Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Questionement et entrainement
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Système de Japrael -> Dxun (lune) -> Jungles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 28/10/2008 17:02:42    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

Le pilori avait été dresser en plein milieu du camps renégat...
Pratique ancienne et eprouvant aussi bien physiquement que mentalement  ce rituel endurcisait les hommes et les poussait dans leurs dernier retranchement au bout de 4 a 5 jours sans boire ni manger, au soleil brûlant le jour et en pleine nuit glacer a la merci des prédateur la nuit..
 
Actuellement c’était  nouveau venu, écrasé dans la foret et trouver par l’équipe du lieutenant Nat qui si trouvait ligoter par les poignet..  Celui-ci avait été dépouiller de ses armes et de tout les objet contendant sur lui..  Bref, comme celui-ci pourtait une armure de type mandalorienne le nouveau portait simplement son plastron, ses jambiere et ses épaulette.. Le reste constituant un danger lui avait été retirer provisoirement et stoké dans un établi en sécurité..
 
Le sergent Mook avait été rappeler et examiner le nouveau venu..
 
-Qu’a-t-il dit exactement ?
 
-Qu’il chercher les renégats et qu’il ne venait pas en ennemis.. C’est tout
 
-Humm.. IL a l’air fort.. A priorie il pourrait servir a quelque chose s’il veux nous aider.. Rien d’autre a son sujet ?
 
-Le centre de commandement a détécter son vaisseau, un monoplace, quelques temps avant qu’il s’ecrase… Celui-ci est irrémédiablement endomager  mais il semblerait qu’il ai servit lors de combat contre des Impériaux..
 
-Parfait…
 
Mook vit que le nouveau venu commencer a re-prendre conscience.. Le sergent instructeur s’avanca vers lui et lui releva la tete.
 
-Nom, age, origine et ton employeur. Tout de suite.
_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 28/10/2008 17:02:42    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jorn Panaan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 30/10/2008 16:01:15    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

L'espace noir commençait à se brouiller. Tout se mélangeait, le noir se mixait avec du blanc, du gris, et les couleurs venaient petit à petit: surtout du vert. Jorn peina à ouvrir totalement les yeux, la lumière du jour lui faisait mal. Il était blindé de courbatures, et n'arrivait pas à bouger. Tous ses os lui faisaient mal, et à chaque mouvement qu'il essayait de faire, le plus petit fut-il, l'alertait d'une crampe probable. Jorn se résigna donc à bouger. Après s'être habitué à la lumière du jour, il regarda autour de lui: il était au milieu d'une grande cour, recouverte d'herbe en plein milieu, face au soleil. Il essaya de se lever, mais le pilori l'empêchait de bouger. "Oh putain, pensa-t-il, les enfoirés, ils m'ont ligotés !!"

Des soldats en armure blanche, arrivèrent, et certains avaient des lignes de différentes couleurs sur l'armure. Un  soldat seulement possédait une armure à lignes vertes, et un autre en avait une ornementée de lignes jaunes. Tous les autres avaient des armures blanches de bases. Jorn crut tout d'abord avoir été capturé par l'Empire, mais ayant observer les soldats, il reconnut que leurs armures étaient légèrement modifiées: ces gars là étaient bel et bien les types qu'il cherchait. En effet, les Renégats, comme on les appelait, l'avaient donc capturé, mais Jorn ne comprit pas bien pourquoi il était dans cette position. Il s'était fait encerclé par une escouade de soldats, et il leur avait expliqué la situation, mais malgré tout, ils l'avaient neutralisé.

Un soldat s'avança, interrompant sa discussion avec un autre et dit:

-Nom, âge, origine et ton employeur. Tout de suite.

-Jorn Panaan, héritier du clan Panaan. Dernier du clan et mandalorien fier de son peuple. Né sur Ondéron, planète mère de ce satellite, dans un lieu caché de la société ondéronienne. Sous les ordre du défunt Général Slight Panaan, mort au combat tout comme le reste de son peuple, mort à cause des impériaux. J'espère que cela vous convient, Officier. Maintenant que je vous ai dit ce que vous vouliez savoir, j'aurais espéré que vous puissiez retirer ces menottes et déverrouiller ce pilori. Je ne m'y sens pas à mon aise, et je sais surtout que vous avez besoin d'aide, alors sortez moi de là et j'apporterai le soutien qu'il faut aux ennemis de l'Empire.

L'officier à l'armure verte regardait Jorn, enfin on pouvait deviner qu'il regardait Jorn à travers son casque. Le mandalorien espérait tant bien que mal qu'il serait délivré car le pilori était très inconfortable et on lui avait retiré son équipement, sans lequel il n'était rien, comme tout mandalorien.


Dernière édition par Jorn Panaan le 03/11/2008 10:13:39; édité 1 fois
Revenir en haut
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 30/10/2008 18:22:09    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

-Interresant comme histoire.. On pourrait presque y croire.. Mais j'suis pas de se genre la  petit..


Le solda s'approcha de lui et lui expédia une violente droite dans le visage.

- Et je déteste qu'on me prenne pour un co*.


Il se retira de quelques pas et l'observa comme pour le juger... Puis il se tourna vers le caporal en armure jaune..

- Bon caporal, gardez le a l'oeil.. Je ne veux pas qu'il s'échappe. Je vous tien personellement reponsable de se qui lui arrivera..

Il retourna parler a Jorn


- Bon.. Ton nom et ton histoire sont peu etre bidon et a vrai dire je m'en fout.. Je te laisse 3 jours pour nous dire a moi et au caporale qui sont tes vériatables employeur et comment tu nous a trouver.. Si dans 3 jours tu nous a rien dit..

Tu dois connaitre la suite ?


Caporale, je passerais dans 3 jours, preparez le materiel s'il a pas parler d'ici la..


Mook s'eloigna.. Peu etre qu'il avait dit vrai.. Sa aiderais a le savoir..
_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Jorn Panaan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 30/10/2008 23:38:05    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

- Bon.. Ton nom et ton histoire sont peut etre bidons et à vrai dire je m'en fous... Je te laisse 3 jours pour nous dire à moi et au caporal qui sont tes véritables employeurs et comment tu nous a trouvé.. Si dans 3 jours tu ne nous a rien dit..
Tu dois connaitre la suite ?
Caporal, je passerais dans 3 jours, preparez le materiel s'il n'a pas parlé d'ici là..

Jorn fixait l'officier avec un regard de défi, il n'était pas question de baisser le regard malgré les douleurs qui persistaient dans ses membres. L'officier avait tourné les talons, et le fameux caporal était maintenant le chef des opérations. Jorn était quelque peu rassuré puisque l'officier supérieur avait ordonné au caporal qu'il ne lui arrive rien, par conséquent, il ne se ferait pas tuer. Une aubaine dans ce genre situation, on ne pouvait pas rêver mieux. Le caporal s'avança, il retira son casque, le posa par terre puis laissa découvrir à Jorn son visage: l'homme avait une trentaine d'années, pas plus. il avait une bonne dizaine de cicatrices, et son visage était marqué par l'effort et la guerre. Le caporal foudroyait Jorn du regard avec ses yeux noirs, perçants. Si le caporal avait eu l'autorisation, il aurait certainement tué le captif, mais il n'en fut rien. Il se contenta de balancer son bras en arrière puis de claquer sa main avec force sur la figure du mandalorien. La tête de Jorn aurait fait un tour complet si ses cervicales n'avaient pas empêché la rotation totale, et le mandalorien légèrement sonné, laissa sa tête pendre quelques secondes puis leva à nouveau son regard vers le caporal et lui dit:

-Mar'e... Ib'tuur jatne tuur ash'ad kyr'amur.

Le caporal qui s'appretait à le gifler à nouveau s'arrêta net, abasourdi. Puis Jorn rajouta alors:

-Tu me crois maintenant ? Le mando'a est une langue seulement connue des mandaloriens, rares sont les étrangers qui la maîtrise. Alors, libre à toi de me croire ou non. Pour ce qui est de mes employeurs, j'ai été le plus clair soit-il: j'ai été sous les ordres du Général Slight Panaan, chef du clan Panaan et étant également mon défunt père. Je n'ai jamais servi sous les ordres de quelqu'un d'autre. Tout le clan a été exterminé par l'Empire. Pour ce qui est de mon savoir sur votre position, sachez que les mandaloriens sont rarement les derniers au courant, et ayant eu accès aux informations confidentielles de par mon rang, peu de choses ne me sont restées sous silence. De plus, mon père, Slight Panaan était totalement opposé aux agissements de l'Empire, par conséquent, il cherchait sans arrêt des informations sur des alliés potentiels pouvant l'aider à se battre contre l'Empire. Depuis sa mort, je me suis juré de reprendre son flambeau, et de mettre fin aux agissements impériaux. Je suis venu ici pour me joindre aux ennemis de l'Empire, mais si vous jugez préférable de me tuer, libre à vous, mais sachez que vous perdez un allié.

Le caporal observait Jorn avec perplexité et le mandalorien captif se préparait à recevoir une nouvelle gifle, ou bien un coup de crosse dans le ventre, mais il n'en fut rien. Le caporal le regarda, resta pensif quelques secondes puis reprit ses affaires et se dirigea vers un grand bâtiment.

Jorn le regarda s'en aller, puis disparaître dans le bâtiments aux couleurs terre. L'officier supérieur avait donné au commandant 3 jours, et il reviendrait une fois ce délai expiré. Jorn se demandait si l'officier allait venir tout de suite ou bien s'il n'allait venir que plus tard. Enfin, quoi qu'il en fut, Jorn se relaxa le plus possible pour que cette horrible position lui parut le plus confortable possible en attendant la venue de l'officier. La faim et le froid ne lui faisaient pas peur car il avait connu pires traitements pendant ses entraînements sur Ondéron avec son peuple. Les mandaloriens avaient fait de lui quelqu'un de robuste, capable de résister à nombre de situations. Jorn ferma les yeux et se demanda dans quel pétrin il s'était fourré.


Dernière édition par Jorn Panaan le 03/11/2008 10:13:14; édité 1 fois
Revenir en haut
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 31/10/2008 13:58:31    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

Mais le caporal et le sergent ne vinrent pas..


La 1ere après midi passa avec son soleil brulant, ses moustique sa chaleur chaude qui faisait suer et perdre son eau... Autour de lui les renagats buvaient jusque a plus soif, bougeait le regardait et l'humilier..


Et l'après midi passa et viens la nuit noire de Dxun.. Avec ses betes son froid mordant et son vent glacial... Quelques sentinelle restaient au abort du camps pret a repousser les créatures monstrueuse de la lune.. Les plus petites echapper a leur suveillance et traversait le camps a la recherche de morceau de viande egaré et d'immondice a absorber...


Et au matin ni le sergent ni le caporal n'avait montrer le bout de leur nez.. Et une seconde journée passa pire que la premiere.. Le manque d'eau et le soleil commencerent a faire effet.. Un autre pilori fut monté non loin de Jorn.. En début d'apres midi un personne inconsciente visiblement roué de coups fut attaché comme Jorn.. Il se reveilla quelques temps plus tard et pesta de son sort.. Il regarda a droite et a gauche et vit Jorn..


- Et mec.. T'est la pour quoi toi ? T'as tenter d'les espioner aussi ?

-Silence !

Un des clones qui les gardait arriva et lui lanca la crosse de son blaster dans la joue.. Un peu de sang et des morceau de dent volerent  et le prisonnier  baissa le tete en remprenant son monologe a voix passe

-En tout cas bonne chance..  Enfin sa sert a rien puisque ils vont nous abattre.. Pff ..Et voila sa recommence..


une equipe de clone le détacha.

-Tuez moi borde* ! J'ne peu plus !

-Quand tu ous aura dit comment tu nous a trouver et se que tu nous a voler ! Emmenez le !


Le prisonnier fut trainer jusque a un batiment et Jorn ne le re-vit plus de la journée...


Le 2eme jours se termina et la nuit fut aussi rude que la précédente..



Un coups de poing dans le ventre le réveilla a l'aube du 3eme jour..


- IL est 6 heures ! Faut'' lever !

Bon, a priorie t'as continuer a raconter tes bobard et comme je te l'ai dit je m'en fout.. Donc: Soit tu parle et tu a la vie sauve, soit tu parle pas et tu me donnera une bonne occasion de sentir cette douce odeur de corps bruler au petit matin !

Tu connait le deal, va y dit nous se que tu sais !



Derriere lui le caporal et ses hommes attendait en formation, pret a agir
_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Jorn Panaan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 31/10/2008 16:08:48    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

Il était déjà passé une journée et une nuit entière sans que Jorn ne put avoir la grâce de quitter ce pilori. Il avait faim, mais la soif le rongeait continuellement. Il était sans arrêt exposé au soleil et il savait bien qu'il aurait bientôt beaucoup plus de mal à faire le moindre mouvement. Le froid ne lui faisait pas peur car les soldats lui avaient accordé une sacré faveur: lui laisser son armure. De plus, poour un mandalorien, c'était laisser la vie au captif. L'armure était l'essence des mandaloriens, ils étaient démunis sans elle. Leurs armures étaient leurs âmes car selon les principes, tout mandalorien devait construire son armure avec des pièces détachées des cadavres et machines cassées lors de sa première bataille.

Dans l'après midi du deuxième jour, un nouveau captif fit son apparition: un Twi'lek à la peau grise, avec des bandes colorées sur ses lekkus. L'extraterrestre était mal en point, plus mal en point que Jorn lors de son arrivée. Il était criblé de coupures, et certainement que les soldats lui avaient fait grâce de quelques tirs de blasters en cadeau. Le Twi'lek fut installé sur un pilori à une petite dizaine de mètres de celui de Jorn et lorsque les soldats l'attachèrent, il relâcha tous ses membres sous le poids de la fatigue: on aurait dit un patin désarticulé. Le pauvre gars n'avait pas ouvert la bouche depuis un bout de temps, puis dans un effort surhumain, il tourna sa tête vers Jorn autant que possible et lui parla. Le gars n'avait à peine eut le temps de lui dire deux phrases et que les soldats renégats lui envoyèrent un coup de crosse dans la figure. Ils le détachèrent, et l'emmenèrent dans un bâtiment au fond de la cour. Jorn avait vaguement compris qu'il avait tenté de les espionner.
"Alors voilà le sort que les renégats réservent aux espions... pensa Jorn, la torture très probablement, puis l'exécution." Jorn comprit tout de même qu'il n'aurait pas à devoir subir cette fin car sinon, les renégats lui auraient déjà infligé le châtiment.

A l'aube du troisième jour, Jorn se réveilla en sursaut, à moitié plié en deux, frappé par l'officier en armure verte.


- Il est 6 heures ! Faut t'lever ! Bon, a priori t'as continué à raconter tes bobards et comme je te l'ai dit je m'en fous... Donc, soit tu parles et tu as la vie sauve, soit tu parles pas et tu me donneras une bonne occasion de sentir cette douce odeur de corps brûlé au petit matin ! Tu connais le deal, vas y dit nous ce que tu sais !

Jorn leva la tête tant bien que mal, toussota un peu puis cracha son sang sur l'armure propre de l'officier. Il lui envoya un petit rictus sournois et dit:

-Hahaha... Je vous ai dit la même chose deux fois et vous m'avez laissé la vie sauve. Personnellement, je m'en fous de ce que vous voulez me faire si je parle pas. Tuez moi si ça vous amuse. Allez-y !! Je vous ai répété deux fois la vérité: Jorn Panaan, 23 ans, fils du défunt Général Slight Panaan, et anciennement sous ses ordres avant qu'il ne se fasse tuer par les impériaux lors d'une bataille qui coûta la vie de tous les membres du clan Panaan. Pour perpétuer la survie du clan et poursuivre les desseins de mon regretté père, je suis venu vous trouver vous: les ennemis de l'Empire, appelés les renégats. Qu'est ce que je sais sur vous ? Bof... pas grand chose... Vous étiez des soldats clones, dans l'armée républicaine, puis lors du changement de régime, un tiers de l'armée clone s'est rebellée et s'est echappée. Vous avez construits un camp sur cette lune et continuez à vous développer pour éradiquer l'Empire et restaurer la République. C'est tout ce que je sais. Bon alors, maintenant, vous me butez ou bien vous me laissez faire parti des vôtres ?? Je serais partant pour la deuxième option mais c'est vous qui voyez, après tout, je suis en position d'infériorité.

Jorn devinait le regard massacreur de l'officier, et il patientait le temps d'avoir une réponse. Il s'était préparé depuis trois jours à une sentence potentielle et il était donc prêt à la mort.


Dernière édition par Jorn Panaan le 03/11/2008 10:12:45; édité 1 fois
Revenir en haut
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 01/11/2008 15:00:31    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

- Parfait sa reglera des choses !


Le clone prit son blaster et tira la culasse pour préparer le tir


- Jorn Panaan tu va mourir !

Le coups partit et, chose surprenante ne frappa pas Jorn mais les lien qui le retenait. Privé de ses attache le mandalorien fatigué par ses jours de torure s'ecroula au sol et tenta de se relever avec peine pour garder sa dignité.


- Bon t'as passé la 1ere épreuve ! On peu donc a priorie te faire confiance... Sa restera a prouver mais les renseignement que tu nous a donner semble juste.. Jusque a preuve du contraire tu sera
Jorn Panaan... Mais si tu m'as roulé la prochaine fois ne sera pas un test...

Bon leve toi et suit moi.. vous deux, aidez le..


Deux clones allerent et aiderent Jorn a se relever.. Jorn  semblait etre fatigué mais Mook ne s'en soucier pas.. IL le conduit jusque a  un batiment non loin dont le sol etait recouvert d'un fin matelas juste assez mou pour permettre a un corp de tomber sans trop de douleur..

- Epreuve 2, la résitance physique.. Normalement ses 3 jours ont dut mettre a l'épreuve ton organisme.. Mais si tu est capturer sa sera de la douce rigolade et sache qu'on ne montera jamais une opération pour te recuperer si le coups en homme et matériel est superieur au information ou a ta valeur au sein de notre armée.. Donc si tu est capturé tu devra te ébrouiller seul dans un environement hostile et dangereux.

Donc lecon 1 le corps a corps... Pret ? Met moi HS ..



Mook enleva ses armes blaster et se mit en position de combat au centre d'un tatamis ,attendant Jorn..
_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Jorn Panaan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 01/11/2008 22:17:18    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

-Donc leçon 1, le corps à corps... Prêt ? Mets moi HS...

Après sa très évidente libération, Jorn dût se tirer jusque sur le "tapis". Il était exténué, le ventre vide depuis trois jours, plein de courbatures, de crampes et ses os lui faisaient mal au moindre mouvement. Il tenait à peine sur ses jambes, et il devait mettre toute son énergie dans le moindre mouvement de se bras. Malgré cela, l'officier le voulait en entraînement au combat rapproché. C'était plutôt prévisible de sa part, l'officier l'avait laissé trois jours sur un pilori, à l'épreuve du soleil, de la pluie tropicale, du froid nocturne. Il était évident qu'il n'allait tout de même pas le laisser se reposer. Jorn prit alors son courage à deux mains, puis s'avança vers le centre d'en cercle tracé dans la terre boueuse. L'officier retira son casque, le jeta hors du cercle mais garda tout de même son armure. Jorn fut surpris aux premiers abords mais se rappela qu'il portait toujours la sienne. Heureusement qu'on ne le lui avait pas confisqué. Il n'aurait sans doute pas pu survivre à ces trois jours sans son armure. Il s'avança le plus possible du centre du cercle et attendit que son adversaire fasse de même.

Lorsque les deux hommes se retrouvèrent à égale distance, ils se saluèrent puis Jorn sentit son énergie le regagner. A vrai dire ce n'était pas son énergie, mais il était surtout envahit de joie. En effet, une fois capturé il avait désespéré de ne plus jamais pouvoir se battre. Tout bon mandalorien aimait le combat car c'était l'essence de ce peuple, et Jorn se sentait revivre. Il était si heureux, de pouvoir à nouveau tester ses capacités, s'améliorer encore et toujours et frapper sans s'arrêter. Les ordres de l'officier avaient été clairs: le mettre HS. Les deux combattans se mirent en garde puis Jorn commença à se rapprocher lentement. Il donna un coup de la pointe du pied dans le sable, et les sédiments se jetèrent sur l'officier. Jorn en profita pour effectuer une prise de désarmement apprise quand il était jeune: il se colla à son adversaire, lui passa sa jambe droite derrière ses jambes et plaqua son avant bras gauche sur son torse. Le but était de pousser son adversaire dans deux directions différentes et donc de lui faire perdre l'équilibre. Mais à sa grande surprise, lorsque Jorn plaqua son bras gauche sur le torse de l'officier, ce dernier lui décocha un puissant coup de coude dans le ventre, il le tira par le col de l'armure, puis le balaya et une fois Jorn à terre, l'officier lui plaqua sa botte sur le torse.

Jorn était à terre. En moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. L'officier avait déjoué son attaque et l'avait retourné contre lui. Jorn était mandalorien et il avait donc reçut plusieurs entraînements au combat, mais son niveau prouvait son manque d'expérience. Son défunt père lui avait dit autrefois:
"Tu trouveras toujours meilleur que toi dans l'univers." Ce jour ci était un bon jour pour le justifier. L'officier avait prouvé son talent en une seule prise. Toutefois, le mandalorien en bon guerrier, poussa son adversaire et repartit à l'assaut.

Il essaya plusieurs prises et astuces de combat mais chaque tentative se retrouvait plaquée au sol. Jorn n'était cependant pas du genre à abandonner. Il repartit à l'assaut, se remémorant ses erreurs précédentes et essayant d'en tirer le fruit. Il ne désespérait pas de devoir recommencer à chaque fois car un mandalorien du clan, quelqu'un d'expérimenté lui avait dit:
"Si nous tombons Jorn, c'est pour mieux nous relever." Jorn avait compris ces paroles bien avant mais aujourd'hui était un jour crucial. Il fallait à tout prix mettre l'officier à terre. Coûte que coûte. Même s'il fallait recommencer des milliers de fois. Il fallait lui prouver que Jorn avait un potentiel et qu'il pouvait tirer parti de ses erreurs rapidement et de s'améliorer continuellement.

Il lui fonça à nouveau dessus, fit une feinte de partir sur la gauche puis fit une roulade à droite et essaya de donner un coup de pied dans les chevilles de son adversaire. Celui ci esquiva puis attendit un nouvel assaut. Jorn avait encore échoué. Toutefois, il réfléchit, respira calmement et profondément puis repartit une fois encore. Il courut vers l'ennemi, recommença le principe de la feinte, mais remarqua que l'officier avait écarté les jambes pour s'éjecter sur la droite. Jorn en profita, fit une roulade entre ses jambes et lui balaya sa jambe d'appui. L'officier tomba sur le côté et avant qu'il ne se retourne, le mandalorien le sauta dessus et lui décocha un coup de poing violent en pleine figure. Il se releva et dit:


-J'ai gagné. Mais à quel prix ? Si l'on avait combattu avec des lames de poing, j'aurais perdu depuis longtemps. Il me faut encore m'entraîner...

Jorn dit ces paroles d'un ton désespéré puis regarda à nouveau son adversaire. Il était au sol. L'homme en armure rouge s'avança vers lui, puis lui tendit la main.


Dernière édition par Jorn Panaan le 03/11/2008 10:12:08; édité 1 fois
Revenir en haut
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 02/11/2008 17:06:27    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

Nul doute se petit avait des bases correcte mais insuffisante.. Certain de ses mouvements etait typique de la culture mandalorienne..
 
Le sergent l’envoya valser sur le sol plus d’une fois… La fatigue, la faim et l’épuisement se faisait sentir dans les mouvements lourd et prévisible de Jorn mais nul doute qu’il pourrait se montrer très efficace une fois frais et dispo..
 
Pendant ½ heure les points foncèrent, les pieds volèrent dans l’air chaud et puant du gymnase.. Mais il n’abandonner pas .. Qu’est ce qui le poussait a se battre ainsi malgré sa condition ?
 
Le jeune trouva enfin une faille malgré la fatigue et fonça dans celle-ci..  Son enchantement parfaitement réalisé malgres son état fit tomber.. Dans sa chute le clone saisit le regard de Jorn.. Il eu sa réponse et c’est avec un sourire que son corps fini sa légère chute.
 
La Vengence. L’Honneur. Le Courage. L’Obstination.
 
 
Des choses qui plaisait a Mook..  Qui plus ai il semblait avoir une légère pointe d’honneur malgré se qu’il lui avait fait subir les jours précédent…
 
Le sergent prit la main de Jorn et se tira violemment pour se relever et pour lui assener en meme temps un coup de tete dans le plexus solaire. Le mandalorien lâcha sa main et tituba en arrière le souffle coupé..
 
Le sergent savait se coups déloyale et fourbe mais c’était le soupçon d’honneur exacerbé qui avait poussé son corps a réagir.
 
-Lecon 2, vigilance constante toujours prêt a mordre, frapper, vivre.. Souvient t’en… Tu a fait un excellent travail bien que tu a raison tu devra t’entraîner encore si tu veux survivre en milieu hostile.
 
Néamoin nous verrons sa plus tard..   Jusque a demain 8heure, tu est au repos.. Rejoint moi devant ton pilori demain 8heure.. Ton retard ne cera pas tolérer…
 
Soldat, trouvez lui un baraquement et rendez lui ses effet, execution !
_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Jorn Panaan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 02/11/2008 21:29:52    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

-Lecon 2, vigilance constante, toujours prêt à mordre, frapper, vivre... Souviens-t-en… Tu as fait un excellent travail bien que tu aies raison, tu devras t’entraîner encore si tu veux survivre en milieu hostile. Néamoins nous verrons ça plus tard... Jusqu'à demain 8 heures, tu es au repos... Rejoins moi devant ton pilori demain 8heure.. Ton retard ne sera pas toléré… Soldat, trouvez lui un baraquement et rendez lui ses effets, execution !

-Bien sergent !!

Jorn était plus qu'heureux. Il avait réussi à faire parti des renégats. C'était un premier pas vers sa vengeance: la destruction de l'Empire. Faire parti de ces anciens serviteurs de l'Empereur n'avait pas été une mince affaire mais cela en valait la peine. Il n'était plus seul et il avait désormais des alliés. Son défunt père pouvait être fier de lui. Jorn se mit au garde à vous pour saluer son nouveau supérieur puis tourna les talons et suivit un soldat. L'homme en question l'amena jusqu'à un bâtiment qui devait être l'armurerie et il lui ouvrit un coffre. Jorn s'approcha puis reprit ses affaires. Il y avait son casque pourpre, à l'instar de son armure, et son fusil. Il remercia le soldat puis ce dernier l'amena à des baraquements dans lesquels se trouvait une partie libre. L'homme se mit devant la porte regarda rapidement la pièce puis tendit la main vers l'intérieur pour laisser passer Jorn. Le mandalorien s'avança et observa attentivement la pièce. Il y avait un lit à environ cinquante centimètres du sol, deux casiers en duracier et un coffre en plastacier, ainsi qu'un lavabo et des toilettes. C'était un lieu de vie assez spartiate mais Jorn n'était pas sceptique: chez les mandaloriens il avait appris à vivre dans des conditions pires que celles ci. Il s'avança vers le lit puis se laissa tomber. Il posa ses affaires à côté et commença à les inspecter. Le casque était aussi propre que son armure: tâché de sang dans son combat contre les impériaux et rayé. Cela lui donnait un véritable aspect guerrier que Jorn aimait. C'était assez représentatif des mandaloriens. Il vérifia la totalités des fonctionnalités: le comlink, la vision bleutée, l'affichage du casque, les ventilateurs, les filtres respirateurs et bien évidement la résistance. Il était satisfait et il passa au fusil. L'arme n'avait pas l'air endommagée, elle était relativement propre. Le soldat en armure rouge prit son fusil, l'arma et visa contre le mur, il pressa la détente mais rien ne se passa. Il inspecta le chargeur: il était vide. Il n'avait clairement pas vérifié son matériel depuis son arrivée sur la lune. Tant pis, il pourrait avoir le matériel nécessaire à l'armurerie.

Il se releva, attrapa son arme et son casque puis les mit dans un coffre. Il se déshabilla, lustra son armure et l'installa soigneusement dans le deuxième coffre. Il se fit une petite toilette, se rasa et se retourna jusque vers son lit. Il s'agenouilla, prit son collier entre les mains (un collier avec une griffe de zakkeg, relique de son premier animal tué), joignit les mains et récita une prière:


Kandosii sa kyr'am ast,
Troan teroch jetiise a'den,
Duraan vi at ara'nov.
Vode an, ka'rta Tor.
Kote.


Il raccrocha son collier autour du cou et se coucha. La satisfaction d'être dans un lit était immense. Même si le confort n'était pas du grand luxe, cela faisait un bien fou d'être sur un matelas, sous une couverture et non arroché à un pilori. Jorn mit à peine dix minutes à se détendre et s'endormir aussitôt.

Une sonnerie le réveilla aux alentours de sept heures trente du matin. Il n'avait pas assez dormi mais avait tout de même bien récupéré. Ils fit quelques étirements pour se détendre et détendre légèrement ses courbatures, puis il s'habilla, se revêtit de son armure et de son casque puis sortit du baraquement. Il demanda à un soldat la direction du refectoire du camp et alla manger. Quand il entra dans le réfectoire, les soldats le regardaient d'un oeil soucieux et soupçonneux: il était le seul mandalorien dans tout le campement. De plus, il se démarquait des autres avec son armure pourpre. Il se prit un plateau, le remplit convenablement et alla manger à une table seul. Il mangea son repas posément et ressortit du réfectoire pour se diriger vers son ancien pilori. Il regarda l'heure dans l'affichage de son casque et constata qu'il avait 3 minutes d'avance. Il s'adossa au pilori, et fut surpris de ne pas avoir à attendre: le sergent sortit d'un baraquement presque aussitôt et le rejoignit. Jorn le regarda et se mit au garde à vous:

-Bonjour sergent !!
Revenir en haut
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 03/11/2008 13:58:04    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

Comme a son habitude Mook avait veiller tard et avait fini par s'endormit sur son bureua  en bois de chene aussi dur qu'une plaque de plastacier...

C'était donc d'une humeur massacrante qu'il c'etait reveiller le lendemain matin sur son bureau, la tete sur les rapport qu'il lisait et  la bave au coin de la bouche...

Le sergent se leva et s'etira.. Quel galere de bosser jsuque a pas d'heure.. Ses vertebres craquerentle libéran d'un torticolie installer pendant la nuit..

* Monde de mer*e! *

Il chercha quelques minutes son casque et partit vers le carré des officer du mess..

Le cuisineier lui déverssa la meme bouillie informe et sans réele odeur que tout les matins se qui n'arrangea pas l'humeur de Mook.. Il s'intalla a une table et verifia comme a son habitude si sa nouriture ne contenait aucune forme de poison et s'il se trouvait bien loin de toute fenetres..

Enfin il posa son DC-15s sur la table afin de s'assurer un petit déjeuner tranquille sans etre déranger par les autres officier du camps qui connaisaient tous la bonne humeur légendaire du sergent..


C'est donc apres avoir fini sa bouillie nutritive que Mook sortit esperant que sa recrut serait en retard pour pouvoir se défouller un peu les nerfs en l'envoyant balader comme il se doit.

Raté, le mandalorien se tenait la, droit, pret au combat avec son armure impéquable et son arme au pied...


*Sa commence bien ! Rumina Mook*

- Ouais c'est sa.. bon retour case dojo et cette fois ci t'as interet a faire mieu comprit ?
_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Jorn Panaan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 03/11/2008 14:34:05    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

Jorn adossé au pilori vit arriver le sergent en armure aux bandes vertes. Il marchait lentement et s'étirait le cou de temps en temps. Il arriva et quand Jorn le salua, il répondit:

-Ouai, c'est ça... Bon, retour case dojo et cette fois t'as intérêt à faire mieux, compris ??
-A vos ordres sergent !

Jorn comprit que le sergent était de mauvaise humeur ce matin-là. Il pensait également qu'étant donné sa fatigue, il n'aurait pas trop de mal à le mettre hors circuit, mais il restait tout de même sur ses gardes. Même fatigué, le sergent avait conservé son expérience et il serait tout de même un adversaire coriace. Jorn marcha jusqu'au gymnase d'entraînement. Il avait parfaitement analyser sa confrontation avec le sergent et se souvenait très bien des tentatives de prises qu'il avait essayé. Sur le chemin il imaginait plusieurs situations de combat et imaginait des combinaisons de prises et coups pouvant faire tomber le sergent et qu'il puisse avoir l'avantage. Plusieurs techniques lui paraissaient assez convaincantes et il fallait les essayer. Mais il se rappela que le combat d'hier avait été un quasi échec: il avait raté des dizaines de fois. Aujourd'hui, il se fixait seulement trois chances pour le faire tomber. S'il dépassait les trois chances, il ferait cent pompes en punition, le soir.

Ils arrivèrent au gymnase, les deux hommes posèrent au sol leurs casques et leurs armes puis se dirigèrent vers le centre du cercle. Les deux combattants se regardaient dans les yeux, se foudroyaient du regard. Chacun était plus déterminé, et il fallait à tout prix mettre l'adversaire au sol. Ils se saluèrent en le prenant chacun l'avant bras droit (le salut guerrier) puis reculèrent d'un mètre chacun. Jorn fit bouger ses doigts pour les dégourdir et sautillait sur place pour se dégourdir les jambes. Il se mit en position de combat, et commença à s'approcher petit à petit. Le sergent était raide, mais quand Jorn arriva à moins d'un mètre de lui, il se prépara. Le mandalorien regardait son adversaire puis d'un coup, le combat débuta. Jorn fit un pas vers l'avant, attrapa l'avant bras droit de son adversaire et le tira puis il lui donna un coup de genou droit dans le ventre que le sergent esquiva. Ce dernier se retourna, dégageant son bras et donna un coup de coude à Jorn que celui ci para avec son armure, puis Jorn lui passa un bras autour du cou, le tira en bas jusqu'à ce que le sergent soit au sol. Jorn s'apprêta à lui donner un coup de poing quand le sergent l'attrapa par les épaules, se recroquevilla lui plaqua les pieds sur le ventre et poussa le mandalorien en arrière et celui ci s'effondra au sol. Jorn fit une roulade pour se relever puis repartit à l'assaut de plus belle. Il venait d'échouer une fois. Plus que deux chances, sinon ce sera les pompes.

Jorn fonça vers son adversaire qui venait de se relever puis fit une feinte de lui donner un coup de poing. Le sergent fit un petit mouvement sur le côté puis il donna un coup de poing à Jorn. Celui ci se baissa pour esquiver et il se baissa tellement qu'il se retrouva à croupi. Il en profita pour faire une balayette au sergent qui venait à peine de retrouver sa stabilité. L'officier bascula en arrière, et donna un coup de pied à Jorn dans une tentative désespérée. Le pied atteignit tout de même sa cible, la tête du mandalorien tourna d'un coup sec mais Jorn se remit en place en une fraction de seconde et sauta sur le sergent. L'officier tenta de faire la même manœuvre que précédemment, à savoir l'attraper par les épaules, mais quand il lui attrapa l'épaule gauche, Jorn fit tourner son buste rapidement, attrapa le sergent par le cou, et plaqua le dos de l'officier contre son armure rouge. Le mandalorien plaqua la paume de sa main contre le cou du sergent puis ce dernier ne bougea plus. Le mandalorien triomphant dit alors:


-Si j'avais sorti ma lame rétractable vous seriez mort. J'ai gagné, en deux tentatives. Voici ce dont les jeunes mandaloriens sont capables.

Jorn relâcha le sergent, puis se releva. Il lui tendit la main comme il l'avait fait la veille en faisant apparaître sur son visage un sourire en coin et un clin d'œil.


Dernière édition par Jorn Panaan le 04/11/2008 10:19:08; édité 1 fois
Revenir en haut
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 03/11/2008 17:58:38    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

Cette fois ci il avait réussit a le mettre a terre plus rapidement et plus efficasement.. Et surtout avait apprit la notion d’élément de surprise.. Il apprenait vite..
 
 
Sans doute assez pour se débrouiller dans la vie civile mais le corps a corps ne faisait pas tout..
Mook se releva  sans prendre la main de Jorn et se dirigea vers l’équipement qu’il avait posé quand il était entré..
 
Il y récupéra son couteau de combat.. Une fine lame en plastacier peinte en noir pour éviter les reflets en mission d’infiltration…
 
Il était plutôt rare de voir dans la galaxie des couteau « normaux » dans les mains de soldat, la plus part préférant de loin les petite vibro-lame.. Mais le sergent aprecier le fait de pouvoir forcer et sentir les organes de sa victimes se déchirer ou se couper avec force plutôt que les vibro-lame qui s’enfoncer comme dans du beurre dans la viande ennemie..
 
Le clone regagna le cercle et se remit en position de combat sans un mot., son couteau dans la main droite Le mandalorien en face fit de meme.
 
Leur regard se croisa et sans autre formalité le sergent attaqua pour la 1ere fois depuis deux jours.
 
Le sergent fonça tete baisser et lame le long du bras vers Jorn qui esquiva sur le coté laissant pendant quelques instant son flan a découvert. Le sergent tenta de donner un coups de couteau vers cette zone mais le rata de peu se laissant a découvert. Heureusement pour lui Jorn plus préoccuper a se moment la d’esquiver le couteau ne le remarqua pas ou ne tenta pas de lancer un assaut permettant a Mook de se remettre droit face a son adversaire.
 
 
Le sergent repartita l’assaut de la même maniere que tout a l’heure. Cette fois ci Jorn ne se laissa pas surprendre et bloqua le bras droit du sergent avec son avant bras gauche.
 
Mook sourit, parfaitement se qu’il avait prévu.   Son genou sur attraper facilement par la main droite de Jorn qui tentait toujours de repousser le couteau de Mook.  Le sergent activa donc la vibro-lame de son bras gauche et  fonça vers Jorn qui ne pouvait maintenant plus bloqué.
Au dernier moment il la rétracta et se fut au final un violent coups de poing qui toucha Jorn au niveau des intestin le faisait céder et l’envoyant au tapis.

 
-Et voila se dont les vieux clones sont capables



-T’est pas le seul a avoir se genre de joujou p’tit.. Mais je vois que tu a déjà saisit l’élément de surprise pas mal.. Mais pense jours au plan B voir C..
 
Bon, maintenant on va passer au choses sérieuse… T’as déjà tuer quelqu’un avec une arme ?
_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Jorn Panaan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 04/11/2008 10:17:02    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

-Et voila ce dont les vieux clones sont capables. T’es pas le seul à avoir ce genre de joujou p’tit... Mais je vois que tu as déjà saisit l’élément de surprise pas mal... Mais penses toujours au plan B voir C... Bon, maintenant on va passer aux choses sérieuses… T’as déjà tuer quelqu’un avec une arme ?

-Affirmatif sergent ! Nombre d’humains ont péri sous mes tirs de blasters. Mais la grande majorité était des clones. Vos frères, mais au service de l’Empire. Mon fusil mandalorien m’a servi la dernière fois il n’y a pas plus d’une semaine. Juste avant que je n’arrive ici. Lorsque nous avons été attaqués par l’Empire. Cependant, je n’ai jamais tué un homme avec une lame, seulement avec un blaster. Cela doit être certainement très différent.
 

En effet, il n’avait jamais fait l’usage d’un couteau ou d’une lame dissimulée. Il savait comment cela fonctionnait et il s’était déjà entraîné avec mais il n’avait pas encore tué quelqu’un avec ce type d’arme. Par contre, il était maintenant habitué à utiliser les blasters. La bataille entre son clan et l’Empire l’avait fait progressé dans ce domaine. Il n’avait jamais ressenti de malaise ou de dégoût quand il tuait ses adversaires, mais plutôt de la satisfaction. Chaque ennemi mort était une joie supplémentaire. Il prenait plaisir à se battre et utiliser ses armes, c’était le véritable esprit mandalorien qui se faisait ressentir.
 

D’après la question du sergent, il était certain qu’il allait devoir faire un entraînement avec les couteaux ou bien faire un test psychologique pour savoir s’il peut tuer quelqu’un sans que ça ne l’atteigne. Alors il répondit :
 

-Pourquoi cette question sergent ?
Revenir en haut
Ozzel
Niveau 5

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 4 341
Niveau: 0
Rang: Général Républicain
Autre: Mort

MessagePosté le: 05/11/2008 18:38:12    Sujet du message: Questionement et entrainement Répondre en citant

- Pour savoir si je devait te balancer le couplet "vivre ou survire" , bon on gagne du temps suis moi !


Mook remit le reste de son matériel et sortit du dojo. au passage il vérifia quelques installation du camps et prit un fusil blaster DC-15 en consigne a l'armurerie. IL verifia son bon fonctionement et le lanca a Jorn qui le tratrappa et le mit a l'epaule.

-Parfaitment equilibré, sa vien de chez nous se genre de matos ! Arme le et suis moi !

D'un signe de main l'armurier founit un deuxieme fusil d'assaut a Mook ainsi que plusieur chageur. Le sergent le placa en bandouillere sur l'épaule et partit conduisant Jorn dans un partie fortifié du camps.

Cette partie du camps se tenait legeremetn a l'ecart du camps principal entouré d'un vaste no man's land  grillagéque les renégats surveillaient activement.  Pour arriver jusque au atiment principal Mook montra plusieur fois ses acréditation et se porta garant pour le jeune homme. Au final ils n'entrerent pas directement dans les batiments mais dans une petite cour derriere.

Mook s'approcha d'un garde, murmura quelques mots et attendit. Quelques minutes plus tard le garde revient suivit de deux autre clones qui eu portaient le twilek prisonnier avec Jorn. Ils allerent et l'attacherent a un poteau devant eux.


- Encore vous ? Putai*... J'vous ai deja tout dit, j'ai tout avoué monsieur, pitié laissez moi partir ! J'en peu plus..  Pitié !

- Dieu a pitié, pas moi, surtout pas envers les salaud comme toi... Jorn, tu le reconnais je crois..Bon, les discour c'est bien mais les actes c'est mieu... Et perso j'crois jamais au discour..

Tue le...


-Non m'sieu s'il vous plait non ! Me tuez pas !!! J'ai une femme ! J'ai une famille ! M'sieu !!

-Fallait y pensé avant raclure.. Jorn, tue le.. Si tu ne le fait pas j'm'en chagerait.. et de ton cas en meme temps..  Lieutenant je peu compter sur vous ?

- Tout a fait... Soldat.


Les clones autour glisserent doucement leur doig vers la gachette et la crosse de leur fusil vers l'épaule... ILs seraient pret a réagir ici comme tout le monde..

Le silence s'intalla malgres les pleurs  du twilek..

_________________________
Administrateur/ Joueur
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/08/2018 23:42:10    Sujet du message: Questionement et entrainement

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars RPG Index du Forum -> Galaxie principale -> Système de Japrael -> Dxun (lune) -> Jungles Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) phpBB template "WarMoonclaw01"
forked end designed by Knarf, Kyopé, Rylen, Mufus, Lyash, Lyzs & Gelmir
Traduction par : phpBB-fr.com