Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
L'espace d'une vie..
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Corellia -> Tyrena
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rei
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2007
Messages: 599
Niveau: 5
Rang: Lame de la Guilde

MessagePosté le: 02/07/2011 22:53:50    Sujet du message: L'espace d'une vie.. Répondre en citant


-Vous n'avez pas le droit d’être la !

Pour toute réponse le couteau laser de rei vola et se planta entre ses deux yeux. Son collègue eu juste assez de réflexe pour éviter la manchette qui suivie et tenter de saisir le bras de la frelle femme en face de lui. Ses reflexes bien que supérieur a la moyenne ne lui furent d'aucune utilité quand elle les stoppa par une clé paralysante avant de les briser sans plus d'effort.Ses cris ne durent pas longtemps, juste le temps pour l'ex professeur Criz de se saisir de sa nuque et de la briser.

En tout et pour tout la scène n'avais pas durer plus d'une dizaine de seconde et attirer l'attention d'une chouette hulotte. Rei ignorant totalement cette derniere récupéra la carte d’accès a la salle sécurisée sur le cadavre du premier garde et la déverrouilla d'une main, l'autre trainant son cadavre. Le bruit de la porte magnétique et la lueur de la pleine lune dessina en ombre chinoise sa silhouette dans le gymnase de l’école réaménager pour l'occasion en dortoir d'isolement. Les trente petites figures se levèrent de leur lits de camps pour se terrer au fond de la piece dans  un silence terrifié. Deux d'entre eux avait deja disparue et comme le croc mitaine cette ombre n’annonçais rien de bon pour eu. La lumière s’alluma alors et les petits visages découvrirent celui de leur professeur. Enfin, le visage déformé de leur professeur. Si les leur etait un masque de peur celui de Rei n'etait qu'un masque de douleur striée de larmes a peine retenu.

Rei jeta le cadavre du garde devant les enfants et en retira son couteau laser. Le jeune ibis, désormais bien loins de son role de caïd de la classe courut vers elle et l'attrapa par les jambes, pleurant a son tour toute les larmes de son corp. Il ne comprenais pas. Il n'avais rien fait lui ! Il n'y était pour rien.


-Pardon.

La lame rouge du couteau laser se réactiva et d'un geste précis se planta entre les deux vertèbres cervicale du bothan qui tomba au sol deja mort. Les autres enfants crièrent de plus fort et tentèrent de fuir au fond de la salle pendant que les deux vibro-lames de Rei sortaient de leur fourreau. Elle ne l'avais pas voulu. Qui aurais voulue d'une telle horreur ? Pas elle. Mais ainsi ils éviteraient son destin, ses malheurs, sa malédiction, sa Némésis..
Et tel l'ange salvateur elle sauvegarda leur ames en sacrifiant la sienne dans le sang, la douleur et un malheur incommensurable..

_________________________
Spécialisation de base :Close combat
Spécialisation lvl 1 à 5 : Corps a Corps

Quelques babioles...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 02/07/2011 22:53:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rei
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2007
Messages: 599
Niveau: 5
Rang: Lame de la Guilde

MessagePosté le: 05/11/2011 18:34:48    Sujet du message: L'espace d'une vie.. Répondre en citant

Léo Démagorsi. 57Ans. Une femme, deux enfants, un sur poids évident et une premiere impression ayant fait penser a Rey Ayanmi alias Julia Criz qu'il ne devais sa place plus qu'a son ancienneté qu'a ses réelles compétences. Pourtant aujourd'hui se tenais une tout autre personne.

Léo Démagorsi. 57Ans. Une femme, deux enfants, un sur poids toujours aussi évident mais un regarddur comme l'acier et une attitude de féroce chef d'entreprise vous faisant autant craindre d’être avec lui que contre lui.

Et Rei Ayanami était la, avec lui en plein milieu de l’après midi pour discuter des événements qui c’étaient déroulé moins d'une demi-heure plus tôt. Une de ses élèves avait fait usage de la Force, blesser deux autres légèrement avant de sombrer dans le coma.


-Il ne c'est rien passé.

-Pardon ?!

Le gros homme fixa Rei qui détourna par instinct son bras vers l'accoudoir afin de saisir une arme qu'elle ne portais plus. En cet instant face a cet homme qui devenais de plus en plus requin au fils des secondes l'ex-chasseuse de prime regretta de n'avoir aucun matériel de travail.. Ou plutot non, cet époque etait révolu. Mais qu'elle y pense ainsi n'avait rien de rassurant...

-Oui, il ne c'est rien passé car il n'y a eu aucun incident dans votre classe. Ou plutôt il n'y a eu aucun incident car votre classe n'existe plus au meme titre que votre poste ici.

-Je ne comprend pas... Vous ne pouvez pas me renvoyer ainsi ! Notre contrat..

-Si je le peu, et même définitivement. Vous pouvez y aller.

Un froissement de tissu et un goût de fer blanc indiquèrent a Rei que cette dernière phrase ne s'adressait pas a elle mais a l'assasin derriere elle. Tel une tigresse elle sauta sur le bureau et en profita pour rouler bouler. Elle eu a peine le temps de réussir cet exploit que l'assasin se remettais de son échec. Par instinct la traqueuse légendaire de la Guilde se défendit en attrapant un cadre photo et l'envoya sur son agresseur. Le petit objet s’éclata sur l'avant bras de son adversaire en de multiple petit bout de verre qui lui lacèrent la chair. Bien qu’entraîné il lâcha un cri et jeta un œil a sa blessure offrant quelques instant a la jeune femme pour saisir son ex-directeur et le placer en position de bouclier humain.

-Tu bouge, butte ton patron !

A travers sa cagoule le tueur jeta un regard qui troubla la jeune femme. Avec une sorte de surprise et de déchirement il étudiais la situation. La blessure de son bras le faisait saigner et l’empêchais dans l'immédiat de réagir a cent pour cent de ses capacités. Ses années d'entrainement et ses multiples assassinats lui disant que la jeune femme lui donnerais plus de fil a retordre qu'autre chose il hocha doucement la tete, jeta sou couteau et leva ses deux bras aux ciels.
L'arme fut ensuite poussé du pied vers la jeune femme qui se dépécha de le saisir sans pour autant se placer en position défavorable. Au moins si elle devais éliminer Démagori elle préférais le faire avec ca que lui briser la nuque a la main.

-Maintenant Léo tu va me dire qui est ce monsieur et pourquoi ma journée par en n'importe quoi.. Et tu va me le dire tres vite sinon je te saigne !

-Vous n'oseriez pas vous,, A LA PU*E !

La main experte de Rei avais fait passer la lame du cou du directeur a la jonction entre le cou et la clavicule,une zone vitale mais un coup suffisamment précis pouvais eviter de tuer la victime en quelques secondes. L’assassin se tendis pour réagir mais comprit que toute action entraînerais la mort du directeur. La scène se figea donc pendant quelques instant, le seul bruit etant les insultes de Léo Démagora.

-Je vais te reposer la question. Pourquoi et qui ?

Sentant que toute mauvaise réponse se terminerais pas la fin de sa vie l'homme se décida enfin a parler.

-Ils ..Ils..Ils ont aucune existence legale ! On nous les a confier. Pension complete. Argent tout les mois et des bonus. On devais pas poser de questions mais pour justifié on a employé des acteurs pour les parents. Ils devaient.. Arretez je vous en prie ! AAH ! Ils nous avaient prévenu que ca pourrais arriver et qu'on devrait les prevenir !

-Qui ca Ils ?! Pourquoi eux ?!

Doucement Rei tentais de guider son ancien patron avers la sortie tout en gardant son attention fixé sur l'assasin. Elle sentait qu'au fils de révélation l'homme était prêt a agir, a éviter que trop de secrets ne soient éventé. Mais Rei tenais a en savoir le plus possible, de toute façon elle savait au fond que l'affrontement serait inéluctable.

-Des..Des.. Des cobaye c'etaient.. Pour quelque chose de plus grand.. Ils avaient leur projets ! Ils voulaient développer la Force dans

-Taisez vous Démagori, taisez vous si vous tenez a la vie...

Les révélations assomment un instant la jeune femme. Ses gamins.. Ses gamins qui n'avaient rien fait.. Des cobayes utilisé par une société visiblement ambitieuse et assez développer pour reprendre un projet abandonner voilà des décennies. Et plus grave que ça, Rei reconnaissait la voix sous la cagoule.

-Danell,tu bosses pour Black Mesa ?

Pendant un instant Rei cru lire une profonde tristesse dans les yeux de son ennemi. Ou alors etait-ce dans les siens. Quoi qu'il en soit l’assassin ne démenti pas et plongea vers elle. Par instinct elle se débarrassa le de son supérieur et tirant violemment son couteau, sectionnant la carotide au passage. Elle infligea une estifade sous le bras de son adversaire et partie comme une dératé dans Tyrena.

Cela ne pouvais pas etre possible. Cela ne pouvais pas etre possible ! Ils l'avaient retrouvé !
_________________________
Spécialisation de base :Close combat
Spécialisation lvl 1 à 5 : Corps a Corps

Quelques babioles...
Revenir en haut
Rei
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2007
Messages: 599
Niveau: 5
Rang: Lame de la Guilde

MessagePosté le: 18/12/2011 16:45:40    Sujet du message: L'espace d'une vie.. Répondre en citant

Elle franchi la porte de son appartement d'un pas vif. Elle n'avait plus aucune hésitation. il fallait faire ce sacrifice. Pour elle. Pour eux. Elle aurait du s'en doute de toute façon, elle n’était pas faite pour le bonheur. L'amour, la joie. Des simulacres. Des mirages dans un désert de haine et de tromperie. Ce soir tout serait régler définitivement.
Ses pas la mennere jusque a la deuxiemee chambre de l'appartement : L'armuerie. Cette piece fermé depuis des mois qu'elle avais espérer en secret, ne plus avoir jamais a rouvrir. Elle cassa sans docueur la porte d'un grand coup de botte et penetra la l'interieur. Les armes, les robots et tout ce qu'elle avait entrposé etait la, intact, une couche de poussière nouvelle dessus. A sa ceinture elle passa les sangles des deux vibro-épée qu’elle leva de leur râtelier. Le bruit sourd qu'elles engendraient pendant une poignée de seconde lui assura de leur plein potentiel. Puis a son bras gauche elle serra les lanière de sa lame secrète avant de se couvrir les mains de ses gants blancs. Avec eux Rei revenais d'autant plus a la vie. Tel un tsunami les souvenirs de chasse lui montèrent a la tète. Sa pensée se fit plus froide, plus implacable encore qu'avant. Et quand sa lame laser fut glisser dans sa botte plus la reine de glace, la traqueuse la plus impitoyable de la Guilde ete née a nouveau. Julia Criz etait morte. A jamais. Dans ses yeux noir il n'y avait plus une once de douceur, de paix, d'amour mais la froide détermination d'une tueuse.
Muf-Us fut réactivé dans la minute suivante. heureux de sortir de son sommeil il s'agita et palabra  de tout ce qu'il avait cru penser pendant son sommeil avant d’être stoppé par une liste de consigne claire et net. Du peu de temps actif qu'il avait passé avec sa maîtresse il ne l'avait jamais vu comme sa. Il comprenais que quelque chose de grave se passais et dans sa nature d'esclave robotique s'inclina devant sa volonté.


:droïde3: -//Oui maîtresse.//


L'achat de matiere agricole en plein milieu de la nuit et d'un vaisseau passe partout avait en effet de quoi calmer meme une machine. Mais le droide DUM quitta bien vite l'espace de vie de la jeune femme.
Seule elle attendais son assassin. Celui la qu'elle avait cru aimer. Celui a qui elle avait fait confiance. Celui avec qui elle avait partagé son lit. Celui qui au final n'avais été qu'un agent de Black Mesa.
En position de garde dans son hall la femme tendais l'oreille, aiguisais ses sens. Son appartement n'etais pas prévu pour etre défendu mais habité. Les pièces étaient trop petites, les fenêtres trop nombreuses et les entrées aveugles l'un a l'autre. Là, en plein milieu elle avait plus de chance d’être vu que de voir. Mais elle n'avait pas le choix. D'ici quelques secondes, quelques minutes Danell sortirais pour mettre fin au danger qu'elle représentais. Fille test, enfant de laboratoire, protéger par G.Man, au courant de tant de manipulation sa seule existence mettais en danger bien des gens. Ses gens... Ses mains se crispent sur le manche de la seule lame qu'elle avait sortie et qu'elle tenais comme un katana des ancien temps a deux mains.
La porte de sa salle de bain grinca lui faisant faire un demi-tour aussi vi que l'eclair. Sa lame s’enfonça dans la porte en contre plaqué sans y rencontrer d'ennemis. Les nerfs a vifs elle avait cru qu'il c'etais glissé dans son dos alors que..
Une main lui saisie les poignet avant de lui envoyer un puissant coup de coude en plein dans le visage. La jeune femme n'avais rien vu, rien entendu et vola a travers le hall. Désarmé et surprise elle tenta de se relever le plus vite possible mais fut empêcher par un 44,5 dans le plexus solaire. La violence du coup lui coupa la respiration mais pas ses reflexes. De sa premiere mains elle attrapa le pied de son ennemis et lui envoya une manchette sur le coté du genou. Entraîné l'assasin évita l'attaque en tirant de toute sa force sur sa jambe. L'attaque se fini dans le vide mais laissa une occasion a la jeune femme de se relever. Comme un loup elle se tenais replier sur elle même, le souffle court, les yeux fou cherchant son ennemis qui c’était déjà fondu dans l'ombre avec son arme.


Elle cracha une insulte et tenta de provoquer celui qui c'etait jouer d'elle. Elle n'eu que pour réponse son arme lancé a grande vitesse. La traqueuse de légende se décala sur le coté laissant le sabre se planter sans effort dans la porte d'entré. Ne pouvant laisser passer une telle chance elle se dépécha de faire semblant de vouloir retirer l'épée. L'assasin courut alors vers elle qui lui rendit la monnaie de sa piece avec un hight kick dans les dents. Il accusa le coup et lui envoya une droite puissante rapidement suivit d'une gauche rapide. Le premier fut bloquer avec effort et le second fit mouche. *L'enculé !* Mais ce n'etait pas la première bouffe que c’était prit Rei dans sa vie. Deja petite elle avait été brutalisé ! Et plus violemment. Elle recula et senti la porte dans son dos. Elle n'avait plus le choix. Il lui faudrait esquiver le prochain coup. Ce qu'elle réussit a peine. Si le poing de celui qu'elle avait jadis aimé ne frappa que la massive porte en bois elle fut néanmoins assez prêt pour sentir le déplacement d'air de son poing.
Rei profita de sa vitesse et de l'ouverture dans la garde de son ennemie pour lui assenner à son tour un coup dans le plexus. Il ne lâcha qu'un grognement et recula de quelques pas. Les deux adversaires se regardèrent. A travers sa cagoulle noire elle ne vit que ses yeux brillant. Avec un pincement au cœur elle lacha seulement :


-Je t'aimais..


Le regard de Danell sembla briller un instant de plus avant que l'homme ne charge sur Rei. Absorbé par sa vitesse et connaissant moins bien le terrain que la jeune femme il ne peu l'attraper quand elle se jeta a terre et fit une roulade pour passer dans le salon ou les vitres offraient une plus grande luminosité au cœur de la nuit. Elle n'en eu pas tellement besoin cependant pour voir cinq secondes plus tard Danell revenir. Tout juste avait elle eu le temps de saisir le vase sur laz table et lui lancer a la figure. Il fini sa course sur le mur derrière lui en une multitude de petit éclats. Lui saisie une chais et tenta de frapper Rei avec qui para les coups puissant avec une deuxième. Le bois eclata rapidement apres deux échanges offrant des tonfa improvisé aux deux adversaires qui s'en saisirent avec professionnalisme. Les coups plurent et les rares qui passèrent arrachèrent des bruit sourd et des cri de douleurs. En temps qu'experte en corps a corps la jeune femme retrouvais petit a petit ses marques. Mais apres tant de temps sans avoir pratiqué elle peinais face a cet assassin qui lui, était préparé. Elle tomba a terre après un coup dans les flottantes. La douleur lui irradiais le coté. C'etait elle cassé une cote ? Elle l'ignorais. Mais elle ne pouvais pas mourir ici. Pas avant d'avoir libérer les enfants, ses enfants, des tortures que leur réservais l'organisation démoniaque de G.Man. Mais persuader d'avoir gagner l'attention de Danell c'etait relâché. Il c’était approche assez prêt pour qu'elle puisse agir. Surjouant une douleur bien réels elle attendis le moment optimal, banda les muscle de ses jambes et se jeta au visage de l'agent de Black Mesa. La lame secrete qu'elle avais garder dans son fourreau depuis le début de l'affrontement sortit de sa cahcette et rentra dans le cou tendre de celui qu'elle avais aimé. Surprit et sous le poids de la chasseuse de prime Danell Tabris tituba jusque a tomber dans le hall, a coté de la porte de la salle a manger. Il etait presque mort, ses yeux exprimant la suprise plutot que la haine. Rei retira la lame de son cou et se retourna. Elle ne pouvais pas le regarder mourir ainsi malgres ce qu'il représentais.


-Moi aussi..


Ses deux mots lâché dans le gargouillis du sang qui le noyais et qui s'echappais de son corps furent de trop pour Rei. Elle rangea précipitamment la lame dans sa cache, arracha sa vibro-lame de la porte et parti liberer les enfants de San Martino de leur destin.
_________________________
Spécialisation de base :Close combat
Spécialisation lvl 1 à 5 : Corps a Corps

Quelques babioles...
Revenir en haut
Rei
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2007
Messages: 599
Niveau: 5
Rang: Lame de la Guilde

MessagePosté le: 26/02/2012 22:56:47    Sujet du message: L'espace d'une vie.. Répondre en citant

Quand un être humain accomplit certain acte, malgré tout ce qui peu lui être inculqué, malgré toute les choses qu'il a pu dire, apprendre, faire et penser avant, l'homme, cette bête étrange sait, au fond de lui même, dans les méandres de son âme, que nul pardon ne pourra jamais lui être accordé. Que certains de ses actes sont l'expression d'une ignominie sans nom. Et qu'ils le hanteront jusque a son dernier souffle sur cette terre.
Le massacre des enfants de l’école San Martino faisait partis de ses horreurs.


Les enfants n'avaient pas tout de suite réalisé ce pourquoi leur maîtresse était venu. Certe l’étrangeté de la situation ne leur avait pas échappé. Mais la peur résultant de l'accident et de ses hommes en noir avait plus soudée le groupe contre le reste du monde. Ils n'avaient pas cru les homme en blouse blanches qui leur avait assuré un retour rapide de leur camarade Senara. Ni le directeur de l'ecoule qui leur avait parler un long moment. Les choses dérapaient. Ils le sentaient. La seule envers qui la bande d'enfants avait encore confiance etait leur maîtresse qui les avait proteger et qui avait disparut suite a l'incident. Comme Senara.. Aussi lorsque ils l'avaient vu mettre a terre un méchant homme en noir le retour a la normalité c’était instauré en eux. On venais les aider. On venais les sauver. Les enfants qui avaient retenu leur larmes redevenaient des enfants, perdu dans une trame trop vaste pour etre comprit par leur esprit. Trop vaste pour que Rei Ayanami ne la comprenne elle même. Mais malheureusement pour plus d'un être dans la galaxie, existant malgré tout. Aussi le meurtre de leur camarade Rodien avait fini de briser leur certitude. Le monde etait une horreur. La vie était une ignominie. Un ramassis d'immondice dans laquelle les consciences pataugeaient en attendant avec fébrilité la fin.
C’était la le point de vue de l'ancienne chasseuse de prime sur le chemin du retour. La vie ne valais pas la peine d’être vécu. Sinon pour souffrir encore et encore. Dans sa tête résonnait les cri de ses pauvres enfants. Encore et encore. Leur sang maculais ses vêtements. Et ses mains.
A travers ses yeux brouiller de larmes Rei les voyais au volant de l’automobile volé qu'elle conduisait. Pendant un instant elle envisagea de foncer a pleine vitesse dans un mur. PAF ! Un choc frontal a trois cent kilometre-heure pour mettre fin a cette absurdité qu'etait sa vie ! Rapide, sans préparation préalable voilà une solution ! Son pied aplanie sur l’accélérateur pendant que ses mains tournaient doucement le volant. La respiration de la jeune femme s’accélérait pendant que devant elle un camion klaxonnais pour éviter la collision. Plus que quelques secondes. Quelques instant et !
L'instinct lui fit donner un bref coups de volant pour la ramener dans sa voie. Le souffle court elle se rendis compte de son geste. Elle etait meme la encore incapable de se suicider ! Pas meme foutue de finir cette farce qui durais depuis deja bien trop longtemps ! Destin a la con !
Pendant qu'elle se maudissait d'etre toujours en vie elle se rendit compte alors que tant qu'elle survivrait elle emmerderait des gens. Black Mesa . Ses connards a la recherche de leur cobaye chérie qui ne laissait rien derrière lui. Rien d 'autre que cadavres. Les fonctionnaire de la police Correlienne qui auraient demain bien du boulot ! Haha pauvre con ! Si elle c’était planté la, quelques secondes plus tot ils auraient eu une chance de remonter l'affaire. Et donc Black Mesa de la faire taire, ! Et ben non ! Bossez feignasses ! Creusez vous la cervelles ! Que cette nuit vous reste en mémoire a vous aussi ! Et pendant longtemps !
Continuant son délire fou et misanthrope Rei garra sa voiture devant une jeune femme qui, par mégarde rentrait seule a pied. Sans doute pensait elle que l'efficace service de sécurité de la planète lui éviterais tout dangers dans ce quartier calme. Apres tout, les faits divers arrivent toujours aux autres.
Sans doute prit elle un peu peur quand le véhicule s'arreta en plein milieu de la chaussé déserte et quand elle vis la femme étrange s'approcher vers elle. Par instinct l’innocente victime sortie une bombe au poivre. Mais face a l’assassin qu’était Rei l'engin de self défense, brandis bien visiblement ne servit par a grand chose. Deux coup de poing, un coups de tete et un coups de pied dans les cotes quand sa victime fut a terre et la jeune femme fut embarqué dans le coffre de la voiture. Rei avait des projets pour le fait divers. Si elle ne devait pas mourir ici alors quelqu'un devais mourir pour couvrir ses traces. Manque de bol pour la jeune femme qui ne verrais plus jamais un levé de soleil. Elle fut signalé disparut le lendemain et jamais retrouvé. Elle laissa derriere ele son jeune mari et des projets heureux de fondation d'une famille. Son mari jura de tout faire pour la retrouver. Mais ceci est une autre histoire.


Quand Rei arriva a son immeuble elle sortit du coffre la jeune femme et la monta inconsciente dans son appartement. Muf-US avait œuvrer avec célérité. Deja le matériel nécessaire s’accumulait dans le hall. Comment avait fait le petit droide ? Elle l'ignorais. Et elle s'en foutait. Elle se foutait de tout. Les drogues naturelle lâché plus tot par son organisme pour affronter les assassins de Black Mesa commençaient a ne plus faire effet. De la suractivité la jeune femme allais vers la lassitude la plus totale. Et puis après.. Et puis après..


Elle tua d'un coup dans le torse la femme qu'elle avait amener jusque ici. Pour être sur qu'elle ne bouge pas. La suite de son plan rendait cette mort nécessaire. Cette tache effectué elle redescendit et reprit la voiture. Il lui faudrait un coins tranquille pour s'en débarasser. Le canal ferais sans nul doute l'affaire.
_________________________
Spécialisation de base :Close combat
Spécialisation lvl 1 à 5 : Corps a Corps

Quelques babioles...
Revenir en haut
Rei
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2007
Messages: 599
Niveau: 5
Rang: Lame de la Guilde

MessagePosté le: 29/07/2012 11:20:31    Sujet du message: L'espace d'une vie.. Répondre en citant

Les larmes coulaient sans pouvoir s'arreter sur le visage désormais bonzé mais pourtant si pale de la Rei Ayanami dit Julia Criz. La lividité de sa peau contrastait avec le rouge qui ornais sa robe ici et la. on aurait dit l'oeuvre d'un grand couturier Coruscanti. Le blanc et le rouge se mariant avec brio en de multitude de petales s'etallant du bas vers le haut dans un dessin presque naturel semblable a un arbre, un végétal montant petit a petit vers le ciel.  On aurait dit...
Assise les genou serré contre sa poitrine elle tentait d'oublier la suite d’événement qui l'avait conduise a la situation actuelle. Impossible. Les larmes continuèrent a couler avec d'autant plus d'ardeur. Meme Muf-US d'habitude débonnaire été rentrer dans sa réserve. Il avait recu ses ordres et réactivé un sous programme issu de son cerveau de droide commando de la CSI. Pour l'instant il n'avait pas a avoir d'émotion. Elles le gérerait dans sa première vrai mission depuis des mois, celle donné après son long sommeil n'en etant pas réellement une..
Agité sur le sol l'ex chasseuse devenu assassin enleva ses gands avec force et rage. Elle les voyais la encore ! Elle lacha un juron entre deux sanglots et tenta de s'essuyer les mains immaculé sur sa robe. Elle n'avais pas eu le choix ! Elle n'avait pas eu le choix merd* ! Elle leur avait au moin evité sa !  
Elle se devait d'y croire ! Elle se devais de se dire que sans sa rien n'aurait changer ! Que les choses auraient été pire ! Qu'on ne l'avait pas manipulé, prise pour un jouet ! *Je suis humaine !* hurla elle comme pour étouffer la partie d'elle qui lui soufflais le contraire... merd*, putain, pourquoi tout sa ? 
Muf-US vérifia encore une fois les charges sur son datapad. Cent litre d'engrais a jardin, deux bouteille de gaz pleine et la juste quantité de nitrates, d’ammoniaque et de solvant pour réduire son appart en poussière avec le reste de l'immeuble... *Au moins ..* Le droide DUM se placa droit devant elle avant de lui dire que tout etait en place. De sa petite main, non, pas de sa main bordel ! de sa pince ouais ! De sa pince de robot de merd* ! Pas de sa main ! Il n’était pas vivant ! Pas humain ! Pas comme elle ! merd* ! Elle s'effondra par terre pleurant encore sa douleur et attrapa le détonateur que Muf-US lui tendais de son autre pince.
Une simple presion sur le petit bouton en haut et tout les explosifs se déclencheraient dans un seul et même instant. Adieu Julia Criz, adieu a tous. La police ne retrouverais rien ou presque. Peu etre un morceau de crane, un reste de bassin.. 
La plus prometteuse chasseuse se reprit. Ses pleurs secerent tandis qu'elle se rassit dans une position a peu pres décente. Elle était morte. Elle etait deja morte.Cela ne changerais rien. Les faits etaient la. Toute sa vie etait la. 

Sans hésitation elle appuya.

 
 
Ca y est.. C’était fait.. Son appartement, les corps, le reste, tout avait du exploser..  Assise au poste de co-pilote du vaisseau acheté par Muf-US elle souffla longuement tout l’air contenu dans ses poumons. Elle recommenca. Encore. Et encore..
Le cargo YT-1300 rentra en hyper-espace sans aucun soucis en direction de Dantooine. Le trajet prendrais quelques temps. Juste assez peu etre pour permettre a Rei de présenter une face moins ravagé que maintenant. La vie lambda n’avait pas été faite pour elle. Elle ne le serait jamais. Qu’elle le veille ou non elle était une prédatrice, une chasseuse. Dantooine, une fois de plus représentais la seule destination, la seule escale  ou elle pouvais se poser avant de repartir, de traquer et de tuer. Ces pensée donnerent du baume au cœur blessé de la jeune femme. Les longues heures d’auto-persuasion l’aiderent a secher ses larmes quand dans le meme temps elle aiguisait ses lames. L’ange de la destruction allais devenir l’ange de la vengence. Envers tout ceux qui oseraient se mettre en travers de son chemin.
 
Galaxie, prend garde a toi, Rei Ayanami, tel un phénix légendaire renaissait de ses cendres !
_________________________
Spécialisation de base :Close combat
Spécialisation lvl 1 à 5 : Corps a Corps

Quelques babioles...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 16/10/2018 04:43:35    Sujet du message: L'espace d'une vie..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Corellia -> Tyrena Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com