Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Shar'kan Nocturna [Validé]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Avant le jeu -> Inscriptions -> Fiches validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shar'kan Nocturna
Niveau 0

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2011
Messages: 451
Niveau: 0
Rang: Chancelier Suprême
Autre: Ex-Sénateur de Coruscant

MessagePosté le: 30/04/2011 02:00:26    Sujet du message: Shar'kan Nocturna [Validé] Répondre en citant


Nom: Nocturna

Prénom: Shar’kan


Carrière envisagée :
Sénateur

Race: Ressemble en tout point à un humain


Taille: 1m89


Poids: 78kg


Age: 21 ans


Description mentale:  Shar’kan est d’un tempérament calme et froid. Très posé, il prend le temps d’analyser les situations pour en tirer meilleur profit et de s’en sortir par tous les moyens. Il est également très ambitieux et en est pleinement conscient. Sachant qu’il fut adopté dans son jeune âge, il s’est toujours demandé d’où il venait et donc qui il était. Le but de sa vie est de répondre à cette question, en plus de gravir les échelons jusqu’à parvenir à celui qu’il désire par-dessus tout, sénateur de sa planète. Il est également attiré par ce qu’il appelle l’équilibre. N’ayant qu’une idée abstraite de ce qu'il s’agit, il a la volonté de savoir comment l’atteindre, répondant peut être à ses questions éternelles.


Description physique: Du haut de ses 1m89, Shar’kan paraît bien bâti et tient à son physique. Il est de plus mat de peau et possède des cheveux argentés peu communs et attirant souvent l’attention sur Coruscant sa planète adoptive. Il possède le long du corps des tatouages dont il n’en connait ni la signification ni l’origine, ceux-ci grimpant jusqu’à la partie latérale droite de son visage. Il porte souvent des vêtements dans les tons bruns, beiges et noirs, ainsi que des bottes de même couleur.

Histoire:

Dans les sommets de Coruscant, j’errais sans cesse sur les balcons de la demeure de mes parents, regardant au cœur même de la capitale les milliers de vaisseaux fendant l’air malsain de la ville. Je songeais à mon avenir au sein de l’académie politique dans laquelle je m’étais inscrit
, mes parents regrettant clairement mon choix et mon aversion pour la science. C’est durant mon plus jeune âge que je fus attiré par la politique. Inconscient de l’hypocrisie et l’hostilité de ce milieu, je m’étais déjà imaginé une carrière au sommet de la planète qui m’avait adopté.


Je ne connais pas mes origines, je savais juste que mes parents m’avaient adoptés alors que je n’avais que deux ans. C’était il faut bien l’avouer une famille plutôt aisée. Mon père était un grand commerçant dans le domaine spatial, les vaisseaux ça le connaissait. La plus grande richesse de ma famille venait de son travail, il était en effet reconnu dans le marché galactique tout entier et donc avait les revenus qui allaient avec. Ma mère était ingénieur dans une entreprise de droïdes en tout genre. Elle a fait une école brillante et était arrivée dans les 10 premiers de sa promotion. Vous voyez, niveau revenus je n’ai vraiment pas à me plaindre. Ils m’avaient confiés une annexe à l’appartement où nous vivions afin que je me sente un peu plus indépendant. Mais cela ne suffisait guère, ils ne cessaient de venir me voir, me conseiller, prendre de mes nouvelles. J’avais besoin d’un peu de distance.
Le lieu où je me sentais le mieux depuis 3 ans désormais c’était dans l’académie politique qui me formait à l’art du métier qui ne cessait de m’attirer. Là bas j’y étudiais avec assiduité, mes amis m’ont toujours dit que je ferais mieux de profiter un peu plus de mon jeune âge. Mais non, j’avais un but et je ne pouvais être que satisfait seulement si je parvenais à l’atteindre. Alors le travail ne me faisait pas peur, et je mettais tout en œuvre pour dédoubler d’effort. J’avais également une technique bien particulière pour me faire remarquer. A chaque opportunité qui se présentait devant moi, je discutais avec mes professeurs, débattais et affirmais mes idées. Cela donnait souvent lieu à des longs discours, mais mes professeurs étaient heureux de me voir de cette façon, me comparant régulièrement à la masse d’élèves de l’amphithéâtre gigantesque, qu’ils désignaient comme une espèce de peuple larvesque exaspérés par leur passivité chronique.
Résultat des courses, ils misaient sur moi. Le corps professoral voulait ma réussite et par conséquent ils me soutenaient.

Quelques temps après, je quittais le domicile familial pour m’installer près de l’école au grand dam de mes parents. Je passais la plus part du temps dans la bibliothèque, approfondissant mes connaissances culturelles sur les planètes de la galaxie. Je m’intéressais beaucoup à Naboo qui était et reste toujours une planète extraordinaire, surtout historiquement, puis Corellia, une planète ayant d’énormes capacités économiques et politiques. Mais évidemment, il fallait que je connaisse Coruscant sur le bout des doigts, c’était la base pour un représentant de la planète. Je profitais de la proximité du Centre des Archives galactique pour y jeter quelques coups d’œil de temps en temps, juste pour chercher des informations sur ma véritable famille. Je n’avais aucune information, c’était plutôt difficile de partir de mes maigres certitudes.
Aux archives, il y avait des milliers et des milliers d’hololivres classés par époque. C’était fabuleux. Le dôme central de verre surplombait depuis des dizaines de mètres de haut quelques nombreux étages chacun comblés de livres informatisés. Me voila ravi de me retrouver dans un lieu pareil. Motivé par l’envie de me connaître moi-même, je filais de rayon en rayon espérant trouver ne serait ce qu’une seule petite ligne qui m’indiquerait où chercher. Mes recherches durèrent plusieurs jours en parallèle avec mes études et portèrent ses fruits…

Me voila dans la navette pour Corellia. J’étais parti de Coruscant durant mes maigres vacances scolaires pour la fameuse planète, croyant avoir découvert quelque chose. Les informations que j’avais réussi à dégoter me conduisirent droit vers Coronet la capitale de Corellia, et plus précisément dans ses quartiers mal famés. C’est donc ici que je trouvais mes origines, dans les bas fonds lugubres et mortels de la ville ? Je ne m’attendais pas vraiment à ça à vrai dire. Mais qui sait, peut être aurais-je le droit à quelques surprises. C’est mot pour mot ce que je me disais à ce moment précis. Je débarquais alors dans une petite cantina, lieu où pour la dernière fois, on put apercevoir mes parents. Au moment où je rentrais, on me regardait d’un air étrange, comme si j’étais arrivé droit d’une galaxie inconnue. Par sécurité, j’avais pris mon blaster, celui qui m’avait donné mes parents juste avant de partir de la maison au cas où il m’arrivait quelque chose. Le gars du comptoir, un Zabrak de taille moyenne m’adressa soudainement la parole.

- Hey toi là bas, je t’ai jamais vu dans les parages, tu es nouveau ?

Je le considérais un bref moment, il fallait faire bonne impression mais cependant paraître suffisamment imposant pour ne pas attirer les défaveurs des délinquants qui trainaient dans les parages.

- Je suis venu recueillir quelques informations qui me tiennent à cœur, fis-je d’un ton neutre et posé.

Je m’approchais plus alors, à la lumière de quelques néons colorés accrochés sur le bar. Tout à coup le Zabrak afficha une mine surprise et je pus apercevoir le frisson qui lui parcourait tout son corps. Il m’examina le visage, toujours interpellé, et porta plus précisément son attention sur mes tatouages mystérieux, comme s’il n’en croyait pas ses yeux.

- Bon sang mais tu sors d’où toi, continua-t-il, ça fait bientôt deux décennies que j’en avais pas vu des pareils… Mh… Qui es-tu jeune homme…

C’est toute la cantina qui observait la scène désormais, mais je fis comme si de rien n’était, conservant mon aplomb et ma crédibilité. Quelques uns me regardaient d’un air bizarre, d’autres étaient autant effrayés que le Zabrak. C’est là que je me disais qu’ils savaient des choses sur ma famille. Enfin j’avais une piste, et il fallait que je la garde. Je m’installais sur un tabouret, et le patron m’offrit un jus de juri bien frais que je pris le temps de consommer juste avant de lui répondre.


- Je m’appelle Shar’kan, je viens de Coruscant, lui disais-je entre deux gorgées, je suis venu recueillir des informations qui pourraient m’intéresser à propos de mes origines. Les archives de Coruscant m’ont conduites jusqu’à ta cantina, où mon père et ma mère ont officiellement été aperçus pour la dernière fois.

Je marquais une pause et observai attentivement son visage afin de déceler quelconque émotion qui pouvait le trahir. Il resta là en train de nettoyer un verre qu’un client venait de déposer sur le comptoir tout en écoutant ce que je lui racontais. Je finissais ma boisson à mon tour et fit glisser mon verre jusqu’à lui.

- Tu as déjà vu de telles marques alors, repris-je en désignant mes tatouages, et tu as l’air de connaître certaines choses… Connaîtrais-tu des gens qui me ressemblent ?

- Je te l’ai dis jeune homme, fit-il d’un petit air craintif, j’ai déjà vu ces tatouages il y a 20 ans. Les gens qui les avaient fréquentaient régulièrement la cantina et faisaient souvent affaires près de la table du fond, à l’opposé de la fenêtre. Il serra les lèvres. Je… Je ne peux pas t’en dire plus… On sait jamais qui traine par ici. Je tiens à ma vie.

Je fus surpris de son annonce. Avait-il été menacé ? Et puis pourquoi d’ailleurs ? Il avait déjà vu mes parents mais ne pouvait rien dire sous peine de représailles... Je trouvais ça bien étrange. Que faisaient donc mes parents… Il se pencha, tremblotant légèrement et me murmura d’une voix emplie d’une peur certaine :

- Shar’kan c’est ça…  Tu ferais peut-être mieux de fuir… Il vient tous les jours ici, tous les jours, et il me surveille, il surveille tout le monde sans exception et il cherche quelque chose depuis 20 ans… 20 ans…


Soudain mon cœur s’emballa et je fus traversé d’une intense émotion comme rien de comparable auparavant. Quelque chose, je ne savais quoi, me fit me rendre compte du danger que je courrais. C’était comme une sorte de sixième sens. J’eus dans ma tête, l’image d’un homme qui marchait dans l’allée en direction de la cantina. Il avait une arme, mais je ne voyais pas laquelle, je le sentais juste. Une arme puissante que quelques uns pouvaient maîtriser. Calmement, je contrôlais mes sentiments et ne laissais rien paraître, il ne le fallait pas. Je réfléchissais calmement. On me reconnaîtrait, une chevelure comme la mienne on en croise pas tous les jours… Je pris la décision soudaine de quitter la cantina, sous l’impulsion de ce sentiment qui m’avait brièvement traversé. Dehors, la rue était fréquentée par tout et n’importe quoi, enfin… surtout par n’importe quoi… J’aperçus alors la silhouette de ma micro vision, et là, je me faufilais dans la foule et marchais à son rythme. Je ne voyais plus la silhouette, mon cœur commençait à s’accélérer petit à petit, le stress s’emparant peu à peu de mon corps. Rapidement je le neutralisai de peur qu’il me soit fatal et je regagnai paisiblement une navette qui me conduisit à l’astroport. Je me retournais et personne… Il n’était pas là. Dans ma fuite, j’avais perdu mon blaster, tombé de ma ceinture. Mais tant pis, on ne revient jamais en arrière. Me revoilà donc reparti pour Coruscant.

Les jours qui suivirent, je ne pouvais m’empêcher de songer à ce qui m’était arrivé sur Corellia, c’était à la fois étrange et effrayant. J’avais la certitude qu’il m’avait repéré et pourtant il ne s’est pas approché de moi. Le plus bizarre, c’est que je parle d’une personne que je ne connais pas et dont j’ai juste aperçu l’allure au loin, que très brièvement. Cela me fit frissonner d’excitation.
A la fin de la trêve scolaire, je repris mes activités politiques. Voila que mes ambitions rejoignaient désormais ma volonté d’en savoir plus sur mes origines. Un poste à responsabilité pourrait m’ouvrir les portes de dossiers qui leur sont probablement accessibles en exclusivité. Les sénateurs doivent bien avoir le pouvoir d’ouvrir certains dossiers, bien que mystérieux soient-ils. Mes réflexions et mes interrogations ne firent qu’encourager mon travail, voilà que j’avais décroché avec brio mon concours de troisième année. Il s’en suivit que je délaissais l’argent que m’offrait mes parents pour le gagner de moi-même, fier de ce que je pouvais accomplir. Je voulais tout bâtir seul à présent. Désormais la politique s’ouvrait à moi et je me donnais les moyens d’accomplir une carrière digne de ce nom.

Ambition, curiosité et équilibre… c’était donc ça qui m’animait.


Points faibles: Le surplus d’ambition peut faire de Shar’kan un être vaniteux et sûr de lui, c’est sans doute un de ses défaut majeurs bien que sa froideur peut être également à l’origine de l’exaspération et de la méfiance de nombreuses personnes…  Il est relativement solitaire et agit souvent seul malgré la présence de ses amis, il doit apprendre le travail de groupe. Cela a pour conséquence un tempérament de dirigeant et de leader, un point fort comme un point faible…


Points forts: Son caractère posé et analyseur est un de ses atout indéniable. Calme il sait faire face à nombre de situations, ne montrant à personne ses sentiments qu’il estime dangereux : la peur, la colère ou l’oppression. Comme dit précédemment son âme de leader peut être à bon escient un point fort et à contrario un point faible.


_________________________
La politique est le premier des arts et le dernier des métiers



Dernière édition par Shar'kan Nocturna le 30/04/2011 12:41:26; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 30/04/2011 02:00:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rylen Korr
Ordre Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 3 746
Niveau: 5
Rang: Maître du Conseil Jedi
Autre: Grand Maître Jedi

MessagePosté le: 30/04/2011 10:42:54    Sujet du message: Shar'kan Nocturna [Validé] Répondre en citant

Bonjour & bienvenue ;)
J'ai fais le rapprochement entre ton nom, Nocturna, et l'heure à laquelle tu as posté ta présentation (3h).. Enfin bref, tu n'as pas du le faire exprès 8)
Concernant ta fiche, je n'ai rien à dire: très bien écrite, développée, une histoire personnelle qui intéresse le lecteur. J'aime ces personnages qui ont une personnalité mystérieuse qui va se dévoiler au cours même du Rp (les tatouages, l'homme sur Corellia).
Tu indiques bien que tu perds ton blaster donc rien à signaler: pour moi tu es validé.
La Sénatrice actuelle de Coruscant est sur le lit d'hôpital et doit mourir avant de nouvelles élections. Je ne sais pas si on peut en engager de nouvelles avant son décès alors je te renvois à un admin (Mufus, Ozzel ou Lom Donos).

_________________________
- 1/ Soresu - III - Parades (Défense) =) Rylen en fait sa principale technique de combat -
- 2/ Shien - IX - Coup vif à l'adversaire (abandonnée au fil des années au profit de l'Ataru) -
- 3/ Sokan - VIII - Frappes rapides et brèves -

-Histoire du Maître Jedi-
-Possessions du Maître Jedi-
- Second perso: Rick O'lonell -
Revenir en haut
Shar'kan Nocturna
Niveau 0

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2011
Messages: 451
Niveau: 0
Rang: Chancelier Suprême
Autre: Ex-Sénateur de Coruscant

MessagePosté le: 30/04/2011 12:31:50    Sujet du message: Shar'kan Nocturna [Validé] Répondre en citant

Merci beaucoup! C'est vrai que j'ai abusé sur l'heure mais j'avais même pas fais gaffe qu'il était aussi tard (ou plutôt tôt ^^'). J'ai parlé à Mufus des planètes disponibles, Coruscant en fait parti mais s'il faut attendre un peu je le ferai il n'y a pas de problème, tant que je peux simplement RP!
_________________________
La politique est le premier des arts et le dernier des métiers

Revenir en haut
L'Omega
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 1 276
Niveau: 0
Rang: Ex-Empereur / Seigneur Sith
Autre: Ex-Seigneur Noir de l'Ordre Sith

MessagePosté le: 30/04/2011 19:09:21    Sujet du message: Shar'kan Nocturna [Validé] Répondre en citant

Je te valide !

En esperant te voir défendre le systeme Impérial avec ardeur !
_________________________

"Si dans milles générations ils crachent encore sur mon nom.. Alors mon oeuvre n'aura pas été vaine.."
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 21/04/2018 14:25:11    Sujet du message: Shar'kan Nocturna [Validé]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Avant le jeu -> Inscriptions -> Fiches validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com