Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
[Canon Ozzel Chronicles](Suspendue)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Cantina du Flood -> Fan-Fictions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 18/03/2010 21:36:17    Sujet du message: [Canon Ozzel Chronicles](Suspendue) Répondre en citant

theme : Star Wars rpg 
 
Sujet : Ozzel avant son début dans le RP 
 
Texte cannon sur le personnage 
 
FanFic en plusieur chapitre
 
 


Dans une salle de breefing de Typoca City
 
-Qu’est ce qu’ils nous mettent dans les pattes cette fois ? Pas encore un de ses foutu stratège ou je ne sais quoi de mes deux..
 
-Non j’te rassure.. Visiblement on va nous assigner un chevalier Jedi ! Rien que sa !
 
-Tu rigole la ?
 
-Nan nan, c’est sur l’ordre de mission
 
-Tu pense qu’il sera  a la hauteur ?
 
-Vu ce qu’on nous en a bassiner avec.. S’ils sont pas aussi baleze que prévu j’te jure je..
 
-Tu fait quoi , Tu déserte ? Tu l’bute ?
 
-J’sais pas. P’etre..
 
-Allons messieurs il serais bete de commencer une collaboration sous le signe du sang.
 
Les quatres clones bavardent quittèrent des yeux l’ordre de mission pour se tourner vers la voix en question.
Dans le coin opposé a la porte une jeune femme se tenais appuyer contre le mur de manière indolente. Les soldats notèrent en un instant deux chose.
1)Le silence parfait dont elle avais fait preuve pour s’infiltrer ici dans cette piece et passer devant eux sans se faire repérer.
2) Le manche de sabre laser accroché a sa ceinture.
 
Fort, très fort.
 
Le groupe de clone se releva et se mit en ligne, prêt a agir « au cas ou ». La Jedi semblais amusé de leur comportement et le fit sentir.
 
-Allez, pas la peine de le prendre ainsi ! Je suis venu en ami ici ! Et même si je suis théoriquement votre supérieur si votre envie de me tester est vraiment trop grande allez y !
 
L’escouade se regarda et discuta du regard. Que faire ? Que dire, cette approche plutot inhabituelle les dérangeaient quelque peu. Finalement un clone se détacha du groupe et s’avança vers la Jedi.
 
-Unité Ozz152485E7L capitaine de l’escouade.
Je vous prit d’excuser HE-484ZZ1 et KA-7933WA291 pour leur propos. Une sanction adapté a leur erreur sera bientôt prise
 
-Pas la peine soldat je passe l’éponge il est naturelle de douter de ce que l’on ne connais pas. Donc lui en orange c’est HE et en ..rouge –sang c’est KA-79 ?
 
La jedi s’approcha pour observer ses hommes identiques et pourtant différents dans le ton de la voix, la posture et la Force. Pour elle cette escouade était son premier contact direct avec des unités clonées. Elle en avais bien sur deja vu sur des champs de bataille mais brièvement, sans réellement les voir en somme. Sa nomination a la tete de chef d’escouade l’avais surprise et ravi. Elle allais pouvoir défendre a son tour la République contre ses dangers et connaître un peu mieu ces hommes pareil du premier au dernier.
 
-Exact Général. Et en jaune c’est AK47196MM.
 
-Je vois.. Excusez moi si je ne vous nomme pas ensuite par vos matricule au complet il y a un peu trop de numéro pour moi. Les clones oberverent sa démarche. Candide, les main dans le dos, un sourire joyeux au lèvres , une cible facile en fait.
 
Voila pourquoi Ozz152485E7L l’attaqua par un coup de genou latteral sans aucun respect pour son grade et en transgression totale des regels du duel traditionnel.
Au dernier moment la jedi esquiva en sautant sur le coté. Pas grave, le sergent avais dans la poche d’autre surprise. Son DC-15s sembla sauter dans ses main et en un instant deux laser partirent avant d’etre vite parer par le sabre de la Jedi avant que le clone ne soit projeter contre le mur par une poussée de Force.
 
-Clone, que ce passe t’il ? C’est un acte de mutinerie !
 
-Non, un test général !
 
L’unité se releva et ne chercha pas a reprendre son blaster qui lui avais échapper des main pendant son cour vol. Il s’approcha aussi vite qu’il pu et entama une phase de combat en corps a corps.
Aucun des coups de la Jedi ne passa. Mais aucun des sien non plus. Ozz152485E7L s’arrêta soudain. Ses coups avaient beau être plus puissant et plus un poil plus rapide que les sien il avait eu la réponse.
 
-Vous ete fou ?! Vous avez fallit me tuer !
 
-Je l’espérais bien a vrai dire. Cela aurais prouver qu’un Jedi n’est pas si fort que sa.. Mais visiblement nos instructeurs ont eu raison de nous entraîner aussi durement. Face a un jedi c’est tout juste nécessaire.
 
 
La jedi resta sans voix.. Ainsi voila les hommes qu’elle allait devoir mener derrière les lignes ennemies ? Des types prêts a tué simplement pour voir ? Ou étais le respect de la vie ? Ou etais le respect de l’adversaire ?
Elle resta sans voix.. Incroyable mais vrai…
 
-Je vous promets que cela ne se reproduira plus. Nous voulions juste savoir si sous vos ordres nous allions devoir vous traîner ou si nous allions pouvoir faire notre travail efficacement. N’y voyez la rien de personnel général..
 
-Jaid..Faoda Jaid.. Je peu etre sur que vous ne tenterez rien de nouveau ?
 
-Que Kamino soit changer en désert si jamais un membre de l’escouade ne leve la main sur vous dans le but de vous tuer.
 
Les clones sentaient quand meme la Jedi réticente son sabre a la main. Chose en fait stupide. En plus de leur arme les membre de l’escouade avais suffisamment d’explosif, de grenade électrique et d’équipement divers pour mettre fin a sa vie et a celle de la moitié du complexe de Typoca City.
 
-Un clone n’a qu’une parole soyez en sur Général..
 
La jedi fini par remettre son sabre a la ceinture et recommença a se détendre.
 
-Bien, si personne n’a l’intention de tuer une autre personne , penchons nous sur le brefing. C’est a vrai dire ma première mission avec vous et je ne voudrais pas la gacher.
La cible : un certain Sullustéen qui se cache en ce moment même sur Cato Némoidia..
 
[…]
_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 18/03/2010 21:36:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kovarn
Ordre Sith

Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2009
Messages: 2 746
Niveau: 4
Rang: Seigneur Sith
Autre: Ex-Chef des Vestiges de l'Empire

MessagePosté le: 18/03/2010 21:45:30    Sujet du message: [Canon Ozzel Chronicles](Suspendue) Répondre en citant

Alors, alors... Mes commz ( car je rapelle que els commentaires se font maintenant entre deux chapitres a condition d'etre constructif )

C'est un premier chapitre interessant, avec une fin a suspens donnant envie de connaitre la suite. Il cerne bien le caractere d'Ozzel et l'on rentre facilement dans l'intimité Jedi-Clones. Voila, donc j'attend la suite ^^. Merci d'avoir fan/ficé Ozz.
_________________________
II Makashi II
Maîtrise Combat et Force : IV/V


Thème de Kovarn : Lament Of Aeon = http://www.youtube.com/watch?v=TMmH6pct_wM&feature=related ]
Revenir en haut
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 21/03/2010 20:57:17    Sujet du message: [Canon Ozzel Chronicles](Suspendue) Répondre en citant

DUMDUM. !
 
Deux etre, deux destin, un mur. Un mur comme les autres. Enfin non Plus un bon mur a l’ancienne, construit avec amour ! Remplie de briques bien dure, bien résistante !
 
DUMDUM !
 
 Le genre de mur qui ne bouge pas, le genre de mur que seul  une guerre peu détruire ! Et encore !
D’ailleurs il y survivait a la guerre !
 
DUMDUM !
 
Certe moins bien de seconde en seconde mais assez pour permettre aux deux humain de s’abriter quelques instant. Le premier étais un femme. Vetu a la mode jedi. Normal me dirais vous, elle en était la représentante de l’Ordre et de la République sur cette planète. Le sabre laser a la main elle replia la lame pour s’accouder contre le mur et respirer un coup.
 
DUMDUM !
 
Le deuxième étais un humain aussi. Issu d’un guerrier disparut mais cloné a des millions d’exemplaires. Représentant de la Grande Armée  il portait fièrement son arme et son armure. Ses instructeurs lui avait suffisamment répéter pendant toute sa vie. Républicaine
 
DUMDUM !
 
*Ça, c'est mon fusil. Il y en a beaucoup comme ça, mais lui c'est le mien.
Mon fusil, c'est mon vrai copain, lui c'est ma vie.
Il faut que je maîtrise mon fusil comme il faut que je maîtrise ma vie.
Car sans moi, mon fusil ne sert à rien. Et sans mon fusil, je ne sers plus à rien.
Je fais feu pour mettre dans le mille. J'ai plus de précision que mon ennemi qui essaie de m'abattre.*
 
DUMDUM !

*C'est moi qui dois l'abattre avant qu'il ne m'abatte. Et je le ferai.
Je promets à Dieu de garder cette foi. Mon fusil et moi-même sommes les défenseurs de ma patrie.
Nous sommes maîtres de nos ennemis. A nous deux nous sommes les sauveurs de ma vie.
Que Dieu veille jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'ennemis, mais la paix.*
 
DUMDUM !
 
-C’est toujours comme sa sergent ?!!
 
-Non la c’est vrai que c’est putot spécial..Mais dans l’ensemble pour le moment c’est plutot calme..
 
-Calme ?! Vous plaisantez ?!
 
-Non non, peu de droide, un abri relatif, assez de munitions et l’objectif droit devant..
 
-Si vous le dite..Bon on fait quoi ?
 
La jeune femme avait parlé. Le clone se retourna vers elle et la regarda. Légèrement tremblante, indécise, elle n’avais jamais connu le feu comme lui.
 
-J’sais pas.. C’est vous le général normalement. Normalement c’est a vous de me dire quoi faire..
 
-Passez outre pour une fois ! A la base je suis Jedi pas soldat ! Vous oui !
 
-Sans rire ! Il vous a prit quoi de tenter de négocier avec la cible ? Vous pensiez vraiment que
 
DUMDUM !
 
-Il allais se rendre comme sa alors qu’il était en position de force dans son char et avec son armée ? Silly jedi !
 
-La diplomatie est la voie du jedi ! Le meurtre non !
 
-Il y a quand même une différence entre être diplomate et complètement  con !
 
-Hey !
 
DUMDUM !
 
Le mur, ce cher et brave mur qui avais vécu une longue vie explosa dans un déferlement de poussière et de gravats a quelques mètres des deux combattants.
 
-Restez la je vais voir !
 
Le clone s’avança  a proximité du trou et passa furtivement la tête avant de la re-rentrer. Il recommanca une deuxième fois et revient vers la jedi.
 
-Alors ? Qu’est ce qui se passe ?
 
-Rien, rien du tout , juste une fête foraine un peu bruyante.
 
-Hein ? Comment sa que..
 
-Bien sur que non c’est pas sa ! C’est  ce put** de droide octopura qui nous pilonne au canon anti-véhicule depuis tout a l’heure et l’autre taré dans son char !
 
-Merd* !
 
DUMDUM !
 
L’explosion se fit a deux metre d’eux et les fit tomber a terre. Une chance que leur adversaire ne connaisse pas exactement leur position. Ils se relevèrent et se tapirent a coté du trou, prêt a mourir dignement.
 
-Alors on fait quoi ?
 
-Qu’est ce que vous voulez que je vous dise ? On fuit et on prie que les autre réussirent leur coup ce qui est passablement improbable ou on meurt ici et en esperant que la découverte de nos cadavre provoque une bonne diversion pour permettre aux autre d’accomplir leur mission !
 
-Vous n’avez rien d’autre comme idée ?!
 
-C’est vous le général !
 
DUMDUM !
 
-Sa y est.. Adieu Général.
 
Le clone ferma les yeux pour sentir pleinement son corps encore intact. Dans quelques instant il ne serais plus rien.. A peine plus épais que de la poussière. Une mort idiote, sans intérêt mais bon, le destin n’est pas toujours exeptionel..
 

 
L’explosion vient enfin mais pas sur leur bâtiment. Plus loin, a l’inverse de leur position a vu d’oreille.  Ozz152485E7L passa de nouveau la tête par le trou et observa  en coup de vent.
En face de la maison dans la quel ils c’étaient réfugier : un droide octopura., une dizaine de droide de combat B1 et quelques B2.
 
Il retenta. Un droide octopura qui avais changer de cap, sept B1 et trois B2. Plus le CAB de la cible  qui c’était tourné pour pilonner une rue  a sa gauche. les droides aussi tiraient dans cette direction.
Un laser bleu turquoise  filla de la direction et frappa un droide CSI.
L’escouade ! Le reste de l’escouade ! ils étaient la finalement !
 
DUMDUM !
 
Ozz152485E7L poussa un soupir de soulagement et  informa faoda de la situation. S’ils n’étaient plus sous le feu ennemis c’est parce que ses frères le subissaient. Ils avaient donc un peu plus de temps et deux angles d’attaques.
 
DUMDUM !
 
Le tir de l’octopura réduit en bouillit une maison aux murs peu épais.  Le clone pria  pour que ses camarades ne se soient pas trouvé dedans et vérifia son arme. Chargeur plein, sécurité désengagé et prêt a faire feu. La Jedi a coté d’elle avais activé son arme. Ils étaient prêt.
 
-Je m’occupe du droide, vous prenez le reste !
 
-Quoi, un seul ?! Et ou est votre esprit guerrier soldat ?
 
-Un seul mais de 16 mètres mlle, allez go !
 
-Quoi, l’octopura mais !
 
Sans attendre la fin de sa phrase le clone commando se glissa par le trou et ouvrit le feu sur les deux unités les plus proches qui tomberent détruite. La jedi la suivit et renvoya les premiers tirs des B2.
 
On aurais pu croire Ozz152485E7L fou de s’attaquer seul avec son DC-17 a ce monstre de 16 mètres 50 de haut. Mais non.  Ces droides avaient été a la base construit pour des tailles beaucoup plus raisonnable. Leur conception n’avais donc été prévu a cet effet. Le rendre plus grand c’était offrir un plus grand angle de tir sur ses faiblesses .
Certe le danger de recevoir un tir anti-véhicule ou de mourir écrasé par une de ses pattes etait plus grands aussi mais qu’est ce que la vie sans danger ?
Ozz152485E7L le savais. Ozz152485E7L était né pour sa. Pour lutter de manière inégale face a un ennemis plus fort, plus dangereux plus hargneux qui lui. Mais sans une composante essentiel d’un bon combattant.
La folie opportune.
 
DUMDUM !
 
Le tir le souffla et le fit voler sur quelques mètres. Mais les droides CSi gênant aussi. Et son attention etais maintenant porté sur le minuscule clone qui courait sous lui en lui tirant sur les articulations des pattes.
L’occtopura  tenta de bouger pour l’avoir de nouveau en pleine cible Il faillit y arriver jusque a ce qu’une de ses patte cede.
Le monstre de métal déséquilibré chuta. Il chuta et dans son œil robotique on aurait pu y lire de la surprise. Il n’avait pas sentit les dégâts. Il n’avais pas était averti des degats et ne comprenais pas pourquoi le monde basculait de 90degres ni même pourquoi ce Cab se rapprochais aussi vite de ses photorécepteurs.
 
BLOMK.
 
Voila ce que fit a peu près l’immense droide en tombant sur le char CSI qui explosa sous le poids du droide. BLOMK puis BOAOUM.
Ozz152485E7L regarda sa victoire. Il en avais suer pour arriver la. Il allais encore en suer pour partir de cette planète. Et dans son rapport. En fait il n’aurais pas du le détruire et fuir. Moins de paperasse, moins de problème..
 
-Mais comment avez-vous fait sa ? Dit la jedi en achevant le dernier droide.
 
-Simple. Un bon fusil, un peu de précision et du souffle, beaucoup de souffle.
 
-Et une petite roquette sa aide non ?
 
La voix venait des ruines encore debout sur leur gauche. Trois clones en sortirent, couvert de poussière, de sang et de trace de brûlures. Pour eux aussi la journée avait été longue.
 
-j’avoue sa  a peu etre joué dans l’histoire. Mais j’en doute HE-484ZZ1.. D’ailleurs je doute franchement que ton lance roquette a m’ai aidé dans cet exploit !
 
Faoda jaid se retourna vers les trois hommes avant de reporter son regard sur l’unité a l’armure verte.
 
-Vous..Vous ete soit fou soit un parfait stratège. Détourner l’attention des droides pour donner une couvertures a vos hommes..
 
-Pas mes hommes, les votres général… Ne l’oubliez pas..  Bon, je sais la journée a été dure mais il nous faut encore prévenir le central et trouver un moyen de se barrer d’ici.. A moins qu’il nous donne un autre objectif..
 
Tous se regardèrent. Oui ils avaient bien combattu et par chance atteint leur objectif mais la guerre continuais.  Leurs ennemis etait intelligent, logique. Il s’adapterait. Il les traquerais jusque a ce que l’un ou l’autre soit détruit. Mais eux avaient l’avantage de la surprise ! L’avantage d’etre fou ! L’avantage d’être vivant ! L’avantage de ne pas savoir quand ils allaient mourir ! Et surtout, surtout, la certitude que sa ne serais pas sur Cato Nemoidia !
_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 08/04/2010 21:08:09    Sujet du message: [Canon Ozzel Chronicles](Suspendue) Répondre en citant

L’individu vola jusque au bout de l’impasse que quatres clones en armure bariolé fermaient.
 
Sa main se colla sur le mur pendant qu’il tentait de se relever. Comment l’avaient ils retrouver ? merd* pourtant il 
Un méchant coup de poing le colla de nouveau a terre. Une traîné fine de sang vola.
La a terre IL observa avec apathie son monde de bas en haut.
 
« Aujourd'hui nous sommes engagés dans une finale, luttons par tous les moyens entre l'athéisme Séparatisme et l’aveuglement Républicain. Les champions modernes de la « démocratie » l'ont choisi comme le temps. Et, des dames et des messieurs, les sénateurs sont en bas, ils sont vraiment en bas. » 
  Pour l’instant seulement un béton sale, souillé par une pluie grasse, les crachats des passant, les immondices des animaux et les déchets en tout genre.
Légèrement plus haut l’impasse en elle-même.
Une putain d’impasse a pleine assez large pour deux personne de front au trios quart occupé par les poubelles, les encombrants du bar, les drogués et les nuisibles. D’ailleurs IL remarqua que ce soir aucun individu de cette flore n’étais la. Son esprit embrumé par les coups marqua un temps d’arrêt et une pointe d’étonnement.
 
La main ferme du clone l’attrapa et le releva lui offrant un nouveau point de vue sous la voix rassurante et permanente des haut parleur du Parti
 
« De peur qu'être là n'importe quel doute que le temps a été choisi, ne nous laisse aller directement chez le chancelier !. Voici ce qu'il a dit - pas soutiennent en 19**8, pas avant la guerre, pas pendant la guerre - mais deux ans après que la dernière guerre a été finie : » 
  A l’extreme gauche le mur gauche de l’impasse. Fait de brique rouge salit par le temps, les tags, la crasse, les mousses et rongeur en avait fait LEUR mur. L’etat des briques  posais la question de la dureté d’un tel édifice. Les publicité et lichen tenais elle sur le mur ou au contraire soutenais elle l’ensemble en pierre cuite et manufacturé ?
 
« Les dames et des messieurs, peuvent là être quelqu'un ici ce soir qui est si aveugle pour dire que la guerre n'est pas sur ? Peut-il y avoir quelqu'un qui échoue à se rendre compte que le monde Républicain a dit, "le temps est maintenant" que c'est le temps pour l'épreuve de force entre le monde libre Sépartiste démocratique et le monde corrompu Républicain? » 
  A gauche, au milieu et a droite de son champs de vision la lumière bleu néon du casque clone absorbais tout le reste. Meme à cette distance il étais impossible de discerner les traits de son occupant. Les Kaminoean avaient fait du bon travail il fallais au moins leur reconnaître sa.
 
Enfin a son extrême droite le second mur  de l’impasse. Il n’eu pas le temps de le contempler aussi longtemps que le premier le clone le repoussa et lui colla une nouvelle baigne.
 
Une dent vola et se perdis au milieu des immondices. Deux , trois autres coups tombèrent avant que le combattant de la république ne l’expédie dans la poubelle.
Humiliant. Mais que faire ?
Sauvegarder le minimum d’honneur.
 
« Il y a dix ans, au moment de la première conférence à tracer la paix- là étaient dans l'orbite Républicain 180 milliard de personnes. Aligné sur le côté antitotalitaire il y avait dans la galaxie à ce moment-là environ 1,6 millions de personnes. » 
 
  
  Luttant avec fouge sur ses bras Il s’extirpa la tete de la poubelle avant de tomber de fatigue sur ses jambes, dos au mur, celui qu’il n’avais pas eu la possibilité d’observer. Le groupe de clone l’observait et la bas au loin cette jeune femme l’observais. Son espoir, son phare ! Qu’elle vienne, qu’elle l’aide !
 
 
-Alors raclure tu va parler ! Répond a nos putain de questions sinon je te fait bouffer tes entrailles gros minok CSI ! Parle !
 
-Question ? Sa voix étais tel un murmure.. Il ne se souvenait pas les avoir entendu parler. Enfin si..Oooh.. Si. Maintenant il se souvenait. Mais les coups les coups ! le clone leva le bras et Il se replia dans un geste instinctif. Les coups pleuverent et sa protection ne servit pas a grand-chose.
 
« Aujourd'hui, seulement dix ans plus tard, il y a 800 milliards de personnes dans la domination absolue de la Russie soviétique - une augmentation de plus de 400 pour cent. » 
  -Je vais parler, j’vous direz tout, j’vous l’hure ! Arrêtez, j’ai mal, j’ai mal !
 
Le clone cessa ses coups et le releva légèrement. Il remarqua de la peinture verte sur son armure. Vert. Quelle belle couleur.. La couleur de la nature, des arbres, de l’herbe.. Il y avait peu d’arbre sur cette planète. Il aimait les arbres.  Qaudn toute cette histoire sera terminé il se promis d’aller sur une autre planète et de regarder des arbre, oui les regarder, car c’est beau un arbre, tres beau un arbre puis c’est vert comme la nature et l’herbe.
 
-Parle putain ! Dit nous comment désactiver ses défenses stellaires ! Vite !
 
« Sur leur côté,  le chiffre a diminué à autour 500 milliard. Autrement dit, dans moins de dix ans les chancesont changé de 9 à 1 dans la faveur à 8 à 5 contre nous. Cela indique la rapidité du tempo de victoires Séparatiste et des défaites républicaine dans la guerre. » 
  -heu, heu !
 
Défenses stellaires. Oui , c’étais son role il s’en souvenais. C’etait même la raison de sa venu sur cette planète. Il les avait imaginé, dessiné, construite et installé sur cette planète pour la proteger des ennemis du Parti et des ennemis de ceux qui avaient mit en place le Parti, la CSI. Il fit le vide un instant et mit de coté la voix des téléprompteurs. Pourvu que la jeune femme réagisse. Maintenant il etais sur qu’elle les avait vu et c’etais tournée vers les clones qui eux ne l’avais pas calculer. Pitié qu’elle ai prévenir un membre du Parti ! Pitié !
 
Une lame fut tiré de son fourreau et placé sous sa gorge avec quelques menaces. Il n’hesita pas longtemps. Il raconta tout. Sa vie, son œuvre, son reve de revoir les arbres, ses peurs.
Finalement la pression du couteau se relâcha et les clones reculèrent de quelques pas. La jeune femme arriva. Enfin ! Il en pleurait de joie ! Son monde allait enfin re-devenir comme avant ! Le téléprompteur résonnait comme parole évangile dans ses oreilles.


« "Quand une grande(démocratie est détruite, il ne sera pas à cause des ennemis de dehors, mais plutôt à cause des ennemis de l'intérieur." La vérité de cette déclaration devient magnifiquement claire comme nous voyons ce pays chaque perte de jour sur chaque front. » 
  Mais pourquoi les clones ne paniquaient il pas ? Pourquoi est ce qu’ils.. Discutaient avec.. Et.. Il comprit a la vu du petit objet a sa ceinture. Un sabre laser. Ses larmes de joie se transformèrent en larmes de tristesse. Il avais trahit ! elle l’avais trahit ! Elle lui avais laissé tant d’espoir et elle lui avais brisé le cœur !
Pourquoi ? Pourquoi ?!
 
-On a les informations, on le supprime et on part !
 
-Quoi, le tuer, pourquoi sa mort ne nous servira a rien !
 
Le ton montais entre les deux. Il s’en fichait et pleurais en se regardant le nombril. IL avais été prêt a l’aimer cette fille. A tout pour elle. Mais elle non. Elle negociais sa mort avec ce chien cloné. Pourquoi tant de douleur ?
Il vit le canon d’un pistolet blaster pointer sur lui  avant d’entendre le bourdonnement d’un sabre laser.
La poudre ou la lame en sorte.
 
-Capitaine je vous ai dit non ! Il vivra ! Qu’il soit pitoyable, lache et tout ce que vous voulez il vivra !
 
-Quand nous partirons il racontera tout et mettra en danger nos infos !
 
- Une vie est une vie ! Et vous devez suivre mes ordres capitaine ! Je suis votre supérieur et je vous ordonne de le laisser vivre !
 
Le clone hésita et rangea son arme bon grès malgré. Les autres s’en fichaient.. Ils l’avaient humilié, roulé dans la boue et aucun d’entre eux ne semblaient éprouver le moindre sentiments. Des monstres quji ne méritaient que de mourir ! Même elle, la « Jedi » ! Surtout elle qui l’avais abandonner !
 
A coté de lui dans la bouteille un tesson de verre et en face le groupe qui se retirais. Une force nouvelle s’insuffla en lui. La vengeance, la colère et la haine.
Comme si aucun de ses événements ne c’etait passé il saisit le bout de verre et se releva d’un trait. Ses jambres coururent toute seul, son bras se leva et sesun cri de haine sortit de son larynx.. aux premières décibel le groupe et la jedi se retournèrent. Trop tard il allais leur faire goûter sa vengeance ! Son bras s’abatis sur la jedi.
Mais aussi rapide qu’une ombre le clone en armure verte s’interposa et le bout de verre passa dans un interstice de son armure avant de s’enfoncer sans effort dans sa chair clonée.
 
La jedi, elle fut poussé sur le coté et les autres clones épaulerent leur armes et tirerent. Le premier tir le bruklla fortement. Il ne sentit pas les autre. Il ne vit pas non plus sa chute.
Un voile noir se posa sr ses yeux pendant que ses membre le lâchait. Il etais mort avant de toucher le sol.
  
 
« Voila pourquoi vous devez soutenir le parti ! Soutenir le Parti c’est soutenir nos bienfaiteurs Séparatiste ! C’est la Lutte finale, des demain et toujours, la République tombera » 
  Et en effet, un de ses futurs symbole tomba ce soir la.
_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 09/04/2010 18:56:41    Sujet du message: [Canon Ozzel Chronicles](Suspendue) Répondre en citant

*Mission tendu.
Traque tendu. Interrogatoire facile. Autant en finir ce type faisait pitié. Assit la dans sa poubelle il le voyais pleurer sur son sort, son sang, sa veste en simi-cuir taché de sang, de pleur et de vomi.  Ce qu’il allais faire serais au final une bonne chose pour lui. Pauvre type.
Mais n’aurais pas il du y réfléchir avant de penser et pondre ses horreurs qui massacrais ses freres et leurs vaisseaux dans le secteur galactique concerné ?
 
Je m’en suis occupé personnelement en l’écoutant débiter ses conneries sur sa famille qu’il n’avais pas, les arbre, la CSI, le « Parti » organisme fantoche monté par la CSI pour embrigader les populations locales.
En tout cas maintenant il avait ses infos et pour une fois Faoda n’avais trop rien dit. Ses explications sur la nécessité de la violence dans certaine condition semblaient fini par avoir porter leur fruit.
 
Le DC-15s sortit de son holster dans un bruissement qui suffit a faire rappliquer le loup dans la bergerie.*
 
-Que faite vous faite ?
 
*merd*.. Visiblement pas assez… Autant etre clair*
 
-On a les informations, on le supprime et on part !
 
-Quoi, le tuer, pourquoi sa mort ne nous servira a rien !

 
*Servir a riena rien ? Bon dieu, il l’amais bien mais des fois c’est a se demander ce que font les civils sur le champs de bataille Surtout quand ceux-ci sont armée d’un sabre laser et que leur sentiments les poussent a le sortir.  C’est d’ailleur ce qu’elle fit en sentant sa détermination. Lame sur le coté en défense mais lame sortie quand meme.. merd* … *
 
-Il doit mourir. …
 
-Capitaine je vous ai dit non ! Il vivra ! Qu’il soit pitoyable, lache et tout ce que vous voulez il vivra !
 
-Quand nous partirons il racontera tout et mettra en danger nos infos !
 

- Une vie est une vie ! Et vous devez suivre mes ordres capitaine ! Je suis votre supérieur et je vous ordonne de le laisser vivre !

 
*Zut. Tant pis. Elle veux la jouer comme sa ? Ok. Qu’elle ne s’etonne pas ensuite… J’avancais de quelques pas quand mon instinct me hurla de me retourner. Danger. Gros. 
Volte face immédiat pour faire face a notre suspect. Bras tendu, mu part  un second souffle foncant sur la jedi. En un instant mon corps bougea. Mes jambes coururent, mes bras poussèrent Faoda .
 
Je ne sais pas pourquoi mon corps bascule, les bâtiments devant moi ont un effet de recul. Je ne touche plus le sol, mes pieds ont quitté terre.
 
Comme un tout petit vol, mon corps est projeté dans les airs. Mais qu'est ce qu'il m'arrive, je ne comprends plus rien…

Je suis à la dérive et je me sens pas très bien.


Ça y est, je percute les pavés maintenant.
Dure a été la chute, je suis couvert de sang.
Allongé là, sur le trottoir….Je perd la boussole, je ne peux pas le croire, vais-je vraiment crever sous ici ?
Je me suis fait planter, ce mec avait un couteau.
J'ai du mal à respirer, je ne veux pas mourir.J'ai vraiment déconné, j'ai tant de choses à dire.
J'entends au loin la sirène d’un medic.
Je crois qu'il est trop tard, je n'ai pas eu de chance. Chier... Et des visions flou.. Faoda, les freres. Mon casque, ou est mon casque je ne le sent plus.. Un clone dois toujours avoir son materiel toujours*
 
-Mon casque..
 
-Ne parlez pas Ozzel, ne parlez pas on va vous sauvez c’est rien !
 
-Putain ce con lui a secionner une artere et salement touché les poumons !
 
-Faoda..Dites à mes frères que je les ai aimés. Ce mot de vocabulaire, je l'avais oublié.
 
*Froid. Difficulté a parler. Mais je le dois. Je sent que je ne pourrais dire des chose qu’aujourd’hui.. De toute facon, ce froid, cette sensation.. J’vais y passer de toute facon*
 
-Je n'ai jamais été un clone  parfait. Un peu violent, vous me l’avez fait comprendre, mais je n'étais pas mauvais. J'ai fait des tas de choses qui ne seraient pas bonnes à dire Faoda
.Que personne ne s'oppose si je parle d'un mauvais délire...
 
-Silence Ozzel, silence, vous allez pasy rester ! Vous allez vivre , je vous le promet merd* !
 
*Je’ai le visage mouillé. Je j’essaie de gouter avec ma langue. Salée. Bizzard. C’est bon. On dirais des larmes. Mais je ne me sent pas pleurer.. Ma vu est trouble. Si peu etre que je pleure.. Faoda peu etre.. Meme la alors que j’ai si froid et que je pisse le sang j’entend sa voix d’une autre maniere.. merd*.. J’ai mal. Je dois finir !*
 
-Et si je parle de missions et d’adrénaline , laissez-moi d'excuser. Ce n'était pas facile pour elles, j'ai toujours déconné. Faut dire que les sentiments, je ne les connais pas. J e n'ai jamais pris le temps de les chercher en moi. C'est bizarre, mais maintenant je regrette vraiment de n'avoir pu aimer une femme avec des enfants…Haha.. Oui je me demande ce que sa fait d’avoir une vie normale sans l’armée.. Vous savez vous Général ?
 
-Non Ozzel, non. J’ai toujours vecu au temple c’est pas ce qu’on peu appeler une vie normale ! Mais accrochez vous, resister vous allez vous en sortir j’vous promet !
 
*J’essaie de parler encore un peu.. de lui dire que…mais la vie passe si vite et la mienne ce soir est stoppée. Doucement elle me quitte, je ne l'ai pas volé.C'est sûrement le jugement de toutes mes bêtises. J'avais oublié que la Force sur mon âme avait main-mise. Le froid et le noir laisse place a un beige immaculé tiede.
Dans ce néan un point au fond. Une porte geante. Petite d’ici mais géante quand meme. Qu’est ce qu’elle foutais la ? Aucune idée. La porte grandis petit a petit quand une vision de Faoda apparut un instant.
Etrange mais la porte ne grandis plus. Je ne l’ai vu qu’un instant pourtant je sais que ce n’est pas pour autant le moment d’avancer. Il faut retourner en arriere, faoda, et les freres attendent Deja le froid revient tandis que le beige reste.
 
Etrange..
 
Mes yeux s’ouvrent avec difficulté. Un liquide tiede et rouge autour de moi. J’ai toujours mal. Mais je comprend ou je suis. Une cuve a bacta.. Je suis encore vivant. Mais en repos.
 
Meeeeeerde..*
 
 
 
 
 
 
_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 04/08/2010 13:02:25    Sujet du message: [Canon Ozzel Chronicles](Suspendue) Répondre en citant

Une curieuse sensation de contentement, de douleur et d’envie de vomir  le firent revenir a lui. Avec difficulté il ouvrit un œil qu’il referma quelques instants plus tard sous l’effet de l’intense lumière. La fatigue demandais deja son du et sans effort Ozz152485E7L sombra avant d’ne ressortir, une heure, un jour, un mois, un an apres ? Aucun moyen de le savoir. Cette fois ci il eu la force de garder les yeux ouvert et de se relever pour vomir.  Une douleur sans commune mesure lui déchira la poitrine. A travers son vomi il hurla et se laissa tomber en avant, il n’aurais pas la force de revenir dans sa position initiale. Il chuta quelques seconde pour s’ecraser sur un carrelage froid a peine réchauffé par son vomi. Le choc de la douleur  fut vif mais différent de celle qu’il avais ressentit quelques secondes plus tot. Une piqûre lui traversa le bras avant qu’une chaleur douillette ne l’envahisse et le fasse dormir.
 
Deux trois autre fois il se réveilla, chaque fois avec un peu plus de force et de conscience. Au bout de la troisième il comprit que non il n’etais pas totalement mort. Peu etre en purgatoire. Au bout de la cinquième la douleur se fit moindre et ses rêves plus conscient. Il etais sans doute vivant. La douleur ne pouvait pas exister après la mort. Apres la mort le cerveau ne recevais rien et n’émettais rien. Rien ne résistais a la mort. Ni le corps, ni la chaire ni le cerveau. Donc pour continuer a sentir quelque chose il devais etre vivant.
Le temps passa et lui donna raison. Les lumières blanches se firent moins intenses  et petit a petit lui permirent de distingue son monde.
 
En premier lieu sa perfusion tantôt pleine, tantôt vide coloré ou transparente et son plafond blanc qui lui ne changeais pas. Vien ensuite son propre lit et le reste de sa chambre. Plutot petite et individuelle, chose inhabituelle pour un clone. Il avais déjà visité des hôpitaux militaire avec leur chambre commune abritant des dizaines et des dizaines de lit les un a coté des autres.
Celle-ci ne contenais que son lit, une table de chevet , une chaise et une fenetre donnant sur une étendu bleu ciel sans fin. Il contempla cette dernière quand la porte s’ouvrit. D’instinct il se tendis et sera faiblement le poing bien qu’il savais que son etat l’empêcherais d’agir. Mais quand il reconnu ses visiteurs il se détendis et deserra le poing.
 
-Vous m’avez presque fait peur.
 
-Vous aussi chef. Désolé de ne pas etre venu plus tot ses gratte-papier de médecin refusaient de nous laisser passer. On aurait bien forcé un peu mais je pense bien qu’au final on aurais pas pu vous voir.
 
Le clone blessé se détendis complètement et s’enfonca pour la premiere fois avec plaisir dans son oreillé. Voir ses camarades vivant et en bonne santé lui avais donné un coups de fouet sans précèdent. Il se serais levé et prit une cuite avec eux s’il avais pu. Mais jamais son corp ni les médecin ne le laisserais faire. HE lui jeta un regard malin et sortit sa gourde tandis que HE surveillait la porte avant de revenir et sortir quelques petits verres. Un sourire malicieux se dessina sur chaque visage et ce fut d’un cri d’un eul qu’ils levèrent leurs verres.
 
-VOD !
 
Le liquide brula la gorge de Ozz152485E7L qui manqua de s’étouffer dans les éclats de rire de ses compagnons.
 
-Vous verrez quand c’est le premier truc que vous absorberez depuis des lustres !
 
Les discussions se tournèrent rapidement vers la blessure de leur compagnon et l’etat de la guerre. Leur mission avais finalement été un succès malgres l’incident. L’etat major lui avais décerné une promotion ainsi qu’une médaille pour bravoure.
 
-Et Feoda, ou est elle ?
 
L’ambiance se fit plus morose malgres l’alcool et les retrouvailles AK but son verre sans un mot et le silence flotta quelques secondes jusque a ce que KA prenne la parole.
 
-Dehors. Mais elle a refuser de venir… Elle semble pas aller bien depuis .. L’incident..j’pense pas qu’elle refuse de vous voir, au contraire mais.. Disons chef qu’elle c’est faite plus de soucis pour vous que ce qu’on pensais.. On a essayer de discuter avec elle mais autant parler a une machine. A vrai dire on ne sais pas quoi penser..
 
-Les Jedis ne doivent pas se comporter comme sa.. Ils disent se moquer de la mort..  « Il n’y a pas de vie il n’y a que la Force » ou un truc comme sa….
 
-Je pense que vous comptez beaucoup pour elle chef.. Plus que nous autre..
 
Ozz152485E7L digera la nouvelle en silence. Il porta son verre a ses levres et le bu sans tousotter. Il ne pensais pas qu’elle avais pu réagir ainsi.. Le souvenir de la ruelle lui revient en mémoire.. Elle avais pleuré apres tout. Elle avais montrer ses sentiments et l’avais appeler par un nom au lieu de son matricule… Il reposa son verre doucement en réfléchissant.
 
-Sa ma fait plaisir de vous voir les gars.. Plus que vous ne pouvez l’imaginer.. Mais la pourriez vous sortir et dire a Faoda de rentrer.. Il nous faudra parler..
 
-Bien Chef !
 
Les trois clones reculement leur verre, fermèrent la gourde et se mirent au garde a vous avant de sortir. Periode de calme de quelques secondes avant le prochain combat…
_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 07/12/2010 15:46:42    Sujet du message: [Canon Ozzel Chronicles](Suspendue) Répondre en citant

-Tout a l’heure, dans la ruelle, vous m’avez appeler Ozzel.
-Je sais.
-Pourtant vous connaisiez mon matricule.. Et vous ne m’avez jamais appeler comme sa..
-Je sais..
 
Les deux etres s’observèrent en silence. Une ambiance étrange c’était crée par ses simples mots détaché de tout sentiment. Pourtant quelque part, dans cette ambiance étrange qu’aucun des deux n’aurait pu nommer ils etaient la, sous une surface aussi dangereuse que la mer. Placide en surface, tumultueuse en dessous.
Le clone détourna le regard de son supérieur pour se plonger dans la contemplation placide du paysage derrière la vitre. Dans on état il ne voyais que le ciel bleu pur comme l’est le ciel d’hiver après les pluie de saison.
 
-Sur quelle planète somme nous ?
-Je n’ai pas retenu le nom.. C’est dans la bordure médiane.
-Oh..
 
Un oiseau passa devant la fenêtre en un éclair. L’œil aiguisé de l’arme vivante n’eu pas le temps de l’identifié, a peine eu il le temps de voir la couleur. Marron. Comme beaucoup d’oiseau.
 
-C’est un moineau écume.. Il semblerais que grâce au climat il se soit reproduit encore et encore jusque a modifier l’écosystème local…
-Oh …
-Vous semblez différent, ailleurs et pourtant bien présent.. Qu’y a il ?
-« Ozzel »..
 
Le silence plana un instant. Les yeux de la jeune femme cherchèrent encore une fois a trouver prise dans ceux brun et perdu du clone allongé la. Elle s’avanca d’un pas vers lui avant de se figer dans son mouvement.
 
-C’est la premiere fois qu’on me traite en vivant. Je veux dire, en humain.
-Je vous ai toujours vu en temps qu’humain, en temps qu’etre vivant…
-Ce n’est pas sa etre humain au final. Sa aide. Mais ce n’est pas sa, être humain…
-Qu’est ce qu’etre humain alors ?
-Combien de mission avons-nous fait ensemble ?
-Jusque la ?
-Jusque la..
-Je dirais vingt, vingt-cinq.
-Trente deux.
-Deja ?
-Comme pour mes munitions mes comptes sont toujours clair.. Et pourtant ce n’est qu’a ce moment la que j’ai comprit que nous n’étions pas réellement des humains.
-Parce que quand vous vous pensiez mort vous n’avez rien sentit ? Rien vu ?
 
Le clone sourit tristement sans rien dire.
 
-Beaucoup de personne disent n’avoir rien vu a part un voile noir, les religions diverse ont beau dire que..
-Un nom.
-Pardon ?
-Vous demandiez pourquoi, un nom, c’est sa qui vous rend humain. Un nom a la place d’un matricule.
-Ozzel
-Oui..
C’est une sensation etrange, que je n’aurais pu être pas voulu connaître
-M’en voulez vous ?
-Non.
-Pourquoi donc ?
-Parce que vous vous pensez la meme chose a mon sujet.
-C'est-à-dire ?
-« Je vous aime ».
 
Dehors nu oiseau pialla. Et quelque soit son espece, quelle importance au final ?

_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Iroey
CSI

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2011
Messages: 3 040
Niveau: 3
Rang: Lieutenant
Autre: Escouade Amandine du 38

MessagePosté le: 03/05/2018 23:52:26    Sujet du message: [Canon Ozzel Chronicles](Suspendue) Répondre en citant

Ca fait 7 ans que j'attend la suite Eric :(
_________________________

Thou Art Bring Thy Fear...


Casier d'Iroey:

Thème:

Formation de base:
Close combat

Formation Lv1:
Close Combat

Formation Lv2:
Close Combat

Formation Lv3:
Close Combat
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/11/2018 00:48:34    Sujet du message: [Canon Ozzel Chronicles](Suspendue)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Cantina du Flood -> Fan-Fictions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com