Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Résidence d'été des préfets

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Cato Neimoidia -> Plaines
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maar Shane
CSI

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 192
Niveau: 1
Rang: Préfète de Cato Neimoidia
Autre: Ex-Membre du Cerberus

MessagePosté le: 15/09/2012 16:09:18    Sujet du message: Résidence d'été des préfets Répondre en citant

Cato Neimoidia. Un petit lac au milieu des plaines. Au bord de ce lac, un manoir. Rien autour, à des kilomètres à la ronde, à part des prairies et quelques paisibles herbivores.
A vrai dire, s’il n’y a rien, c’est qu’un champ de force invisible entoure le manoir, le lac et les alentours, protégeant le bâtiment et ceux qui y vivent.
S’il y vit quelqu’un. L’endroit semble désert la plupart du temps.

Mais depuis plusieurs semaines, si quelqu’un avait pu s’approcher assez, il aurait pu apercevoir des silhouettes dans la maison. Les mystérieux occupants ne sortaient jamais, malgré l’attrait du paysage alentour.
Pourtant, ce jour-là, une porte s’ouvrit et une femme sortit, suivit d’une autre femme et d’un droïde.
La première était enveloppée dans un châle épais, malgré la douceur de l’air, et elle avançait à petits pas prudents. La deuxième, vêtue d’un tailleur pantalon pratique avant tout, la suivait de près, attentive au moindre de ses gestes. Le droïde, une sentinelle Sith, surveillait lui les environs, l’air impassible (en même temps, quel autre air pourrait avoir un droïde ?)
La scène évoquait irrésistiblement une malade en convalescence, effectuant ses premiers pas dehors.
Une malade VIP, d’après la présence du droïde.
Il s’agissait en effet d’une personne très importante. Qu’elle soit, ou ait été, malade, c’était un autre problème.
Maar Shane, préfète de la planète, était rentrée la veille d’une assez longue absence gardée secrète, et avait retrouvé Pamela Mallow, sa porte-parole et garde du corps (et accessoirement agent Ivory du Cerberus) qui devenait dingue à tourner en rond dans cette maison où elle maintenait l’illusion de la maladie de la préfète. En dehors de Pamela et d’Alkar, tout le monde ignorait que Maar avait quitté la planète, ou même la maison de campagne des préfets.
(La seule maison que Maar ait conservée de ses prédécesseurs, elle avait revendu au profit de la planète les autres, bien plus grandioses que celle-ci.)

La veille, donc, Maar était rentrée de son voyage vers une destination inconnue, et avait essuyé sans réagir les reproches de Pamela. Celle-ci n’acceptait pas d’avoir été tenue à l’écart de cette histoire, elle, garde du corps de Maar n’avait pas la moindre idée de l’endroit où celle-ci était allée, ni avec qui.
Dans sa colère, elle avait laissé échapper une autre information qui l’inquiétait, et qui avait éveillé l’intérêt de la préfète. L’agent Ivory était sans nouvelle du chef du Cerberus. Maar n’avait rien dit, mais avait soigneusement gardé cette nouvelle à l’esprit. Une idée s’élaborait doucement dans sa tête.
Mais ça c’était la veille. Et comme demain est un autre jour, nous allons revenir au présent.

Maar fit encore quelques pas devant le manoir avant d’y retourner, toujours suivie par Pamela et le droïde. Une fois à l’intérieur, à l’abri de tout risque d’indiscrétion, Maar s’adressa à Pamela, lui demandant ce qu’elle savait à propos du chef du Cerberus et de sa disparition. Après une hésitation, Pamela lui apprit que le chef du cerberus était parti pour une mission, et que, depuis, ses agents n’avaient plus aucune nouvelle. Il était considéré comme mort au combat.
La situation inquiétait beaucoup Pamela, car si l’agent Ivory était loyale envers Cerberus, qu’elle admirait, elle craignait les dérives que risquait de connaître l’organisation si celui-ci venait à disparaître. Des dérives dont la conduite de Vlad Todd lui avait donné un aperçu. Et Pamela ne se sentait aucune loyauté envers ce clown maquillé grotesque et sanguinaire.
Maar, avec sa sensibilité d’artiste, s’en était très vite rendu compte en écoutant parler la jeune femme. Et elle avait aussitôt décidé d’en tirer partie pour une entreprise qui l’inquiétait depuis un moment déjà. Depuis les découvertes concernant l’organisation cerbérienne qu’elle avait faites à la réunion de l’OCD.

Maar engage la discussion, prudemment. Elle sait que ce qu’elle veut demander à Pamela est très important, et très difficile, mais aussi absolument nécessaire pour son avenir, et pour celui de l’agent Ivory. Alors, il ne faut surtout pas braquer la jeune femme. Et connaissant son passé au sein du Cerberus, ce ne sera pas simple. Lentement, à force de cajoleries et de persuasion, la préfète parvient à convaincre Pamela que la disparition de leur chef va conduire le Cerberus dans une impasse. Une impasse sanglante selon toute vraisemblance. Et qu’il était vital pour elles deux de faire disparaître toute trace de lien avec l’organisation criminelle.


-Le principal est qu’en cas d’investigation impériale, ils ne puissent pas remonter jusqu’à nous. Les actes de ce Vlad Todd, et d’autres ont beaucoup trop attiré l’attention sur le Cerberus. On m’a dit qu’ils avaient largement participé aux combats récents… je n’ai d’ailleurs pas beaucoup d’informations là-dessus, et je ne comprends pas trop ce qui s’est passé… mais une chose est sure, l’empire a fait des prisonniers. S’ils venaient à parler, de fil en aiguille, ça pourrait être la destruction de l’organisation. il est hors de question que nous tombions avec elle ! J’ignore ce qui existe comme information sur toi et sur moi, mais il faut que ces informations disparaissent.

Pamela acquiesçait lentement, mais elle restait réticente. En faisant ça, elle se mettait à l’abri, certes, mais elle trahissait Cerberus, son chef disparu. Maar sentait qu’elle était sur le point d’obtenir gain de cause. Mais qu’il manquait encore un petit quelque chose pour convaincre Ivory. Alors, elle n’hésita pas à mentir effrontément, avec un aplomb digne d’un politicien (oui, bon, d’accord, elle est une politicienne…)

-Je comprends que tu hésites. Ce n’est pas une décision que je prends de gaîté de cœur non plus. Mais le Cerberus tel que tu l’as connu, celui qui m’a sauvée des griffes de Coulter et qui m’a plu par ses idéaux, celui-là ne survivra pas à la disparition de son chef. Tu sais comme moi que l’organisation regroupe surtout des criminels, des gens sans scrupules et assoiffés de sang. Combien de temps leur faudra-t-il pour retourner à leurs premières amours maintenant qu’il n’y a plus la poigne ferme de Cerberus ? Veux-tu avoir quoi que ce soit à voir avec tout ça ? Non, bien sûr. Et après tout, rien ne nous empêchera de réintégrer l’organisation si Cerberus réapparaît.

-Tu as sans doute raison. Je pourrais faire ce que tu me demandes, bien sûr… mais que ferons nous après ?


-Nous continuerons à lutter contre l’Empire, mais plus discrètement, de façon plus… diplomatique. Après tout, je suis bien préfet de Cato, non ? Nous avons une planète à gérer, à développer, et à préparer pour l’éventualité d’un conflit entre la Confédération et l’Empire. Si tu veux mon avis, ce conflit aura lieu, ce n’est qu’une question de temps.

-Laisse-moi 24 heures et les agents Mirror et Ivory seront mortes en opération. Il n’a jamais été fait mention de qui était réellement l’agent Mirror, seules quelques personnes sont au courant du fait que c’était une changeante, et ceux-là ne parleront pas. Et je suis la seule, en-dehors de Cerberus, à savoir que l’agent Mirror et Maar Shane ne font qu’une seule et même personne. J’espère que tu me fais suffisamment confiance pour garder ce secret ?

Pamela disait ça en plaisantant, mais peut-être à moitié seulement. Elle n’avait pas vraiment digéré que Maar se soit absentée sans l’emmener et sans lui dire où elle allait.
Maar se contenta de lui sourire gentiment, sans répondre.


-Prend le temps qu’il faudra pour régler ça. A ton retour, nous regagnerons Pak Neimoidia. Je crois que je vais encore devoir secouer mon gouvernement, et j’espère qu’ils n’auront pas fait trop de dégâts en mon absence.


Pamela sourit à son tour, avant de prendre congé de la préfète. Elle quitta la propriété et disparut pendant près de 72 heures.
Plus que ce qui était prévu, et Maar commençait à s’inquiéter quand Pamela finit par revenir. Maar s’inquiéta presque plus en la voyant enfin, Pamela avait l’air épuisée, et elle-même très inquiète.


-C’est fait, Maar, nous ne risquons plus d’être inquiétées par qui que ce soit. Mais j’espérais malgré tout trouver une trace de Cerberus. Rien, c’est comme s’il s’était volatilisé… J’ai eu quelques soucis avec des recrues récentes aussi… Comme tu le craignais, ils commencent déjà à reprendre leurs sales vieilles habitudes…. Enfin, ceux-là ne reprendront plus jamais rien…

Maar acquiesça distraitement. Elle avait déjà classé cette histoire dans les affaires réglées et pensait à autre chose. Le Cerberus n’était plus un souci pour elle. Cato reprenait la première place de ses préoccupations. Elle annonça le départ pour la capitale, et Pamela comme Alkar se dépêchèrent de ranger et rassembler les quelques affaires qu’ils devaient emmener.
Moins d’une heure après, ils étaient en route pour Pak Neimoidia et le Palais Royal.

_________________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 15/09/2012 16:09:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maar Shane
CSI

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 192
Niveau: 1
Rang: Préfète de Cato Neimoidia
Autre: Ex-Membre du Cerberus

MessagePosté le: 08/09/2018 14:32:09    Sujet du message: Résidence d'été des préfets Répondre en citant

Fin de journée.
Le soleil disparait lentement au loin, semblant ne jamais devoir atteindre la ligne d'horizon des plaines.
Paix.
Tranquillité.
Repos.
Voilà les raisons pour lesquelles Maar se réfugie de temps en temps dans cette maison reculée de Cato Neimoidia.
C'était précisément le cas actuellement.
Depuis qu'elle avait été élue préfèt quelques années auparavant, les événements s'étaient précipité, lui laissant peu de répit.
Aussi avait-elle profité d'une trop rare accalmie dans le contexte intergalactique pour s'accorder quelques vacances dans sa résidence d'été.

Comme toujours dans ces cas-là, elle n'était accompagnée que de son assistante personnelle, Pamela, et de son droïde sentinelle garde du corps.

Les deux femmes contemplaient le ciel rougeoyant au couchant.
Les alentours étaient déserts. Ici, Maar pouvait, comme nulle part ailleurs ou presque, être elle-même. Et c'était cela, plus que tout, qui lui faisait aimer cette retraite. Ici, elle pouvait laisser tomber les faux-semblants et les apparences, laisser son corps reprendre sa forme première. Soulager les tensions et douleurs dues aux métamorphoses. Ici était le paradis.

Malheureusement, le paradis était destiné à être perdu.
Et les vacances s'achevaient toujours trop tôt.


-Les nouvelles ne sont pas bonnes. Il va falloir y retourner...

Pamela avait parfois le don d'enfoncer des portes ouvertes.

-En effet... Il semblerait que la galaxie ne puisse pas tourner rond si on la quitte des yeux quelques secondes. Ou quelques jours. Peu importe...
La paix est un rêve fragile et éphémère, n'est-ce pas?


-C'est à se demander pourquoi tu t'obstines à t'épuiser pour la sauver cette paix.

-Parce que les rêves fragiles et éphémères sont les plus beaux. Et qu'ils méritent qu'on se battent pour eux. Qu'on meurt pour eux, même.

Maar rit doucement en voyant la tête de Pamela.

-Ne t'inquiète pas, Pamela, je n'ai absolument pas l'intention de mourir. Je suis persuadée que je serais plus utile à la paix en restant en vie.
En tout cas, nous devons rejoindre la capitale. Quand pouvons-nous être prêtes?


-Oh, d'ici deux ou trois heures. Ce qui laissera le temps à l'escorte d'arriver.

Pamela ignora, avec la force de l'habitude, le soupir sonore de son préfet à la mention de cette escorte. Malgré les années qui passaient, les menaces qui atterrissaient sur le bureau de Maar ou celui de son chef de la sécurité. Contrairement au chevalier d'Eon (et à Pamela), Maar ne les prenait pas au sérieux. Et elle avait toujours du mal à accepter certaines règles et obligations d'une position politique.
Les deux femmes savaient pertinemment qu'il était inutile de revenir sur un sujet si souvent rabâché. Elles rentrèrent dans la maison pour préparer leur retour.

_________________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 16/10/2018 04:43:51    Sujet du message: Résidence d'été des préfets

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Cato Neimoidia -> Plaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com