Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Possessions de Lyzs

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Utilitaires -> Casiers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lyzs
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2013
Messages: 820
Niveau: 5
Rang: Générale de la Garde Républicaine

MessagePosté le: 09/01/2014 23:41:11    Sujet du message: Possessions de Lyzs Répondre en citant



~ Fiche de personnage ~
Age : 20 ans
Taille : 1,65 m
Poids : 50 kg
Physique: voir avatar (pas la série...)


Comme sur l'avatar.
Protèges bras et tibias en cortosis.



Cristal repérable à travers la Force.
Pulsation de Force à l'allumage.
Utilisable uniquement par ceux ayant déchiffré ses secrets.
Amplifie le lien entre la Force et sa propriétaire (Lv5).



 
+ 50c Insciption
- 50c - Navette
+ 14 000c - Mission Dagobah
- 500c - Location Pod
+ 10 000c - Prime républicaine
- 950c - Achat droïde R5
+ 8000c - RP Gamer 2015
+18000c - Mission Lac des Phénix
+ 6000c - Mission Effet papillon
+ 1000c - Nouvel année 2017
total :55 550

1x Sabre laser blanc - voir plus haut

1x Droïde R5

Aucun

Aucun


1x Parapluie aux couleurs de la GAR


 
 
 
 
 
 
 

_________________________



Forme III ~ Soresu
Forme II ~ Makashi
Forme VII ~ Vaapad
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 09/01/2014 23:41:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lyzs
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2013
Messages: 820
Niveau: 5
Rang: Générale de la Garde Républicaine

MessagePosté le: 18/03/2017 02:50:53    Sujet du message: Possessions de Lyzs Répondre en citant

Mes PNJ's




Prénom : Aldia
Nom : Enor
Age : 32
Race : Humaine (F)
Profession : Garde Républicaine (Lieutenante - Chevalière de la république)

Description physique : Corps élancé et musclé, cheveux auburns, visage fin, grands yeux noisette (tirant vers le jaune), bras droit bionique jusqu'à l'épaule(gris foncé). Considérée comme une beauté froide.

Description mentale : Mentalement endurcie, stricte, fière, calculatrice, perspicace, sadique (parfois cruelle), espiègle. Perçue comme un élément mettant tout en oeuvre pour accomplir ses objectifs, bien qu'elle soit extrêmement chaotique par occasions. Elle cache son amertume et sa profonde haine envers tout ce qui l'entoure par une attitude joueuse et malicieuse. Elle est principalement motivée par son besoin de servir dont elle n'arrive pas à se débarrasser, mais aussi par la présence de Ranto Corvel qui a une signification particulière pour elle.

Histoire :
Aldia est née pour servir. Orpheline, son enfance n'a pas été joyeuse. Presque élevée en batterie, elle a suivit un cursus scolaire affilié à l'armée et devait en sortir en tant qu'officier de la marine impériale. Cependant, au cours de ses études, elle a été repérée par un corps militaire spécial : les chevaliers impériaux. Elle a donc quitté son avenir promis "à l'arrière" pour devenir une combattante des fronts galactiques.

Durant ses longues années d'entraînement, elle n'a jamais bronché et n'a jamais posé de questions. Pour ses supérieurs, il s'agissait là d'une incroyable qualité. Cependant, elle ne se contentait que de suivre les règles disciplinaires. Sa loyauté n'allant jamais que vers son supérieur direct, elle ne s'est jamais intéressée ni à la grande hiérarchie, ni à l'empereur, ni à la cause impériale. Son comportement, très linéaire, était perçu comme étrange pour tous ceux ayant du travailler avec.

Incroyablement mordante, fermée à toutes formes de communications, elle ne s'est jamais intéressée ou ouverte à qui que ce soit. Que ce soit avant pendant où après son service, la jeune femme était inapprochable. Plus tard, un médecin lui diagnostiqua un trouble de la personnalité et la nouvelle ne la choqua pas particulièrement. Son seul souhait était de ne pas être dérangée dans son univers idéal : celui où l'on sert et où l'on est servit.

Pour elle, sa position assurait sa survie. C'était tout ce qu'elle connaissait. La faute à son éducation incroyablement stricte : comme elle était orpheline, privée de tous sentiments d'attachement, elle devait se donner une raison d'exister. Et cette raison, le service, lui avait bien évidemment été inculquée par ses divers instructeurs. Comme martelée au plus profond de son crâne pendant toute sa jeunesse, le besoin d'être utile était véritablement gravée dans son esprit.

Son travail était toujours executé avec précision. Sa maîtrise du sabre était aussi efficace que sa communication : aucun effort inutile n'était mis à l'oeuvre. Et rien ni personne ne devait l'empêcher de mener à bien les missions qui lui étaient confiées. Pour cette chevalière obsédée par le succès, l'éthique était d'ailleurs une notion très abstraite... Des morts auraient pu être évitées au prix de quelques secondes, mais quelques secondes suffisent parfois à amorcer l'échec. Ce qui était tout bonnement intolérable.

Après une année, elle dut changer d'équipe à cause d'une "erreur" d'ampleur. Ses problèmes avec la valeur de la vie frappaient trop fort, cette fois. Lors d'une mission censée restée secrète, son équipier de l'instant refusait de la laisser éliminer un témoin malchanceux. Les mots ne suffisant plus, elle dut se battre pour ne pas compromettre l'existence de cette intervention. Finalement, elle n'eut d'autre choix que de tuer son "partenaire" avant d'achever le jeune malheureux qui se trouvait au mauvais endroit, au mauvais moment.

Mis à part cet incident, elle était une chevalière impériale "irréprochable". L'empire ne pouvait pas laisser ses actions impunies, mais un tel élément devait travailler. C'est après seulement deux mois enfermée dans une cage qu'elle fut jugée apte à reprendre le service. On la plaça donc dans une autre équipe, pour éviter les conflits avec les anciens chevaliers s'étant liés à sa victime. Elle y rencontra Ranto Corvel, un autre chevalier plus âgé, ainsi que Ren Devagon. Cette dernière avait un an de plus que la nouvelle venue, mais son caractère ne le laissait pas deviner. En effet, la jeune brune était particulièrement infantile par moments. D'après elle, il s'agissait simplement d'un moyen de ne pas déprimer. Après tout, les missions pouvaient parfois pousser à prendre des décisions plutôt difficiles pour le commun des mortels.

C'est cette personne qui commença à faire changer Aldia. C'est au fil des mois, puis des années, qu'elle réussit à la faire parler. A force de s'acharner entre ses nombreuses missions, elle réussit à obtenir des débuts réponses accompagnés par de longs soupirs. C'est en résistant à l'insupportable répondant de la chevalière Enor que Ren a su tisser des liens avec elle. S'il y avait bien une chose qu'Aldia exprimait, c'était sa volonté d'être seule. Mais, dans le fond, Ren savait qu'Aldia devait être profondément marquée par quelque chose. Personne n'est aussi renfermé par nature ! Ce qu'elle ne savait pas, cependant, c'est que sa patience lui avait permis de réaliser ce que beaucoup de professionnels auraient qualifié "d'impossible".

Au fil du temps, son indiférence se transforma peu à peu en intérêt. Ren insistait sur le fait qu'il fallait se détendre entre deux opérations et Aldia finit par se faire à l'idée que sa collègue ne la laisserait jamais tranquille. Résignée, les premières formes de communications d'Aldia relevaient tout d'abord du sadisme plus qu'autre chose : observer les réactions parfois excessives de ses équipiers était la seule chose lui donnant l'impression de recevoir quelque chose d'équivalent aux efforts qu'elle mettait dans ces "premiers pas" sociaux. Des simples pics aux aggressions physiques mineures, Aldia prenait les intéraction avec les autres comme les enfants : depuis le début. A ceci près qu'elle était capable de comprendre son propre comportement, mais toute la raison de la galaxie ne suffisait pas à entraver ce processus de stimulis si palpitant.

Peu à peu lassée par les réactions toujours trop similaires les unes par rapport aux autres, Enor découvrit que l'esprit et le second degrès pouvait provoquer tout un tas d'émotions autres. Ses premiers pas lui avaient permis de comprendre quelque chose que la Force elle-même n'aurait jamais pu permettre à la jeune femme de déchiffrer : les émotions. Il y avait donc quelque chose de plus que la peur et la dévotion ? Le besoin de servir n'était pas forcément ce qui régissait les actions de tous les chevaliers ? Ces réflexions ne sont pas apparues du jour au lendemain, mais elles devinrent plus claires expériences après expériences. Alors, la militaire développa ses compétences communicationnelle. Tout le monde autour d'elle était un sujet de test sans en avoir conscience. Remarques positives comme négatives pouvaient provoquer des changements ! Fascinant !

Sans s'en rendre compte, Aldia s'était mise à apprécier ces échanges aussi. Cependant, ceux-ci étaient encore trop peu sincères pour être normaux. Les mois passaient sans qu'Aldia ne se lie avec qui que ce soit d'autre que Ren qui avait décidé de continuer à la pousser "vers le haut". Il y avait bien ce Corvel qui s'intéressait à elle, mais c'était surtout parce qu'il était son supérieur hierarchique. Ou du moins, c'est ce qu'elle se disait. Celui-ci semblait être proche de Ren, certaines de leurs intéractions en étaient une preuve évidente ! C'était agaçant, d'ailleurs...

En y pensant, Aldia remarqua que Corvel effectuait des redondances avec ce que lui disait déjà son "amie" : les deux avaient tendance à lui demander de se mettre à la place des autres. Mais, Aldia était très bien à sa place à elle ! Pourquoi changer ? Pourquoi les autres ? Même si on lui expliquait qu'il ne fallait pas les vexer, l'essentiel était de les garder opérationnels, non ? Pourquoi prendre en considération les sentiments des autres quand eux n'ont pas à prendre en considération les notres ?

C'est cette dernière question même qui fit émerger ces ultimes interrogations : "Quels sont mes sentiments, à moi ? Et mes émotions ?". Aldia se mit en tête que si les autres devaient en avoir, alors elle aussi en avait. Mais, elle s'en serait aperçue après toutes ces années, enfin ! Elle est humaine, après tout.

Elle ne prit vraiment conscience de tout ce qu'elle était et de tout ce qui l'entourait qu'après un évènement tragique. Une mission particulièrement difficile avait poussé l'équipe de cinq chevaliers impériaux dans leurs derniers retranchements. Ecrasés sous les feux d'un complexe trop protégé pour être honnête, ils durent tenter de s'extraire pour faire leur rapport et assassiner verbalement les services de renseignement les ayant mis dans une telle situation.

Mais, Aldia n'était pas du même avis. Toujours fixée sur son objectif principal, refusant d'en arriver à son premier échec, elle se mit en péril pour accomplir son devoir. Ren risqua elle aussi sa vie pour la rejoindre et Corvel dut compromettre l'extraction des deux autres chevaliers en pour ne pas abandonner son amie.

Les soldats gardant le complexe n'étaient pas à prendre à la légère, les chevaliers auraient du fuir avant d'être encerclés et tués. Aldia était certaine de pouvoir récupérer les données qu'ils étaient venu récupérer avant que cela n'arrive. Elle aurait pu y arriver, elle était arrivée jusqu'à cette chambre forte si bien gardée ! La mission aurait été parfaite si elle n'avait pas croisé le chemin de cette personne...

Un homme dont le visage était masqué par une grande capuche noire et tombante lui barra la route. Seule face à lui, Aldia n'eut d'autre choix que de se battre pour passer. Mais, "se battre" était un bien grand mot. L'échange fut si bref et pourtant si douloureux. En un rien de temps, Aldia perdit son bras droit ainsi que sa fierté. Jetée au sol, humiliée, elle attendait d'être tuée. Concentrée sur sa douleur, elle n'entendit pas Ren s'interposer et empêcher la lame rouge de faire son oeuvre.

Ren s'interposa et combattit le monstre ayant vaincu Aldia, une chevalière pourtant bien plus puissante qu'elle. Il ne lui fallait gagner que quelques secondes car elle savait que Ranto arrivait, et elle y arriva. Mais, ça ne l'empêcha pas de mourir. Se débarassant de ses ennemis l'un après l'autre, l'encapuchonné trancha la chevalière en deux tout en repoussant Corvel grâce à la Force. Aldia, impuissante, hurla comme elle ne l'avait jamais fait. Jamais elle ne s'était inquiétée pour la vie d'un autre. Jamais elle n'avait éprouvé de regrets. Jamais, elle n'avait connu ce genre de sentiments d'attachement. Et, pourtant, à cet instant, elle réalisa qu'elle ne voulait pas voir Ren mourir. Elle la vit s'effondrer. L'image de Ren souriant aux portes de la mort la fit trembler de rage.

Ranto Corvel, lui aussi, était dévasté. Mais, il devait se battre pour survivre. Ses incroyables talents martiaux n'étaient pas de taille à faire face à la maîtrise de la Force de l'homme en noir. C'est grâce à la rage et à la puissance d'Enor manifestée à travers la Force qu'il a réussi à fuir en emportant la blessée sur son épaule. Le présumé Sith toujours en vie, il du convaincre Aldia de ne pas faire demi-tour. Seul la mort l'attendait dans un combat contre une telle personne.

Pour dégager le chemin et se débarasser de toute la sécurité du bâtiment, il n'eut d'autre choix que de faire exploser les détonateurs que lui et son équipe avaient mis en place pour raser cet endroit de la carte. Leurs chances de survie étaient à peine plus grandes en choisissant cette option : il valait mieux affonder le chaos plutôt qu'une armée organisée. Presque miraculés, les deux chevaliers finirent blessés et brûlés, mais capables de courir jusqu'à leur point d'extraction.

Voilà le prix qu'aura coûté l'humanité d'Aldia Enor : la mort de la seule personne ayant jamais vraiment compté pour elle. Rien ne fut instantané, mais cet évènement marquant lui servit de point de repère, d'exemple. Elle comprit que l'on puisse souhaiter que quelqu'un vive. Et, plus que ce simple désir égoïste qui est de vouloir que les personnes vivent pour les avoir près de soi, elle éprouva une profonde tristesse pour cette amie qu'elle aurait voulu voir continuer à profiter de la vie.

Ouverte à tous ces nouveaux sentiments, elle apprit à ne plus être le monstre inébranlable et distant qu'elle était auparavant. Elle en voulait à tout le système de l'avoir privée jusque là de ce qu'elle pensait être son humanité. Elle en voulait à l'univers entier de l'avoir menée jusqu'à de tels évènements et d'avoir emporté sa seule amie. La chevalière avait l'impression d'avoir brisé la glace pour sortir se tête de l'eau d'un lac gelé. Elle pouvait enfin voir le monde comme Ren le voyait, mais ces sentiments l'exposaient à l'air frais qui menaçait de la geler jusqu'à l'os. Peut-être aurait-il mieux valu rester au fond du lac ?

Sans Corvel, elle se serait probablement à nouveau enfermée sur elle-même pour tenter de retourner dans cet état où rien ne comptait. Elle aurait été loin de la douleur et de la peine, mais cet homme refusait de la laisser faire. Bien qu'il soit très amer avec elle, il fit son possible pour ne pas que les efforts de leur amie soient vains. Aldia mit plusieurs années à "sécher". Jusqu'au jour où Ranto ne donna plus de nouvelles...

Quelques années plus tard encore, les impériaux devaient fuir. Aldia ne savait pas si elle devait partir. Tout ce qu'elle avait se trouvait sur Coruscant. Et, bien qu'elle servait l'empire, elle lui en voulait toujours comme elle en voulait à tout le reste. Rester, partir, tout revenait au même. Elle serait sûrement montée dans la navette, si Corvel ne l'avait pas encore attrapée par les épaules. Il était de retour. Après avoir disparu pendant plus de trois ans, après avoir été déclaré mort, il était de retour. Et, il avait un projet...

Points forts : Militaire endurcie, bras droit bionique, naturellement douée.
Points faibles : Refuse d'utiliser un sabre depuis que son incompétence lui a coûté son bras, sa fierté et son amie. Les blasters sont une alternative plus moderne.
Particularité : La philosophie de Ren la suit. Quand elle n'est pas en mission, elle accepte d'être "humaine". Cependant, une fois sur le terrain, elle devient une véritable machine (apparemment) sans cœur.
_________________________



Forme III ~ Soresu
Forme II ~ Makashi
Forme VII ~ Vaapad
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 17/08/2018 05:03:42    Sujet du message: Possessions de Lyzs

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Utilitaires -> Casiers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com