faites-vous ?

Le jeune homme reçut une autre salve en guise de réponse.

- Je refuse d'utiliser mon arme contre vous !

Mais le vieux fou n'en avait que faire. Encore une fois, il tira sur son fils, qui esquiva à nouveau tant bien que mal. Il ne pourrait pas tenir éternellement... Finalement, il se résilia à allumer son sabre-laser. Le rayon bleu apparut, déviant les tirs rouges envoyés par le soldat impérial. Celui-ci restait immobile, se contentant de viser puis de tirer. Pete, quant à lui, campait sur sa position, se concentrant assidûment pour que les tirs atteignent sa lame et non le reste de son corps. Mais le manque d'entraînement le contraint à entamer de nouvelles manœuvres d'esquives. En même temps, il tentait de raisonner son père :

- Que me vaut une telle réaction de votre part ? Nous sommes dans un lieu dangereux ; nos vies sont en péril et chaque instant où nous restons dans cette caverne, nous nous exposons au Côté Obscur !

Pete finit par trouver refuge derrière un rocher. Cela lui accorda un instant de répit où il poursuivit son discours :

- Liguons nos forces pour sortir d'ici ! Je veux vous protéger !

Soudain, le soldat cessa ses tirs. Le jeune homme l'avait-il enfin raisonné ? Il releva lentement la tête, afin de voir ce qui se passait. Il eut tout juste le temps de la rebaisser, un trait passant juste au dessus de lui. Son père avait simplement attendu qu'il se redresse pour faire feu à nouveau. Tant que Pete ne saura pas les raisons qui motivaient son père, il refusera de s'en prendre ouvertement à lui. Que lui arrivait-il ?

L'impérial renégat entendit le bruit des bottes d'Oscar s'approcher de lui. Celui-ci changeait de technique. Son père ne lui donnait aucune explication, c'était anormal. Était-il possédé par les ténèbres occupant ces lieux ? Ce devait être probablement ça ! Mais comment lui venir en aide ? S'il perdait trop de temps, son propre père l'achèverait ! Pete Jeabro se sentait perdu. Il ne voyait aucune échappatoire, ne savait pas comment résoudre cette énigme. D'habitude, il arrivait à trouver un moyen surprenant pour se tirer des mauvais pas. Il avait réussi ça à Coruscant, face au Java chef de gang. Il en avait fait de même lorsque Ouinouin Pinedhuitre avait braqué son arme sur lui. Mais là, les mots ne lui servaient à rien. Il ne pouvait s'en remettre qu'à la Force. Le jeune homme ralluma son sabre-laser et bondit hors de son rocher. À l'aide de son arme, il para quelques tirs de son adversaire, puis se plaça face à lui. Il le dévisagea, un air de défi dans le regard. La source lumineuse d'origine inconnue continuait d'éclairer l'officier impérial. Son regard était haineux. Pete se concentra : il devait avoir Foi en la Force, comme il l'avait toujours eue depuis que Phyl lui en avait parlé. Il fixa intensément son père et lorsque celui-ci brandit une nouvelle fois son arme, l'ancien pilote désactiva son sabre. Les yeux grands ouverts, il regardait toujours Oscar lorsque celui-ci appuya sur la détente. Il fit de même lorsque le laser le percuta en plein cœur. Sous le choc, il tomba à la renverse. Lorsqu'il atterrit sur le sol, un éclat de lumière se fit, irradiant la caverne. Son père avait disparu et Pete, quant à lui, était bien vivant.

Un peu sonné, il mit du temps à reprendre ses esprits. Il se redressa et examina sa tunique, à l'endroit où il avait été touché. Elle était intact. Tout cela s'était produit dans son esprit. Cédant à la puissance du Côté Obscur imprégnant ces lieux, il avait vu une représentation de son père. Mais, en toute logique, celui-ci n'avait jamais été présent sur Endor. Pete avait d'abord cru à ce que ses sens lui montraient, mais sa Foi en la Force lui avait fait comprendre que tout ceci n'était qu'illusion.

Bien qu'affaiblit physiquement par l'épreuve, Jeabro en ressortait mentalement plus fort. Sa Foi était inébranlable : sa mission sera un succès. Il s'accorda un court instant de méditation pour se remettre de ses émotions, avant de reprendre sa route, quittant la caverne par une autre sortie. Il devait retrouver les autres Jedi.

_________________________
Forme III - Soresu
Forme IX - Shien


Revenir en haut
Dark Oblivius
Ordre Sith

En ligne

Inscrit le: 08 Mar 2008
Messages: 1 245
Niveau: 5
Rang: Seigneur Sith
Autre: Ex-Chevalier Jedi / Sith Indépendant

MessagePosté le: 14/01/2015 00:24:14    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

Quelque chose clochait. Le côté obscur de la force prenait de plus en plus le pas sur la lune. Pourtant, il se comporte comme une armée attendant d'affamer la ville assiégée. Il faut être stupide pour sous estimer les vices du côté obscur, ce fameux cavalier noir était très intelligent, plaçant ses pions les uns après les autres afin que tous nous soyez sans espoir isolé et plus simple à vaincre. Sachant ceci, je ne pouvais m'empêcher de penser à ce plan. Aussi horrible soit-il, il est la preuve que le côté obscur est toujours à l'affût de la moindre faiblesse dans la galaxie. 


Tev était faible, je pouvais le sentir au fond de la force, l'anneau sans qu'il ne le sache puisait dans sa force vive afin de renforcer son vrai maître, mais alors pourquoi avais-je le sentiment que plus Tev s'affaiblissait, plus l'anneau resserre son entreinte sur moi. Je pouvais sentir son pouvoir... Si puissant, n'importe quel maître en possession de cet anneau serait capable de chose extraordinaire. Et pourtant et malgré sa forme unique, elle était dans les mains dans Novice Jedi qui ne savait pas comment utiliser ce pouvoir. En était-il digne ? A moins que la vraie question serait plutôt en serais-je moi même digne. 


Je chassais ces pensées loin de mon esprit en me rendant compte que la noirceur de celles-ci. 


Après une longue marche nous arrivâmes enfin devant cette fameuse montagne. La force obscur y était bien présente, je pouvais la sentir bien plus encore que nos montures agitée. Chose curieuse, il ne me masquait pas ma vision de la force, c'est comme-ci elle m'avait acceptée, comme-ci j'étais l'un d'entre eux. Un léger sourire se dessina sur mon visage. Je posai le pied à terre laissant les Novices se préparer à rentrer, allumant nos torches pour rentrer dans l'endroit le plus obscur d'Endor. 


Mon premier constat fut de ressentir à quel point l'air était mauvais, empoisonnée, je m'ouvris à la force afin de savoir quel était le but de cette manœuvre car je n'étais en aucun dupe et que chaque chose dans cet endroit avait une signification, rien n'était là au hasard. 


Continuant notre chemin silencieux à travers les couloirs noircis par le côté obscur. La faible lueur de nos torches se faisaient manger par l'ombre ne laissant que quelques mètres de visibilité. 


Et alors que j'étais perdu dans la force je pris conscience de la raison de ce poison. Nous sommes enfin de compte dans l'anti-chambre, nous allions être tester, être assez fort pour rester ici, ou bien échouer et mourir. Et la disparition soudaine de Pete confirmais mes soupçons. Je me retournais vers Tev


-" Nous allons être tester par la Montagne, n'oubli pas que ce que tu vas vivre dans les moments qui suivent ne sont que des hallucination afin de te tester Tev, résister, engage toutes tes forces ou bien tu seras terrassé par le côté obscur. Que la force soit avec toi. "-


En réalité, ces épreuves ne peuvent être vécues que individuellement, nous ne pouvions en aucun cas aider les autres, coupant toute protection avec la force, prenant une position en tailleur je lançais ma torche loin devant pour me plonger dans un noir total. Un bruit sourd résonna, puis un souffle qui me balaya les cheveux. Ouvrant les yeux je pu voir l'obscurité se faire happer pour une vague de rouge, les murs s’effondrèrent ne laissant qu'une immense plaine dévaster par la lave en fusion. En son centre, une large tour partiellement détruite. 


Je quittai ma position et pris la route pour me diriger vers cette tour. Le chemin n'avait rien de bien cornélien, plus fantastiquement chaotique que dangereux. Une fois en haut de la tour, une silhouette. Trop loin pour la distinguer je me décidai à me rapprocher pour au final tomber sur mon père. Un léger rire me fit rompre le silence.


-" Sérieusement ? Mon défis est d'affronter mon père ? C'est d'un pathétique... "-


Marchant droit sur lui alors qui dégaina un fusil blaster. Sans plus de réaction je continuais mon chemin alors qu'il tira une première fois. Le tir percuta mon épaule sans causer le moindre dommage, le second tir ne fit pas plus de dégât et le troisième encore moins, une fois à sa hauteur mon sabre s'activa et d'un coup net et horizontal sa tête tomba sur le sol. 


Le décor changea une fois de plus. Et alors que tout se brouillait, une salle apparue, ronde avec 10 portes et en son centre un promontoire avec une flamme noire éclairant toute la pièce. La flamme s'agita à mon entrée dans la salle pour prendre forme devant moi d'un spectre noire, le cavalier noir. Son sabre rouge sang s'activa.


-" Et bien et bien on se rencontre enfin... Il semblerait qu'on te ramène un petit objet, un anneau qui t'appartiendrais. Ironique ! Ton objet fétiche est dans les mains d'un Novice, et pas de bol je l'aime bien se grand gaillard. Alors se que je te propose, c'est de gentiment te faire foutre et dégager de notre planète. "-


Notre planète oui... Sam, je sais tout sur toi, et je dois dire que ton attitude ni tes pensées ne reflète en rien un Jedi, tu n'es rien de plus qu'un paria cherchant sans cesse à racheter ses fautes, au moins Paul lui savait assumer ses actes. Tu es pitoyables.


-" On progresse dit donc ! Les insultes et la pseudo morale du méchant qui veut se donner l'illusion qu'il est gentil, pas besoin d'un guignol dans un robe noir pour me l'apprendre. "-


Tu te caches derrières tes pitreries, mais au fond tu es restés l'enfant terrorisé devant l'enlèvement de sa famille sur Tatooine et sa rien ne le changera Paul Skawalker. 


Sa phrase à peine terminé nos deux sabres s'entrechoquèrent laissant place à un duel spectaculaire dans lequel chaque coup ou presque a le potentiel pour défaire son adversaire. Jouant plus sur ma physique afin de la déstabilisé tandis que lui préféré les attaques rapides et précises. Après une esquive mon poing s'écrasa sur sa mâchoire le distraillant assez pour que mon sabre s'enfonce loin dans don abdomen remontant jusqu'à sa gorge. La lueur du sabre était visible au fond de sa gorge. Le spectre tomba respirant difficilement. Et alors que j'avais baissé ma garde une volée d'éclairs jaillis laissant mon sabre disparaitre dans les ténèbres. Une deuxième me mit à genoux, puis il insista, mais plus le temps passait, plus je me nourrissais de l'énergie du côté obscur, mes pupilles devinrent légèrement plus sombre au fur et à mesure que je me relevais. 


- Oh non Sam... Tu n'es plus un jedi, je sais ce que tu es, tu es..


-" Un Sith, un sith bien plus puissant que toi "-


Arrachant son sabre de ses mains la lame rouge perfora le coeur du spectre qui dans un hurlement terrible explosa laissant les ombre m'entourer et me pénétrer au plus profond de moi. C'est à ce moment que je repris conscience, Tev était à mes côtés et plus que bouleversé, son épreuve avait du être éprouvante pour lui, je pouvais sentir sa faiblesse physique. 


-" Tu as réussi ta première épreuve dans ta lutte contre le côté obscur jeune Novice, bravos, mais maintenant, tiens toi prêt, la seconde ne devrait pas tarder, il nous faut trouver Pete avant toute chose, il ne tiendra pas longtemps sur dans cette caverne, surtout que nous ne somme pas seuls. "-


Je pouvais sentir des présences proche de nous, cette Montagne avait encore beaucoup de chose à nous montrer encore, mais nous étions au paroxysme du côté obscur et sans le vouloir mon corps se nourrissait de cette puissance et je ne craignais aucune créature quels quelles soient. Avançant à l'aide de la lumière de mon sabre nous arrivâmes sur un pont de pierre, testant sa résistance nous commençâmes à le traverser quand des sanassyans firent leurs apparitions devant nous, ils n'étaient pas nombreux et armés seulement d'épée et de lance rustique, d'un seul cri ils se ruèrent sur nous. Prenant place devant Tev je lançais une vague de force puissante qui les déstabilisa et les firent tomber dans le vide. Mais le mal était fait, nous étions repérés et des lueurs apparurent derrière nous. Il fallait continuer coûte que coûte. Courant ne prirent la porte en face de nous tuant les quelques ennemis qui apparurent devant nous pour arriver dans une salle immense ou de nombreux barbare locale avait fondé leur campement. 


-" J'espère qu'il te reste des forces, ils sont faibles, mais nombreux, reste proche de moi, je surveillerais tes arrières. Montre moi ce que tu sais faire ! "-


Très vite encerclé les sauvages attaquèrent se ruant sur nous, le combat fut compliqué par le nombre, mon sabre trancha de nombreux corps, esquivant le peu d'attaques qui auraient pu me faire du mal, repoussant à l'aide de la force le nombre toujours plus grand de sauvage. Mais devant cette cohorte nous n'avions aucun échappatoire, d'instinct je concentrai la force en moi criant à Tev de se baisser, plantant mon sabre dans le sol dégageant une poussée de force gigantesque qui pulvérisa le sol sous nos pieds nous laissant tomber dans les salles inférieurs, cependant nous fûmes séparé par une énorme paroi. Les survivants sanyassans se regroupèrent devant moi prêt à donner l'assaut, éteignant mon sabre je leur fis face.


-" Je vous ordonne de vous arrêter stupides créatures ! Je suis votre Maître et vous mes fidèles ! "-


Cette phrase s'accompagna de plusieurs éclairs de la force qui s'abattis à leurs pieds. Leur charge fut coupée net et tous se prosternèrent devant moi sans l'ombre d'une hésitation. D'autres entrèrent dans la chambre et ne donnèrent aucun signe d’agression comme-ci ils savaient que je n'étais plus une menace, mais un chef. 


-" J'ai égaré deux amis, je vous ordonne de me les retrouver stupide créature et en vie, si le moindre mal leur ai fait, votre châtiment sera pire que la mort. Toi là bas ! Je veux que tu me mène au cavalier noir sans plus attendre, lui seul sait où sont les maîtres de l'ordre. "-


Les créatures formèrent deux groupes, tandis qu'un s'occupait à retrouver les Novices, un autre forma une formation autour de moi et me guidèrent jusqu'au Maître des lieux...             



_________________________
Casier= http://star-wars-rpg.soforums.com/t3914-Casier-n-200803.htm
Revenir en haut
Tev
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2013
Messages: 643
Niveau: 0
Rang: Novice

MessagePosté le: 16/01/2015 17:42:46    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant

Je n'avais pas tord. Le temps que nous avait donné le chevalier jedi Sam était écoulé, Pete monta sur son cheval tandis que moi je mettais les torches dans les sacoches. Sam passa devant, en tant que plus haut gradé c'était logique . Nous partîmes alors sur les chemins escarpés de la forêt pour ensuite monter sur une colline avant d'arriver à la montagne. Sam c'était plusieurs fois retourné vers moi, son regard visant le mien mais plus souvent l'anneau que je portais autour du coup. Quand c'était arrivé au camp ça ne me dérangeais pas mais il se faisait de plus en plus instant et ça commençais à me mettre mal à l'aise. Nous arrivâmes à l'entrée de la grotte plus vite que je ne l'aurais pensé même si le chemin n'avait pas été très évident. Pete descendit de sa monture et je fit de même. Je pris les torches et les distribuai à chacun. Alors que Sam et Pete les allumèrent avec leur sabre laser, je jetai un oeil vers la grotte. Un sentiment de malaise me prit d'un coup. C'était comme si la noirceur de la grotte allait se jeter sur moi pour m'engloutir. Je reconnus rapidement cette sensation et compris que c'était le côté obscur de la force. Je n'avais pas spécialement peur mais quand Pete me donna une torche déjà allumer et me fit signe de rentrer avec eux dans la grotte je du quand même prendre mon courage à deux mains. Alors que nous allions entrer Sam prit le temps de me conseiller. Il m'expliqua dans quoi nous allions nous aventurer et me donna des recommandations.

A l'intérieur il faisait noir, très noir, si noir que les torches suffisaient à peine pour s'éclairer et voir où l'on marchait. Nous avancions dans les galeries, petit à petit, en faisant bien attention de ne pas se perdre de vue les uns les autres. Je suivais consciencieusement mes deux compagnon jedi qui semblaient savoir où aller. J'aurais pu essayer de deviner le chemin à travers la force mais je ne préférais pas m'ouvrir à elle dans ces lieux par peur d'être à nouveau une proie pour le coté obscur et mon anneau. Je sentais Sam et Pete en confiance dans ce qu'ils faisaient.

Avant même que je ne comprenne quoi que se soit, j'entendis un bruit fracassant, comme si des roches se brisaient. Sans céder à la panique je cherchai du regard Sam et Pete ou du moins la lueur de leurs torches mais ne vis personne. Le sol commença alors à trembler, se dérobant peu à peu sous mes pieds. J'essayai de sauter sur les morceaux de roche afin d'atteindre le rebord mais rien n'y fit et tombai dans un trou. J'atterris, après une chute étrangement longue, mystérieusement dans de l'eau, elle était fraiche mais cristalline. Trempé j'attrapai le rebord et me hissai. Une fois debout je découvris une caverne magnifique, avec une multitude de petits points d'eau clair. Sur les parois de la grotte il y avait toute sorte de cristaux, des blancs , des bleus, des verts, des jaunes et même des rouges, illuminant de toutes les couleurs la caverne. Étonné je me demandais si ce que je voyais était vraiment réel et pour m'en assurer je passai ma main sur les murs et les sols. Aucun doutes je pu sentir la fraicheur de la roche sous mes doigts. Je n'arrivais pas du tout à comprendre comme j'ai pu passé d'un labyrinthe obscur et chaud à une caverne étincelante et fraiche. Je n'avais pas trop le temps de me poser des questions j'étais venu dans un but bien précis, je devais donc continuer mon chemin.

J'avançais doucement, enjambant parfois de grandes flaques d'eau, regardant autour de moi quand j'entendis un sifflement léger mais très aigu. Me demandant d'où pouvait venir se bruit je tendis l'oreille et m'aperçus que ça venais d'un peu plus loin dans la caverne. Marchand d'un pas plus déterminé je m'attendais à tout sauf à ce que je vis. Après avoir contourné deux trois pilier rocheux je tombai en face d'une sorte d'autel creusé dans la roche. Dessus je vis l'objet qui sifflait, il s'agissait d'un petit cristal jaune d'une couleurs exceptionnel, balançant entre le doré et la couleurs qu'on les rayons du soleil de Odryn . Subjugué par son aura et sa beauté je m'approchai de lui lentement. Je l'entendais m'appeler, me dire de venir à lui. Dans ce lieux glacial il dégageait une chaleur douce mais éclatante qui me donnais confiance en moi, une lumière rassurante. Mais alors que j'approchais ma main pour l'attraper je sentis une présence derrière moi. Une voix qui me semblais extrêmement familière se fit entendre :

- Tu ne crois quand même pas mériter se cristal, Tev .

Me retournant doucement je vis se dresser en face de moi le visage d'un être que je n'aurais pas pensé revoir un jour, celui de mon défunt frère :

- Kal ? C'est bien toi mon frère ?

- Content de voir que tu ne m’aie pas oublié Tev.


Sa peau était mauve et entièrement tatouée. Il portait une bure noir et était encapuchonné, ses yeux était rougeoyant. Je fut affreusement surpris de le voir ici , en ces lieux, devant moi. Je me revoyais plus jeune jouer dans les champs de papa. Mais cette époque était bien révolue et tout en pensant aux recommandations de Sam je me suis dit que que cette visite impromptue ne pouvais être réel. Malgré tout au fond de moi j'étais heureux de le revoir, un sentiment mêlant nostalgie et joie monta en moi. Je dû mettre fin à cet micro instant de bonheur pour me concentrer sur ce qui allait venir.

- Je ne t'ai jamais oublié Kal, d'ailleurs si je suis ici c'est en partie à cause ou plutôt grâce à toi.

- Ca ne fais même pas une minute que nous sommes à nouveau réunis que tu me fait déjà des reproches. Tu ne changeras jamais p'tit frère, tu n'es qu'un râleur et un pleurnichard. Un sourire s'installa sur son visage. Tu crois pouvoir te forger un caractère et faire carrière chez les jedi mais tu trompe lourdement de voie.

- Que veux-tu dire ?

- Je veux dire que l'anneau que tu porte autour de ton coup t'apportera bien plus de puissance que n'importe quels enseignements jedi mais tu ne fais que le combattre au lieu de l'accepter et de l'utiliser. Si tu consentais à faire preuve d'intelligence et d'ambition en te servant de cette anneau tu pourrais devenir bien plus fort et plus puissant que n'importe quel jedi. Si je suis revenu c'est pour t'aider dans cette tache. Oublie les jedi, tes trois maitres sont sur le point de mourir, tu le sait tu l'a vu en vision.

Kal sortit quelque chose de sa poche. Le poing fermé il tendit la main vers moi puis l'ouvrit. Au creux de sa paume, un cristal rouge scintillait.

- Prend se cristal de sabre, viens avec moi et laisse moi te guider vers ton destin.


J'étais troublé, un mal être s'empara de moi. J'étais content de revoir Kal et qui se soucis de moi. J'avais envie d'aller avec lui rien que pour rester à ces cotés. Il savait pour l'anneau, il savait pour mes visions, avait-il vraiment raison. Est-ce que tout ce que je venait de vivre n'était pas un signe que je me trompais de chemin ? Mon esprit était torturé, je sentais son regard sombre sur moi, j'étais tenté. Il me proposait se que j'étais venu chercher chez les jedi. J'avançais doucement ma main pour prendre le cristal qui était au creux de la sienne, hésitant, ne réfléchissant pas, me laissant guider par des sentiments obscures. Alors que j'allais prendre le cristal j'entendis la voix de Vendar, de Sam, de Pete et de la jedi aux cheveux blanc. Chacun me disait plus ou moins la même chose: Ne fais pas ça Tev, ne te laisse pas manipuler par le coté obscur, ne sombre pas dans le mal.

Ma main rebroussa chemin, revenant sur mon flanc. Je commençais doucement à reconnaître les manifestations du coté obscur et la façon dont il essayait de me corrompre. En y réfléchissant je me suis dit que c'était principalement à cause de Kal que j'avais choisis la voie du jedi. Lui qui n'avait pas réussi dans le coté lumineux et qui avait trébuché dans le coté obscur, blessant, tuant et déshonorant notre famille. Ce n'était pas pour rejoindre l'obscurité mais pour la combattre que j'avais choisit d'être un jedi. Je ne voulais pas être puissant ou fort, je ne voulais pas surpasser mes maîtres mais devenir leur égale autant en sagesse qu'en combativité. Plongeant à nouveau mon regard dans le je fit un pas en arrière et lui dit :


- Non Kal, je ne le prendrais pas et je ne te suivrais pas. Je fis un autre pas en arrière.

- Quoi !? Es-tu stupide ? Je t'offre ce que tout forceux rêve d'avoir !

- C'est faux, tu m'offre ce que TOI tu voulais avoir. Mais je n'en veux pas. Je fis encore un pas en arrière tandis que mon frère referma sa main et serra le poing.

- Comment oses-tu !! Tu vas regretter de ne pas t'être joins à moi Tev ! Tes maîtres vont mourir, tes compagnons vont mourir, l'ordre jedi tout entiers va mourir et Endor va périr dans les flammes !! Quant à toi mon frère, tu vas pleurer en les regardant se faire tuer, ta souffrance s'arrêtera seulement quand le cavalier noir te transpercera de sa lame et à ton tour tu t'éteindras sans même avoir été padawan, dans un bain de sang dont tu seras le seul responsable !!!

Mon bras s'était tendu de tout son long, et quand il eut fini de parler, j'eus attrapé le cristal jaune et finis sur ces paroles :

- Tu te trompe, adieu mon frère .

Au moment ou j'ai retiré le cristal de son socle de pierre une immense lumière envahit la caverne, puis se fut le noir totale. Ouvrant les yeux doucement je me réveillai dans une des galeries adossé contre une parois. Dans ma main le cristal s'éteignit petit à petit . A peine avais-je eut le temps de me relevé que j'entendis des bruits de pas venir dans ma direction et apparemment ils devaient être plusieurs...
Revenir en haut
Rylen Korr
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 3 828
Niveau: 5
Rang: Maître du Conseil Jedi
Autre: Grand Maître Jedi

MessagePosté le: 05/02/2015 19:53:13    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins Répondre en citant


Phyl Reez alias Arakorn ----- Vendar Olórin ----------- ??? ------------- Le Cavalier Noir ------------- L'Ombre
[Maitre Jedi] - [Membre Permanent du Conseil] - [Chef des Sanyassans] - [???] - [Esprit Sith]

La Force avait voulu que l'Ordre vienne sur Endor pour ce combat. C'était sa volonté. Une façon pour les reclus de se faire pardonner après de nombreuses années de fautes avec comme paroxysme la désormais célèbre Bataille de la Forge Stellaire. C'était LEUR combat. Et Vendar l'avait compris depuis longtemps maintenant.
-L'ennemi essaiera de nous séparer, Arakorn. Il faudra que l'on reste ensemble. Ne sous-estimons pas le Côté Obscur de la Force !

Les cavernes étaient beaucoup plus sombres qu'il ne l'aurait imaginé. Cette montagne était sous l'influence constante du Mal depuis très longtemps à en croire la pression qu’exerçait le Côté Obscur sur eux. Ainsi le jugement de Vendar se révélait être juste. Comment l'Ordre avait-il pu ne pas s'apercevoir du danger qui s'était considérablement approché de lui? Bien qu'il avait eu des visions très explicites, même le sage Maître Jedi à la barbe-blanche n'aurait jamais imaginé pareille menace. Même son esprit avait été voilé. Leur présence ici était bien plus dangereuse qu'il ne l'aurait pensé, à tel point qu'il s'arrêta subitement dans sa progression afin de remettre en cause sa décision: était-il réellement prudent de s'aventurer dans l'inconnu tout seul aux côtés d'Arakorn? Ne devraient-ils pas attendre l'arrivée de plusieurs autres Jedi pour les soutenir?

-Par la Force... Arakorn s'arrêta momentanément à son tour afin de reprendre ses esprits; il souffrait mais tentait désespéramment de ne pas montrer le moindre signe de faiblesse; ce qui se cache sous cette montagne est bien plus dangereux que nous le pensions, Vendar. Chaque seconde est un combat intérieur ! un combat bien plus difficile que tout ce que j'ai déjà pu affronter au cours de ma vie.

Barbe-Blanche se retourna en direction de son vieil ami avant de lui poser les deux mains sur les épaules. Il était impossible de savoir s'il usait actuellement d'un quelconque pouvoir de la Force afin de rassurer le Maître Jedi. Néanmoins, ce dernier retrouva mystérieusement la force mentale afin de rassurer Vendar sur son état psychologique. S'il n'avait jamais connu pareil danger selon ses dires, Arakorn n'était pas né de la dernière pluie. Au cours de sa longue vie, il avait fait barrage à de nombreuses menaces du Mal. Le mentor de Pete Jeabro et de Yae-Wan Tinak avait été durant de très longues années l'un des Jedi Gardiens les plus respectés du Temple de Coruscant. Longtemps disparu de la circulation peu après la Scission Jedi, il avait préféré s'exiler aux confins de la galaxie pour diverses raisons personnelles. Lorsque son ami de longue date -Vendar- l'avait retrouvé, Arakorn avait -difficilement- accepté de revenir dans l'Ordre d'Endor. Néanmoins, Barbe-Blanche avait retrouvé une âme meurtrie de celui qui était plus couramment appelé "Phyl Reez" au sein du Sanctuaire. Quelque chose l'avait marqué à jamais. Et c'était cette chose qui l'avait poussé à revenir vers les Jedi. Comme s'ils n'étaient que la seule famille qui lui restait...

Un peu plus loin dans la caverne, Pete Jeabro et Tev se frayaient également un chemin parmi la montagne, séparés depuis maintenant de longues minutes. L'épreuve qu'ils vivaient les rendraient plus forts, c'était une certitude. Encore fallait-il survivre au reste du danger qui habitait ces souterrains obscurs. Néanmoins -et c'était un fait rare depuis plusieurs heures maintenant pour être souligné - il était écrit que les deux Novices seraient aidés dans leur quête. Manipulés et désorientés par les ténèbres et le Côté Obscur, maître en ces lieux, les deux jeunes apprentis furent tour à tour guidés par une étrange lumière blanche de forme ronde et pas plus grosse qu'une pelote de laine Alderaanienne. Était-ce la récompense de leur épreuve respective qu'ils avaient tout les deux accompli à merveille? La seule façon de le savoir était de suivre cette mystérieuse lumière qui sembla prendre une route tracée. Qu'importe où elle menait, le plus important était sans conteste vers qui elle menait. Et quelque chose (ou quelqu'un ?) leur murmurait à l'oreille que cette boule lumineuse les ramènerait vers leurs alliés Jedi...

Le silence pesant se transforma petit à petit en grondement incessant provenant de toute part. Il était impossible de savoir d'où venait ce bruit continu. La montagne trembla alors, Vendar et Arakorn avaient l'impression qu'elle pouvait à tout moment leur tomber dessus. Au fond d'eux, ils savaient qu'ils s'en approchait de plus en plus. -Il- n'était plus très loin. A vrai dire, -il- était dans leur esprit depuis le début !


-JE T'ORDONNE DE TE RÉVÉLER SERVITEUR DU MAL !

La voix de Vendar raisonna pendant plusieurs minutes dans les cavernes sans fin, provoquant un écho qui ne s'arrêtait pas. Ce cri avait été si soudain ! Arakorn ne réagit pourtant pas. Il savait ce qui avait provoqué ça chez son vieil ami. -Il- avait tenté de rentrer dans leur esprit à tout les deux afin de les pervertir ! Dans un mouvement éclair, Vendar tapa alors l'une des extrémités de sa légendaire canne blanche sur le sol, créant une vague blanche lumineuse et aveuglante qui se propagea de chaque part du chemin sur lequel ils s'étaient aventurés. La lumière qui apparut réconforta mystérieusement Arakorn qui se sentit reprendre des forces. C'est alors qu'apparut au même moment une ombre noire devant les deux hommes, une ombre qui lutta afin de résister à la chaleur émise par le Membre du Conseil Jedi.

Cela ne faisait aucun doute: -Il- était devant eux. Il s'agissait de l'Ombre !


-Pauvre fou... tu crois que ta magie marchera avec ma toute puissance, vieil homme? Vous êtes condamnés... Le Côté Obscur vous avalera un par un et vous recrachera par dégoût... Personne n'y résistera, pas même les Je'daii... Une silhouette apparut au centre de l'Ombre, mais elle était si maléfique qu'il était impossible de la distinguer correctement sans sombrer dans sa malfaisance, Les profanes qui vous accompagnent ont déjà mordu à mon piège... Ils ne résisteront plus longtemps à mon emprise... Vous serez les suivants sur la liste...

Que voulait-il dire? Arakorn alluma son sabre laser non pas dans le but de tenter une attaque suicide sur l'ennemi mais par simple réflexe. Il aurait voulu demander des explications à l'Ombre mais Vendar quant à lui ne lui laissa pas le temps d'agir: agitant le bâton dans la direction de leur adversaire commun, il fit disparaitre la menace de leur champ de vision. Ils furent hors de danger.

-Pete... je ressens sa présence ! L'Ombre a dit vrai !

-Sam et Tev sont avec lui. -Il- a réussi à amener le Féeorin et la relique jusqu'ici. Il ne faut pas qu'il l'obtienne où Endor tombera et nous emportera dans sa chute, répondit Vendar d'une seule traite, nous devons faire vite !

Vendar se rendit compte de la gravité extrême de la situation. Deux Novices étaient présents dans cette caverne, soumis au Mal qui l'habitait. S'il avait eu autant de mal à se frayer un chemin parmi ces cavernes sinueuses, il ne s'imaginait pas une seule seconde quelles difficultés devaient rencontrer Pete et Tev. Il espérait que l'Anneau garantisse à son élève une relative protection. Mais l'apprenti d'Arakorn n'aurait pas cette chance. Attrapant son bâton à deux mains, Olórin démontra la réelle nature de l'objet qui l'accompagnait de partout: la taille de la canne perdit subitement plus de la moitié de sa longueur habituelle avant de laisser échapper un laser blanc comme la neige de Hoth de chaque côté. Vendar n'avait jamais semblé aussi puissant qu'en ce jour. Et alors qu'Arakorn faisait de même avec son arme à la lame bleue azur, les deux Maîtres Jedi se mirent à courir dans une direction qu'ils supposaient être la bonne. Vendar ressentait l'Ombre qu'ils avaient aperçu quelques minutes plus tôt. Ils étaient arrivés à leur but. Le destin d'Endor allait se jouer ici-même...

Les cinq (?) Jedi présents dans la montagne ne s'en rendaient certainement pas compte, mais ils s'étaient enfoncés à plusieurs centaines de mètres dans les entrailles de la terre. C'était un monde dans lequel l'obscurité régnait en maître, sans aucune présence lumineuse pour équilibrer le tout. Ici, ils étaient des étrangers, leur présence n'était pas désirée et était malveillante pour le danger qui habitait ces environs. La question qu'ils pouvaient se poser était: est-ce qu'ils allaient revoir la lumière du jour? Leur venue ici était vouée à l'échec. Ils ne s'en sortiraient pas indemnes. Ils seraient les premiers Jedi à périr de l'influence du Côté Obscur qui comptait recouvrir la lune toute entière.

Les Sanyassans manipulés par le pouvoir grandissant du Chevalier Skawalker amenèrent le Jedi dans une impressionnante salle qui surplombait un immense gouffre noir qui n'avait pas de fond. Quiconque venait à chuter dans ces profondeurs était voué à ne jamais s'écraser pour le restant de ses jours. Il s'agissait d'un Nexus de Force, c'était indéniable. La présence du Côté Obscur n'avait jamais semblé aussi imposante.

De nombreux guerriers de l'espèce humanoïde se trouvaient ici. Lorsqu'ils aperçurent l'intrus -Sam- tous eurent le réflexe de venir lui faire un accueil digne de son statut. Ils formèrent instantanément une haie d'honneur en brandissant leur arme face à face. Au travers de la route se présenta alors un imposant guerrier Sanyassan, bien plus grand et bien plus horrible que ses congénères. Il était facile d'en déduire qu'il s'agissait d'un haut-gradé. Tout comme il était facile de constater qu'apercevoir l'un des Jedi ici-même le mettait sérieusement en rogne: c'est ainsi qu'il frappa de plein fouet l'un de ses soldats qui avait amené Skawalker jusqu'ici, l'envoyant découvrir les profondeurs des ténèbres en l'éjectant dans le vide !


-Bande d'incapables ! Attachez-le avant de subir le même sort ! dit-il en frappant de nouveau le Sanyassan le plus proche sans pour autant lui prendre la vie comme ça avait été le cas avec son camarade il y a quelques secondes auparavant.

Le regard du Sanyassan en disant long sur la haine qu'il éprouvait à l'égard de Sam. Une haine qui s'étendait en réalité à l'ensemble des Jedi, pour des raisons plutôt obscures. Des raisons... historiques... et physiques, comme l'en attestait ses cicatrices. Avait-il réellement déjà eu à affronter des Chevaliers Jedi? Sa grimace ne pouvait pas entièrement dissiper les doutes. Il faudrait bien plus que ça -des mots, par exemple- pour savoir si Sam était le premier Jedi qu'il rencontrait ou non.

Mais l'attention se détourna subitement des faits et gestes de l'impressionnant guerrier. En haut -sur le point culminant de la caverne qui surplombait l'ensemble du contingent Sanyassan- apparut un être aussi maléfique que les ténèbres. Et si la présence d'innombrables guerriers Sanyassans armés jusqu'aux dents pouvait faire froid dans le dos, c'était sans conteste la vue du Cavalier Noir qui pouvait donner des frissons. Car celui que Tev avait aperçut dans ses visions était bien là.

Le Jedi fut conduit par ses gardes du corps et le haut-gradé Sanyassan jusqu'au "sommet" de l'inquiétante caverne, sommet d'où le visage sans expression du Cavalier Noir semblait observer avec grand intérêt la venue de son ennemi. Une fois qu'ils furent face à face, seul resta le plus imposant des guerriers humanoïdes, les autres n'étant certainement pas assez nobles pour rester aux côtés de leur Maître, le ténébreux Cavalier sans visage. Ce dernier ne perdit pas une seule seconde et tendit sa main pour étrangler le Chevalier Jedi. L'emprise n'était pas assez forte pour le tuer. Elle suffisait cependant à l'intimider. C'était tout ce dont avait besoin le Cavalier Noir.


-Tu n'est pas le porteur de l'Anneau. Qui es-tu pour te présenter à moi sans me craindre? Votre espèce est tellement... arrogante !

Dans un excès de colère qui aurait fait frémir n'importe quel individu intrépide, le Cavalier Noir éjecta Sam à plusieurs mètres de distance, l'envoyant tout près d'une mort certaine alors que le vide se présentait juste derrière lui ! Dans la gigantesque salle dans laquelle ils se trouvaient, tout les Sanyassans avaient le regard porté sur la scène qui se jouait devant leur yeux, à plusieurs dizaines de mètres de hauteur sur un étroit chemin de pierre qui ne pouvait accueillir plus de deux hommes sur sa longueur. L'aura qui se dégageait du mystérieux Cavalier Noir obligeait quiconque à le regarder la peur au ventre. Cet être respirait le Côté Obscur. Il en était l'essence même. Crée par le Mal pour faire régner le Mal sur la terre des mortels. Il n'était pas de ce monde et ne pouvait être vaincu.

-KURIS ARAS J'US ?! LIEPTI NUN KURIS J'US ARAS IR NU VALIA AUKOTI J'US ZO XELAN' MIRTIS OL D'UR !

Le langage était inconnu, mais tout portait à croire qu'il était l’œuvre du Mal lui-même, parlé pour être compris par les êtres maléfiques et seulement par eux. Quoi qu'il en soit, Sam pouvait sans peine se douter que son vis-à-vis était fortement en colère d'avoir à faire à l'un des Jedi qui n'avait pas son anneau. Pire encore, le fait même de s'être présenté à lui sans le craindre ne serait-ce qu'une seconde avait fortement déplu au Cavalier Noir. Comme l'en atteste son utilisation massive des Éclairs de Force en direction de Sam sans lui laisser un seul moment de répit.

D'en bas, la scène semblait affreuse. La souffrance de Sam était sans équivoque. Tout comme la puissance du Côté Obscur qui était celle du Cavalier Noir. Arrivés au même instant, Vendar et Arakorn furent tout aussi frappés de la scène à laquelle ils assistèrent. De leur position, les deux Maîtres Jedi n'hésitèrent donc pas un seul instant: Sam était sur le point de mourir et avait besoin de leur intervention. Et tandis que le Maître de Pete effectuait un très beau saut au milieu de la troupe de Sanyassans qui était restée oisive (dans ce qui s'apparentait d'avantage à du courage plutôt qu'à une mise en scène calculée) Barbe-Blanche ouvra sa main et la dirigea vers le Cavalier Noir qui se trouvait à environ quinze mètres de lui et à la même hauteur.

-ALLEZ PARLER CETTE LANGUE DANS UN AUTRE MONDE !

La voix étonnamment puissante du Maître Jedi fit trembler chaque paroi de la caverne, manquant de provoquer un tremblement de terre fatal pour tous ! Et que dire de la Lumière de Force qu'il invoqua une nouvelle fois en direction du Cavalier Noir qui surplombait le Chevalier Sam Skawalker de ses 250 centimètres de stature: la salle fut soudainement éclairée de haut en bas et aveugla chaque individu présent qui n'avait aucune affinité avec la Force ! Les Sanyassans poussèrent des cris de désespoir, priant intérieurement pour ne pas perdre la vue à jamais alors que les plus fragiles préféraient se jeter dans le gouffre sans fond pour faire taire leur souffrance. Arakorn profita de cet instant rêvé afin d'engager le combat en solitaire et de mettre fin à la vie de nombreux ennemis qui se trouvaient dans son périmètre. Mais il trouva sur son chemin quelqu'un à sa taille: le chef des Sanyassans l'attaqua par surprise avec une masse d'un ancien temps, bien décidé à le tuer ! Arakorn fut étonné par la conception de l'arme de son adversaire, dont le manche réussit à parer sans difficulté son arme laser à la manière des vibrolames pour ne citer qu'elles. Cela étonna grandement le Maître Jedi qui, surpris par la conception de l'arme du guerrier ennemi, fut poussé sur le sol et dut battre en retraite pour ne pas se faire encercler.

Ils venaient d'avoir la preuve que cet humanoïde avait déjà combattu des Jedi par le passé.

Vendar quant à lui se fraya un chemin sur la passerelle de pierre qui menait directement à Skywalker et son bourreau. Voilà que le Jedi Blanc -comme il était souvent appelé au sein du Sanctuaire- faisait face au Cavalier Noir, s'interposant entre le terrifiant émissaire du Côté Obscur et le Chevalier Jedi qui venait de se faire durement torturer. Les deux impressionnants gaillards se faisaient face, se défiant du regard, chacun préférant attendre un mouvement de l'autre avant d'engager le combat.

Olórin Vendar attaqua le premier, double sabre-laser en mains. Ce qui obligea le Cavalier Noir à faire de même. Celui-ci dégaina au préalable une arme très différente de celle de Barbe-Blanche, pour l'unique et bonne raison qu'il ne s'agissait pas d'une arme laser ! Sa conception semblait d'un ancien temps. Il s'agissait d'une double-lame était étonnamment grande (bien plus grande en longueur que son porteur !) et le manche laissait rejaillir de son cœur la marque des ténèbres, comme cela avait été le cas avec la dague que Vendar avait longuement observé dans l'infirmerie du Sanctuaire quelques jours auparavant. Lorsque la lame du Maître Jedi vint rencontrer celle du guerrier obscur (une lame qui résista au laser du Jedi, de la même manière qu'une vibrolame), Barbe-Blanche se rendit immédiatement compte de la puissance de son adversaire.

Pour avoir combattu de nombreux adeptes du Côté Obscur dans sa (longue) vie, Vendar savait qu'il avait en face de lui un Maître des arts Sith. Ce qui rendrait sa tâche bien plus compliquée. Mais il savait qu'en affrontant le Cavalier Noir, il le mettait hors de portée de Sam et des Novices. Et c'était bien plus important que le reste.

HRP: Un MP vous a été envoyé (pour changer 8)) !


_________________________
- 1/ Soresu - III - Parades (Défense) =) Rylen en fait sa principale technique de combat -
- 2/ Shien - IX - Coup vif à l'adversaire (abandonnée au fil des années au profit de l'Ataru) -
- 3/ Sokan - VIII - Frappes rapides et brèves -

-Histoire du Maître Jedi-
-Possessions du Maître Jedi-
- Second perso: Rick O'lonell -


Dernière édition par Rylen Korr le 07/02/2015 06:11:39; édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 25/09/2018 12:10:35    Sujet du message: Trois Jedi pour Quatre Chemins

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Reste de la Galaxie -> Bordure Extérieure -> Endor Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com