Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
- Quoi de neuf Docteur? - La routine, la routine...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Coruscant -> District Aurora -> Cantina
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Devon Gorshun
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2010
Messages: 161
Niveau: 0
Rang: Membre du Cerberus

MessagePosté le: 21/01/2011 18:49:40    Sujet du message: - Quoi de neuf Docteur? - La routine, la routine... Répondre en citant

Devon venait de finir un contrat, où il devait supprimer quelques petits voyous qui gênaient le business d'un baron de la drogue. Une mission pas très dure, mais assez longue. Il avait dû s'incorporer au petit gang, afin de connaitre leurs us et coutumes. Grâce à cela, il avait put voler une cargaison d'épice qu'il revendrait ensuite.

Malheureusement, il s'était lié d'affection avec un adolescent qui s'était incorporer peu de temps auparavent, et qu'il avait dû supprimer avec les autres. Un regret s'était installé, mais c'était inscrit dans les termes de son contrat que TOUS les gangsters devaient être liquider.

Il était maintenant libéré de ses obligations, et il avait dépensé l'argent du contrat dans divers améliorations de son armure, ou dans des loisirs, et il ne lui restait plus que 50 crédits. Il se baladait donc dans Coruscant, dans le Cadran Huit-Zéro, où devait avoir lieu un rendez vous avec un des ses contacts, qui lui donnerait des informations sur l'organisation "terroriste", qui, d'après certains de ses contacts, portait le nom de "Cerberus".

L'air vicié de la capitale lui faisait mal aux poumons. Il se sentait oppressé dans cette cité. L'Empire était partout. Il ne pouvait supporter cela. Et les gens ne faisaient rien, ils étaient content de cette pseudo-paix. Les traces de la dernière guerre était encore présente. Pas loin, il y avait un des batiments qu'il avait lui même piéger et fait sauter.

 * Ah... C'était le foutoir... Mais c'était tellement bien...*

Il s'assit sur un banc, remettant sa fausse barbe et son couvre chef en place.
L'attente du contact pourrait être longue. Il prit alors un datapad sur le sol et consulta l'Holonet, d'abord pour voir si on parlait de son travail, et ensuite les nouvelles en général.

On parlait d'un grand crash économique sur Kashyyyk. Le Sénateur allait surement passer un sale quart d'heure. Il aurait dû mieux gérer sa planète.

Deux ou trois faits marquants étaient bien visibles, mais il n'arrivait pas à imprégné les mots dans son esprit, obnubilé par la phrase que devrait dire son contact:

 - Quoi de neuf Docteur?

Et lui de répondre:

 - La routine, la routine...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 21/01/2011 18:49:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Loyd Toskrew
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 696
Niveau: 0
Rang: Ex-Chef du Cerberus
Autre: Ex-Préfet de Géonosis

MessagePosté le: 22/01/2011 15:38:45    Sujet du message: - Quoi de neuf Docteur? - La routine, la routine... Répondre en citant

Jonas Edge, responsable de la formation des recrues au sein des Services Secrets de Cerberus, avait reçu un ordre de la part de l'agent Scar, son supérieur et chef des espions de la confrérie criminelle. Un nouveau loup solitaire avait fait preuve de bien des prouesses dans le milieu du crime, ce dernier cherchait une meute à laquelle s'allier. Cerberus était donc faite pour lui. Jonas, dont le nom d'agent était en fait Bartrager, avait donc cherché des informations sur ce prétendant au rang de membre de la plus puissante organisation criminelle de la galaxie. Il s'agissait d'un Mandalorien, grand et fort comme la plupart de ses congénères, qui préférait travailler en solo et ses missions menaient souvent à des meurtres sanglants. Une brute épaisse mais peut-être pas complètement stupide... Les archives de la confrérie ne disposaient pas de beaucoup d'autres données sur cet homme, mis à part qu'il était assez virulent envers les espèces extra-terrestres. Un raciste? Comment Cerberus pouvait bien vouloir d'un type pareil? Jonas était surpris mais les ordres étaient les ordres. De plus, il ne faisait aucun doute qu'avoir un fou allié dans son camps était moins dangereux que de le laisser se balader sans surveillance.

Le lieu de rendez-vous avait été fixé après plusieurs relais d'informations divers entre la future recrue et le recruteur, l'heure également, il ne restait plus qu'à attendre. L'ancien milicien qu'était Jonas se prépara donc, abandonnant son fusil dans l'armurerie de la planque pour dissimuler dans ses vêtements un blaster miniature et un couteau de combat, au cas où le Mandalorien ne se montrerait pas si amical que prévu... Enfin, le métisse sortit du bunker sous le building dans les bas-fonds pour prendre un taxi qui l'emmena au lieu prévu. À peine arrivé, l'agent Bartrager voyait déjà sa cible assise sur un banc, seule mais disposant d'un accoutrement franchement ridicule et peu crédible. Le Cerberien sortit du véhicule tranquillement et marcha jusqu'à Devon comme s'il se promenait. Jonas ne s'assit pas à côté de l'homme en armure, non, il continua son chemin comme si de rien n'était puis s'arrêta un peu plus loin, pour s'adosser à un mur. À présent l'agent Bartrager voyait de dos le soi-disant dangereux criminel. Il interpela discrètement un passant, un enfant à vrai dire, qui devait sûrement se rendre à l'école ou en revenir vu le gros sac à dos qu'il portait à moitié sur son épaule droite et sur son crâne. Le métisse quadragénaire glissa quelques mots à l'oreille du gosse, en plus d'un paquet de bonbons sans sucres, si si c'est marqué sur l'emballage, puis le gentil gamin d'à peine dix ans marcha rapidement vers le Mandalorien qui consultait un datapad.

"Quoi de neuf docteur?"

Lui lança le garçon en s'asseyant à côté de l'homme à la barbe factice, un grand sourire aux lèvres. On aurait dit un grand-père en pleine discussion avec son petit-fils. Jonas, toujours immobile à quelques mètres de là, souriait devant ce spectacle orchestré par ses soins. Comment allait réagir la brute face à la naïveté d'un simple enfant? Peut-être qu'il allait repousser le jeune garçon? Alors il en serait fini de ses espoirs pour rejoindre Cerberus. Il ne devait pas sous-estimer un enfant, car tout le monde peut intégrer Cerberus, il suffit de se montrer à la hauteur et pas juste tuer à tout va les patrouilleurs impériaux...


*Livres-toi petit chaton... N'aies pas peur...*
 

_________________________
RPGammer 1er Trimestre 2010

Niveau 0 à 5 - Corps-à-Corps
Maîtrise de la Force 0/5
Revenir en haut
Devon Gorshun
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2010
Messages: 161
Niveau: 0
Rang: Membre du Cerberus

MessagePosté le: 22/01/2011 22:44:27    Sujet du message: - Quoi de neuf Docteur? - La routine, la routine... Répondre en citant

La phrase repassait encore et toujours dans sa tête, sans discontinuer, et cela devenait lassant. Il n'y avait que ça. Il ne connaissait que ça. Tout était résumé par ces quatre mots.

* Quoi de neuf docteur, quoi de neuf docteur, quoi de neuf docteur, quoi de neuf docteur...*

Ou Il restait dans sa petite vie de mercenaire avec une réputation honorable, mais avec des salaires médiocres pour s'occuper de la merd* des autres, ou il arrivait à entrer dans cette organisation, qui, a peu de chose près, avait les mêmes convictions, la même haine du régime en place.

Ça serait donc arriver à joindre quelque chose d'exaltant, de "beau", d'important, dans le sens où le but n'était pas la guerre et la terreur à tout prix, mais le rétablissement de la paix et de la stabilité dans la vaste galaxie.

De ne pas continuer dans sa monotone vie de mercenaire. De varier les plaisirs (de missions). De changer, de prendre un grand bol d'air. De s'aérer.

Il attendait donc, fixant le datapad sans vraiment y faire attention quand un enfant s'assit à coté de lui, un paquet de bonbons dans les mains. Un sac d'écolier bien remplis montrait d'où venait le gosse. Ce dernier fit monter une friandise à sa bouche, pendant que le Mandalorien le regardait.

Le postiche le grattait affreusement. Il monta sa main, mais se retint, afin, que si quelqu'un le surveillait, il ne découvrit pas son vrai visage.
C'est à ce moment là qu'il entendit le morveux s'adresser à lui, de sa voix innocente:


 - Quoi de neuf Docteur?


Il resta abasourdi, sans voix pendant une dizaine de seconde, le fixant avec des yeux ronds.
L'Organisation recrutait déjà à cet âge? Ce môme ne devait pas avoir plus de onze ans... C'était trop invraisemblable...
Grâce à des caméras qu'il avait cachés quelques heures avant le rendez vous, il navigua entre chacune d'elles grâce au vieux datapad qu'il avait "trouvé" par terre. Personne ne se détachait vraiment. Personne ne le fixait. Il crût déceler de la curiosité, ou quelque chose d'autre dans le regard d'une femme, mais ce n'était que pour une babiole, dans une vitrine qui se trouvait à deux mètres sur sa gauche.

Il répondit alors selon ce qui avait été convenu en serrant un couteau dans sa poche, qu'il avait prit en sortant d'un restaurant:


 - La routine, la routine...
Revenir en haut
Loyd Toskrew
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 696
Niveau: 0
Rang: Ex-Chef du Cerberus
Autre: Ex-Préfet de Géonosis

MessagePosté le: 26/01/2011 10:02:51    Sujet du message: - Quoi de neuf Docteur? - La routine, la routine... Répondre en citant

Loin de rester insensible à l'âge du garçon en face de lui, le Mandalorien répondit ce qu'il devait à son contact Cerberien. Jonas Edge n'effaça pas son sourire de son visage et lorsque le petit gars qu'il avait "embauché" se leva en lui adressant un clin d'œil discret, il sortit enfin de sa cachette, toujours souriant. Il avança vers Devon paisiblement, une fois juste en face il déclara de sa voix patiente :

"Bonjour monsieur. Je suis celui avec qui vous aviez rendez-vous. Veuillez me suivre dans un lieu un peu plus intime je vous prie, si j'ose dire."

L'agent Bartrager tourna les talons et commença à marcher sans attendre. L'homme devait le suivre sous peine de ne plus jamais retrouver la trace de Cerberus. Le recruteur des Services Secrets jeta un œil derrière lui pour s'assurer que le grand gaillard le suivait avant de bifurquer dans un cul-de-sac, absolument vide de monde. Un endroit parfait pour discuter tranquillement, d'autant plus que la plupart des habitations autour étaient des squats. Jonas s'assit sur le couvercle d'une petite poubelle et attendit que son camarade se mette également à l'aise avant de reprendre la discussion :

"Bien... Ici nous serons plus à l'écart des oreilles indiscrètes. Alors Monsieur Gorshun, comme ça vous voulez faire parti de Cerberus? Qu'est-ce qu'il vous fait croire que vous avez votre place parmi notre belle confrérie?"

L'entretien d'embauche commençait, Devon allait devoir montrer qu'il savait discuter en plus de cogner. L'agent Bartrager fixait intensément son interlocuteur, histoire de lui mettre un peu la pression, après tout pourquoi pas pousser le test au maximum? C'est ainsi que les deux hommes laissèrent tomber le silence, dans l'attente d'une bonne réponse de la part du Mandalorien, Jonas allait enfin pouvoir juger la vraie valeur de ce colosse.
 

_________________________
RPGammer 1er Trimestre 2010

Niveau 0 à 5 - Corps-à-Corps
Maîtrise de la Force 0/5
Revenir en haut
Devon Gorshun
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2010
Messages: 161
Niveau: 0
Rang: Membre du Cerberus

MessagePosté le: 26/01/2011 17:52:22    Sujet du message: - Quoi de neuf Docteur? - La routine, la routine... Répondre en citant

Quand il eu donné le "mot de passe", le gosse se retourna vers une silhouette dans l'ombre et lui adressa un clin d'oeil. Il partit, laissant place à la silhouette, qui se révéla être un homme plus si jeune que ça, à la peau basanée.

Il s'adressa à lui d'une voix simple, comme si ils se connaisaient depuis des lustres:

 - Bonjour monsieur. Je suis celui avec qui vous aviez rendez-vous. Veuillez me suivre dans un lieu un peu plus intime je vous prie, si j'ose dire.

Il se leva alors, sans se soucier si Devon le suivait ou non. Il prit la direction d'un cul de sac, Devon avait fait une  reconnaissance de la zone avant l'heure du rendez vous. Il le suivit prudemment, essayant de reperer si des individus se mouvaient dans cette direction, ou tout au moins, pour interdire l'accès à quiquonque n'était pas le bienvenu lors de cette "entrevue". Mais aucun mouvement. Le gars devait être sacrément confiant, pensa Devon.

Il s'installa confortablement sur une poubelle, attendit que le mandalorien se mette à l'aise, puis il reprit d'un ton curieux:

 - Bien... Ici nous serons plus à l'écart des oreilles indiscrètes. Alors Monsieur Gorshun, comme ça vous voulez faire parti de Cerberus? Qu'est-ce qu'il vous fait croire que vous avez votre place parmi notre belle confrérie?

Le mercenaire prit quelques secondes de réflections, mais il avait déja plusieurs fois étudié cela, ses envies, ses espoirs, ses motivations. Il parla d'une voix calme et posée, comme à son habitude:

 - En effet, je veux faire parti de cette organisation. Sinon, nous ne serions pas ici à discuter, dans cette sombre impasse. J'ai de multiples motivations, parmi lesquelles figure le retour d'une stabilité effective et durable passant par la remise en place d'une démocratie galactique.

Je suis las des petits contrats de particuliers, car je m'occupe, excusez moi du terme, de la merd* des autres.
Je veux servir un idéal plus grand, même si la réalité n'est pas aussi belle que l'idéologie.

Une cause est faite pour être défendu certains disent. D'autres disent qu'ils faut des gens pour qu'une idéologie prenne forme. Vous pouvez choisir la solution que vous préférer.
Votre organisation se rapproche le plus de ce que je veux. Voila pourquoi je veux la rejoindre.
Rejoindre l'Empire me direz vous? Ce n'est que tyarnnie et injustice.
Rejoindre la C.S.I? Pour moi, c'est du pareil au même.

Vous me demandez ce qui me fait croire que je pourrai avoir une place dans votre organisation? Premièrement, mes contacts m'ont fait savoir que vous recrutier. La preuve? Si vous ne recrutier pas, nous ne serions pas là à discuter tranquillement.
Deuxièmement, je dispose de quelques menus talents, passant de l'infiltration, jusqu'a l'intoxication informative. Ce sont mes plus grands talents, mais je fait aussi dans l'assassinat et autres basses besognes.

Voici ce qui me fait croire que je pourrai vous interressé, mais vous devez savoir tout cela, en commençant par mon nom, comme je sais un certain nombre de choses sur votre organisation, grâce à mes différents contacts. Après, c'est à vous de juger bien sur.

Il soutint le regard du recruteur sans ciller et attendit la réaction de son interlocuteur.
Revenir en haut
Loyd Toskrew
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 696
Niveau: 0
Rang: Ex-Chef du Cerberus
Autre: Ex-Préfet de Géonosis

MessagePosté le: 31/01/2011 10:09:14    Sujet du message: - Quoi de neuf Docteur? - La routine, la routine... Répondre en citant

En premier, Devon expliqua que les idéaux profonds de Cerberus rejoignaient les siens. C'était évidemment une excellente raison pour rejoindre le groupe. La suite concernait son désir d'aventure, il voulait connaitre la véritable action et utiliser ses compétences pour quelque chose de plus important que ce qu'il faisait jusqu'à maintenant. Servir une cause, avoir un objectif. Telle était donc la destinée du Mandalorien en face de Jonas. Ce dernier patiemment son interlocuteur, l'entretien était intéressant, il ne manquait plus qu'au postulant de faire ses preuves pour devenir une recrue Cerberienne. L'agent Bartrager en apprit ensuite un peu plus sur les capacités dissimulées (sous une masse de muscles) du sujet...

Le recruteur d'expérience se caressa la barbe grisonnante en regardant la stature de l'homme, puis il se leva en déclarant :

"Bien... Je pense que côté psychologique vous êtes prêts à intégrer la confrérie. Néanmoins vous allez devoir faire vos preuves sur le terrain, c'est un passage obligatoire ne vous en faites pas. Voila, vous allez devoir rechercher une personne dans ce secteur de la ville, voici une photo de votre cible, ensuite vous me l'amènerez ici, en état d'être interrogé. Il ne faut pas que vous paraissiez suspect bien entendu au milieu de la foule. C'est là toute la difficulté d'un kidnapping sur cette planète comme vous le devinez. Je vous donne un comlink pour cette petite épreuve, ainsi je pourrai vous suivre et vous assister depuis ma cachette. Allez-y, inutile de perdre davantage de temps."

Ce que Devon ignorait c'était bien sûr que sa cible était une autre recrue des Services Secrets, employée pour l'occasion. Une simulation réelle de mission que Devon Gorshun allait devoir appréhender avec prudence et tact. Jonas allait enfin voir si ce gaillard n'était pas juste une armoire à glace à grande bouche.

[HRP : fais-moi un bon message pour exécuter ce test, saches que ta cible ne dévoilera pas qu'elle est de Cerberus avant que tu l'amènes à Jonas dans l'impasse où vous discutiez. Il s'agira aussi d'un homme assez jeune, qui a reçu une formation comparé à toi, t'obligeant absolument à ruser. À toi de jouer l'ami! ;) ]
 

_________________________
RPGammer 1er Trimestre 2010

Niveau 0 à 5 - Corps-à-Corps
Maîtrise de la Force 0/5
Revenir en haut
Devon Gorshun
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2010
Messages: 161
Niveau: 0
Rang: Membre du Cerberus

MessagePosté le: 01/02/2011 17:34:52    Sujet du message: - Quoi de neuf Docteur? - La routine, la routine... Répondre en citant

Le recruteur aux cheveux grisonnant et au teint halé lui répondit qu'il devait maintenant faire ses preuves.
Il lui tendit une photo représentant un jeune homme. Il devait l'emmener jusqu'ici sans se faire remarquer.
Heureusement pour lui, il se trouvait dans le même secteur.

* Cela parait facile par rapports a certains contrats...*

 - Bien monsieur. Cela sera fait. Aucune limite de temps? Je ferai au plus vite.

Il lui rendit la photo, les détails du visage de l'individu déja gravé avec précision dans son esprit. Il tourna le dos au terroriste et partit vers la place. En chemin, il regarda si un  individu qui correspondait se trouvait sur la place grâce aux caméras qu'il avait installé avant le rendez vous. Un individu correspondait, mais était trop vieux pour pouvoir correspondre. Même avec du maquillage, ce n'était pas ça. 

Il interrogea une jeune twilek qui passait à coté
 - Pardon je cherche mon cousin. Il est un peu plus petit, des cheveux auburn avec la raie sur le coté. Les yeux verts. Vous ne l'auriez pas vu par ici?


 - Non, désolé monsieur...

Elle semblait subjugué par le mandalorien.
Il reprit sa route demandant à différentes personnes, tout en changeant de version à chaque fois.
Un coup c'était un ami, un coup un frère, etc...
Ce fut un commerçant qui lui dit qu'il était partit dans le sens inverse.

Il rebroussa aussitot chemin. En arrivant sur une place, il rentra dans une échoppe luxueuse et alla droit au personnage qui semblait être le patron. Il sortit une plaque du BSI, fausse bien sur, mais pour un simple citoyen, c'était parfait.

 - BSI. J'ai besoin d'avoir accès à vos holos de surveillance.

 - Bien sûr Monsieur, bien sûr.

Le patron le conduisit au local de sécurité et lui montra les holos.
Au bout de quelques minutes seulement, il aperçut sa cible. Il nota mentalement son signalement vestimentaire et sortit, sans un mot au patron du magasin.

Il marcha jusqu'a la rue d'après, puis se posa à la terrasse d'un bar d'aspect miteux. Son anneau ressortait dans la lumière tamisé de la salle. Plusieurs clients peu recommandables regardèrent avec intérêts la main du faux vieillard. Il attendit deux minutes, commanda un verre de tarul, boisson wookie et se dirigea vers les toilettes que lui indiqua le droide-barman.
Il se changea, devenant un élégant jeune homme.
Il ressortit, paya son verre et se posta au coin d'un batiment, semblable à un jeune amoureux, attendant sa dulcinée.
Il n'eut pas à attendre longtemps, le jeune homme constituant sa cible passa à quelques mètres, regardant autour de lui.

Le mandalorien avait de la chance. Ils se trouvaient à petite distance de l'impasse.

Il le suivit sur quelques dizaines de mètres et le rattrapa

 - Monsieur, pourriez vous m'aider?


Il arborait un sourire innocent
La cible s'arreta et lui répondit

- Et bien... ça dépend pourquoi...

- J'ai juste besoin de quelqu'un qui m'aiderait à porter deux minutes un composant de mon speeder. Comme récompense, je parlerai de vous à un bon ami concessionnaire dans le Cadran Huit - Neuf. De superbes bolides à tout petit prix!!

L'autre parut emballé et ils se dirigèrent donc vers le quai.
Le mandalorien ne vit personne au alentour et s'empara du volant du véhicule qui était juste devant eux.

 - Je vous ouvre le coffre!!

La cible se pencha, pour regarder quoi prendre, et c'est à ce moment là que Devon le poussa dans le coffre, ressorti prestement, sans que le jeune homme ne le voie.
Il alluma le moteur et vola jusqu'a l'impasse, ou le recruteur l'attendait en se curant les ongles.

 - Voila votre homme, et sans brutalités.

L'opération n'avait pas pris plus de deux heures
Revenir en haut
Loyd Toskrew
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 696
Niveau: 0
Rang: Ex-Chef du Cerberus
Autre: Ex-Préfet de Géonosis

MessagePosté le: 09/02/2011 12:07:48    Sujet du message: - Quoi de neuf Docteur? - La routine, la routine... Répondre en citant

Devon revint dans l'impasse à bord d'un véhicule atmosphérique, Jonas comprit de suite qu'il avait emprisonné sa cible dans le coffre. Une méthode à mi-chemin entre la diplomatie et la brutalité... L'agent Bartrager ne bougea pas, attendant le rapport du challenger. Le Mandalorien expliqua que sa cible était belle et bien captive, cela sans user de la force, selon lui. Jonas se leva tranquillement et sortit son datapad de sa poche, l'écran de celui-ci clignotait d'une lumière rouge vive et affichait une carte du quartier.

"Effectivement, vous avez réussi à mener votre mission à bien, mais vous n'avez pas jugé bon de vérifier si cet homme ne possédait pas un quelconque moyen de prévenir des "amis" de sa situation. Or il en avait un, il vous aurait suffit de vérifier ses poches pour le déceler et le lui confisquer. Trop de hâte vous a conduit à une erreur qui peut être fatale à l'organisation..."

La tension devait grimper dans le corps du guerrier en face de l'homme à la peau foncée. Ce dernier caressa sa barbe et garda le visage ferme, ainsi que le ton de sa voix.

"Fort heureusement pour vous, ceci n'était qu'un exercice et vous deviez capturer en vérité un agent de Cerberus. Votre erreur est donc pardonnée étant donné que vous n'êtes qu'une recrue pour le moment. Vous avez encore le temps d'apprendre à corriger vos décisions et vos actions."

Le recruteur des espions Cerberiens rangea son matériel pour en sortir un autre, tout neuf, ainsi qu'une liasse de billets. Il les tendit à Devon, le sourire aux lèvres cette fois.

"Bienvenue chez Cerberus agent Viper. Vous allez être formé pour devenir un espion professionnel de notre confrérie, un agent d'élite capable uniquement du meilleur. Votre recrutement s'achève ici, nous allons à présent procéder à votre formation. Suivez-moi."

Après ces paroles, Jonas mena sa recrue dans les rues de Coruscant jusqu'à une Motojet CRAM, flambant neuve. Il s'agissait d'un des véhicules volés à la garnison de Tatooine durant la terrible bataille qui avait secoué le monde ensablé, bien sûr les identifications avaient été modifié pour éviter toutes représailles. Le métisse monta sur la motojet et attendit que Devon en fasse autant derrière lui. Une fois cela fait, il démarra en trombe et descendit les étages de la capitale impériale un par un, pour finir dans les fameux bas-fonds dévastés de la citée. Ils bifurquèrent dans de nombreuses rues souillées sentant l'alcool ou encore le sang, ils passèrent même par une place où des dizaines d'hommes avaient été exécutés par le Commandant Demeci de la CSI quelques jours plus tôt. La puanteur de ce lieu était intenable, heureusement les deux hommes ne s'y attardèrent pas longtemps. Enfin, l'agent Bartrager stoppa la motojet dans un garage où deux jawas fumaient des joints. Sans leur adresser le moindre mot, Jonas et Devon descendirent du véhicule avant de fermer le garage derrière eux. Le recruteur continua de diriger la promenade jusqu'à un vieux bâtiment assez haut apparemment désert. Le duo rentra puis poursuivit en emprunta des escaliers vers les étages inférieurs. Devant eux se dressa une porte blindée. Jonas déposa sa main sur un bord de l'immense porte de bunker et plaça sa tête en face d'un capteur d'iris dissimulé dans le métal. La porte finit par s'ouvrir et les deux hommes s'engouffrèrent alors dans ce qui était le repère de Cerberus sur Coruscant. Cet endroit était un grand local dans le sous-sol, il y avait absolument tout ce qu'il fallait pour vivre et survivre. Plus une armurerie, des ordinateurs, des holotélévisions, et bien d'autres encore.

"C'est ici chez toi. Mets-toi à l'aise, installes tes affaires dans un coin et visites un peu. Rejoins-moi dehors dès que tu es prêt."

L'agent Bartrager sortit sans plus attendre, attrapant l'équipement dont il aurai besoin au passage. Au bout de quelques minutes Devon le rejoint. Jonas lui fit alors signe de monter sur le toit avec lui. Une fois perchés là-haut, il lui expliqua :

"Le rôle de Cerberus n'est pas simplement de créer une force d'opposition à l'Empire, c'est aussi de lui pourrir la vie chaque jour. Pas seulement en tuant ses soldats un par un, nous sommes intégrés à son système comme une épine dans son pied, notre objectif est avant tout de conserver cette situation, ensuite de l'approfondir. Aujourd'hui, ta formation consistera à piéger une patrouille clone, une fois que cela sera fait tu obtiendras ta première mission. Voici ton équipement offert par l'organisation."

Jonas donna le packtage destiné à la recrue plus un comlink, puis désigna un quartier des bas-fonds au loin.

"Tes cibles patrouillent actuellement dans le secteur 325, elles vont bientôt effectuer une halte dans la cantina All'igan, le patron de l'établissement aide parfois Cerberus à planquer ses alliés. Tu dois t'y rendre le plus vite possible, avant qu'elles ne quittent la cantina puis tu pourras les éliminer de la façon que tu veux, tu devras te débrouiller pour revenir jusqu'ici entier, je t'attendrai et garderai une communication avec toi par comlink. Attention, tu vas t'attaquer à quatre clones qui ont été formé pour le combat, mon conseil sera une fois de plus de ne pas foncer dans le tas. À toi de jouer maintenant, bonne chance. Si tu as besoin d'un conseil n'hésites pas à me contacter via comlink comme convenu."

La mission était plus risquée pour Devon, mais c'était en allant directement sur le terrain qu'il allait apprendre à éviter les erreurs. C'est en forgeant que l'on devient forgeron comme on dit.
 

_________________________
RPGammer 1er Trimestre 2010

Niveau 0 à 5 - Corps-à-Corps
Maîtrise de la Force 0/5
Revenir en haut
Devon Gorshun
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2010
Messages: 161
Niveau: 0
Rang: Membre du Cerberus

MessagePosté le: 10/03/2011 13:43:51    Sujet du message: - Quoi de neuf Docteur? - La routine, la routine... Répondre en citant

Le Mandalorien écouta le Cerberien qui lui dit qu'il avait fauté. Il ne l'avait pas fouillé, et l'homme aurait put avoir un moyen d'avertir d'autres compères. Il se rendit compte que c'était une faute relativement importante... Mais alors le Cerberien lui dit que l'homme qu'il avait enlever était un agent de Cerberus

*Ils sont pas con... Ne pas les sous-estimer*

Le Cerberien lui demanda de le suivre et s'engagea dans les rues de Coruscant après lui avoir tendu un datapad et une liasse de billet:

 - Bienvenu chez Cerberus Agent Viper. Vous allez être formez pour devenir un espion professionel de notre confrérie, un agent d'élite capable uniquement du meilleur. Votre recrutement s'achève ici, nous allons à présent procéder à votre formation. Suivez moi.

Ils montèrent sur une motojet reluisante et pasèrent dans des quartiers puan, descandant dans les bas fonds de Coruscant.
Après une course de quelques minutes il s'arrêtèrent devant un garage où deux... jawas fumaient, surement des substances illicites.

Le Cerberien et la recrue passèrent devant eux et Devon fit tout son possible pour se retenir de les mettres en pièces. Néanmoins, il leur jeta un regard noir et ses mains tremblaient. Si ses yeux avaient été des éclairs, les jawas auraient été foudroyés sur place. Ils partirent peurux devant l'expression meurtrière qui se dévoilait sur le visage du Mandalorien.

Ils entrèrent dans le batiment, et celui ci se dévoila comme un repère où tout était là pour le confort et la survie de ses habitants. Le recruteur de Cerberus montat sur le toit après lui avoir dit de prende ses aises. Après quelques minutes à se familiariser avec l'endroit, il monta rejoindre l'autre Cerberien.

Ce dernier lui dit alors:

 - Le rôle de Cerberus n'est pas simplement de créer une force d'opposition à l'Empire, c'est aussi de lui pourrir la vie chaque jour. Pas seulement en tuant ses soldats un par un, nous sommes intégrés à son système comme une épine dans son pied, notre objectif est avant tout de conserver cette situation, ensuite de l'approfondir. Aujourd'hui, ta formation consistera à piéger une patrouille clone, une fois que cela sera fait tu obtiendras ta première mission. Voici ton équipement offert par l'organisation.


Il lui donna l'attirail de bienvenue de Cerberus avec un Comlink et lui montrat un quartier dans Coruscant.


 - Tes cibles patrouillent actuellement dans le secteur 325, elles vont bientôt effectuer une halte dans la cantina All'igan, le patron de l'établissement aide parfois Cerberus à planquer ses alliés. Tu dois t'y rendre le plus vite possible, avant qu'elles ne quittent la cantina puis tu pourras les éliminer de la façon que tu veux, tu devras te débrouiller pour revenir jusqu'ici entier, je t'attendrai et garderai une communication avec toi par comlink. Attention, tu vas t'attaquer à quatre clones qui ont été formé pour le combat, mon conseil sera une fois de plus de ne pas foncer dans le tas. À toi de jouer maintenant, bonne chance. Si tu as besoin d'un conseil n'hésites pas à me contacter via comlink comme convenu.


Le Mandalorien prit les objets du paquetage et réfléchit à comment il les éliminerait. Il aurait tout le loisir de penser à cela pendant qu'il serait en route pour la cantina.



 - Bien Monsieur, j'y vais.


Et il descendit mettant l'équipement sur son dos. Il prit la motojet et sélança dans Coruscant.
Revenir en haut
Devon Gorshun
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2010
Messages: 161
Niveau: 0
Rang: Membre du Cerberus

MessagePosté le: 14/04/2011 11:29:52    Sujet du message: Trois ptits tirs et puis s'en va... Répondre en citant

Trois ptits tirs et puis s'en va...
 



Le Mandalorien filait a toute vitesse sur le speeder, veillant à ne pas attirer le peu d'attention que pouvait porter les autorités sur les bas fonds.


Le matériel que le recruteur lui avait donné commençait à le gêner dans sa conduite.
Ce n'était pas pratique a porter sur le speeder.
Il avait failli perdre par deux fois le comlink, ce qui aurait été gênant.

Les couleurs, la musique et les odeurs exotiques le dégoutaient, préférant à cette activité débordante et futile les calmes et harmonieuses plaines de Mandalore.
Ici, la nourriture était industriel, les boissons infectes et la musique commerciale.

Les gens avaient perdu le lien avec l'essentiel.
C'était désespérant.
Mettez un Coruscanti dans la jungle, il mourrai dans la journée.
Mettez un Mandalorien, il pourrait y vivre.

Voila ce qui devait changer, retourner à l'essentiel.

Devon arriva en vue de la cantina. Il rangea son speeder puis entra dans la cantina.
Le bruit assourdissant, des volutes de fumées s'élevant des tables où étaient attablés les clients.
Il n'y avait que des ivrognes ou des criminels, mais aucune trace des soldats honnis.

Il se dirigea vers le barman, qui d'après le recruteur du Cerberus, était un allié de l'organisation.


 - Bonjour, j'ai rendez vous avec des "amis", vous sauriez où est-ce qu'ils sont?

Le barman réfléchit pendant deux secondes, puis un sourire étira sa bouche où ne restait intact que deux dents.




 - Bien sur, vus les avez ratés de peu. D'après leur "planning", ils devaient aller  vérifier un bâtiment suspect dans le secteur 6. Dépêcher vous de les rattrapez, sinon cela sera perdu pour de bon...



Le Mandalorien fit un signe de tête en guise de remerciement puis marcha jusqu'à la sortie. Il reprit le speeder et démarra en trombe. En se rendant au secteur 6 il fit une check-list- mentale du matériel qu'il avait et l'utilisation pour la mission.

Il pourrait utiliser son détonateur thermique comme une claymore et éliminer les survivants restant avec son fusil blaster de cérémonie. Mais il faudrait trouver un appat pour faire sortir les Impériaux du bâtiment. Il n'avait pas de radio pour les appeler, mais il se serait fait localiser. Ne restait qu'une solution.


Il prit son comlink et contacta le recruteur:



 - Monsieur, j'ai trouvé un moyen. Vous le trouverez peut être un peu barbare. Je vous rappelle dès que l'affaire sera réglée. Terminé.


Il rangea le comlink et gara le speeder sur une zone élevée où il pourrait voir tout la zone. Il gagna un point d'observation et scruta la zone pendant une dizaine de minute. Il descendit ensuite et marcha jusqu'à l'entrée . Là il sortit le détonateur thermique.

Il l'enclencha par inadvertance et ouvrit des yeux horrifiés sous son casque. Il tourna la tête de tous les cotés puis se reprit. Il la re neutralisa juste à temps. Il vérifia que personne ne le voyait puis se mit en quête de quelque chose afin d'attacher le détonateur thermique. A quelques mètre, une plastoficelle trainait. Cela serait parfait, elle était translucide donc pas très visible.

Il accrocha l'explosif grâce au lien à la porte, de sorte que quiconque ouvre la porte ferait exploser la charge.

Ceci fait il regagna son point d'observation et prit le fusil blaster de cérémonie.
Il attendit ensuite la prochaine partie de son plan.
Elle ne se fit pas attendre très longtemps. Cinq minutes après, un vieux couple de Nautolan apparu, marchant à petit pas, faisant surement sa promenade journalière. C'était ce que Devon attendait. Il les aligna dans son viseur et attendit que les deux têtes poulpiennes soient dans l'alignement du fusil, puis il pressa la détente. L'écho du tir se répercuta sur les parois des bâtiments puis se perdit au loin.

Les deux corps tombèrent lourdement sur le sol et du sang commença a s'écouler à flot des 4 orifices occasionnés par le tir.

L'effet ne se fit pas attendre. Les soldats durent descendre à toute vitesse. le premier ouvrit la porte. Le détonateur se mit en marche quand le lien se coupa.Trois secondes plus tard, alors que les premier soldats passaient la porte et venaient de se rendre compte  qu'ils avaient été piégés, la charge explosa. Ce fut un carnage. Ceux qui ne moururent pas sur le coup volèrent à plusieurs mètres.
Devon en profita pour les aligner dans son viseur. Un soldat qui avait perdu sa jambière ainsi que son pied gauche et qui laissait voir un moignon sanglant fut le premier. Son casque et sa tête explosèrent quand le tir l'atteint. En une minute, les autres l'avaient rejoint. Sauf un. Il descendit et le rejoint. L'impérial était salement amoché. Le Mandalorien en savait pas si il pourrait en réchapper. Le souffle de l'explosion l'avait sonné et il souffrait de nombreuses blessures. Il s'accroupit à coté de lui et lui glissa à l'oreille:



 - Un petit cadeau de la part du Punisher. Fait leur passer le message si tu arrive à survivre.

Sur ce, il l'assomma d'un cou à la tempe et repartit au speeder. Il commença à repartir doucement.
Ces morts ne lui pesait rien sur la conscience. Il ne ressentai rien de spécial, seulement la satisfaction du travail bien fait, bien que le coup du soldat survivants est bien peu académique seln les critères des gens en haut de la hiérarchie.


C'était seulement des gens qu'il devait tuer. Il n'y avait rien d'autre. Bien sur, son idéal de paix sans oppression était impossible, mais cela pouvait contribuer un peu. Cela dit, il n'y avait pas de haine contre ces soldats, qui étaient seulement des pantins entre les mains des "patrons". Bien sur, il prenait du plaisir à les tuer. Bien sur il prenait du plaisir à les torturer si besoin ou bien à faire mal.


Mais il ne pensait pas être sadique. C'était simplement qu'il ne connaissait que cela, que son univers s'arrêtait ici. On l'avait former pour à ça. on l'avait former pour ça. Il était bon dans cela, et c'était pour cela qu'il aimait ça.


Il fonça et disparut entre les buildings afin de rejoindre le recruteur.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 20/06/2018 02:34:40    Sujet du message: - Quoi de neuf Docteur? - La routine, la routine...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Coruscant -> District Aurora -> Cantina Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com